Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

20 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00079.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport de sauvetage programmé)
  • OUESSANT (29). mez notariou. rapport de sauvetage programmé
  • 29
  • PROTOHISTORIQUE Responsable: J.P. LE BIHAN Archéologue municipal de Quiraper, chargé de mission auprès du Département du Finistère Décembre 1991 SOMMAIRE INTRODUCTION 1. Si tuat ion 2 Organisation de la fouille 3 Problématique et méthode . 1 LA ZONE DES BATIMENTS A FONDATIONS PROFONDES
  • de fouille proprement dite se déroule du 6 juin au 15 août 1991, soit durant une période de plus de deux mois. Il convient d'ajouter deux mois pour la recherche sur les nouvelles techniques puis la préparation et le transfert du matériel de fouille. Trois mois sont également
  • anthracologiques nécessaires sont confiées à D. MARGUERIE et au Laboratoire de Préhistoire de l'Université de Rennes I. 2.4. Relations publiques et publication des résultats: en 1991, Les fouilles de Mez-Notariou font, plusieurs communications ou présentations. l'objet de Communications à la
  • Séminaires d'Histoire, Archéologie, Sociologie et Ethnologie du C.R.B.C., Université de Bretagne Occidentale. A paraître. J.Y. ROBIC: "La céramique du 1er Age du Fer de MezNotariou en Ouessant" , mémoire de D.E.A., Université de Rennes II , juin 1991. Articles pour la revue "Pour la
  • L'objectif de la campagne 1991 sera donc de déterminer avec certitude la limite septentrionale du site tout en amorçant un retour vers l'ouest des bâtiments étudiés en 1990. 3.2. Recherche de techniques nouvelles: Les campagnes 1989 et 1990 se caractérisent par la mise au point et
  • superposition de ces bâtiments. En 1991 directions. les recherches sont poursuivies dans deux 3.2.1. Projection en stéréoscopie: Il s'agit de projeter sur écran les couples de diapositives afin de pouvoir les analyser, lors de séances de travail en groupe. La discussion sur de tels
  • domaine -6 1991 Le public pendant la projection stéréoscopique de la prise de vue verticale, puis de la photographie stéréoscopique, permettent de mieux visualiser un site d'une complexité extrême. Elles mettent en évidence une quantité de données archéologiques considérable
  • structure photographiée. Un logiciel de D.A.O. doit permettre de restituer, sur table traçante, toutes les coupes et courbes de niveaux souhaitées. A partir de là toutes les exploitations deviennent possibles. La phase de prise de vues est mise en oeuvre lors de campagne 1991
  • la zone mise à nu. Ces éléments excentrés par rapport au site connu deviennent, en fait, les points les plus importants de la campagne de 1991 et donnent, après 4 années d'étude et de fouille de 2300 m2, une nouvelle dimension au site de Mez-Notariou. Ceci démontre, une nouvelle
  • heures compense les pertes de temps dues aux intempéries de juin. Ainsi, la campagne de fouille 1991 permet de traiter 750 m2 supplémentaires. Ils se répartissent en deux secteurs de recherhce. et organisée du village 250 m2 - Dans la partie centrale concernent la fouille de trois
  • fouillée en 1991 Répartition des zones de fouilles XIX xvni xvn XVI xni xn XI xv XIV IX vin ii m IV VI vu 10m ZONAGE91 - 14 OUESSANT 1991 LEGENDE DES PLANS US 07 O Structure excavée O Pierres O s ss\ ^ \ \ \ N\ Plaques de sol (US 01) Ossements Foyers
  • Céramique légende 91 ,0 Fouille 1991 - Position des bâtiments à fondations profondes positionUS91 3 Fouille 1991 - niveau 2 après décapage de l'US 02 Omn91 niv2 - 20 5m Fouille 1991 - niveau 3 structures et pierres en places OMN 91 NIV 3 US. 58 - 57 - 56 Niveau profond
  • * I íá - 22 Fouille 1991 - niveau 4 fouille achevée onm 91 niv4 CH. 1 LA ZONE DES BATIMENTS A FONDATONS PROFONDES Les campagnes précédentes livrent 23 fosses subrectangulaires à structure interne complexe mais toujours orientées est-ouest. Dès 1988 elles sont interprétées
  • imposant. En 1991, nous mettons au jour trois nouvelles structures de ce type. En dépit des techniques d'analyse employées, leur compréhension fine demeure difficile compte-tenu des multiples remaniements dont elles font l'objet au cours de la vie du village. Il s'agit des Us. 56, Us.57
  • U S : 56 NIVEAU : 3 - 29 US. 56 Niveau profond - 30 US : 56 NIVEAU : 4 0 — 1 % us57niv 4B - 31 us 56 niv 4 - 32 Phase II a Phase II b Phase H c ? Phase Ht u* 5
  • précédentes. Ceci est à relier à une évolution de l'architecture vers des bâtiments à deux ou trois rangs internes de poteaux légers porteurs de charpente. En 1990 nous n'excluons pas l'hypothèse de bâtiments à poteaux inclus dans des murs porteurs. Les observations de la fouille 1991 ne
  • 1991 - zone nord OMN91ZN I S -es çr 1* V a»" .» • 0 ? î f e f .f * • • US 62 * S. o. US 61 D 10 US 60 -S» M Fouille 1991 - position des US dans la zone nord POSUSZN S Fouille 1991 - position des structures dans la zone nord POS S Z N I Sî -éé US . 59 Vue
  • générale j US . 59 Zone centraie - 67 US. 59 Vue générale en cours de fouille -69ß n ¡&&0Í n < T \ r \ ( # 1 OQ s U S 59 F i n de fouiüe 1991 (exemple des Us. correspondant à la superposition de plusieurs bâtiments à fondations profondes). Il peut s'agir d'une
RAP00097.pdf (QUIMPER (29). Cuzonkerogan. rapport de sondage.)
  • QUIMPER (29). Cuzonkerogan. rapport de sondage.
  • 29
  • auprès du Département du Finistère D E C E M B R E 1991 J SOMMAIRE I LOCALISATION II TOPOGRAPHIE III MENACES DE DESTRUCTIONS ET CONDITIONS IV METHODE DE SONDAGE V VI RESULTATS SCIENTIFIQUES A Cuzon B Kerogan CONCLUSIONS A Conclusions scientifiques B Conclusions
  • l'essentiel, menées à bien, de septembre à novembre 1991 par J.Y. ROBIC, archéologue contractuel. IV METHODE DE SONDAGE L'expérience acquise lors des opérations de diagnostic lourd de Creac'h-Gwen - Kernenez en 1989 et de Keradennec en 1990, incite à opter pour une méthode fondée sur de
  • . Il met à notre disposition un monopode pour les prises de vues verticales et ses moyens informatiques pour le traitement des plans. L'utilisation de ces techniques nouvelles permet un gain considérable de temps. QUIMPER-KEROGAN 1991 ZONE A SONDER NORD Future zone commerciale
  • Future voirie 100 m Future zone commerciale PISCINE i Figure 5 kerogan PG1 QUIMPER-KEROGAN 1991 POSITION DES SONDAGES i Sondages 100 m . _ Figure 7 Kerogan PG3 V RESULTATS A SCIENTIFIQUES CUZON: Une résultat. prospection préliminaire au sol n'apporte aucun
  • celles-ci comme relativement récentes. En fait, les sondages montrent les traces des mouvements et transformations subits par le paysage rural : remaniements, modifications et disparition du parcellaire. La confrontation du réseau de QUIMPER-CUZON 1991 POSITION DES STRUCTURES
  • Vestiges H- -! ro v£> NORD i CUZONPG3 91 K3 n N s1 T 10 N \ K, T5 T9 T6 QUIMPER-CUZON 1991 PROFILS C U Z O N C P 2 91 fossés repérés avec les documents cadastraux anciensg apporte quelques renseignements. Deux fossés trouvent des correspondances avec le
  • second mur, US 01, dans l'angle nord-ouest. Une structure de pierres, S 1, apparaît à l'est de ce dernier. Deux importants fragments de vases en poterie médiévale proviennent de l'angle nord-est du décapage (Figure 14). 16 kcrogan PG2 Figure 13b 17 QUIMPER-KEROGAN 1991 POSITION
  • DES STRUCTURES Sondages __— Vestiges 100 m Figure 13b Kerogan PG4 18 QUIMPER-KEROGAN 1991 Répartition de la céramique découverte au décapage 3 Sondages . Vestiges A Age du Fer • Gallo-Romain O Moyen-Age VOI Tuiles gallo-romaines NORD 100 m Figure 13b Kerogan PGS
  • >.' limon argileux 2m 0 1/25 QUIMPER-KEROGAN1991 US 01 Niveau supérieur Figure 13b 22 Limon argileux Pierres et argile blanche 0 2 m 1/25 QUIMPER-KEROGAN1991 US OINiveau intermédiaire Figure 13b vw• 23 QUIMPER-KEROGAN 1991 US 01 Niveau profond Figure 13b Figure 19 : Mur
  • non fouillée Sol naturel QUIMPER-KEROGAN 1991 US 02 Niveau profond mtimgj1 2 m 1/50 NJ « 0 N, QUIMPER-KEROGAN 1991 US 02 Structures repérées 2m 1/50 KG 02 C N) 00 o o o po>* O O ß O ?&o - o 5> O ncP ° _ d» Ä oX« » ° oO - •- o .. o °o O °oû O 10 O 13
  • O oO o 12 0 QUIMPER-KEROGAN 1991 Répartition des tessons dans 1' US 02 1/50 30 Ce diagnostic permet, également, de vérifier que Inoccupation du sol aux périodes anciennes n'obéit pas à des schémas stricts. En effet, nous constatons que le rebord de plateau de Cuzon est
  • : US 01/02 CERAMIQUE ONCTUEUSE A-6 27- 28- 29- 30- 31- \ \ \ > 32- V 33- i» 3410 cm A-7 PLANCHE 7 : CERAMIQUE A COUVERTE PLOMBIFERE / 36- 37- 38- 39- I i 4010 cm A-8 PLANCHE 8 : US 02 DIVERS 0 10 cm ETÜDE CERAMIQUE DESCRITION DES PATES PLANCHE 1: DIVERS
  • 6: US 01/02 CERAMIQUE ONCTUEUSE 27 : Pâte rouge à dégraissant abondant (0,5 à 0,2 cm), couleur intérieure rouge, couleur extérieure noire. 28 : Pâte rouge à dégraissant abondant (0,5 à 0,3 cm), couleur intérieure brun-rouge, couleur extérieure noire. 29 : Pâte lie de vin à
  • NORD 01 1 02 1 02 3 1 2 3 1 PLANCHE 6: US 01/02 CERAMIQUE ONCTUEUSE 27 28 29 30 31 32 33 29232 29232 29232 29232 29232 29232 29232 Kerogan Kerogan Kerogan Kerogan Kerogan Kerogan Kerogan 91 91 91 91 91 91 91 B4 B4 B4 B4 B4 B4 B4 02 02 02 02 02 02 02 1 2 4 1 6/7 4 6/7 2 9 1
RAP00095.pdf (PLUGUFFAN (29). Kereuret. rapport de sauvetage urgent.)
  • PLUGUFFAN (29). Kereuret. rapport de sauvetage urgent.
  • 29
  • zone III lors de la prise de chantier. Zones décapées et étudiées Zones de fouille fine Voie romaine Zone I I I 50 m Zone I PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Localisation des fouilles archéologiques I I—> PLUGZ.FOUliï n - Fouille de la voie sous les remblais de chantier routier. 16
  • - I jj* C^^ ] Talus de parcellaire A et B : Tombeaux de l'Age du Bronze Vestiges de l'Age du Fer P l i Vestiges romains Vestiges non datés Empierrements PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Plan général N) PLUG P d f 1 - 2.1. LES VESTIGES DE L'AGE DU BRONZE Deux sépultures
  • fouille. Nous avons pu faire des observations analogues à propos de la datation de parcellaires anciens. Sur le plan méthodologique, la leçon de Kereuret paraît donc tout à fait intéressante. - Ty-Lipig 24 2m C D ho PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau supérieur
  • 00 CAIRN Aiup Sépulture A : vue verticale avec comblement en place. Sépulture A : remplissage du caveau. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Caïrn A : Niveau profond oj H-» CAIRNAprof Idem. Idem. Idem. - 35 - Sépulture A : intérieur du caveau par le sud- est
  • PLUGUFFANTylipig 1991-Zone III, Caïrn A : Profils fin de fouille CP CAIRN A --4 o PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Sépulture B : Niveau supérieur PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sépulture B : Niveau profond w PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone ni, Séputure B : Coupes Sépulture B : premier
  • supérieur Terre brune homogène lllflll Terre brune et petites pierres Substrat N Niveau profond 0 1m PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone IH, Fossé T 5/T 6 : Coupes \o CPT5 50 |l|||g|] Vestiges de l'Age du Fer HHm Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty
  • lipig 1991-Zone III, Sondage 3 SOND3 N O 1/20 PLUGUFFAN Ty lipig-Coupes dans le fossé T 1 • Substrat Fossé PLUGUFFAN Ty lipig 1991 Zone m , sondage 2 zms/w Ln 4m [ [ j Substrat Reste de sol Structures en creux PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone m, US 01 : Vestiges de
  • Indéterminé PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Vestiges romains ON ON PLUG ROMÉ • HIB! Fossé 0 .,,,-.,- ySftiM-^wwSx":1:!^ CS ä 1 x ^ v s •>;•.• o - - - a.yz : :::: : n ^D » - ^ : D ¡0 ! y S^St , m , ! v «O « MiÖms! Öl M O I : I U I Voie romaine Substrat 0
  • PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Sondage dans la voie romaine I 2m 68 Q o Premier état de la voie Pierre (Deuxième état de la voie) 0 1m Substrat PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Détail du sondage de la voie romaine DETAIL VOIE - 70 - Zone I : 2ème état de la voie romaine. - 71 - Zone I
  • parcellaire du 2ème s. ap. J.C. PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone II, Vestiges FLUGZII I 0 25 m •vj PLUG Z I 79 Vestiges de l'Age du Fer Vestiges Romains Substrat et vestiges indéterminés PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone HI, Sondage 3 SOND3 - 80 - Zone III T5 : réutilisation du
  • tracé T5 à l'époque romaine (pierres et tuiles). 0 PLUGUFFAN Ty lipig 1991-Zone III, Sondage 1 2 m SONDI Idem. - 82 - Zone III T2 : ßallo-romain. Zone III US.01 : la fouille ancienne apparaît. - 85 - ••' ' ""> ¿s&klfc. •^AL""' J '• - - ï JÊËÊt. 't ™ Zone III
RAP00069.pdf (ARZANO (29). Keragonnec. rapport de fp1)
  • ARZANO (29). Keragonnec. rapport de fp1
  • 29
  • Fouilles sur un site à sépultures et enclos, à Kerangoarec commune d'ARZANO (Finistère) Fouille programmée ANNÉE 1991 D. TANGUY 63 1 FOUILLE PROGRAMMEE SUR UN SITE A ENCLOS ET SEPULTURES A KERANGOAREC COMMUNE D ARZANO (FINISTERE) Deuxième campagne : année 1991 RAPPEL
  • l'interprétation. Celle-ci se complique encore par l'exestence, sous un des tertres, TE2, d'un fossé et d'un trou de poteau. L'extension de la fouille dans ce secteur a, de plus, montré la présence d'un niveau d'habitat tout à fait contemporain des structures précédentes. La fouille de 1991
  • l'objectif prioritaire de la campagne 1991, l'extension de la fouille sur une surface importante était prévue. Nous nous sommes très rapidement heurtés à deux contraintes importantes : la première extension, menée sur 30 m2 a montré une absence quasi totale de sol en place. Sous une fine
  • mécanique de grande ampleur sont limitées dans un taillis très serré. La poursuite de la fouille sur ce secteur pourtant particulièrement intéressant au vu des résultats de 1991 s'est donc avérée impossible. En fait, seuls les deux monuments préservés par les amas de pierres qui les
  • TE3 - TE4 - TE5, situés à 30 mètres à l'est nous a incité a travailler essentiellement sur ce secteur. Le décapage initial de la zone qui représente le secteur 1 de la fouille de 1991 a donc été réalisé à l'aide d'un tractopelle sur une surface de 150 m2. L'extension n2, de 40 m2
  • moyen terme. La zone jusqu 'ici préservée est, selon nos informations en vente et l'achat de la parcelle boisée par la collectivité offre la seule véritable garantie de protection. \ HT /• « Ê Fig 7 ARZANO Kerangoarec situation partie fin 1991 centrale du »ite N
RAP00039.pdf (PLOUHINEC (29). menez drégan 1. rapport de sauvetage programmé)
  • PLOUHINEC (29). menez drégan 1. rapport de sauvetage programmé
  • 29
  • UPR 403 DU CNRS, RENNES RAPPORT SUR LA FOUILLE DU GISEMENT PALEOLITHIQUE INFERIEUR DE MENEZ-DREGAN I CAMPAGNE DE SEPTEMBRE 1991 Fouille de sauvetage programmé, Service régional de l'Archéologie, Région Bretagne : autorisation n° 91-04 AP Département : Finistère, Commune
  • : Plouhinec Cadastre : section ZW n° 366, 370, 372 & hors parcelles Coordonnées Lambert II : x = 92,2 y = 353,8 N° de site : 29 197 015 AP Responsables scientifiques : Jean-Laurent MONNIER, Directeur de Recherche Laboratoire d'Anthropologie, Université de Rennes I au CNRS, UPR 403
  • , Bernard HALLEGOUET, Maître de Conférences, Laboratoire de Géographie de la Mer et des Côtes (URA 904), Université de Bretagne occidentale & associé à l'UPR 403 Chef de chantier : Stéphan HINGUANT, vacataire AFAN, rattaché à l'UPR 403 Décembre 1991 1 1. PRESENTATION DU SITE ET DES
  • , Finistère). Localisation par rapport au plan cadastral. 5 2. ORGANISATION DE LA CAMPAGNE 1991 ET DEROULEMENT DES TRAVAUX. Une décision de sauvetage programmé a été prise du fait de la dégradation progressive du gisement par l'érosion marine et aussi à cause des risques de pillage par
  • les clandestins. A ce sujet, nous avons constaté, au printemps 1991, des traces de piochage dans les couches archéologiques, pourtant protégées par une bâche plastique recouverte de terre. Une partie du foyer reconnu antérieurement a ainsi été détruite. Une plainte "contre x" a été
  • déposée auprès de la gendarmerie de Pont-Croix. La campagne de terrain a été effectuée du 2 au 28 septembre 1991. Le financement a été assuré par le Conseil général du Finistère et par la SDA (Ministère de la Culture). Par ailleurs, la Commune de Plouhinec, le Laboratoire
  • , en collaboration avec M. LE GOFFE, technicienne de l'URA 904 du CNRS) par rapport au nivellement général de la France, soit + 12,115 m NGF. Lors de la campagne 1991, les carrés G20 à 22, H20 à 23,120 à 23, J20 à 24, K20 à 24, L21à 24, M20 à 24 et N23-24, ont été ouverts. A chaque
  • complété par les traditionnels levés de coupes et de plans. 29- PLOUHINEC 1m* MENEZ DREGAN I Carroyage im G H Coupe I J K L M N O stratigraphique Figure 4 : Chantier de fouille de Ménez-Drégan I (Plouhinec, Finistère). Plan du site mise en place du quadrillage et
  • provisoirement au crayon. Courant octobre et novembre 1991, Mr Stéphan HINGANT (vacataire AFAN) a assuré, au laboratoire de Rennes, le lavage et le marquage définitif du matériel, ainsi que la mise au net des plans et coupes, préparant ainsi la rédaction du présent rapport. Chaque outil ou
  • Télégramme et Ouest-France : voir dossier en fin de rapport). Une présentation télévisée a été réalisée et diffusée par FR3-Brest (en langue bretonne) et une version en langue française a été offerte un peu plus tard au public (respectivement les 8 & 23 octobre 1991). 3. LA STRATIGRAPHIE
  • mise au net : S. Hinguant]. uniques apparaissant sur la section. Figure 6 : Fouille de Ménez-Drégan I. Coupe frontale selon AB (état en fin de campagne 1991). T: terriers de lapins. En noir, les outils lithiques ; en hachuré, les galets marins, [levé et mise au net : S. Hinguant
  • s'agit d'un lever partiel, correspondant à l'état d'avancement de la fouille à la fin de la campagne 1991. La couche 5a, sablo-graveleuse, est de teinte brun noir (7.5 YR 3/3). Elle est riche en artefacts lithiques. 11 La couche 4 (4a + 4b) est un head à éléments anguleux fins
  • : G. Marchand ; mise au net : S. Hinguant]. 13 6. L'INDUSTRIE LITHIQUE Environ 2220 pièces lithiques ont été cotées au cours de la campagne 1991. Il s'agit d'éclats bruts ou retouchés, de galets aménagés, de nucleus, de déchets de taille et débris divers. Il s'y ajoute les
  • . Publications du CERP, sous presse. MONNIER, J.L. (1991) - La Préhistoire de Bretagne et d'Armorique. Les Universels Gisserot, Editions Jean-Paul Gisserot, 123 p. 16 Planche I : Site de Ménez-Drégan I (Plouhinec, Finistère). Etat du gisement avant la campagne de fouille 1991. On distingue
  • fossile). En arrière plan et au-dessus des couches archéologiques apparaît le head à très gros blocs qui colmate la dépression. 17 18 Planche II : Site de Ménez-Drégan I (Plouhinec, Finistère). Etat du gisement avant la campagne de fouille 1991. Photo du haut : vue détaillée du
  • : Site de Ménez-Drégan I (Plouhinec, Finistère). Photo du haut : vue générale du gisement avant la fouille, depuis la plateforme marine ancienne qui surplombe le niveau des plus hautes mers actuelles. Photo du bas : vue générale du chantier en cours (campagne 1991). 21 22 Planche
  • ) et, en arrière-plan, le head remaniant des galets marins (couche 4). Photo du bas : couche 5e, choppers et éclat en place parmi les galets. 29 30 Planche Vin : Site de Ménez-Drégan I (Plouhinec, Finistère). Photo du haut à gauche : vue de l'anfractuosité entre la paroi nord
RAP00076.pdf (MELGVEN (29). Kerviguerou. rapport de sondage)
  • MELGVEN (29). Kerviguerou. rapport de sondage
  • 29
  • 1991 d'une très belle stèle décorée de l'Age du Fer à Kerviguérou en Melgven dans le Finistère , il a été décidé de réaliser une campagne de sondages de deux jours (les 28 et 29 octobre 1991), afin de mettre en évidence le type de contexte archéologique dont elle était issue. Sortie
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Service régional de l'archéologie MELGVEN Kerviguérou (Finistère) RAPPORT DE SONDAGES Anne VILLARD 1991 76 (cliché Yves MENEZ) MELGVEN KERVIGUEROU (Finistère) Rapport de sondages Suite à la découverte fortuite en juillet
RAP00601.pdf (DAOULAS (29). l'abbaye. rapport de fouille programmée)
  • DAOULAS (29). l'abbaye. rapport de fouille programmée
  • 29
  • 0Abbajo 1991 do 'Vapulas Daoulas Université de RENNES 2 Laboratoire d ' a r c h é o l o g i e 1991 Fouille et M. rapport BAILLIEU I í RCCNSŒIPTION HISTORIQUE RAPPORT DE •v FOUILLE PROGRAMMEE I B O R D E R E Z RECAPITULATIF SAUVETAGE PROGRAMME /JW / / I
  • SAUVETAGE URGENT SONDAGE Í I I I / Commune Daoulas Lieudit : du cadastre I.G.N Local Ancienne Abbaye 29 0 4 3 001 A H : Section A - Parcelles N° 1 - 2 Ax 1 1 1 - 4 0 0 A y 9 4 - 9 4 0 Bv Bx C o o r d o n n é e s L a m b e r t . JL Zone. N o r d . -.. : A u t o r i s a t i o n
  • n s a n t é r i e u r e s . Périodes chronologiques IXe (?) au X V I I I e s . I 'OBSERVATIONS I CONTENU DOSSIER I I I AJ-t- 1598 : : I n t e r v e n t i o n (début e t f i n ) [INTERVENTION / Finistère Cadastre I / Département -N°de Site ,29 043. 001. AÖ DATES
RAP00537.pdf (PLOUHINEC (29). Kersigneau, Saint-Jean. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1991)
  • PLOUHINEC (29). Kersigneau, Saint-Jean. rapport intermédiaire 1990 de fouille programmée 1990-1991
  • 29
  • Clistere PLOUHINEG ET Qu, Î B W U AMICMKS Enclos de KERSIGNEaU - ST-JEM Site n s 29197OO>uï Rapport terminal 1991 SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE BORDEREAU RECAPITULATIF RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE / X / SAUVETAGE URGENT /_ SAUVETAGE PROGRAMME
  • des travaux de 1 9 8 6 à 1991. On en trouvera, en attendant des tirés à p a r t , une copie du tapuscrit c i - a p r è s . E n complément, quelques, photographies concernant 1991,' et en plus une élévation, levée en 1 9 9 ^ , d'une partie du m u r e t de clôture gallo-romain qui
  • nous avions utilisé pour garnir le fond de la maison occidentale et les couloirs y accédant. E n 1991 la municipalité de Plouhinec nous' a de même livré un autre camion de sable qui a servi à garnir l'intérieur de l a maison sud-est. Notre visite de contrôle en juillet 1992 a montré
  • l'administration centrale, l'autorisation de fouilles bi-annuelle que nous avions obtenue pour 1990-1991 n'a jamais été: rédigée, de sorte qu'elle n ' a jamais eu de numéro d'ordre. A u total les fouilles 1986-1291 auront été: particulièrement fructueuses puisque les enclos à murets de pierres
  • . Rappelons aussi que nos fouilles de 1986 à 1991 ont été motivées par un malencontreux accident de début d'installation d'une piste de motocross qui a annihilé: la partie nord des restes antiques et tout ce qui se trouvait sur la pente descendant sur le Goyen, Les murets de ceinture et de
  • / G«^orrne Dragendorff 37 que 29), à palissade de godrons sous une frise, et datant du cours du premier siècle de notre ère. Quant au mur gallo-romain, qui se confirme donc avoir été construit b i e n plus tardivement, et bien après la mise en circulation des monnaies, fort usées
  • semble avoir été particulièrement ravagé par les fouilles d'il y a un siècle, l'examen plus approfondi de l'enclos de l'établissement gallo-romain n'était absolument pas dans nos objectifs. Bilan des fouilles 198b - 1991 Cet habitat laténien, posé sur le rocher ne permettant n i
RAP00036.pdf (PLOUDALMÉZEAU (29). guilleguy. rapport de sauvetage urgent)
  • PLOUDALMÉZEAU (29). guilleguy. rapport de sauvetage urgent
  • 29
  • R A P P O R T DE F O U I L L E : SEPULTURE MEGALITHIQUE DE GUILLIGUY BARR AL LANN, PORTSALL, PLOUDALMEZEAU (FINISTERE) A U T O R I S A T I O N N° : 90.02. AP VALIDEE 1991. NUMERO DE SITE : 29.178.002. RESPONSABLE : M I C H E L LE G O F F I C . A R C H E O L O G U E D E
  • P A R T E M E N T A L DU FINISTERE. AP. - JUILLET 1991 - 7 - LOCALISATION ET MOTIF VE L'INTERVENTION Les coordonnées Lambert du ¿¡ite. sont les suivantes : X = SI,06 ; LJ = 1119,06 ; Z = 30 m. Le. dolmen de. GuÁIliguy et les autres stjvuctures archéologiques de. Bar al
  • vingtaine de centimètres suite, vraisemblablement, â l'accentuation de l'inclinaison du pilier la supportant. A ce détail près le dolmen était dans le même état en 1990 qu'en 1915 et sans doute bien avant encore. C'est probablement après la lecture d'un article du Télégramme du 29 Juin
  • presse. - 2 - Une {¡ouille. de. contrôle, couplée, à une texture en {orme du dolmen, ¿' eAt tenue du 2S juin au 02 juillet 1991, apsièà qu'une du de, couveAtu/ie. eut. été rejni&e. en place et étayée proviàoiAment tabler et que l'au- tre eut été déplacée, de quelques métrer vesu
RAP00050.pdf (LOCRONAN (29). montagne du prieuré, camp des salles. rapport de fp 1)
  • LOCRONAN (29). montagne du prieuré, camp des salles. rapport de fp 1
  • 29
  • LOCRONAN (FINISTERE) MONTAGNE DU PRIEURE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE 1991 PHIL IPPE GUIGON LOCRONAN (FINISTERE) MONTAGNE DU PRIEURE RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE 1991 PHILIPPE GUIGON REMERCIEMENTS Le financement de la fouille est assuré pour les trois quarts par
  • . A tous, j'adresse mes remerciements. me Sans les fouilleurs dont les noms suivent, la campagne de 1991, excellente sur tous les plans, n'aurait pu avoir lieu; mille mercis à: Jeanne-Lydie Valérie Christine Elisabeth Anne-Marie Laure Carl-Olivier Morgann Gilbert Christel Barbara
  • Direction des musées de France Le 24 décembre 1991 Attestation Je soussignée, Christiane Eluère, Conservateur du Patrimoine au Musée des Antiquités Nationales, à St- Germain-en-Laye, membre de l'U.R.A. 880 du C.N.R.S. , certifie avoir été tenue au courant depuis plusieurs années des
  • lors du Symposium International que j'ai organisé autour du thème "Outils et ateliers d'orfèvres" en janvier 1991 au Musée des Antiquités Nationales. La publication de l'étude (Ph. GUIGON, C. ELUERE, G. QUERRE, M. EVENO. Les ateliers d'orfèvre sur le site de Locronan autour de l'an
  • . Ce sera donc l'occasion pour l'intéressé de tester ses hypothèses devant un public averti. Je l'ai d'autre part invité à faire acte de candidature pour une intégration dans cette équipe (examen en Conseil d'administration : fin janvier 1992). A u Mans le 19 décembre 1991 1 L7 l
  • avait été laissé, au sud du bâtiment 9 et au pied du talus sud, une zone non fouillée large d'environ 5 m, ceci ayant permis de relever une stratigraphie sur 15 m de longueur. La fouille de 1991 s'est attaché à connaître le plan complet du bâtiment 9, dissimulé partiellement par la
  • l'existence de murs effondrés; de plus, des fragments de lingotières avaient été découverts en 1989 immédiatement à l'ouest du bâtiment 8, en limite de sondage (sur l'axe x = 95) 15 . Cependant, ces suppositions furent démenties en 1991, la fouille n'ayant pas amené à cet endroit la mise
  • précision leur 18 GIOT P.-R. et MONNIER J.-L., 1978. -Les oratoires des anciens Bretons de S. Urnel ou S. Saturnin en Plomeur, Archéologie médiévale, t. 19 Rapport de fouille programmée, 1990, p. 28-29. 20 Cf. Annexe 1, p. 22. 21 Cf. rapport de fouille programmée, 1987, p. 24
  • élément de parure ou d'ornementation qu'un instrument utilitaire [12], 4-3) Objets en schiste [1 i] Deux objets très différents sont fabriqués avec du schiste; l'un est un anneau circulaire, (diamètre extérieur: 29 mm; diamètre intérieur: 21 mm; épaisseur: 4 mm), élaboré dans un
  • de E. Houlgatte, août 1991, dont je le remercie. 23 Rapport de fouille programmée, 1989, p. 6, 9. 24 Archéologie médiévale, t. XV (1985), p. 274; BERTRAND R„ 1991. -Catalogue de l'exposition "1491-1991, La Bretagne au temps des ducs", 25 STERCKX C., 71. -Les jeux de damier
  • , éventuellement plus anciennement: la tranchée du mur nord est nettement visible, le sol d'occupation à l'intérieur du bâtiment s'arrêtant contre elle. La limite de sondage (sur l'axe y = 100) passant à une trentaine de centimètres plus au nord, il n'a pas été possible, en 1991, de fouiller
  • sont rubéfiés [21], de même que le seuil de porte du bâtiment 9, 27 La structure initialement numérotée 6, mise au jour en 1989 entre les bâtiments 1 et 2/4, est interprétée depuis 1990 comme un mur placé en 28 Rapport de sondage, 1986, p. 2. 29 Rapport de fouille programmée
  • 1991, dont je le remercie-). 33 Ce foyer n'est pas figuré sur les plans, car sa fouille n'est pas encore achevée, des pièces de bois devant y être prélevées. 34 Cette stratigraphie se raccorde à celle effectuée en 1990 sur cet axe (de y = 95 à y = 100); rapport de fouille
  • contebute. Par contre, dans le premier cas, il existe un vide au sud de la muraille, portée éventuellement à glisser; d'autre part, la maçonnerie y est beaucoup plus considérable [28; 29; 30], Une autre caractéristique notable a probablement contribué à nécessité un contrefort (si c'est
  • mines américaines38 . Un fragment trouvé en 1989 37 Rapport de fouille programmée, 1988, p. 67. 38 GUIGON Ph„ ELUERE C., MENU M. et QUERRE G., 1991. -L'atelier d'orfèvres de Locronan (Finistère), dans Actes du colloque "Chercheurs d'or et orfèvres des temps anciens", Musée des
  • Antiquités Nationales, 15-17 janvier 1991 (à paraître). CERAMIQUES DOMESTIQUES • Céramique à pâte blanche o Céramique à pâte rosée + Céramique onctueuse paraît f a ç o n n é ^ , ce qui est le cas de deux autres morceaux mis au jour en 1991 entre le bâtiment 9 et la terrasse
RAP00035.pdf (BRENNILIS (29). bellevue, ti ar boudiged. rapport de fp 1)
  • BRENNILIS (29). bellevue, ti ar boudiged. rapport de fp 1
  • 29
  • E R E . AP. AOUT 1991, T-.'ì " J , Ï&M: 35 S O M M A I R E PAGE I. - HISTORIQUE 1. II. - COMMENTAIRE CRITIQUE DES DOCUMENTS EXISTANT 3, AVANT L'INTERVENTION III. - LOCALISATION ET RAISONS DE L'INTERVENTION 5. IV. - EQUIPE DE FOUILLE 7. V. - DESCRIPTION DU
  • - lors de la fouille c'est que sur le plan de P. Du Chatellier debout. Ce qui surprend isolé qui sud mais en avant de l'entrée. sible que cette pierre ait été retrouvée, Ce qui surprend un orthostate de 1991. représentée ne mentionnent pas est quelque peu idéalisé le
  • Août 1990 avec les locale s 'intéressant très vite les fouilleurs restauration campagne au patrimoine le tertre, dans la partie des Monts d'Arrée, locaux ont fait défaut, puis la progression a été stoppée par la présence sud du a donc eu lieu en juillet 1991. / I V
  • e . Figure 13 : Frofil pêdologique W 17. Figure 14 : Brennilis, Ti Ar BoudigecL. Plany élévations externes et coupe du monument après restauration (Août 1991). Figure 15 : Répartition du matériel céramique découvert au cours des deux campagnes 1990 et 1991. Figure 16
  • accomplissant' toutes les prescriptions légales. M.'le'Secrétaire 1 J : 1 1 Extrait du Bulletin de la Société du Finistère. 1891 - p . XXXI. Archéologique OUEST-FRANCE, le 18 Septembre 1991. Brenn'ilis Allée couverte Les derniers secrets révélés Grâce à une équipe internationale
  • auront lieu à Rennes. LE TELEGRAMME - MCULCU 30 JuMeX 1991. Archéologie Que de découvertes ! Depuis quelques jours une équipe d'archéologie conduite par Michel Le Goffic (archéologue du département) fouille et remet en état le dolmen de « Ti ar Voudigued » (Maison des fées). Ce
RAP00070.pdf (CROZON (29). le menhir de la républicaine. rapport de sondage)
  • CROZON (29). le menhir de la républicaine. rapport de sondage
  • 29
  • réaction de la population il ne resta en place que quelques j o u r s . A u c u n organisme ne semblant vouloir financer l'opération le projet f u t provisoirement a j o u r n é . En mai 1991, suite à un nouveau c o u r r i e r de M. Dizerbo, faisant état d ' u n e volonté unanime de
  • but at leurs promenades denlance. B.J.L. Le menhir Irr.p D F - S10 de - la RepuLi.ceine - au* environs De T900 LE TÉLÉGRAMME ^ r c r e d i 29 janvier 1992 Crozon et la Prest Le menhir de La Républicaine va être restauré et relevé Un travail précis d'archéologues sur la tairain
  • a n . De la réunion du 4 Octobre 1991 avec les r i v e r a i n s , il s'est dégagé une idée commune : il ne s'agit pas d'en faire un parc urbain mais bel et bien de réhabiliter un espace n a t u r e l . Situé en périphérie u r b a i n e , le site devra tout de même pouvoir
RAP00096.pdf (QUIMPER (29). ty-nevez. rapport de sondage.)
  • QUIMPER (29). ty-nevez. rapport de sondage.
  • 29
  • /RAPPORT DE SONDAGE : AMAS PIERREUX DE T Y - N E V E Z - QUIMPER/ A U T O R I S A T I O N DE SONDAGE N ° : 91.03. - AP. NUMERO DE S I T E : 29.232.003.AP. RESPONSABLE : MICHEL LE GOFFIC ARCHEOLOGUE DEPARTEMENTAL DU F I N I S T E R E . 9 x SEPTEMBRE 1991. T M O T I
  • Antiquités. Le terrain comprenant la butte pierreuse a été acquis et une route à deux voies a été réalisée laissant intacte la butte en question en bordure sud de la voie. Une visite du site a eu lieu le 06 Février 1991. L'état de la végétation (lande à Pteridium aquilinum et Ulex
  • ANTIQUITES DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE valable du 16 août n 91-03 AP au 31 décembre 1991 Le Directeur des Antiquités autorise M. LE GOFFIC prénom : Michel demeurant à Service départemental d'archéologie - 29142 LE FAOU organisme : COLL. à effectuer un sondage
  • Département : Finistère Commune : QUIMPER Lieu-dit Ty Nevez N° de site : 29 232 003 AP : Cadastre année : Section, parcelles Coordonnées Lambert : Abscisse : 125,87 Zone : 2 Ordonnée : 350,15 sur un terrain appartenant à Etat : I n° 261 demeurant à * Cette autorisation est
  • DEPMÏÏMFNTAL 1 AOUT 1991 C9UXRIER ARâîvÉ 1 3 AOÛT 1991
RAP00681.pdf (LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport intermédiaire 1990 de fp 3 1990-1992)
  • LANDÉVENNEC (29). l'abbaye Saint-Gwénolé. rapport intermédiaire 1990 de fp 3 1990-1992
  • 29
  • foauÁevennec 1991 Ir andevennec Université Laboratoi Directeur: de re Hf- Bretagne 1991 Fouille d'Archéologie L . P A P E ef Rapport A. BARDEL R. PERENNEC La seconde campagne du programme triennal 1990 - 1992, s'est déroulée en deux périodes, du 22 Avril au 6
RAP01621.pdf ((29). évaluation sur l'état de conservation du patrimoine archéologique classé ou inscrit au titre de la loi de 1913 sur les m.h. rapport d'étude documentaire.)
  • (29). évaluation sur l'état de conservation du patrimoine archéologique classé ou inscrit au titre de la loi de 1913 sur les m.h. rapport d'étude documentaire.
  • 29
  • décembre 1913 sur les monuments historiques DEPARTEMENT DU FINISTERE PREMIERE TRANCHE présenté par : Alain PROVOST •f DECEMBRE 1991 AVERTISSEMENT La Mission d'évaluation de l'état de conservation du patrimoine archéologique classé ou inscrit au titre de la loi du 31 décembre 1913
  • sur les monuments historiques dans le département du FINISTERE qui nous a été confiée en 1991 concernait une première tranche de monuments correspondant à environ 50 % de l'ensemble. Une seconde tranche était prévue pour l'année 1992. En 1991, nous avons traité les monuments des
  • arrondissements de BREST, CHATEAULIN, MORLAIX et, pour ce qui concerne l'arrondissement de QUIMPER, ceux des cantons de DOUARNENEZ et PONT-CROIX. 100 monuments étaient à traiter en 1991. 95 l'ont été effectivement. Les 5 autres restent à étudier en 1992. Il s'agit des monuments de l'Ile
  • (M. Meuhnart ) n'a pas encore d'acquéreur pour ce lot. Sources : Du Châtellier, 1907, p. 269. n° : 29 008 001 AP Dénomination : BEUZEC-CAP-SIZUN - Menhir de Luguenez. Autre lieu -dit ou appellation : Luguenès. Classement : M. H. du 10-01-1924. Références cadastrales : Parc
  • . Coord. Lamb. : 109. section ZD, cad. èd. 1981. II; OX = 088,600 OY = 2 3 6 5.175 Propriété : Yves Perrot, Kersuviant, Esquibien -29. Accès, fléchage : non fléché, accès par un chemin d'exploitation, depuis Luguenez vers la pointe du Luguenez. Visite ou opération antérieure
  • 100 m n° : 29 008 003 AP Dénomination : BEUZEC-CAP-SIZUN - Allée couverte de Ty-arc ' horr iket . Autre lieu -dit ou appellation : Kerbannalec. Classement : M. H. du 10-01-1924. Références cadastrales : parc. Coord. Lamb. : I; OX = OY = 8; section ZO ; cad. éd. 1981
  • . 094,575 364,525 Propriété : Emile Gloagen, Kerbannalec, Beuzec -29. Accès, fléchage : fléchage succint à Kerbannalec (CD 7). Accès public par un chemin d'exploitation. Visite ou opération antérieure : ? Description sommaire du monument : beau monument, l'un des plus connus du genre
  • « «rain «n 1967 ««.Mutioo de la rniom pnolograpniqi» (MI8-05I8-400
  • " : 29 016 001 AP Dénomination : BRASPARTS - Alignement d ' An-Eured-Ve ign (la Noce de Pierre). Autre lieu-dit ou appellation : Menez-Moënnec ; Casque; Ty-Blaise. la Montagne du Classement : M. H. du 1-08-1980. Références cadastrales : Parc. éd. 1986. Coord. Lamb.: 264 et 462
  • ), p. 245. Abgrall, dans Bull. Soc. Arch. Finistère, p. 71. Du Châtellier (1907), p. 227. 1890, n* : 29 021 001 AP Dénomination : BRIGNOGAN-PLAGES - Menhir nord de Pontusval . Autre lieu-dit ou appellation : Terre-du-Pont ; Men-Marz , (Pierre du miracle). Classement : M. H
  • . Impact de fréquentation, dégradations : aucune remarque part icul i ère . Divers : Sources : Du Châtellier (1907), p. 142. GO s; ^s ! . v /V h - s/i Toullou ' / Mentoul 'Keréaé ifTiïw, Unveuiki y -iMinoii êlJCltmiïeA n° : 29 022 001 AP Dénomination : CAMARET - Alignement
  • ; 0 l , Pointe de Plogoff + + + n' : 29 030 005 AP Dénomination : CLEDER - Stèle gauloise de Kérider Autre lieu-dit ou appellation : Classement : M. H. du 3-10-1957 Références cadastrales : parc. Coord. Lamb. : 397; section CD; cad. éd. 1984. I ; OX = 123,450 OY
  • disparaître sous la végétation . Divers : En 1981, le maire avait demandé l'érection de la stèle près de la chapelle du Léoc, sans suite... Sources : Carte archéologique régionale. n° : 29 038 004 A ? Dénomination : COMMANA - Allée couverte de Mougau Autre lieu-dit ou appellation
  • très fréquenté. Divers : Sources : Flagelle (1877). Abgrall (1884). Du Châtellier (1907), p. 104. L'Helgouarc'h (1965), p. 279-281. Dénomination MILIEU" : CONCARNEAU - DOLMEN DE " KERISTIN-AR-HOAT- Autre lieu-dit ou appellation : Classement : M. H. le 29-09-1967
  • ' 29 040 001 AP Dénomination : LE CONQUET , Cromlec'h de Kermorvan et dolmen compris dans le cromlec'h. Autre lieu-dit ou appellation : Classement : M. H. liste de 1889 (cromlec'h) J \ M. H. du 22-10-1913 (dolmen)^ £5. Références cadastrales : H2; cad. 1982. Cdord. Lamb. : Parc
  • d'oppidum ou éperon barré, dolmens, menhir près du phare et deux structures mégalithiques à peu de distance du phare. Sources : fichier SRA. LE CONQUET 7-8 Echelle 000 500 m 1—( H -f-r '-r-tj-p 1 : 25 000 Points gèodésiques rT : 29 042 003 AH Dénomination : CROZON - Oppidum
  • DE LA PROJECTION LAMBERT M ZONE CENTRALE (Kerigou n° : 29 042 006 AP Dénomination : CROZON - Alignement mégalithique de Lostmarc'h ouest. Autre lieu-dit ou appellation : Classement : Inv. M. H. du 23-05-1980. Références cadastrales : parc. éd. 1986. 15, 16, 17; section MZ
  • AMORCES NUMÉROTÉES SUR LES CÔTÉS DU CADRE CORRESPONDENT AU QUADRILLAGE KILOMÉTRIQUE DE LA PROJECTION LAMBERT I ZONE NORD LES DEMI-AMORCES NUMÉROTÉES DE ,0 EN 10 CORRESPONDENT AU QUADRILLAGE DE LA PROJECTION LAMBERT M ZONE CENTRALE n" : 29 046 O&g AH 008 Dénomination : DOUARNENEZ
  • Douarnenez -29. Accès, fléchage : non fléché, accès par un chemin d'exploitation depuis le CD765, route de Dournenez à Quimper, via Trogouzel . Visite ou opération antérieure 1985 . : fouilles M. Clément, 1979- Description sommaire du monument : temple polygonal à cella e galerie
  • sont acuellement sans suite. Impact de la fréquentation, notable . Divers Sources dégradations : : GALLIA, 1969-2, p. 455. : Aucune incidence n* : 29 052 002 AP Dénomination : ESQUIBIEN - Camp protohistorique de Suguensou. Autre lieu: -dit ou appellation : Antraon; Ar