Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01384.pdf (PAULE (22). camp Saint-Symphorien. forteresse seigneuriale du second âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • PAULE (22). camp Saint-Symphorien. forteresse seigneuriale du second âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Conseil Général des Côtes d'Armor LE C A M P DE SAINT-SYMPHORIEN A PAULE (Côtes d'Armor) Forteresse seigneuriale du second âge du fer Autorisation de fouille triennale 1996 - 1998 premier rapport intermédiaire 1384 ir ss WS
  • BCaihaix Fig. 1 : localisation du site. N ° de site : 22 163 004 A H Programme : H 10 FORMES ET FONCTIONS DES HABITATS GROUPES PROTOHISTORIQUES Fouille programmée triennale n° 96.64 autorisée le 13 mai 1996 par M. le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d'Ille-et-Vilaine Coordonnées
  • A PAULE (COTES D'ARMOR) I - Rappel des opérations précédentes et du programme de fouille établi pour les années 1996-1998 Le site du Camp de Saint-Symphorien à PAULE (Côtes d'Armor) a fait l'objet d'une fouille de sauvetage en 1988 dans le cadre des travaux préalables à la
  • superficie limitée de l'enceinte, alors en grande partie ruinée, par une petite ferme habitée dès la fin du règne d'Auguste et désertée à son tour durant le règne de Claude. Le programme de fouille établi pour l'opération triennale prévoyait pour 1996 le décapage, sur une superficie
  • d'environ 1.800 m2, d'un secteur localisé à l'angle nord-ouest de l'enceinte (fig. 2). 2 50 100 200m Fig. 2 : phasage proposé en 1995 pour le programme de fouille triennale 1996-1998. 3 II - L'opération archéologique de 1996 En fait, une superficie d'environ 3.100 m2 a été
  • décapée en 1996, soit 1.300 m2 de plus que ne le prévoyait le programme établi lors de la demande d'autorisation triennale (fig. 3 et 4). Il m'a en effet paru judicieux de décaper, dès la première année, une superficie suffisante pour utiliser une partie de celle-ci comme lieu de
  • , même partiel, de ce secteur. Les principaux résultats de l'opération de 1996 peuvent être résumés en trois points : - réalisation de deux coupes dans le rempart qui limite la fouille à l'ouest, et mise au jour d'un réseau complexe de fossés, dont le plan confirme les hypothèses
  • successivement de manière très brève afin de rester dans l'esprit défini pour les rapports intermédiaires. Leur étude détaillée (examen des stratigraphies, nivellement,...) sera présentée dans le document de synthèse en 1998. Fig. 3 : vue aérienne de la fouille en juillet 1996. 4 11.1
  • totalement (n° 1) ou partiellement (n° 2) fouillés en 1996. 7 IL2. Le puits Comme je l'avais signalé dans le précédent rapport (1995, p. 88), une inconnue subsiste jusqu'ici : le mode d'alimentation en eau de la forteresse. L'un des objectifs de la poursuite de la fouille était donc de
  • rechercher la présence de puits, ou de citernes, dans cette partie du site. Un affaissement de terrain, jusqu'ici signalé comme un probable effondrement de souterrain (fig. 66 du rapport de 1995), a été fouillé en 1996 avec toutes les conditions de sécurité requises : plancher surélevé
  • salles, demeurées totalement ou partiellement vides, se sont effondrées ou ont été recoupées par de nouvelles excavations. Fig. 8 : localisation, sur le plan du site restitué pour la phase I (Vème et IVème siècles avant J.-C.), des souterrains partiellement fouillés en 1996. 10
  • Souterrain n°3 Souterrain n°4 Limites d'effondrement Salles non fouillées (risque d'éboulement) Statuette n ° 2 Statuetten 9 : plan de détail des souterrains fouillés en 1996 ; les emplacements où les statuettes ont été découvertes sont signalés. 11 Les remblais les plus tardifs qui
  • l'opération de 1996 et prévision pour l'année 1997 Les résultats des décapages et des premières fouilles réalisées au nord de l'actuelle départementale apparaissent comme très largement positifs. Les structures mises au jour sont particulièrement nombreuses, et leur étude devrait permettre
  • 12 novembre 1996 Yves MENEZ 17