Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1983 (retirer)
  • Operation type > fouille programmée (retirer)

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00196.pdf (INZINZAC-LOCHRIST (56). Maison forte de Sainte-Geneviève. rapport de fouille programmée annuelle)
  • RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LES RECHERCHES ARCHEOLOGIQUES MENEES POUR LES PERIODES HISTORIQUES DANS LE DEPARTEMENT DU MORBIHAN (1983) - Inzinzac-Lochrist : "Sainte-Geneviève". L'équipe dirigée par R. Bertrand,de la Société Lorientaise d'Archéologie, a poursuivi la fouille
  • -forte en manoir, survenu au XVe, est effectué par et pour une famille qui possédait d'autres résidences similaires. L'abandon du site reste également à expliquer. L'année 1983 a vu l'examen de la cuisine, oû l'intérêt des structures découvertes tient à un très bon état de
  • importants. Motivée par la mise en culture d'une zone de landes et la découverte fortuite de structures et de mobilier archéologique, elle a révélé un site gaulois exceptionnel caractérisé par la présence d'ha bitats, d'un rempart, d'une nécropole. L'intervention menée en 1983 était
  • restituer l'environnement ancien. La campagne 1983 a abouti au recensement de 79 sites inédits, d'époque médiévale pour la plupart. - Les sondages dirigés par A. TRISTE sur le site de la Chapelle Saint-Esprit à Auray, effectués à la demande de M. l'Architecte en Chef des Monuments
  • l'intérieur et autour de la chapelle. CHANTIER DE FOUI SAINTE G LLE PROGRAMMEE ENEVIEVE E N INZINZAC-LOCHR RAPPORT IST (MORBIHAN) D'ACTIVITE 1983 Roge* BERTRAND Jacques GUEGUEN D SOMMAIRE INTRODUCTION 1 RAPPEL . LE SITE . LES FOUILLES ANTERIEURES 2 LES FOUILLES DE
  • 1983 2 LA PIECE D 3 LES PIECES F ET G 5 LA LA PIECE F 5 LA PIECE G 7 PIECES F ET G ; INTERPRETATION 9 CUISINE 10 LA PIECE H, AU CENTRE DU MANOIR 13 LA PIECE A 14 LA COUR ARRIERE 14 LE FOUR A PAIN 15 LE FOSSE 16 ETUDE ET SYNTHESE DU MOBILIER 18 CONCLUSION
  • , l'office (c) avec son four à pain, des latrines (?), enfin une pièce B encore inexplorée. LES FOUILLES DE 1983 Elles se proposaient : - D'achever la fouille de la pièce D dont la partie sud avait été fouillée en 1982. - D'achever la section du fossé et compléter sa stratigraphie
  • , différent du premier et débordant de lui à l'intérieur de la pièce de 12cm à l'Est à 40 cm à l'Ouest. En 1983» un sondage vertical a été pratiqué pour en déterminer la hauteur; c'est un soubassement important, en fait un véritable mur haut de 1,50m environ, d'orientation EO, et qui a été
  • structure, le piédroit d'une cheminée. La campagne de 1983 a étendu la fouille de la cuisine à toute sa partie ouest, dégageant une surface de 20m2 (4,80 x 4,20m) et mettant à jour : 1 / Une cheminée large de 3m et comp ortant (Fig.13) : - Des piédroits faits de bàocs de granit taillés
  • l'étude au Cabinet des Médailles). 7 / A l'extérieur de la cuisine la fouille de 1982 avait dégagé son mur ouest sur une longueur de 2m environ. Ce sondage a été poursuivi en 1983 et tout l'extérieur du mur ouest a finalement été mis à jour, sauf une banquette témoin de lm de large
  • . L'ensemble du mur mesure 7,20m de long. Vers le s Nord il s'arrête à l'angle NO de la cuiine, vers le Sud au parement extérieur du mur nord du manoir (Fig.l). Le sondage réalisé en 1983, long'de 4,20m et large de lm a montré un éboulis de pierres avec très peu de terre interposée sur
  • pentes et la profondeur de la fouille rendant difficile l'évacuation des déblais, et dangereuse la situation des fouilleurs. En 1983 l'intervention d'une tracto-pelle a permis de terminer la section de l'ouvrage et d'achever son relevé topographique. 2) Le fossé mesure 9,25m de
  • (Rapport 1981,p.11 et fig.15), elle a été complétée et achevée en 1983 : 1. Terre végétale : 20cm 2. Ardoises : 10cm 3. Terre brune 3bis.Terre avec quelques pierres 3ter.Poche de petites pierres 4. Terre brune avec qques cailloux de grosseur moyenne : 45cm. 5. Terre plus foncée avec
  • campagnes de fouilles (1980 à 1983) : " - - Un important mobilier céramique principalement composé de poteries culinaires non vernissées : marmites (Fig.15» a) et cruches, et de quelques éléments vernissés, appartenant généralement à des réchauffoirs à braises,(Rapport 1980,fig.8
  • l'effondrement des toitures correspond à la couche d'ardoises 2. ETUDE ET SYNTHESE DU MOBILIER POTERIES. . Comme chaque année, pendant l'hiver 1982-1983 un temps' important a été consacré au nettoyage, à la reconstitution et au classement des poteries recueillies au cours de la campagne
  • CONCLUSION La campagne 1983 aura été surtout parquée par : - La mise à jour de structures intéressantes dans la cuisine (cheminée) et les pièces D, F et G. - La découverte d'un important lot de verreries - L'achèvement de la section du fossé et de son relevé stratigraphique. - Enfin la
  • ailleurs être poursuivie. Novembre 1983 Roger BERTRAND Jacques GUEGUEN ^ Sainte Geneviève 1983 N PARTIE DETRUITE ABCDH : Pièces du manoir CS : Cuisine EG : Latrines Fig. 1 . L'enceinte médiévale de Ste Geneviève FP : Pour à pain I I 0 ' I / l l t i I ■ ' 1 1
RAP01116.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • RAPPORT SCIENTIFIQUE CAMP Fouilles DE P E R A N programmées Programme Antiquités DES FOU I L L E S PLEDRAN autorisation EXÉCUTÉES côtes du n° 1 5 8 1 EN 1983 AU nord du 22 M a r s 1983 : H 18 Historiques de Bretagne Jean-Pierre NICOLARDOT Chargé de Recherche au
  • Sondage 1 Sondage 2 Sondage 3 Sondage 4 Sondage 5 h) campagne Section 2 parement parement structures structures 7.- DES Bilan et 5 des du fouilles Camp archéologiques de Pâques 5 de Péran de 6 l'année 1983 8 8 8 9 9 10 d'Automne extérieur intérieur à l'intérieur à
  • l'extérieur perspectives Planches de du l'enceinte rempart 10 10 11 11 12 12 16 ... / RAPPORT SCIENTIFIQUE CAMP PERAN DE DES 2 - FOUILLES PLEDRAN Fouilles programmées Programme : H 18 EXÉCUTÉES CÔTES autorisation DU EN 1983 AU NORD n° 1581 du 22 Mars 1983
  • totalement nous maintenant rencontrer subvention l'aide matérielle charge depuis fait financier que et p r o t o h i s t o r i q u e s 1983 aucune 1 'Archéologie. a pris pré nous ont intérêt de ce c h a n t i e r q u i p r é s e n t e p o u r n o u s l a p a r
  • .- Bilan a) C a m p a g n e Sondage des fouilles de P â q u e s archéologiques (2 de l'année 1983 : semaines) 1 S i t u é au N o r d - O u e s t à l ' i n t é r i e u r de l ' e n c e i n t e ( P l . 3 , n°l) c e s o n d a g e d e 4 . 0 0 4.00 m a été i m p l a n t é sur des
RAP00056.pdf (PAIMPONT (35). l'Hotie de Viviane. rapport de fp1)
  • , (JUILLET 1983), Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire ; 35-211-004 Autorisation de fouille programmée n° 001804 Programme P 29 Novembre 1983 56 EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. UNIVERSITE DE RENNES I CAMPUS DE BEAULIEU 35042 RENNES CEDEX Jacques
  • UaÂXAi RAPPORT DU COFFRE BRJARV de RecAe/iche au SUR LA F O U I L L E MÉGALITHIQUE A PAIMPONT, C.N.R.S. PROGRAMMÉE L'HOTIÉ DE VIVIANE ILLE-ET-VILAINE, (JUILLET 1983), Ministère de la Culture Sous-Direction de l'Archéologie Inventaire ; 35-211-004 Autorisation de
  • fouille programmée n° 001804 Programme P 29 Novembre 1983 1. RAPPEL DES TRAVAUX ANTERIEURS. La campagne de fouille entreprise en juillet 1983 à l'Hotié de Viviane à Paîmpont, Ille-et-Vilaine, est la poursuite des travaux amorcés en 1982. Il s'agit d'un grand coffre mégalithique du
  • Observatoire de Paimpont (programme interdisciplinaire de recherches sur l'environnement) en liaison avec le groupe culturel local le "Moulin du Châtenay". Le propriétaire, Mr Yves de Courville nous a donné en 1982 et 1983 toutes facilités pour la conduite des travaux. Les détails du
  • mobiliers recueillis, fragments de meules, haches en dolérite du type de Plussulien, poterie du Néolithique final ont permis de dater le monument. A la fin de la fouille une protection par bâches plastiques recouvertes de terres et blocaiIles permit d'attendre la campagne 1983. 2
  • . TRAVAUX DE 1983. Ils ont consisté en : - dégagement du système de protection mis en place en 1982. - décapage et mise en valeur avec plan et photo du secteur Est non dégagé en 1982. - décapage de là section au sud de la tombe où seulement avaient été dégagés des gros blocs provenant de
  • du 28 juin au 21 juillet 1983 en même temps que le chantier voisin de Néant-sur-Yvel . Quelques fouilleurs ont participé alternativement aux deux chantiers. L'équipe permanente de fouille compris : - BOURHIS Jean, Ingénieur au C.N.R.S., Rennes - BRIARD Jacques, Maitre de
  • glissement de certaines d a l l e s , mais on note PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J. BRIARD, 1983 Photo 2 - Vue du quadrant Est entièrement dégagé. une tendance générale parfois bien marquée (photo n° 6) à une disposition circulaire autour du monument central. Quelques
  • centre les pierres ont tendance à être posées PAIMPONT - Hôtié de Viviane - Fouille J . BRIARD, 1983. Photo 3 - Vue générale du cairn entièrement dégagé, montrant les dalles en biais à la périphérie et le plateau central plus irrégulier. Les blocs de couverture qui gisaient brisés
  • près des dalles verticales ont été enlevés. Vue prise du sud du monument. PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J . BRIARD, 1983 Photo 4 - Vue aérienne du centre du cairn montrant les dalles du coffre et la structure rayonnante du cairn; Cliché S . Cassen. PAIMPONT - Hôtié de
  • Viviane - Fouilles J . BRIARD, 1983. Photo 5 - Vue aérienne du secteur Sud avec les grosses dalles de la périphérie, les dalles en biais et le plateau central comprenant des éléments à plat. Rayon du cairn : 5 m . Cliché S . Cassen. PAIMPONT - Hot fé de Viviane - Fouilles J. BRIARD
  • , 1983 Photo 6 - Vue aérienne du secteur Est dégagé en 1983. On notera la disposition circulaire du massif de pierres intermédiaires entre le plateau central et la périphérie. Clichë S . Cassen. horizontalement au dessus d'un niveau de blocailles. Le relevé de la coupe sud-est nord
  • particulier les structures intermédiaires circulaires qui au sol n'étaient pas si évidentes. CONCLUSION. La fouille de l'Hôtié de Viviane a permis d'étudier en 1982 et 1983 un coffre mégalithique original dont les exemples sont assez rares en Bretagne. On ne peut que lui comparer le
  • monument de Lost-er-Len à Grand-Champ, Morbihan. C'est une variante originale du Néolithique final de Haute-Bretagne. Le monument a été partiellement recouvert en 1983 pour éviter la destruction des parties en dalles inclinées qui n'auraient pas supporter le piétinement des visiteurs
  • . Jacques BRIARD Novembre 1983 v-l cu cd ß M \CD cd ••-I > > 01 13 \CU •rH 4-1 O SU e \0> 00 fied i—i PM • CN 00 *— H S cn o i—i r-i •r-l FM s H < PM a) fi o Pu d I » I I P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e
  • . P A I M P O N T . Hotié de Viviane Fouilles 1982. Plan et élévation du c o f f r e . ¿Mm F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et-Vilaine Hotié de V i v i a n e , 1983 Plan secteur Est m V U m m (mise au net J . Y . Tinevez) i f F i g . 2 - P A I M P O N T , Ille-et
  • -Vilaine Hotié de V i v i a n e , 1983 Plan secteur Est • VS litl Vi (mise au net : J . Y . Tinevez) NW mï^^MiittiBhimï.»^ - » ; ^Êkj, F i g . 4 - PAIMPONT - Hotié de Viviane (35) Coupe N - ¥ S-E du cairn (mise au net : Y . O n n é e ) .
RAP01273.pdf (PLABENNEC (29). Leskelen. rapport de fouille programmée)
  • lenice le h™ P l d k e n n e c C a s t e l «Swttf T h ê n ë n A n Campagne de Totu/Jes ¿fout S3 FOUILLES 1983 - Rapport l Cette campagne de fouilles 1983 sur le site de Lezkelen en Plabennec avait pour objectifs principaux; -la définition des différentes périodes
  • de la campagne 1983,comprend au moins deux bâtiments anciens. Un premier bâtiment est à mettre en relation avec le petit four domestique du carré Al.(la datation radio-carbone nous a fourni un repère très intéressant,quant à l'utilisation de ce four:le XIII ième siècle). Le second
RAP00124.pdf (PLOBANNALEC (29). quelarn tronwal. goarem ar c'horiquet. rapport de fouille programmée.)
  • . RAPPORT sur à la S C I E N T I F I Q U E campagne l ' e n s e m b l e de m é g a l i t h i q u e ( T r o n w a l ) Q U E L A R N P L 0 B A N N A L 3 C Fouille programmée fouilles 1983 de en ( F i n i s t è r e ) . Programme P 29 Autorisation n 2 1 8 0 2. Comme prévu la
  • campagne de fouilles 1983 à l'ensemble mégalithique de Quélarn (autrefois dépendant de la ferme de Tronwal) a eu lieu pendant les trois premières semaines de Juillet. L'encadrement comprenait à nouveau Mr A.M. ApSimon, Senior Lecturer en Archéologie à l'Université de Southampton (en
  • A. M. A p S i m o n . Q U É L A R N 1983 secteur B structure k- X = 2.Z x = ifS.3 i y = 60.00 4 -61,so I g,0O •M H i l î î t i ^ v.-v. ' v Ä S f E n W c.s? *f8 " >M X y echelle 1: 20 à r a c c o r d e r au p l a n I 9 8 2 QUELAHNT 1983 Secteur C plan de la
  • partie intérieure du couloir à raccorder au plan 1982 QÏÏELAEN 1983 Secteur C secteur C extérieur du couloir ao •50 Q u é l a r n 1 9 8 3 p l a n s e c t e u r D T O - i m nr DI O 3)1? 0 T T GO • poterie 1 i mérovmgüenne? 25" I i I L I d 2r s\ \p 1 S U
  • 1983 Sépulture B La fosse à l'entrée du couloir, les deux assises du parement à l'Ouest de l'entrée. PLOBANNALEC (Finistère) Quélarn 1983 Sépulture B Parement frontal dégagé Les deux fosses du couloir visibles. B* APiSr PK)BAOTAIEG (Finistère) Quélarn 1983 Couloir et
  • façade de la sépulture G FLOBMMALEC j (Finistère) Quélarn. 1983 Secteur D
RAP00308.pdf (ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • RAPPORT SUR LA A SCIENTIFIQUE CAMPAG-NE L'ILE A Fouille programmée DE LAVRET BREHAT FOUILLES OU 1983 DE LAVREC (Côtes-du-Nord). p. f< (r\Ç$\~* \ Programme H i*4 Autorisation Réf. N2 1580. Rappel topographique; L'île Lavret se trouve à l'Est de l'Ile Sud de
  • ; Campagne de fouilles 1983; Comme prévu elle s'est déroulée entre le Lundi 22 Août (mise en place du matériel) et le Samedi 17 Septembre (enlèvement de celuici) selon un schéma d'organisation désormais bien rodé; grâce à la compréhension de marins-pêcheurs, il a encore été possible de
  • l'Université de Cambridge, Mr L. Fleuriot, professeur de celtique à l'Université de Haute-Bretagne et à l'E.P.H.E. On a concentré les efforts en 1983 sur l'intérieur de la ruine gallo-romaine et ses abords orientaux, sur le secteur des fondations de la chapelle arasée St-Simo; et 3t-Jude
  • total, entre les opérations de 1979, 1982 et 1983, on aura exploré une zone non perturbée de 4 m sur 5 m du fond limoneux surcreusé. Vers l'Ouest, comme le substratum rocheux remonte et que les fondations du bâtiment gallo-romain reposent alors directement dessus, on retrouve le
  • carré, le mauvais temps de la fin de la fouille 1983 ayant freiné les possibilités de le détourer - a été menée de manière à terminer au mieux l'exploration des rectangles ouverts, de manière à donner le plus possible à ceux-ci des limites droites. D'autre part, de manière à
  • Conservatoire du Littoral qui s'intéresse à l'ensemble de l'Aie et ses annexes, et a fait un voeu en ce sens au début de 1983. suivie et relancée le cas échéant. L'affaire doit être 15 Fréquentation à l'époque_gallo-romaineJ. Rappelons encore une fois que presque tout le matériel gallo
  • -romain trouvé sur ce site se trouve à l'état remanié au haut Moyen-Age, et son exploitation est donc avant tout typologique, et chronologique par effet statistique; Les poteries importées de luxe, sigillée et métallescente, etc, apportent leur documentation; les ramassages de 1983 ne
  • leur préparation, nous" examinons les ossements au point de vue sexe, âge et caractéristiques principales, paléopathologie, etc. Il ne semble pas à première vue que 1983 ait amené de cas pathologique important et curieux d'ailleurs. Il y a toujours l'opposition entre le cimetière
RAP00330.pdf (CHÂTEAUNEUF D'ILLE ET VILAINE (35). le château. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • 1981,1982, 1983 PLANCHE 1 ¡an € c rcuj««. i«"t dt f'a. fc au-UtUlA f t ^ M . Je ('««tt air»M 1 Ju *it/r«ifTc ovut U ?». fui-fisrcac inTêntt'ir li/ mut wvff LMtcfttt*H ^«Jrt PPa.y — Ht ««tU-ic/rc d u j ^ Pfrtátjc 4ÍSv cryrti /// »on J#i/( Pfc». X * «UiKt p face C C C firl rt
  • (monnaies entre a u t r e s ) . CHATEAÏÏNEÏÏF D'ILLE ET VILAINE Novembre 1983 Troisième campagne de fouilles sur le site de la vieille forteresse GRUEAU Patrick INTRODUCTION La troisième campagne de fouilles archéologiques sur le site de la forteresse de Chateauneuf d'Ille
  • de fouilles avaient permis de retrouver la trace du donjon quadrangulaire et de dégager la partie nord-est de son socle maçonné (voir rapports précédents) . La campagne 1983 avait pour but la reconnaissance des vestiges à l'ouest dû donjon . Cette zone présentait l'intérêt majeur
  • , ainsi que la chronologie correspondante . La fouille 1983 a facilité la compréhension d'un plan ancien mentionnant une ouverture dans la courtine occidentale . Ce plan que nous intégrons ci-dessous , servira de point de départ à notre interprétation. Il nous montre une entrée dans
RAP00735.pdf (TONQUÉDEC (22). Château de Tonquédec. Rapport de fouille programmée)
RAP00673.pdf (LANDEVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de fouille programmée)
  • chronologique 2O fjbWaMe- effectuées fond ak'oiA àAcXer\Ae_ ,S ubslrucA ïons ^TvV erieurs édufice.s T) 0 I j « . a u ^ii!l e S. I l a n d e v e n n e c 1983 Université de Laboratoire Directeur Hf- Bretagne d ' Archéolo : L _ Fouille g1e P A P E et Rapport A . B A R D E
RAP00148.pdf (ARZON (56). Petit-Mont. rapport de fouille programmée.)
  • effondrement de couverture en coupole. -Dégagement et fouille de la chambre du cairn 2 (chambre de 1943)» -Fouille de la partie accessible du tertre Ouest. -Recherche de la suite des parements au Sud -est au delà de l'entrée du grand blockhaus. A Vannes le 20 Septembre 1983» Jo'ôl Lecornec
  • Q Ie assied du ^Ve^ne SurViVdé. 5. CA\\\OUVÎ \'ou.verVurc en carrière . 2.1- JontVion UM^I-"""! du parlent -s.u^r»**"' 22.. J©ncWOV» cairr>2~C
  • section= F_ rattachement NGF+36.O0 Echelle 17100e ARZON CAIRN DU PETIT MONT 4 .*o 1983 RELEVE TOPOGRAPHIQUE IMPLANTATION DES ZONES DE FOUILLES 1979à1983 section F_ rattachement NGF+36.00 -ê.7-3 Echelle 1/100 X. \ % î5> / / 5.0
RAP00630.pdf (BRENNILIS (29). Karaes Vihan. rapport de fouille programmée)
  • Michael BATT RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE (H21) KARHAES-VIHAN, UN VILLAGE DESERTE DANS LES MONTS D'ARREE (FINISTERE) 1983 6e aP 63o Michael BATT KARHAES-VIHAN : UN VILLAGE DESERTE DANS LES MONTS D'ARREE, FINISTERE. +++++++++ SITUATION DU SITE Découvert par M. Paul
  • fouillées en 1978-9 et 1980. ORGANISATION, TECHNIQUE DE LA FOUILLE Comme en 1978, 1980 et 1982, la méthode open area de fouille (Barker, 1977) a été utilisée sur ce chantier. En 1983, comme les années précédentes, nos efforts se sont orientés principalement vers la réalisation de
  • couleur ont été' prises. La cinquième campagne de fouilles à Karhaes-Vihan (Brennilis, Finistère), a permis d'examiner une zone au Sud du bâtiment III, adjacente aux zones fouillées les années précédentes. - 4 - MISE EN OEUVRE DE LA CAMPAGNE 1983 Le mois d'août 1983 a vu la
  • -Est du bâtiment III fouillé en 1979. I - La zone au Sud du b â t i m e n t III (figures 4 et 5) Il a été constaté, après les résultats des fouilles de 1982, et confirmé, à la suite des fouilles de 1983, qu'à Karhaes-Vihan les bâtiments construits en pierre sèche représentent
  • élément qui puisse nous aider à comprendre leur fonction ou à les dater. La fouille de 1983 a mis en évidence une structure (le bâtiment III-A) qui mesure intérieurement 6,25 m 0-E sur 7,50 m N-S. La masse des murs a été probablement construite en mottes de gazon ; son emplacement
  • > • txor indétermin •
  • s des et la d a t a t i o n du site en fouilles 1978-1983 fonction (figure 8). Comme pour les autres villages médiévaux fouillés en Bretagne, il est bien difficile de proposer une datation précise.sur un site très vaste et fouillé seulement en partie. Pour le moment, il
  • épargnée par l'établissement de tous les champs modernes autour du site archéologique entre 1880 et 1890. D'autre part, les photos aériennes prises au printemps 1983 nous ont montré que même autour du village déserté, il éxiste des traces de parcellaires plus anciens, ce qui indique une
  • KARHAES VIHAN, BRENNILIS, FINISTERE Village du Moyen-Age déserté Plan des structures localisées après le décapage de la terre végétale en 1979 et 1983 au Sud du bâtiment 1 III. o METRES t dDô J B â t i m e n t III (fouilles 1979) J KARHAES VIHAN, BRENNILIS, FINISTERE Plan
  • détaillé de la zone fouillée en 1983 au Sud du bâtiment III. (y compris la zone décapée en 1980). Pierres en position verticale dans le sol Fosse. Bâtiment III-A Trou de poteau. J I Jf j SECTION 14 METRES Fossé. : r r r. 9 SECTION 15 KARHAES VIHAN, BRENNILIS, FINISTERE
  • Village du Moyen-Age déserté. Plan détaillé de l'édifice fouillé en 1983 situé sous les murs du bâtiment IV. ô Jflffrf111 METRES ' 'If* s » fcsssasfâîmsmigssjiïi^ mmmssÇ?, wœsgmwssegtjs&aeî vjsEBaHHBsa^ïssBsfcrBaaHwaNannnaMBf Fig. 8 - Echantillonnage de la céramique recueillie
  • sur le site archéologique depuis 1978. O 29 KARHAES VIHAN, BRENNILIS. 5 IO Confina de La Feuillée, de Brennilis et du Huelgoat s Fhotointerprétation de traces de cultures anciennes à 1»Ouest du village déserté de Karaes-Vihan. BaHmen!"ÎU-A SECTION 10 Fouilles de 1983