Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

18 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02486.pdf (LANISCAT (22). stockage lié à des productions meunières et dépôt monétaire osisme découverts à Laniscat. rapport de fouille)
  • LANISCAT (22). stockage lié à des productions meunières et dépôt monétaire osisme découverts à Laniscat. rapport de fouille
  • 22
RAP02579.pdf (LAMBALLE (22). rue de Penthièvre, implantation d'une zone d'aménagement. rapport de diagnostic)
  • LAMBALLE (22). rue de Penthièvre, implantation d'une zone d'aménagement. rapport de diagnostic
  • 22
  • 18 18 19 2.2.1 – La fosse 115. 2.2.2 – Un possible réseau fossoyé lié à cette période. 2.2.3 – L’impact H. 2.2.4 – Le foyer 72. 2.3 – De nombreuses structures du Moyen âge. 2.3.1 – Un système fossoyé. 2.3.2 – Les constructions sur poteaux. 2.3.2.1 - Impact A 22 23 23 23
  • Tr. 9 35 Tr. 10 229 28 31 11 10 25 29 27 213 Tr.252 26 52 213 212 55 53 12 56 Tr. 23 75 Tr. 18 68 sd2 Tr. 11 62 69 208 204 203209 206 205 207 15 63 58 67 Tr. 8 64 17 19 18 214 20 24 65 Tr. 15 16 230 231 220 70 23 218 219 21 76 22 77 105 80
  • 129 124 125 133 134 166 130 136 138 167 128 132 139 140 146 131135 168 147 137 170 141 143 169 142 145 164 122 Tr. 5 228 202 72 149 Tr. 12 78 201 108 107 148 71 103 Tr. 24 Tr. 4 Tr. 7 Tr. 22 106 Tr. 16 216 224 73 226 74 117 118 Numéro de tranchée
  • tranchée de diagnostic n°3 (fig.04 et 28). Il a livré un fragment de céramique de cette période, considéré résiduel dans son contexte de découverte (puisqu’il est accompagné de deux fragments de tuiles gallo-romaines). La structure 132, relevée dans la tranchée n°26 (fig.04 et 22
  • US.03 : Limon brun clair. 29 13 N/E 03 02 01 Tr. 3 sd1 214 E 03 S/SO 03 12 Tr. 14 01 N/NE 02 01 sd2 18 18 214 103 03 02 N/O 213 01 67 S/E 02 01 Tr. 15 01 N/E S/O 03 N/O US.03 : Limon brun clair. 70 21 US.03 : Limon brun. 22 Tr. 22 01 103 US.03
  • , toutes périodes confondues (coupes au 1/50e). 02 NE SO 01 S/E 04 80 216 98 02 01 N/NO US.01 : Limon ocre brun clair. US.02 : Fossé. US.03 : Limon brun clair. Tr. 31 US.03 : Limon brun. 02 21 03 Tr. 29 195 22 03 177 50m 2.3 - De nombreuses structures du Moyen âge
  • périodes confondues) relevés sur le site. 22 En effet, de nombreux vestiges attribués au Moyen âge ont été relevés au niveau de la parcelle n°50. 2.3.1 - Le système fossoyé Parmi les nombreux fossés relevés sur l’emprise des futurs travaux, beaucoup d’entre eux ont livré du
  • Figure n°21 : Coupes et situation des trous de poteaux formant l’impact C, relevé au niveau de la tranchée de diagnostic n°28. 2.3.2.3 - Impacts D et E. De nombreux trous de poteaux apparus dans la tranchée de diagnostic n°26 forment deux impacts distincts D et E (fig.18 et 22) et
  • apparaissent à 0,80 m sous le niveau de sol actuel. 26 Figure n°22 : Trous de poteaux 124 à 133 de l’impact D et 142 à 147 de l’impact E, tranchée n°26. Les onze trous de poteaux 124 à 135 de l’impact D, semblent former 3 ou 4 travées régulières d’un bâtiment se développant hors
  • importante de 0,30 m. Son comblement laisse entrevoir le négatif du poteau d’origine ayant pourrie en place. Il avait un diamètre de 0,17 m (fig.22). Comme pour l’impact A relevé plus à l’ouest du site (tranchée n°31, fig.19), cette construction est dotée d’une partie basse pouvant
  • poteau 110 (fig.22) appartenant à un bâtiment du Moyen âge. Ce fragment de granite (n°2, fig.32) à section quadrangulaire comporte diverses traces de façonnage et d’utilisation. Confectionné dans un granite à grains homogènes relativement fins, il présente des traces de chauffe au
  • situées rue de Penthièvre à Lamballe (22) ont permis de mettre au jour un lot de mobilier qui, après nettoyage, s’est avéré correspondre à plusieurs occupations de chronologies différentes. Au total, la répartition se compose de la manière suivante : - 276 tessons de récipients en
  • couleur « terre de sienne » et à moitié recuit. Il est lissé à l’intérieur et à l’extérieur ; le dégraissant (quartz++) est de taille millimétrique à centimétrique. Ce récipient peut être attribué au Bronze moyen. Fait 109 (fig.22) Ce lot se compose exclusivement de fragments issus
  • , à sa décoration (fig. 35). 41 Figure n°35 : Vues du bord de vase de stockage et de fragments de panse à décor digité du fait 109 (© F. Labaune-Jean) Fait 110 (fig.22) Aux côtés d’un petit tesson de facture protohistorique, on note 4 tessons de production médiévale (XIIIe
  • Pont aux Chèvres »22, ou de Plouedern23. L’étude typochronologique de ce petit lot céramique, de l’Age du Bronze, permet de proposer une attribution au Bronze moyen. Cette occupation serait à mettre en parallèles avec l’enceinte du Bronze final mise au jour à proximité sur le site
  • par P.-R. Giot et G. Querré dans le cadre du PCR sur les ateliers médiévaux de Bretagne, ont en effet montré que les potiers de ces ateliers utilisent un dégraissant à base de granit altéré issu d’un massif très 22 23 Information : Hamon (A.-L), INRAP. Information : Blanchet (S
RAP02917.pdf (SAINT-CARADEC (22). Bel Air : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic)
  • SAINT-CARADEC (22). Bel Air : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic
  • 22
  • CIDERAL 4-6 Boulevard de la gare, 22602 Loudéac. ___________________________ Lieu de dépôt des archives : INRAP, Cesson-Sévigné Département Côtes d’Armor (22) Références de l’opération Commune Saint Caradec Numéro de l’arrêté de prescription Numéro de l’opération Adresse ou lieu
  • Organisme de rattachement Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné Dates d’intervention sur le terrain Préparation Le 06/09/2013 et le 23/09/2013 Fouille Du 24/09/2013 au 30/10/2013 4 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • Chargé d’études (céramologue) Tâches affectées dans le cadre de l’opération Coordination scientifique, infographie, texte, dessins et mise en page du RFO Etude du mobilier céramique 5 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Arrêté de prescription 7 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 8 Saint Caradec (22
  • ), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 9 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 10 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation de Saint Caradec (Côtes d’Armor). Figure n°02 : Localisation du futur agrandissement de la Z.A.C. de « Bel Air » à Saint Caradec. 11 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Figure n°03 : Localisation de l’emprise archéologique sur le plan cadastral actuel. 12 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 13 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • par prospection aérienne 14 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 au Sud/est de l’emprise, au lieu-dit Goazel1. Cet ensemble (non étudié), révèle une implantation conséquente dans ce secteur dès la
  • des lettres et sciences sociales, centre de recherche bretonne et celtique. 2 15 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 L’opération a nécessité pour la phase terrain, l'embauche de deux contractuels
  • de fouille, c’est pourquoi par mesure de simplicité et de compréhension du texte, les numéros en caractère gras concernent exclusivement les structures 16 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013
  • l’intervention archéologique. Le décapage mécanique consiste à retirer successivement plusieurs couches de terre jusqu’à l’apparition d’anomalies ou de vestiges archéologiques susceptibles d’être conservés en substruction. Ces 17 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • , et auquel se trouve rattaché plusieurs unités stratigraphiques (U.S.). 4 Annexe : Tableau récapitulatif 18 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Après vérification, plusieurs faits se sont avérés
  • Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Figure n°08 : Emplacements des prélèvements des vestiges mobiliers. 20 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • essentiellement concentrées au niveau des tranchées de diagnostic n°113 et 128 (fig.10). 21 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Figure n°10 : Structures archéologiques relevées dans la périphérie S/E de
  • 2,95 m pour une largeur de 0,74m. Elle est conservée sur une profondeur maximale de 0,28 m et son profil est à fond relativement plat, au parois peu évasées. 22 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013
  • induré, d’une dizaine de 23 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 centimètres d’épaisseur, relevé dans la partie centrale de la fosse (us.03, fig.12), semble correspondre à autre chose. Figure n°12
  • : Plan et coupes stratigraphiques de la fosse 121. La fosse est creusée dans le substrat, constitué à cet endroit de limon ocre assez homogène, et rien dans le comblement ne rappel cette texture. 24 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • qu’elles n’aient livré aucun mobilier archéologique, il est possible que les constructions sur poteaux placées à une dizaine de mètres, soient liées chronologiquement à cette fosse. 25 Saint Caradec (22), «Bel Air
  • » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Figure n°14 : Fosse 121 en cours de fouille. 26 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 Figure n°15 : Coupes stratigraphiques longitudinale de la fosse 121. 2.1.1 - Les constructions sur
  • poteaux. Les empreintes d’au moins trois constructions sur poteaux ont été relevées au Nord et au N/O de la fosse 121 (fig. 10). 27 Saint Caradec (22), «Bel Air » ---------------------------------------------------------------------- Octobre 2013 2.1.1.1 - Le petit bâtiment n°1
RAP01276.pdf (PLAINTEL (22). diagnostic archéologique avant la construction d'une ZAC. rapport de diagnostic)
  • PLAINTEL (22). diagnostic archéologique avant la construction d'une ZAC. rapport de diagnostic
  • 22
  • - Le second état de parcellaire. 12 14 15 15 16 19 22 2.2.2.1 - Le système fossoyé. 2.2.2.2 - Les constructions sur poteaux. La construction n°3. La construction n°4. La construction n°5. La construction n°7. 24 24 24 26 26 26 2.3 - De nombreuses structures de chronologie
  • diagnostic n°4. 20 11 Figure n°16 : Trous de poteaux 7 de la construction n°l et trou de poteau 6 de la construction n°2, en cours de fouille et vue vers l'est, du petit bâtiment n°l. 21 11 2.2.2 - Le second état de parcellaire du Bas Moyen Âge. 22 23 L L — ^ E m p r i s e du
  • , n°7, relevée à l'extrémité sud de l'emprise archéologique, au niveau de la tranchée de diagnostic n° 87 (fig.22 et 23), peut être reliée à l'un des deux états de parcellaire du XlII/XVe siècle. Un fragment de céramique attribué à cette période a été prélevé dans un des trois
  • trous de poteaux liés à l'empreinte de cette construction, la structure n° 2 3 3 (fig.22). Les trois trous de poteaux, bien conservés, pourraient appartenir à une construction qui se développe hors emprise vers l'ouest. 7 Cela demande confirmation par des décapages supplémentaires
  • a livré un fragment de céramique attribuée au XlV/XVe siècle. Figure n°21 : Construction n°5, apparue dans la tranchée de diagnostic n°75. Le trou de poteau 1 9 7 a livré un fragment de céramique attribuée au XlV/XVe siècle. Figure n°22 : Construction n°7,apparue dans la tranchée de
  • 21 22 23 24 25 26 28 30 31 32 33 34 35 37 38 39 40 41 42 43 45 46 49 50 51 52 Descriptif Chablis Trou de poteau Fosse Trou de poteau Trou de poteau Trou de poteau Fosse Chablis Trou de poteau Chablis Trou de poteau Chablis Chablis Chablis Chablis Chablis Chablis Fossé Fosse
  • Fosse Fossé Fosse Chablis Fossé Chablis 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 15 16 16 16 16 16 17 17 17 20 21 21 21 22 22 23 26 26 27 29 32 32 32 33 34 34 35 35 36 38 38 38 39 40 40 41 41 41 45 45 46 46 47 47 47 47 47 48 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 26 04 04 08 08 12 12 04 04 04 04
  • 12 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 17 17 04 12 17 08 04 20 20 20 20 20 20 20 20 17 17 04 04 04 04 21 21 21 21 21 21 21 21 04 04 04 04 04 08 08 08 22 22 08 22 22 08 08 08 22 243 245 246 247 251 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 Fosse Fosse
  • 47 47 108 108 68 68 68 68 68 68 22 08 08 08 08 17 15 15 15 15 15 09 09 09 09 09 09 20 47 09 20 20 20 27,28 Libttti ' Égaliii • Fratrralfi RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L A C U L T U R E ET DE L A C O M M U N I C A T I O N P R E F E C T U R E D E L A REGION B R E T A G N
RAP02239.pdf (MUR-DE-BRETAGNE (22). aménagement de la rn 164. déviation de mur. dfs de diagnostic)
  • MUR-DE-BRETAGNE (22). aménagement de la rn 164. déviation de mur. dfs de diagnostic
  • 22
  • : Sections ZC n°6, 44, 46, 48, 50, 58, 66, 69, 72, 95, 96, 98, 100, 101, 109, 112, ZD n°5, 15, 16, 21, 22, 24, 31, 44, 45, 50, 51, 74, 76, 77, 78, ZE n°38, 49, 51, 143, 150, 176, 177, 219, 376, ZH n°12, 38, 41, ZL n°52, 54, 56, 58, 68, 69, 71, 74, 77, 78, 79, 82, 95, 102, 104, 105, Z K n
  • structures isolées ont été appréhendées par une fouille manuelle de façon à essayer de préciser leur rôle et leur chronologie ; le fossé 15 et la fosse 22 (tranchées 41 et 77, fig.10 et 11). Les vestiges archéologiques apparaissent directement sur le substrat, constitué à cet endroit de
  • bordure d'un petit plateau peut être liée à un assainissement ancien du secteur et peu avoir un lien chronologique avec la petite fosse 22, ultime vestige protohistorique relevé plus au sud au niveau de la tranchée 77. Deux fragments de céramiques, également de cette période, ont été
  • prélevés lors du décapage à proximité du fossé 15. La petite fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77, apparaît directement sur le substrat constitué de schiste altéré, sous le niveau de terre arable épais d'une trentaine de centimètre à cet endroit. De plan ovoïde à fond chaotique
  • plusieurs greniers implantés dans un même secteur. La série de trous de poteaux 77 à 80 formant un renvoi d'angle parfait, pourrait appartenir à une même construction, n°4. Les trois structures 77, 43 et 76 sont contigus et présente un diamètre de 50 à 60 cm. Leur profondeur atteint 22
  • zone d'habitat, pouvant le relier à un usage domestique (séchage ou consommation). 9 10 Le fossé 31 orienté N/E-S/O présente une ouverture de 0,80 m pour un profil en cuvette. Sa profondeur atteint 22 cm au niveau du décapage et son comblement est constitué de limon brun homogène
  • n°8 : Plan général des sondages archéologiques (partie 5). Figure n°9 : Plan général des sondages archéologiques de la zone I. Figure n°10 : Fossés 15 et 16 relevés au niveau de la tranchée 41. Figure n° 11 : Fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77. Figure n°12 : Plan des
  • . 15.05 : Limon argileux brun. 15.06 : Limon brun grisâtre argileux. 15.07 : Limon ocre brunâtre. Figure n°10 : Fossés 15 et 16 relevés au niveau de la tranchée 41. 22 SE V NO 03 io£ù>- - 01 22.01 : Schiste altéré 22.02 : Creusement. 22.03 : Limon brun comportant quelques
  • petits fragments de céramiques protohistoriques. 0 1/20e 0 Figure n°11 : Fosse 22 relevée au niveau de la tranchée 77. 50 cm r ZL Tr.146 Tr.150 Tr.151 )2b ï RN164 102 -igure n°12 : Plan des vestiges archéologiques de la zone II. 82 77 a V • • Tr.207 Cher l/250e
  • i s d a n s le r a p p o r t m a i s d o n t les r e l e v é s sont archivés) Faits 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 Tranchée Descriptif 6 Fossé N R . et 6 6 Chemin N R . et 6 6
RAP02328.pdf (LAMBALLE (22). diagnostic archéologique avant la construction d'un lotissement au lieu-dit "la Grande Chapelle". rapport de diagnostic)
  • LAMBALLE (22). diagnostic archéologique avant la construction d'un lotissement au lieu-dit "la Grande Chapelle". rapport de diagnostic
  • 22
  • 98 TR 23 101 TR 19 99 83 100 84 86 TR 22 80 TR 20 88 95 89 TR 18 90 85 91 87 94 92 93 96 152 et 74 76 TR 21 154 153 73 42 TR 15 63 TR 17 65 72 75 70 71 68 69 64 51 60  157  36 TR 13 37 47 52 54 59 43 40  48 58 57 39 50 49 66 67 61
  • 45 44 79 77 74 62 TR 14 41 78 46 53 38 TR 9 27 29 55 TR 16 28 35 30 TR 12 56 32 31 33 34 TR 10 26 TR 8 150 TR 39 151 24 22 23 TR 38 25 - 160 TR 11 21-159 TR 7 TR 35 TR 5 20  144 145 TR 4 147 142 19 146 136 135 148 TR 34 143 137 139 141
  •  111 130 TR 27 7 16 TR 2 127 8 9 103 105  Concentrations d e trous de poteaux. Cadastre a ncien 107 106 0 TR 25 Figure n°04: Plan des vestiges mis au jour dans les parcelles ZV 52 et 53 (fond levé topographique et cadastre ancien). 1/750e 15m TR 23 TR 19 TR 22
  • : Limon brun et brun gris. US.05 : Limon brun. 83 80 TR 20 01 01 86 TR 22 03 03 TR 19 TR 18 US.01 : Limon argileux ocre et jaune. US.02 : Creusement. US.03 : Limon argileux gris, concrétions de manganèse. US.04 : Limon brun et brun gris, fragments de tuiles. US.05 : Limon
RAP02116.pdf ((22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Gouarec et Saint-Goulven. dfs de diagnostic)
  • (22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Gouarec et Saint-Goulven. dfs de diagnostic
  • 22
  • l'intérieur de l'enclos n° 1 19 19 21 22 22 23 24 25 25 L'enclos n°2 Le bâtiment n°5 Le grenier ou épier n°6 Plusieurs fosses et trous de poteaux 26 27 27 28 2.6.4 - Le parcellaire du XLXe siècle 28 2.6.5 - Conclusion de la Zone VI 28 2.7 - La zone VII 30 2.7.1 - Les structures
  • , 146, 147, 148, 900. Laniscat : Sections D n°470 et 471, ZP, n°14, 15, 16, 17, 25, 27, 28 et 107, C n°1001 et 1004, ZL n°3, 4, 5, 6, 25, 27 et 28, ZK n°4, 19, 20, 22, 28, 29, 50, 58 et 66, ZI n°12, 13, 15, 17, 21, 22, 57, 58, 80, 84 et 85, ZR n°l, 41, 53, 60, 62, 64, 67, 68, 69 et
  • 130, ZH n°30, 35 et 77, ZK n°31, ZL n°65, 67, 69, 71, 73, 96, 97, 99, 100 et 101. Caurel : Section AB n°7, 8, 9, 11, 12, 13, 15, 21, 22, 23, 24, 39, 323, 324, 326, 476, 477, 478, 598, 600, 602, 604 et 616. L'opération archéologique : Arrêté portant prescription de diagnostic
  • réseau viaire ont été identifiés dans cette zone. Zone VII : (Laniscat) période Bronze et Moyen Âge. Une ou plusieurs constructions, très bien conservées de l'Âge du Bronze (dont un imposant bâtiment de 22 m de long) et un enclos ceint d'imposants fossés du Moyen Âge (Xle siècle) avec
  • (modification du tracé d'une voie secondaire). Sur la commune de Caurel, une partie de la parcelle AB 12 (présence d'une zone de pompage d'eau de source alimentant tout un secteur habité), 15 (friches), 22 (petit bois), 5 323 (silo à maïs), 39 et 600 (habitation) et enfin les parcelles 616
  • une approche chronologique relative. Une intervention supplémentaire ne semble pas nécessaire au niveau de l'emprise routière vu les résultats obtenus lors du diagnostic. 2.4 - La zone IV : (fig. 4, 5 et 22) Contexte topographique : lieu dit « Kerminor » à Gouarec. La zone IV est
  • et sa chronologie relative. Il s'agit de la petite fosse 82 découverte au niveau de la tranchée 1 82 (fig.22) contenant une céramique complète attribuée entre la fin du Bronze moyen et le début du Bronze final (fig. 133, n°20). La fosse apparaît directement sur le substrat
  • de l'Ouest , n°17, 2000, p. 163. 17 18 possède des « petits enclos quadrangulaire » interprétés comme des bâtiments à La Croix Saint-Ouen dans l'Oise 22 . La fouille très ponctuelle effectuée en trois petits sondages périphériques au niveau de la tranchée de fondation n'a pas
RAP02185.pdf ((22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Loudéac à Saint-Caradec. dfs de diagnostic)
  • (22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Loudéac à Saint-Caradec. dfs de diagnostic
  • 22
  • : (fig. 22) La fosse 61 a été relevée au niveau de la tranchée 197 à une cinquantaine de mètres, au N/O des petits bâtiments n°l et 2. Cette structure orientée N/E-S/O est creusée dans le substrat et présente un plan quasiment ovoïde de 1,60 m de long sur 1 m de large. Son profil
  • le tableau ci-dessous récapitule la proportion de fragments recueillis au sein de chaque sondage par type de céramique. Tableau de répartition des céramiques par sondage. Sond. t Se Décap. 2 3 4 6 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 24 25 26 1 Total Sigillée P. fines
  • Amphores 1 1 1 3 2 3 8 2 1 2 2 1 1 2 1 6 1 1 8 1 4 2 44 Com. Sombre 39 1 6 17 46 18 24 10 13 32 17 11 11 7 4 14 2 83 17 49 20 3 2 446 Com. Claire 5 9 3 11 1 5 2 1 3 Terra nigra 3 4 1 3 6 7 2 4 7 4 2 1 6 Indét. 22 1 1 1 1 7 5 5 2 61 19 6 21 3 2 102 4 27 Total 54 6 7 21
  • 60 52 52 13 22 42 21 17 17 14 5 16 5 111 29 83 30 9 2 688 Les six tessons de céramique sigillée sont caractérisés par des pâtes micacées et de teinte orangée. Elles appartiennent aux productions des ateliers de Gaule du Centre. Parmi eux, on note la présence d'un bord d'assiette
  • mieux représentées. Les autres coupes correspondent aux types Menez 106, 108 et 1 10. Les autres éléments de bord appartiennent à des écuelles (Menez 11, 22), des bols (Menez 64 et 75) ou encore à des vases bobines (Menez 125 et 126). L'ensemble de ces récipients se rencontre dans
  • des contextes des deux premiers quarts du 1er siècle après J.-C. (fig. 32, n°3 à 22). ■) «4 b Le matériel amphorique renferme 44 tessons. Si l'on met de côté quelques tessons trop incertains pour être attribués, le groupe renferme uniquement des pâtes orangées à cœur gris et
RAP01878.pdf (LANGROLAY-SUR-RANCE (22). la Houssaye. sondages archéologiques systématiques sur l'emplacement des travaux d'aménagement de la route départementale 766. dfs de diagnostic)
  • LANGROLAY-SUR-RANCE (22). la Houssaye. sondages archéologiques systématiques sur l'emplacement des travaux d'aménagement de la route départementale 766. dfs de diagnostic
  • 22
  • Baillieu, adjoint scientifique et technique. Aménageur : Conseil général des Côtes d'Armor 3, place du Général de Gaulle, 22 000 Saint-Brieuc. Entreprise de terrassement : Voisin Marcel, 22100 Aucaleuc. Intervenants scientifiques et techniques durant la phase terrain : Michel Baillieu
  • . Fait 3, tranchée 2 : Cette petite fosse circulaire d'un diamètre de 70 cm, pour une profondeur de 22 cm conservée, au niveau du décapage, apparaît à 40 cm sous le niveau de sol actuel. 4 2 Son comblement présente deux phases ; la première est constituée d'un limon très sableux
RAP02646.pdf (PLOUISY (22). Kérisac : tranche 2 avant l'implantation d'une ZAC. rapport de diagnostic)
  • PLOUISY (22). Kérisac : tranche 2 avant l'implantation d'une ZAC. rapport de diagnostic
  • 22
  • susceptibles par leur surface, d'affecter des éléments du patrimoine archéologique. La campagne de diagnostic a été réalisées en deux tranches : une première en 2010 , sur une surface de 168 000 m , dirigée par Jean François Villard et une 1 Vilard (J.F.), 2010.- Plouisy (22), TAC de
  • rc?. 22 Bien que l'ensemble des trous de poteaux forme quatre travées irrégulières, l'utilisation d'entraits entre les poteaux symétriquement opposés et la présence d'une couverture est fortement pressentie. L'utilisation d'une toiture semble étayé par d'un trou de poteau
  • trous de poteaux et une tranchée palissadée ont été relevées au niveau de la tranchée de diagnostic n°3 (fig.21 et 22). L'étude du plan et les différentes textures relevées dans le comblement de ces structures nous permettent de les attribuer à deux constructions distinctes : C et D
  • composée de 7 trous de poteaux : 11 à 10 (fig.22). Cette construction présente un plan rectangulaire et chevauche apparemment et en partie, la construction C, sur son côté nord. Le bâtiment peut se développer hors emprise de tranchée, vers le nord et le sud. Dans le cas où les éléments
  • comblement plus foncé, des éléments formant la construction C. Les trous de poteau 7 et 8, ce dernier étant légèrement plus profond, semblent diviser la bâtisse en deux travées régulières. Figure n°22 : Restitution hypothétique des plans des constructions C et D, relevées au niveau de la
  • (Finistère). Evolution d'une zone d'habitat côtier de la protohistoire ancienne au Haut Empire.- Rapport Final d'Opération, inrap, Service régional de l'archéologie, fig.57. Vilard (J.F.), 2010.- Plouisy (22), ZAC de Kerisac (tranche 1) : Les vestiges protohistoriques et antiques.-Rapport
  • . Figure n°21 : Coupes et situation des trous de poteaux formant l'impact C et D, relevés au niveau de la tranchée de diagnostic n°3. Figure n°22 : Restitution hypothétique des plans des constructions C et D, relevées au niveau de la tranchée de diagnostic n°3 Figure n°23 : Restitution
  • 14 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 3 3 3 3 3 3 2 2 1 1 2 3 3 3 4 4 4 4 Trou de poteau Trou de poteau Trou de poteau Trou de poteau Trou de poteau Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé Fossé 21 21 21 21 21 08 30 08 30 30 08 08, 13 08, 13 28 08 08
RAP01863.pdf (QUESSOY (22). emplacement d'une future carrière. dfs de diagnostic)
  • QUESSOY (22). emplacement d'une future carrière. dfs de diagnostic
  • 22
  • 22 " Bibliographie 23 Annexes : - Figures - Tableau et listing des structures archéologiques - Documents administratif:? ì Fiche signalétique Identité d u site : N u m é r o d e site : D é p a r t e m e n t : Côtes d'Armor Référence : 3105031101 C o m m u n e : Quessoy L
  • , tranchée 22, fig.8). Il s'agit d'une lame à demi crête réutilisée comme support d'outil. En effet, une troncature et une série de retouches continues (sur un bord) ont été réalisées. La patine et le type de débitage nous incitent à l'attribuer au paléolithique supérieur ou à
  • proviennent principalement des sites caractérisés par une occupation longue, tels ceux, imposants, de « St-Symphorien » à Paule (22) 2 1 ou de « Kerven-Teignouse » à Inguiniel (56) 2 2 , ou encore la « ferme » du « Boisanne » à Plouer-sur-Rance 23 . Les occupations successives n'ont
  • -173. 22 23 Kerven Menez (Y.) : « Une ferme de l'Annorique gauloise : Le Boisanne à Plouer-sur-Rance (Côtes d'Armor) ». D.A.F, n°58, Paris, 1 9 9 6 , 2 6 7 p. 24 25 Hallegouet (B.) : "Quessoy, Cressouard". Archéologie en Bretagne, n°18, 1978, p. 53. Guyader (Y.) : GUYADER (Y
  • ancienne ou au début de La Tène moyenne, comme pour l'ensemble archéologique contemporain constitué en partie par les fossés 159, 165 et 166. Fossé 106 : (tranchée 34, fig.22) Très peu d'artefacts proviennent du fossé 106, un seul rebord (fig.9, n°8) est associé à un petit fragment de
  • profondeur de 52 centimètres au 43 Langouet (L.), « Un atelier de potier des environs du Xe siècle au Freche Clos en Planguenoual (22) », Les dossiers du Centre Régional d'Archéologie d'Alet, n°20, 1984, P. 1-10. 44 Langouet (L.) et alii, « La poterie carolingienne d'Alet, n°20, 1977
  • d'angle avec le fossé 55 et le départ du petit fossé 69, tranchée 20 est également perpendiculaire au fossé 27. Ce dernier se prolonge vers le nord est, fossé 10 tranchée 22 et se poursuit hors emprise dans cette direction. Il apparaît à 60 centimètres sous le niveau de sol actuel et
RAP02660.pdf (LANNION (22). penn an alé : découverte d'une vaste zone d'occupation du bronze moyen. rapport de diagnostic)
  • LANNION (22). penn an alé : découverte d'une vaste zone d'occupation du bronze moyen. rapport de diagnostic
  • 22
  • 055 Nr site Non comuniqué Rapport Final d’opération Diagnostic archéologique Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 « ZAC de Penn An Alé ». Entité archéologique sous la direction de avec la collaboration de
  • Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Sommaire. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique. Mots-clefs des thesaurus. Intervenant. Arrêté de prescription contenant le cahier des charges
  • contenu de l’urne Le défunt Une tombe isolée ? 2.2.7 - Etude des céramiques antiques. Informations du mobilier. Pages 3 4 5 6 7 10 11 12 14 14 15 20 22 24 33 38 46 51 54 61 62 64 2.4 - Les vestiges de chronologie indéterminée. 68 68 68 79 87 88 88 89 90 94 94 97 99 99 3
  • . Tableau récapitulatif du mobilier archéologique 2 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 3 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Localisation Propriétaire du
  • terrain Région Bretagne Lannion Trégor Agglomération, 1 rue Monge, BP 10761, 22307 Lannion Cedex. Post-fouille Du 28/04/2011 au 03/06/2011 (postfouille fractionnée) _____________________________ Département Côtes d’Armor (22) Références de l’opération Commune Lannion Numéro de
  • communiqué Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné Dates d’intervention sur le terrain Préparation Le 05/01/2011 et le 21/01/2011 Fouille Du 24/01/2011 au 04/03/2011 4 Lannion (22), « Penn An Alé
  • (atelier) Atelier Études annexes … Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Ŷ Géologie Datation Anthropologie Paléontologie Zoologie Botanique Palynologie Macrorestes An. de céramique An. de métaux Aca. des données Numismatique Conservation Restauration 5 Lannion (22), « Penn An Alé
  • Audrey Le Merrer, Inrap (CDD) Technicienne supérieure Lavage et conditionnement du mobilier 6 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Arrêté de prescription 7 Lannion (22), « Penn An Alé
  • »_____________________________________________________________Mai 2011 8 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 9 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation Lannion
  • (22). Figure n°02 : Localisation de la future Z.A.C au nord de Lannion, au lieu-dit « Penn an alé ». 10 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 11 Lannion (22), « Penn An Alé
  • archéologique conséquent, lié à différentes périodes, dont les plus anciens indices remontent à la période 12 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 protohistorique ancienne1 et l’emprise des futurs travaux, placée sur un flanc
  • – Bretagne). Mise en évidence d’une occupation de l’âge du Bronze ancien/moyen.- Rapport Final d’Opération : Diagnostic. Inrap, SRA de Bretagne, p.12-14. 13 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Les terrassements ont été
  • surface de 22 hectares, de la future Zone d’Aménagement Concerté, est située sur un flanc de plateau, dont le point culminant situé au N/E de l’emprise est à 99,50 m ngf (fig.04). L’emprise est en terrain très légèrement pentu, le dénivelé étant au maximum de 4 %. Le projet se
  • rattaché plusieurs unités stratigraphiques (U.S.). 14 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 relevées et décrites de façon systématique soit directement dans le rapport, soit plus sommairement dans le tableau récapitulatif
  • fosses ou encore des fossés. Ces derniers foisonnent au niveau de l’emprise de diagnostic (fig.08). 3 Annexe : Tableau récapitulatif 15 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 L’étude de toutes ces structures (profils
  • XVIIIe siècles). Quelques structures très récentes ont également été relevées sur une grande partie de l’emprise archéologique. Figure n°06 : Numérotation des tranchées de diagnostic. 16 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai
  • 2011 Figure n°07 : Relevé de toutes les structures archéologiques s’étalant chronologiquement de la protohistoire ancienne à l’époque Moderne. 17 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Figure n°08 : Foisonnement de
  • fossés et leurs possibles prolongements, relevé lors du diagnostic. 18 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Figure n°09 : Emplacement des prélèvements de céramiques. 19 Lannion (22), « Penn An Alé
  • »_____________________________________________________________Mai 2011 2.1 – Des traces d’occupation de l’âge du Bronze Moyen (entre 1600 et 1350 ans avant notre ère). Figure n°10 : Vestiges attribués à l’âge du Bronze moyen. 20 Lannion (22), « Penn An Alé »_____________________________________________________________Mai 2011 Figure n°11
  • : Vestiges attribués à l’âge du Bronze moyen et fossés dont la chronologie ne peut être établie dans le simple cadre du diagnostic. Certains de ces fossés peuvent cependant être liés à cette période. 21 Lannion (22), « Penn An Alé
RAP01967.pdf (YVIGNAC (22). la Basse Boexière. dfs de diagnostic sur construction d'une stabulation)
  • YVIGNAC (22). la Basse Boexière. dfs de diagnostic sur construction d'une stabulation
  • 22
RAP01995.pdf (QUESSOY (22). découverte d'une petite zone d'habitat isolée du second âge du fer. dfs de diagnostic)
  • QUESSOY (22). découverte d'une petite zone d'habitat isolée du second âge du fer. dfs de diagnostic
  • 22
  • n°5 n°6 2.2 - Etude du mobilier archéologique 2.2.1 - Le mobilier provenant des fosses La La La La fosse 1 fosse 11 fosse 16 fosse 18 2.2.2 - Le mobilier provenant du comblement des fossés Le fossé 22 Le fossé 23 Le fossé 26 Le fossé 50 2.2.3 - Le mobilier provenant des
  • comblements d'un trou de poteau et des tranchées de fondations La tranchéel2 La tranchée 48 Trou de poteau 49 La tranchée de récupération 103 2.2.4 - Conclusion 19 20 20 21 21 22 22 23 23 23 25 25 25 25 26 26 26 26 28 28 29 3 - SYNTHESE CHRONOLOGIQUE ET EVOLUTION DU SITE : Entre la
  • nouveau fossé 26 est arasé vers le sud et son ouverture est comprise entre 30 cm et 64 cm. Son profil est à fond plat aux parois évasées. Le fossé très arasé 73, repéré au sud de l'emprise peut correspondre à la suite du fossé 101 ou 26, mais peut également appartenir au fossé 22 (fig
  • : (fig.14) Le fossé 22 (fig.14) est situé dans la continuité du fossé 104. Ces deux éléments de chronologie différente forment un long renvoi d'angle suivi sur 43 m vers le nord et 33 m vers l'Est. Le fossé linéaire 22 est suivi sur 21 m avant de s'interrompre brutalement vers le nord
  • (coupe 13) et les deux fossés 41 et 14 sont également postérieurs au comblement du fossé 104 (coupes 3 et 9). Le fossé 22 présente une ouverture de 86 cm à 38 cm selon son état d'arasement. Son profil est en cuvette et en « V » lorsqu'il est conservé en profondeur (u.s.07). La
  • bois (u.s.10). Quelques structures recoupent le comblement du fossé 22. La tranchée 103 (u.s.13), de récupération ou d'arrachement des poteaux de la construction n°2, recoupe les comblements du fossé 22 (coupe 16). Le long fossé 22 traverse également la construction 48 (construction
  • n°l, fig.19), mais les liens stratigraphiques entre ces deux éléments n'ont pu être élucidés directement par la coupe stratigraphique puisque le remplissage des structures est complètement similaire et se confond totalement. Par contre, la chronologie relative entre le fossé 22
  • et la tranchée 103 (de la construction n°2) est nettement marquée (u.s.l5 et 16, coupe 16) et comme les deux construction n°l et 2 sont successives et au même endroit, la tranchée 48 (liée à la construction n°l) est forcément, comme la tranchée 103, postérieure au fossé 22. Le
  • fossé 73, très arasé (coupe 23, fig.14), repéré au sud de l'emprise peut correspondre à la suite du fossé 22, mais peut également appartenir aux fossés 101 ou 20 La coupe stratigraphique longitudinale au niveau du chevauchement entre ces deux fossés n'a pas été effectuée puisque
  • les différences de comblement n'étaient pas perceptibles en plan. Cette constatation est faite par le surcreusement repéré au niveau du fossé 22 par rapport au fossé 101, mais aussi et surtout par le fait que l'on ne retrouve pas les remblais ou sédiments de comblement du fossé 101
  • dans le remplissage du fossé 22. 11 26 (fig.05 et 12). Ces trois fossés sont quasiment situés sur le même axe et leurs comblements homogènes ne permettent pas de les différencier. Le petit fossé 50 axé N/E - S/O (fig.14) , conservé sur une profondeur de 18 cm maximum pour une
  • ouverture de 38 cm, se raccorde perpendiculairement au fossé 22 et divise l'enclos en deux parcelles. Le comblement identique des deux fossés atteste leur contemporanéité d'abandon. 2.1.2 - Les fosses : Plusieurs fosses ont été repérées à divers endroits sur le site et la différence
  • structure réellement visible ne marquer sa présence au sol. 12 Les dernières couches proviennent de terre apportée par l'homme, des matériaux issus d'un tertre protecteur ? ou encore de remblais charriés lors de nivellement du secteur 22 . Le mobilier archéologique provient des
  • clair ou gris foncé (u.s 04 à 10) comblent également et de façon uniforme les surcreusement de la fosse26. A ce stade du comblement les remblais deviennent légèrement plus hétérogènes et livrent plus de 22 Des charbons de bois ont été prélevés dans les u.s.04, 05, 07, 10 et 11 afin
  • fondation situées quasiment au centre de l'emprise (fig.21). Sept sondages ont été effectués sur la tranchée de fondation 48 de la construction n°l (fig.22 et 23). Les sondages ont été vidés par moitié, relevés en plan et en stratigraphie avant d'être vidés complètement et les plus
  • l'installation de la construction n° 2. Le fond de la tranchée (u.s.02, fig.22) est plat et les parois sont légèrement évasées. Le comblement identique sur la totalité de la longueur est constitué de limon sableux très compact de couleur grisâtre clair et présente des traces d'infiltrations
  • plus nette sur la construction n°2). Le long fossé 22 traverse la construction et les liens stratigraphiques unissant ces éléments n'ont pu être élucidés puisque le remplissage de ces deux structures est complètement similaire et se confond totalement. 31 Quelques trous de poteaux
  • niveau des fossés 22 et 101 ont permis de reconnaître la chronologie relative entre ces trois éléments : la construction n°2 est postérieure au comblement des fossés (coupe n° 13 et 16 des fossés 22 et 101, fïg.24). La tranchée d'installation de la construction n°2 recoupe les
RAP03292.pdf (HILLION (22). Champ du Pommier : découverte de vestiges protohistoriques anciens. Rapport de diagnostic)
  • HILLION (22). Champ du Pommier : découverte de vestiges protohistoriques anciens. Rapport de diagnostic
  • 22
  • avec la collaboration de Eddie Roy André Nové-Josseran 2016/135 Arrêté de Code Inrap D114804 prescription SRA Code INSEE « ZAC de Kerlic Tranche n°2». INRAP Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson Sévigné Juillet 2016 Hillion (22), « Champ du
  • – L’occupation du site à l'âge du Fer. 2.5 – Les autres structures protohistoriques. Pages 3 4 5 6 7 11 12 13 14 15 16 2.5.1 - Les fossés. 19 22 22 25 27 28 2.5.2 - L'empreinte d'un grand bâtiment. 29 2.6 – Les vestiges anciens de chronologie indéterminée. 36 2.6.1 – Les fossés. 38
  • Bibliographie. Liste des figures. 51 51 Inventaires techniques. 53 Tableaux récapitulatifs. Inventaire du mobilier céramique. Inventaire du mobilier lithique. Analyse C14. 53 58 60 61 2 Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet
  • 2016 3 Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet 2016 Dates d’intervention sur le terrain Localisation Statut du terrain au regard des Région législations sur le patrimoine et Bretagne l’environnement Fouille Non
  • communiqué Du 27/06/2016 au 08//07/2016 Propriétaire du terrain Post-fouille Apparemment plusieurs Du 11/07/2016 au 22/07/2016, et du Département Côtes d'Armor (22) Commune 08/08/2016 au 10/08/2016 (post- Hillion fouille fractionnée, soit 12 jours) Adresse ou lieu-dit
  • scientifique de 2016 l’opération Eddie Roy, assistant d’études, Inrap. Section ZN, Parcelles : n°2, 3p, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 Organisme de rattachement Inrap Grand Ouest Section BB Parcelles : n°177p 37 rue du Bignon et 178 p. CS 67737 37577 Cesson-Sévigné 4 Hillion (22), « Champ
  • Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet 2016 Intervenants Intervenants scientifiques Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Tâches affectées dans le cadre de l’opération Jean-Yves Le Corre, DRAC Directeur
  • Céramologue, Chargé d’études Etude du mobilier céramique Équipe de post-fouille 6 Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet 2016 Arrêté de prescription 7 Hillion (22), « Champ du pommier
  • » ___________________________________________________ Juillet 2016 8 Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet 2016 9 Hillion (22), « Champ du pommier » ___________________________________________________ Juillet 2016 10 Hillion (22), « Champ du pommier
  • » _________________________________________________ Juillet 2016 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation du futur lotissement au lieu-dit 'Le Champ du pommier" à Hillion (Côtes d'Armor). 11 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 12 Hillion (22), « Champ du
  • construction d'un lotissement au niveau d’un contexte archéologique sensible, au lieu-dit « Le Champ du Pommier » à Hillion dans les Côtes d'Armor, a amené le Service Régional de l’Archéologie 13 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet
  • travaux. Nous ne pouvons définir la, ou les raisons, de la présence sur toute la surface de l'emprise, de cette épaisseur de terre, dans le simple cadre du diagnostic. 14 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 1.2
  • volontairement, qui peut être isolé et étudié en tant que tel, et auquel se trouve rattaché plusieurs unités stratigraphiques (U.S.). 4 Annexe : Tableau récapitulatif 15 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°03
  • talus. 16 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°04 : Courbes de niveaux et structures archéologiques, toutes périodes confondues. L’étude de toutes ces structures (profils, comblements et orientations) et la
  • , d'extractions, dont certaines ont parfois livré un fragment de silex taillé et deux fosses dites "à pierres de chauffe", fréquemment attribuées à cette période. 17 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°05 : Emplacements
  • chronologiquement dans le cadre du diagnostic (fig.06). 18 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°06 : Différentes phases d’occupations du site 2.1 – Une possible occupation du site dès le Néolithique. Parmi les vestiges
  • Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°07 : Localisation des deux fosses à pierres chauffées susceptibles d'être néolithiques. 20 Hillion (22), « Champ du pommier
  • Blanchet (S.) et Le Boulanger (F.), 2015.- Ille-et-Vilaine, La Mézière, ZAC des Lignes de La Gonzée Fenêtre ouverte sur un terroir, du Néolithique à nos jours.- Volume 1, D.F.S, Service régional de l'Archéologie de Bretagne, Inrap, Cesson Sévigné. 21 Hillion (22), « Champ du pommier
  • quasiment complète datée de l'âge du Bronze final, par une analyse C14, a été prélevé au niveau du décapage, au sommet du fossé 28 (US.12, fig. 08 et 10 ). 22 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°08 : Emplacement
  • des deux fossés attribués à l'âge du Bronze Moyen et leur sondage stratigraphique. 23 Hillion (22), « Champ du pommier » _________________________________________________ Juillet 2016 Figure n°09 : Coupes stratigraphiques des deux fossés attribués à l'âge du Bronze. Figure n