Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1980 (retirer)
  • Operation type > fouille programmée (retirer)

10 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00193.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • FOUILLE PROGRAMMEE EFFECTUEE A IRZINZAC-LOCHRIST (MORBIHAN) sur le site médiéval de Ste Geneviève sous le direction de Roger BERTRAND Le campagne de fouilles programmées qui s'est déroulée du 26 Juillet au 10 Août 1980 sur la maison-forte de Ste Geneviève en Insinsac est la
  • habitat, dit habitat A, à l'intérieur de l'enceinte. En 1980, deux directions de travail furent retenues après un débroussaillage général t - Sondages dans la moitié nord de la plateforme habitée et dans le fossé l'entourant. Le but de ces sondages était de préciser le plan des
  • nivellement et d'enregistrement de la stratigraphie nécessaires k uns bonne compréhension des travaux de fouilles. Ces travaux n'ont pû être effectués en 1980 faute des instruments de visée Aécessaires. - Reconnaître par de nouveaux sàndages les structures de la cour arrière. - Le remblai
  • fouillé en 1977-1978 1 ? : Sondages en 1980 ex cl ^^=4^. r r n m ff gg^a r^zrr] r7n^ °a X3 Ç OC o Fig.2. HABITAT C. Intérieur de l'habitat. Elévation du sur sud. Arène granitique A : Mur arasé B : Blocages de pierres, de part et d'autre du mur arasé F : Fosse creusée
RAP01177.pdf (SAINT-MALO (35). le bastion de Solidor (cité d'Alet). rapport de fouille programmée)
  • en 1 9 8 1 j rossi ¿a S J î Rapport scientifique. oux Plans . oui Coupes oui Illustrations oui Photographies légendées oui â^OJluW • acJ'ûXfitk X J dil? FOUILLE 1980 DU BASTION DE ( C i t é d'ALET - SOLIDOR SAINT MALO) Centre R é g i o n a l A r c h é o l o g
  • ce présent rapport témoigne de ma reconnaissance et que les résultats archéologiques que nous avons obtenus ensemble constituent la récompense de l'effort. LE PLAN DE FOUILLE Pour organiser la campagne de fouille de 1980 dans le Bastion Solidor , à la CITE D'ALET , nous
  • disposions de trois éléments importants : les sondages réalisés en 1973 , une prospection électrique réalisée en 1973 et une prospection magnétique menée par le Laboratoire d'Archéométrie de l'Université de RENNES en Mai 1980. Ces trois éléments étaient à même de guider l'implantation des
  • en 1980 (2) . En réalité , deux excavations , avec banquette-témoin centrale stratigraphique avaient été programmées , mais la richesse des découvertes , les nécessités d'une fouille fine et les extensions nécessaires ont limité à l'excavation dénommée B la campagne de 1980 . La
  • permettait de laver , inventorier , de photographier , de dessiner dans d'excellentes conditions. Pour mieux comprendre le plan de la campagne 1980 , nous joignons à notre texte divers documents : - l'implantation de l'excavation B dans le bastion Solidor avec les emplacements des
  • SL cy^acWWy. VMWJL Prospection Electrique N 40 » e 35 - SAINT MALO - Castellum gaIlo-roma in Prospection magnétique (2 brins) TOUR SOLIDOR ANCIENNE MAISON DE GARDIEN (SALLE D'INTRODUCTION AU SITE ET AU MUSEE INTERNATIONA! DES CAP-HORNIERS) FOUILLE 1980 LES
  • c tions pour l e s q u e l l e s on a obtenu des datations à p a r t i r des couches associées (Cf l ' a n a l y s e des couches). Château de S o l i d o r F o u i l l e programmée 1980 -)•• • s 4 :>S»-- î^v, - ' 'i -F > WKf» "Poni l i e Occupation programmée I1
  • carolingienne trous de poteau " Fosses dépotoirs1 Habitat Château de S o l i d o r F o u i l l é programmée de 1980 Canal d'amenée d ' e a u douce à l a machinerie (Haut Empire) IV gallo-romaine Zone humide suitante • r i source.^ canali creusé dans l e ^ rocher I ' I I I J
  • ' ê t r e rééditée en 1980 , on trouve l a mention de deux tours Î OREGLS (vers 504,511,376,785,931,155 ) AQUIN (vers 233 , 2301 , ) Les descriptions semblent a v o i r été influencées par l ' e x i s t e n c e de l a Tour S o l i d o r „ Pour l ' u n des passages , cela ne f a i t
  • du même coup un emplacement logique de présentation au public. 1980 m , ' • -V . V. .'» ^ .A .< ',•; V.vf Í-B M \ » l \ * \ 1 I 1» \ 1 1 1 1 \ \ l 1 1 \ » l \ 1 I1 1 1 ST-8 N57M 5b" / ÇC.3 5CO N 7 S r s / •9 1 • e? i li 1 1 • 1 * 1 i .186 •184
RAP00375.pdf (RENNES (35). ces échange. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • CIRCONSCRIPTION ARCHEOLOGIQUE DE BRETAGNE DIRECTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES Date d'envoi 15-12-1980 * I i- RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE LIEU DATES Département IIle-et-Vilaine Commune RENNES Lieu-dit rue de Dinan/rue d'Echange Cadastre Section AC, parcelles 438
  • ... 38 pages OBSERVATIONS CONTENU Plans 3 plans Coupes 5 coupes Illustrations 4 illustrations Photographies légendées r 17 photographies RE NNES Rue de Dinan 1980 Eglise Université de H_ Laboratoire Directeur Bretagne d'Archéologie : L _ S!-ETIENNE P A P E
  • avril et du 1er au 11 septembre 1980 (cf. Pi. 1, Plan d'ensemble). L'édifice actuel date du XVe-XVIe siècle, mais la tradition donne St-Etienne comme la plus ancienne paroisse de Rennes, et s'appuie sur les récits des cérémonies marquant l'arrivée des nouveaux évêques. Ceux-ci, en
RAP00978.pdf (LANDELEAU (29). Penfoul. rapport de fouille programmée)
  • Jacques BRJARV LA NECROPOLE ET L'HABITAT VE L'AGE VU FER VE PENFOUL A LANVELEAU, FINISTERE 1980 Rif. : FA/2-R 7 322 Jacques BR1ARV LA NECROPOLE ET L'HABITAT DE L'AGE DU FER DE PENFOUL A LANDELEAU, FINISTERE FOUILLES PROGRAMMEES 1930 (PROGRAMME P. 9) Ref. : FA/2-R 1322
  • Equipe de Recherche n° 27 du C.N.R.S. Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes 1 35042 RENNES-CEDEX L A N E C R O P O L E ET L ' H A B I T A T DE P E N F O U L A L A N D E L E A U , F I N S I T E R E 1980. HISTORIQUE - SITUATION L ' e x i s t e n c e d e p o p u l a t i o
  • e n t faites. N o n l o i n de c e c o f f r e le p r o p r i é t a i r e , M r A . P u i l l a n d r e r e c u e i l l i t u n e p e t i t e h a c h e e n b r o n z e à r e b o r d s m a r t e l é s t y p i q u e d u B r o n z e A n c i e n . E n f é v r i e r 1980 u n e
  • e n 1980 ; il p o u v a i t é v e n t u e l l e m e n t ê t r e la s t è l e i n d i c a t r i c e du cimetière. T o u j o u r s p r è s de P e n f o u l , au f l a n c d u c o t e a u s i t u é à l ' E s t du v i l l a g e , d e u x petites buttes avaient été remarquées lors
  • t d e s t e r r e s q u i les c o m p o s e n t . C ' e s t p o u r q u o i u n e i n t e r v e n t i o n fut d é c i d é e p o u r 1980 a v e c l ' a i m a b l e accord du p r o p r i é t a i r e , M r A . B a r o n q u e n o u s r e m e r c i o n s . T o u t e f o i s l ' e x
  • s ou les u r n e s f u n é r a i r e s r e c u e i l l i e s en 1980 et p o u r r a i e n t d a t e r de l'Age du F e r . E n 1 9 8 0 , la p a r c e l l e é t a i t c u l t i v é e (blé s u c c é d a n t au m a ï s ) a v a n t d'être e n s e m e n c é e e n p â t u r e p o u r
  • l ' a u t o m n e . C e c i n o u s a m e n a à c o n d u i r e l ' e s s e n t i e l d e la c a m p a g n e d e f o u i l l e s en s e p t e m b r e 1980 a v e c u n e p h a s e p r é l i m i n a i r e e n j u i l l e t e t une phase complémentaire au début d'octobre. L ' é q
RAP00305.pdf (ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • CÔtes-du-Nbrd ILE Ile de BREHAT LAVREC ou IAVRET Rapport scientifique sur la Campagne de Fouilles de 1980 P.-R. 51 0 ï LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRËSISTOffîE - PROTOHISTOIRE ET QUI, TERNAIRE ARMORICAINS Université de Rennes Campus de Beaulieu 35042 Rennes Cedex
  • . ILE LAVRET Partie ouest: Clichéj P R - " 1980 Zone 2 Secteur A la structure à petits galets Bâtiments médiévaux et éléments de murs voisins ILE LAJVRET 1980 Zone 2 Secteur B Cimetière Cliché^ P-R. GIOT ILE LAVKET 1980 Zone 2 Secteur B Cimetière
  • 1980 Zone 1 Secteur A Objet en os travaillé fragments de verres gallo-romains décorés vertèbres et mâchoires de poissons (daurades) ILE IAWET 1980 /secteur £_/zone âJdes bâtiments médiévaux Tranchée centrale 120-121 / 205-208 RAPPORT SUR A Fouille programmée LA l'ILE
  • Programme H 6 SCIENTIFIQUE CAMPAGNE DE LAVREC OU A BREHAT FOUILLES DE 1980 LAVRET (CÔtes-du-^Tord). Autorisation Réf. FA/2-R n2 1052 Rappel topographique: Le Sud de l'île Lavret (lavrea insula de la vita %8o ' ■ Sanoti Uuinvualoeif Lauret en 1473) ou Lavrec (cadastre et cartes
  • fouilles 1980; Comme prévu elle s'est déroulée, pour l'essentiel, entre le lundi 1 Septembre (mise en place du matériel) et le samedi 27 Septembre (enlèvement de celui-ci), les heures et coefficients des marées ayant leur importance: grâce à la coopération du marin-pêcheur garde de la
  • limiter**, un peu nos opérations, et notamment laisser de côté en 1980; ' "* la prolongation du haut-moyen-Sge jusqu'au rocher occidental, greffée sur la ruine gallo-romaine; ceci malgé son intérêt théorique. * - le dégagement de l'intérieur de la ruine gallo-romaine, opération peu
  • . On a donc en 1980 préparé un décapage d'ensemble (désigné dans notre*jargon de chantier Zone 1, secteur A) sur les coordonnées x 112 à 118, y 208 à 218, avec un petit retour d'angle le long du sud de la ruine jusque x 110. Après nettoyage général superficiel, on a décapé la plupart des
  • dégradé que nous avions nommé "mur nord". \ De sorte que, rejoignant la zone étudiée dans le paragraphe précédent, et la zone du cimetière explorée par ailleurs, nous avons en 1980 commencé le décapage d'une zone (baptisée dans notre jargon de chantier Zone 2, secteur A), raccordant la
  • raboté* Nous avons dessiné deux sections schématiques Nord-Sud à travers la partie du cimetière progressivement explorée en 1977-1979-1980, l'une sur l'abscisse 115» l'autre sur l'abeisse 117, avec projection schématisée des informations obtenues à environ 1 m de part et d'autre, de
  • simplifié de toutes les sépultures relevées en 1977-1979-1980. S'il s'agit d'un cimetière bien orienté -et on peut dire que l'orientation moyenne est celle de notre quadrillage, c'est-à-dire celle, des constructions gallo-romaines, et point l'orientation Ouest-^st géographique, les
  • celtiques reste de 450—550, ce qui va bien avec les données précédentes, (; Les tessons- de poterie décorée imitant de loin des poteries mérovingiennes restent peu nombreux, 1980 n'en a fourni qu'un seul de plus. Il y a hésitation II devant quelques tessons de poterie non décorés
  • notre Laboratoire. CONCLUSION: * La campagne de fouilles 1980 a été aussi fertile et révélatrice que le3 précédente, et montré l'intérêt très multiple du site, et son importance fondamentale pour la compréhension archéologique et historique du Très-Haut~i«ioyen-Age de la Bretagne. Il
  • l'attention sur l'île Lavret. .^0^ • -ÏCR. Giot. ; CjStes du Nord Ile de BKEHAT Ile LA.VKET Agrandissement photo aérienne I.G.N, de 1966 Agrandissement photo aérienne Aéro-Navale de 1926 /] Ile LAVKET 1980 Zone 1 Secteur A Trous de poteaux Décapage superficiel UUUmU
  • ANTHROPOLOGIE PRÉEIS7CIRE - PROTGBISTGiRE ET Qt TERKAIRE ARK0RICMHS CStes-du-Nord n Ile de BREHA.T Ile IAVKET 1980 Sections synthétiques Nord-Sud à travers le Cimetière (Zàne 2 Secteur B) LABORATOIRE WTBR0P010GIE PRÉHISTOIRE - PR0TCB1ST01RE PT mi TERÎïMRE ARMOMCMNS Côtes-du-Nord
  • Ile de BEEHAT Ile IAVRET 1980 Zone 2 Secteur B Cimetière Plan d'ensemble schématisé de la partie explorée du cimetière LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRÉHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET ç: TERNAIRE ARHCRICMMS ILE Zone 2 LA.VRET 1980 Secteur A Zone des bâtiments médiévaux (partie
  • est) Décapage plus profond entre les deux murs principaux LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRÉHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET QG. TERNAIRE ARMORICAINS ILE Zone 2. LA.VRET 1980 Secteur A Zone des bâtiments médiévaux Plan d'ensemble du décapage LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRÉHISTOIRE
  • - PROTOHISTOIRE ET ÇL TERNAIRE ASMOBÎCAIHS Ile Lavret Prospection magnétique 1980 Sonde 0,5 M même document représenté en d'isogammes relief mvn 899 o 10 90 19 i 320 232 Î4 ■ 80 {BEN SON Crefeil . 899 ■ 10 90 - ffl 320 282| 24-80 Ile Lavret Prospection magnétique 1980 Sonde
RAP00693.pdf (PLOBANNALEC (29). Quélarn. rapport de fouille programmée)
  • i T Finistère • PL O B A H A L E C Ensemble mégalithique de R a p p o r t sur la campagne P.-R. Q U E L A R K s c i e n t i f i q u e de fouilles de 1980 G I 0 T « , • Université de Rennes Campus de Beaulieu 35042 Rennes Cedex (E.R. du C.N.R.S. n 2 27
  • ) LABORATOIRE ANTHROPOLOGIE PRÎBKTCIRE - PROTOHISTOIRE ET CL. nmm ARMORICAINS
  • contentait de trouver un point haut (relativement) tout près du village. + + + Comme prévu la campagne de fouilles 1980 a eu lieu pendant tout le mois de Juillet, L'encadrement comprenait à nouveau lïr A.l!. ApSimon, Senior Lecturer en Archéologie à l'Université de Southampton (en
  • deux grands orthostats (24) et (25) qui terminent le prolongement interne du couloir. Le couloir (moitié sud), VII. Au début des fouilles de 1980, le seul élément ' visible du couloir au sud des deux grands orthostats, était la dalle 29 de la paroi est. Une autre grande pierre
  • campagne" de fouilles est souhaitable pour compléter le travail engagé, P.-l, G I 0 T, avec la collaboration de A. M. A P S I M 0 N. LAEMÊTÛ1RE m O P Q L Ô G I E PKtKISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET (, WMMl MRÎCAINS QUELARN 1980 B P L A N 9Î A D 65 60 65 60 c y - Vi"v.i
  • ."••-A- J •55 metre 45 N i—i 50 55 i—il—i A.M.A. Finistère PLOBARMAIEC Quélfem 1980 B Inter-chambres I-lI et dégagement central Finistère FLOBAMALEC Quélarn 1980 B environs du dégagement central et chambres Finistère PLOEMWALEC 1980 B Tessons néolithiques dans
  • le dégageaient central V ry Chambre III et son pavage: c'est le support au premier rang dont un fragment a donné la pavage à son pied Finistère PLOEANNAIEC Qiié$arn 1980 Chambre IV cicatrice d'enlèvement d'un support dont la fosse de fondation est creusée dans le limon
  • structure du cairn à son bord méridional; autre fosse d'arrachement de support au premier plan Finistère PLOBMNALEG Quélam 1980 Monument B Décapage à l'emplacement de la partie avant du couloir Finistère FDOBANMAIEC Quélarn. 1980 Monument B Dégagement central V : Tessons
  • d'un vase néolithique décoré Chambre I, flèche tranchante QUÉLARN E 1980 PLAN Finistère FDOBANMAIEC Quélarn. Monument B 1980 Partie avant du couloir Remplissage FIOBAHNAIEO Quélarn Monument E couloir 1980 Finistère Fond du couloir 4 W i Ö PLOBMNAlEG Quélarn
  • I98O Monument E Finistère FDOBANMAIEC Quélarn. 1980 Monument B ,Couloir .-,:-> . ^ ,,, Tessons cle poterie près de l'arrivée au dégagement central Tessons de poterie près du seuil
RAP00671.pdf (LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de fouille programmée)
  • campagne de fouilles du 7 Juillet au 8 Août 1980 sur le site de l'ancienne Abbaye de LANDEVENNEC. Cette année les travaux ont porté sur trois points différents qui ont ouvert des perspectives nouvelles dans le déroulement des recherches. A savoir î - relevé topographique de l'ensemble
  • permis de découvrir la disposition < du choeur et le départ de la nef. Les travaux de 1980 ont permis de définir le côté Nord, la limite Ouest et la silhouette du côté Sud. L'église pré-romane se présente donc comme un rectangle de 22,70 m. (Ouest-Est) sur 12,70 (Nord-Sud) en
  • confié en 1980 p a r ^ a Direction des Antiquités Historiques de Bretagne , par 1'intermédiaire de M.J.P.BARDEL . 1'échantillonnage a ainsi été porté à 27 ce qui constitue une base minimum. Ce nombre, relativement restreint (mais il est difficile de défaire tout le pavage pour le
  • O 21 * * moderne arcade - + + + + ruisseau canalisé 0 O 0 mortier O + 22 + 29 LANDEVENNEC - 1980 Abbaye + Saint-Gwennolé PLAN DES FOUILLES ZONE DU CLOITRE Hérisson JîU ià E vacuation Remblais récents 'am veau + 1 m. t 2 4 + 25 -I- i
RAP00145.pdf (ARZON (56). Petit-Mont. rapport de fouille programmée.)
  • CAIRN NEOLITHIQUE du PetïLMonl" - Arzon, 5664-0. Rapport scienlïFique eiAn nexes. Campagne 1980. Joèl Lecornec Correspondant de la Direction des Antiquités Préhislbrîcjues» de Bretagne. 1 PETIT MONT ARZON - 5664O. CAMPAGNE DE FOUILLES I98O. La campagne de fouilles I98O
  • die. Ici resVou-rcxVfovi Le ROUÎU'C. (j9oe) . foirh'e nord die le* crtaYnWre. re&Vée. mhacre. Supporta C3
  • &on des tranchées 1er 2. de 1979. flocage de t>a&e aremen de façade Es h BOrrerniVe' Nord. O7-1980 Ta rem en V de, façoolê Est* Uaîson rromcWes A eh£ de A979. Peftr Mont" , Arzon Tranchée Est-3 - 56 640 07-1980 ^7 Début" du décapage du cairn. I er II = Rembiai germomicjue
  • . ?M Mon!- - Ar^on 56.é^o 07.1980. 22. Tranchée Ouest 4 / extevrs'ton delà foui lie 1979 » Raremervr h0^, blocage de baôe, iperturbahbn du moyen-âge dom& l'e^l-ension Sud. Foiremenb» m° 4- er 5 . ftht hont _ Arzon 5€>.é40 07- 1980 Tranchée Oue&ï 1. Extension de la feuille
  • -1980 Pettf Mon!' - Arzon 56.640 Tranchée Ouest 2. . Vue oie face des parements SLer 3 - "Reprise sorle paremenh3. Pefil" tAonY - Arzon • 30. Pehr Mon)" . Arzon 56-640 07. -1980 Tranchée Quesï 2. _ Extrémité inférieure de la zone d'effondrement; W,oo m Tranchée Ouest 2
  • . - Extrémité supérieure delà zonz d'effondrement ; 9,oo m. PETIT MONT _ARZON MONUMENT CENTRAL. RELEVES 06.1979 . 07.1960. O 1M ^^s—mmm ssmss. 5664-0- CAIRN DU PETIT MONT ARZON -56 Relevé topographique partiel.. Implantation des zones de fouilles 1979 ,,1980 II _ Façade Est
  • " - partie Nord. PETIT MONT Plan dii paremçnt de façade EST 1980 Profil parement de façade 5M sur I axe i i I III - façade Ed", parlïë SueL ! CAIRN DU PETIT MONT Z« TRANCHEE EST 3 1980 £7 r-opa ^ flur conitt rué de. £aisii£s reposa.nr Sur ferre no ire ceneirauie. _ 5. }"5
  • J-ÛW 0 Oû Façade Ouest - tranch i TRaiMCHEE Ouest 1 PaFteivieiut 4 et 5 CAIRN DU_PETIT MONT 1980 U2 Eboulis CAIRIM PU PETIT. MONT 1980
RAP00201.pdf (LANESTER (56). le resto. usine à salaisons. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • antiques et prévint la Direction des Antiquités hisboriques de Bretagne. - LE SITE AVANT LES TRAVAUX - La campagne de fouille a commencé le 9 Août 1980. Isolée au milieu de cultures de céréales et de pâtures, la section B de la parcelle Z C 31 ne disposait pas en effet de voie
  • toutes prises par référence à ce niveau. 5 DEROULEMENT DES TRAVAUX - - MESURES DE PROTECTION PRISES EN FIN DE CAMPAGNE. Après défrichement, les travaux de fouille ont commencé le 9 Août 1980. Ils ont pris fin le 5 Novembre 1980. Pendant une première période, du 9 au 1k Août
  • - INTERPRETATION. - La campagne 1980 de fouilles à LANESTER a donc permis de mettre au jour une partie d'un établissement galloromain, comportant quatre cuves, des déblais rencontrés, enduites ou non. La masse et ce que l'on sait par ailleurs de l'état du site avant remembrement invite à
  • . PLAN III LANESTER 1980 LE RESTO f i PLAH l 2 | 1 km.. BU Q> Ul ©MILLAGE E 4 o 4 C4 Dessin simplifié de quelques tessons de la Couche I Dessin simplifié de quelques tessons de la Couche II Lanester. Le Resto. Fouille 1980. Vue d'ensemble, Longueur Largeur
  • A gauche, : : vers le Nord. 13 1 20 m. 5» 50 m. fond des deux cuves 1,2, enduites. Au premier plan et à droite, cuves 3» ^- Le fond de la cuve 3 est à 1,80 m. au dessous du sol actuel. Nov. 1980 Lanester. Le Resto. Cuves 1 et 2, vues en direction de la mer, vers le Sud
  • . Lanester. Le Resto. Cuves 3 et H-. Les parois ne sont pas revêtues d'enduit. Lanester. Le Resto. Fond des cuves 1 et 2. 3, 60 m. x 2, 10 m. Lanester. Le Resto. Cuve 4 La fouille 1980 est arrêtée avant d'avoir pu atteindre ANALYSE DES STRUCTURES Plans IV - V Photographies 5-6
  • , et 4. Le iol de cette coun. i>e dani, Tl&n. y LANESTER~ Le Resto. MORBIHAN LANESTER E 2 IREST© HE CAMPAGNE DE FOUILLE 1980. ETAT E 3 0>r/ c Pû r CTO O0 ^QOC/C n I/O u o 0 ] r ] J ] L-J ! _J
RAP00628.pdf (BRENNILIS (29). Karaez Vihan. rapport de fouille programmée)
  • MICHAEL BATT. RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DU VILLAGE DE KARHAES VIHM COMMUNE DE BRENNILIS (FINISTERE). CAMPAGNE DE JUILLET 1980 * FINISTERE BRENNILIS CADASTRE SECTION D l'Zfoo KAHHAES VIHAN nord t I 'I 29 Brennilis Karhaes Vihan Village du Moyen Age (en partie
  • médiévaux (ex. : Bodères et Lannilis-Plouvien). Quelques tessons plus anciens traduisent peut-être une activité à l'Age du Bronze et à la période gallo-romaine. II - MISE EN OEUVRE DE LA CAMPAGNE 1980 II - 1 PARTICIPANTS Je renouvelle mes remerciements envers la famille TALLEC de
  • préhistorique de l'Université de Rennes pour leur aide. Les travaux se sont déroulés du 6 au 31 juillet 1980. J'ai apprécié le concours d'un personnel tant professionnel que bénévole : Mne A. BATT, Chargé de Recherche à 1'I.N.S.E.R.M., Melles A.M. CADOUDAL, B. CADOUDAL, J. SEARLE, W
  • fouille (Barker, 1977) a été utilisée sur ce chantier. En 1980, une superficie totale de 350 m2 a été fouillée. Ceci a permis de mettre au jour une cour devant le bâtiment II et une aire entre les bâtiments II et III. Nos efforts, comme les années précédentes, se sont orientés
  • des zones fouillées à l'échelle du l/20e. De nombreuses photographies en noir et blanc et des diapositives en couleur ont été prises. - 3 - III - LA CAMPAGNE DE FOUILLES 1980 La troisième campagne de fouilles à Karhaes Vihan (Brennilis) a per- mis d'examiner deux zones
  • ajacentes aux bâtiments fouillés en 1978-9- i 1) Au Sud du bâtiment II (trois dépendances plus la cour) , 2) Une zone entre bâtiments II et III. LE BATIMENT II ET SES DEPENDANCES ( Î) L'examen du bâtiment II (1979), de sa cour et de ses dépendances (1980), a fait apparaître un ensemble
  • juillet 1980 était très favorable à la mise en évidence des vestiges d'aménagements construits dans le sol sableux. Par exemple, dans la cour, au Sud du bâtiment II, se trouve un fossé parallèle au mur. Un fossé peu profond existe aussi au milieu de la cour. Deux interprétations
  • soc d'araire (Hglf ) a été mis au jour dans le remblai du bâtiment II (pour le premier soc d'araire voir BATT 1980 b). ETUDE DE LA ZONE SITUEE AU SUD DU BATIMENT III (¿19 3 ) Cette zone décapée de sa terre végétale a laissé apparaître des vestiges qui étaient invisibles en
  • humide en juillet 1980, nous avons pu déceler des vestiges construits dans le sol sableux. Un fossé faisant partie probablement d'un système de drainage a été fouillé. IV - PROBLEMATIQUE DU CHANTIER EN CE QUI CONCERNE LA DATATION ET LA DUREE D'OCCUPATION, TYPES DE MAISONS, LES LE
  • absence de références dans les archives documentaires ; la seule possibilité est de se rapporter aux événements historiques. La campagne 1980 a permis de recueillir une certaine quantité de charbons de bois ; une étude par le carbone 14 permettra peut-être de dater ce village
  • ; c'est une tradition qui a persisté jusqu'au XXe siècle (MEIRION-JONES, 1979, 1980). A Karhaes Vihan, les maisons sont carrées ou rectangulaires et représentent plus la maison typique de la Bretagne pour cette époque que des maisons à abside comme celles de Guidel (Morbihan). Par
  • - PROPOSITIONS POUR L 1 ANNEE, 1981 Je me propose de fouiller, en 1981, pendant trois semaines, la zone indiquée sur le plan (fig.2 ). La continuation de la zone au Sud du bâtiment III, à l'Est de celle fouillée en 1980, est impérative. En même temps, il est envisagé de fouiller le
  • bâtiment IV et de terminer l'examen des vestiges mis au jour au Sud du bâtiment II, en 1980. En ce qui concerne les études scientifiques, j'envisage de faire appel aux techniques de 1'archéométrie, du carbone 14 et aux poil iniques. analyses - 7 - VI - ADDENDA Situation actuelle
  • : Contribution à l'étude de l'économie médiévale. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, pp. 109-130. MEIRI0N-J0NES G.I. - 1979. Un problème d'évolution de la maison bretonne : le foyer ouvert. Archéologie en Bretagne, 20-21, pp. 18-26. MEIRI0N-J0NES G.I. - 1980. La maison