Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00925.pdf (PLÉCHÂTEL (35). la hersonnais. rapport de fouille programmée)
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE LA HERSONNAIS A PLECHATEL (ELLE-ET-VILAINE) Un vaste ensemble du Néolithique final Rapport de fouille programmée - 1993 Jean-Yves TINEVEZ Avec la participation du Conseil général
  • Néolithique final Rapport de fouille programmée -1993 Jean-Yves TINEVEZ Avec la participation du Conseil général d'Ille-et-Vilaine et de la commune de Pléchatel N° de site : 35-221-012-AP Autorisation de fouille programmée n° 798 SOMMAIRE I - SITUATION ET CONTEXTE ARCHEOLOGIQUE II
  • la voie express, le projet d'aire de service a été abandonné dans ce secteur, annulant de fait la nécessité d'une fouille de sauvetage de l'ensemble du site archéologique. Une seconde autorisation annuelle de fouille programmée a été délivrée en 1993 et s'est concrétisée par une
  • d'archéologie préventive en 1993, la fouille de 1992 a été essentiellement consacrée au décapage, repérage des structures en creux et fouille des niveaux superficiels des comblements conservés pour les mettre en évidence. Deux ensembles principaux ont été ainsi mis au jour : le grand
  • trois dimensions des structures et du mobilier archéologique associé. Suite à l'abandon du projet d'aménagement sur le site et le renouvellement de la fouille programmée en 1993, les recherches ont été essentiellement centrées sur la fouille des fondations du bâtiment A et notamment
  • . 143, huit tronçons de ce fossé d'une longueur variant de 3 à 5 m, ont été fouillés de façon exhaustive en 1993 (fig. 6 à 12). Malgré les contraintes inhérentes au substrat et notamment les variations du fil de la roche, la configuration générale du fossé périphérique apparaît
  • 1993 (fig. 7 à 12), en liaison avec les tronçons de fossé périphérique, permettant ainsi la lecture de coupes transversales complètes. Les techniques de creusement et les remplissages sont identiques à ceux des structures périphériques, mais les profondeurs sont d'un autre ordre. 1
  • l'intérieur du bâtiment. Le passage ainsi obtenu varie en largeur de moins d'un mètre au pignon est à 1,20 mètre aux entrées ouest. Les sondages entrepris en 1993 en N.23 et AD.22 (fig.6 et fig. 13) montrent que les entrées sont bordées de montants de gros volume identiques aux poteaux
  • sondages réalisés en 1993 (fig.6) montrent un creusement assez faible dans le schiste (largeur de 0,40 m à 0,60 m, profondeur de 0,30 m à 0,50 m), un remplissage de plaquettes de schiste et des indices de boisage avec , en coupe, l'emplacement de petits poteaux (diamètre de 0,10 m
  • , s'avancent perpendiculairement à la paroi latérale nord. Le fossé nord s'interrompt également par une entrée d'environ 1,60 mètre. Les sondages 1993 en AD.21 (fig. 13) ont mis en évidence la base des poteaux d'un diamètre de 0,20 mètre à 0,30 mètre bordant cette entrée. Trois paires de
  • structures de ce type ont été fouillées par moitié en 1993. Comme les trous de poteaux porteurs, une certaine homogénéité apparaît dans les dimensions : l'ouverture au niveau du schiste varie de 0,80 mètre à 1 mètre de diamètre. La profondeur est progressive de 1 mètre au pignon sud-est à
  • la toiture par rajout d'une panne supplémentaire et éventuellement l'aménagement de combles nécessitant une portée moindre (7,50 mètres environ). h) Hypothèse préliminaire de restitution (fig. 15) : A partir de la série de coupes transversales réalisées en 1993, une première
  • . Ces fondations ont pour la plupart une forme ovalaire et les dimensions varient de 1,30 m X 1,40 m à 2,00 m X 1,00 m. En 1993, deux nouvelles fosses (AI.23 et AI.21) ont été fouillées par moitié et leurs dimensions sont les suivantes : AI.23 = 1,80 m X 1,40 m X 0,50 m AJ.21 = 1,45
  • secteur nécessite une extension des décapages. En 1993, un seul trou de poteau a été fouillé. De forme subcylindrique aux parois verticales irrégulières, (diamètre : 0,90 m, profondeur : 0,90 m), son remplissage schisteux est plus argileux et de couleur jaune que dans le secteur du
  • très proche de celui du bâtiment A. VI - LE M O B I L I E R A R C H E O L O G I Q U E : En fin de fouille 1993, le secteur du bâtiment A et des fosses de palissade a livré 685 objets archéologiques, non compris les charbons de bois et fragments de pieux brûlés. En l'absence des
  • mm d'épaisseur. Cette association de vases de différents modules semble caractéristique d'un site à occupation domestique. De la campagne de fouille 1993, quelques éléments caractéristiques viennent s'ajouter à ceux mis au jour en 1992 (fig. 17) : - deux petits fragments de lèvre