Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00734.pdf (PAULE (22). Saint-Symphorien. habitat protohistorique. rapport de synthèse de fouille programmée 1989-1990)
  • PAULE (22). Saint-Symphorien. habitat protohistorique. rapport de synthèse de fouille programmée 1989-1990
  • 22
  • F I G U R E S S i t u a t i o n géographique 1 Plan général des s t r u c t u r e s 2 Vues aériennes des f o u i l l e s 1988, 1989 e t 1990 3 Phases s u c c e s s i v e s d'évolution du s i t e A Structures souterraines 5 S o u t e r r a i n n°l 6 Fosse
  • o n fossés de l ' e x t e n s i o n E s t 17 Fossé 300 18 Fossé 517 19 Vue générale e t bâtiment e x t e n s i o n E s t 20 Bâtiments e x t e n s i o n Est 21 L o c a l i s a t i o n de l a s t a t u e à l a l y r e 22 Statue à l a l y r e 23 Le s i t e de Saint
  • changement de tracé r o u t i e r s'est déroulée sous forme d'un sauvetage programmé dont l ' a i r e d'étude épousait l ' e m p r i s e de c e t t e n o u v e l l e v o i e d ' o r i e n t a t i o n Est/Ouest. Les deux s u i v a n t e s , effectuées en 1989 e t 1990, e t organisées en f
  • fossés, quasiment i n e x i s - t a n t e s sur ]'ensemble de l ' e m p r i s e , l e t r a c t o - p e l l e e s t utilisé de Fig; F o u i l l e s années 1989 e t 1990 m °3 manière i n t e n s i v e . C e t t e t e c h n i q u e permet de m u l t i p l i e r , sous un s t r
  • t u r e , c'est à d i r e l ' e f f o n d r e m e n t de l a voûte de l'une ou de l a s a l l e d u d i t souterrain. B i e n que nous ne soyons pas i n t e r v e n u s manuellement s u r c e t t e s t r u c t u r e affaissée au p r i n t e m p s 1990, p l u s i e u r s
  • i n t e r s e c t i o n s , permettante de ce f a i t une m e i l l e u r e interprétation s t r a t i g r a p h i q u e . ( f . i g n°12 B) Au cours de l'été 1990, une longue s e c t i o n dans l a q u e l l e o n t été ménagées c i n q coupes a été fouillée, ( f i g n°13, 14
RAP00477.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée et rapport de restauration d'un corpus d'objets en fer)
  • PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée et rapport de restauration d'un corpus d'objets en fer
  • 22
  • RAPPORT DES FOUILLES EXECUTEES EN 1990 ELEEBâM (Côtes-d'Armor) Jean-Pierre Nicolardot. Chargé de Recherche au C.N.R.S, U;A. 880 au Musée des Antiquités Nationales Chargé de Mission des Musées Nationaux N° d'inventaire: 22 176 002 AH Cadastre 1957 Section G, n°64 à 69
  • Coordonnées Lambert Zone I Ax : 221,75 Bx : 97,15 Z : 160 m Musée des Antiquités Nationales Saint-Germain-en-Laye, l e 10 Janvier 1991, SE : 1. - Présentation du Camp de Péran p.2 2. - L'équipe de f o u i l l e s e t organisation des recherches p.3 3. „- Bilan des recherches en 1990 p,7
  • , l'enceinte fortifiée carolingienne d i t e Camp de Péran, implantée sur un substrat d'habitat protohistorique gaulois (La Tène moyenne e t f i n a l e ) , a f a i t l ' o b j e t de recherches en 1990 sur les s t r u c t u r e s médiévales de l ' h a b i t a t . En conformité avec l a p r
  • (Vice-Président de l a S.P.F. en 1990), Secrétaire du Conseil, a i n s i que par Colette Nicolardot, Ingénieur au C.N.R.S., membre de l'U.A. n°880 au C.N.R.S., Laboratoire au Musée des Antiquités Nationales à SAINT-GERMAIN-en-LAYE, chargée de l a formation des s t a g i a i r e s sur
  • , Professeur d'Art Plastique, ont assuré l e s démarches nécessaires à l a bonne organisation des t r o i s campagnes de f o u i l l e s qui se sont déroulées en Mai, Août, Septembre e t Novembre 1990. I l s ont facilité notamment les rapports avec l a municipalité e t l'équipe technique
  • I.B.M. q u i sera utilisée pour l a p u b l i c a t i o n des travaux. Les découvertes de l'année 1990 apportent notamment des précisions sur l ' a r c h i t e c t u r e de constructions a l l i a n t l a p i e r r e , l e bois e t l ' a r g i l e . Les mobiliers retrouvés en s t r
  • ) des contacts ont été p r i s , en Novembre 1990, en vue d'une collaboration, avec l e Centre d'Archéologie Médiévale de Saint-Denis e t son l a b o r a t o i r e de r e s t a u r a t i o n , spécialement pour l e traitement e t l a conservation des vestjges en c u i r . a i n s i
  • sur ces travaux menés à Sarup de 1971 à 1984 paru dans l e v o l . 7, 1988 (1990) archaelogy, Odense Unlversity Press. Journal of danlsh 3. Bilan des recherches de 1990: Concernant l ' a r c h i t e c t u r e on signalera l a découverte des vestiges d'un bâtiment sur sablière
  • convergeaient tous les signes d'effondrements (pl.22, f i g . l , 2 e t 3, pl.24, fig.l). Ce p u i t s représente l'élément a r c h i t e c t u r a l l e plus important rencontré à moins de 10 m du rempart ( p l . 2 3 ) . I l est soigneusement maçonné sur près de 10,00 m de profondeur e t
  • , Conclusions et perspective? : L'apport des recherches de 1990 révèle des éléments nouveaux dans l e s domaines de l ' a r c h i t e c t u r e e t de l a typologie des mobiliers. En ce q u i concerne l e s constructions, on r e t i e n d r a particulièrement l a découverte d'un bâtiment sur
  • ' a c t i o n du feu, e t favorisée par l e m i l i e u humide dans l e p u i t s . On soulignera aussi, que l a diversité des mobiliers retrouvés en 1990, confirme les activités agricoles e t guerrières des occupants de l'enceinte au moment de sa d e s t r u c t i o n : o u t i l s
  • de céramiques et l a qualité de conservation de c e l l e s retrouvées dans le puits. Nous espérons avoir répondu aux p r e s c r i p t i o n s qui nous ont été adressées pour les travaux de 1990 e t avec l e concours de tous les spécialistes qui ont contribué aux résultats, en p
  • nombreux échanges s c i e n t i f i q u e s e n t r e p r i s en 1990 avec des spécialistes de pays de l'Europe du Nord, montre déjà l'existence e t l a volonté d'ouverture de notre équipe pour des contacts extérieurs. Concernant l ' o r i e n t a t i o n f u t u r e des recherches sur
  • x p o s i t i o n "La Scandinavie e t l'Europe de 800 à 1200" q u i se t i e n d r a au Grand-Palais à Paris, exposition qui sera déplacée à B e r l i n e t à Stockolm. Jean-Pierre Nicolardot. BlßUQCRAPHIE: ANDERSEN N.H. (1988) 1990 Two N e o l i t h i c Enclosures i n South
  • -West Furien, Journal of Danish Archaeology, vol.7, 1988 (1990), p. 93114, 28 f i g . . BAHR J. K. (1850) Die Gräber der Liven ein Beitrag zur nordischen Alterthumskunde und Geschichte. 1850, pl.XVI, n° 6, 7 e t 8. CHATELLIER P. (du), LE PONTOIS L. (1908) La sépulture Scandinave à
  • du bord ourlé extérieurement. La pâte est beige rougeâtre, l e dégraissant peu abondant, l a couverte extérieure e t intérieure est noire. On n'observe pas de s t r i e s de tournage (Pt.1514-66 à -7,45 m). Mensurations : hauteur = 22 cm; diam. max. = 21 cm; diam. ouverture = 16,5
RAP00471.pdf (PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1992)
  • PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1992
  • 22
  • d'argile cuite, provenant vraisemblablement des structures de cuisson. La campagne de fouille effectuée sur le site d'atelier de potier carolingien du Frêche-Clos en Planguenoual (22) s'est déroulée principalement en septembre 1990. Le site étant rebouché après chaque campagne pour
  • ~ RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE PLURIANNUELLE 1990 LE FRECHE-CLOS en Planguenoual Parcelles ZR 10 cadastre de 1984. itti O R A C' No COURRIER ARRIVÉE
  • . PRESENTATION Commune : Planguenoual 22 Lieu-dit. : Le Frêche-Clos Cadastre 1982, parcelle 10 et 11, section ZR. Cadastre 1984, parcelle 10, section ZR. Coordonnées Lambert : Zone I X : 241,450 Y : 103,300 Roche : diorite gneissique, terrain très argileux. Altitude NGF : - 110 mètres
  • des besoins agricoles, un décapage au tractopelle a été réalisé sur les 650 m2 déjà ouvert en 1989. Les surfaces prévues pour la fouille de 1990 s'étendent de part et d'autre des zones étudiées en 1989. A l'issue des 20 jours de fouille effectués en septembre, une deuxième