Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

8 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00446.pdf (PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de sauvetage urgent)
  • PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • . La c a m p a g n e de t r a v a u x 1979 a permis en les c o m p l é t a n t , les d é g a g e m e n t s partie * ~ E s t du c h â t e a u . (Pl. entrepris e t le d é g a g e m e n t 1978 dans la I). I le d é g a g e m e n t de la b a s e est rectiligne schiste et
  • l'Architecte Sud visible La p a r t i e Nord en d'achever, L˧_5tructures. 1°) D a n s l e s e c t e u r mur 1979. la base également le de la pa- e t à 6 m . de c e l u i - c i , se .trouvant ai K. L . 213 à 216) 1 - L e n u m é r o t a g e des' m u r s c o r r e s p o n
  • . représent à grains moyen engobe trouvés a e t f , en cuite tour représenté) moyen de p r é h e n s i o n bien col x6 mi- de d'une de p o t e r i e - cliché de b o u t o n gris-beige 15 x 2 2 à grain II, couches de vertes x 22 x 5 m m . très d'une clair, et
  • e r ç o i t d e s transparente pâte homo- taches de et m a r r o n . D i m e n s i o n s 19 x 3 5 x 5 m m . , l a r g e u r du f o n d : 22 : mm. ( P l . X n° 4 ) . couche c - fragment de b o r d en p â t e b r u n e avec bien repli cuite, grain sant micacé
  • verte. Dimensions de : 17 x 22 x 6 m m . ( P l . X n° 7 ) . couche e - fragment de p o t e r i e dégraissant micacé La f a c e e x t e r n e blanche à grain et s i l i c e u x est couverte vert pâle avec mouchetures On distingue de f i n e s Secteur et d'une vertes
  • Dimensions grain sili- : 22 x 53 x n° 4 ) . en pâte g r i s e est difficilement : 30 x 80 x 7 m m . homogène, le décelable. ( P l . XI n° 5 ) . - tesson décoré en sant siliceux ment d'une pastilles fin verte du v a s e . D i m e n s i o n s dégraissant en p â t e
  • siliceux du f o n d acx : c e t t e c o u c h e de extérieurs sur une nature : 43 bar que x 22 x 3 et 6). brune à grain moyen, bien l'extérieur. Dimensions épaisseur dégrais- et j a u n e . Le d é c o r : r a p p o r t é e , de m ê m e - f r a g m e n t de f o n d et
  • o u r s s o n t en du cours. des clichés des le m o b i l i e r découvert recherches m o n t é le portant 17 j u i l l e t - A la d e m a n d e chan- du 16 au 22 en 1978, elle et la d é m a r c h e sur l'histoire p o u r le c o n c o u r s du c h â t e a u
  • à un s p e c t a c l e su;i "Son de M o n s i e u r l e D i r e c t e u r "Chantiers" a et 1979. C u l t u r e l l e s , un d o s s i e r des Monuments du travaux. p o u r s e r v i r de s u p p o r t des Affaires par les membres dans le château l'état des - Un
  • p o s i t i o n archi- dispersés. - R e f o n t e , avec le c o n c o u r s plus extérieur Diverses. 1979. A travers tecturaux Régionale Réalisations. tier bénévole Lumière" Nord- an). - Une juillet du p l a n d ' a t t e n t e p o u r le r e d r e s s e m e n t
RAP00994.pdf (MESLIN (22). la Lande du Gras. rapport de prospection inventaire)
  • MESLIN (22). la Lande du Gras. rapport de prospection inventaire
  • 22
  • complexe sportif Inculte nous amena à en entreprendre d'urgence la dans 2 de lande. sur ce massif la prospection la la \ « 2 systématique en re-décou vr i r ) avril 1979, plusieurs voirie aléatoire, ancienne et Les I °du : classée, dans la couverte en
  • blocs (parcelle 156) Allée couverte Sud-Ouest (parcelle N° 260) MINISTÈRE D'ETAT - AFFAIRES ANTIQUITÉS CULTURELLES PRÉHISTORIQUES Circonscription de Bretagne Dept. : 22 Commune : MesLity Lieu-dit : l^nde N° : 3 Relevé : deLs Date : Qr^-b /7 V ^/ ?3 Mise au nef : Y
RAP00009.pdf (ÎLE-DE-BRÉHAT (22). plascenn-al-lomm)
  • ÎLE-DE-BRÉHAT (22). plascenn-al-lomm
  • 22
  • Laboratoire d'Anthropologie Préhistorique UNiversité de Rennes J.L. M 0 M W I RAPPORT SUR DU E R SCIENTIFIQUE LA GISEMENT E.R. du C.N.R.S. n° 27 DE FOUILLE PLASENN AL (PROPRIETE HARAUCOURT) ILE AVRIL DE BREHAT - MAI (22) 1979 L 0 M M 1 I - INTRODUCTION. I
  • marine sur la microfalaise à l'Est du site. L'exploration du gisement a été conduite en six campagnes de fouilles successives (de 1974 à 1979). D'un point de vue stratigraphique, il est apparu rapidement que l'on est en présence d'une unique couche paléolithique se situant à une
  • Lomm. Un âge de 20000-25000ans B.P. est proposé à titre d'hypothèse de travail. 3 II - MISE EN OEUVRE DE LA CAMPAGNE 1979. ; ; II - 1. Partiel gants. Je renouvelle mes remerciements envers l'Administration de la Cité Internationale de l'Université de Paris qui nous a octroyé
  • opérations. Je tiens encore à exprimer ma gratitude au Service des Fouilles et au Laboratoire d'Anthropologie préhistorique de l'Université de Rennes, pour leur aide. Les travaux se sont déroulés du 23 avril au 31 mai 1979. J'ai apprécié le concours d'un personnel tant professionnel que
  • Monsieur V. MEVEL Monsieur G. MEVEL Monsieur E. DEVRED Monsieur T. RICHARD Monsieur M. GIBOZ Monsieur S. NERAY Monsieur J. BRETON Monsieur Y. MOITY Monsieur M. MORVAN, Docteur en Chirurgie dentaire. II - 2. Qrganisatign_teçhnigue_de_la_fgu Le but des recherches entreprises en 1979 était
  • ont été prélevés au cours du démontage final. L'ensemble du matériel archéologique a été immatriculé selon la notation habituelle : BH 79, G25, 5. 56 (Bréhat Haraucourt, 1979, carré, couche, numéro d'ordre dans le carré). ' • En fin de campagne, l'excavation a été entièrement
  • rebouchée et le terrain remis en état. . • APPORT DE LA CAMPAGNE 1979 A LA CONNAISSANCE DES STRUCTURES D'HABITAT. Deux zones se distinguent nettement (Document n° 2) : la travée E-10 (carrés L17 â L25, M17 à M25) est extrêmement riche en blocs et cailloux. Un affleurement rocheux
  • fouillée en 1979 comporte de nombreux nucleus ou fragments de nucleus ; on remarque aussi l'abondance des roches taillées en dehors du silex, la dolérite surtout (il s'agit généralement de galets provenant initialement des filons voisins), mais aussi le granité et 11 apiite du substrat
  • (deux sont dièdres et deux sur troncatures) en limite des carrés 123 et 124. IV - INVENTAIRE SOMMAIRE DU MATERIEL RECOLTE EN 1979. L'outillage de Plasenn al Lomm est pour l'essentiel en silex. Voici cependant le décompte des éclats et outils en roches diverses, correspondant à la
  • fouille 1979 : 0 nb éclats aplite ou débris 2 dolérite 54 granité 5 grès 3 quartz 8 quartzite 1 Les tableaux suivants donnent les décomptes, par carrés et par couches, des éclats, des lames, lamelles ou fragments, des chutes de burins, des éclats de taille, des débris
  • RETOUCHES : 4 H24 H25 123 il 124 125 J23 5 6 2 1 1 1 î 1 2 5 2 2 2 2 4 5 1 3 7 1 1 1 2 1 8 7 8 1 6 2 1 2 1 1 1 J24 2 1 PLASENN AL LOMM 1979 : COUCHE 2/3 J25 K23 K24 K25 L17 L18 L19 L20 L21 L22 1 2 1 3 1 4 10 4 9 2 2 2
  • 1 PLASENN ALLOMM L24 L25 1 2 ECLATS : LAMES DIST : LAMES MES : LAMES PROX : LAMES ENTIERES : CHUTES DE BURINS : 1 ECLATS DE TAILLE : 2 1 DEBRIS : 4 1 NUCLEUS : OUTILS RETOUCHES • M17 MIS 2 1979 : COUCHE 2/3 M19 M20 M21 M22 M23 3 M24 M25 1
  • 1 1 2 1 1 1 6 3 7 1 15 19 42 3 4 5 2 1 1 2 1 PLASENN AL LOMM 1979 : couche 5 G23 G24 G25 H23 H24 H25 123 124 125 3 2 1 8 2 3 5 1 1 2 1 ECLATS : LAMES DIST - LAMES MES - LAMES PROX : LAMES ENTIERES • CHUTES DE BURINS • ECLATS DE
  • TAILLE : 2 4 DEBRIS : 9 NUCLEUS • OUTILS RETOUCHES : 10 3 2 1 1 J24 5 14 11 1 2 1 1 1 1 1 1 4 J23 2 3 2 2 1 1 1 1 1 5 4 2 7 6 1 6 3 3 16 2 8 25 2 15 25 11 2 1 1 3 1 1 1 1 1 6 3 2 4 l 4 2 PLASENN AL LOMM 1979
  • 10 12 NUCLEUS : 2 2 OUTILS RETOUCHES : 1 8 2 1 1 15 1 1 5 2 4 9 7 7 4 19 4 1 1 12 2 1 1 3 2 2 PLASENN AL LOMM 1979 : COUCHE 5 ECLATS : L24 L25 M17 M18 M19 M20 M21 M22 M23 M24 2 1 5 4 3 3 1 4 1 4 LAMES DIST 2 LAMES MES 1
  • fouille de Plasenn al Lomm sera intégrée au volume de ma thèse de Doctorat d'Etat, en cours d'achèvement. Une ou plusieurs publications détaillées sont prévues par la suite dans le Bulletin de Société Préhistorique Française ou dans l'Anthropologie. A Rennes, le 31 Août 1979 Jean
  • la partie Nord. Photo 6 : Vue détaillée des carrés L 24-25 et M 24-25. De nombreux galets de dolérite et de quartz éclatés apparaissent, ainsi que des pierres rougies par le feu. Photo 8 : Détail des carrés L 17-18 et M 17-18. Photo 9 : Carré L 22, blocs de granité et
  • dolérite taillée. J.L. MONNIER Fouille de PLASENN AL LOMM (BREHAT, Côtes-du-Nord) DOCUMENT n° 1 Plan général du site avec indication de la zone fouillée en 1979. FOUILLE 1974 N KlVJNsI FOUILLE 1975 + CONTOURS DU ROCHER EROSION DU LIMON FOUILLE 1976 FOUILLE 1577 FOUILLE
  • FOUILLE >l 9 ? £ 3?9 J.L. MONNIER PLASENN AL L.OMM DOCUMENT N° 2 1979 J.L. MONNIER Fouille de PLASENN AL LOMM (BREHAT, Côtes-du-Nord) DOCUMENT n° 2 Plan détaillé de la zone fouillée en 1979. Légende des symboles représentant l'outillage lithique : ^ ■ éclat ou débris lame
RAP00986.pdf (PLOUBAZLANEC (22). l'Arcouest. rapport de sondage.)
  • PLOUBAZLANEC (22). l'Arcouest. rapport de sondage.
  • 22
  • sondage a été effectué en avril 1979, avec l'aide de M M . M . M o r v a n , Y . M o i t y et B . Le M e u r . Après enlèvement des galets de la plage a c t u e l l e , le décapage s'est poursuivi à la truelle. La surface ouverte était de 2 mètres carrés environ. La tarière m a n u
RAP00304.pdf (ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • ÎLE DE BRÉHAT (22). l'île Lavret. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 22
  • -à-vis, les deux délimitant la parcelle cadastrale. APPENDICES TECHNIQUES. 1) Monnaies: elles ont été déterminées par M. Goulpeau, Maître-Assistant à l'Uni- versité de Rennes. Résumons en disant que les 22 monnaies pâmaines de 1979, et les découvertes en 1977, mis à part celle
  • tenta.tive d'établissement d'une piste d'aviation privée en 19$;. C'est sur le sommet de la crête rocheuse orientale que se situent les restes de cellules monastiques. La campagne de fouilles 1979 s'est déroulée comme prévu entre le 31 i Août (mise en place du; matériel) et le 25
  • campagne 1979 SL reporté les efforts sur l'extrémité orientale des ruines visibles, et a consisté enquelques excavations limitées mais disposées aussi judicieusement que possible pour solutionner un certain nombre de problèmes, ce qui a été très rentable, mais a amené des découvertes
  • ordures septentrionale. Dans la partie centrale et méridionale de la tranchée de reconnaissance nous avions effectivement trouvé un certsdn nombre de sépultures. En 1979 nous avons exploré deux zones, l'une immédiatement à l'ouest des sépultures dégagées en 1977» l'autre en retour à
  • . De manière à donner une vue d'ensemble des rapports réciproques des sépultures, cous avons additionné sur le plan schématique les données de 1977 et de 1979. Au S.W., par la raréfaction de la densité, on a eu l'impression de se trouver en bordure de la zone des inhumations, en
  • , etc, sous le crâne qui été déplacé et replacé. Donc encore un cas de pillage. a donc Le sujet avait cependant conservé dans le thorax droit, entre les côtes restées en place, une "obole à Caron", sous la forme d'une monnaie barbare radiée de la fin du Jeme siècle». M. 22. Sq. 12
  • moins médiévaux et parfois pos*médiévaux. Le Sq. 21 avait la tête protégée par un entourage de pierres et d'un bout de tuile remployée. Yeux au ciel, main gauche à droite. Adulte masculin. Le Sq. 22 avait de même quelques pierres autour de la tête. Celle-ci se trouvait dans une
RAP00437.pdf (KERBORS (22). enez yar. rapport de sauvetage urgent)
  • KERBORS (22). enez yar. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • ' Autorisation (n°, date) n°I3 , 25 Mai 1979 Tn -hftwfsrk i on (début et fin) 28 et 29 Mai 1979 Rnnprinp^'hl n < Mntïf / Loïc LANGOUET ..,.,. dégagement par suite de tempête ri ' t n t n T v o n t i n n Rii-rfnrin fmnlliÇft 2D m2 1 Estimation do l étendue du gisement ? 50 m2
  • en effet une conséquence d'une très forte tempête survenue en Avril 1979 lors d'une forte marée d'équinoxe . Cette tempête eut des effets désastreux à SAINT M A L O j l a percée de l a digue . M a i s elle eut des conséquences plus archéologiques La première fut la destruction
  • • L.L aJ •o s £ 22 fY\aisoV> principale. die n i e ä Pouit. Anitr boa^it ClocWer C h a h tux d'eau Rt|f»traçjc- du. -foyui. A Coupes stratigraphiqueq du fossé. il Les briques Autant le foyer A n'a pas fourni de briques bien conservées , autant la grève environnante
  • , à quelques mètres de ce foyer , le soc|e rochaux apparait. Lors de notre fouille , nous avons utilisé un niveau de référence (NR) qui , par le plus grand des hasards , s'est avéré être le niveau de la haute mer dans la soirée du 28 Mai 1979 . Ce soir là , la mer fut haute à 21 h
RAP00433.pdf (FRÉHEL (22). villa romaine de sables d'or - les pins. rapport de sauvetage urgent.)
  • FRÉHEL (22). villa romaine de sables d'or - les pins. rapport de sauvetage urgent.
  • 22
  • Périodes chronologiques Rapport scientifique. Pions : 1979 / Loïc LANGOUET érosion marine et fouilles clandestines 55 m 2 • 400 m2 Villa gallo-romaine thermes avec hypocaustes,matériel de construction Ier-IIIème OBSERVATIONS CONTENU DU " DOSSIER 1979 oui oui Coupes oui
  • - cendre à la plage par des sentiers en pente douce , ceux-ci sont aujourd'hui inutilisables , débouchant sur des falaises de cinq à six mètres de haut . A u début de 1979 , lors de notre première visite préparatoire à ce site , on a estimé à deux mètres le recul d u haut de la
  • vacances de Pâques 1979 » est le fruit d'une collaboration entre une équipe du Ce.R.A.A , expérimentée , et des fouilleurs inéxpérimentés recrutés par la COSINAT. A l o r s que n o u s a v i o n s e x i g é u n e p r é s e n c e n u e de t r o i s j o u r s , minimum , s u r le c h
  • e t et d i r i g é p a r L . L A N G O U E T . Le site avant la fouille Avant la tempête destructrive de Mars 1979 , des murs apparaissaient dans la falaise . Heureusement nous avions oris des photographies qui permettent de voir les murs aujourd'hui disparus . Cela nous
  • , l'excavation était plus petite que le trou initialement ouvert . Durant toute la fouille , les bermes se sont dégradées , mais n'ont pas constitué une gêne grâce à cette précaution. Vues de la falaise des Sables d'Or en Mars 1979 « » « FREHEL * Vue des Sables d'Or On peut
  • ainsi repérés par rapport à deux piliers de granit de la clôture , la direction du côté occidental étant toujours repérée vis à vis de deux autres piliers de cette clôture. Il est ainsi certain que 1'on pourra retrouver , à 10 cm près , l'implantation de la zone fouillée en 1979 lors
  • cette route. sous FREH1L Sables d'Or 1979 L.L FREHEL S a b l e s d'Or 1979 Les structures maçonnées Que ce soit dans la falaise ou dans l'excavation ouverte en arrière d u haut , dangereux , de cette falaise , u n certain nombre de structures maçonnées ont été retrouvées et
  • construction en briques dans l a falaise ; cela se présentait comme une colonne carrée en briques . Elle a pu être soigneusement démontée . En fait il s'est avéré qu'il s'agissait d'une partie d'une entrée de prae--furnium devant assufer le chauffage des hypocaustes fouillées en 1979« Il
  • d'un auvent ou abri ,ceci au niveau du praefurnium« L a partie fouillée en 1979 comprend une partie d'autres thermes . Le mur V , m u n i d'un seuil est indiscutablement le passage entre le tepidarium et le frigidarium . Ainsi le m u r III correspond avec son / » / / I-O / ' I
RAP00520.pdf (taden (22). l'asile des pêcheurs. rapport de sondage)
  • taden (22). l'asile des pêcheurs. rapport de sondage
  • 22
  • , , ,, . .T ,T * • Autorisation (n°, date). Intervention (debut et fin). 9 • « a TADEN l'Asile des Pêcheurs domaine public n°7 12-18 Août 1979 • innées .antérieur; d'intervention . Rccponcacle r^SRVETJTION : f * / L.LANGOUET Motif d'intervention Surface fouillée 'Estimation