Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01379.pdf (ERDEVEN (56). le tertre de lannec er gadouer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • Erdeven (Morbihan) - Juillet 1996 Le tertre de Lannec er Gadouer (2èmc rapport intermédiaire de fouille programmée) par Christine Boujot et Serge Cassen 1996 Service Régional de l'Archéologie, Rennes CNRS, Laboratoire de Préhistoire Armoricaine, Nantes Commune d'Erdeven
  • Département du Morbihan N° de site: 56 0 54 0 21 AP Autorisation préfectorale du 9 mai 1995 Erdeven (Morbihan) - Juillet 1996 Le tertre de Lannec er Gadouer (2cmc rapport intermédiaire de fouille programmée) par Christine Boujot et Serge Cassen 1996 Service Régional de l'Archéologie
  • piquetée p Conclusions p Bibliographie Remerciements La campagne de fouille programmée sur le tertre de Lannec er Gadouer, réalisée en Juillet 1996, s'est déroulée dans des conditions tout à fait satisfaisantes grâce en particulier au soutien et aux contributions de différentes
  • personnalités et institutions que nous tenons ici à remercier: M.M. Vaginay, Ballu et Kayser, du Service Régional de l'Archéologie (SRA) à Rennes, pour nous avoir soutenu en permettant que les subventions 1996 nous soient attribuées en temps voulu ; M. Nabat, Maire d'Erdeven, pour nous avoir
  • fouille creusée presqu'en vis à vis de cette brèche n'ayant livré aucun indice d'un éventuel aménagement permettant d'accéder à cette « ouverture » à travers le tertre, l'un des objectifs prioritaire de la campagne 1996 fut d'élargir ce secteur de fouilles à la recherche d'éventuelles
  • , ce petit fossé apparut pourtant dès notre arrivée sur le site ; la tranchée ouverte à cet endroit l'an passé révélait à notre surprise une facilité de lecture des coupes inconnue l'an passé, sans doute en raison des conditions hygrométriques bien différentes en ce début d'été 1996
  • région. Vannes : BSPM. 10 ERDEVEN 1996 Lannec er Gadouer ?Pierres dressées ou couchées ^Tombe Menhirs touches Fossé 1 îwii Talus castellic: :quidistance des courbes de niveau= 10 cm e talus castellic n'est pas intégré au nivellement général) 0 Photo n° 1 : Vue frontale du
RAP01366.pdf (SAINT-ÉTIENNE-EN-COGLÈS (35). le haut mée. l'habitat néolithique. rapport de fouille préventive)
  • . Audren, G. Lannuzel, G. Marchand DAO C. Boujot 1996 Unité Mixte de Recherche n° 153 Service Régional de l'Archéologie, Rennes CNRS, Laboratoire de Préhistoire armoricaine, Nantes N° de site : 35 267 2 Autorisation de fouille préventive n° 1996/019 r St-Etienne-en-Coglès, Ille-et
  • C. Boujot 1996 Unité Mixte de Recherche n° 153 Service Régional de l'Archéologie, Rennes CNRS, Laboratoire de Préhistoire armoricaine, Nantes N° de site : 35 267 2 Autorisation de fouille préventive n° 1996/019 Sommaire Remerciements Le cadre géologique p. 4 Environnement
  • fouille préventive sur l'habitat néolithique du Haut Mée, réalisée du 3 mars au 15 mai 1996, s'est déroulée dans des conditions tout à fait satisfaisantes grâce, notamment, aux diverses contributions de quelques personnalités que nous tenons ici à remercier. A savoir : M. M. Vaginay
  • Villeneuve-St-Germain (Cf. rapport Le Roux et al. 1996 et expertise par nos soins à la demande du SRA). L'agrandissement de la zone repérée donna fort opportunément l'occasion de déceler l'existence de 3 fosses alignées plus petites et que nous devions interpréter par la suite comme des
  • trous de poteaux en liaison possible avec une unité d'habitation contemporaine des vestiges céramiques. Méthodologie : techniques de fouilles, relevés, enregistrement. Les structures archéologiques mises en évidence par les sondages préliminaires (Leroux 1996) apparaissant sous 30 à
  • par chauffage d'une saumure d'origine marine (Cassen 1987). Des arguments complémentaires seront prochainement développés grâce aux découvertes faites dans l'enceinte de fossés de La Mastine en Charente-Maritime (Cassen, Scarre 1996) et une thèse de doctorat en cours tente de