Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
BEUCHET Laurent [X]
Type d'opération
fouille programmée [X]
Commune
Département
22 [X]
Date (Année)
2000 [X]

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01706.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport final de synthèse de fp 3 1998/2000)
  • CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport final de synthèse de fp 3 1998/2000
  • 22
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR LE CHA TEA U DU GUILDO COMMUNE DE CREHEN (Côtes-d'Armor) FOUILLE PROGRAMMEE 1998-2000 TRIENNALE RAPPORT DE SYNTHESE Laurent BEUCHET
  • avec la collaboration de Stéphane Jean et Françoise Labaune ASSOCIATION POUR LES FOUILLES ARCHEOLOGIQUES NATIONALES N° de site : 22 049 006 AH Programme 24 : Naissance, évolution et fonctions du château médiéval. Autorisation de fouille programmée trisannuelle n° 98-23 du 3 avril
  • Beuchet INTRODUCTION Présentation du site et du programme triennal Présentation du site, situation Le programme d'étude archéologique, rappel des opérations précédentes L'opération triennale 1998-2000 Dates d'intervention, financements Objectifs et méthodologie Communication des
  • ) Premier programme (1995-1997). Deuxième programme (1998-2000), SI •Fouille en cours. Figure 3 : Programmation 1995-1997 et 1998-2000. Etat d'avancement des travaux. Le programme d'étude archéologique, rappel des opérations précédentes Inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des
  • -2000 Dates d'intervention, financements L'opération triennale a été dotée d'un budget annuel global de 486 000 FF (environ 74 090 s), alloué par le Conseil Général, lui-même subventionné par l'Etat à hauteur de 166 000 FF. Sa gestion est confiée à l'A.F.A.N. Après déduction de la
  • ) 2000 : - Etude du mobilier céramique et du verre : 1,5 mois, Françoise Labaune (assistante d'étude) - Traitement de la documentation graphique : 2,5 mois, Stéphane Jean (technicien supérieur) - Traitement informatique des relevés d'élévations : 6 jours, Frédéric Boumier (assistant
  • d'étude) - Topographie : 2 jours, Vincent Pommier (technicien supérieur) Objectifs et méthodologie Les objectifs du nouveau programme de recherche triennal 1998-2000 avaient été définis en conclusion du rapport de 1997. Outre l'achèvement de l'étude de l'angle nord-est, l'extension
  • nettoyage systématique manuel de l'ensemble de la zone. Une légère extension de la zone a été réalisée en 2000. Une intervention manuelle a été préférée à un décapage mécanique en raison de la faible surface à dégager d'une part (50 m 2 environ), et de la présence de vestiges construits
  • remploi éventuel lors de futurs travaux de mise en valeur. Communication des résultats au public, publications. Bien que les connaissances sur l'histoire du Guildo soient encore bien lacunaires, la période 1998-2000 a été particulièrement riche en manifestations et communications des
  • "Mémoire d'âme(s)". Plusieurs notices ont été rédigées à cette occasion, pour le catalogue de l'exposition ainsi que pour la revue Archéologia4. Un guide de visite a également été édité par le conseil général en 2000 à l'occasion de l'accueil du module de l'exposition présentant le
  • "Château Gaillard" tenu à Graz (Autriche) en 1998 et sont publiés dans une note intégrée aux actes du congrès.7 Le logis nord du château, objet des recherches en cours, a été présenté plus longuement lors du congrès "Château-Gaillard" tenu à Thun (Suisse) en 2000. Il fera l'objet d'un
  • des coordonnées et traitement d'image). Ce temps ne prend toutefois en compte ni le traitement graphique pour la restitution des résultats ni l'analyse des élévations. 8 Un exposé de la méthode a été rédigé par F. Boumier (Boumier 2000). Il est présenté en annexe du présent
  • rapport La courtine nord La courtine nord a fait l'objet d'une consolidation en 1999. Cette consolidation a été précédée d'une étude détaillée et d'un enregistrement photographique. Son relevé n'a pu être entrepris qu'en 2000. Le faible recul disponible au pied de ia courtine
  • longueur de 11 m. Sa largeur semble régulière (2,40 m environ). Elle est installée à la rupture de pente du rocher, dans une tranchée creusée dans un placage de lœss (U.S. 11351 et11361, sections 85 et 86, figures 21 et 22). Sa mise en œuvre alterne des lits de gros blocs de micaschiste
  • et de cailloux plus petits, sans liant. Figure 21 : Coupe pratiquée dans la maçonnerie 11340, vue depuis l'est 11354 11351 arène 11340 15,00m. N.G.F ,11361 11351 section 85 ,113541 11213 15,00 m N.G.F ,11361 11340 11351 section 86 ,11362, Figure 22. 11362 Une