Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03033.pdf (QUIBERON (56). tertre de roch priol. rapport de diagnostic)
  • de pâtes provenant de forêts gérées de façon durable. Octobre 2014 Département du Morbihan Direction générale de l’éducation et de la culture Direction de la culture Service départemental d’archéologie 2 rue de Saint-Tropez – CS 82400 – 56009 Vannes Cedex Tél. 02 97 54 80 00
  • - contact@cg56.fr octobre 2014 Phase terrain janvier – février 2014 Tertre de Roch Priol N° de prescription : 2013-286 Commune de Quiberon (Bretagne – Morbihan) N° INSEE : 56 186 Olivier Agogué Astrid Suaud-Préault Avec la collaboration de : Gwenaëlle Hamon Aurélie CROWCH DGEC
  • : Gwenaëlle Hamon Aurélie Crowch Phase terrain : janvier – février 2014 AVIS AU LECTEUR Le présent rapport présente les résultats d’une opération de fouille préventive. Les rapports constituent des documents administratifs communicables au public, après remise au Service Régional de
  • /02/2014 – 28/02/2014 Surface du projet diagnostiquée : 2 331 m ² Mots clés des thésaurus Niveau d’apparition des vestiges : 0,25 m Chronologie : néolithique, âge du bronze, haut Moyen-âge Nature des vestiges immobiliers : tertre et coffre funéraire 1    RÉSULTATS CHRONOLOGIE
  •  service départemental d’archéologie du Morbihan (SDAM, CG 56). L’opération  a pu être réalisée en février 2014, une fois le terrain rendu accessible par l’abattage des arbres présents sur  la parcelle.    Finistère Côtes- d’Armor Ille et Vilaine Morbihan QUIBERON Roc’h Priol N 1
  •  présente un riche environnement archéologique, souvent exploré anciennement.  Pour le Mésolithique, il est à signaler tout particulièrement les sites majeurs de Beg‐er‐vil (amas coquillier  et habitat) (MARCHAND, DUPONT, 2014), situé à environ 500 m au sud de Roch Priol, et de Téviec
  •  Priol (Quiberon), et ses « empreintes » de pieds gravés. A gauche, clichés Z.  Le Rouzic en 1920 ; à droite clichés A. Suaud‐Préault en 2014      Sur  la  partie  haute  de  cette  même  roche  sont  aussi  représentées  quatre  autres  paires  de  pieds,  irrégulièrement  placés
RAP03047.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale (N° d’autorisation : n° 2014-029) 20 mai– 27 juin 2014 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléoenvironnement) : Catherine Dupont Travaux
  • (MSHB) Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Seconde année de fouille triennale 12 mai– 27 juin 2014 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2014-029 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Co-responsable (Paléo-environnement
  • Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) 1 Campagne 2014 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RÉSUMÉ DE L’OPÉRATION 2014 ............................................................................................. 6 REMERCIEMENTS
  • 2.5. L’équipe de recherche en 2014 ....................................................................... 27 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2014 .................................................................... 31 1. Conditions d’intervention
  • de tamis ....................... 78 TROISIÈME PARTIE : NOUVELLES ANALYSES, NOUVELLES ÉTUDES ...................... 81 3 Campagne 2014 1. Dynamique pédo-sédimentaire des couches d’occupation du site mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (56) (Marylise Onfray
  • PARTIE : COMMUNICATION ET MISE EN VALEUR DE L’OPÉRATION .......................................................................................................................... 141 1. Des visites, des articles et des conférences en 2014 (Catherine Dupont et Grégor Marchand
  • -cueilleurs maritimes (Seapeople – avril 2014)........................................................................................ 143 3. Expositions sur le Mésolithique en 2014 à Rennes ...................................................... 145 4. Un web-documentaire de l’Université
  • .................................................................................................... 148 2.1. Travaux réalisés en 2012 ............................................................................... 148 2.2. Travaux réalisés en 2013 ............................................................................... 148 2.3. Travaux réalisés en 2014
  • ...................................................................................................................... 152 5 Campagne 2014 Résumé de l’opération 2014 L’habitat mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (Morbihan) se manifeste par un niveau coquillier remarquablement préservé, visible dans une paléo-falaise de la cote sud de la Presqu’île. Parce qu’il ne fut occupé qu’à la fin du
  • le Mésolithique aux Champs-Libres à Rennes (avec un film spécifique sur Beg-er-Vil) et de l’organisation en avril 2014 d’une table-ronde sur les chasseurscueilleurs maritimes. 7 Campagne 2014 Rédaction du rapport Le rapport est divisé en cinq parties. La première regroupe les
  • données fondamentales autour de ce site et de la présente intervention. La seconde propose un bilan de l’opération de 2014. La troisième regroupe toutes les analyses réalisées en 2014. La quatrième fait le bilan de la communication autour de cette opération. La cinquième conclut le
  • . • Les participants au stage de tri d’octobre 2014 à l’université de Rennes 1 : Mariana Nabais, Jean-Marc Mélec, Laura Cassard, Léo Désilles, Marc Gosselin, Catherine Talide, Anaïs Marrast, Maëva Vautier, Dalia Gasparini, Anne Guillemot, Pierre Cappé, Lucie Buttier, Florian Chabridon
  • , tamiseur de choc, pour son implication hors du commun dans cette opération. • Madame Marie-Yvane Daire pour l’intégration de cette opération dans le programme « Arch-Manche » programme Interreg IVA « 2 seas », avec un soutien financier du fonds FEDER. 9 Campagne 2014 • Monsieur
  • , élevée de seulement 5 m NGF (figure 1.1). Figure 1.1. Position du site mésolithique au sud de la Presqu’île de Quiberon (Morbihan) (DAO : L. Quesnel). 11 Campagne 2014 Figure 1.2. Le site vu du sud en 2014, avec en bas à gauche le poste de tamisage (cliché : G. Marchand). Ses
  • m² en 1987 et 5 m² en 1988 (figure 1.3). Le tamisage systématique à l’eau et la qualité de l’enregistrement des données en 3D (sur fiches papiers et plans sur papiers millimétrés) permettent d’y revenir sans guère de problème. Par ce moyen, et grâce à la 13 Campagne 2014
  • rapport avec le milieu marin (poires brûlées ou brindilles). Elles conduisent à vieillir de presque 1500 ans l’occupation de ce site par rapport à ce qui était initialement connu et à le placer intégralement dans l’intervalle 6200-6000 avant notre ère (figure 1.4). 15 Campagne 2014
  • dégradation des restes coquilliers hors fosse peut-être liée à un piétinement prolongé des autres zones. 17 Campagne 2014 Figure 1.6. La malacofaune marine de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) 1 : Patella sp. ; 2 : Osilinus lineatus ; 3 : Littorina littorea ; 4 : Nucella lapillus ; 5
  • estimations demandent à être approfondies par des prélèvements maîtrisés et une analyse affinée de leur degré de conservation. 19 Campagne 2014 Les données archéozoologiques permettent aussi d’aborder des informations sur les mouvements des populations qui ont fréquenté le littoral
  • de foyer et vestiges archéologiques semblent jaillir d’un niveau archéologique très érodé par l’océan (Photo : G. Marchand). Figure 1.9. Recul du trait de côte au cours du temps sur le fonds IGN (DAO et traitement : C. Netter). 21 Campagne 2014 En 2012, Camille Netter
  • , en revanche les roches de l’intérieur (phtanite, ultramylonite, cataclasite) ne sont jamais trouvées sur la 23 Campagne 2014 • • côte. Il semblerait donc que la matière circule par échanges entre ces zones plutôt que par migrations périodiques d’un groupe (auquel cas, nous