Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02121.pdf (MAURON (56). la Rochette. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006)
  • MAURON (56). la Rochette. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE U.M.R. N° 6566 « Civilisations atlantiques et archéosciences » c0. Le site de La Rochette à Mauron (Morbihan) ^W/O Fouille programmée 2004 - 2006 Année 2005 Jean-Yves TINEVEZ Avec la
  • participation du CONSEIL GENERAL DU MORBIHAN N° de site : 56 127 018 Autorisation de fouille programmée N° 2004-51 du 2 avril 2004 LM4 FICHE SIGNALETIQUE Fouille programmée 2004-2006; année 2005. Programme 12 : Le Néolithique - habitats, sépultures, productions, échanges. Programme 13
  • Lucquin, Sterenn Maguer, Lorraine Manceau, Gilles Ménard, Myriam Michel, Stéphanie Moutaque, Elodie Pigeon, Anne Pondaven, Jean-Philippe Rolin, Julien Rouaud . Dates de l'intervention : 11 au 29 avril ; 20 juin au 15 juillet 2005. Emprise estimée du site : 1,6 ha. Emprise fouillée
  • : 2003: 650 m2; 2004: 2520 m2; 2005: 2000 m2. Total:5170 m2. 2 Sommaire I) Présentation générale du site II) Problématique III) Rappel des résultats obtenus en 2003 et 2004 IV) Méthodologie 1- relevé topographique 2- la zone de fouille V) Les structures archéologiques 1- la
  • revanche, le fossé I segmenté ne laisse aucune trace dans l'orientation de ce parcellaire. Secteur de terre pauvre pour l'agriculture, le promontoire est habituellement utilisé en prairie et ce fut le cas lors des campagnes 2004 et 2005. Cependant, en 2003, la parcelle XB.55 était
  • récente. D'autre part, les décapages extensifs réalisés en 2004 et 2005 mettent en évidence deux séries principales de trous de poteau en partie interne de l'enceinte, témoignant de la présence de structures bâties sur le promontoire. Les données obtenues seront 7 intégrées et
  • programmée triannuelle engagée en 2004 a été étendue vers l'est en 2005, le long du fossé segmenté et dans la partie interne du promontoire. III) Rappel des résultats obtenus en 2003 et 2004: En 2003, quatre sondages couvrant une surface de 620 m2 avaient été ouverts sur les anomalies
  • Lignes de niveau Espacement 0.20 m Fig. 4: Mauron - La Rochette; relevé topographique du promontoire réalisé par l'I.U.T. Génie civil de Rennes, localisation des fossés I à V et des secteurs fouillés. 2- La zone de fouille : 9 En 2005, la zone d'étude a été étendue vers l'est sur
  • campagne 2005 a été consacrée à l'étude de la zone orientale nouvellement décapée. Cependant, la zone 2004 a été réexploitée afin d'obtenir une vision homogène de l'ensemble de l'aire fouillée. Elle a ainsi fait l'objet de plusieurs interventions complémentaires: désherbage exhaustif
  • d'habitat confirmant ainsi l'absence de structures à l'emplacement pressenti pour le rempart. Les vestiges mis au jour sur la zone 2005 assurent la continuité des structures dégagées en 2004; ils se distinguent principalement du nord au sud, en quatre ensembles cohérents: - une tranchée
  • orientale partiellement dégagée. Enfin, en limite sud de la fouille, l'extrémité occidentale du fossé II, visible sur les clichés aériens a été sondée en 2004 et la trace très arasée d'un parcellaire moderne ou contemporain orienté est-ouest est mis au jour en 2005. Fig. 5: Mauron - La
  • Rochette; plan d'ensemble des structures mises au jour en 2004 et 2005. 11 Fig. 6: Mauron - La Rochette; vue d'ensemble de la zone fouillée à partir de l'angle nord-ouest. 1- La tranchée fo.08 au nord-est (fig.7 et 8) Cette structure linéaire continue est visible dans l'angle nord
  • profondeur; 1.02: 29 m de longueur, 8 m de largeur, 0,90 m à 1,20 m de profondeur; 1.03: 24 m de longueur, 8 m de largeur, 0,80 m à 1,20 m de profondeur. Les trois sondages transversaux complémentaires, larges de 2,50 m, réalisés en 2005 (fossé 1.02, sondage 02; fossé 1.03, sondages 01
  • novembre 2005 sur fo.01, fo.03, fo.05 et fo.06 afin de les soumettre aux analyses chimiques notamment. Fig. 12: Mauron - La Rochette: vue de la structure de combustion fo.03. 18 +D Fig. 13: Mauron - La Rochette: plan et coupes des structures de combustion fo.03 et fo.05. 19 4
  • - Les ensembles de trous de poteau: (fig. 14 à 17): A l'instar de la campagne 2004, une part importante des recherches 2005 a été consacrée à la mise au jour et la fouille des séries de trous de poteau.. 154 structures supplémentaires ont été dessinées et fouillées ce qui porte le
  • total à 352 entre 2004 et 2005. Plusieurs anomalies ont également été enregistrées mais la fouille infirme leur interprétation comme trou de poteau et elles sont représentées en pointillé sur le plan d'ensemble fig Difficiles à repérer lors du décapage, ces structures se sont
  • révélées au fur et à mesure du nettoyage minutieux du schiste mais également lors des variations du taux d'humidité du sol. En raison des conditions climatiques sèches de 2005, l'analyse de certaines structures n'est que provisoire et reste soumise à des compléments de recherche sur le
  • terrain. Les regroupements temporairement proposés en fonction de la répartition et de la morphologie des trous (diamètre et profondeur) sont susceptibles d'être modifiés ou complétés. Les trous de poteau dégagés en 2005 ont été fouillés par moitié et ceux de 2004 en totalité avec
  • ovale des fondations semble indiquer la présence de doubles poteaux. En revanche, les séries parallèles visibles sur la zone 2004 ne sont pas mise en évidence sur la zone 2005. Par rapport à la cohérence d'orientation curviligne entre le fossé et la série de bâtiments précédente, cet
  • vers le sud jusqu'au bord du promontoire devrait permettre d'en savoir plus sur la nature de l'occupation en zone interne au delà du bâti déjà dégagé. VI) Le mobilier archéologique ( fig. 18 à 21): Le matériel complémentaire prélevé en 2005 confirme les informations obtenues les