Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00456.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • Lambert JATES Ay By : Ax : Bx Autorisation (n°, date) Intervention (début et fin) 90-18 H 30 Avril 1990 toute 1 'année Années antérieures d'intervention. OTERVENT ION L; LANGOUET Responsable Motif d'intervention Surface fouillée... Estimation de l'étendue du gisement... ITE
  • dessins Photographies légendées. r Alt. PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE EN HAUTE-BRETAGNE RAPPORT 1990 Tome I : texte de synthèse CENTRE REGIONAL D'ARCHEOLOGIE D'ALET LA PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE DANS LE NORD DE LA HAUTE-BRETAGNE RAPPORT En 1990, cette activité a été encore
  • ont travaillé essentiellement au sol. Les moyens accordés en 1990 ont été les suivants : - 20000 F par le Ministère de la Culture, - 20000 F par le Conseil Général d'Ille-et-Vilaine. Les résultats de ces prospections ont été les suivants : - 72 sites traités en Ille-et-Vilaine
  • , dont 56 % par voie aérienne, - 134 sites traités dans les Côtes-d'Armor, dont 82 % par voie aérienne. Le détail de ces découvertes est donné dans des volumes annexes joints à ce présent rapport. Ils seront publiés, comme les années antérieures, dans le volume ordinaire, N°18-1990
  • , de notre publication Les Dossiers du Ce.RAA. qui est diffusé à 350 exemplaires. L'année 1990, pour la prospection aérienne, n'a pas eu le même rendement qu'en 1989, la sécheresse n'ayant pas eu les mêmes caractéristiques. Toutefois les résultats ont été excellents et bénéfiques
  • dernier arrive à une de ses échéances en Décembre 1990. Un rapport de synthèse est en cours de rédaction et la maquette de la publication de synthèse qui sera proposée aux Documents d'Archéologie Française ou à la Revue Archéologique de l'Ouest sera terminée simultanément. D'une part
  • rapidement et substantiellement le Carte Archéologique de la France. 1990 a aussi été, pour notre Centre, une année de diffusion et de mise en valeur des apports de la prospection archéologique. Le volume supplémentaire N°L-1990 des Dossiers du Ce.RAA., intitulé "Le Passé vu d'avion dans
  • prospecteurs aériens de GrandeBretagne pour présenter la typologie des enclos à fossés arasés élaborée par L. LANGOUET et M.Y. DAIRE et publié dans le N°L-1990. De plus le Ce.RAA. a activement participé à la réalisation d'une exposition grand public intitulée "Le Passé vu du ciel" conçue
  • comme le prouvent leurs circulations. Le Ce.RAA. a aussi animé des stages scolaires de sensibilisation à la prospection au sol et assuré de nombreuses conférences sur le thème de la prospection aérienne. De plus, en Décembre 1990, doit être déposée la maquette d'un dossier
  • Conseil Général ayant déjà garanti un financement de 20000 F pour cette opération. L. LANGOUET Les Dossiers du Ce.RAA., 18, (1990) CHRONIQUE DE PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE 1990 EN HAUTE-BRETAGNE Loïc LANGOUET", Gabricllc FAGUET" et Louis ANDLAUER * Maître de Conférences à
  • l'Université de Rennes 1 ** Présidente de la Commission Prospection du Ce.RAA. En 1990, le Centre Régional dArchéologie d'Alct a obtenu des données nouvelles, inédites à raison d'environ 85 %, sur 206 sites ou structures archéologiques de la Haute-Bretagne. Le chiffre est légèrement
  • M. 1 site POUPA J.C. 14 sites ROUXEL J.L. On peut apprécier la nature des découvertes de Tableau 1 - Répartition des sites et gisements traités par le Ce.RAA. en 1990 par période et par département 22 35 Totaux 36 77 6 6 9 7 13 34 6 8 1 3 7 49 111 12 14 1 12 Totaux 134
  • 72 206 Nombre de communes concernées 55 40 95 2,43 1,80 2,16 Préhistoire Protohistoire Gallo-romain Gis. de tegulae Moyen-Age Post-Moyen-Agc Divers Sites nouveaux par commune - Tableau 2 - Répartition des sites, simples et multiples, traités par le Ce.RAA. en 1990
  • 2' 2 4 1 1 0 6 2 4 0 1 4 1 2 3 2 1 3 2 1 1 1 1 3 1 0 0 1 1 5 1 1 3 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 3 4 1 2 2 7 1 4 123 81 (66%) 101 (82%) 1990 en consultant le tableau 1. Les Côtes d'Armor ont livré 134 sites ou gisements et l'Ille-et-Vilaine, 72. La différence provient principalement
  • découvertes par voie aérienne. On peut y noter le nombre important des sites localisés en 1990 dans certaines communes comme CORSEUL (6), LAMBALLE (9), NOYAL (5), PLOUER-SUR-RANCE (6), TREMEUR (5), COMBOURG (5) et SAINTCOULOMB (5) En 1990, L. LANGOUET, avec l'aide du pilote M. VIVIER, et L
  • . ANDLAUER ont assuré respectivement 27 et 25 heures de vols aériens ; ils ont ainsi couvert la quasi-totalité du nord de la Haute-Bretagne. Les Tableau 3 - Répartition des sites, simples et multiples, traités par le Ce.RAA. en 1990 pour les communes d'Ille-et- Vilaine ANTRAIN BAGUER
  • types de structures sont les mêmes en 62 1990 qu'en 1989, comme si ces chiffres représentaient une certaine réalité archéologique. Comme en 1989, ce sont principalement des enclos à fossés qui ont été découverts (92 % des sites localisés) ; il faut cependant remarquer que la
  • visualisation des structures a été statistiquement moins bonne en 1990 qu'en 1989, ce qui signifie que les photographies obtenues cette année sont le plus souvent moins spectaculaires, bien que fort Tableau 5 - Dénombrement des découvertes de prospection aérienne par commune de l'Ille-et
  • , Icfanu/n gallo-romain de La HauteBoissière, en COMBOURG et les divers enclos, préromain et gallo-romain du Lieu-Roi à LA FONTENELLE. 1990 est aussi marqué par la découverte de nombreux enclos circulaires ; s'ils ne sont pas tous protohistoriques, un bon nombre doit cependant l'être
  • et culturales y étant beaucoup moins favorables. La figure 1 donne l'implantation communale des sites décelés en 1990 et définit indirectement la zone de prospection du Ce.RAA. et les régions à plus haut rendement, alors que toute la zone entourée d'une ligne pointillée a été