Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00976.pdf (LOCMARIAQUER (56). "le domaine de Kérivaud". rapport de diagnostic)
  • LOCMARIAQUER "Le domaine de Kérivaud" (56 116 021) (Morbihan) DFS DE DIAGNOSTIQUE ARCHEOLOGIQUE 01/01/1994- 15/02/1994 par Eric GAUME AFAN RENNES : SRA Bretagne 1994 LOCMARIAQUER "Le domaine de Kérivaud" (56 116 021) (Morbihan) DFS DE DIAGNOSTIQUE ARCHEOLOGIQUE 01/01
  • /1994- 15/02/1994 par Eric GAUME AFAN RENNES : SRA Bretagne 1994 SOMMAIRE Générique Remerciements 1 - Présentation générale 1.1 Les raisons de l'intervention 1.2 Localisation géographique et géologique 1.3 Résultats de la prospection pédestre 1.4 Moyens mis en oeuvre 1.4.1 Les
  • - Présentation générale 1.1 Les causes de l'intervention Le projet immobilier du Domaine de Kérivaud à Locmariaquer (Fig.l) est à l'origine d'une opération de diagnostique archéologique réalisée en ce début d'année 1994 sur l'emprise du futur lotissement. L'étendue de la surface (environ 2,5
  • Intervention (début et fin) 01 - 31/01/1994 -J^Q à 1Ç Années antérieures d'intervention INTERVENTION E. GAUME projet immobilier 2000 m2 Estimation de l'étendue 25 000 m2 3ITE restes d'occupations protohistoriqi gallo-romaine et médiévale Nature des découvertes fosses-carrières avec
  • Altitude : 143 7,50 à 1^ imiO^nJES . 94-oi ail 31 Titulaire : a. QAUME Organisme de rattachement : Raison de l'urgence : ERÛJEI L PJ L 1994 APAN IMMOBILIER Maître d'ouvrage des travaux : Surface fouillée : ?ooo m2 Surface estimée du site : 25 000 m3 * Mots-clefs (thésaurus
  • > X OJ i > X Fig.12 56 116 021 - Janvier 1994; photo 4 Sondage_s_-_TR II: pointement rocheux avec plan de diaclase séparant deux poches d'eau» 56 116 021 - Janvier 1994: photo 6 S_ondage_s_-_TR J_V_-_S_t.2_: fosse-carrière avec surcreusement localisé et pseudo-trou de
  • poteau calé (St.14). 56 116 021 - Janvier 1994: photo 7 Spndagjss - TR X - St^': carrière peu profonde au remplissage anthropique (charbon de bois, moellons rubéfi 56 116 021 - Janvier 1994: photo 9 Déc_apage - ,S;fc.1Jb: urne cinéraire décorée et perforée, calée dans une diaclase
  • et écrasée sur une arête de granité (ech.20cra). 5b 11b 021 - Janvier 1994: photo 11 Déc_ap_a£e_-_St.2 et_St_.1_4: tache oblongue de terre brune ((T)de ia fosse-carrière) et pseiido-trou de poteau dans un environnement géomorphologique. 5b 11b 021 - Janvier 1994; photo 12
  • 3ondage_s_-_TR XVJ.I_-_St^.J_7: fossé à palissade Ljalon vertical) ? 5b 11b 021 - Janvier 1994: photo 14 Sondages -_JTR }L1àJ--T—Sï.'3: fond de fossé ? 5b 11b 021 - Janvier 1994: photo 15 3ondagej3_-_TR XV_lI_-_St_.23_et St*24: grande fosse médiévale et cloaque à coquillages.
RAP01230.pdf (LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport de sondage)
  • g Charles-Tanguy LE ROUX Jean-Yves TINEVEZ LOCMARIAQUER (Morbihan) Tumulus d ' ER - G RAH (56. 116. 008.AP) Campagne et de de sondages complémentaires surveillance de travaux ( 1994 ) Direction régionale des Affaires culturelles de Bretagne Service régional de
  • l'Archéologie - Décembre 1994 ^30 Charles-Tanguy LE ROUX Jean-Yves TINEVEZ LE TUMULUS T> ' ER-GRAH A LOCMARIAQUER (Morbihan) Campagne de sondages complémentaires et suivi des travaux d'aménagement - restauration (avril - septembre 1994) I - Présentation générale A - Le site Le
  • n'étant intervenue qu'au printemps 1994. On rappellera que le tumulus d'Er-Grah s'étire sensiblement du nord au sud sur environ 140m de long, à peu près suivant la ligne de crête à peine marquée de la presqu'île. Celle-ci est très légèrement déclive vers le sud, tude moyenne étant de
  • 13m N.G.F. l'alti- B - Historique des recherches L'intervention de 1994 représente l'épilogue de l'ambitieux programme lancé sur l'ensemble du complexe mégalithique en 1986. Celui-ci comportait l'intervention coordonnée de deux équipes, l'une animée par J. L'Helgouach (C.N.R.S
  • troisième autorisation triannuelle (1992-1994) devant l'ampleur des découvertes effectuées aux abords du GrandMenhir. Nous ne pouvons bien entendu que renvoyer aux rapports de synthèse des deux précédentes campagnes triennales. Les retards pris dans les acquisitions foncières ne nous
  • niveau d'occupation "pré-Table-desMarchand" de la fouille sud. II - LES SONDAGES COMPLEMENTAIRES DE 1994 La campagne 1994 a enfin permis de prendre le recul nécessaire et de faire la jonction entre les deux chantiers d'Er-Grah et du Grand-Menhir par une extension vers le nord-ouest
  • - LES OPERATIONS ANNEXES Parallèlement à l'achèvement des fouilles sur le site, 1994 a vu le déroulement de trois interventions dont nous avons assuré le contrôle archéologique : la 2ème tranche de restauration du tumulus d'Er-Grah, la pose d'un câble électrique enterré entre le
  • l'appui précieux des personnels de la SAGEMOR, des services départementaux et municipaux ainsi que la foi des élus qui ont accepté de se lancer dans l'aventure qu'était la réhabilitation de ce fleuron de leur patrimoine mégalithique. Merci à tous. ER-GRAH 1994 - Pl. I A) - Le
  • des riverains. Noter l'affleurement généralisé du rocher ER-GRAH 1994 -Pl. II Les travaux de restauration Le cairn primaire (en haut), La bordure ouest de l'extension sud (en bas) - ER-GRAH 1994 - Pl. III A) - Vue générale du monument restauré depuis le sud :, extension sud
  • et cairn primaire B) - Vue rapprochée du cairn primaire. Noter le bourrage à gros moellons restituant la condamnation de l'entrée primitive du caveau (ils dissimulent un accès techni- u ER-GRAH 1994 -Pl. IV Vues générales de l'extension sud restaurée : Bordures pierreuses
  • restituées au-dessus des vestiges authentiques réenfouis, recharge de terre sur l'emprise du noyau de limon gris, extrémité sud laissée en attente de l'achèvement des fouilles sous l'emprise de la voie privée. ER-GRAH 1994 - Pl. V A) - Vue générale du décapage nord du "secteur M" (AD-AF
  • recouvert par du limon gris remanié (étalement de l'extension sud en 1964). En surface, bordure de la voie privée. m Décapage de reconnaissance de la structure empierrée repérée en 0-Q / 30-32 lors de la pose du câble d'alimentation électrique de la Table-des-Marchand. ER-GRAH 1994
  • sous la voie privée: lambeau de limon gris feuilleté (lits végétaux correspondant à des mottes) à la base d'une coupe très perturbée. ER-GRAH 1994 - Pl. VIII Prolongement nord du décapage XO-ZO sous la voie privée: fosse ancienne recoupantle limon gris et le contrefort argileux de
  • la travée pierreuse. Vue générale (en haut) et gros plan du bord sud de la fosse (en bas). ER-GRAH 1994 -Pl. IX Restes du parement transversal à l'extrémité du prolongement S. Noter le surhaussement des vestiges par rapport à la base des parements de l'ouest et l'importance du
  • -GRAH 1994 - Fig. 3 Emprise des acquisitions départementales effectuées en 1994. (réduction à 7/10 000°) I I J O '.O cû' ,*Q Ccrrières Fosses, fossés 'JDcIte SECT EUR SECTEUR 10M E SECTEUR 0 Limon GaCoirn SECTEUR 0 t ZaSëÈCTEUR H SBCTEUR J ER-GRAH 1994 - Fig. 4
  • Plan-masse du monument (état à l'issue de la campagne îyyz) + i I NIVEAU U . CAILLOUTIS.CALAGE ir AH 0 1m TROU DE POTEAU .CARRIERE t T} ER-GRAH 1994 - Fig. 5 Dégagement de l'angle S.W. (niveaux de l'assise des parements et du cailloutis de base sur le paléosol) 47
  • (J) terre verdâtre (£) terre (5) cniloutis • terre marron riche en mobilier terre sombre ♦ cendres et argile brune © roche COUPE OUEST CC mère DU SONDAGE ER-GRAH 1994 - Fig. 6 Coupes du sondage S.W. 53 NGR-3.00 -150 -4.00 -4.50 4-structure J- SONOACE SECTEUR
  • brun foncé bois pourri brun dair * ♦ ♦* ♦ ttll roche mère ♦ ♦ » ♦ » ER-GRAH 1994 - Fig. 8 Angle S.E., coupes du sondage complémentaire sud ER-GRAH 1994 - Fig. 10 Implantation et relevé de la structure pierreuse repérée lors du câblage électrique de la Table-des-Marchand
  • 40 ER-GRAH 1994 - Fig. 11 Essai de reconstitution de l'extrémité sud du tumulus (les hauteurs de la coupe sont doublées) ■ i i i i > i ZA i A i III i i i i i ER-GRAH 1994 - Fig. 12 Coupes est et ouest de l'extension vers le nord du décapage XO / ZO. a - chaussée
  • brune accumulée (noyau du tumulus et/ou comblement de structures en creux anciennes g - passage dans la coupe de la travée pierreuse et de son contrefort argileux ER-GRAH 1994 - Fig 12bis Coupe nord de la bande de fouille TA-VA 38,en limite sud d'Er-Grah, sous l'emprise de la voie