Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02807.pdf (QUIBERON (56). le site mésolithique de beg er vil. rapport de fp 2012)
RAP02896.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale (N° d’autorisation : n° 2013-228) 21 mai– 21 juin 2013 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléoenvironnement) : Catherine Dupont Beg-er-Vil
  • à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale 21 mai– 21 juin 2013 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2013-035 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Co-responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont
  • Arch-Manche (Interreg IVA) Mairie de Quiberon Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) 1 Campagne 2013 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RÉSUMÉ DE L’OPÉRATION 2013
  • ........................ 22 2.4. Paléoenvironnements : témoignages de la vie quotidienne mais aussi des accidents climatiques ...................................................................................... 23 2.5. L’équipe de recherche en 2013
  • ....................................................................... 24 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2013 .................................................................... 27 1. Condition d’intervention .................................................................................................. 27 1.1. Logistique et financement
  • ............................................................................... 27 1.2. Protocole d’intervention (consignes aux fouilleurs – 2013) ....................... 27 2. Un décapage d’un seul tenant en partie sud du site ..................................................... 31 2.1. Implantation
  • ...................................................................................................... 52 4.1. Travaux réalisés en 2012 ................................................................................. 52 4.2. Travaux réalisés (ou en cours de finalisation) en 2013 ............................... 53 4.3. Travaux prévus en 2014
  • . Laforge).............................................................................................................................. 55 1.1. Analyse granulométrique et morphoscopique ............................................ 55 3 Campagne 2013 1.2. Synthèse des résultats
  • .................................................................................................................................. 139 1. Liste des prélèvements pour Ph de la campagne 2013 de Beg-er-Vil ....................... 139 2. Liste des refus de tamis de la campagne 2013 de Beg-er-Vil ..................................... 142 3. Tableau descriptif des armatures (collection 2012
  • ) ..................................................... 157 5 Campagne 2013 Résumé de l’opération 2013 L’habitat mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (Morbihan) se manifeste par un niveau coquillier remarquablement préservé, visible dans une paléo-falaise de la cote sud de la Presqu’île. Parce qu’il ne fut occupé qu’à la fin du
  • mésolithique régional. L’analyse sédimentologique des échantillons 2012 et 2013 montrent trois faciès successifs : sables dunaires littoraux colluviés et infiltrés de limons au-dessus du niveau archéologique, formation dunaire remaniée au sommet du niveau archéologique, colluvions
  • présente intervention. La seconde propose un bilan de l’opération de 2013. La troisième regroupe toutes les analyses réalisées en 2013. La quatrième fait le bilan de la communication autour de cette opération. Sauf mention contraire, les textes sont de Grégor Marchand. 7 Campagne
  • 2013 Remerciements Cette fouille archéologique a bénéficié d’un large panel de compétence et nous souhaitons remercier par ordre d’intervention dans la chaîne opératoire : • Madame Christine Boujot, Monsieur Stéphane Deschamps et Monsieur Yves Ménez (Service Régional de
  • : L. Quesnel). 9 Campagne 2013 Figure 1.2. Le site vu du sud en 2013, avec en bas à gauche le poste de tamisage (cliché : G. Marchand). Ses coordonnées Lambert II précises sont : X = 189 822 ; Y = 2 288 998. L’habitat mésolithique se matérialisait par un niveau de terre noire
  • ) permettent d’y revenir sans guère de problème. Par ce moyen, et grâce à la 11 Campagne 2013 largeur d’esprit de cet archéologue, les matériaux archéologiques ont pu être étudiés au cours des années 1990 et 2000 : technique de débitage des outils en bois de cerf (Poissonnier et Kayser
  • dans l’intervalle 6200-6000 avant notre ère. 13 Campagne 2013 Ces dates font de Beg-er-Vil l’un des amas coquilliers les plus anciens de la façade atlantique de l’Europe. C’est également un site placé en première ligne pour éclairer un changement climatique majeur qui a affecté
  • biométrique a été abordée. 15 Campagne 2013 Figure 1.5. La malacofaune marine de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) 1 : Patella sp. ; 2 : Osilinus lineatus ; 3 : Littorina littorea ; 4 : Nucella lapillus ; 5 : Cerastoderma edule ; 6 : Ocenebra erinaceus ; 7 : Ostrea edulis ; 8 : Anomia
  • , car un de ces diverticules permet d’accéder à la crique en contrebas. 17 Campagne 2013 Figure 1.6. Visite du site de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) en mars 2011, par C. Dupont, G. Marchand et G. Querré. Cet amas coquillier du Mésolithique final a été fouillé entre 1985 et 1988
  • la plage. Bien conscient à la fois des enjeux patrimoniaux et scientifiques, nos interlocuteurs ont soutenu le projet de sondage effectué au printemps 2012, puis de la présente fouille triennale (2013-2015). 2. Problématique de l’intervention 2.1. DES SOCIÉTÉS DE CHASSEURS
  • des actuelles 19 Campagne 2013 côtes et offre de ce fait la possibilité offerte aux archéologues d’accéder à des habitats de pêcheurs préhistoriques. La richesse des écosystèmes littoraux a permis le développement de groupes bien implantés, qui semblent pouvoir faire pièce aux