Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • r DRAOSRA t 3 m . 2005 COURBIÈK A K K l V i E TRELIVAN « LA CLAIRETTE » (COTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004-191 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Anne-Françoise CHEREL et Stéphane JEAN INRAP- Direction interrégionale Grand
  • -Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mars 2005 Zo Trélivan - La Clairette Mars 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan Lieu-dit : La Clairette Armée : 2005 Section (s) et parcelle(s) : B 430 et 437 Propriétaire du terrain : Commune de Trélivan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2004-191 Date de validité : 15 novembre 2004 Titulaire
  • fossoyés repéré en photographie aérienne. Les vestiges sont très arasés et le peu de mobilier recueilli tend à dater son occupation de l'extrême fin de l'âge du Fer ou du début de l'époque gallo-romaine. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. 2 Mars 2005 Trélivan
  • -administrateur) Michel BAILLIEU (Adjoint scientifique et technique) Olivier LAURENT (Responsable de base, suivi des D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (Logisticienne) Agnès BOIVIN (Conseillère Sécurité Prévention) Terrassements Entreprise VOISIN, Aucaleuc 3 Trélivan - La Clairette Mars 2005 1-LE
  • connus en périphérie (source : carte IGN 1116 ET au l/25000e). Trélivan - La Clairette Mars 2005 subdivisions ponctuelles (fig. 3, fossés A et B). Au final, un triangle d'une superficie de 2 000 m 2 était sujet à une concentration importante de vestiges archéologiques. Notre
  • haie? T.11 23/ T.12 430 Figure 4 : plan général des vestiges découverts. Jiaje Trélivan - La Clairette Mars 2005 d'ailleurs été rencontré dans leur comblement de surface, qui était constitué d'une terre brune homogène et sableuse. Nous avons par conséquent pris le parti de
  • Tranchée 9, F. 24 S S i I 1 : limon brun, cailloutis. 2 : arène jaunâtre, cailloutis, blocs. 1 : limon brun homogène et sableux. 2 : arène jaunâtre, cailloutis. 2m Figure 5 : coupes des structures sondées. Trélivan - La Clairette Mars 2005 renvoient à son retour nord-ouest
  • avec le double enclos. A titre d'hypothèse, ce fossé pourrait se retrouver dans la fenêtre de la tranchée 5 (F. 46). 12 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Enfin, mentionnons le fossé F. 2/F. 34 (tranchée 5), qui prolonge semble-t-il le tracé F. 1/F. 16/F. 17 mais qui n'a pas été
  • nos fossés F. 17 /F. 16/F. 1. Un redressement photographique imparfait en est sans doute la cause. 13 Figure 6 : proposition de phasage des éléments découverts. Trélivan - La Clairette Mars 2005 3-LE MOBILIER Le matériel découvert dans le cadre du diagnostic effectué à
  • scorie et un fragment de meule en granité. Tranchée 6, Fait 15, décapage On dénombre 5 tessons pour un NMI estimé à un vase dont seul le fond tourné est conservé. Son attribution chronologique à La Tène finale peut être proposée. 15 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 9
  • présence d'un tesson grésé moderne. 16 Figure 7 : céramiques mises au jour dans le fossé 21 de la tranchée 9. Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 10, Fait 31, décapage Le décapage de ce fossé a permis de découvrir 3 scories coulées associées à un fragment d'anse d'époque
  • quelques tessons issus de fossés parcellaires et de nombreuses scories. 18 Trélivan - La Clairette Mars 2005 INVENTAIRE DU MOBILIER Tranchée/Fait Nbrc tessons Nbre Bords Nbre Fonds NMI Tr 5/déc HS Tr 5/F 1/Sd 1 Tr 5/F 1 extension 1 1 Tr 5/F 6 Tr 6/F 9 Tr 6/F 10 Tr 6/F 14 5 3
  • fin 2è âge du Fer 11 frag TC 3 blocs grès 1 scorie Indéterminé 1 scorie époque historique 13 scories fin médiévale/moderne 3 scories fin médiévale/moderne 4 scories Moderne 1 scorie Indéterminé Moderne 10 scories Indéterminé 19 Trélivan - La Clairette Mars 2005 CONCLUSION Le
RAP02096.pdf (CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 CORSEUL L'HÔTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004 - "H-^o^ DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Stéphane JEAN et Vincent POMMIER Vue aérienne de l'ensemble architectural
  • découvert (Cliché : H. Paitier). INRAP - Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Juillet 2005 2 036 1 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 3 Générique de l'opération 4 1- LE CADRE DE L'OPERA
  • lors de l'intervention 29 2 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n° Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : ZL 111 Propriétaire du terrain
  • : 11 094 m Date d'intervention sur le terrain : du 18 avril au 29 avril 2005 Résultats Côte d'apparition des vestiges : 0,30 à 0,50 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque gallo-romaine Nature des vestiges immobiliers : solins, fossés, fosses Nature des vestiges mobiliers
  • de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 3 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération, rédaction du DFS, gestion du mobilier, fig. 1, 2
  • -sur-Couësnon (22) Identification des monnaies Paul-André BESOMBES (Conservateur du Patrimoine, SRA Bretagne) 4 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Corseul - L'Hôtellerie Le projet d'un lotissement communal sur la parcelle 111 section ZL, au lieu-dit L'Hôtellerie
  • matérialisée 5 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Fig. 1 : Localisation de Corseul et de la zone d'intervention (en rouge) (d'après Kerébel 2001). 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 B-ga Voie repérée lors d'interventions I I Voie repérée en photographie
  • aérienne Voie supposée l I 2005 m ■m Vestiges repérés lors d'interventions I Localisation de l'intervention | Vestiges repérés en photographie aérienne CM Site du Champ-Mulon 1, 7 Numérotation des rues antiques M Site de Monterfil H R F Site de L'Ecole (Forum) Ruisseau
  • pérennise en partie son tracé (Kerébel 1995). On peut donc supposer que de l'Hôtellerie jusqu'au talweg s'étend l'espace suburbain et qu'au-delà du ruisseau commence la campagne proprement dite. 2005 simple paysage agraire était tout aussi plausible. Les enjeux soulevés par cette
  • 7,6 % de l'emprise du projet. 2005 structures a été effectué de 1 à n, au même titre qu'un diagnostic en milieu rural. Par contre, pour la zone de l'édifice, le principe d'une numérotation spécifique a été retenu. Un enregistrement par us., à partir de 1000, a été appliqué sans
  • -Parcelle ZL 111 Fig. 3 : Plan des tranchées de sondage et des structures découvertes 2005 Corseul (22) - L •Hôtellerie- Parcelle ZL111 Quatre fosses ont également été découvertes dans la tranchée n° 8, qui est implantée sur le point le plus haut de la parcelle. De forme variable
  • , un test rapide a permis de constater leur arasement. Aucun mobilier n'a été collecté. 2005 linéaire se développe en effet parallèlement à la limite actuelle de la parcelle 111 (photo 2). Huit tronçons de fossés sont aussi recensés. Leur nombre restreint invite à penser que F. 4
  • largeur inférieure à 4 m. L'intérieur couvre une superficie voisine de 12 m et elle est délimitée par les murets M. 1000 à 1003, qui 11 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 Fig. 4 : Plan de détail de l'ensemble architectural découvert. 12 Corseul (22
  • 40 cm. Une telle disposition devait concerner l'intégralité du solin mais seul son tracé, constitué de quelques cailloux épars a pu être reconnu 2005 (photo 4). Compte tenu, que l'entrée de l'édifice est en vis-vis, M. 1003 devait disposer d'une conception particulière, avec
  • ) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 présentes (photo 5). De nouveau se pose la question de la disparition ou non d'un éventuel bloc ou de l'existence d'un pilier. conservation de M. 1004. D'une manière générale, son agencement rappelle celui de M. 1000. Photo 5 : Vue des solins 1003 et
  • sujets à 14 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 caution. L'us. 1016 est constituée de pierres de quartz strictement agencées formant un radier sans liant. Une zone de vide plus ou moins circulaire s'observe également, sans que l'on puisse toutefois comprendre sa
  • , ainsi que l'angle formé par M. 1004 et M. 1006, et plus ponctuellement le radier 1019. Dans ces parties de l'édifice, nous l'avons démontée manuellement afin de compléter le plan. Des témoins ont néanmoins été conservés à l'intérieur de la galerie et au-dessus de M. 2005 1005. L'us
  • . 1019 les restes d'une fondation, d'un aménagement particulier, occupant uniquement cette partie de la galerie, 16 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 aménagement dont la nature ne peut être déterminée. possède un profil très évasé à fond plat et large (fig. 5
  • certaine. Ce point fera l'objet d'une discussion plus ample dans le cadre de la synthèse mais d'ores et déjà quelques remarques peuvent formulées. La partie septentrionale de 1015 conserve en surface un 2005 alignement de blocs de quartz sans liant. Repérée sur une longueur d'un mètre
  • , l'us. 1017 pourrait matérialiser les restes d'un aménagement, installé sur la bordure intérieure du fossé (photo 15). Peut-être faut-il lui associer un bloc de nature similaire découvert 18 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 au niveau de l'angle de la structure
RAP02099.pdf (TRÉLIVAN-BOBITAL(22). la Mare et la Douettée. dfs de diagnostic)
  • Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mai 2005 20W Trélivan - Bobital - La Mare et la DouettéeMai2005 SOMMAIRE Fiche signalétique Générique de Vopération 1-LE CADRE DE L'OPERATLON 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • Méthodologie mise en œuvre 2-LES RESULTATS 2-1 Les vestiges de la parcelle 1896 : le système fossoyé identifié en prospection aérienne 2-2 Les vestiges des parcelles 1897, 697, 1563, 1575 3- LE MOBLLLER CONCLUSLON BLBLLOGRAPHLE Mars 2005 Trélivan - Bobital - La Douettée GENERIQUE DE
  • Prévention) Terrassements Entreprise Marcel Voisin, Aucaleuc (22) 3 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée V Tr 91 -F 96 Tr 91 - F 96 T ) 1 i Tr 91 - F 96 l l l l glaçure verte T Tr 70 - F 67 Figure 7 : Exemple de céramiques découvertes lors du diagnostic
  • . 464 Trélivan - Bobital - La Douettée Mars 2005 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site S i t e n 0 : 22 364 5AH Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan, Bobital Année : 2005 Lieu-dit : La Mare, La Douettée Section (s) et parcelle(s) : Bobital : A 931 et 936 Trélivan C 1754
  • , 697, 1757, 1896, 1562, 1563, 1565, 1576, 1897, 1904 Propriétaire du terrain : Communauté de communes de Dinan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2005-010 Date de validité : 25 janvier 2005 Titulaire : Romuald FERRETTE Organisme de rattachement : INRAP Motif de
  • l'intervention : construction d'une unité de charcuterie Aménageur : société KERMENE Surface prescrite : 128 110 m Date d'intervention sur le terrain : du 10 mars au 23 mars 2005 Résultats Côte d'apparition des vestiges : 0,30 à 0,70 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque médiévale
  • un système parcellaire antérieur au XIX eme siècle. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 Figure 2 : superposition des traces d'enclos repérées en prospection aérienne sur le fond cadastral napoléonien
  • , (section C dite de Quamur). 7 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 CONCLUSION Identifiés à partir de clichés aériens, les enclos de la parcelle 1896 semblent en fait s'intégrer pour la plupart dans un système parcellaire, qui se prolonge dans les terrains voisins
  • , Daire 1988 : LANGOUET (L.), DAIRE (M.-Y.). - La civitas gallo-romaine des Coriosolites, le milieu rural, Rennes, Institut culturel de Bretagne (coll. Patrimoine archéologique de Bretagne), 1989. 17 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Tranchée Faits 1 6 8 21 22
  • récapitulatif du mobilier découvert lors du diagnostic. 468 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée / origine probable : Bassin sarthois Fragment de bracelet en schiste. Figure 6 : Mobilier lithique découvert lors du diagnostic. Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la
  • Douettée Mai 2005 2-2 Les vestiges des parcelles 1897, 697,1563,1575 A l'instar de la parcelle précédente, les vestiges découverts se résument pour l'essentiel à des fossés, auxquels s'ajoute un chemin creux (fig. 3, tranchée 79, F. 89) et quelques taches, qui peuvent correspondre à
  • céramique à glaçure verdâtre. Enfin, d'après la similitude des orientations, les fossés retrouvés dans la parcelle 1896, hormis F. 6, appartiennent selon toute vraisemblance à ce système parcellaire. 11 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 C'est au cours de survols
  • réalisée sur un support papier. 2 Celle-ci prévoyait une ouverture de 7 % à l'emplacement des indices de site et un maillage plus lâche dans les parcelles environnantes. Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 1-LE CADRE DE L'OPERATION Situées dans les Côtes d'Armor
  • usine de charcuterie par la société Kerméné. D'une superficie proche de 13 hectares, l'opération, conduite par l'INRAP, a mobilisé deux archéologues sur le terrain pendant 13 jours, du 10 au 22 mars 2005. Cette intervention était motivée par la connaissance de structures fossoyées
  • points de la localité de Trélivan (CAG 22). 1 Les parcelles 1896,1897,1904,1757, 1576, 697, 1563, 1562 et 1565 sont sur la commune de Trélivan. Les parcelles 931 et 936 sont situées sur Bobital. 472 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 3-LE MOBILIER Le matériel
  • (en rouge) (source : carte de promenade IGN Rennes - Granville 16). Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 Au terme de l'intervention, la totalité des ouvertures a été rebouchée selon les modalités exprimées dans la convention. La phase de post-fouille a mobilisé
RAP02110.pdf (CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • -5JWL2DD5 COURRIER AkrsiVi CORSEUL 16 RUE DEL 'HOTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2005-020 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE INRAP- Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne
  • Juin 2005 2AA0 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Mai 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre topographique et géographique 1-2 Le contexte archéologique 1- 3 Les principes méthodologiques 2
  • POUR UNE SYNTHESE SUR LES VESTIGES DECOUVERTS DANS LA PARCELLE AB 294 23 CONCLUSION 27 BIBLIOGRAPHIE 28 Annexe 1 : Inventaire du mobilier découvert lors de l'intervention Annexe 2 : Listing en X-Y-Z des repères topographiques 29 35 1 Mai 2005 Corseul -16 rue de
  • L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site : Siten°: -2-2, oL,fr \u 0 Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : 16, rue de L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : AB 294 Propriétaire du terrain : GARNIER Alexandre, BARILLE
  • Vanessa Identité de l'opération : Arrêté de prescription : n° 2005-010 Date de validité : 25 janvier 2005 Titulaire : Romuald FERRETTE Organisme de rattachement : INRAP Motif de l'intervention : dépôt d'un permis de lotir individuel Aménageur : GARNIER Alexandre, BARILLE Vanessa
  • Surface prescrite : 714 m2 Date d'intervention sur le terrain : du 11 avril au 15 avril 2005 Résultats : Côte d'apparition des vestiges : 0,10 à 0,50 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque gallo-romaine Nature des vestiges immobiliers : murs, sols, fosses, puits Nature des
  • siècle. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 2 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Mai 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP : Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération) Anne-Françoise CHEREL
  • , Roz-sur-Couësnon (35) 3 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 CORSEUL, 16 RUE DE L'HOTELLERIE Le dépôt d'un permis de construire individuel sur la parcelle AB 294, au 16 rue de L'Hôtellerie à Corseul (22), a généré une prescription de diagnostic de la part du
  • : Localisation de la parcelle AB 294 par rapport à la trame antique (d'après Kerébel 2001, Chevet et al. 2002) 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Signalons enfin que cette rue borde sur son côté sud l'édifice public découvert en 2002 sur le site de L'Ecole (Chevet et al
  • cellule topographique de CessonSévigné. Une fois toutes nos observations Cette parcelle était restée vierge de toute construction car elle aurait du servir d'accès à un lotissement situé dans le Clos Julio actuel. 7 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 effectuées
  • ont également reçu un seul numéro. Au total, ce sont 32 us qui ont ainsi été décrites. Le mobilier, qui se résume pour l'essentiel à de la céramique, est conditionné selon les normes utilisées au dépôt de fouille de Corseul, qui l'accueille. 8 2005 Corseul -16 rue de
  • Drag. 27 du pôle de La Graufesenque, pied d'assiette à revêtement non grésé du Centre de la Gaule (Drag. 17 ou Drag. 15/17?). 9 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Le parement du puits 105 est formé d'un matériau similaire et offre un diamètre interne de 60
  • . 100). 11 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Photo 4 : Vue de détail de la maçonnerie M. 102 recoupant M. 104 (cliché : R. Ferrette). 13 Corseul —16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2-2 Les
  • . 2005 A cette première phase aux témoins assez légers, succède une construction en dur, dont la nature exacte est d'appréhension délicate. D'après les observations, ce bâtiment regroupe exclusivement des maçonneries en micaschiste sans liant visible. Il semble limité au nord par le
  • a été démonté et dont les produits de cette destruction ont été abandonnés. Son emplacement pourrait alors délimiter une pièce ou une installation particulière. 14 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Photo 5 : Vue générale des vestiges de l'état 2 de la
  • d'un troisième état. 2005 de l'existence d'un bâtiment précédé d'une galerie communiquant avec une cour au sud. Les indices archéologiques sont très ténus. Un niveau hétérogène, l'us. 303 rappelant l'us. 209 de la tranchée 2 est conservée directement sous la terre arable (us. 300
  • révélée de vestiges au delà de M. 217 et les maçonneries M. 101 et M. 102, identifiées dans la première, laissaient présager 16 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 3-LE MOBILIER Les 3 sondages réalisés ont
  • bord droit Menez 46, ou Menez 55 (fig. 4, n° 1) en terra nigra, lèvre 18 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 d'amphore Dressel 2/4 (fig. 4, n° 2), ou panse à pâte blanche d'amphore vinaire de Tarraconaise. L'importance de ce mobilier semble traduire une
  • tronconique surmonté d'une lèvre en gouttière (fig. 4, n° 10). De nouveau, ces individus sont caractéristiques de la seconde moitié du II6"16 siècle, voir du début du suivant (Ferrette 2003). 19 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 3-4 Le mobilier du sondage 3 Le
  • officielles ou leurs imitations sont fréquentes 2005 sur les sites coriosolites. Même si les méthodes employées ne sont pas propices à de telles découvertes, il faut sans doute y déceler un arasement des niveaux supérieurs plutôt qu'une occupation s'arrêtant à la fin du second siècle. Ce