Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01386.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année
  • FOUILLE PROGRAMMEE DE MONTERFIL II Programme pluriannuel 1996-1998 Ière Année FOUILLE PROGRAMMEE DE MONTERFIL H Programme pluriannuel 1996-1998 Ière Année Hervé KEREBEL Romiiàtà FERRETTE 2 CORSEUL, MONTERFIL II1996 Ièr6 année de programme pluriannuel Durée de la fouille
  • 13 avril - 26 avril 1996 10 juin - 5 juillet 1996 Superficie abordée : 1 200 m2 Equipe : 2 semaines 4 semaines Service municipal d'archéologie : Hervé Kerébel (archéologue municipal) Romuald Ferrette (objecteur de conscience) Fouilleurs bénévoles : Virginie Sébille Yvan
  • Véron Lénaïc Riaudel Hélène Le Palmée Karin Guebenhain Samuel Masson Yannick Giry Moyens financiers de l'opération 1996 : Budget global : Coût salariaux : 12 mois d'archéologue municipal Fonctionnement : Chantier, dépôt, études scientifiques 300 000 francs 179 000 francs 121 000
  • francs Apports financiers hors contrat de plan en 1996 : • Poste d'objecteur de conscience : Ministère des affaires sociales • Dépôt de fouilles de Corseul : Electricité et téléphone pris en charge par la Direction Régionale des Affaires Culturelles • Etudes enduits peints par le
  • Centre d'étude des peintures murales de Soissons : Financement 100% Sous-Direction de l'Archéologie • Stabilisation et Restauration mobilier métallique : 50% du coût, Service Régional de l'Archéologie. 3 L'année 1996 marque le début d'un troisième et dernier programme pluriannuel
  • nous fallait achever, au cours de l'année 1996, les recherches de terrain sur la parcelle AB.79. En parallèle, nous devions aussi poursuivre les études annexes architecturales, mobilières et autres. En 1997, des sondages non destructeurs dans la deuxième parcelle de la réserve
  • regroupant l'ensemble des données du site à la fin de 1998. 1 Ce projet collectif de recherche a fonctionné pendant trois ans. de 1993 à 1995. Il a été interrompu momentanément en 1996 et nous espérons pouvoir le relancer prochainement afin de poursuivre les rapprochements entre ces
  • programme de recherches de 1996. La première consiste à aborder l'angle sud-est du quartier nord afin de déterminer l'emprise du bâtiment en partie dégagé cinq ans auparavant. La seconde concerne plus particulièrement le carrefour constitué de la voie principale est-ouest et de la rue
  • aval de ceux abordés ces dernières années afin de les positionner précisément sur le plan de la ville et de connaître la largeur de la chaussée orientale de Monterfil II. r 7 I. Les niveaux précoces mis au jour en 1996 : La fouille de 1996 a permis d'étudier des nouvelles
  • du site, des matériaux de cet axe de circulation5. Une cinquième fosse (fosse 630), contemporaine des quatre précédentes, était conservée sous le sol de schiste, plus tardif, de la cour d'une construction abordée partiellement au nord de l'emprise fouillée en 1996 (photo n° 5)6
  • à proposer, pour l'installation de la trame viaire orthogonale de Monterfil II, une datation comprise entre les règnes de Claude et de Néron (Kerébel, 1995). Le mobilier issu de ces fosses de 1996 est homogène et semble plutôt dater de la période tibérienne. 7 En règle générale
  • chaussée de la rue nord-sud dégagée en 1996. A droite, vue de la récupération de la structure de cette rue. 17 Il confirme une installation de cette rue au plus tôt donc au cours du règne de Tibère. Rien n'interdit cependant que des terrassements nécessaires à l'installation de cette
  • fragiles et. les fondations de quartzite de la construction proche menaçaient de s'effondrer dans la cavité. 32 Photo 12 : Vue d'ensemble du bâtiment en bordure de la zone fouillée en 1996. Fig.5 : Plan simplifié du site de Monterfil II après l'apparition des bâtiments à
  • cour intérieure du nouveau bâtiment. 36 Photo 14 : Vue du sol de schiste affaissé au-dessus de la troisième fosse antérieure à la cour. Vestiges d'un aménagement de tuiles à fonction indéterminée. 37 Conclusion, les apports de la fouille de 1996 : Le chantier de Monterfil II
  • la fouille de 1996 nous apporte le plus de données nouvelles. L'organisation très linéaire des premières occupations de part et d'autre de la voie primitive se confirme et, le prolongements des fossés sous les rues nord-sud postérieures nous assure qu'aucune voie nord-sud ne vient
  • plus logique de ce secteur du site. Ils ne seraient pas contemporains de la rue primitive et des fosses d'extraction "augusto-tibérienne". Ils apparaîtraient plus tard, à un moment où la trame viaire orthogonale est déjà en place dans le secteur de Monterfil II. La fouille de 1996