Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

16 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00738.pdf (SAINT-JACUT-DE-LA-MER (22). les haches. rapport de fouille préventive)
  • SAINT-JACUT-DE-LA-MER (22). les haches. rapport de fouille préventive
  • 22
  • RAPPORT DE FOUILLE DE SAUVETAGE URGENT 1990 LES HACHES en Saint-Jacut-de-La-Mer Hors cadastre. photo 1 : LE SITE DES HACHES A MAREE HAUTE (mortes eaux) Catherine Bizien-Ja ^ ^ ^ t I I I I I I Se; BORDEREAU RECAPITULATIF •T::CN HISTORIQUE RAPPORT DE : PROGRAMMEE IGE
  • BIBLIOGRAPHIE P. 15 ANNEXE p.17 PL 2 : PLAN SUCCIN DU RECIF ABRITANT LE SITE REPRESENTE AU DESSUS DU 0 DES CARTES MARINES. FEESEMXATIQH EX.eh.tt .&LMe.n.tjLt.é et .sijt_ua.ti.Qi3i Commune : Saint-Jacut-de-la-Mer 22 Lieu-dit : Les Haches (ilôt) hors cadastre. Coordonnées Lambert
  • pour appréhender ces diverses questions. Le site des Haches complète l'image de l'occupation de la baie de Saint-Jacut-de-la-mer au début de notre ère. QBGAMISATIQMSETMOYENS La campagne de fouille s'est déroulée du 25 février au 24 mars 1990. Onze foui1leurs bénévoles y ont
  • ARÈNE 13,8 0 M PL 8 : P L A N D E S S T R U C T U R E S D E L A Z O N E A. photo 7 : La zone A après décapage photo 8: La structure de galets aménagée C4-22 C 3-2 5 FRAGMENTS DE DEESSES-MERES C 3-2 1 B4-9 B4-47 B 4-1 0 EBOULIS C3-57 B 2-1 6 B 4 - 28 C 3-10 EBOU
  • LIS B4 -22 A 3-1 C4 - 26 C 3/4 -1 B 4-2 6 C2-8 EBOU LIS C 4-2 3 C3-4 B2 - 6 B2 -17 C3-11 C 3-8 0 'fà'Uj&ti FRAGMENTS DE VENUS ANADYOMENES B2 - 5 A 1 -33 B3-30 ti 4*1 3 C4 - C 2—4 E BOU LIS 1/27 B 4-30 B 2 —4 B 4-19 B 4 — 19 C 2-3 C4-9 E B O U LIS C 3/4
  • suffisamment conservés pour être étudiables (22%), les 78 % restant sont trop fragmentés pour être mesurables ou identifiables. 25 poteries de fabrication indigène(céramique gauloise) ont été identifiées. On y dénombre 11 formes fermées: -7 pots a stries ayant des diamètres d'ouverture
  • assiette (pl.21, n°l) -1 couvercle ? (pl.21, n®5) 12 fragments de sigillées, en cours d'identification (pl.22) 21 fragments de céramiques blanches: -1 fragment de col -20 fragments de panse dontdeux sont décorés de ligne parrallèles et deux décorés à la molette (pl.23, n 4 7 ) 8
  • identifiées dans la couche n®2: Huitres plates, berniques (patelle), bigorneaux, 5CM PL 21 : CERAMIQUES FUMIGEES, ZONE A. V 1 V D (CM PL 22 : CERAMIQUES SIGILLEES, ZONE A,B ET C. PL 23 : ELEMENTS DECORES DE CERAMIQUE GALLO-ROMAINES, ZONE A. moules, bulôts, palourdes, coques
  • figurines galloromaines en terre cuite blanche du centre de la Gaule. S.F.C.A.G. Acte du congrès de Toulouse. LANGOUET L. , GOULPEAU L. , 1980 - Fouilles d'un foyer briquetage à l'Ile à Poule en Kerbors (22), Dossiers Ce.R.A.A. n°8, p. 99-106. LANGOUET L., 1978 - Les céramiques gauloises
RAP00421.pdf (CORSEUL (22). le haut Bécherel. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). le haut Bécherel. rapport de sondage
  • 22
  • 1990 Her-vé PFORT KEREBEL DE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE CORSEUL LE TEMPLE C COTES DU D*ARMOR) HAUT—BECHEREE dit "EE TEMELE DE Si MARSH ï transitoire L'année 1990 était, pour Corseul, une année destinée à mettre en place des programmes de recherche archéologique, de
  • coupe stratigraphique de la parcelle AB.79, faisant partie de la réserve archéologique, le long de la D.794, qui, traversant le bourg, relie Dinan à Plancoët (rapport de sondage : rectification de la coupe stratigraphique le long de la D.794, H. KEREBEL, 1990). Sur le deuxième, le
RAP00420.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. nord-est du bourg. rapport de sondages réalisés en 1989 et 1990)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. nord-est du bourg. rapport de sondages réalisés en 1989 et 1990
  • 22
  • on da do pemo o 3 do 1 Xa. la o ooupe A13 _ "7 _ "794 1 L'année 1990 représente, pour l'archéologie à Corseul, une étape pendant laquelle il était nécessaire de terminer les différents travaux commencés en 1986 dans le cadre d'un programme de recherche et
  • s'effondrant les a isolés de la terre arable. Ces couches ne sont cependant pas importantes. Deux perturbations (US.21 et 22), remplies d'un remblai hétérogène constitué de pierres, tuiles et de mortier, ont traversé deux couches la appartenir première l'édifice. semble Ces
RAP00065.pdf (PLANGUENOUAL (22). la ville Mein. rapport de sondage)
  • PLANGUENOUAL (22). la ville Mein. rapport de sondage
  • 22
  • è'\err-bl3-«§ c C fì UPR 403 d u CNRS, RENNES LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE UNIVERSITE DE RENNES I Département : C ô t e s - d ' A r m o r Commune : Planguenoual C a d a s t r e : s e c t i o n YC, p a r c e l l e n° 67 N° de s i t e : 22 173 002 AP Responsable s c i e n t i
  • f i q u e : Jean L a u r e n t MONNIER avec la c o l l a b o r a t i o n de : P a t r i c k AMOUREUX, J a c q u e s - H e n r i CLEMENT & H e r v é MORZADEC i Décembre 1990 65 NATURE ARCHEOLOGIQUE DU SITE Il s'agit d'une vaste station de plein air appartenant au Paléolithique
RAP00734.pdf (PAULE (22). Saint-Symphorien. habitat protohistorique. rapport de synthèse de fouille programmée 1989-1990)
  • PAULE (22). Saint-Symphorien. habitat protohistorique. rapport de synthèse de fouille programmée 1989-1990
  • 22
  • F I G U R E S S i t u a t i o n géographique 1 Plan général des s t r u c t u r e s 2 Vues aériennes des f o u i l l e s 1988, 1989 e t 1990 3 Phases s u c c e s s i v e s d'évolution du s i t e A Structures souterraines 5 S o u t e r r a i n n°l 6 Fosse
  • o n fossés de l ' e x t e n s i o n E s t 17 Fossé 300 18 Fossé 517 19 Vue générale e t bâtiment e x t e n s i o n E s t 20 Bâtiments e x t e n s i o n Est 21 L o c a l i s a t i o n de l a s t a t u e à l a l y r e 22 Statue à l a l y r e 23 Le s i t e de Saint
  • changement de tracé r o u t i e r s'est déroulée sous forme d'un sauvetage programmé dont l ' a i r e d'étude épousait l ' e m p r i s e de c e t t e n o u v e l l e v o i e d ' o r i e n t a t i o n Est/Ouest. Les deux s u i v a n t e s , effectuées en 1989 e t 1990, e t organisées en f
  • fossés, quasiment i n e x i s - t a n t e s sur ]'ensemble de l ' e m p r i s e , l e t r a c t o - p e l l e e s t utilisé de Fig; F o u i l l e s années 1989 e t 1990 m °3 manière i n t e n s i v e . C e t t e t e c h n i q u e permet de m u l t i p l i e r , sous un s t r
  • t u r e , c'est à d i r e l ' e f f o n d r e m e n t de l a voûte de l'une ou de l a s a l l e d u d i t souterrain. B i e n que nous ne soyons pas i n t e r v e n u s manuellement s u r c e t t e s t r u c t u r e affaissée au p r i n t e m p s 1990, p l u s i e u r s
  • i n t e r s e c t i o n s , permettante de ce f a i t une m e i l l e u r e interprétation s t r a t i g r a p h i q u e . ( f . i g n°12 B) Au cours de l'été 1990, une longue s e c t i o n dans l a q u e l l e o n t été ménagées c i n q coupes a été fouillée, ( f i g n°13, 14
RAP01144.pdf (DINAN (22). 23 à 29 rue de la Croix. rapport de sondage)
  • DINAN (22). 23 à 29 rue de la Croix. rapport de sondage
  • 22
  • à RENNES, des sondages ont été réalisés le 20 novembre 1990. » Trois tranchées ont été réalisées perpendiculairement au rempart à l'aide d'un tracto-pelle jusqu'à atteindre le sol naturel, constitué d'arène granitique à cet emplacement. D'une profondeur comprise entre 2,50 m et
  • 1990, sous réserve de la clause de découverte fortuite. I FAIT A RENNES, le 30 novembre 1990 LE CONSERVATEUR, Y. MENEZ. ? d l u T 5m 0 5 10 15 m. —I
RAP00477.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée et rapport de restauration d'un corpus d'objets en fer)
  • PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée et rapport de restauration d'un corpus d'objets en fer
  • 22
  • RAPPORT DES FOUILLES EXECUTEES EN 1990 ELEEBâM (Côtes-d'Armor) Jean-Pierre Nicolardot. Chargé de Recherche au C.N.R.S, U;A. 880 au Musée des Antiquités Nationales Chargé de Mission des Musées Nationaux N° d'inventaire: 22 176 002 AH Cadastre 1957 Section G, n°64 à 69
  • Coordonnées Lambert Zone I Ax : 221,75 Bx : 97,15 Z : 160 m Musée des Antiquités Nationales Saint-Germain-en-Laye, l e 10 Janvier 1991, SE : 1. - Présentation du Camp de Péran p.2 2. - L'équipe de f o u i l l e s e t organisation des recherches p.3 3. „- Bilan des recherches en 1990 p,7
  • , l'enceinte fortifiée carolingienne d i t e Camp de Péran, implantée sur un substrat d'habitat protohistorique gaulois (La Tène moyenne e t f i n a l e ) , a f a i t l ' o b j e t de recherches en 1990 sur les s t r u c t u r e s médiévales de l ' h a b i t a t . En conformité avec l a p r
  • (Vice-Président de l a S.P.F. en 1990), Secrétaire du Conseil, a i n s i que par Colette Nicolardot, Ingénieur au C.N.R.S., membre de l'U.A. n°880 au C.N.R.S., Laboratoire au Musée des Antiquités Nationales à SAINT-GERMAIN-en-LAYE, chargée de l a formation des s t a g i a i r e s sur
  • , Professeur d'Art Plastique, ont assuré l e s démarches nécessaires à l a bonne organisation des t r o i s campagnes de f o u i l l e s qui se sont déroulées en Mai, Août, Septembre e t Novembre 1990. I l s ont facilité notamment les rapports avec l a municipalité e t l'équipe technique
  • I.B.M. q u i sera utilisée pour l a p u b l i c a t i o n des travaux. Les découvertes de l'année 1990 apportent notamment des précisions sur l ' a r c h i t e c t u r e de constructions a l l i a n t l a p i e r r e , l e bois e t l ' a r g i l e . Les mobiliers retrouvés en s t r
  • ) des contacts ont été p r i s , en Novembre 1990, en vue d'une collaboration, avec l e Centre d'Archéologie Médiévale de Saint-Denis e t son l a b o r a t o i r e de r e s t a u r a t i o n , spécialement pour l e traitement e t l a conservation des vestjges en c u i r . a i n s i
  • sur ces travaux menés à Sarup de 1971 à 1984 paru dans l e v o l . 7, 1988 (1990) archaelogy, Odense Unlversity Press. Journal of danlsh 3. Bilan des recherches de 1990: Concernant l ' a r c h i t e c t u r e on signalera l a découverte des vestiges d'un bâtiment sur sablière
  • convergeaient tous les signes d'effondrements (pl.22, f i g . l , 2 e t 3, pl.24, fig.l). Ce p u i t s représente l'élément a r c h i t e c t u r a l l e plus important rencontré à moins de 10 m du rempart ( p l . 2 3 ) . I l est soigneusement maçonné sur près de 10,00 m de profondeur e t
  • , Conclusions et perspective? : L'apport des recherches de 1990 révèle des éléments nouveaux dans l e s domaines de l ' a r c h i t e c t u r e e t de l a typologie des mobiliers. En ce q u i concerne l e s constructions, on r e t i e n d r a particulièrement l a découverte d'un bâtiment sur
  • ' a c t i o n du feu, e t favorisée par l e m i l i e u humide dans l e p u i t s . On soulignera aussi, que l a diversité des mobiliers retrouvés en 1990, confirme les activités agricoles e t guerrières des occupants de l'enceinte au moment de sa d e s t r u c t i o n : o u t i l s
  • de céramiques et l a qualité de conservation de c e l l e s retrouvées dans le puits. Nous espérons avoir répondu aux p r e s c r i p t i o n s qui nous ont été adressées pour les travaux de 1990 e t avec l e concours de tous les spécialistes qui ont contribué aux résultats, en p
  • nombreux échanges s c i e n t i f i q u e s e n t r e p r i s en 1990 avec des spécialistes de pays de l'Europe du Nord, montre déjà l'existence e t l a volonté d'ouverture de notre équipe pour des contacts extérieurs. Concernant l ' o r i e n t a t i o n f u t u r e des recherches sur
  • x p o s i t i o n "La Scandinavie e t l'Europe de 800 à 1200" q u i se t i e n d r a au Grand-Palais à Paris, exposition qui sera déplacée à B e r l i n e t à Stockolm. Jean-Pierre Nicolardot. BlßUQCRAPHIE: ANDERSEN N.H. (1988) 1990 Two N e o l i t h i c Enclosures i n South
  • -West Furien, Journal of Danish Archaeology, vol.7, 1988 (1990), p. 93114, 28 f i g . . BAHR J. K. (1850) Die Gräber der Liven ein Beitrag zur nordischen Alterthumskunde und Geschichte. 1850, pl.XVI, n° 6, 7 e t 8. CHATELLIER P. (du), LE PONTOIS L. (1908) La sépulture Scandinave à
  • du bord ourlé extérieurement. La pâte est beige rougeâtre, l e dégraissant peu abondant, l a couverte extérieure e t intérieure est noire. On n'observe pas de s t r i e s de tournage (Pt.1514-66 à -7,45 m). Mensurations : hauteur = 22 cm; diam. max. = 21 cm; diam. ouverture = 16,5
RAP00062.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). guern an croch. rapport de sauvetage urgent)
  • SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). guern an croch. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • v V « ce« f \ t A r eh c v> SAINTNICOLASDUPELEM (Côtes d'Armor) 6UERNAN GROC'H •CRECOM" R a p p o r t de s a u v e t a g e u r g e n t 30 novembre 1990 Anne VILLARD DRAC DE BRETAGNE CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES 62 SAINT-NICOLAS DU PELEM
  • Guernan G r o c ' h Rapport : CRECOM de s a u v e t a g e urgent La C i r c o n s c r i p t i o n des A n t i q u i t é s de Bretagne a été prévenue en o c t o b r e 1990 par M. C. Le Potier (Conseil Général des Côtes d'Armor), lui-même alerté par M. Le Forestier (ingénieur
RAP00130.pdf (CRÉHEN (22). château du Guildo. étude de la douve sud. rapport de sondage)
  • CRÉHEN (22). château du Guildo. étude de la douve sud. rapport de sondage
  • 22
RAP00128.pdf (PLOUBEZRE (22). tumulus de l'âge du bronze et nécropole de l'âge du fer à Keryanouen. rapport de fouille préventive)
  • PLOUBEZRE (22). tumulus de l'âge du bronze et nécropole de l'âge du fer à Keryanouen. rapport de fouille préventive
  • 22
  • / / / Département Commune PLOUBEZRE Lieudit : du cadastre I.G.N Local Keryanaouen N de Site 22 211 Cadastre Section D, n° 391 Coordonnées Lambert 003 AP ¿x 17^,52 A y -,23 5-1 Alt. Bx By A Autorisation (n , date) : Intervention (début et fin) I /X / 90-10 AP - 25 novembre 1990
  • R A P P O R T F O U I L L E t U r r i U l l l S D E L'ÂGE D U B R O N Z E et nécropole de l'âge du fer 1991 à Keryanaouen en PLOUBEZRE Fouille de sauvetage n ° : 90-10 APNuméro de site Responsable : 22 211 003 AP ; Michel le LE BROZEC Présidente de 1'ASSOCIATION pour
  • , (einevei mq oiiGaro Ritierîiou— A î'.Ketliviet ¡fonifftànl tfWt (eranri \ (on«i>V") flM Fig. 1 - Extrait de la carte T G.N. Pn 1/25000 LANNION 5 - I 570 I I 57-3 li ^ 57V J69 579 •568 567 ach, -1 /¿S»« 57S J7S Fig.2 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Relevé cadastral
  • . cont" ^ p j . cLKTVVCL : á c r ^ t J ßoe^a.? ^tra«," ^ Q_A_ l^o-c^ûii. ìàrajs TUMULUS DE L' AGE DU BRONZE et NECROPOLE DE L' AGE DU FER à Keryanaouen en Ploubezre I - INTRODUCTION C'est par l'intermédiaire de l'association "Min-Ran" de Ploubezre (22) que l'ARSSAT
  • ".Implanté en limite de bâtiments agricoles et déjà entamé par la mise en place d'une dalle de béton (agrandissement de l'ensilage), il fût encore mis à mal par quelques coups de pelleteuse en novembre 1990. En effet, le propriétaire aménageait un silo à lisier et profitait de la présence
  • précisément l'emplacement sur le terrain. M. Rolland ayant décidé de remettre en culture l'actuelle parcelle protégeant le site, profitait de la présence du tracto-pelle pour niveler la butte et supprimer les blocs de granité présents à cet emplacement. C'est ainsi qu'en novembre 1990
  • . Yannick Lecerf vînt sur le site afin de déterminer quelles suites donner à cette action. Une fouille de sauvetage fût autorisée pour une période allant de décembre 1990 à fin mars 1991. II - REMERCIEMENTS. Nous tenons à remercier les propriétaires, M. et Mme Rolland, pour leur acceuil
  • - Photo n° 2). IV - CONDUITE DE LA FOUILLE. La fouille s'est effectuée presque régulièrement les samedi et dimanche de décembre 1990 à mars 1991 (les 16,17,et 28 décembre - les 4,5,6,12,13,19,20,26 janvier - les 3,17,18,19,20,21,22, février - les 9 et 17 mars sur toute la journée et
  • semelle de labour Couche de limon rapporté Couche de limon avec traces de brûlis + -+- Fig.3 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Coupes est (1) - sud (2) ouest (3). Granité en place granité arénisé Dépôt cendreux cailloux erratiques Tessons om
  • | Céramique : époque gallo-romaine T p L Tesson indatable I Galet marin Matériel lithique Fig.4 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Plan général de la fouille au niveau - 0,40m avec répartition du matériel lithique (L) et céramique (B,F,R,T). Zone non fouillée 1 ^ 1
  • Bois carbonisé Zone rubéfiée ::• i!;!i;-. Zone cendreuse j f [ Céramique : âge du fer j b | Céramique : âge du bronze j t j Tesson indatable r | Céramique : époque gallo-romaine I vr I [ verre romain - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Plan général au niveau - 0,60m
  • avec répartition du matériel lithique (L) et céramique (b,fj",t). m granite arénisé .1 m Fig.6 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Plan général, à la fin de la fouille. 4 En D4, même phénomène, des blocs disposés en arc de cercle, au centre desquels se trouvait, directement sur
  • . 2 3 Fig.7 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Matériel lithique (1,2.3,4 6) Eléments de bracelet en lignite (5). Fig. 8 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Matériel céramique :époquegallo-romaine(1,2, 3). Fig. 9 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Matériel céramique :époquegoalr-manie
  • (1,2, 3 ) . Fig. 10 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Matériel céramique : âge du fer . Eléments de vase à décor linéaire. Fig. 12 - Keryanaouen - Ploubezre 22 - Matériel céramique : époque gallo-romaine (1,2, 3). Photo N°1 - Vue générale du site - Situation par rapport à
RAP00134.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). colledic et crecom. rapport de sondage.)
  • SAINT-NICOLAS-DU-PÉLEM (22). colledic et crecom. rapport de sondage.
  • 22
  • notamment par l'apparition d'un t a l o n de hache p o l i e dépassant de 2 cm a u - d e s s u s de l'arène. Afin de ne pas e n t r a v e r sommes r e n d u s surles lieux l a poursuite l e 11 novembre des t r a v a u x , nous 1990 e t nous avons effectués l e s a u v e t a g
RAP00471.pdf (PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1992)
  • PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1992
  • 22
  • d'argile cuite, provenant vraisemblablement des structures de cuisson. La campagne de fouille effectuée sur le site d'atelier de potier carolingien du Frêche-Clos en Planguenoual (22) s'est déroulée principalement en septembre 1990. Le site étant rebouché après chaque campagne pour
  • ~ RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE PLURIANNUELLE 1990 LE FRECHE-CLOS en Planguenoual Parcelles ZR 10 cadastre de 1984. itti O R A C' No COURRIER ARRIVÉE
  • . PRESENTATION Commune : Planguenoual 22 Lieu-dit. : Le Frêche-Clos Cadastre 1982, parcelle 10 et 11, section ZR. Cadastre 1984, parcelle 10, section ZR. Coordonnées Lambert : Zone I X : 241,450 Y : 103,300 Roche : diorite gneissique, terrain très argileux. Altitude NGF : - 110 mètres
  • des besoins agricoles, un décapage au tractopelle a été réalisé sur les 650 m2 déjà ouvert en 1989. Les surfaces prévues pour la fouille de 1990 s'étendent de part et d'autre des zones étudiées en 1989. A l'issue des 20 jours de fouille effectués en septembre, une deuxième
RAP00699.pdf ((22). évaluation de l'état de conservation du patrimoine archéologique inscrit ou classé au titre de la loi de 1913 dans le département des Côtes-d'Armor)
  • (22). évaluation de l'état de conservation du patrimoine archéologique inscrit ou classé au titre de la loi de 1913 dans le département des Côtes-d'Armor
  • 22
  • de remembrement engagées dans ces périodes. A Nombre de sites 50 40 30 20 10 13 47 14 _ Années 1900 1950 1960 1970 1980 1990 8 Répartition géographique Arrondissement N. sites DINAN 10 GUINGAMP 37 LANNION 17 SAINT-BRffiUC 31 Les mégalithes des Côtes
  • , 20, section YI , ; OY = 098,7 75. Tanouëdou, cadastre Bourbriac. Accès, fléchage : Accès depuis le CD 22, route de Bourbriac à Plésidy puis, de Tanouëdou, par un chemin d'exploitation. Fléchage répété depuis le CD 22 ; accès public tolété en limite de parcelle. Monument son
  • Dénomination : BOURBRIA-C - Dolmen de Autre lieu-dit ou appellation Classement : M. H. Lambert Propriété : : "Kérivoie". 22-07-1914. Références cadastrales 1985. Coord. : Kérivoa i ; : OX = Parce) le 56 i 88, 375. Mr Lucien Kéravis, ; ; section YX 0\ Kérivoie
  • ;- La Chénellière, 1884, p. 16. I, CANIHUEL ZI -1985 18 v Ï< * S \ 6 Dénomination : CANIHUEL - Menhir de "Goresto". Autre lieu-dit ou appellation : Classement : M. H. 22-07-1969 (Inv. suppl . ) . Références cadastrales : Parcelle 3 1985 . Coord. Lambert : I ; OX
RAP00507.pdf (îles et littoral de Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • 22
  • d'intervention. Les violentes tempêtes de janvier-février 1990 l'ont brutalement montré en plusieurs points du littoral breton où des sites, sitôt découverts, ont dû faire l'objet de fouilles de sauvetage, leur disparition totale étant imminente : îlot des Haches en SaintJacut de la Mer (22
  • ) (sanctuaire gallo-romain ; BIZIEN, 1990), presqu'île de Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) (atelier de briquetages de la Tène finale ; DAIRE, 1990 b), plage du Lédano en Paimpol (22) (structures de combustion et briquetages de la Tène moyenne).... Ces opérations de prospection-inventaire en
  • dans le Golfe du Morbihan. Bulletin de l'A.MA.RA.L, n° 3, sous presse. DAIRE M.Y., 1990 b - Un nouvel atelier de briquetages à Landrellec en PleumeurBodou (22). Revue Archéologique de l'Ouest, n°7, 1990 (sous presse). DAIRE M.Y., 1990 c- Quelques aspects de l'archéologie des îles
  • PROSPECTION -INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DES ILES ET DU LITTORAL DE BRETAGNE RAPPORT POUR L'ANNEE 1990 PROSPECTION -INVENTAIRE ARCHEOLOGIQUE DES ILES ET DU LITTORAL DE BRETAGNE RAPPORT POUR L'ANNEE 1990 Marie-Yvane DAIRE SOMMAIRE Page Préliminaires aux recherches de 1990
  • 3 Organisation de la campagne de prospection 1990 4 - Moyens mis en oeuvre 4 - Carte des zones prospectées en 1990 6 - Les résultats de la campagne 1990 7 - Les opérations de prospection systématique 9 - Les prolongements de la prospection 13 - Bibliographie 15
  • - INVENTAIRE - Finistère - Morbihan - Ille-et- Vilaine - Côtes d'Armor ANNEXE I : Rapport de la prospection à Ouessant (1 volume joint) ANNEXE II : Maquette du Bulletin de l'A.M.A.R.A.I. n° 3, 1990 - 3 - Ce second rapport des prospections réalisées sous la responsabilité de MarieYvane
  • DAIRE (Chargée de Recherche au C.N.R.S., U.P.R. 403, Laboratoire d'Anthropologie de l'Université de Rennes I) a pour but de présenter les résultats obtenus au cours de la campagne de prospection-inventaire 1990. Il faut souligner qu'il s'agit d'un travail d'équipe et, outre la
  • synthèse présentée ici, les résultats d'études ponctuelles sont renvoyées en annexes sous la signature de leurs auteurs respectifs. Ont participé à la campagne de prospection 1990 des sites archéologiques insulaires et littoraux : F. Goupil (coordonnatrice de l'opération Groix), J.Y
  • RECHERCHES DE 1990 Un programme de prospection-inventaire centré sur l'étude diachronique du peuplement humain sur le littoral breton au sens large a été mis sur pied dès la fin de l'année 1988 (cf. Rapport de prospection 1989). Préalablement à toute recherche sur le terrain, un premier
  • mentionnés mais ne figurant pas à la Carte Archéologique et qui ont fait l'objet d'une prospection, d'une localisation, etc.. Figure 1 : Prospection des îles et du littoral de Bretagne en 1990 localisation des zones prospectées. - 7 - LES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1990 Les résultats
  • d'ensemble de l'opération de prospection-inventaire des îles et du littoral obtenus pour quatre département bretons (Finistère, Côtes d'Armor, Ille-etVilaine et Morbihan) sont présentés dans le Tableau I. Le résultat global de la campagne de prospection 1990 est éloquent puisque 119 sites
  • Morbihan et sur l'île de Groix d'autre part. Il n'en demeure pas moins que, cette année encore, nombre d'îlots et de petites îles ont livré des sites inédits et des compléments d'information (voir, par exemple, le cas de l'île Callot, 29 ; LE GOFF et ROUE, 1990). La surveillance des
  • sites littoraux du département des Côtes d'Armor s'est poursuivie pendant l'année 1990 ; les deux sites inédits découverts ont d'ailleurs fait l'objet chacun d'une fouille de sauvetage, la côte nord de la Bretagne ayant été la plus touchée par les tempêtes du début de l'année 1990
  • MORBIHAN ILLE-ET-VILAINE 6 17 17 1 1 1 1 1 2 44 35 6 2 2 COTES D'ARMOR TOTAL 41 21 13 6 Tableau I : Sites traités en 1990 dans le cadre de la prospection-inventaire des îles et du littoral de Bretagne. 119 - 9 finacement à la prospection, nous nous sommes
  • gisements avaient été traités. Il s'agissait donc en 1990 de la seconde et dernière campagne de ce type, au cours de laquelle le suivi des sites a été assuré par une équipe restreinte : collectes et études de mobiliers (en cours), poursuite des relevés (pour les sites mégalithiques
  • notamment). De nouveaux sites (préhistoriques notamment) ayant été découverts au moment des labours des mois de décembre 1990-janvier 1991, leur analyse est en cours de réalisation, ce qui explique qu'ils ne figurent pas dans le présent rapport. Dans les deux autres cas, l'île d'Ouessant
  • faire en ce qui concerne la Protohistoire et les périodes historiques, et cette arrière-pensée a quelque peu orienté les recherches menées dans le Golfe en 1990. Ce sont 41 sites qui ont été traités lors de cette campagne. Leur cartographie d'ensemble est exposée dans la fig. 3 et
  • leur répartition chronologique est présenté dans le Tableau II (ci après). Nombre de sites % Préhistoire Protohistoire Epoque gallo-romaine Moyen-Age 6 17 17 1 15% 41% 41% 2% TOTAL 41 Période Tableau II : Sites traités dans le Golfe du Morbihan en 1990 Les résultats
  • obtenus lors de cette première campagne de prospection systématique des îles du Golfe du Morbihan (Daire, 1990 a) viennent confirmer le bienfondé de l'orientation donnée aux recherches ; plus de 80 % des sites découvertes ou traités cette année appartiennent soit à la protohistoire
  • , méthodologiques notamment, et de synthèses provisoires. Certaines de ces publications paraissent dans le Bulletin de l'A.M.A.R.A.I. (cf. Maquette du n° 3, 1990, jointe en Annexe et cf. Bibliographie). Mais d'autres organes sont, bien entendu, concernés par ces publications (cf. Bibliographie
RAP00478.pdf (PLEUMEUR-BODOU (22). Landrellec. rapport de sauvetage urgent)
  • PLEUMEUR-BODOU (22). Landrellec. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • 1990 N° de site D.A.B. : 22 198 AH Autorisation n° 90 Programme H 14 Titulaire de l'autorisation : Marie-Yvane DAIRE, Chargée de Recherche, U.P.R. 403 du C.N.R.S. Adresse : Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire Université de Rennes I 35042 - RENNES CEDEX SOMMAIRE Pages
  • le texte. REMERCIEMENTS La fouille de sauvetage urgent du site de Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) s'est déroulée du 29 avril au 6 mai 1990. Cette opération était dirigée par Marie-Yvane DAIRE, chargée de recherches au C.N.R.S. (U.P.R. 403, Laboratoire d'Anthropologie de
  • site avant la fouille, avec une fosse apparue à la suite des tempêtes (mars-avril 1990). Photo. n° 2 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Vue aérienne générale de la presqu'île. 1M matière noire organique argile crue sable dunaire terre sableuse avec éléments de briquetages
  • LANDRELLEC en PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille de sauvetage urgent 29 avril-6 mai 1990 Marie-Yvane DAIRE avec la collaboration de Michelle LE BROZEC LANDRELLEC en PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille de sauvetage urgent 29 avril-6 mai
  • ^ '/••-Convenant(h^C3lvez% rr* Sr-Samsonen •^sdHfxS .CrecVLabo "Menfi. 0 iSt. ", de^Télscommûnications • .«»"Viiu,^ i— >|'^PonÄoulard" Rûdôm-, •Äüt ^îîhV ; A r /«I /^N Figure 1 - Carte de localisation du site de Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) et de quelques autres sites mentionnés dans
  • aimablement communiquée par J.P. Pinot) Il se trouve que l'érosion littorale évoquée a connu, dans certains secteurs, une accélération brutale, due aux violentes tempêtes qui ont touché la Bretagne en janvier-février 1990. Monsieur Mazé, de l'A.R.S.SA.T., surveillant régulièrement cette
  • de Pleumeur-Bodou (Section AE, parcelle 16 ; fig. 2), en contrebas d'un petit sentier côtier ; outre les érosions marine et éolienne évoquées, il 7 Figure 2 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; extrait du plan cadastral. Photo. n° 1 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Le
  • Figure 3 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; relevé en élévation de la face nord du site avant la fouille. 9 rocher \\7;V sable 0,17 niveau par rapport au N.R. Figure 4 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; plan général de la fouille et des structures. faut signaler qu'un
  • briques (trapézoïdales de briquetage) disposées horizontalement, liées à l'argile et enfin d'un niveau de pierres et galets. Les deux faces du muret ont Photo. n° 3 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Vue d'ensemble de l'atelier en fin de fouille : sur la droite, les cuves ; à
  • gauche, le four. Photo. n° 4 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Coupe stratigraphique N / S de l'atelier. Bó —1 - Ï—r i i i i l 0,50—! I ¡ i i ; i1! . i 1 I + 4 i i ,1 i i ¡ 1 'i _1 1 - I -0,50 ,50- —0,50 0,5 — +~ + 4 + 4 4 4 4 + + + J I.I M | | | + 4 4 + + 4 4
  • +4 + 4 + + — - Lj [ I I + 4 + 4+ 4444-44-44 4 CO 00 > CO Figure 5 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; coupes stratigraphiques. -0,5 FOUR 0,5 niveau en mètre par rapport au N.R. limite de fouille gg !•'• humus sous dune terre noire avec débris d'occupation sable
  • humilié argile crue sable blanc omo argile rubéfiée sable noirâtre cendres sable gris clair élément de briquetage sable marron O galet sable grossier limon loessique sable avec coquilles rocher 15 Figure 6 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; plan détaillé du four
  • . 17 Figure 7 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; élévation de la face est du muret de compartimentage du four. Photo. n° 5 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Coupe stratigraphique et vue partielle des parois du four. Photo. n° 6 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22
  • ) : Remplissage du four constitué d'éléments de briquetages (briques, boudins, augets...) Photo. n° 7 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Le compartiment nord du four et le muret. Photo. n° 8 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Détail du muret de compartimentage du four. 19 Photo. n
  • ° 9 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Détail du muret de compartimentage du four. Photo. n° 10 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) Vue générale du four en fin de fouille, après démontage partiel du muret et sondage à l'extrémité ouest. fortement chauffé ce qui a rubéfié à
  • niveau en mètre par rapport au N.R. terre et sable avec débris d'occupation argile crue l'i'l limon loessique élément de briquetage f + f ++ rocher matière noire organique U1///D dalle de schiste Figure 8 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; coupes stratigraphiques est/ouest
  • correspond au "volume utile" (L. X1. X P.U.) et non au volume maximum. Photo. n° 11 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Le niveau inférieur de la cuve n° 1 (vue de dessus). Photo. n° 12 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Les cuves 2, 3, 4 et 5. 25 L'ORGANISATION D'ENSEMBLE DE
  • est présente un assemblage de pierres sur trois assises, sans liant, qui ne saurait être naturelle ; à des seules fins comparatives, on pourrait évoquer les murets extérieurs de l'atelier des Ebihens en Saint-Jacut (22) (Langouët, 1989, p. 9) correspondant à des aménagements en
  • ° 14 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) : Détail technologique du système d'assemblage des briques. I Figure 9 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) ; hypothèse de reconstitution du chargement du four, 1 = en coupe, 2 = en plan. 2V brick présente une empreinte de brique à
  • qui, sur le principe, se révélé être une constante dans les ateliers de briquetages fouillés de manière exhaustive ces dernières années (Les Ebihens en Saint-Jacut-dela-Mer, 22 ; l'île d'Yoc'h en Landunvez, 29) (Langouët, 1989 ; Daire, 1988) ; dans le détail, leur nombre (2 dans