Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00945.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE. le four Provost. rapport de synthèse de fouille programmée 1992-1993)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE. le four Provost. rapport de synthèse de fouille programmée 1992-1993
  • 1992-1993 Laurent BEUCHET ASSOCIATION POUR LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES NATIONALES 945 E x0 t r a i t N 1219 Echelle de la c a r t e I . G . N . 2.à Ouest ¡èr 1 1/ 2 5 . 0 0 0 è i - INTRODUCTION La fouille des ateliers de potiers médiévaux de Chartres-de-Bretagne a débuté en
  • terrain fouillé les années précédentes. Ils ont révélé la poursuite des vestiges dans cette direction. Devant la nature des éléments mis au jour, lors de ces sondages, une nouvelle opération a été demandée dès la fin 1991. Cette opération bi-annuelle s'est déroulée en 1992-1993
  • a été confiée à l'Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales. La fouille de ces deux années a visé l'étude de 1 500 m^ supplémentaires. Elle s'est déroulée sur cinq mois (juillet-août 1992 ; 15 juin-15 septembre 1993). Elle a FIGURE II : Zones fouillées en 1992-1993
  • n'était supposé, n'a pas permis d'achever l'étude lors de la première campagne. Cette zone a donc dû être reprise en 1993. La méthode de fouille employée a allié les décapages mécaniques à la fouille minutieuse. Les interventions mécaniques ponctuelles ont permis de mettre en évidence
  • toutes postérieures à l'atelier VI. Leur comblement, constitué par la tessonnière 1001, a livré uniquement du mobilier attribuable à l'atelier V. 11.3 - ZONE III Cette zone n'a été abordée qu'en 1993. Elle avait pour but de compléter les données sur les structures artisanales
  • campagne 1992-1993 apporte néanmoins déjà de nombreux éléments nouveaux pour la connaissance du centre potier médiéval de Chartres-de-Bretagne, tant au point de vue des productions que des structures artisanales et de leur organisation. De même, au-delà de cette dernière campagne, les
RAP00992.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). le Gué. la Motte Salomon. rapport de sondage)
  • LA DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES B R E T A G N M O T T E SALOMON PLELAN-Le-GRAND E S E R V I C E RÉGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE 1993 R a p p o r t de d i a g n o s t i c a r c h é ô l o g i q Laurent BEUCHET Stéphanie HURTTN C O N S E I L D ' I L L E ET
  • valorisation. L'étude historique préalable à la mise en valeur de la "Motte Salomon" a été divisée en deux opérations distinctes: - Une étude d'archivé a été réalisée au mois de février 1993 par Nicolas COZIC, dans le but de définir le cadre historique général du site, ainsi que de
  • BEUCHET (responsable de l'opération) et Stéphanie HURTIN (archéologue qualifiée), ayant pour but de définir la nature et la chronologie exacte du site, ainsi qu'évaluer son état de conservation, s'est déroulée du 1er avril au 15 juin 1993. Elle a pu être menée à bien grâce au concours
  • depuis l e nord LA MOTTE SALOMON PLELAN-LE-GRAND (IHe-et-VHaine) 35 223 001 AH R E C H E R C H E DOCUMENTAI R E SUR L E C O N T E X T E HISTORIQUE DU SITE Nicolas C O Z I C Rennes: Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1993 LA MOTTE SALOMON PLELAN-LE-GRAND (Dle-et
  • -Vilaine) 35 223 001 AH R E C H E R C H E DOCUMENTAIRE SUR L E C O N T E X T E HISTORIQUE DU S I T E Nicolas C O Z I C Rennes: Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1993 INTRODUCTION Cette étude documentaire s'inscrit dans le cadre d'un projet de mise en valeur du site de
  • -Le-Grand dans laquelle se situe cette "motte". Ce rapport est issu de recherches archivistiques et bibliographiques menées pendant un mois (février 1993). Il est à mettre en relation avec les résultats des sondages archéologiques qui ont été réalisés sur ce site (mai 1993). En
RAP00662.pdf ((35). étude préalable à la construction du barrage de Villaumur. rapport d'étude et de sondages.)
  • DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES C ULTURELLES BARRAGE DE VILLAUMUR BRETAGNE Ille-et- Vilaine S ERVICE RÉGIONAL DE 1992-1993 L 'ARCHÉOLOGIE Rapport de diagnostic archéologique L. Beuchet avec la collaboration de N. Lemeur et G. Le Cloirec CONSEIL GENERAL D'ILLE ET
  • durant les mois de janvier et février 1993. Aussi, en raison de la saison et de la nature des terrains à étudier, parfois très humides, nous avons préféré la pelle sur chenille au tracto-pelle employé habituellement pour ce genre d'opération. L'engin utilisé (une pelle Lieberr 912
  • saison durant laquelle s'est déroulée notre intervention, la prospection aérienne n'a pu être menée à bien. Elle devra être réalisée à la fin du printemps et durant l'été 1993. A l'issue de ces prospections, un avis définitif sera donné par le Conservateur Régional de l'Archéologie
  • ) ; matrices (3P 5422) Cadastre de la commune de Pocé-les-Bois : plan (3P 2072) ; matrices (3P 5455). llle- et -Vilaine DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES 1993 BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L' ARCHÉOLOGIE p R O S P E C T I O N Vue aérienne des premiers travaux du barrage
  • particulièrement sur la zone nord de la retenue d'eau. Celle-ci a pu être réalisée au cours de l'été 1993 et a fait suite à l'évaluation archéologique réalisée sur les terrains destinés à accueillir les installations annexes au barrage et sur l'emprise des plus hautes eaux retenues, conduite au
  • printemps 1993 sous la responsabilité de Laurent BEUCHET . PRESENTATION DES RESULTATS La géographie locale correspond à une zone de confluences avec la Vilaine, celles de la Cantache et de la Valière. Ces cours d'eau et leurs affluents ont façonné un relief fait de petites collines
  • la Guerpinais, commune de Champeaux, a pu être détecté. Malgré un ensoleillement déficient, l'été 1993 a été marqué dans nos régions par une réelle sécheresse (seulement 17 mm de précipitations à Rennes entre le 15 juin et le 07 septembre). Il laissait espérer d'éventuelles
  • retenue d'eau sur la Cantache . Les années à venir verront, sans doute, ce genre d'investigations se poursuivre dans le but premier de mieux connaître le patrimoine archéologique de cette partie du bassin de la Vilaine. Localisation des sites découverts par prospection 1993 autour du