Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01849.pdf (LOCMARIAQUER (56). la Table des Marchand. rapport intermédiaire de fouille programmée 1989-1991)
  • Programme triennal de recherches (1989-1991) Rapport intermédiaire (Campagne de fouilles 1990) avec le concours: — du Ministère de la Culture et de la Communication (Sous-direction de l'Archéologie) — du Centre National de la Recherche Scientifique (UPR 403) — de l'Université de Nantes
  • bien. Que chacun des acteurs de ce nouvel épisode reçoive ici témoignage de notre profonde gratitude. SOMMAIRE I - RAPPELS. A - Premier programme triennal (1986-1988). B - Deuxième programme triennal (1989-1991). II - ETAT DES LIEUX. III - MOYENS ET PLANS DE FOUILLES 1990
  • - LOCMARIAQUER - Vue générale sur les deux chantiers de fouilles, Er Vinglé à gauche et Table des Marchand à droite. La photo est prise à proximité du tronçon principal du Grand Menhir (septembre 1990 n°90.880) I - RAPPELS La Table des Marchand, l'un des fleurons de l'architecture et de
  • décapages en direction du Grand Menhir. Les recherches 1990 sont donc dans le prolongement direct de celles de 1989. En 1989, nous sommes sortis de l'emprise du cairn des Marchand proprement dit. Sous le niveau correspondant à la période de construction du monument, dans la direction
  • ; simultanément des déchets de débitage d'orthogneiss retrouvés près de ces fosses, juste dans le niveau d'occupation du cairn des Marchand, attestaient la date de ces destructions lors de l'édification de la grande tombe. 11 - ETAT U&S LIEUX Au cours de l'hiver 1989-1990, pendant
  • campagnes, offre, à chaque printemps, un triste spectacle. Dans la perspective assez proche de la remise en état du monument et de ses abords (en fait, les travaux ont commencé en juillet 1990 et se termineront en mars 1991), il conviendrait que la routine de l'entretien, du désherbage
  • MARCHAND «13go Rocher Sol d'occupation qallo-romain Perturbations modernes Le Grand Menhir 2 - LOCMARIAQUER - TABLE DES MARCHAND - Plan général des fouilles. Etat à la fin de la campagne 1990. En 1990, les travaux ont concerné les bandes XA-XI/4-26, ZA-XI/18-19, D-H/22-24, BJ/2-5
  • . Les foyers sont désignés F et les fosses de stèles fo. On remarquera, de 4 à 20 dans les bandes ZA à XI, les affleurements du socle, souvent exploités en petites carrières. III - MOYENS ET PLANS DE FOUILLES 1990 A - Considérations sur le fonctionnement. Commencée le 2 mai, la
  • , un autre secteur abandonné en 1989 pour des raisons de sécheresse a été achevé; il s'agit du rectangle D-H/22-24. 3 - LOCMARIAQUER - TABLE DES MARCHAND - Vue générale sur le grand secteur de fouilles ZA-XI/4-26 Zone des carrières et des stèles (septembre 1990 - n° 90.863). IV
  • MARCHAND - Zone des carrières, ZAXI/12-20 Remarquer l'orientation générale des diaclases du granité, (septembre 1990 - n° 90.718). 7 - LOCMARIAQUER - TABLE DES MARCHAND - Carrières d'extraction de granité. a - Traces de rubéfaction. (n° 90.452). b - Instruments en quartz en place dans
  • scelle les niveaux 9 pré-TdM, on observe quelques centimètres d'arène granitique pouvant venir des rejets de creusement des fosses de fondation de stèles. C - La zone des fosses de stèles : ZA-XI/21-26 La fouille réalisée en 1990 a agrandi un secteur de fouille ouvert en 1989 en ZA
  • - LOCMARIAQUER - TABLE DES MARCHAND - Fosses de stèles et trous de poteaux, (septembre 1990 - n° 90.743). niveau de terre jaune stérile et le socle granitique altéré, et d'être bordées, sur une face, de pierres de calage. Il semblait déjà que ces deux cavités étaient alignées sur un axe
  • premiers décapages 1990 permettent de retrouver en F-G, au niveau du sol TdM, l'amas linéaire de pierres, déjà aperçu dans la bande 20-21, qui correspond à une sorte de ceinture d'éboulis ou de reliquat de destruction, à 6/7 mètres de la base du mur II du cairn (fig. 20a). Au-dessous
  • archéologique notées alentour ne se révélaient pas très fortes, il ne semblait pas d'une grande utilité de s'attaquer à ce secteur. En 1990, la rectification des limites du chantier et la levée des contraintes de fouilles vers l'entrée du cairn nous ont permis d'effectuer l'exploration de ce
  • bronze ancien. 36 - LOCMARIAQUER - TABLE DES MARCHAND - Poteries des niveaux tardifs. IX - CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES Bien qu'une estimation superficielle puisse conduire à considérer les recherches de la campagne 1990 comme un simple prolongement de celles de 1989, il nous