Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > opération préventive de diagnostic (retirer)
  • Département > 22 (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
opération préventive de diagnostic [X]
Commune
Département
22 [X]
Date (Année)

161 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02499.pdf (PLUDUAL (22). pen hastel. rapport de diagnostic)
  • PLUDUAL (22). pen hastel. rapport de diagnostic
  • 22
  • ovoïdal se greffant au fossé de contrescarpe de la motte. 3 Pludual (22) - Pen Hastel 1 - D o n n é e s a d m i n i s t r a t i v e s et s c i e n t i f i q u e s d e l'opération PLUD 4>t SAINT-BRI EUC • RENNES Fig. 1 : localisation de la commune de Pludual (DAO. T. Béthus
  • diagnostiquée dans le hameau de Pen Hastel (DAO. T. Béthus/Inrap) archéologiques Pludual (22) - Pen Hastel REÇU LE Liberté • Égalité • Fraternité RÉPUBLIQUE F r a n ç a i s e M I N I S T E R E DE L A C U L T U R E E T DE L A C O M M U N I C A T I O N 3 1 ÂÛilT 2009 ¿J ' ' ^ . R
  • régional de l'archéologie, Stéphane Deschamps destinataires : S. Le Guen INRAP copie à mairie de Pludual préfecture de région 7 Pludual (22) - Pen Hastel FICHE DE PROJET DE DIAGNOSTIC Réf. du projet : DA05033101 Affaire suivie par : Michel BAILLIEU 1 .IDENTIFICATION 1.1 Site
  • - - 22 290 TREMEVEN Monsieur LE GUEN 1.3 Service instructeur Bretagne 02 99 84 59 00 / 02 99 84 59 19 Yves Menez Service régional de l'Archéologie de : Téléphone / télécopie Dossier suivi par 1.4 Opération Arrêté préfectoral n°2009-020 du 26/02/2009 reçu à l'Inrap le 10/03/2009
  • / Inrap) 8). Fig. 5 : vue depuis l'ouest de la motte de Pen Hastel masquée par la végétation (Ci. T. Béthus / Inrap) 11 Pludual (22) - Pen Hastel 2-1-3 Méthodologie L'intervention s'est déroulée du 5/10/09 au 7/10/09, à deux personnes. Trois tranchées large de 2,50m ont été
  • inventaire p. 15). Fig. 7 : vue de la structure 1 (Cl. T. Béthus / Inrap) 12 Rapport de sondages archéologiques 13 Pludual (22) - Pen Hastel 2-3 Conclusion L'existence d'une basse-cour ou d'aménagements périphériques associés à la motte de Pen Hastel n'a pas été observée dans la
RAP02355.pdf (GOUAREC (22). l'établissement gallo-romain de la chapelle Saint-Gilles. rapport final de diagnostic)
  • GOUAREC (22). l'établissement gallo-romain de la chapelle Saint-Gilles. rapport final de diagnostic
  • 22
  • , Stéphane Jean, et Pierrick Leblanc Institut national de recherches archéologiques préventives Z1SS 2 Avril 2008 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles SOMMAIRE 1 . Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Générique - Notice scientifique Fiche
  • établissement atypique ? 2.3.1. Des caractéristiques architecturales insolites 2.3.2. Des comparaisons lointaines 2.3.3. Une localisation particulière 2.4. Conclusion, Bibliographie Table des illustrations. 3 . Inventaires techniques _p. 20 P PPP- 20 22 22 25 _p. 27 _p. 27 _ P- 27 p. 30
  • p. 30 p. 31 _p. 31 P- 32 p. 32 p. 33 p. 33 p. 34 p p. p. p. 36 36 37 39 _p. 41 —P 42 _p. 43 P 45 3 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 1 Données administratives, techniques et scientifiques Gouarec (22
  • RFO : Jean Gaétan Stéphane TITRE L'établissement gallo-romain de la Chapelle Saint-Gilles à Gouarec (22) Sous-titre : Rapport Final d'Opération 31/03 - 18/04/2008 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 47 nbrefig. : 29 6 17,60 m de côté. Bretagne Gouarec (22) - Chapelle Saint
  • C O R VEST, Carhaix-Plouguer (29). 7 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 NOTICE SCIENTIFIQUE Fig. 1 : vue générale de la fouille (cl. G. Le Cloirec / Irtrap 2008). Des vestiges archéologiques ont été mis au jour par des travaux de terrassement dans le
  • souligne certainement l'influence locale du notable qui l'a fait bâtir. 8 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 FICHE D'ETAT DU SITE Les tranchées réalisées dans la partie ouest de la zone de prescription ont été remblayées à l'issue de notre intervention. Le reste de
  • commenceront et qu'un engin sera de nouveau surplace. _ 100 m emprise de la prescription de diagnostic • localisation de la structure à vérifier Fig. 2 : localisation d'une anomalie à vérifier (D.A.O. S. Jean et G. Le Cloirec /Inrap - 2008) 9 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles
  • Avril 2008 frtPirksd Kernéve? ?c at Mar O Fig. 3 : localisation 10 du site sur la carte IGN 0818 O Guémené-sur-Scorff 100 au l/25000e IT) Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 emprise de la prescription de diagnostic Fig. 4 : localisation des sondages dans
  • le cadastre actuel 11 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 Liberté • Egalité - Fraternité RÉPUBltQUB FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION PREFECTURE DE LA REGION BRETAGNE le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d'ille-et-Vilaine
  • application des article 28 à 34 du décret n° 2004-490 susvisé Il sera exécuté conformément au projet d'opération élaboré par cet opérateur sur la base des prescriptions annexées au présent arrêté Copie de l'arrêté de prescription 12 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril Article
  • l'archéologie, Stéphane Deschamps destinataires : mairie de Gouarec INRAP copie à préfecture de région Copie de l'arrêté de prescription Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril Liberté • Egalité • Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
  • conservateur régional de l'archéologie, Copie de l'arrêté de prescription 14 2008 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 i A4 Poi trait Page 1 sur1 Département des Côtes d'Armor - Communauté de communes de Kreiz-Breizh Commune de Gouarec Extrait du plan cadastral
  • Copie de l'arrêté de prescription 15 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril Page 2 sur 3 FICHE DE PROJET DE DIAGNOSTIC Réf. du projet : DA05024301 Affaire suivie par : Michel BAILLIEU I IDENTIFICATION I I Site Département : Commune : Lieu-dit Nature du projet : Références
  • cadastrales Côtes d ' A r m o r GOUAREC Chapelle Saint Gilles Aménagements pnblics Section B2 n° 195 1,2 Aménageur Collectivité MAIRIE DE GOUAREC Hôtel de Ville - - 22 570 GOUAREC Mairie de Gouarec (02/96/24/90/22) Son Maire Nom ou raison sociale : Adresse Téléphone / télécopie
  • de diagnostic 16 DA05024301 - G O U A R E C , Chapelle SaintGilles 14 janvier 2008 2008 Avril Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles 2008 Page 3 sui 3 4 M E I H O D E S ET IECHNIQUES ENVISAGEES Le diagnostic consistera dans la réalisation de tranchées de sondage d'environ
  • Scientifique et Technique DA0502430] - GOUAREC, Chapelle Saint Gilles 14 janvier 2008 Copie du projet de diagnostic 17 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 REÇU LE t î FEV. 2008 Liberté • Égalité • Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE A
  • matière d'archéologie préventive, notamment son article 13 VU l'arrêté n° 2007-110 du 30 novembre 2007 portant prescription d'un diagnostic archéologique à réaliser à Gouarec - chapelle Saint-Gilles (22); CONSIDERANT que le responsable d'opération n'a pas été désigné par l'arrêté
  • affaires culturelles est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera notifié au directeur de l'Institut national de recherches archéologiques préventives, à monsieur le maire de Gouarec (22) Fait à Rennes, le 15 février 2008 pour le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d'HIe
  • et Vilaine, le directeur régional des affaires culturelles, le conservateur régionajde l'archéologie, Stéphane Deschamps destinataires ; INRAP Gaétan Le Cloirec copie à mairie de Gouarec Copie de l'arrêté de désignation 18 Goitarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril
  • 2008 Résultats de l'opération 19 Gouarec (22) - Chapelle Saint-Gilles Avril 2008 2 . 1 . Cadre de l'opération 2.1.1. Les motifs de l'intervention Un décapage de la terre végétale a été réalisé au printemps 2006 au nord du cimetière initial de la Chapelle Saint-Gilles à
RAP02114.pdf (GUINGAMP (22). couvent des Ursulines. dfs de diagnostic)
  • GUINGAMP (22). couvent des Ursulines. dfs de diagnostic
  • 22
  • Enregistrements 10 Mobilier 11 RÉSULTATS 12 SONDAGES DANS LE CLOÎTRE 12 Tranchées let 2 (fig. 8) 13 Tranchée 3 (fig. 9) 17 Tranchée 4 19 Tranchée 8 (fig. 10) 19 SONDAGES DANS LES COURS EST ET NORD 21 Tranchée 5 21 Tranchée 6 22 Tranchée 7 23 Tranchée 9 23 CONCLUSION
  • 22 Tranchée 4 Cette tranchée, dont les niveaux supérieurs n'ont livré que des remblais de démolition contemporains, se remplissait d'eau au fur et à mesure de son ouverture rendant ainsi impossible toute observation (photo 13). Photo 13- La tranchée 6 vue vers l'est en cours
RAP02226.pdf (PLURIEN (22). les Cognets, rue du stade. dfs de diagnostic)
  • PLURIEN (22). les Cognets, rue du stade. dfs de diagnostic
  • 22
  • 6 N° de prescription : 2006-47 N° INSEE de la commune : 22 242 N° de projet Inrap : DA16014701 INRAP - Direction interrégionale Grand ouest - Adresse : 37, rue du Bignon CS67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid
  • Tranchée 13 37 Tranchée 14 38 Tranchée 15 40 Tranchée 16 41 Tranchée 17 43 Tranchée 18 44 Tranchée 19 44 Tranchée 20 44 Tranchée 21 45 Tranchée 22 46 Tranchée 23 47 Tranchée 24 49 Tranchée 25 50 Tranchée 26 51 Tranchée 27 52 Tranchée 28 52 Tranchée 29 52
  • : Côtes d'Armor Commune : Plurien Lieu-dit ou adresse : Rue du Stade Code INSEE : 22 242 Coord. Lambert : altitude : m NGF Cadastre année : Plurien, ZA 275, 276 et 277, Les Cognets, rue du Stade X: Y: Statut du terrain : (au regard des législations sur le patrimoine et
  • : Lotissement Opérateur chargé des travaux : INRAP interrégion Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 46591 m2 Dates d'intervention sur le terrain : 22/08/2001 Surface diagnostiquée : % de la surface sondée : 7,56 Résultats Problématique de recherche et principaux résultats : Le
  • de séparations agraires. Les tranchées 6, 22, 25, 26, 29 et 30 ont livré des scories de fer, pour un poids total de 4kg, dont la plus grosse partie a été trouvée dans les fossés de la tranchée 26 (3,200 kg), indiquant ainsi la proximité d'un site artisanal situé à la périphérie
  • . 19 Dans les tranchées 22 et 17 on a recueilli des tessons de sigillée du IVe siècle ap. indiquant un abandon tardif du site. Toutefois aucun mobilier pouvant être attribué au haut Moyen-âge n'a été découvert. Figure 8- En haut céramique sigillée d'Argonne avec décor à la
  • même remplissage de limon gris clair homogène. Figure 9 - Plan de détail et coupes des tranchées 22 1 et 3 TRANCHÉE 11 Superficie : 109 m Altitude d'apparition des vestiges : -0,50 m de la surface 2 Dans ce sondage, les deux périodes sont représentées, uniquement par des
  • trous de poteaux. Le fait 7 recouvre le fait 17, le 9 passe sur le 8, le 18 sur le 23, le 19 sur le 22 et le 17 sur le 20. Seuls les fossés 8 et 15 ont livré de la céramique néolithique. Les structures les plus récentes ont livré de la céramique de l'époque antique (F1, 6, 7, 17, 18
  • tessons antiques (fragment d'amphore et commune) ont été découverts parmi les pierres. 41 Figure 22 - Plan de détail de la tranchée 42 16 TRANCHÉE 11 Superficie : 117 m Altitude d'apparition des vestiges : -0,70 m de la surface 2 Cette tranchée a livré plusieurs fossés dont un
  • à la surface du F2. Figure 25 - Plan de détail de la tranchée 46 22 TRANCHÉE 23 Superficie :111m Altitude d'apparition des vestiges : -0,55 m de la surface 2 Quatre trous de poteau et trois traces linéaires y ont été découverts. Le fossé F3 contenait des fragments de
  • tranchées (en orange) et des structures (en noir) qui ont livré du mobilier antique 19 Figure 8 - En haut céramique sigillée d'Argonne avec décor à la molette. En bas céramique commune 20 Figure 9 - Plan de détail et coupes des tranchées 1 et 3 22 Figure 10 - Plan de détail de la
  • détail de la tranchée 15 40 Figure 22 - Plan de détail de la tranchée 16 42 Figure 23 - Plan de détail de la tranchée 17 43 Figure 24 - Plan de détail de la tranchée 21 45 Figure 25 - Plan de détail de la tranchée 22 46 Figure 26 - Plan de détail de la tranchée 23 48
  • 52 61 LES INVENTAIRES INVENTAIRE DES DONNÉES STRATIGRAPHIQUES ET STRUCTURES ARCHÉOLOGIQUES sondage 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 Moyenne Nbre Vignette Longueur Largeur Surface Stériles Faits Nbre F. sondés (m2
RAP02034.pdf (TRÉMÉVEN (22). château de Coat-Men. dfs de diagnostic. rapport intermédiaire)
  • TRÉMÉVEN (22). château de Coat-Men. dfs de diagnostic. rapport intermédiaire
  • 22
  • 2004 Jocelyn MARTINEAU Frédéric BOUMER, Fabien SANZ-PASCUAL Marc DUMAS, Gilles FEUILLET, Emmanuelle COFFINEAU Autorisation n° : 2004 - 020 S.R.A. BRETAGNE 2004 TREMEVEN Château de Coat-Men (22) Diagnostic Archéologique du 18/10/04 au 05/11/04 RO : Jocelyn Martineau, INRAP Note de
  • Coat-Men en Tréméven (22) a débuté par le débroussaillage intégral du site. Aucune structure émergente n'est apparue à la surface après trois jours de débroussaillage manuel réalisé sous surveillance archéologique (coupe du bois et ramassage), si bien qu'il a été décidé de passer au
  • =121300 - - Y=121280 DONJON ech. : l/500e Plan général du diagnostic archéologique ARRETE N ° : 2004/ 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men sondage 04 sondage 05 sondage 03 cààriaqe Courbes de
  • de Coat-Men ^rr— Niveau d'apparition du toit rocheux ARRETE N° : 2004 / 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Aimor (22) Le Donjon de Coat-Men Donjon, report du plan du 1er niveau relevé par la SEHAG en 1993 sur l'arase
  • relevée en 2004 Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : J. Martineau Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.05 sondage Ol - coupe nord sondage 02 coupe sud ouest sondage 01 coupe nord sondage 02 - coupe sud ouest Donjon, fossés et
  • talus sud-ouest, coupes stratigraphiques Airété N° : 2004 / 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men D détail 1 détail 2 coupe stratigraphique nord (CD) . : l/100e Donjon, plan et coupe
  • stratigraphique nord 5m Tremeven Côte d'Armor (22) Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Le JJonjon de Coat-Men P1.07 F 96,00 96,00 95,00 substrat coupe stratigraphique nord / détail 1 (EF) ech. : l/50e Donjon, plan et coupe
  • stratigraphique nord détaillée Tremeven Côte d'Armor (22) Autorisation N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Le Donjon de Coat-Men P1.08 coupe stratigraphique nord-est / détail 2 (GH) 0 ech. : l/50e Donjon, détail de la semelle de fondation nord-est 2,5 m
  • Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.09 Elévation ouest (AB) Donjon, plan et élévation ouest ech. : 1/100e Autorisation N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual
  • Tremeven Côte d'Aimor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.10 coupe nord est coupe sud ouest coupe nord est coupe sud ouest donjon, coupes stratigraphiques et élévations ouest Tremeven côte d'armor (22) Autorisation N° J. Martineau Site N° TOPO : F. Boumier/ DAO : F. Sanz-Pascual
  • ° : Tremeven Côte d'Armor (22) J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Le Donjon de Coat-Men 9M0 94,00 93.00 93,00 HL détaU 2 détail 2 sondage 05 - coupe nord ouest sondage 06 coupe nord ouest sondage 06 coupe sud est substrat sondage 06 - coupe sud est S5
  • , S6, fossés et talus nord-est, coupes stratigraphiques Arrêté N° : 2004/020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men Echelle en X : 1/300 Echelle en Y : 1/300 A P C : 90.00 m S R ss s 11 i
  • partielles T N 10 «S3 1.032 3 320 15 .841 g 0.858 S S 1.468 0.937 § 1.662 (f S3 3 1941 1.796 ¡5 1,176 fig.02 - Profil nord-sud 2 î-» Ja- Profils topographiques est-ouest et nord-sud Tremeven Côte d'Armor (22) Arrêté N° : 2004/020 Site N° : J. Martineau T O P O
  • : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Coat-Men 5 67 10 U a a So 16 12 s 18 19 20 21 22 2324 226 27 28 30 32 33 ss £3 s § 1.778 17 § SI 2 § 5 s s 2.533 «35 S¡ 1330 1.468 0.882 1.029 1.056 1.838 43 44 45 fi 8 S 464718 § s § C B S 1.509 1391
  • -» Profils topographiques sud-est / nord-ouest et nord-sud Arrêté N° : 2004 /020 Site N° : Tremeven Côte d'Arm or (22) J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Coat-Men m «ss
RAP02060.pdf (TRÉMÉVEN (22). château de Coëtmen. dfs de diagnostic. rapport final)
  • TRÉMÉVEN (22). château de Coëtmen. dfs de diagnostic. rapport final
  • 22
  • (22 370 0001 AH) Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de prescription n° 2004 / 020 Sous la direction de Jocelyn Martineau Avec la collaboration d e : Emmanuelle Coffineau, Marc Dumas, Gilles Feuillet, Fabien Sanz-Pascual, Frédéric Boumier Octobre-Novembre 2004 mo SERVICE
  • -L'occupation primitive 13 4.2 -Le donjon 13 4.3 -La stratigraphie dans le donjon 14 4.4-Le 16 rempart ouest 4.5- Les fossés et l'enceinte de la basse-cour 18 4.6- L'enceinte de la basse-cour 18 4.7-Le 20 talus de contrescarpe 4.8-L'entrée 22 4.9 - L'absence de vestiges
  • d'habitat à l'intérieur de l'enclos fortifié 22 5 - Conclusions et perspectives de recherche 23 6 - Annexes 25 6.1 - Le mobilier céramique (par Emmanuelle Coffineau) 25 6.2 - Le mobilier non céramique : la plaque en os décorée (par Jean-François Goret) 27 notes de 30 fin
  • Bibliographie 31 1 DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Jocelyn Martineau, INRAR 2004 Résumé Ce rapport présente les résultats du diagnostic archéologique réalisé sur le site du château de Coëtmen en Tréméven (22), du 18 octobre au 9 novembre 2004. L'objectif de l'opération était d'estimer l'état
  • M E N EN TRÉMÉVEN Côte d'Armor DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE JocclynMartincau, 1NRAP2 ,004 FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE N° de site : Département : Commune : Lieu-dit : 22 370 0001 EA Côtes d'Armor TREMEVEN Château de Coëtmen Propriétaire(s) du terrain : Protection
  • -Brieuc - 22). Le paysage bocager du Goëllo est découpé par deux principales vallées, le Jaudy et le Trieux, qui drainent de nombreux affluents profondément encaissés jusqu'au littoral. L'un d'entre eux, la Leff, coule au leverei Il Fig.03 : Carte géologique au 1/50000°. La carrière
  • % f GUN IGA IMP 1 SAINT-MALŒ Cîj NX MONT-SAINT-MICHE SAINT-BRIEUC 22 - CÔTES-D'ARMOR - FINISTERE LA ROCHE GOYON LA HUNAI O t .9 PN IAN l QUINTIN M CORLAY Íf CHATEAULIN ! r . ] CHATEAUNEAUF-DU-FAOU .. ^JC QUIMPER 'V- LACHEZE C~ " / W ROHAN W 35 - ILLE-ET
  • maîtrise d'Histoire de l'Art et d'archéologie sur Tonquédéc (22) et le D.E.A. qui a suivi sur Suscinio (56) ont à l'inverse peu de chances d'aboutir à un chantier de fouille exhaustif 6 . L'équipe de castellologie de l ' U M R 6569 de l'Université de Poitiers reste à ce jour la seule
  • Préventive - qui accepte à titre exceptionnel la gestion d'opérations de fouilles programmées - et financées par l'état et les collectivités territoriales. La fouille du château du Guildo (22), démarrée en 1995, a ainsi ouvert le champ à d'autres fouilles telles qu'au château de la Roche
  • complexes, tels qu'aux châteaux de Guingamp (22) ou de Châteaubriant (44) 1 8 . Le Guildo et la RocheMaurice ont enfin servi de lieu de formation pour de nombreux étudiants en archéologie, certains d'entre eux ayant initié leur propre programme où sont en voie de le faire dans les
  • . 3 - Les résultats Les châteaux du Guildo (22), de la RocheMaurice (29), de Guingamp (22) et de Châteaubriant (44) restent donc les seuls édifices à faire aujourd'hui l'objet de fouilles archéologiques importantes. Les résultats de ces quatre opérations attendus pour les années
  • 2006 et 2007 devraient renouveler considérablement l'histoire de la fortification bretonne, du Xle siècle au XVe siècle. Il faut ajouter à cela le château de Tréméven (22), d'Ancenis (44) et de Clisson (44), dont les diagnostics positifs pourraient aboutir à des fouilles importantes
  • sur l'emprise du site fortifié. Celle du donjon apparaît en arrière plan (photo Hervé Paitier, INRAP, 2004) le S.R.A. de Bretagne et la SEHAG 22 . Six autres tranchées de sondage ont ensuite été ouvertes sur les abords du site, afin de localiser l'emprise de la fortification
  • a empêché un décapage plus étendu qui aurait permis de vérifier sa présence. Il se peut que la courtine repérée contre le donjon se prolonge vers le nord-est, se rattachant ainsi à l'enceinte de la basse-cour sans couper de fossé. is Ech 1:6 Fig.22 : Céramiques complètes De nombreux
  • générale du sondage 6 depuis l'entrée du site vers le sud 22 CHÂTEAU DE C O Ë T M E N EN T R É M É V E N Côte d'Armor nord-ouest de la tour et orienté vers le nord-est. Son épaisseur invite à restituer une grande hauteur, peutêtre équivalente à celle du donjon. En revanche, le
RAP02382.pdf (LANNION (22). crec'h liar, beg léguer. rapport de diagnostic)
  • LANNION (22). crec'h liar, beg léguer. rapport de diagnostic
  • 22
RAP02559.pdf (PLOUISY (22). ZAC de Kérisac (tranche 1) : les vestiges protohistoriques et antiques. rapport de diagnostic)
  • PLOUISY (22). ZAC de Kérisac (tranche 1) : les vestiges protohistoriques et antiques. rapport de diagnostic
  • 22
  • Rapport final d’opération Plouisy (22), ZAC de Kerisac (tranche 1) Les vestiges protohistoriques et antiques Jean-François Villard Inrap Grand Ouest Avril 2010 Rapport final d’opération Plouisy (22), ZAC de Kerisac (tranche 1), Les vestiges protohistoriques et antiques
  •                                                                            3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
  • .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. T. Numéro 1 2 3 4 5 8 9 10 11 12 13a 13b 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35
  • B 35 B 7 et B 8 B 7 et B 8 B8 B 7 à B 11 B 12 à B 15 B9 B9 B9 B 9 et B 10 B 10 et B 11 B 10 et B 11 B 10 et B 18 B 10 et B 18 B 10 et B 11 B 12 à B 14 B 12 à B 14 B 13 B 14 B 15 B 15 B 15 B 18 B 19 B 20 B 22 B 22 à B 26 B 22 B 22 B 24 et B 25 B 25 B 25 B 28 à B 32 B 30 B 31 B 32
  • B 32 B 33 B 33 B 34 B 42 et B 43 B 42 et B 43 B 42 B 42 B 43 B 44 B 43 à B 45 B 45 B 45 B 46 et B 47 B 50 B 50 T. 62 Us. 01 Us. 02 Us. 10 S. 1 S. 2 S. 3 S. 6 S. 7 S. 8 S. 9 S. 10 S. 11 S. 12 S. 13 S. 14 S. 15 S. 16 S. 17 S. 18 S. 19 S. 20 S. 21 S. 22 S. 24 S. 25 S. 26 S. 27 S
RAP02589.pdf (LANNION (22). le terrain des sports du forlac'h. rapport de diagnostic)
  • LANNION (22). le terrain des sports du forlac'h. rapport de diagnostic
  • 22
  • ______________________ Références de l’opération ___________________________ Dates d’intervention sur le terrain Numéro de l’arrêté de prescription Du 11/05/2010 au 12/05/2010 2009-124 Code INSEE Numéro de l’arrêté de désignation du responsable 22 113 2010-042 ___________________________ Surfaces
  • ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 1. Le cadre de l’opération 1.1 Les motifs de l’intervention Dans le cadre d’une demande volontaire de diagnostic portant sur un terrain de sport dénommé le Terrain du Forlac’h situé Impasse du Parc des Sports sur la commune de Lannion (22), le Service Régional de l’Archéologie
  • – RFO de diagnostic Lannion – Terrain du Forlac’h 2010 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------22 fig. 2 Localisati on de l ’emprise d u d iagnostic (en rou ge) et
RAP02591.pdf (LANNION (22). projet d'aménagement de Kervouric. rapport de diagnostic)
  • LANNION (22). projet d'aménagement de Kervouric. rapport de diagnostic
  • 22
  • ’intervention approuvé ou autorisé par le préfet de la région Arrêté de désignation du responsable scientifique Les résultats 21 1. Le cadre de l’opération 21 21 22 23 1.1 1.2 1.3 1.4 Les motifs de l’intervention Le contexte topographique et géologique Le contexte archéologique
  • l’arrêté de prescription Du 03/05/2010 au 10/05/2010 2009-101 Code INSEE Numéro de l’arrêté de désignation du responsable 22 113 2010-041 ___________________________ Surfaces Référence du projet INRAP Emprise prescrite DA05034801 30796 m
  • -dit Kervouric sont situées à l’ouest de la commune de Lannion (22) sur un replat localisé sur le versant nord de la vallée du Léguer. Les vestiges archéologiques les plus remarquables mis au jour témoignent d’une occupation du site au Néolithique. La découverte de fosses dont le
  • portant sur un terrain situé au lieu-dit Kervouric sur la commune de Lannion (22), le Service Régional de l’Archéologie a été saisi par la mairie. En raison de leur localisation, ces travaux étaient susceptibles d’affecter des éléments du patrimoine archéologique. Afin de mettre en
  • de p lan ca dastra l. Inrap – RFO de diagnostic Lannion – Kervouric 2010 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------22 Le niveau superficiel de terre végétale, de
  • diagnostic. 20 21 22 23 fig. 22 Fo sse 5, tranchée 13. Vue en plan. © Eric Nicolas fig. 23 Fo sse 5, tranchée 13. V ue en cou pe. © Eric Nicolas 31 Inrap – RFO de diagnostic Lannion – Kervouric 2010
  • 5 2 3 19 6 21 3 1 111 Masse (g) 84 28 786 22 22 92 130 50 288 24 36 1580 Tranchée 13 -Décapage : un fragment de bord à lèvre aplanie et épaissie appartenant à un individu au profil indéterminable (fig. 24). La lèvre est ornée d’une série de coups de poinçons à section
RAP02590.pdf (LANNION (22). projet d'aménagement de Kerhoers. rapport de diagnostic)
  • LANNION (22). projet d'aménagement de Kerhoers. rapport de diagnostic
  • 22
  • ’intervention approuvé ou autorisé par le préfet de la région Arrêté de désignation du responsable scientifique Les résultats 21 1. Le cadre de l’opération 21 21 22 23 1.1 1.2 1.3 1.4 Les motifs de l’intervention Le contexte topographique et géologique Le contexte archéologique
  • /2010 au 30/04/2010 ___________________________ Codes 2009-118 modifiant l’arrêté 2008-108 Code INSEE Numéro de l’arrêté de désignation du responsable 22 113 ___________________________ Surfaces 2010-040 Emprise prescrite ___________________________ Coordonnées géographiques
  • concernées par le projet d’aménagement implanté à proximité de la ferme de Kerhoers sont situées à l’ouest de la commune de Lannion (22) au sud du cours du Léguer. Quelques indices matériels mis au jour indiquent l’implantation d’un possible habitat au début du second âge du Fer
  • portant sur un terrain situé au lieu-dit Kerhoers sur la commune de Lannion (22), le Service Régional de l’Archéologie a été saisi par la mairie. En raison de leur localisation, ces travaux étaient susceptibles d’affecter des éléments du patrimoine archéologique. Afin de mettre en
  • ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------22 1.3 Le contexte archéologique La carte archéologique recense 18 sites ou indices de site sur la commune de Lannion (fig. 2). Ils couvrent un large spectre chronologique allant du Néolithique au Moyen Âge avec malgré tout une prédominance des sites attribuables à la
  • ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------32 22 fig. 22 Vue de la cou pe réalisée dans le fossé 1, tranchée 20 . © Eric Nicolas fig. 23 Vue de la cou pe réalisée dans le fossé 2, tranchée 20 . © Eric Nicolas 23 Les retours d’angle mis au jour dans les tranchées 15 et 65 permettent de rattacher l’ensemble de ces
  • Kerhoers à Lannion (22) ont permis de mettre au jour un lot de mobilier qui, après nettoyage, s’est avéré correspondre à plusieurs occupations de chronologies différentes. Au total, la répartition se compose de la manière suivante : -195 tessons de récipients en céramique -2 fragments
  • ’il n’est pas possible d’attester ici en l’absence d’éléments associés. Tranchée 22 -Fait 1 : mobilier insuffisant pour une datation fiable (antique ?). Tranchée 23 -Fait 1 : la présence de deux morceaux d’une tubulure de cloison permet d’avancer une datation antique qui, par la
RAP01885.pdf (CORSEUL (22). "rue de Gravel". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "rue de Gravel". dfs de diagnostic
  • 22
  • Corseul révélée par la prospection aérienne, Dossiers du C.e.RAA., n° 4, p. 87-99 ; Langouét L. - Les Coriosolites, un peuple armoricain, de la période gauloise à l'époque gallo-romaine, éd. C.e.R.AA., .Saint-Malo 1988, p. 104106, fig. 31. 3 site n° 22 048 065 AH, n° DRACAR 07119 créé
RAP01276.pdf (PLAINTEL (22). diagnostic archéologique avant la construction d'une ZAC. rapport de diagnostic)
  • PLAINTEL (22). diagnostic archéologique avant la construction d'une ZAC. rapport de diagnostic
  • 22
  • - Le second état de parcellaire. 12 14 15 15 16 19 22 2.2.2.1 - Le système fossoyé. 2.2.2.2 - Les constructions sur poteaux. La construction n°3. La construction n°4. La construction n°5. La construction n°7. 24 24 24 26 26 26 2.3 - De nombreuses structures de chronologie
  • diagnostic n°4. 20 11 Figure n°16 : Trous de poteaux 7 de la construction n°l et trou de poteau 6 de la construction n°2, en cours de fouille et vue vers l'est, du petit bâtiment n°l. 21 11 2.2.2 - Le second état de parcellaire du Bas Moyen Âge. 22 23 L L — ^ E m p r i s e du
  • , n°7, relevée à l'extrémité sud de l'emprise archéologique, au niveau de la tranchée de diagnostic n° 87 (fig.22 et 23), peut être reliée à l'un des deux états de parcellaire du XlII/XVe siècle. Un fragment de céramique attribué à cette période a été prélevé dans un des trois
  • trous de poteaux liés à l'empreinte de cette construction, la structure n° 2 3 3 (fig.22). Les trois trous de poteaux, bien conservés, pourraient appartenir à une construction qui se développe hors emprise vers l'ouest. 7 Cela demande confirmation par des décapages supplémentaires
  • a livré un fragment de céramique attribuée au XlV/XVe siècle. Figure n°21 : Construction n°5, apparue dans la tranchée de diagnostic n°75. Le trou de poteau 1 9 7 a livré un fragment de céramique attribuée au XlV/XVe siècle. Figure n°22 : Construction n°7,apparue dans la tranchée de
  • 21 22 23 24 25 26 28 30 31 32 33 34 35 37 38 39 40 41 42 43 45 46 49 50 51 52 Descriptif Chablis Trou de poteau Fosse Trou de poteau Trou de poteau Trou de poteau Fosse Chablis Trou de poteau Chablis Trou de poteau Chablis Chablis Chablis Chablis Chablis Chablis Fossé Fosse
  • Fosse Fossé Fosse Chablis Fossé Chablis 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 16 16 16 16 16 17 17 17 20 21 21 21 22 22 23 26 26 27 29 32 32 32 33 34 34 35 35 36 38 38 38 39 40 40 41 41 41 45 45 46 46 47 47 47 47 47 48 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 04 04 08 08 12 12 04 04 04 04
  • 12 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 17 17 04 12 17 08 04 20 20 20 20 20 20 20 20 17 17 04 04 04 04 21 21 21 21 21 21 21 21 04 04 04 04 04 08 08 08 22 22 08 22 22 08 08 08 22 243 245 246 247 251 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 Fosse Fosse
  • 47 47 108 108 68 68 68 68 68 68 22 08 08 08 08 17 15 15 15 15 15 09 09 09 09 09 09 20 47 09 20 20 20 27,28 Libttti ' Égaliii • Fratrralfi RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L A C U L T U R E ET DE L A C O M M U N I C A T I O N P R E F E C T U R E D E L A REGION B R E T A G N
RAP02239.pdf (MUR-DE-BRETAGNE (22). aménagement de la rn 164. déviation de mur. dfs de diagnostic)
  • MUR-DE-BRETAGNE (22). aménagement de la rn 164. déviation de mur. dfs de diagnostic
  • 22
  • : Sections ZC n°6, 44, 46, 48, 50, 58, 66, 69, 72, 95, 96, 98, 100, 101, 109, 112, ZD n°5, 15, 16, 21, 22, 24, 31, 44, 45, 50, 51, 74, 76, 77, 78, ZE n°38, 49, 51, 143, 150, 176, 177, 219, 376, ZH n°12, 38, 41, ZL n°52, 54, 56, 58, 68, 69, 71, 74, 77, 78, 79, 82, 95, 102, 104, 105, Z K n
  • structures isolées ont été appréhendées par une fouille manuelle de façon à essayer de préciser leur rôle et leur chronologie ; le fossé 15 et la fosse 22 (tranchées 41 et 77, fig.10 et 11). Les vestiges archéologiques apparaissent directement sur le substrat, constitué à cet endroit de
  • bordure d'un petit plateau peut être liée à un assainissement ancien du secteur et peu avoir un lien chronologique avec la petite fosse 22, ultime vestige protohistorique relevé plus au sud au niveau de la tranchée 77. Deux fragments de céramiques, également de cette période, ont été
  • prélevés lors du décapage à proximité du fossé 15. La petite fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77, apparaît directement sur le substrat constitué de schiste altéré, sous le niveau de terre arable épais d'une trentaine de centimètre à cet endroit. De plan ovoïde à fond chaotique
  • plusieurs greniers implantés dans un même secteur. La série de trous de poteaux 77 à 80 formant un renvoi d'angle parfait, pourrait appartenir à une même construction, n°4. Les trois structures 77, 43 et 76 sont contigus et présente un diamètre de 50 à 60 cm. Leur profondeur atteint 22
  • zone d'habitat, pouvant le relier à un usage domestique (séchage ou consommation). 9 10 Le fossé 31 orienté N/E-S/O présente une ouverture de 0,80 m pour un profil en cuvette. Sa profondeur atteint 22 cm au niveau du décapage et son comblement est constitué de limon brun homogène
  • n°8 : Plan général des sondages archéologiques (partie 5). Figure n°9 : Plan général des sondages archéologiques de la zone I. Figure n°10 : Fossés 15 et 16 relevés au niveau de la tranchée 41. Figure n° 11 : Fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77. Figure n°12 : Plan des
  • . 15.05 : Limon argileux brun. 15.06 : Limon brun grisâtre argileux. 15.07 : Limon ocre brunâtre. Figure n°10 : Fossés 15 et 16 relevés au niveau de la tranchée 41. 22 SE V NO 03 io£ù>- - 01 22.01 : Schiste altéré 22.02 : Creusement. 22.03 : Limon brun comportant quelques
  • petits fragments de céramiques protohistoriques. 0 1/20e 0 Figure n°11 : Fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77. 50 cm r ZL Tr.146 Tr.150 Tr.151 )2b ï RN164 102 -igure n°12 : Plan des vestiges archéologiques de la zone II. 82 77 a V • • Tr.207 Cher l/250e
  • i s d a n s le r a p p o r t m a i s d o n t les r e l e v é s sont archivés) Faits 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 Tranchée Descriptif 6 Fossé N R . et 6 6 Chemin N R . et 6 6
RAP02328.pdf (LAMBALLE (22). diagnostic archéologique avant la construction d'un lotissement au lieu-dit "la Grande Chapelle". rapport de diagnostic)
  • LAMBALLE (22). diagnostic archéologique avant la construction d'un lotissement au lieu-dit "la Grande Chapelle". rapport de diagnostic
  • 22
  • 98 TR 23 101 TR 19 99 83 100 84 86 TR 22 80 TR 20 88 95 89 TR 18 90 85 91 87 94 92 93 96 152 et 74 76 TR 21 154 153 73 42 TR 15 63 TR 17 65 72 75 70 71 68 69 64 51 60  157  36 TR 13 37 47 52 54 59 43 40  48 58 57 39 50 49 66 67 61
  • 45 44 79 77 74 62 TR 14 41 78 46 53 38 TR 9 27 29 55 TR 16 28 35 30 TR 12 56 32 31 33 34 TR 10 26 TR 8 150 TR 39 151 24 22 23 TR 38 25 - 160 TR 11 21-159 TR 7 TR 35 TR 5 20  144 145 TR 4 147 142 19 146 136 135 148 TR 34 143 137 139 141
  •  111 130 TR 27 7 16 TR 2 127 8 9 103 105  Concentrations d e trous de poteaux. Cadastre a ncien 107 106 0 TR 25 Figure n°04: Plan des vestiges mis au jour dans les parcelles ZV 52 et 53 (fond levé topographique et cadastre ancien). 1/750e 15m TR 23 TR 19 TR 22
  • : Limon brun et brun gris. US.05 : Limon brun. 83 80 TR 20 01 01 86 TR 22 03 03 TR 19 TR 18 US.01 : Limon argileux ocre et jaune. US.02 : Creusement. US.03 : Limon argileux gris, concrétions de manganèse. US.04 : Limon brun et brun gris, fragments de tuiles. US.05 : Limon