Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
DUFAY-GAREL Yann [X]
Type d'opération
sondage [X]
Commune
Département
Date (Année)
2014 [X]

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03046.pdf (PLUMELECH (56). l'éperon barré de Château Blanc. rapport de sondage)
  • L’éperon barré de Château Blanc à Plumelec (Morbihan) Arrêté d’autorisation n° 2014-300 Rapport de sondage archéologique Yann DUFAY-GAREL Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne Novembre 2014 Cé r a m Centre
  • d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan L’éperon barré de Château Blanc à Plumelec (Morbihan) Entité archéologique n° 56 172 0012 Arrêté d’autorisation n° 2014-300 Rapport de sondage archéologique Yann Dufay-Garel Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du
  • Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne Novembre 2014 1 Sommaire Fiche signalétique ......................................................................................................................... 3 Copie de l’arrêté
  • : 60 m Propriétaire du terrain : M. Daniel Gabillet Opération archéologique Nature de l’opération : sondage archéologique Arrêté d’autorisation : 2014-300 en date du 7 octobre 2014 Responsable de l’opération : Yann DUFAY-GAREL Organisme de rattachement : CERAM – Centre d’Etudes et
  • de Recherches Archéologiques du Morbihan – association loi de 1901 créée en 1977 Raison de l’intervention : construction d’une stabulation Surface décapée : 1444 m² Dates d’intervention sur le terrain : du 11 au 13 octobre 2014 Résultats Chronologie : Indéterminée Vestiges
  • immobiliers : fossé, talus Vestiges mobiliers : Lieu de dépôt du mobilier archéologique : Références bibliographiques du rapport Année : 2014 Auteur(s) : Yann DUFAY-GAREL Titre : L’éperon barré de Château Blanc, à Plumelec (Morbihan), rapport de sondage archéologique Nombre de volume(s
  • été possible de recueillir de mobilier. 4 WHEELER, 1938 ; WHEELER, RICHARDSON, 1957, p. 145-146. BUCHSENSCHUTZ, 1984, fig. 51, p. 106. 6 MAGUER, 1995, fig. 5, p. 16. 7 DARE, DUFAY-GAREL, 2014. 5 11 Figure 8 : Plan de l’éperon barré de Château Blanc avant l’opération de sondage
  • (DAO : Y. DufayGarel, d’après DARE, DUFAY-GAREL, 2014). 1.3.2. La fortification de barrage Le côté sud du site, non défendu par les reliefs naturels est protégé par un vallum simple (fossé-talus), barrant l’éperon d’est en ouest de façon quasi-rectiligne (fig. 8). Il n’est conservé
  • -GAREL, 2014). 13 Figure 10 : Profils n°3 et 4, réalisés au niveau du rempart de contour de l’enceinte de Château Blanc, à Plumelec (clichés et DAO : Yann Dufay-Garel, d’après DARE, DUFAY-GAREL, 2014). 14 Figure 11 : Profil n°5, réalisé au niveau du rempart de contour de
  • l’enceinte de Château Blanc, à Plumelec (clichés et DAO : Yann Dufay-Garel, d’après DARE, DUFAY-GAREL, 2014). 15 Figure 12 : Emprise de l’éperon barré de Château Blanc sur le cadastre « napoléonien » et microtoponymes évocateurs (DAO : Y. Dufay-Garel, d’après le cadastre de Plumelec
  • informations archéologiques révélées par l’aménagement. Cette situation a engendré plusieurs contraintes : - La durée d’intervention a été très courte, du 11 au 13 octobre 2014, notamment en raison de la fragilité des relations avec le propriétaire du terrain. La qualité et la quantité des
  • , sur le bord du fossé, le substrat diaclasé est à nu, DARE, DUFAY-GAREL, 2014. 24 Figure 18 : Cliché et relevé de la coupe 2 (cliché et DAO : Y. Dufay-Garel). 2.2. Le sondage 2 2.2.1. La coupe 3 (fig. 19) Le fossé de barrage traverse le sondage 2 de part en part (fig. 13
  • distingue cependant par quelques traits morphologiques particuliers. Chez les Vénètes, les éperons barrés sont en majorité établis sur des promontoires de méandre ou à la confluence de rivières importantes 21. Rares sont les sites, 14 DARE, DUFAY-GAREL, 2014 La mise en évidence
  • , « Histoire géologique du Massif armoricain, les temps précambriens », in S. DURANT, H. LARDEUX, Bretagne, Guides géologiques régionaux, éd. Masson, Paris, p. 1115. DARE, DUFAY-GAREL, 2014 - S. DARE, Y. DUFAY-GAREL, Autour du Golfe du Morbihan, les Landes de Lanvaux et le sud de la vallée
  • de la Vilaine, rapport de prospection-inventaire, SRA de Bretagne, Rennes, 2014, n. p. FICHTL, 2005 - S. FICHTL, « Murus et pomerium : réflexions sur la fonction des remparts protohistoriques », Revue archéologique du Centre de la France, 44, 2005, p. 55-72. GALLIOU et al., 2009