Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1979 (retirer)
  • Operation type > fouille préventive d'urgence (retirer)
  • Département > 22 (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
fouille préventive d'urgence [X]
Commune
Département
22 [X]
Date (Année)
1979 [X]

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00446.pdf (PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de sauvetage urgent)
  • PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • . La c a m p a g n e de t r a v a u x 1979 a permis en les c o m p l é t a n t , les d é g a g e m e n t s partie * ~ E s t du c h â t e a u . (Pl. entrepris e t le d é g a g e m e n t 1978 dans la I). I le d é g a g e m e n t de la b a s e est rectiligne schiste et
  • l'Architecte Sud visible La p a r t i e Nord en d'achever, L˧_5tructures. 1°) D a n s l e s e c t e u r mur 1979. la base également le de la pa- e t à 6 m . de c e l u i - c i , se .trouvant ai K. L . 213 à 216) 1 - L e n u m é r o t a g e des' m u r s c o r r e s p o n
  • . représent à grains moyen engobe trouvés a e t f , en cuite tour représenté) moyen de p r é h e n s i o n bien col x6 mi- de d'une de p o t e r i e - cliché de b o u t o n gris-beige 15 x 2 2 à grain II, couches de vertes x 22 x 5 m m . très d'une clair, et
  • e r ç o i t d e s transparente pâte homo- taches de et m a r r o n . D i m e n s i o n s 19 x 3 5 x 5 m m . , l a r g e u r du f o n d : 22 : mm. ( P l . X n° 4 ) . couche c - fragment de b o r d en p â t e b r u n e avec bien repli cuite, grain sant micacé
  • verte. Dimensions de : 17 x 22 x 6 m m . ( P l . X n° 7 ) . couche e - fragment de p o t e r i e dégraissant micacé La f a c e e x t e r n e blanche à grain et s i l i c e u x est couverte vert pâle avec mouchetures On distingue de f i n e s Secteur et d'une vertes
  • Dimensions grain sili- : 22 x 53 x n° 4 ) . en pâte g r i s e est difficilement : 30 x 80 x 7 m m . homogène, le décelable. ( P l . XI n° 5 ) . - tesson décoré en sant siliceux ment d'une pastilles fin verte du v a s e . D i m e n s i o n s dégraissant en p â t e
  • siliceux du f o n d acx : c e t t e c o u c h e de extérieurs sur une nature : 43 bar que x 22 x 3 et 6). brune à grain moyen, bien l'extérieur. Dimensions épaisseur dégrais- et j a u n e . Le d é c o r : r a p p o r t é e , de m ê m e - f r a g m e n t de f o n d et
  • o u r s s o n t en du cours. des clichés des le m o b i l i e r découvert recherches m o n t é le portant 17 j u i l l e t - A la d e m a n d e chan- du 16 au 22 en 1978, elle et la d é m a r c h e sur l'histoire p o u r le c o n c o u r s du c h â t e a u
  • à un s p e c t a c l e su;i "Son de M o n s i e u r l e D i r e c t e u r "Chantiers" a et 1979. C u l t u r e l l e s , un d o s s i e r des Monuments du travaux. p o u r s e r v i r de s u p p o r t des Affaires par les membres dans le château l'état des - Un
  • p o s i t i o n archi- dispersés. - R e f o n t e , avec le c o n c o u r s plus extérieur Diverses. 1979. A travers tecturaux Régionale Réalisations. tier bénévole Lumière" Nord- an). - Une juillet du p l a n d ' a t t e n t e p o u r le r e d r e s s e m e n t
RAP00437.pdf (KERBORS (22). enez yar. rapport de sauvetage urgent)
  • KERBORS (22). enez yar. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • ' Autorisation (n°, date) n°I3 , 25 Mai 1979 Tn -hftwfsrk i on (début et fin) 28 et 29 Mai 1979 Rnnprinp^'hl n < Mntïf / Loïc LANGOUET ..,.,. dégagement par suite de tempête ri ' t n t n T v o n t i n n Rii-rfnrin fmnlliÇft 2D m2 1 Estimation do l étendue du gisement ? 50 m2
  • en effet une conséquence d'une très forte tempête survenue en Avril 1979 lors d'une forte marée d'équinoxe . Cette tempête eut des effets désastreux à SAINT M A L O j l a percée de l a digue . M a i s elle eut des conséquences plus archéologiques La première fut la destruction
  • • L.L aJ •o s £ 22 fY\aisoV> principale. die n i e ä Pouit. Anitr boa^it ClocWer C h a h tux d'eau Rt|f»traçjc- du. -foyui. A Coupes stratigraphiqueq du fossé. il Les briques Autant le foyer A n'a pas fourni de briques bien conservées , autant la grève environnante
  • , à quelques mètres de ce foyer , le soc|e rochaux apparait. Lors de notre fouille , nous avons utilisé un niveau de référence (NR) qui , par le plus grand des hasards , s'est avéré être le niveau de la haute mer dans la soirée du 28 Mai 1979 . Ce soir là , la mer fut haute à 21 h
RAP00433.pdf (FRÉHEL (22). villa romaine de sables d'or - les pins. rapport de sauvetage urgent.)
  • FRÉHEL (22). villa romaine de sables d'or - les pins. rapport de sauvetage urgent.
  • 22
  • Périodes chronologiques Rapport scientifique. Pions : 1979 / Loïc LANGOUET érosion marine et fouilles clandestines 55 m 2 • 400 m2 Villa gallo-romaine thermes avec hypocaustes,matériel de construction Ier-IIIème OBSERVATIONS CONTENU DU " DOSSIER 1979 oui oui Coupes oui
  • - cendre à la plage par des sentiers en pente douce , ceux-ci sont aujourd'hui inutilisables , débouchant sur des falaises de cinq à six mètres de haut . A u début de 1979 , lors de notre première visite préparatoire à ce site , on a estimé à deux mètres le recul d u haut de la
  • vacances de Pâques 1979 » est le fruit d'une collaboration entre une équipe du Ce.R.A.A , expérimentée , et des fouilleurs inéxpérimentés recrutés par la COSINAT. A l o r s que n o u s a v i o n s e x i g é u n e p r é s e n c e n u e de t r o i s j o u r s , minimum , s u r le c h
  • e t et d i r i g é p a r L . L A N G O U E T . Le site avant la fouille Avant la tempête destructrive de Mars 1979 , des murs apparaissaient dans la falaise . Heureusement nous avions oris des photographies qui permettent de voir les murs aujourd'hui disparus . Cela nous
  • , l'excavation était plus petite que le trou initialement ouvert . Durant toute la fouille , les bermes se sont dégradées , mais n'ont pas constitué une gêne grâce à cette précaution. Vues de la falaise des Sables d'Or en Mars 1979 « » « FREHEL * Vue des Sables d'Or On peut
  • ainsi repérés par rapport à deux piliers de granit de la clôture , la direction du côté occidental étant toujours repérée vis à vis de deux autres piliers de cette clôture. Il est ainsi certain que 1'on pourra retrouver , à 10 cm près , l'implantation de la zone fouillée en 1979 lors
  • cette route. sous FREH1L Sables d'Or 1979 L.L FREHEL S a b l e s d'Or 1979 Les structures maçonnées Que ce soit dans la falaise ou dans l'excavation ouverte en arrière d u haut , dangereux , de cette falaise , u n certain nombre de structures maçonnées ont été retrouvées et
  • construction en briques dans l a falaise ; cela se présentait comme une colonne carrée en briques . Elle a pu être soigneusement démontée . En fait il s'est avéré qu'il s'agissait d'une partie d'une entrée de prae--furnium devant assufer le chauffage des hypocaustes fouillées en 1979« Il
  • d'un auvent ou abri ,ceci au niveau du praefurnium« L a partie fouillée en 1979 comprend une partie d'autres thermes . Le mur V , m u n i d'un seuil est indiscutablement le passage entre le tepidarium et le frigidarium . Ainsi le m u r III correspond avec son / » / / I-O / ' I