Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Date > 1996 (retirer)
  • Operation type > fouille programmée (retirer)

14 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01381.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1996 Sous la direction de Jean-Paul LE BIIIAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE collaborations : S.D.A. CENTRE DE RECHERCHE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE
  • Rennes : S.R.A. de Bretagne 1996 LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEE 1996 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN CONSEIL GENERAL DU FINISTERE collaborations : S.D.A. CENTRE DE RECHERCHE
  • ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 1996 1 Ch.l INTRODUCTION 1. SITUATION Département : Finistère Commune : Ouessant Lieu-dit : Mez-Notariou Programme : H. 15 Inventaire : 29 155 002 A P Carte I.G.N. :l/25 000 ème F. 11 7-8 Ouessant Cadastre : 1974, Section E
  • programme trisannuel a pu être mis sur pied pour la période 1996-1998. Son objectif principal est de mener à son terme l'étude de deux secteurs du site dont la fouille n'avait pu être terminée dans le cadre du programme précédent : . Le secteur 2 du chantier occupé au Bronze moyen. 13
  • Limites de propriété communale Parcelles : 2125 à 2134 2202 à 2233 2245 à 2247 2310 à 2334 2345 à 2414 50 m =d Extrait du cadastre d'Ouessant de 1974, remis à jour en 1982 Zone fouillée de 1988 à 1996 Section E 2 SITUATION CADASTRALE IMPLANTATION DES FOUILLES . Le secteur 5
  • lithique dans le contexte insulaire, études environnementales... - D'amorcer les publications de synthèse. 3. O R G A N I S A T I O N DES C A M P A G N E S DE F O U I L L E La campagne de fouille se déroule du 16 juin au 6 août 1996, soit une période de plus de un mois et demi. Elle
  • Structure en creux Secteur 2, partie occidentale, fin de fouille 1994 Z. XXVIII Z. XXVII S. 3294/3295 limite Us. 142 111 U s 137 Plaque d'argile rubéfiée Secteur 2 , partie occidentale, fin de feuille 1996 Secteur 2 : Vestiges de pierre du 1 e r âge du Fer recouvrant les sols
  • programme trisannuel est l'achèvement de la fouille des vestiges du secteur 2. Il faut donc compléter l'étude de la plate-forme Us.63, pour laquelle 13 Secteur 2, partie orientale : Us 60, 63, 64 et 65, état des connaissances fin 1996 Secteur 2, nord-est : Ensemble Us. 63 (à droite
  • étude au cours de l'hiver 1996-1997. La détermination et l'analyse de la répartition des ossements, ainsi que le repérage d'éventuelles différences de composition entre le lot découvert au sommet de la fosse du 1er âge du Fer et celui mis au jour sur des espaces datés du 2e âge du
  • âge du Fer et du début du second. 1.4. En conclusion : l'importance et l'intérêt du site de Mez-Notariou La campagne de fouille de 1996 conforte l'originalité et l'importance du site de Mez-Notariou. Une documentation très riche continue d'être mise au jour, qu'il s'agisse du
  • mobilier archéologique, de la nature des structures ou des perspectives historiques à propos de la Protohistoire armoricaine. 2. BILAN TECHNIQUE 2.1. Réflexions sur les méthodes et techniques utilisées Il est certain que, d'un point de vue méthodologique, la campagne de fouille 1996
RAP01388.pdf (ROCHEFORT-EN-TERRE (56). le château. courtine et logis seigneurial. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • ROCHEFORT-EN-TERRE (56). le château. courtine et logis seigneurial. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • de préserver les vestiges14. Une couche d'incendie, exceptionnellement bien conservée, associée à des vestiges de bâtiments, dans le sondage 2 nous a incité à fouiller ce secteur. Déroulement et organisation de la fouille La campagne de 1996 avait pour objectif d'étudier le
  • les Archives Départementales de Loire-Atlantique). 12 Gérad DANET cf. note 5, p. 3. 13 Gérard RTNEAU, 1988-1993 : Rochefort-en-Terre, (Ouest-France)p. 8-12. 14 Cf. note 9. Déroulement et organisation de la fouille La campagne de 1996 avait pour objectif d'étudier le bâtiment
  • , évoque de la roche schisteuse dégradée. Les blocs pris dans cette terre paraissent trop mal organisés pour évoquer une structure géologique. La campagne de 1996 laisse plusieurs questions sans réponse concernant l'évolution de la courtine. La plupart des objets recueillis lors des
RAP01380.pdf (INGUINIEL (56). l'habitat de l'âge du fer de kerven teignouse. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • L'HABITAT DE L'AGE DU FER D' INGUINIEL " KERVEN - TEIGNOUSE N°: 56089003AH - MORBIHAN- Daniel TANGUY Programme pluriannuel 1995 - 1997 Rapport intermédiaire, année 1996 Avec le concours du Syndicat de Bassin du Scorff et de la commune d'iNGUlNlEL S.R.A. BRETAGNE 1996
  • KERVEN-TEIGNOUSE commune d'Inguiniel (Morbihan) Fouilles programmées triannuelles 1995 -1997 Rapport intermédiaire, année 1996. I) RAPPEL DES OPERATIONS PRECEDENTES: La découverte d'une stèle haute de l'âge du fer, au début des années 1950, est à l'origine de l'opération de
  • ont livré dès 1992 du mobilier de la Tène finale et, dans les niveaux supérieurs de comblement, du mobilier de la fin du 1er siècle av. J.C. et gallo-romain. Il) L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE DE 1996. L'année 1995 - rappel. A l'issue du programme biannuel 1993 - 1994, une campagne
  • de résultats obtenus au cours de cette première approche. Par contre, la présence d'un rempart interne, en bordure du fossé N, est confirmée. L'année 1996. L'objectif fixé pour cette année, défini dans le cadre du programme 1995 - 1197, était d'étendre la fouille de l'enclos
  • . d'Inguiniel qui nous hébergeait gratuitement depuis 1992 a connu une complète restructuration en 1996 et n'est plus en mesure d'accueillir l'équipe de fouilles. L'hébergement a eu lieu dans le centre nature des Eclaireurs de France à Pont Calleck et a grevé notre budget de façon importante
  • octroyé 4000F...., par le biais de l'association Scorff et Patrimoine. II!) LES PRINCIPAUX RESULTATS SCIENTIFIQUES DE L'ANNEE 1996. L'objectif prioritaire et exclusif, de cette campagne concernait donc l'étude de la partie ouest de l'endos Les enseignements des fouilles de 1993 et
  • droite et l'aménagement de la paroi du fossé au second plan. B) L'intérieur de l'enclos. 1 ) Les structures internes de l'entrée. La fouille de ce secteur s'est achevée en 1996. Elle a permis de mettre au jour de nouveaux calages s'intégrant à l'arrière du portique. L'organisation
  • , sur une surface d'environ 300 m2, a constitué la part la plus rtante de la fouille en 1996. La présence de lambeaux de sols en place nous entraîne à agir de i très minutieuse d'autant plus que les éventuelles structures associées sont parfois ténues. En ', l'achèvement de l'étude
  • fouille de l'été 1996 apparaissent très positifs. Ils nous permettent de préciser les deux temps d'utilisation du fossé N et d'entrevoir l'existence d'un coeur fortifié protégé au nord par une avant - cour et au sud peut être par une protection similaire qu'il reste à mieux définir. La
  • défense à l'ouest serait assurée par un aménagement de la pente ( en terrasse) et la mise en place d'un système associant deux remparts et un fossé. Pour 1997, nous proposons : - La poursuite de la fouille à l'intérieur de l'enclos sur la zone étudiée en 1996. En parallèle, des études
RAP01379.pdf (ERDEVEN (56). le tertre de lannec er gadouer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • Erdeven (Morbihan) - Juillet 1996 Le tertre de Lannec er Gadouer (2èmc rapport intermédiaire de fouille programmée) par Christine Boujot et Serge Cassen 1996 Service Régional de l'Archéologie, Rennes CNRS, Laboratoire de Préhistoire Armoricaine, Nantes Commune d'Erdeven
  • Département du Morbihan N° de site: 56 0 54 0 21 AP Autorisation préfectorale du 9 mai 1995 Erdeven (Morbihan) - Juillet 1996 Le tertre de Lannec er Gadouer (2cmc rapport intermédiaire de fouille programmée) par Christine Boujot et Serge Cassen 1996 Service Régional de l'Archéologie
  • piquetée p Conclusions p Bibliographie Remerciements La campagne de fouille programmée sur le tertre de Lannec er Gadouer, réalisée en Juillet 1996, s'est déroulée dans des conditions tout à fait satisfaisantes grâce en particulier au soutien et aux contributions de différentes
  • personnalités et institutions que nous tenons ici à remercier: M.M. Vaginay, Ballu et Kayser, du Service Régional de l'Archéologie (SRA) à Rennes, pour nous avoir soutenu en permettant que les subventions 1996 nous soient attribuées en temps voulu ; M. Nabat, Maire d'Erdeven, pour nous avoir
  • fouille creusée presqu'en vis à vis de cette brèche n'ayant livré aucun indice d'un éventuel aménagement permettant d'accéder à cette « ouverture » à travers le tertre, l'un des objectifs prioritaire de la campagne 1996 fut d'élargir ce secteur de fouilles à la recherche d'éventuelles
  • , ce petit fossé apparut pourtant dès notre arrivée sur le site ; la tranchée ouverte à cet endroit l'an passé révélait à notre surprise une facilité de lecture des coupes inconnue l'an passé, sans doute en raison des conditions hygrométriques bien différentes en ce début d'été 1996
  • région. Vannes : BSPM. 10 ERDEVEN 1996 Lannec er Gadouer ?Pierres dressées ou couchées ^Tombe Menhirs touches Fossé 1 îwii Talus castellic: :quidistance des courbes de niveau= 10 cm e talus castellic n'est pas intégré au nivellement général) 0 Photo n° 1 : Vue frontale du
RAP01386.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année
  • FOUILLE PROGRAMMEE DE MONTERFIL II Programme pluriannuel 1996-1998 Ière Année FOUILLE PROGRAMMEE DE MONTERFIL H Programme pluriannuel 1996-1998 Ière Année Hervé KEREBEL Romiiàtà FERRETTE 2 CORSEUL, MONTERFIL II1996 Ièr6 année de programme pluriannuel Durée de la fouille
  • 13 avril - 26 avril 1996 10 juin - 5 juillet 1996 Superficie abordée : 1 200 m2 Equipe : 2 semaines 4 semaines Service municipal d'archéologie : Hervé Kerébel (archéologue municipal) Romuald Ferrette (objecteur de conscience) Fouilleurs bénévoles : Virginie Sébille Yvan
  • Véron Lénaïc Riaudel Hélène Le Palmée Karin Guebenhain Samuel Masson Yannick Giry Moyens financiers de l'opération 1996 : Budget global : Coût salariaux : 12 mois d'archéologue municipal Fonctionnement : Chantier, dépôt, études scientifiques 300 000 francs 179 000 francs 121 000
  • francs Apports financiers hors contrat de plan en 1996 : • Poste d'objecteur de conscience : Ministère des affaires sociales • Dépôt de fouilles de Corseul : Electricité et téléphone pris en charge par la Direction Régionale des Affaires Culturelles • Etudes enduits peints par le
  • Centre d'étude des peintures murales de Soissons : Financement 100% Sous-Direction de l'Archéologie • Stabilisation et Restauration mobilier métallique : 50% du coût, Service Régional de l'Archéologie. 3 L'année 1996 marque le début d'un troisième et dernier programme pluriannuel
  • nous fallait achever, au cours de l'année 1996, les recherches de terrain sur la parcelle AB.79. En parallèle, nous devions aussi poursuivre les études annexes architecturales, mobilières et autres. En 1997, des sondages non destructeurs dans la deuxième parcelle de la réserve
  • regroupant l'ensemble des données du site à la fin de 1998. 1 Ce projet collectif de recherche a fonctionné pendant trois ans. de 1993 à 1995. Il a été interrompu momentanément en 1996 et nous espérons pouvoir le relancer prochainement afin de poursuivre les rapprochements entre ces
  • programme de recherches de 1996. La première consiste à aborder l'angle sud-est du quartier nord afin de déterminer l'emprise du bâtiment en partie dégagé cinq ans auparavant. La seconde concerne plus particulièrement le carrefour constitué de la voie principale est-ouest et de la rue
  • aval de ceux abordés ces dernières années afin de les positionner précisément sur le plan de la ville et de connaître la largeur de la chaussée orientale de Monterfil II. r 7 I. Les niveaux précoces mis au jour en 1996 : La fouille de 1996 a permis d'étudier des nouvelles
  • du site, des matériaux de cet axe de circulation5. Une cinquième fosse (fosse 630), contemporaine des quatre précédentes, était conservée sous le sol de schiste, plus tardif, de la cour d'une construction abordée partiellement au nord de l'emprise fouillée en 1996 (photo n° 5)6
  • à proposer, pour l'installation de la trame viaire orthogonale de Monterfil II, une datation comprise entre les règnes de Claude et de Néron (Kerébel, 1995). Le mobilier issu de ces fosses de 1996 est homogène et semble plutôt dater de la période tibérienne. 7 En règle générale
  • chaussée de la rue nord-sud dégagée en 1996. A droite, vue de la récupération de la structure de cette rue. 17 Il confirme une installation de cette rue au plus tôt donc au cours du règne de Tibère. Rien n'interdit cependant que des terrassements nécessaires à l'installation de cette
  • fragiles et. les fondations de quartzite de la construction proche menaçaient de s'effondrer dans la cavité. 32 Photo 12 : Vue d'ensemble du bâtiment en bordure de la zone fouillée en 1996. Fig.5 : Plan simplifié du site de Monterfil II après l'apparition des bâtiments à
  • cour intérieure du nouveau bâtiment. 36 Photo 14 : Vue du sol de schiste affaissé au-dessus de la troisième fosse antérieure à la cour. Vestiges d'un aménagement de tuiles à fonction indéterminée. 37 Conclusion, les apports de la fouille de 1996 : Le chantier de Monterfil II
  • la fouille de 1996 nous apporte le plus de données nouvelles. L'organisation très linéaire des premières occupations de part et d'autre de la voie primitive se confirme et, le prolongements des fossés sous les rues nord-sud postérieures nous assure qu'aucune voie nord-sud ne vient
  • plus logique de ce secteur du site. Ils ne seraient pas contemporains de la rue primitive et des fosses d'extraction "augusto-tibérienne". Ils apparaîtraient plus tard, à un moment où la trame viaire orthogonale est déjà en place dans le secteur de Monterfil II. La fouille de 1996
RAP01383.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR CHATEAU DU GUILDO COMMUNE DE CREHEN FOUILLE PROGRAMMEE DEUXIEME RAPPORT (Côtes-d'Armor) TRISANNUELLE INTERMEDIAIRE 1996 Laurent
  • également été mis au jour dans ce secteur. Figure 3 : Rappel du programme d'étude 1995-97. 3 A l'issue de cette campagne, les orientations proposées pour l'année 1996 étaient d'achever au plus tôt l'étude du secteur 11 pour se consacrer ensuite au dégagement des autres pièces
  • formant l'angle nord-est du monument afin d'en comprendre l'organisation, d'en définir l'évolution et l'intégration dans les corps de logis se développant vers l'ouest et le sud. Aucune extension du secteur 10 n'était envisagée. 4 5 II. - La campagne 1996 La campagne de fouille
  • 1996 s'est déroulée en deux périodes pour une durée totale de 11 semaines, (9 avril au 3 mai - 17 juin au 3 août) avec la participation de 10 à 15 fouilleurs bénévoles ou étudiants stagiaires en moyenne. Le problème de l'évacuation des déblais de fouille a été résolu de façon
  • façon concertée par le Conseil-Général, maître d'oeuvre de l'opération, l'entreprise chargée des travaux et nous-mêmes. En prévision de l'intervention archéologique dans l'angle nord-est du site, une tranche importante de travaux devait être effectuée et achevée avant le 15 juin 1996
  • mêmes lots durant le mois de mars 1996, Malgré nos mises en garde répétées sur la nécessité de respecter le calendrier établi pour la réalisation des consolidations, surtout pour les deux premiers lots préalables à l'intervention archéologique, les travaux n'étaient pas commencés à
  • la date où ils auraient dû être achevés, bouleversant l'organisation du chantier de fouilles. Ainsi, l'étude de la tour nord-est (secteur 13) n'a pu commencer que mi-juillet. En conséquence, les objectifs fixés pour la campagne 1996 ont du être modifiés, en concertation avec le
  • campagne cie 1996 8 III. - Principaux résultats Le secteur 10: L'étude des élévations de la tour ouest du châtelet d'entrée, engagée en 1995 s'est poursuivie en 1996. Elle a été complétée par un élargissement du secteur fouillé de 2,5 m vers l'est. Les niveaux antérieurs à la forge
  • dessus. Le secteur 11 (figures 11 et 12) C'est sur ce secteur que s'est concentré l'essentiel du travail de terrain de la campagne 1996. Les quatre semaines de fouille du printemps ont été consacrées à l'étude du remblai comblant le tiers oriental de la salle basse et de son mur de
  • . 23 V. - Bilan de la campagne 1996 et perspectives pour 1997. Bien que les objectifs fixés pour la campagne 1996 n'aient pas été atteints, essentiellement en raison de retards dans l'exécution des travaux de consolidation, son bilan reste largement positif. Des avancées
  • le point d'être achevée, et seules quelques vérifications ponctuelles pourraient y être pratiquées. La forge a fait l'objet d'une communication sous forme de poster lors du Congrès International d'Archéologie Médiévale qui s'est tenu à Dijon du 1 au 5 octobre 1996. La publication
  • mobilier lapidaire sera également entreprise au cours de l'année 1997, et sera intégrée dans la réflexion générale sur le monument. Figure 19 : P r o g r a m m e d'étude 1997 (en grisé). ANNEXE ETUDE PRELIMINAIRE DU MOBILIER METALLIQUE Christèle Picault octobre 1996
RAP01398.pdf (PLOUHINEC (29). menez drégan I. rapport de fouille programmée)
RAP01384.pdf (PAULE (22). camp Saint-Symphorien. forteresse seigneuriale du second âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • PAULE (22). camp Saint-Symphorien. forteresse seigneuriale du second âge du fer. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Conseil Général des Côtes d'Armor LE C A M P DE SAINT-SYMPHORIEN A PAULE (Côtes d'Armor) Forteresse seigneuriale du second âge du fer Autorisation de fouille triennale 1996 - 1998 premier rapport intermédiaire 1384 ir ss WS
  • BCaihaix Fig. 1 : localisation du site. N ° de site : 22 163 004 A H Programme : H 10 FORMES ET FONCTIONS DES HABITATS GROUPES PROTOHISTORIQUES Fouille programmée triennale n° 96.64 autorisée le 13 mai 1996 par M. le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d'Ille-et-Vilaine Coordonnées
  • A PAULE (COTES D'ARMOR) I - Rappel des opérations précédentes et du programme de fouille établi pour les années 1996-1998 Le site du Camp de Saint-Symphorien à PAULE (Côtes d'Armor) a fait l'objet d'une fouille de sauvetage en 1988 dans le cadre des travaux préalables à la
  • superficie limitée de l'enceinte, alors en grande partie ruinée, par une petite ferme habitée dès la fin du règne d'Auguste et désertée à son tour durant le règne de Claude. Le programme de fouille établi pour l'opération triennale prévoyait pour 1996 le décapage, sur une superficie
  • d'environ 1.800 m2, d'un secteur localisé à l'angle nord-ouest de l'enceinte (fig. 2). 2 50 100 200m Fig. 2 : phasage proposé en 1995 pour le programme de fouille triennale 1996-1998. 3 II - L'opération archéologique de 1996 En fait, une superficie d'environ 3.100 m2 a été
  • décapée en 1996, soit 1.300 m2 de plus que ne le prévoyait le programme établi lors de la demande d'autorisation triennale (fig. 3 et 4). Il m'a en effet paru judicieux de décaper, dès la première année, une superficie suffisante pour utiliser une partie de celle-ci comme lieu de
  • , même partiel, de ce secteur. Les principaux résultats de l'opération de 1996 peuvent être résumés en trois points : - réalisation de deux coupes dans le rempart qui limite la fouille à l'ouest, et mise au jour d'un réseau complexe de fossés, dont le plan confirme les hypothèses
  • successivement de manière très brève afin de rester dans l'esprit défini pour les rapports intermédiaires. Leur étude détaillée (examen des stratigraphies, nivellement,...) sera présentée dans le document de synthèse en 1998. Fig. 3 : vue aérienne de la fouille en juillet 1996. 4 11.1
  • totalement (n° 1) ou partiellement (n° 2) fouillés en 1996. 7 IL2. Le puits Comme je l'avais signalé dans le précédent rapport (1995, p. 88), une inconnue subsiste jusqu'ici : le mode d'alimentation en eau de la forteresse. L'un des objectifs de la poursuite de la fouille était donc de
  • rechercher la présence de puits, ou de citernes, dans cette partie du site. Un affaissement de terrain, jusqu'ici signalé comme un probable effondrement de souterrain (fig. 66 du rapport de 1995), a été fouillé en 1996 avec toutes les conditions de sécurité requises : plancher surélevé
  • salles, demeurées totalement ou partiellement vides, se sont effondrées ou ont été recoupées par de nouvelles excavations. Fig. 8 : localisation, sur le plan du site restitué pour la phase I (Vème et IVème siècles avant J.-C.), des souterrains partiellement fouillés en 1996. 10
  • Souterrain n°3 Souterrain n°4 Limites d'effondrement Salles non fouillées (risque d'éboulement) Statuette n ° 2 Statuetten 9 : plan de détail des souterrains fouillés en 1996 ; les emplacements où les statuettes ont été découvertes sont signalés. 11 Les remblais les plus tardifs qui
  • l'opération de 1996 et prévision pour l'année 1997 Les résultats des décapages et des premières fouilles réalisées au nord de l'actuelle départementale apparaissent comme très largement positifs. Les structures mises au jour sont particulièrement nombreuses, et leur étude devrait permettre
  • 12 novembre 1996 Yves MENEZ 17
RAP01408.pdf (PLÉCHÂTEL (35). la Hersonnais. habitat néolithique. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996)
  • PLÉCHÂTEL (35). la Hersonnais. habitat néolithique. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996
  • MINISTERE DE LA CULTURE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE U.M.R. N° 153 : « Civilisations atlantiques et archéosciences » La Hersonnais à PLECHATEL (Dle-et-Vilaine) Un vaste ensemble du Néolithique final Programme de fouille 1994-1996 Rapport de synthèse 1996
  • L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE U.M.R. N° 153 : « Civilisations atlantiques et archéosciences » La Hersonnais à PLECHATEL (Ille-et-Vilaine) Un vaste ensemble du Néolithique final Programme de fouille 1994-1996 Rapport de synthèse 1996 Jean-Yves TINEVEZ, avec la collaboration d'Eric NICOLAS
  • - HISTORIQUE DE L'OPERATION. IV - METHODE UTILISEE. V - REMARQUES GENERALES SUR LES STRUCTURES ARCHEOLOGIQUES ET LEUR CONTEXTE NATUREL. VI - LA ZONE NORD : L'ENSEMBLE A : 1 - Rappel des données antérieures. 2 - Nouvelles données des campagnes 1994-1996. 2-1 - Compléments de recherches
  • décapées et phasage de l'opération. Fig. 5 : Plan général du site (état 1996) et les ensembles A à D. Fig. 6 Fig. 7 : Vues aériennes de l'ensemble du site, en haut, vue de l'ouest ; en bas, vue de l'est. : Ensemble A - Vue générale de l'est. Trou de poteau latéral sud (SA. 10) avec
  • l'ouest par la Vilaine et au nord par son affluent le Semnon. En 1996, les décapages en bordure de la voie rapide N. 137, à l'extrémité ouest de l'ensemble B, ont fait réapparaître l'amorce d'un talweg orienté à l'ouest vers le ruisseau de la Lande de Bagaron. Ce talweg, en bordure
  • cette campagne et du potentiel archéologique estimé des zones non explorées, un programme triannuel est autorisé et réalisé de 1994 à 1996, à raison de 7-8 semaines de recherches sur le terrain, y compris la phase de décapage, chaque année. Depuis les premiers sondages de 1991
  • , approximativement 2.070 journées/fouilleur ont été consacrées à la fouille. Une surface totale d'environ 2 ha est actuellement décapée mais certains secteurs nécessitent une reprise, notamment dans la partie centrale dégagée en 1996, en raison de la difficile lecture du substrat schisteux. 12
  • protégées en profondeur des phénomènes taphonomiques. Cette conservation est d'autant meilleure que le site n'a subi que peu d'altérations postérieures. En 1996, le nombre de faits archéologiques mis au jour dépasse les 500 structures individuelles aux dimensions très diverses, et les
  • zone centrale entre les deux ensembles précédents, révèle deux phases CI et CH. - L'ensemble D est plus réduit en limite sud-ouest de l'aire d'étude. 16 La H e r s o n n a i s R.N. 137. zone non d é c a p é e déblais FLECHATEL. 35. LA HERSONNAIS .1996. Fig. 5 j : Plan
  • général du site (état 1996) et les ensembles A à D. Fig. 6 Vues aériennes de l'ensemble du site, en haut, vue de l'ouest, en bas, vue de l'est. Fig. 7 : Ensemble A - Vue générale de l'est. Trou de poteau latéral sud (SA. 10) avec trace centrale du poteau. VI - LA ZONE NORD
  • réinterprétation des clichés aériens. 2 - Nouvelles données des campagnes 1994 - 1996 : Parallèlement à l'étude des ensembles B, C et D, les recherches sur l'ensemble A ont été poursuivies, compte tenu de son fort potentiel archéologique. On distinguera d'une part les 17 compléments de
  • recherche sur les fondations du bâtiment, d'autre part la mise au jour et l'étude de l'enclos qui a fait l'objet d'une partie importante des recherches de terrain. En 1996, le nombre de structures mises au jour s'élève à plus de 150 du type fosse ou trou de poteau et près de 450 m
  • d'un mètre en retrait de la palissade, est originale, et l'hypothèse d'un passage couvert, voire d'un chemin de ronde le long de la paroi peut être prudemment émise (Fig. 15,17). En 1996, ce système de double bastaing, étayant une palissade est reconnu jusqu'à la limite du terrain
  • sondages de diagnostic avaient permis de déceler un ensemble cohérent de structures en creux au sud de la zone étudiée. L'extrémité est et une partie de la façade sud-ouest d'un second bâtiment avaient été mises au jour (voir rapports 1992 et 1993). En 1994 et 1996, les décapages
  • d'évaluation en 1992 avaient permis de reconnaître d'emblée les caractéristiques essentielles de ce bâtiment, largement confirmées en 1994 et 1996. a) Les tierces de poteaux porteurs (Fig. 21,22) : A l'image du bâtiment A 'es trous de poteaux majeurs sont disposés en tierces de 9 m de
RAP01391.pdf (LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Guénolé. rapport intermédiaire de fouille programmée 1995-1997)
  • 1handevennec 1996 Ixandevennec Université Laboratoire Directeur de HtS Bretagne d ' Archéolo L. g1e PAPE 1996 FouiI le ef Rapport A. BARDEL R. PERENNEC TABLE des PLANCHES Plan cadastral Plan d'ensemble Plan des sondages 1 Plan de numérotation des murs 2
  • bien que pour l'évo- lution et l'utilisation des bâtiments. - Le calendrier des recherches pour les deux dernières années du programme, se présente ainsi : Année 1996 : - Achèvement des compléments de fouilles dans la zone de jonction entre Cloître et Réfectoire : • Recherche
  • de l'aile sud des Abbayes médiévales et carolingienne. - Dégagement d'une aile sud antérieure au IXe s., probablement fonctionnelle (bâtiments des communs). - Poursuite des analyses en cours et des études céramologiques. -3- ETAT d'EXECUTION La campagne 1996 s'est déroulée
RAP01382.pdf (CORSEUL (22). temple gallo-romain du haut Bécherel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1997)
  • CORSEUL (22). temple gallo-romain du haut Bécherel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1997
  • COMMUNAUTE DE COMMUNES PLANCOET - V A L- D ' A RG U E NON COMMUNE DE CORSEUL « I CORSEUL (COTES-D'ARMOR) TEMPLE GALLO-ROMAIN DU HAUT-BECHEREL RAPPORT INTERMEDIAIRE DE FOUILLE PROGRAMMEE 1996 PRESENTE PAR ALAIN PROVOST SITE N° 22 048 30 AH AUTORISATION DE FOUILLE PROGRAMMEE
  • PLURIANNUELLE 1996-1997 EN DATE DU 19 AVRIL 1996 PROGRAMME H15 : SANCTUAIRES ET LIEUX DE PELERINAGE PROTOHISTORIQUES ET GALLO-ROMAINS SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE XPŒ CONTRAT DE PLAN ETAT/REGION 1994-1998 AUTRES PARTENAIRES : DEPARTEMENT DES COTES-D'ARMOR COMMUNAUTE DE
  • Régional de l'Archéologie et Yves MENEZ, Conservateur du Patrimoine. SOMMAIRE Introduction 1. Rappel des travaux d'évaluation conduits en 1995 2. Le programme de 1996 2.1. Le décapage 2.2. Les sondages 3. Les principaux résultats 3.1. La cella 3.2. Le déambulatoire 3.3. La galerie
  • . Bilan de la campagne de 1996 4.2. Perspectives pour la campagne de 1997 47 figures : 33 clichés et 14 planches. INTRODUCTION Le temple du Haut-Bécherel dit « Temple de Mars » par référence à l'identification de Corseul avec le « Fanum Martis » de la Table de Peutfnger s'inscrit
  • savoir, l'absence de structures d'envergure, en dur ou fossoyées. 2. LE PROGRAMME DE 1996 Les travaux de terrain, d'une durée de 10 semaines, se sont déroulés en 2 sessions : -du 10 avril au 3 mai : décapage mécanique, suivi de l'essentiel du décapage manuel ; -du 1 Juin au 15
RAP01415.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). l'acqueduc gallo-romain. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996)
  • CARHAIX-PLOUGUER (29). l'acqueduc gallo-romain. rapport de synthèse de fouille programmée 1994-1996
  • r L ' A Q U E D U CG A L L O R O M A I N DE C A R H A I X (COTES-D'ARMOR - FINISTERE) R A P P O R T D'OPERATION P R O G R A M M E E P L U R I A N N U E L L E 1994 -1996 présenté par Alain PROVOST et Bernard LEPRETRE I m I i i -, L'AQUEDUC GALLO-ROMAIN DE CARHAIX (COTES
  • -D'ARMOR - FINISTERE) RAPPORT D'OPERATION PROGRAMMEE PLURJANNUELLE 1994-1996 PRESENTE PAR ALAIN PROVOST ET BERNARD LEPRETRE AUTORISATION N° 001211 EN DATE DU 26 AVRIL 1994 PROGRAMME H05 : "L'EAU COMME MATIERE PREMIERE ET SOURCE D'ENERGIE" AVEC LE CONCOURS DE: ETAT, MINISTERE DE LA
  • produit pour ce rapport. Nos travaux ont été présentés et débattus lors de diverses réunions : lors du séminaire de Nantes du 8 novembre 1995 sur les aqueducs antiques de l'Ouest et lors du colloque de Limoges des 10 et 11 mai 1996 sur les aqueducs de la gaule romaine et des régions
  • Occidentale était programmée pour 1996. Elle est reportée à 1997 compte tenu de la réduction budgétaire du programme de 1996 suite à la défection d'une collectivité territoriale. Cette étude s'appuie pour une part sur l'analyse des archives du syndicat intercommunal des eaux du centre
  • choix du rapport La somme des données issues des 3 années de recherches est telle qu'il était inconcevable de présenter durant le bref laps de temps subsistant entre lafindes recherches (novembre 1996) et la fin de l'année en cours, l'ensemble des analyses et une synthèse approfondie
  • CARHAIX-PLOUGUER Coordonnées Lambert I : OX= 163,825 OY= 1080, 475 Sondage ; autorisation n° 96- ; mai 1996. Distance par rapport au point origine à CARHAIX : 2400m. Problématique : sur cette section, propriété communale à vocation urbanistique à moyen terme du fait de
  • Sondage ; autorisation n° 1996-096 ; septembre 1996. Distance par rapport au point origine à CARHAIX : 6250m. Problématique : la découverte, lors d'une mission photographique aérienne en juillet 1996, dans le cadre de son opération de prospection, par M. GAUTIER, d'indices
RAP01385.pdf (PLEUMEUR-BODOU (22). enez bihan. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • PLEUMEUR-BODOU (22). enez bihan. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • ENEZ BIHAN EN PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) 2 septembre - 28 septembre 1996 Rapport de fouille programmée triennale (1ère année) Marie-Yvane DAIRE Chargée de Recherche au C.N.R.S. U.M.R. 153 - RENNES r J 3 Z S ENEZ BIHAN EN PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) 2 septembre - 28
  • septembre 1996 Rapport de fouille programmée triennale (1ère année) Marie-Yvane DAIRE Chargée de Recherche au C.N.RS. U.M.R. 153 - RENNES 2 SOMMAIRE page Fiche signalétique 3 I - Organisation de la campagne et remerciements 4 II - Problématique des recherches 5 1 - Le
  • contexte général 5 2 -Le site d'Enez-Bihan 5 III - Présentation géographique et archéologique du site IV - Rappel des principaux résultats des recherches antérieures 1 - Prospections et sondages (1994) 2 - Fouille programmée annuelle (1995) 8 10 10 11 V - La fouille de 1996
  • Cadastre : Année cadastrale : 1987 ; parcelles E 28 et E 29. Coordonnées Lambert : (Zone I) X = 168,600 ; Y = 1139,350. Propriétaire du terrain : M. L'Héréec, Ploulec'h (22). Fouille programmée annuelle : opération n° 1996-041 Programme : H13 (Les ateliers antiques : organisation et
  • fouille programmée annuelle en 1995 (responsable M.Y. Daire). Surface fouillée : 170 m2 au total (dont 85 m2 en 1996). Surface estimée du site : 300 m2. Mots clés : - sur la chronologie : Age du Fer, La Tène, Néolithique, époque gallo-romaine. - sur la nature des vestiges immobiliers
  • - Organisation de la campagne et remerciements La première campagne d'une fouille programmée triennale s'est déroulée sur Enez Bihan (Pleumeur-Bodou, 22) du 2 au 28 septembre 1996. Cette campagne de recherche faisait suite à une opération de sondages et prospection thématique réalisée
  • matériel, l'équipe était basée en hébergement en dur sur le continent et passait de l'île à la côte chaque matin et chaque soir, en bateau ou à pieds secs selon les marées. En 1996, ces recherches ont bénéficié d'une subvention de la part du Ministère de la Culture, pour un montant de
  • structure se prolongeant sous la banquette en direction de la falaise. 13 V - La fouille de 1996 : principaux résultats (fig. 4, 5 et 6) La surface totale fouillée en 1996 est de 84 m2. La principale zone de fouille de 1996 a été ouverte conformément au projet proposé (cf. rapport
  • a g o 1994 + 37 clément de briquelage pierre brûlée argilo c r u o c o m p a c t e cailloutis [• '• •' 'I sédiment brun Figure 4 - Enez Bihan, relevé du plan de la zone de fouille de 1996, à l'issue du décapage général (en limite des niveaux 1 et 2) avec cotes de niveaux (en cm
  • par rapport au NR). r 17 Figure 5 - Enez Bihan, relevé du plan de la zone de fouille de 1996 (base du niveau 2), avec cotes de niveaux (en cm par rapport au NR). 18 Photo 1 - Enez Bihan, 1996. La zone de fouille vue de l'est, après décapage du niveau 1. 19 1 - L'atelier
  • structures (base du niveau 2), raccordé au plan partiel de la fouille de 1995. 21 Photo 3 - Enez Bihan, 1996. L'intérieur de l'atelier vu du sud-est, en fin de fouille 22 B -Lefour (photo 4) Situé globalement au centre de l'atelier et orienté nord-sud, le four ou fourneau se
  • déjà, cette stratigraphie, bien qu'incomplète, témoigne de plusieurs utilisations du four (deux niveaux noirs au moins, séparés par une couche d'argile crue). 23 Photo 4 - Enez Bihan, 1996. Le four en vue verticale, avec le niveau de briques en place. 24 C - Les cuves (photos
  • la campagne de 1996. Les cuves ont systématiquement été fouillée par moitié, de manière à étudier la stratigraphie de leur remplissage, bien que cette technique pose ici quelques problèmes comptetenu des nombreuses pierres des comblements superficiels. Sur le plan architectural
  • de l'atelier. Les dimensions de ces fosses, au niveau supérieur, sont les suivantes : - fosse n°l : Longueur N/S - 2,10 m ; largeur E/O = 0,80 m. - fosse n°2 : Longueur N/S = 2,30 m ; largeur E/O = 1,10 m. Photo 6 - Enez Bihan, 1996. La cuve 4, vue du nord. 27 28 2 - Le
  • de 1996. Un protocole d'étude des éléments de briquetages liés à la structure de production qu'est le four (boudins et briques) a été mis au point, à partir de l'expérience acquise lors de fouilles précédentes (Landrellec, par ex. ; Daire et Le Brozec, 1991) ; il est basé sur un
  • 1995-1996 à partir du mobilier (boudins de calage) collectés en 1994 et 1995, le mobilier exhumé en 1996 n'ayant pas encore été traité (fig. 7 à 10). La principale finalité de cette analyse est la prise en compte d'éléments d'argile intervenant dans le chargement du four à sel
  • (très fragmentées en général) où deux mesures au moins peuvent être faites (cf. Annexe 1). Par contre, en ce qui concernerne le four (découvert et fouillé partiellement en 1996), les éléments (briques, boudins, etc...) ont fait l'objet de prélèvements systématiques. Les boudins de
  • entrémités des boudins de calage (mobilier issu des fouilles de 1994 et 1995) (diagramme E. Le Bozec, 1996). 32 i O oo o o o Je 8 8 o o o o 8 ^ 0 0 ° oo ô 8 S o o ° o 0 \ 0 o 0 0 0 cP ° ° é- o^ o* o 8 8 ov • o o 00 o o öS« è « 8 o 00 o
  • boudins de calage (mobilier issu des fouilles de 1994 et 1995) (diagramme E. Le Bozec, 1996). Répartition par le poids OQ C •-1 ft> 90 m a 80 a> N / W S1 P D- 3 Fil 70 fi VO P B. ~ 5' V O Ui P CD 60 D-• Tm 3 50 p O 03 •-t p SJ /î 3 C a. m en m g* M c rcu a gtd
  • Bihan, sont relativement nombreuses pour un site artisanal. Le mobilier exhumé en 1994 et 1995 a déjà fait l'objet d'une étude exhaustive de détail, réalisée par F. Nédélec, dans le cadre d'un stage de Licence d'Histoire de l'Art et d'Archéologie (Université Rennes 2) (Nédelec, 1996
RAP01402.pdf (PLOULE'H (22). le Yaudet. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998)
  • PLOULE'H (22). le Yaudet. rapport intermédiaire de fouille programmée 1996-1998
  • CENTRE DE RECHERCHE BRETONNE ET CELTIQUE UNIVERSITE DE BRETAGNE OCCIDENTALE INSTITUTE OF ARCHAEOLOGY UNIVERSITE D'OXFORD LE YAUDET EN PLOULECH FOUILLE PROGRAMMEE 1996-1998 Patrick GALLIOU Barry CUNLIFFE 1996 Le Yaudet. Carte au I/25000è. Feuille de Lannion. t La sixième
  • l'Université de Brest et l'Institute of Archaeology de l'Université d'Oxford, sous la direction de Patrick Galliou et de Barry Cunliffe. La campagne 1996 Les fouilles de 1996 ont été concentrées sur la partie méridionale - la plus élevée du promontoire (figs. 1 et 2). Elles visaient
  • pierres entassées en désordre, pouvant appartenir au blocage de la porte ou bien alors au noyau même du rempart. Il fut alors décidé de les laisser en place et d'aborder le problème sous un autre angle. Deux chantiers ont ainsi été menés à bien en 1996: - deux petits sondages
  • ): Jusqu'à une date récente, ces abords étaient recouverts d'une végétation abondante, mais un examen superficiel avait déjà montré que celle-ci masquait des structures complexes en pierres sèches. Notre but, lors de la campagne de 1996, était d'éliminer cette végétation et une quantité
  • 1991 et 1996, 56 (88,8%) sont des frappes radiées, dont 49 (87,5%) sont des imitations. Les petits objets (fig. 12) Nous avons choisi d'illustrer ici quelques objets représentatifs découverts lors de la campagne 1996: 1 Moitié d'une hache polie en métahornblendite de Pleuven (F
  • . Tranchées 11 et 15. Structures t- Le Yaudet, 1996 ' tenches 11&15 F247 _F273 F376C F365) •N9190 Continued below Metres Fig. 4 Le Yaudet. Tranchées 11 et 15. Structures laténiennes et romaines Fig. 5 Le Yaudet. Tranchées 11 et 15. Structures du Haut Moyen Age mr n~ S w
  • 1996 Trench 16 (N) Section b-b with w e s t face of F 4 4 0 0 1 2 Metres West face of F440 (facing stones stippled) Fig. 11 Le Yaudet. Les abords de la porte laténienne. Tranchée 16, détails 10 cms Fig. 12 Le Yaudet. Selection de petits objets LY96 Trench 11 Feature 377