Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1991 (retirer)
  • Operation type > fouille préventive d'urgence (retirer)

13 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01109.pdf (RENNES (35). campus de la place Hoche. rapport de fouille de sauvetage urgent)
  • S DE LA P L A C E HOCHE 1991 Rapport de fouille de s a u v e t a g e présenté Dominique par Pouille Fouille : C o o r d i n a t i o n : Olivier Caillaud du 1/05/91 au 15/09/91 Dominique Pouille à partir du 16/09/91. Encadrement: Nathalie Moron Dominique Pouille
RAP00095.pdf (PLUGUFFAN (29). Kereuret. rapport de sauvetage urgent.)
  • zone III lors de la prise de chantier. Zones décapées et étudiées Zones de fouille fine Voie romaine Zone I I I 50 m Zone I PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Localisation des fouilles archéologiques I I—> PLUGZ.FOUliï n - Fouille de la voie sous les remblais de chantier routier. 16
  • - I jj* C^^ ] Talus de parcellaire A et B : Tombeaux de l'Age du Bronze Vestiges de l'Age du Fer P l i Vestiges romains Vestiges non datés Empierrements PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Plan général N) PLUG P d f 1 - 2.1. LES VESTIGES DE L'AGE DU BRONZE Deux sépultures
  • fouille. Nous avons pu faire des observations analogues à propos de la datation de parcellaires anciens. Sur le plan méthodologique, la leçon de Kereuret paraît donc tout à fait intéressante. - Ty-Lipig 24 2m C D ho PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau supérieur
  • 00 CAIRN Aiup Sépulture A : vue verticale avec comblement en place. Sépulture A : remplissage du caveau. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau profond oj H-» CAIRNAprof Idem. Idem. Idem. - 35 - Sépulture A : intérieur du caveau par le sud- est
  • PLUGUFFANTylipig 1991-Zone III, Caïrn A : Profils fin de fouille CP CAIRN A --4 o PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Sépulture B : Niveau supérieur PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sépulture B : Niveau profond w PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Séputure B : Coupes Sépulture B : premier
  • supérieur Terre brune homogène lllflll Terre brune et petites pierres Substrat N Niveau profond 0 1m PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone IH, Fossé T 5/T 6 : Coupes \o CPT5 50 |l|||g|] Vestiges de l'Age du Fer HHm Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty
  • lipig 1991-Zone III, Sondage 3 SOND3 N O 1/20 PLUGUFFAN Ty lipig-Coupes dans le fossé T 1 • Substrat Fossé PLUGUFFAN Ty lipig 1991 Zone m , sondage 2 zms/w Ln 4m [ [ j Substrat Reste de sol Structures en creux PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone m, US 01 : Vestiges de
  • Indéterminé PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Vestiges romains ON ON PLUG ROMÉ • HIB! Fossé 0 .,,,-.,- ySftiM-^wwSx":1:!^ CS ä 1 x ^ v s •>;•.• o - - - a.yz : :::: : n ^D » - ^ : D ¡0 ! y S^St , m , ! v «O « MiÖms! Öl M O I : I U I Voie romaine Substrat 0
  • PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Sondage dans la voie romaine I 2m 68 Q o Premier état de la voie Pierre (Deuxième état de la voie) 0 1m Substrat PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Détail du sondage de la voie romaine DETAIL VOIE - 70 - Zone I : 2ème état de la voie romaine. - 71 - Zone I
  • parcellaire du 2ème s. ap. J.C. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone II, Vestiges FLUGZII I 0 25 m •vj PLUG Z I 79 Vestiges de l'Age du Fer Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone HI, Sondage 3 SOND3 - 80 - Zone III T5 : réutilisation du
  • tracé T5 à l'époque romaine (pierres et tuiles). 0 PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sondage 1 2 m SONDI Idem. - 82 - Zone III T2 : ßallo-romain. Zone III US.01 : la fouille ancienne apparaît. - 85 - ••' ' ""> ¿s&klfc. •^AL""' J '• - - ï JÊËÊt. 't ™ Zone III
RAP00230.pdf (PLOUAY (56). habitat de Mané Costy. rapport de sauvetage urgent.)
  • Sauvetage un cimetière Mané Costy urgent sur- protohistorique , commune de à F* I— CD U J0K Y ÇtS/t o r b i h a n ) Août 1991 D.TANGUY Vu Ce v\< Aï cW' o FOUILLE DE SAUVETAGE SUR UN CIMETIERE PROTOHISTORIQUE A MANE COSTY, COMMUNE DE PLOUAY (MORBIHAN
RAP01284.pdf (VANNES (56). ruelle du recteur. rapport de fouille préventive)
  • M i n i s t è r e de l a C u l t u r e e t de l a Communication Direction Régionale des A f f a i r e s C u l t u r e l l e s de Circonscription des Bretagne Antiquités Rapport d ' é t u d e de d i a g n o s t i q u e , janvier 1991 Cour d e l ' i m m e u b l e d e U.C.K
RAP00767.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). Couëdan. rapport de fouille préventive)
  • ANTIQUITES D I I I E BRETAGNE A U T O R I S A T I O N valable du Le Directeur des Antiquités I I (je 15 T E M P O R A I R E a o DE au ot Bretagne n° 91-42 AH- S A U V E T A G E 15 septembre 1991 confie à M. LARCHER prénom Guy Trudo - 35380 PAIMPONT demeurant à la
  • D I T S E V E N T U E L L E M E N T A T T R I B U E S : 0 (crédits de prospection thématique 1991) En f i n de t r a v a u x , u n r a p p o r t en d e u x exemplaires devra être remis à la D i r e c t i o n , c o m p r e n a n t plan de s i t u a t i o n , p h o t o s , etc
  • . i DESTINATAIRES : I I ^ X . Intéressé S o u s direction de l'Archéologie Préfecture Mairie Gendarmerie Directeur Régional des Affaires Culturelles A r c h i v e s de la c i r c o n s c r i p t i o n . Fait à - m juillet 1991 IN 7 021 123 L ! RGONSCRIPTION HISTORIQUE
  • A . F . A . N . et le Conseil Général q u e nous avions obtenues p o u r notre recherche sur la "Métallurgie à P a i m p o n t et environs". 39 COUEDOUAN 1991 La fosse F 42 II - SITUATION ET GEOLOGIE La zone concernée a pour substrat le grès a r m o r i c a i n , et l'on
  • l a n , tandis gue les repas du soir avaient LARCHER. des B r u y è r e s à lieu chez Guy * L ' h é b e r g e m e n t avait également lieu chez Guy L A R C H E R , les g u e l g u e s p e r s o n n e s éloignées du lieu de f o u i l l e . 43 pour COUEDOUAN 1991 Plan
  • général, échelle 1:40 X I M Y«r -è» >, y YtT MT I y. ftWl i LV Xo X, x. X, X 3 -m. 3 xAe COUEDOUAN Vue 1991 générale Vue d e s s t r u c t u r e s S I à S 4 , e n c o u r d de d é g a g e m e n t . ( J a l o n o r i e n t é N o r d - S u d , l e Nord e s t en h a u
  • t ) Vue g é n é r a l e depuis la rigole. 45 COUEDOUAN 1991 Vues générales 46 2 - Le décapage Les indices de surface étaient fort m a i g r e s , p u i s q u ' i l s consistaient exclusivement en ces scories en saillie dans la rigole p r é c i t é e (voir p l a n
  • restait que la m o i t i é de la circonférence. COUEDOUAN 1991 S t r u c t u r e S1 ri Ù 1 Le dégagement de cette structure laisse apparaître une forme ovalaire. Le remplissage interne se compose uniquement d'argile et de morceaux de parois, sans ordre apparent... résultat d'un
  • effondrement de la structure ou remplissage volontaire d'une structure abandonnée? 48 COUEDOUAN Four 1991 SI O. -L. 4- 4- + scories argile verte argile rouge io 3© li 0 £"0cvv\ 49 COUEDOUAN 1991 Structure S1 Sous le remplissage constitué de morceaux de parois, un
  • niveau de charbon de bois, au milieu de la structure. Sur les bords, à l'intérieur, lavlgrosse scorie1/ dont la limite supérieure est sensiblement plate, mais qui, en dessous, présentedes coulures. 50 COUEDOUAN 1991 Structure Apparue dès le décapage, cette structure était en
  • Non v i s i b l e lors du décapage initial, cette structure dont les d i m e n s i o n s extérieures sont de 65 cm par 50 cm e n v i r o n , n'est pas bien conservée mais possède néanmoins quelque singularité intéressante. 52 COUEDOUAN 1991 Structure S1 En surface, de
  • COUEDOUAN 1991 Structure S3 i s a I ' '• ò k ¿o A ¿O scories 1 argile verte a r g l l e t ^ I „ 54 I rOUge minerai non réduit? La présence de minerai non réduit laisse penser à une dernière utilisation non réussie? La structure a été prélevée dans cet état de conservation
  • . 1: parois en place 2: parois effondrées 3: minerai 4: scories S^tjD 5: charbonde bois J* 6 : sous sol 55 COUEDOUAN 1991 Structure S1 Vue de dessus en début de fouille, puis en fin de dégagement, juste avant que les parois ne s'effondrent, fragilisées par la recherche des
  • limites extérieures . 56 I COUEDOUAN 1991 Structure S . 4 scories morceaux parois COUEDOUAN 1991 Structure S (vue de d e s s u s , é t a t final) Ai 57 to ti. COUEDOUAN 1991 Structure 0 COUEDOUAN /o S4 coupe t o 3 c AA SOCM* 1991 Four 54 (coupe: état
  • final) -y ± scorie sol en place charbon de bois argile grise sol en place 58 40 AS ¿0 iîc^. COUEDOUAN 1991 S t r u c t u r e S1 Etat final de la structure S4: seul le culot de four subsiste- La coupe montre la légère fosse dans laquelle se trouve le four, et surtout le
  • même forme que les a u t r e s . . . et il ne p e u t s'agir d'un simple foyer à cause de ces scories (voir photos). 60 COUEDOUAN 1991 Structures S,, et S_ 5 6 L'appellation de structure semble un peu osée; il restait à ces endroits un sol noir avec charbon de bois surmonté de
  • r a i et surtout le charbon de bois avaient b e s o i n d'être p r o t é g é s de la p l u i e . 62 COUEDOUAN Fosse 1991 F La fosse en cours de fouille. Elle contenait essentiellement des morceaux de parois et des scories de moyennes et grandes dimensions. Quelques rares
  • l a t e s . . . d e m ê m e qu'au Perray. 66 COUEDOUAN 1991 S c o r i e s p r o v e n a n t de la fosse F TT^r/iTfffTf^fTTi ^ wy/fiVj») >f i i A j7i"'Vfti'! n"> i m* M ¡TH iïïwTi'iiTi^r, j'itnr^ 69 A titre de c o m p a r a i s o n : LE P E R R A Y 1989 Scories
  • plates, qui contrastent avec celles de la page précédente, mais que l'on retrouve dans le site de Couedouan, à 150 m du site fouillé... Culot de four, site n05 au Perray, de 60 cm de diamètre, mais qui ne semble pas comparable à ceux de Couedouan? 70 COUEDOUAN 1991 Scories
  • débordé sous cette ceinture d'argile. 71 COUEDOUAN 1991 Morceaux de parois agglomérés, trouvés dans la fosse, preuve qu'ils y ont été jetés encore chauds? Morceau de paroi issu d'un effondrement de la base de l'une des structures, à peine vitrifiée sur la face interne, et dont
RAP00766.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). le Perray. rapport de fouille préventive)
  • I M COUEDOUAN en PLELAN bxUB fa métallurgiques la m j i m t ö r paimjmr Année 4" j p 1991 Z7//s /Jéi/nypoji7 \ RAPPORT RESPONSABLE u COLLECTIF : GUY LARCHER Sous-Direction de l'Archéologie CIRCONSCRIPTION ES ANTIQUITES HISTORIQUES MINISTERE DE LA CULTURE ET
  • DE LA COMMUNICATION D E BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SAUVETAGE URGENT valable du. 15 février 1991 au i m Le Directeur des Antiquités de Bretagne demeurant à j r u c j 0 n° 91-03 AH- a prénom : Quy confie à M. LARCHER _ 3533g PAIMPONT la réalisation d'une fouille
  • A Directeur r c h i v e s de Régional la c i r c odes n s c rAffaires i p t i o n . Culturelles Fait à RENNES , le L e Directeur, 14 février 1991 IN 7 021 123 L
  • r e s s o u r c e s en métaux (Jean PLAINE) - A r c h i v e s e t renseignements oraux - P r o s p e c t i o n au s o l *Bilan et perspectives Deuxième p a r t i e : f o u i l l e de sauvetage au PERRAY - R a p p e l s du sondage de 1989 -Sauvetage 1991 *Bilan Troisième
  • 0.05 0.10 0.50 i 1.0 [ [ [ f r / i i i -450 i -/i i i -250 i i i I -50 i cal ñD/-BC -316, -1821 -358, -1141 -366, -104] 22 LE PERRAY Le f o s s é 1991 FI La p a r t i e haute du f o s s é en début de f o u i l l e FI, la f o u i l l e délimite très
  • nettement deux zones: - l a premièreest constituée d'un s o l t r è s rouge - l a deuxième possède un remplissage m i x t e . . . 23 LE PERRAY EN PLELAN SAUVETAGE 1991 Le site concerné avait fait l'objet d'un sondage à l'automne 1989. L'intervention de cette année 1991 s'est
  • essentiellement dans le fond du fossé. 24 I ' * -I y, 4. — - _ i. 4 n y, i . . £ " í • o 25 y / " « A a m i LE PERRAY Le f o s s é 1991 FI Le f o s s é FI en f i n de f o u i l l e On remarque l e s deux bandes non f o u i l l é e s , a i n s i que l e s t r o i s p e t i t
  • LE PERRAY Fossé FI Coupe GG 1991 v_ - > x— ' - * ' I 0 ' I 40 il %0 I 30 I Ao I fOcM1 charbon de b o i s 1-^- — argile "légèrement 1" remplissage m i x t e : 14a-»**! scories "verddtres" 28 rubéfiée' argile rubéfié, scories, charbon LE PERRAY Fossé
  • 1991 FI (partie "grisée sur le plan général du fossé) Profondeur: environ 20cm. I I 29 LE PERRAY Fossé (partie 1991 FI " g r i s é e " sur l e plan g é n é r a l du f o s s é ) F r o f o n d e u r : e n v i r o n 25cm. AO 1« 3o 4P So Charbon de b o i s scories
  • morceaux de p a r o i s 30 LE PERRAY Fossé FI Coupe HH ] 1991 argile très rouge charbon de bois morceaux de parois | I I I 1 11 argile vierge 31 Cette s t r a t i f i c a t i o n , nous l'avons m e n t i o n n é , ne s'applique qu'à la partie haute du fossé, encore
  • p e u p r è s c o n f o r m e à la s t r a t i g r a p h i e d e s p l a n s I et J ! Remplissage théorique (?) du fossé, en deux fois 34 LE P E R R A Y 1991 Morceaux de parois Morceaux de parois de forme très particulière (prisme à base triangulaire). De quel&à partie
  • du four viennent-ils? A-t-on là des sortes de "cales" pour compenser l'effet de voûte? 35 LE PERRAY 1991 Element de paroi de four présentant, à environ 20 cm l'une de l'autre, des parties de 11 négatifs" de bouchons de tuyère. 36 LE P E R R A Y Bouchons de tuyère
  • peu de choses dans ce paragraphe, car nous avons déjà effectué un bilan pour chaque opération, et envisagé des perspectives (voir j^age 13, pages 32-33, pages 75 à 77) . Après une année 1990 consacrée à la prospection, nous avons recommencé à fouiller en 1991. Les deux sites, très
  • contre la forêt -LAN0S Philippe: la métallurgie ancienne du fer dans le Nord de la Haute Bretagne (dossier du CERAA 1984). -Mines et Métallurgie dans la France Médiévale (1991): études réunies par Paul BENOIT et Denis CAILLEAUX. -0GEE: dictionnaire de Bretagne (1843) -PUZENAT: La
  • sidérurgie armoricaine (1939). -Techniques des fouilles (1991): Association suisse des techniciens des fouilles archéologiques. -Les Forges du Pays de Chateaubriant (Dossiar de l'Inventaire, 1984) -Mémoires de la S.H.A.B. (tomes 65 et 66, 1988 et 1989) -Annales de Bretagns et des Pays de
RAP00310.pdf (BAIN-DE-BRETAGNE (35). les Sentes. rapport de sauvetage urgent et de sondages.)
  • ) Fouille de sauvetage urgent Octobre 1991 - Janvier 1992 310 Gilles LEROUX contractuel A.F.A.N. Responsable d'opération SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE Vue d'ensemble de la résidence de la villa des Sentes à Bain-de-Bretagne. LA FOUILLE DU SITE PREHISTORIQUE
  • , PROTOHISTORIQUE ET ANTIQUE DES SENTES A BAIN-DE-BRETAGNE (35) Fouille de sauvetage urgent Octobre 1991 - Janvier 1992 SOMMAIRE INTRODUCTION 1 - Les circonstances de la découverte du site 23456- Les motivations de la fouille de sauvetage Les différents partenaires de l'opération
  • concentration de fragments de tegulae et de tessons de poterie commune gallo-romaine (LEROUX, 1986, p. 66, 69 - LANGOUET et FAGUET, 1986, p. 104 - LEROUX, 1988, p. 82, 102 - LEROUX et PROVOST, 1991, p. 46), située à proximité de la voie antique reliant Angers à Carhaix (CORSON, 1866, p. 213
  • expresse et l'agglomération de Bain-de-Bretagne l'exposait directement à des aménagements périurbains. C'est ce se produisit lorsqu'au mois d'octobre 1991, le projet de construction d'une moyenne surface marchande (SUPER U) et la mise en place d'une zone artisanale autour de l'ancienne
  • archéologique (Fig. 3 et 4) L'opération archéologique a débuté le 09 octobre 1991 par une série de sondages dans la parcelle 14 de la section WC. Puis ce fut le tour de la parcelle 147, de la section AH, dans laquelle fut découvert le fanum gallo-romain. Dans la foulée, les fondations de ce
  • , contractuel A.F.A.N. du 15-12-1991 au 15-01-1992, nous avons mis au jour un bâtiment annexe à la villa (parcelle 14, section WC) (pour lequel nous avons fait appel à la grande échelle de la Brigade des Pompiers de Bain-de-Bretagne afin d'effectuer un cliché globalisant le bâtiment), un
  • du site et des terrassements de la zone artisanale. Photo 2 : L'équipe de fouille en action (octobre 1991). Photo 3 : La grande échelle de la Brigade des Pompiers de Bain-de-Bretagne (auxiliaire parfait pour réaliser des clichés verticaux des édifices de la villa). Photo 4
  • : Destruction de la résidence de la villa (les travaux de terrassement continuent...). Par ailleurs, un survol aérien du chantier a été réalisé le 30 octobre 1991 à bord d'un cessna et à partir de l'Aéro-club d'ille-et-Vilaine ( Saint-Jacques-de-la-Lande), grâce à la complicité du pilote
  • 1000 m, près du lieu-dit le Bois-Greffier ; on trouve encore deux systèmes d'enclos probablement protohistoriques, l'un à la Guédelais, l'autre à l'Emondais (LEROUX, PROVOST, 1991, P. 46, 47 et 48). Canton de Bain-de-Bretagne (I.N.S.E.E. n° 03) q _ voie antique o • enclos à
  • • iir O 'GO J * oo o \ n » • A :'• 24 t y t < 22 28 .j Fig. 40 - Le canton de Bain-de-Bretagne. Fig. 5 : Situation de la villa gallo-romaine des Sentes dans le contexte archéologique du canton de Bainde-Bretagne (d'après LEROUX, PROVOST, 1991, p. 46). LES STRUCTURES
  • dans des fermes isolées (AUMASSON, 1975, 1976 ; GALLIOU, 1984, p. 89 ; LEROUX, PROVOST, 1991, p. 172). Il correspond aussi au premier état da la villa de Keradennec en Saint-Frégant (29), sous la forme d'une cabane à fondations de pierres et parois de bois, équipée d'un foyer et
  • ), associant une cella carrée et deux petites structures circulaires marquant probablement l'emplacement de bassins à libations ou de petits autels. Cette association n'est pas unique en Ille-et-vilaine, puisqu'elle a été notée par A. PROVOST, en 1991, sur le sanctuaire gallo-romain des
  • à tegulae qui ont été localisés dans cette partie du bassin de la moyenne Vilaine (LEROUX, PROVOST, 1991, p. 46-54). Par ailleurs, les traces de parcellaire vraisemblablement associé à la villa prouvent que les paysages étaient largement humanisés et qu'ils étaient organisés de
RAP00530.pdf (VANNES (56). ruelle du Recteur. rapport de sauvetage urgent)
  • , archéologue contractuelle. L' étude préliminaire d'août 1991, après celles concernées, du la mois de janvier 1991 a été complétée destruction des bâtiments récents occupant afin d'estimer avec précision l'étendue au mois les par- et la nature des vestiges
  • Catherine" et d'en déterminer précisément la nature et la chronologie. Devant dans le 1992. au l'imminence cadre d'un L'étude 31 mars des sauvetage urgent du 1er décembre 1991 au 12 janvier des données de terrain a fait suite à la fouille du 13 janvier 1992. Le DUCATEL
  • 2), c'est à dire d'une fouille gallo-romains mis toute la partie sud du site. Cette zone manuelle (sondages), à partir des niveaux au jour lors du premier décapage (Etude de diag- nostique - juillet 1991). L'implantation plus du densément site) de plusieurs occupés
  • aménagements l'immeuble (cf. plan rocheux. L'absence de stratigraphie s'explique par l'im- de modernes (XlXè et XXè s.) tels que les fondations l'U.C.K. général fig. 3 ainsi - qu'un réseau de canalisations modernes rapport d'étude de diagnostique, janvier 1991 P. 7). Seules
  • fosses s'étendent dans l'ensemble de la zone 1; leur absence en zone 2 est sans doute due aux aménagements récents ainsi qu'au niveau.de décapage dans cette zone (cf. Etude d'impact - juillet 1991). • Analyse et datation des fosses (1041 ; 1086 ; 1108 et 1243) (cf. diagramme
RAP00034.pdf (SAINT QUAY PERROS (22). keringant. rapport de sauvetage urgent)
  • TREGOR - ARSSAT - FEVRIER 1991 Adresse s a v e n u e de L o r r a i n e - 2 2 3 0 0 - LANNION. 3 4 SOMMAIRE I Figure 1 : carte I.G.N. Page 2 Figure 2 : plan cadastral Page 3 C I R C O N S T A N C E S DE LA D E C O U V E R T E ET M O T I F DE LA F O U I L L E II Page 4
  • INTERVENTION : Ax Bx 13^,00 Alt. 76m 1991 1991 au 3 m a r s 1991 ,. : M i c h e î ï e L E B R O Z Ë C - Pr.ésidente de l ' A s s o c i a t i o n p o u r l a 'Récghe'rctie* 'e't 'là' S a u v e g a r d e d e s S i t e s A r c h é o l o g i q u e s d u Motif d ' i n t e r ^ i i ^ n
  • -PERROS (22) I - CIRCONSTANCES DE LA DECOUVERTE ET MOTIF DE LA FOUILLE. Le 20 février 1991, M . G e f f r o y , Conseiller Municipal de Saint-Quay-Perros me téléphonait pour me faire savoir que son v o i s i n , M . Ferezou, marchand de meubles à Lannion, lui avait signalé une
  • autorisation de fouille de sauvetage u r g e n t , en accord avec le p r o p r i é t a i r e , à la Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Rennes. L'autorisation de fouille fût accordée pour une période allant du 22 février au 15 mars 1991. II - LOCALISATION. La parcelle
RAP00036.pdf (PLOUDALMÉZEAU (29). guilleguy. rapport de sauvetage urgent)
  • R A P P O R T DE F O U I L L E : SEPULTURE MEGALITHIQUE DE GUILLIGUY BARR AL LANN, PORTSALL, PLOUDALMEZEAU (FINISTERE) A U T O R I S A T I O N N° : 90.02. AP VALIDEE 1991. NUMERO DE SITE : 29.178.002. RESPONSABLE : M I C H E L LE G O F F I C . A R C H E O L O G U E D E
  • P A R T E M E N T A L DU FINISTERE. AP. - JUILLET 1991 - 7 - LOCALISATION ET MOTIF VE L'INTERVENTION Les coordonnées Lambert du ¿¡ite. sont les suivantes : X = SI,06 ; LJ = 1119,06 ; Z = 30 m. Le. dolmen de. GuÁIliguy et les autres stjvuctures archéologiques de. Bar al
  • presse. - 2 - Une {¡ouille. de. contrôle, couplée, à une texture en {orme du dolmen, ¿' eAt tenue du 2S juin au 02 juillet 1991, apsièà qu'une du de, couveAtu/ie. eut. été rejni&e. en place et étayée proviàoiAment tabler et que l'au- tre eut été déplacée, de quelques métrer vesu
RAP00292.pdf (VANNES (56). 55 boulevard de la Paix. rapport de sauvetage urgent.)
  • Alain SAUVETAGE 5 5 Bd à TRISTE ARCHEOLOGIQUE de la PAIX VANNES -MORBIHANDU 6 AU 8 DECEMBRE 1991 Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 1 SAUVE T A G E (autorisation N° 91-68 AH) SITE N° 56 260 055 AH Département Morbihan Commune Vannes
  • L'agrandissement du magasin d'exposition de 3 Maison Lépinard au 55, Boulevard de la Paix à Vannes, nécessité une surveillance archéologique qui déclenché, du 6 au 8 décembre 1991, une fouille c sauvetage urgent sur la parcelle P. 449 de la feuille / du cadastre de 1977. Lors du creusement de
  • VANNES DU 6 AU 8 DECEMBRE 1991 —y o o c z b O O O 3 3 O O O 0 0' O O O. 0 O O O 3 û O O O O 0 0OO00000Oa0033;3O300u C30000033 - 1303030300 = 30003 jou0-j3003303000 O 3 3 O O OO330O0G0O 405 Cooooooooooooooooooooaoo (o33000030033330C000003 0 O 3 O 0^0 3 3 G O O O 0 3 O C 3*0 3 O 0 3
RAP00834.pdf (VANNES (56). 9 rue André de Kerdrel. rapport de fouille préventive)
  • Alain TRISTE-Christophe LE PENNEC SAUVETAGE ARCHEOLOGIQUE 9 Rue Audren de Kerdrel à VANNES (MORBIHAN) du 15 Oct. au 30 Nov. 1991 C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan SAUVETAGE (autorisation N° .91-51-AH) Département: MORBIHAN Commune
  • d'octobre à décembre 1991 sous l'égide du C.E.B.A.M.: Christophe LE PENNEC. Eric PIERRE. François ARS. Marie Dominique PINEL. Alain TRISTE. Germain RIDEL. Le texte du présent rapport est le fruit de la collaboration de MM Christophe LE PENNEC, François ARS, Alain TRISTE et Dominique
  • , découvrait un épandage de céramiques gallo-romaines sur 25m2 environ. Il faut noter l'absence de toute substruction gallo-romaine sur cette parcelle. -En 1991, lors de la construction d'un immeuble sur la parcelle 276 au n"18 de la rue, quelques fragments de céramique gallo-romaine
  • quelques huîtres; elle recouvre le niveau d'occupation US 20. (datation céramique: Marc FELLER: Classification et datation des molettes d'Argonne, problèmes de méthodes; dans S.F.E.C.A.G., Actes du Congrès de Cognac, 1991, p. 161-169). 9 Niveaux d'occupation US 17 et US 20. et les
  • gallo-romaine. construction, sur Cette cette 11 VANNES 9 rue Audren de Kerdrel Décembre 1991 Site n° 56 260 054: 91.06.01 M8. sesterce en bronze (Auguste, Tibère, Claude ?). 91.06.02 US16. sesterce en bronze de Commode (160-192 ap. J-C). 91.06.03 US 11. monnaie en
RAP01151.pdf (CARHAIX (29). la ville neuve. rapport de sauvetage urgent)
  • CARIIAIX - PLOUGUER KERNEVE^ (29 024 020) (FINISTERE) RAPPORT DE SAUVETAGE URGENT 15/05/1991 - 15/06/1991 Sous la direction de Michael BATT avec la collaboration de Stèphan EŒNGUÀNT et Stèphan PESCHARD MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA FRANCOPHONIE Rennes: S.R.A. de Bretagne
  • d'une dizaine de mètres à Persivien sur la commune de Carhaix (SANQUER 1978) (figure 2) En 1991, des travaux préalables à la réalisation de la rocade est de la ville de Carhaix avaient nécessité la fouille d'un tronçon de 23,50 mètres semblable à celui mis au jour en 1978 à Persivien
  • localisation à 100 mètres environ de son emplacement supposé. En accord avec la Direction Départementale des Routes du Conseil Général du Finistère, des sondages de reconnaissance ont été réalisés le 12 mars 1991. Une simple tranchée de 80 cm de large et 50 mètres de long a été effectuée
  • avec l'aide d'un tractopelle mis à disposition par la subdivision de l'Equipement de Carhaix. La fouille de sauvetage qui a suivi du 15 mai 1991 au 14 juin 1991 a permis l'étude de sa construction sur une longueur de 23,50 mètres (emprise totale de la nouvelle route). Sur les 23,50
  • , 1991). I La Tranchée de l'aqueduc et son canal (figures 4 et 5) Creusée d'une façon régulière dans le schiste briovérien, la tranchée dans laquelle l'ouvrage même de l'aqueduc a été construit se présente de la façon suivante : Une tranchée ouverte, de deux mètres de profondeur en
  • actuellement en cours. D sera souhaitable, dans le cadre de l'étude du tracé de l'aqueduc, d'effectuer des sondages dans les parcelles voisines du tronçon fouillé en 1991, afin de vérifier la pente 8 CONCLUSION. Cette étude, menée dans le cadre d'une fouille archéologique préventive
  • connu. BIBLIOGRAPHIE. BATT, M., (1992) "Carhaix - Plouguer, Kernevez" Bilan Scientifique 1991 - Service Régional de l'Archéologie de Bretagne, pages 28 - 29, (DRAC - Bretagne) hï FABRE, G., FICHES, J-L., et PAILLET, J-L., (1991) L'Aqueduc de Nimes et le Pont du Gard, CNRS. GUYOMARD