Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > projet collectif de recherches (retirer)
  • Date > 1987 (retirer)

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00599.pdf (Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherches 1987-1989)
  • Les ateliers de potiers médiévaux en Bretagne. rapport de 1re année de projet collectif de recherches 1987-1989
  • MEDIEVAUX EN BRETAGNE PROGRAMME H 30 Coordonnateur : F. FICHET De CLAIREFONTAINE Conservateur des Fouilles Mis en place en 1984, le projet collectif H 30 de recherches sur les ATELIERS DE POTIERS MEDIEVAUX EN BRETAGNE est pour 1987-1989 inscrit en opération pluriannuelle. Réunissant
  • produit, d'en étudier la diffusion et l'évolution. De telles études ont été effectuées sur les productions de Meudon, St Jean la Poterie et Boderez... Les travaux menés en 1987 - L'inventaire des ateliers Les prospections intensives menées en haute Bretagne par l'équipe de L
  • potier ; sources conservées principalement dans les divers fonds d'archives départementaux bretons (série E surtout) mais aussi aux Archives Nationales. En 1987, s'est poursuivie l'étude des comptes de la Châtellenie de Lamballe (XVIe siècle). Se confirme bien l'existence d'un
  • . Cependant, l'étude des archives y mentionnant l'activité de l'artisanat (XVIIIe - XIXe S.) montre à quel point le comportement de ménages potiers est proche de celui des artisans de la Poterie près de Lamballe. En 1987, P. ANDRE a poursuivi son enquête sur l'évolution des ateliers de
  • actuellement en cours d'étude de la part de Mlle Armelle Bonis. La fouille Depuis 1984 seul l'atelier de Meudon en Vannes faisait l'objet de fouilles archéologiques inscrites en sauvetage programmé. En 1987, après l'achèvement d'études préalables suscitées par le projet de recherche
  • caractériser en un comrtlaps de temps des productions fortement dégraissées. Les productions de Guipel, de Trans, de la Poterie près Lamballe ou de Meudon ont déjà fait l'objet d'un tel type de caractérisation pétrographique . En 1987, tout en achevant la mise au point de l'analyse
  • Chartres-de-Bretagne devra être menée en 1988. Il en est de même pour le mobilier recueillie dans une tour du château de RIEUX, proche de Saint- Jean-la-Poterie (lot datable du XVe siècle) . MEUDON 1984 - 1987 ETUDE SPATIALE DE L'ATELIER DE POTIERS Le précèdent rapport portait sur
  • structures annexes de production et de l'habitat ainsi qu'à l'étude de la céramique qui caractérise la production artisanale du Haut-Moyen-Age de Meudon. A. TRISTE - D. TAQUET Novembre 1987 CHARTRES-DE-BRETAGNE (Ille-et-Vilaine) , Fontenay La première campagne de fouilles
  • imposant qui pourrait avoir permis une production de pavés . F. FICHET de CLAIRFONTAINE Patrick Les ANDRE potiers de MALANSAC Morbihan DEUXIEME PARTIE LES POTIERS DE MALANSAC VERS 1840. - 1987 - Patrick ANDRE LES POTIERS DE MALANSAC. MORBIHAN. DEUXIEME PARTIE LES
  • POTIERS DE MALANSAC VERS 1840 . - 1987 - INTRODUCTION La première partie de notre travail sur les potiers de Malansac s'intitulait : " Les potiers dans la communauté paroissiale. 1680-1750 ". A partir des registres paroissiaux et des registres fiscaux du "vingtième", nous avions
  • tenté de préciser la place qu'occupaient vers 1750 les trente familles de potiers dans une communauté paroissiale de 340 ménages. Nos recherches de 1987 ont eu pour ambition de suivre, pendant un siècle, le destin de ces dynasties de potiers et d'en dresser un tableau vers le
  • ces ateliers, soit l'époque de 1850 à 1930 environ. Novembre 1987. LES FAMILLES DE POTIERS , vers 1840. A un siècle d'intervalle, la population de Malansac connait peu de changement dans sa structure professionnelle. En 1751, comme on l'a indiqué précédem- 1 ment^ il y
RAP00560.pdf (archéologie du milieu rural en haute Bretagne aux époques pré-romaine et gallo-romaine. rapport de projet collectif de recherche)
  • RAPPORT 1987 ARCHEOLOGIE DU MILIEU RURAL EN HAUTE-BRETAGNE AUX EPOQUES PRE-ROMAINE ET GALLO-ROMAINE Projet Collectif de Recherche au Ministère de la Culture Responsable scientifique : Loïc LANGOUET RAPPORT 1987 ARCHEOLOGIE DU MILIEU RURAL EN HAUTE-BRETAGNE AUX EPOQUES PRE
  • -ROMAINE ET GALLO-ROMAINE Projet Collectif de Recherche au Ministère de la Culture Responsable scientifique : Loïc LANGOUET SOMMAIRE DU RAPPORT 1987 Page Le Projet Collectif de Recherche 1 Les zones de prospection 3 La collecte des données Annexe I - Partie inventaire de
  • logiciel de traitement des expertises de céramiques sigillées (P. LANOS). 63 La mutation architecturale Annexe V - Les enclos protohistoriques dans le territoire des Coriosolites (L. LANGOUET). Annexe VI - Bilan des études archéomagnétiques en 1987 (P. LANOS). Annexe VII - Datation
  • d'autorisation. Des réunions de travail sont organisées pour : - des informations mutuelles, - des exposés sur l'avancement de la recherche du P.C.R., - la définition des axes de recherche du P.C.R. Le rythme des réunions est trimestriel. La première a eu lieu le 23 Mai 1987 (Rennes, 16
  • participants). Par lettre du 22 Mai, il a été signifié aux chercheurs du P.C.R. l'octroi de 20.000 F de crédits de fonctionnement 20.000 F de crédits d'analyses. Dès cette première réunion, le programme de 1987 a été affiné et arrêté. Il comprenait les thèmes suivants : - la poursuite de la
  • capitales de civitates incluses dans le périmètre du P.C.R., à savoir Corseul et Rennes, - l'amélioration de la caractérisation de l'environnement par la prise en compte et l'exploitation des données pédologiques. D'autres réunions ont suivi au cours de l'année 1987 : - le 29 Septembre
  • le suivant : - état de la recherche, - la mise en route du programme 1988, - le découpage du volume thématique à publier collectivement en 1990, à la suite du travail commencé en 1984. Diverses publications ou études ont vu le jour au cours de 1987, certaines devant paraître en
  • COLLECTE DES DONNEES a) Les sites gallo-romains. En 1987, Marie-Yvane DAIRE, relayée par François BARBIER, a continué le remplissage des fiches qui permettent de rentrer les données dans le fichier implanté sur le disque dur du micro-ordinateur BULL Micral 90-50D du Laboratoire
  • dArchéométrie (Université de Rennes I). Le Ce.R.A.A, à lui seul, a fourni 65 sites gallo-romains en 1987 et le C. E.R.A.P.A.R. en a déjà fourni un premier lot de 34, ce qui a permis de constituer autant de fiches. Pour les autres groupes ou prospecteurs, la transmission des fiches se fait
  • et exploitées dans le présent rapport. Toutefois, d'après des indications orales, on peut escompter qu'en 1987, environ 300 sites nouveaux seront inclus dans le fichier informatisé du P.C.R. Depuis 1987, il a été convenu avec la Direction des Antiquités de Bretagne (D.A.B.) que
  • gallo-romains (Fichier SIGILLE.DON). Le nouveau logiciel, réalisé en 1987 par P. LANOS, permet une exploitation site par site, ou ensemble de sites par ensembles de sites (Cf L'amélioration des logiciels). c) Les données pédologiques. Patrice OUTIN a commencé à collecter les données
  • appareil, des éléments d'hypocauste, des enduits peints, de très nombreuses tegulae et des imbrices. Le mobilier, en très bon état de conservation, comprenait de nombreuses monnaies, des fragments d'amphores, de céramiques sigillées et de poteries communes (Bizien, 1987). Des datations