Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

61 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00932.pdf (CORSEUL (22). le bourg. école publique / terrain des sports. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). le bourg. école publique / terrain des sports. rapport de sondage
  • 22
  • motricité de l'école publique (site n° 22 048 054 AH) : Le projet de la future salle de motricité de l'école publique étant situé à quelques mètres des vestiges de la fouille du Champ Mulon, il était intéressant d'estimer la qualité des structures conservées à son emplacement (parcelle
RAP00929.pdf (CORSEUL (22). le haut Bécherel. le temple de Mars. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). le haut Bécherel. le temple de Mars. rapport de sondage
  • 22
RAP00930.pdf (CORSEUL (22). garage Delanoë. le bourg. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). garage Delanoë. le bourg. rapport de sondage
  • 22
  • l'emplacement de ces édifices afin de : - limiter encore le risque d'éventuels dommages aux vestiges - vérifier la nature des vestiges conservés avant qu'ils ne soient recouverts et donc, plus accessibles. L Garage Delanoë (site n° 22 048 074 AH) : La structure très légère du garage Delanoë
  • (parcelle AB.22) ne pouvait détruire de vestiges. Sa situation dans un espace non connu de la ville antique, nous a cependant incité à y réaliser deux tranchées de sondage afin de déterminer, si possible, la nature des vestiges qui pouvaient y être conservés. Deux tranchées de dix mètres
RAP00937.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994
  • 22
RAP01358.pdf (CORSEUL (22). l'hôtellerie. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). l'hôtellerie. rapport de sondage
  • 22
  • ARCHEOLOGIQUE SITE w m 046 07S Rectification d'une coupe stratigraphique (parcelle AB.119) 1994 Hervé KEREBEL, archéologue municipal Liste des opérations archéologiques sur la commune de Corscul (22 février 1996) : de la fouille 1 1965-1971 '0 0 IV 11 1973 n° de site 22 048 067 22
  • 048 071 22 048 063 22 048 001 Nature de la fouille fouille programmée N° de plan 1 N° parcelles AB.13 Observations Domus. thermes, rues sondage archéologique sondage archéologique 2 3 M.341 J.P. Bardcl J.P. Bardel F. Fichet de Clairfontaine fouille préventive fouille
  • préventive 8 M.898 Rue, portique s 1985 22 048 004 22 048 059 F. Fichet de Clairfontaine fouille préventive 9 AB.308 Rue, bâtiment indéterminé Antoine 1986 22 048 068 F. Fichet de Clairfontaine fouille préventive 10 AB.167 Bâtiment indéterminé 986 987-1989 22 048 043 F
  • . Fichet de Clairfontaine fouille programmée 11 AB 79 Rues, bâtiment commerciaux 22 048 043 F. Fichet de Clairfontaine fouille programmée sondage archéologique AB.79 M.937, 938 Rues, bâtiment commerciaux F. Fichel de Clairfontaine 11 12 M.351 AB.79 fûts de colonne, fragment
  • de statue Rues, bâtiment commerciaux 76 84 cal 1984 IV I 1984 22 048 045 22 048 017 fouille préventive sondage négatif rie 1987 S7 22 048 080 F. Fichet de Clairfontaine surveillance travaux 13 990 22 048 043 H. Kerébel 190 erel 1990 22 048 027 H. Kerébel sondage
  • archéologique sondage archéologique 11 14 22 048 030 sondage archéologique 991 fouille programmée rural 11 AB.79 Temple Rues, bâtiment commerciaux >92 22 048 043 22 048 011 H. Kerébel H. Kerébel H. Kerébel sondage archéologique 15 YH.15 sondage négatif 992 22 048 043 H
  • Kerébel fouille préventive 11 AB.79. 319 992-1994 22 048 043 H. Kerébel fouille programmée 11 AB.79 rue Rues, bâtiment commerciaux e 1993 22 048 054 H. Kerébel sondage archéologique 16 AB.321 vestiges non touchés par les travaux oc 1993 22 048 074 H. Kerébel
  • surveillance travaux 21 Ion 1993 H. Kerébel 1993 erel 1993 994 22 048 030 22 048 075 H. Kerébel H Kerébel av II 1994 22 048 063 H. Kerébel H. Kerébel oe 1994 av 1 1994 Lir 22 048 004 Guidon 1995 1995 995 22 048 081 H. Kerébel H Kerébel H Kerébel 22 048 043 22 048 030 H
  • . Kerébel x Paradis 1995 cr1996 22 048 082 H Kerébel H. Kerébel 996-1998 erel 1996-1998 22 048 043 22 048 030 erel 1995 A. Provost 8 22 fouille préventive fouille programmée 23 fouille programmée sondage archéologique rural sondage archéologique H Kerébel fouille
RAP01359.pdf (CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de sondage
  • 22
  • D'ARCHEOLOGIE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE CÔTES D'ARMOR CHEMI1 DU SITE N° 2% Û4ê 083 Rectification de la route de Languenan (parcelle AB.50) 1994 199^ Hervé KEREBEL, archéologue municipal Liste des opérations archéologiques sur la commune de Corscul (22 février 1996) Nom et année de la
  • fouille Champ Mulon 1965-1971 n° de site 22 048 (167 Clos Julio 1970 Monlerfil 1970 22 048 071 Chemin du Rav II 1973 Pont brûle 1976 Responsable Nature de la fouille fouille programmée N° parcelles Observations AB.13 M.341 Domus. thermes, rues Rue, portique ? 3 4 AB.83
  • Clcuziou sondage archéologique 22 048 063 J.P. Bardel fouille préventive J.P. Bardel fouille préventive Monterfil I 1984 22 048 001 22 048 045 Cabinet Médical 1984 22 048 017 F. Fichet de Clairfontaine M. Batt Chemin du Ravi 1984 22 048 004 N° de plan 1 2 ZL.l Salle
  • desFctes 1985 22 048 059 F. Fichet de Clairfontaine fouille préventive 9 AB.308 Rue, bâtiment indéterminé Courtil Saint-Antoine 1986 Monterfil II 1986 22 048 068 F. Fichet de Clairfontaine fouille préventive 10 AB.167 Bâtiment indéterminé 22 048 043 F. Fichet de
  • Clairfontaine fouille programmée 11 AB.79 Rues, bâtiment commerciaux Monterfil II 1987-1989 22 048 043 F. Fichet de Clairfontaine fouille programmée AB.79 Rues, bâtiment commerciaux F. Fichet de Clairfontaine sondage archéologique 11 12 M.937, 938 sondage négatif surveillance
  • travaux 13 M.351 fûts de colonne, fragment de statue sondage archéologique Rues, bâtiment commerciaux sondage archéologique 11 14 AB 79 La Cantine 1990 22 048 043 22 048 027 F. Fichet de Clairfontaine H. Kerébel H. Kcrcbel AB.319 Le Haul-Bécherel 1990 22 048 030 H
  • . Kerébel sondage archéologique Rues, escalier ? Temple Monterfil 11 1991 22 048 043 H Kerébel La Frcsnais 1992 22 048 011 H. Kerébel Monterfil 11 1992 22 048 043 Monterfil 11 1992-1994 22 048 043 Ecole publique 1993 22 048 054 Ganse 22 048 074 La Haute Mélrie 1987 Plan
  • d'eau 1987 Monterfil 11 1990 Dclanoé 1993 22 048 080 Résidence Mulon 1993 Fibre optique 1993 YC.42 fouille programmée rural 11 AB.79 Rues, bâtiment commerciaux sondage archéologique 15 YH.15 sondage négatif H. Kerébel fouille préventive 11 AB.79. 319 rue H. Kerébel
  • travaux H. Kerébel sondage archéologique rural sondage archéologique 22 048 075 H. Kerébel H Kerébel YC.43 AH 1 19 Chemin du Rav II 1994 Maison Dclanoè 1994 22 048 063 H. Kerébel sondage archéologique rural 19 20 AB.50 Rue. Bâtiment indéterminé surveillance travaux
  • surveillance travaux YH.23p sondage négatif 22 048 004 8 22 23 M.898 R.D. 44 vestiges non touchés par les travaux Effacement de réseaux 22 048 081 Kerébel Kerébel Kcrcbel Kerébel 21 Chemin du Rav I 1994 H. H. H H M.995 à 1014 Fouille et sondages préalables 22 048 043 H
  • . Kerébel 11 AB.79 Le Haut-Bccherel 1995 22 048 030 La Favrais - Le Paradis 1995 22 048 082 A Provost H. Kerébel fouille programmée fouille programmée H. Kerébel sondage archéologique 22 048 043 22 048 030 H Kerébel A Provost fouille programmée Le Haut-Bécherel 1993 22 048
  • Temple -A. Fouille préventive ■ Surveillance de travaux Sondage archéologique du Chemin du Ray 1994-1995 site n° 22 048 063 Le projet de rectification d'un virage, à l'entrée du bourg de Corseul, sur la route de Languenan, nous a permis d'aborder superficiellement les vestiges
RAP01360.pdf (CORSEUL (22). rectification de la rd 794. la Favrais/le Paradis. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). rectification de la rd 794. la Favrais/le Paradis. rapport de diagnostic
  • 22
RAP01324.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée
  • 22
  • blocs finement taillés ont été spécialement travaillés pour les nouvelles constructions. Ils ne proviendraient donc pas de la récupération des matériaux des bâtiments précédents. Inventaire des blocs architecturaux : (analyse architecturale de Y. Maligorne) I Inv. 22 048 043 1991
  • tronconique avec lequel prend fin le chapiteau. L'astragale qui couronne le fût comprend un tore et un cavet séparés par un filet. Malgré la faible hauteur préservée, l'entasis du fût est nettement visible. Echelle : 4cm pour lin II Inv. 22 048 043 1991 142/10 : Fragment de chapiteau
  • . Les moulures de l'échine ont ici un développement en hauteur beaucoup plus important que sur le bloc précédent. La remarque vaut surtout pour les filets qui n'ont d'ailleurs qu'un simple rôle de transition. Echelle : 4cm pour lm m Inv. 22 048 043 1992 263/4 : Chapiteau toscan
  • filet et un fragment de fût à entasis. Echelle : 4cni pour lin IV Inv. 22 048 043 1992 263/5 : Fragment de chapiteau toscan et de fût Bloc provenant d'une colonne toscane brisée au sommet du gorgerin et au niveau du fût. Le tore de l'astragale est endommagé. Sous un gorgerin
  • tronconique, on trouve un astragale composé d'un tore et d'un cavet séparés par un filet. Sur le fragment préservé, le galbe du fût est nettement visible. Echelle : 4cm pour lui V Inv. 22 048 043 1992 263/8 : Trois fragments de moulures Eléments très fragmentaires soumis au feu. Blocs
  • est sans doute la trace d'un coussinet circulaire. Echelle : 4cm pour lui VI Inv.22 048 043 1992 263/9 : Tambour de colonne avec console Bloc cassé dans sa partie inférieure. Les faces latérales de la console sont endommagées. Tambour de colonne à face de parement lisse auquel
  • VII Inv. 22 048 043 1992 59/5 : Fragment de chapiteau toscan et de fût Bloc appartenant à une colonne toscane brisée au niveau du fût et de la partie inférieure de l'échine. L'astragale est endommagé. De l'échine ne subsiste que l'amorce de la moulure inférieure, probablement un
  • cavet, qui permet de calculer la hauteur exacte du gorgerin. Ce dernier est de forme tronconique. L'astragale est constitué par un tore sur un filet, tandis que le fût est galbé. Lcheile : 4cm pour lin VIII Inv. 22 048 043 1992 108/1 : Fragment de base et de fût Le fût est cassé
  • , les moulures de la base sont endommagées en de nombreux points. Sous un fût lisse, une base toscane composée d'un tore et d'un filet. Le fût vient s'amortir sur la base par un congé bien marqué. Echelle : 4cm pour lui LX Inv. 22 048 043 1992 263/10 : Fragment de base et de fût
  • circulaire. Echelle : 4cm pour Im L Inv. 22 048 043 1992 42/8 : Fragment de seuil Bloc complet comportant un fragment de seuil et, à l'une de ses extrémités, le support e l'une des colonnes encadrant l'entrée. L'empreinte de la base est conservée (diamètre = 47 cm). ,e lit de pose
  • (auteur de l'abaque 9,7 9.3 7,8 [auteur de l'échine 9,2 17 11.8 [auteur du gorgerin 7,2 13 10.4 4,7 dimensions en cm 32 liamclre supérieur du gorgerin 30,8 29,6 37,6 8 7,6 8 27,8 29,5 28,8 38,7 10 22 24 55 uamètre inférieur du gorgerin 27,7 [auteur de
  • Hiliritas : 17 ex., 17 frappes Spes : 5 ex., 5 frappes Laetitia : 3 ex., 3 frappes Vase à sacrifice 8 ex., 8 frappes Mars Victor : 1 ex., 1 frappe Temple : 3 ex., 3 frappes CATALOGUE DES MONNAIES DE MONTERFIL II 1991-1995 Inv. 22 048 043 1992 12/2 AGRIPPA ET AUGUSTE 27av. 14 dp. J.C
  • . (IMP.) DIVI (F) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. (COL .NEM.) Crocodile enchainé à un palmier. Dessous, deux palmes. As, Nîmes, 27-10 av. J.-C. 25 mm, 14,3g, COHEN I n°7 p 1 79, RIC I n°l p44. Inv. 22 048 043 1991 72/4 AGRIPPA ET
  • AUGUSTE, 27 av. 14 ap. J.-C. IM(P. DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. (COL ,N)EM. Crocodile enchainé à un palmier. Dessous, deux palmes. Demi As, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 25 mm, 6,0 g, COHEN I n° 7 p 1 79, RIC I p 44. Inv. 22 048
  • , RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1992 74/1 1 AGRIPPA ET AUGUSTE, 27 av. 14 ap. J.-C. IMP. (DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. COL .(NEM.) Crocodile enchainé à un palmier. Dessous deux palmes. Demi-as, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 28
  • mm, 5,6 g, COHEN I n° 7 p 1 79, RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1991 105/4 AGRIPPA ET AUGUSTE. 27 av. 14 ap. J.-C. IM(P. DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. (COL .NEM.) Crocodile enchainé à un palmier. Dessous deux palmes. Demi
  • -as, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 27 mm, 8,2 g, COHEN I n° 7 p 1 79, RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1992 138/2 AGRIPPA ET AUGUSTE, 27 av. 14 ap J.-C. IMP. DIVI F. Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. COL .NEM. Crocodile enchainé à un palmier. Dessous
  • deux palmes. As, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 24 mm, 9,4 g, COHEN I n° 7 p 179, RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1991 171/1 AGRIPPA ET AUGUSTE, 27 av. 14 ap. J.-C. IMP. (DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. COL .NEM. Crocodile enchainé
  • à un palmier. Dessous deux palmes. As, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 24 mm, 9,4 g, COHEN I n° 7 p 1 79, RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1992 223/1 AGRIPPA ET AUGUSTE. 27 av. 14ap. J.-C. IMP. (DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue, l'autre avec la couronne rostrale. COL
  • .NEM. Crocodile enchainé à un palmier. Dessous deux palmes. As, Nîmes, 27-10 av. J.-C, 26 mm, 11,2 g, COHEN I n° 7 p 1 79, RIC I p 44. Inv. 22 048 043 1992 246/20 AGRIPPA ET AUGUSTE, 27 av. 14 ap. J.-C. (IMP. DIVI F.) Têtes adossées d'Auguste et d'Agrippa, l'une nue. l'autre avec la
RAP01234.pdf (CORSEUL (22).Monterfil II. rapport de synthèse de fouille programmée 1992-1994)
  • CORSEUL (22).Monterfil II. rapport de synthèse de fouille programmée 1992-1994
  • 22
  • ). Ces derniers ont été immédiatement numérotés et ont permis de délimiter les secteurs de fouille du chantier (fig.8). Ainsi, le secteur IV correspond à la pièce délimitée par les murs M. 8, M. 9, M. 10 et M. 11, le secteur XVII par les murs M.20, M.21, M.22 et M.27. Quarante
  • , été immédiatement sortis des lots de tout-venant et inventoriés8. Dans la gestion de ces collections, le tout-venant de chaque unité stratigraphique dispose d'un numéro comprenant les références du site archéologique (22 048 043), l'année de l'autorisation de l'opération (1992) et
  • l'unité stratigraphique suivi du chiffre 0 : 22 048 043 1992 151/0. Chaque objet isolé du tout-venant reçoit aussi un numéro d'inventaire comprenant : - pour ceux dont l'intérêt dépasse la simple étude un numéro d'ordre plein (1, 2, 3...) après l'unité stratigraphique : 22 048 043 1992
  • 151/1. - pour ceux qui ne présentent qu'un intérêt scientifique un numéro d'ordre suivant cette fois-ci le 0 matérialisant le tout-venant : 22 048 043 1992 151/01. 8 La liste complète de ces objets inventoriés et isolés est fournies en fin de ce rapport. Une étude fine de chacun
  • ). Inv. : 22-048-043-1992- [24/03 Urne type Besançon I Inv. : 22-048-043-1992- 124/04 Urne à décor de mica Inv. : 22-048-043-1992-124/3 Cruche à engobe blanc Fig. 11 : 10 Echantillon de mobilier de l'US. 124. pourcentage par rapport au nombre total de fragments de céramique. 20
  • . Des dépôts de limons se sont alors 21 I) 1 m Fig. 12 : Fig. 13 : Coupe stratigraphique du Fossé II. 157. Vue de la stratigraphie du fossé II. 157. 22 constitués au fond du fossé. Le mouvement de l'eau a favorisé la sape et l'écroulement des parois dans la structure. Sa
  • d'éléments végétaux et d'oiseaux (fig. 17). Inv. 22 048 043 1992 173/02 ii 1 LU Fig. 17 : Gobelet type ACO à décor de végétaux et d'oiseaux. La fosse XIIL351 : Parallèle à la précédente, cette fosse de 2 m sur 0,80 m en diffère par son comblement. En effet, il ne semble pas qu'elle
  • majorité de type 22 et 40 et des exemplaires du type 28 sont également notés. Quelques fragments de calices sont aussi à signaler (forme 128). La sigillée est peu représentée dans
RAP01386.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année)
  • CORSEUL (22). Monterfil II. rapport de fouille programmée pluriannuelle 1996-1998, 1re année
  • 22
  • . 4 Une date de 67 après J.C. est fournie par une monnaie de Néron (inv. 22 048 043 1991 78/1) (renseignement Paul André Bésombes) trouvé dans le sol d'argile de la pièce (US.78), appelée "atelier" en 1991. au centre du bâtiment commercial (pièce 3) (Kerébel 1991. p.29). Cette
  • large, pourrait donc être ouverte sur un espace caractérisé par un important niveau de terre végétale comprenant peu de mobilier et surtout, des particules de terre cuite de petite taille (moins de 22 Photo 7 : Vue du nord du bâtiment à poteaux porteurs. 23 trois à quatre
RAP01656.pdf (CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul)
  • CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul
  • 22
  • l'élaboration de la chronologie 2. 3. 4 - Conclusion 2. 4 - Le mobilier céramique 2. 4. 1 - Les catégories céramiques 2. 4. 2.- Mode de comptage 21 21 22 22 22 23 23 23 25 27 27 27 29 3 - LES ENSEMBLES CERAMIQUES DES HORIZONS IA V 3.1- L'horizon I ancien 3. 1. 1 - Ensemble 1 : l'us. 1992
  • la collecte d'une quantité importante d'objets archéologiques au sein de 1 II s'agit des us. 1989-203 ; 1991-242 et 1992-299. 22 vestiges archéologiques au nord de la rue n° 1, au contraire de ceux du quartier sud. C'est enfin ce même arasement qui justifie que toute la
RAP02096.pdf (CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 CORSEUL L'HÔTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004 - "H-^o^ DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Stéphane JEAN et Vincent POMMIER Vue aérienne de l'ensemble architectural
  • découvert (Cliché : H. Paitier). INRAP - Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Juillet 2005 2 036 1 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 3 Générique de l'opération 4 1- LE CADRE DE L'OPERA
  • lors de l'intervention 29 2 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n° Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : ZL 111 Propriétaire du terrain
  • de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 3 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération, rédaction du DFS, gestion du mobilier, fig. 1, 2
  • -sur-Couësnon (22) Identification des monnaies Paul-André BESOMBES (Conservateur du Patrimoine, SRA Bretagne) 4 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Corseul - L'Hôtellerie Le projet d'un lotissement communal sur la parcelle 111 section ZL, au lieu-dit L'Hôtellerie
  • matérialisée 5 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Fig. 1 : Localisation de Corseul et de la zone d'intervention (en rouge) (d'après Kerébel 2001). 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 B-ga Voie repérée lors d'interventions I I Voie repérée en photographie
  • d'Halouze Fours de potiers FP Dinan 200 m Fig. 2 : Localisation de la parcelle AB 294 par rapport à la trame antique (d'après Kerébel 2001, Chevet et al. 2002). 7 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 aujourd'hui par le cheminement de la route départementale 794, qui
  • . Un gisement gallo-romain est mentionné dans la parcelle YD. 1205. Il peut correspondre à un édifice, qui serait localisé en bordure de la voie n° 2 dans la partie nord de ce terrain (CAG 22). En 2002, la construction d'une chambre funéraire a permis la découverte de 2 fours de
  • espacement de 15 m, sont disposées en lignes, 8 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 elles-mêmes distantes de 15 m et en damier (photo 1). Ce mode opératoire aboutit à un maillage relativement serré, qui trouvait sa justification dans la nature des vestiges susceptibles
  • bien conservé d'Antonin Le Pieux. L'ensemble évoque le rejet de matériaux détritiques lors du démantèlement d'un bâtiment sans doute important. La présence de fragments d'ardoises place le comblement de la structure bien après l'époque gallo-romaine. 9 Corseul (22) -L'Hôtellerie
  • -Parcelle ZL 111 Fig. 3 : Plan des tranchées de sondage et des structures découvertes 2005 Corseul (22) - L •Hôtellerie- Parcelle ZL111 Quatre fosses ont également été découvertes dans la tranchée n° 8, qui est implantée sur le point le plus haut de la parcelle. De forme variable
  • largeur inférieure à 4 m. L'intérieur couvre une superficie voisine de 12 m et elle est délimitée par les murets M. 1000 à 1003, qui 11 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 Fig. 4 : Plan de détail de l'ensemble architectural découvert. 12 Corseul (22
  • ou dont le socle a disparu. Le solin M. 1001 est, quant à lui constitué, de pierres majoritairement plus volumineuses, en moyenne de 30 cm de long. A l'instar de M. 1002, son centre est dépourvu de bloc important : seulement quelques pierrailles sont 13 Corseul (22
  • sujets à 14 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 caution. L'us. 1016 est constituée de pierres de quartz strictement agencées formant un radier sans liant. Une zone de vide plus ou moins circulaire s'observe également, sans que l'on puisse toutefois comprendre sa
  • interne. L'us. 1009 vient d'ailleurs buter contre M. 1001, attestant de leur 15 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 synchronie. L'intérieur de la cella disposait par conséquent d'un niveau de circulation, dont le soubassement était constitué d'un radier de gneiss et de
  • . 1019 les restes d'une fondation, d'un aménagement particulier, occupant uniquement cette partie de la galerie, 16 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 aménagement dont la nature ne peut être déterminée. possède un profil très évasé à fond plat et large (fig. 5
  • méridionale et comporte alors une largeur supérieure à 2 m. Par contre il est peu profond, moins de 1 m, et Photo 14 : Coupe SE/NO du fossé F. 1015 sondage 1 (cliché : R. Ferrette). 17 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 La contemporanéité du temple et du fossé n'est pas
  • , l'us. 1017 pourrait matérialiser les restes d'un aménagement, installé sur la bordure intérieure du fossé (photo 15). Peut-être faut-il lui associer un bloc de nature similaire découvert 18 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 au niveau de l'angle de la structure
  • ont été recueillis des tripodes archéologiquement complets. 19 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2 - Le mobilier non numéraire La céramique, à l'exception, de la tranchée 13, provient presque exclusivement du temple ou de l'aire sacrée. Quelques tessons
  • Tarraconaise. Quatre tessons de céramique 20 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 commune corpus. sombre tournée complètent le Le sondage 1 a quant à lui livré 22 tessons d'amphores, qui correspondent à deux emballages : une amphore vinaire italique et une seconde du
RAP02110.pdf (CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • , Roz-sur-Couësnon (35) 3 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 CORSEUL, 16 RUE DE L'HOTELLERIE Le dépôt d'un permis de construire individuel sur la parcelle AB 294, au 16 rue de L'Hôtellerie à Corseul (22), a généré une prescription de diagnostic de la part du
  • . 2002). périphérie du tissu densément urbanisée. Ce diagnostic était donc l'occasion de confirmer ou non cette hypothèse. La parcelle AB 294 s'insère au cœur de l'îlot dit de « La rue de l'Hôtellerie » (fig. 2) (CAG 22). Outre la rue numéro 1, cette insula serait délimitée par les
  • 2005 BIBLIOGRAPHIE CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (G), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor (22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Chevet et al. 2002: CHEVET (P.), FERRETTE (R.), PITHON (M.) - CorseulL'Ecole (Côtes d'Armor
  • L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Annexe 2 : Listing en X-Y-Z des repères topographiques utilisés lors de l'intervention •s "* 35 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Point 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
RAP02324.pdf (CORSEUL (22). 40 rue de l'Arguenon. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). 40 rue de l'Arguenon. rapport de diagnostic
  • 22
  • DRAC-SRA AVR. 2008 COURRI INSTITUT ARRivitapport NATIONAL De RECH-ERCHE ARCHE 0 L 0 G I Q U € S P R I V E N T I V E S + + + + Diagnostic + Février 2008 Sous la direction de Romuald FERRETTE Avec la collaboration de François BRIAND et Vincent POMMIER CORSEUL (22) 40
  • rue de VArguenon Dates d'interventions : N° de prescription : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP : (parceiie391, sectionAB> 18.02.08 - 29.02.08 SRA 2007/099 22 048 DA 05023301 INRAP -Direction interrégionale Grand Ouest, 37 rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné - Tél. 02
  • 23 36 00 40 /Fax : 02 23 36 00 50 Siège social : 7 rue de Madrid 75008 PARIS - Tél 01 40 08 80 00 - Fax 01 43 87 18 63 - N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 200H Sommaire Fiche signalétique Générique de 1'opération 2 2 1- Le
  • 32 Bibliographie 35 Inventaire des figures Inventaire photographique 35 35 Annexe 1 : arrêté de prescription Annexe 2 : fiche de projet de diagnostic Annexe 3 : arrêté de désignation 36 40 43 1 Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Lieu de dépôt du mobilier
  • l'autorisation de fouille) Code INSEE : 22 048 1N° de site : Lieu-dit : 40 rue de l'Arguenon Equipe de fouille BR1AND François (Technicien d'opération) Année cadastre : Topographie POMMIER Vincent Section(s) et parcelle(s) : AB, 391 Coordonnées Lambert : Z= X= Y= OPERATION
  • ARCHEOLOGIQUE Arrêté n° 2007-099 Date d'émission : 18 octobre 2007 DAO FERRETTE Romuald Traitement et étude du mobilier FERRETTE Romuald LEFOREST1ER Soient! Terrassement : Entreprise MVTP - Aucalcuc (22). Titulaire de l'autorisation de fouille : Romuald Fcrrcttc Organisme de rattachement
  • Aménageur : M et Mme LEVEQUE Henri 15, rue de l'Arguenon 22 130 Corseul Maître d'ouvrage : INRAP INRAP, Direction interrégionale Grand-Ouest AGUESSE Gilbert (Directeur Interrégional) BAILLIEU Michel (Adjoint Scientifique e( Technique) ARNOUX Thomas (Assistant des AST) BOIVIN Agnès
  • sous la surface actuelle Chronologie : Antiquité Nature des vestiges immobiliers : solin, sols, empierrement, fosses, fossés. Nature des vestiges mobiliers : céramiques, fer, monnaie, pesons, meule, scories RESUME Le diagnostic opéré au 40 rue de l'Arguenon à Corseul (22) repond au
  • jamais avoir abriter de construction. Le mobilier recueilli, principalement de la céramique, permet d'envisager une fourchette chronologique allant du début du Haut-Empire au courant du 11 le siècle. 2 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 1- Le cadre de
  • l'intervention 3 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Suite au dépôt du permis de construire d'une maison individuelle, le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne a émis un arrêté de prescription concernant la parcelle AB. 391, située au 40 rue de l'Arguenon à Corseul
  • . 113). En 1995, un sondage pratiqué dans la parcelle AB. 22, dans laquelle passerait la voie est-ouest n° 1, n'a révélé aucun 1 Cette remarque vaut aussi pour la cardine K qui limiterait le développement de la ville antique à l'ouest. 4 C- Localisation du diagnostic en orange
  • et environnement archéologique (fond cadastral et voirie antique SRA Bretagne, complément Chevet al. 2002). Fig. 1 : Le cadre de l'intervention (DAO R. Fcrrctlc). Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 vestige archéologique (Fig. le ; Kerébel 1994). Les seules
  • phase de postfouille et servent de documentation à ce rapport. 6 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Cette phase de caractérisation s'accompagne aussi de photographies, prises à l'aide d'un appareil numérique. Au total ce sont 102 clichés, archivés sur CD-ROM, qui
  • . Pommier, Dao R. Fcrrcttc). 7 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2- Présentation des résultats 8 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Les 3 tranchées ont livré chacune des témoins d'une occupation antique (Fig. 3). La nature des vestiges est
  • creusements. 9 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Cliché 1 : Illustration de la stratigraphie de la tranchée 1 à la hauteur du fossé 114 (R. Ferrette). L'us. 113 s'apparente à une fondation en forme d'abside (Cliché 2). Elle est constituée exclusivement de micaschiste
  • homogène Us. 115 Us. 117 Us. 114 0 Fig. 6 : Coupes des structures fossoyces 114, 115 et 117 (Dao R. Fcrrcttc). l/SOc I m Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2.2- La tranchée 2 Cette seconde tranchée mesure 19
  • l'ouest de ce dernier. A titre d'hypothèse, cclle- 13 Corseul (22) - 40, me de l'Arguenon Février 2008 3 ci pourrait être limitée par le creusement linéaire 210, parallèle au mur 207 , et installé dans le niveau 204. Profond d'une dizaine de centimètres, l'us. 210 présente un
  • 212 (Dao R. Fcrrcttc). 1 ■ TcrTc brune riche en particules de terre cuite 0 l/50e 1 m Us. 210 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 17 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Corseul (22) - 40
  • sombre tournée, écrêté lors du décapage, tandis qu'une cruche en commune claire, dont le goulot est manquant, a été retrouvée brisée sur place à côté de l'us. 313. 19 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 20 Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 Fig
  • . 10 : Plan simplifie des vestiges de la tranchée 3 (Topographie V. Pommier, Dao R. Fcrrcttc). Corseul (22) - 40, rue de l'Arguenon Février 2008 2.2.2- L 'empierrement 304 Un second massif, l'us. 304, a été découvert au sud de la tranchée 1 (Fig. 10). Cet empierrement, de forme
RAP02788.pdf (CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de diagnostic)
  • CORSEUL (22). le chemin du Ray. rapport de diagnostic
  • 22
  • figures et des clichés du rapport d’opération I. Données administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 6 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fiche signalétique ____________________________ Localisation 33 rue de La Madeleine BP 44 22130 Plancoët Région Bretagne Département Côtes d’Armor (22) Commune Corseul Lieu-dit Chemin du Ray ____________________________ Codes Codes INSEE 22048 Numéro de l’entité archéologique
  • Communauté de Communes de PlancoëtVal-d’Arguenon 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), 1, rue du Temple de Mars Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Paléolithique Mobilier Édifice public Industrie lithique Inférieur Édifice
  • , techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • Céramologue Etude, synthèse, rédaction, infographie Etude des monnaies Réalisation des plans topographiques Etude et inventaire du mobilier antique Equipe de fouille Equipe de post-fouille 9 I. Données administratives, techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • , techniques et scientifiques Corseul (22), Chemin du Ray
  • : emprise du diagnostic 12 Arrêté de prescription 13 14 15 16 17 18 Arrêté de désignation 19 Projet d’opération 20 21 II. Résultats II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 1 Le cadre de l’intervention L’intervention réalisée par l’Inrap au Chemin du Ray
  • à Corseul (22) fait suite à une demande volontaire de diagnostic archéologique émanant de la communauté de communes de Plancoët-Val-d’Arguenon, en amont de la réalisation d’une maison de la petite enfance (section M, parcelles 184 et 1093). La prescription des services de l’Etat
  • pouvoir romain à la fin du premier siècle avant notre ère. 25 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Les premiers noyaux d’occupation sont recensés principalement dans le secteur de Monterfil II et du Courtil-Saint-Antoine. Ensuite, le chef lieu de la civitas des Coriosolites
  • d’une maison individuelle. La fouille a révélé la présence de constructions de trois époques différentes et de plusieurs salles chauffées par le sol (Gallia 1979, p. 378). 26 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 1.3 Problématiques du diagnostic L’arrêté de prescription n
  • propre et l’enregistrement des vestiges a été effectué par tranchée. Le système retenu est celui de l’unité stratigraphique 27 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray (US), tel qu’on le pratique en milieu urbain. Toutefois, compte tenu du cadre d’intervention, cette méthode
  • clichés sont classés par tranchée et ont reçu un numéro délivré automatiquement par l’appareil. T1 T3 T4 T2 T5 T8 T6 T7 0 10 50 m 1/1000 Fig. 3 : Localisation des tranchées de sondage sur l’emprise sondée (Dao R. Ferrette-Inrap). 28 II. Résultats Corseul (22), Chemin du
  • éléments en alliage cuivreux ou en plomb sont aussi à mentionner. 29 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 30 X=1318360 X=1318320 X=1318280 X=1318240 parcelle 185 clôture clôture existante clôture existante existante clôture haie de sapins Rue H existante T1
  • =1318280 X=1318240 Fig. 4 : Plan simplifié au 1/400e des vestiges découverts au Chemin du Ray (Levé topographique : V. Pommier, Dao : R. Ferrette, Fond de plan : Communauté de communes Plancoët-Val d’Arguenon). II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 2.2 Les vestiges de la
  • exclure compte tenu du faible écartement. En outre, l’espace entre le cardo et M. 102 peut désigner l’emplacement d’un fossé bordier ou d’un caniveau non étudié dans le cadre de l’intervention. 33 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 1 : Fondation M. 103 vue depuis le
  • activité de récupération. A l’est de M. 110, aucune trace significative d’occupation n’a été retrouvée. La largeur de celui-ci plaide d’ailleurs en faveur d’un mur porteur fermant l’un des côtés d’un bâtiment. 34 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 2 : Fondations M
  • qui n’est pas antérieure au milieu du Ier siècle ap. J.-C. 35 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray Cliché 3 : Fondation M. 201 vue depuis l’ouest. Sur la gauche du cliché se devine un probable remblai de démolition (R. Ferrette-Inrap, inv. 5437). Quatre aménagements
  • Gaule centrale de la seconde moitié du IIe siècle/première moitié du IIIe siècle, dont un bord d’assiette Walt. 79/80. A l’est de M. 206, aucune occupation n’a été rencontrée. Le décapage s’est 36 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray poursuivi jusqu’au terrain naturel et
  • vestiges apparaissent à une profondeur variant de 0,60 m à 1 m en moyenne. Ces derniers sont fortement dégradés, mais de nouveau plusieurs états sont à envisager (fig. 7). 37 II. Résultats Corseul (22), Chemin du Ray 309 84.81 84.53 84.87 302 84.47 303 305 84.19 301 304