Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02154.pdf (LE HÉZO (56). l'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne. rapport de sondages)
  • V L'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne au Hézo (Morbihan) site n° 56 084 002 AH Rapport de sondage archéologique (autorisation n° 2005-200 du 01/06/05 au 30/06/05) DARE Sébastien et TRISTE Alain C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologique du
  • Morbihan 6, rue de la Tannerie - 56 000 Vannes Service Régional de l'Archéologie de Bretagne - Rennes 2005 1 '/ L'établissement gallo-romain de la pointe de la Garenne au Hézo (Morbihan) site n° 56 084 002 AH Rapport de sondage archéologique (autorisation n° 2005-200 du 01/06/05
  • au 30/06/05) DARE Sébastien et TRISTE Alain C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologique du Morbihan 6, rue de la Tannerie - 56 000 Vannes Service Régional de l'Archéologie de Bretagne - Rennes 2005 Photo de couverture : Vue de la façade sud du bâtiment mis au
  • : XI = 221 411 Altitude : 8 m YT = 2299 886 IDENTITE DE L'OPÉRATION Autorisation n°: 2005 - 200 Valable du 1er juin au 30 juin 2005 Responsable scientifique : DARE Sébastien Programme n° 2004-020 Organisme de rattachement : autre association Propriétaire du terrain : Mme
  • (Vannes) ; des fonds documentaires: Service Régional de l'Archéologie (Rennes) "REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RAPPORT Année: 2005 Auteur(s) : DARE Sébastien et TRISTE Alain Collaborateur(s) : DARE Jean-Luc, EYGENRAAM Véronique Titre : L'établissement gallo-romain de la pointe de la
  • sur les bords de la rivière de Noyalo. Fig. 02 : localisation des trois secteurs fouillés en 2005 sur le cadastre actuel de la commune du Hézo (1984 - section A). Fig. 03 : Secteur I : plan d'ensemble des structures. Fig. 04 : Secteur I : élévations des murs 1060,1061, 1062 et du
  • : plan d'interprétation par phase des structures. 2 Liste des photos : Ph. 01 : vue aérienne de la pointe de la Garenne, commune du Hézo (juin 2004). Ph. 02 : vue aérienne des trois secteurs fouillés en juin 2005. Ph. 03 : vue du massif de maçonnerie du secteur I lors de sa
  • découverte en 2003. Ph. 04 : la butte du secteur I avant débroussaillement (début 2005). Ph. 05 : Secteur I : vue de la façade sud du bâtiment avec son ouverture. Ph. 06 : Secteur I : l'extrémité du mur 1010 et le massif de maçonnerie 1011. Ph. 07 : Secteur I : élément en briques de
  • exposées au musée archéologique de Vannes dans la salle consacrée à l'époque gallo-romaine. Quant au reste du mobilier archéologique découvert, il est conservé au dépôt archéologique du Morbihan. 13 8 4. Méthodologie Les sondages, réalisés en juin 2005, ont porté sur trois secteurs
  • C » ^ O °^ o O J N •• 1 H ° .s? w Ph. 02 : vue aérienne des trois secteurs fouillés en juin 2005. Ph. 04 : la butte du secteur I avant débroussaillement (début 2005). recueillies. Compte tenu, là aussi d'un épais couvert végétal, un débroussaillement limité a été
  • éch.: l/25e C.E.R.A.M. 2005 + 1.00 m + 1.00 m- 0.00 m 0.00 m Niveau 0 du secteur I lm Elévation est du mur 1010 et du massif de maçonnerie 1011 éch. : l/25e C.E.R.A.M. 2005 \ inrw 1 m éch. : l/25e C.E.R.A.M. 2005 LE HEZO - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002 AH Fig
  • pierrailles, U.S. 1057 (non fouillé). Celui-ci repose sur une sorte de sol, U.S. 1058. Un blocage similaire, U.S. 1082, a été mis en 15 1 m Coupe stratigraphique AB éch. : l/25e C.E.R.A.M. 2005 1056-002 D 1056-004 si, 1 1056-013 1056-006 Mobilier archéologique de l'U.S. 1056 çz
  • --Je 0__i_|__|_^_5cm C.E.RAM.2005 V ;B + 1.00 m i L. 0 Plan de localisation des coupes stratigraphiques. 0.00 m 1 m Coupe stratigraphique CD éch. : l/25e LE HEZO - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002 AH Fig. 06 : Secteur I : coupes stratigraphiques AB et CD et
  • mobilier archéologique de l'U.S. 1056. C.E.R.A.M. 2005 1 éch. l/100e CEJtA.M.2005 2m Description du mobilier archéologique dessiné de l'U.S. 1056. 1056-002 Coupelle à profil en "S" et à lèvre débordante arrondie. La panse présente un décor de bandes lissées (fragment). DL : 13 cm
  • ) », Bilan Scientifique Régional, Bretagne, 1995, p. 92-93, photo de couverture. 16 TRISTE (A.), Rapport de fouilles, 1985. 16 J3 . J — - /' / / Légende : Secteur I : Phase 1 Mur attesté Mur restitué Hypothèse de restitution Limite du sondage 2m éch. l/100e C.E.R.A.M. 2005 A 7
  • - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002 AH Fig. 08 : Secteur II : plan d'ensemble des structures. + 1.00 m 0.00 m &2 loi Elévation est du mur 1510 éch. : l/25e + 1.00 m 0.00 m 1m Elévation ouest du mur 1510 éch. : l/25e C.E.R.A.M. 2005 + 1.00 m T5TT 1500 □ T?OOCDOOC
  • rJ5J0 0.00 m 1m Elévation nord du mur 1511 éch. : l/25e LE HEZO - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002 AH Fig. 09 : Secteur II : élévations est et ouest du mur 1510 et élévation sud du mur 1511. C.E.R.A.M. 2005 C.E.R.A.M. 2005 n° inventaire : 56/084/002 AH/2005/1500/0002
  • C.E.R.A.M. 2005 LE HEZO - Pointe de la Garenne - site n° 56 084 002 AH Fig. 11 : Secteur II : éléments de tuffeau travaillés de l'U.S. 1500. Par ailleurs, sur l'élévation est, les traces d'un arrachement sont visibles dans le parement et montrent qu'un autre mur 1530, strictement
  • . C.E.RA.M. 2005 5.2.3 : Le mur 1511 et description des U.S. à l'ouest du mur 1510 A l'ouest du mur 1510, a été mis au jour le mur 1511, large de 0,34 m. Orienté selon un axe est-ouest, celui-ci a été dégagé sur une longueur de 4 m (fig. 08 et 09, ph. 14 et 15). Il est conservé sur
RAP02132.pdf (SAINT-IGEAUX (22). le site de Kerboar. nouvelles découvertes. rapport de sondage dans le cadre de la prospection)
  • Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Côtes-d'Armor). drac-sra Nouvelles découvertes. "5 DEC 2005 COURRIER ARRIVEE Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, U M R 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique
  • . Rapport de sondage Novembre 2005 Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Cêtes-cFArmor). Nouvelles découvertes. Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, UMR 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique. Rapport de
  • sondage Novembre 2005 Y. Menez, M. Fily, M. Dupré 2 REMERCIEMENTS 1 - HISTORIQUE DES RECHERCHES Yves Menez Un remerciement tout particulier doit être adressé à Mme Claudine Bernard qui, avec ses petites filles Eva et Erell, est à l'origine de ces nouvelles découvertes et
  • opération était donc considérée comme achevée lorsque Mme Bernard m'a informé, le 18 mai 2005, de la découverte par elle-même et ses petites filles, Eva, 10 ans et Erell, 5 ans, de 5 objets en or dans la même parcelle où son frère, M. Bernard Querré, avait semé du maïs. En conséquence
  • , j'ai effectué une demande d'autorisation de sondage qui a été autorisée le 20 mai 2005 par Mme la Préfète de la Région Bretagne, et signée par délégation par M. Stéphane Deschamps, Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 3 À ,'. •>« à™» * ( " f
  • les 23 et 24 mai 2005. de poteaux long de 50 à 60 cm, larges de 30 cm et qui entaillaient le substrat sur une profondeur de 10 à 15 cm (n° 1 , 2 et 3, Fig. 5), une fosse d'un diamètre de 90 cm et profonde de 20 cm (n° 4) ainsi qu'une dépression allongée, peut-être un fossé
  • , profonde de 20 cm (n° 5). La mise au jour de ces structures dans ce secteur soigneusement décapé en 2003 n'est pas une surprise, dans la mesure où les remblais des excavations anciennes, très secs, se différenciaient alors fort peu du substrat. 2 - L'OPÉRATION EFFECTUÉE EN 2005 Yves
  • dans la fouille effectuée en 2003. Les résultats de la petite fouille effectuée en 2005 sont donc très limités. L'humidité assez forte du substrat, qui facilitait la lecture des couleurs, a permis de découvrir trois nouveaux trous A l'exception d'un élément en bronze de forme
  • 2005 dirigées par Y. Menez 0 5 25 m Fig. 3 : Localisation des emprises des fouilles successives réalisées sur le site de Kerboar. 3 - ETUDE DES OBJETS EN OR Muriel Fily Cinq objets en or ont été découverts après les labours par Claudine Bernard. Il s'agit de cinq éléments de
  • ruban moulé [...] décoré de stries horizontales guillochées » (C. Eluère, 1982, Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 5 limite du Iterate du décapage manuel effectué le 23 mai 2005 ï «a structures identifiées et ayant été fouillées en 2003
  • Q Fig. 5 fouilléi localisation des objets en or découverts par Mme Bernard en 2005 Fig. 4 : Plan général de l'opération effectuée en 2005. p. 92). Ce type de parure est également connu dans le dépôt d'Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais dans lequel trois bracelets de ce
  • Fig. 6 : Vue de la fouille de 2005. fossé d'enclos gallo-romain fragmentç-d'épées ' i , i \ i four gallo-romain fosse n° 3 (S) dépôt de 5 haches^ Rosnoën © dépôt d'objets en bronze # objet en or qu'un décapage d'une ampleur supérieure aux 1100m2 jusqu'ici étudiés
  • , propriétaire de la parcelle, ont fait don des objets qui leur appartenaient au Musée de Bretagne à Rennes, dans le cadre d'une convention dont l'Etat est également signataire, pour le mobilier issu des fouilles préventives. Les objets découverts en 2005 vont rapidement rejoindre l'ensemble
  • dépôts mis au jour de 2002 à 2005. p ^ ^ R e n n e s | e 2 3 novembre 2005 ' Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 7 Fig. 8 : Objets en or et en bronze découverts en 2005 (cliché : JeanYves Lefeuvre, UMR 6566). BIBLIOGRAPHIE ELUERE C., 1982
  • ", rapport d'opération programmée, 67 p. Fig. 9 : Bracelet en or découvert en 2005 (cliché : Jean-Yves Lefeuvre, UMR 6566). Fig. 10 : Vue aérienne des enclos de Kerboar et du sondage effectué en 2005 sur le site (cliché : M. Gautier).
RAP02151.pdf (QUIMPER (29). l'habitat de l'âge du fer de Kergariou. rapport de sondage)
  • DRAC-SRA 1 S NOV. 2005 Quimper - Finistère L'habitat de l'âge du Fer de Kergariou COURRIER ARRIVÉE Yves Menez, conservateur au Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566 José Gomez de Soto, directeur de recherches au CNRS. UMR 6566 Mathilde Dupré, dessinatrice de
  • l'Institut national de recherches archéologiques préventives Rapport d'opération préventive Novembre 2005 2151 Quimper - Finistère L'habitat de l'âge du Fer de Kergariou Yves Menez, conservateur au Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566 José Gomez de Soto, directeur
  • de recherches au CNRS, UMR 6566 Mathilde Dupré, dessinatrice de l'Institut national de recherches archéologiques préventives Rapport d'opération préventive Novembre 2005 2 Y. M e n e z , J. G o m e z de Soto et M . D u p r é vers l.ocromin è vers Briec Cherbourg S* ko
  • du projet (Roy, 2003). Le premier, localisé au lieu-dit Kergolvez (Fig. 2), correspond à un vaste habitat groupé organisé autour d'une voie qui franchit la rivière du Steïr. Ces vestiges ont été fouillés à la fin de l'année 2004 et durant le premier semestre de l'année 2005 sous
  • a été fouillé dans le cadre d'un sondage effectué en mai 2005 sous la direction de Jean-Yves Tinevez, du Service Régional de l'Archéologie de Bretagne. Le troisième site, localisé au lieu-dit Kergariou, à 300 m au nord-est du précédent (Fig. 2), avait livré lors emprise de la rocade
  • était de recueillir le maximum de données sur ce site dans le temps imparti. Une première fouille a eu lieu du 10 au 13 mai 2005 sur une bande de 14 à 22 m de large et de 68 m de long, localisée le long d'un important merlon de terre édifié pour protéger la construction d'un pont
  • comprise entre 5000 et 10000 m 2 . L'enclos le plus petit, implanté au cœur du précédent, a une forme grossièrement circulaire, d'environ 22 m de diamètre. Il Y. Menez, J. Gomez de Soto et M. Dupré 4 Fig. 4 : Plan général des vestiges mis au jour en 2005. est délimité par une
RAP02156.pdf (PLAUDREN (56). l'atelier de verrier antique de Kerfloc'h 2. rapport de sondage)
  • L'atelier de verriers antique de Kerfloc'h 2 commune de PLAUDREN (MORBIHAN) site n° 56 157 035 1 AH Rapport de sondage archéologique (autorisation n° 2005-201 du 15/04/05 au 30/04/05) Alain TRISTE et Sébastien DARE C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du
  • Morbihan 6 rue de la Tannerie 56000 VANNES Service Régional de l'Archéologie de Bretagne - Rennes 2005 s 2456 L'atelier de verriers antique de Kerfloc'h 2 commune de PLAUDREN (MORBIHAN) site n° 56 157 035 AH Rapport de sondage archéologique (autorisation n° 2005-201 du 15/04/05 au
  • 30/04/05) Alain TRISTE et Sébastien DARE C.E.R.A.M. Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan 6 rue de la Tannerie 56000 VANNES Service Régional de l'Archéologie de Bretagne - Rennes 2005 Photo de couverture : Vue d'ensemble de l'atelier de verriers antique
  • = 2322 238 IDENTITE DE L'OPÉRATION Autorisation n°: 2005/201 Valable du 01/04/2005 au 30/04/2005 TITULAIRE: TRISTE Alain Nature: EV SP SU Organisme de rattachement: autre association CERAM Propriétaire du terrain: Raymond Le Brech, Coët-Kra, 56420 Plaudren Motif de
  • BIBLIOGRAPHIQUES ANNÉE: 2005 AUTEUR: TRISTE Alain - DARE Sébastien COLLABORATEUR: DARE Jean-Luc, EYGENRAAM Véronique, BOBIN Didier TITRE: L'atelier de verriers antique de Kerfloc'h 2, commune de Plaudren (Morbihan) Rapport de sondage archéologique Nombre de volumes: 1 nbre de pages : 31
  • 20 6. Conclusion 24 7. Bibliographie 25 8. Annexe Inventaire du mobilier archéologique 1 Liste des photos : Ph. 01 : vue aérienne de l'enceinte quadrangulaire de Kerfloc'h (juillet 2005). Ph. 02 : ensemble de structures fossoyées (lignes plus vertes) au nord de l'enceinte
  • de Kerfloc'h (juillet 2005). Ph. 03 : localisation des deux secteurs fouillés en avril 2005 par rapport à l'enceinte et à la voie antique. Ph. 04 : localisation des deux secteurs fouillés et fossé (ligne plus verte) bordant la voie antique. Ph. 05 : secteur I : vue d'ensemble des
  • verriers antique de Kerfloc'h 2 dans son environnement archéologique. Fig. 02 : localisation des deux secteurs fouillés en avril 2005 sur le cadastre actuel de la commune de Plaudren (1989 - section YE). Fig. 03 : plan d'implantation des deux secteurs fouillés dans le carroyage mis en
  • gallo-romaine. Cette opération de sondages, réalisée du 15 au 30 avril 2005 et placée sous le contrôle scientifique du Conservateur Régional de l'Archéologie, M. Stéphane Deschamps, a été confiée à M. Alain Triste, président du Centre d'Etudes et de Recherches archéologiques du
  • d'attribuer à cette période l'enceinte quadrangulaire (site n° 56 157 001 AH), d'une superficie d'un hectare, toujours conservée en élévation et située à 300 mètres du site fouillé en avril 2005 (ph. 01). En 1847, Cayot-Délandre donne, dans son ouvrage intitulé « Le Morbihan, son Histoire
  • I . Des photographies aériennes, réalisées en juillet 2005, montrent un ensemble complexe de structures fossoyées au nord de l'enceinte (ph. 02). Du fait de son emplacement sur une hauteur stratégique, de son enceinte conservée en élévation, le site de Kerfloc'h se compare à
  • Locqueltas ® I C.E.R.A.M. 2005 Légende : enceinte quadrangulaire du second Age du Fer Profil altimétrique : 160 150 m 140 130 120 110 100 90 70 60 50 r substructions gallo-romaines gisement de tegulae J voie romaine ™m„;„„ Um~iUA,;„.,a ^Sj voie romaine hypothétique \ 7
  • Agglomération actuelle Limite de commune sanctuaire de Goh-Ilis ^ atelier de verriers découvert en prospections de surface i fouille en avril 2005 atelier de vcrr ers PLAUDREN - Kerfloc'h 2 - site n° 56 157 035 AH Fig. 01 : l'atelier de verriers antique de Kerfloc'h 2 dans son
  • environnement archéologique. Ph. 01 : Vue aérienne de l'enceinte quadrangulaire de Kerfloc'h (juillet 2005). Ph. 02 : Ensemble de structures fossoyées (lignes plus vertes) au nord de l'enceinte de Kerfloc'h (juillet 2005). l'environnement immédiat du site : l'une reliait Vannes au chef
  • l'agglomération secondaire d'un atelier de verriers. Ce dernier se situe à environ 250 m de l'atelier de verriers fouillé en avril 2005 (site de Kerfloc'h 2). Les sites au nord et au sud de l'enceinte se caractérisent par de très nombreux fragments de récipients ou d'objets divers en verre
  • commune de Plaudren, 2000. LE GOFF (M.-A.), Rapport de prospection inventaire sur la commune de Plaudren, 2002. 7 3. Implantation des sondages et méthodes de fouilles Les sondages, réalisés en avril 2005, ont porté sur deux secteurs distincts nommés par souci de commodité secteur I
  • Un unique sondage a été réalisé dans ce secteur à l'emplacement de la découverte de mobilier provenant de la démolition de fours. Celui-ci, situé dans les carrés I 31 à 33 et J 3132, couvre une superficie de 57 m2. 8 0 éch. l/5000e 100 200 m C.E.R.A.M. 2005 PLAUDPvEN
  • - Kerfloc'h 2 - site n° 56 157 035 AH Fig. 02 : localisation des deux secteurs fouillés en avril 2005 sur le cadastre actuel de la commune de Plaudren (1989 - section YE). Point de niveau de référence 100 m 50 m 2.79 -3.: ff i -2.57 -2.39 -2.17 150 m -1.82 o- 2 3 4 5 6 7
  • . 03 : plan d'implantation des deux secteurs fouillés dans le carroyage mis en place dans les parcelles 107 a et 20 (section YE - cadastre 1989). 20 m C.E.R.A.M. 2005 et intitulé "ancienne voie romaine" \ éch. 1/S000e \v\ C.E.R.A.M. 2005 Tracé supposé de la voie romaine se
  • dirigeant vers Carhaix à partir des prospections aériennes et de la fouille de 2005 sur le cadastre de Plaudren de 1851 (section A dite de Tressais, 4ème feuille). éch. l/5000e C.E.R.A.M. 2005 Tracé supposé de la voie romaine se dirigeant vers Carhaix à partir des prospections