Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

10 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00423.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II : un quartier commercial aux Ie-IVe s. rapport intermédiaire 1 de fouille programmée 1987-1989)
  • CORSEUL (22). Monterfil II : un quartier commercial aux Ie-IVe s. rapport intermédiaire 1 de fouille programmée 1987-1989
  • 22
  • l'objet d'une fouille programmée, inscrite en opération pluriannuelle pour 1987-1989. LA CAMPAGNE DE FOUILLE 1986 Sur une surface de fouille de 280 M2, les vestiges d'un atelier de bronzier (?) d'époque tibero—c1audienne avaient été mis au jour sous un quartier commercial créé dès la
  • de terre et de bois à Corseul. LA CAMPAGNE DE FOUILLE 1987 Celle-ci a débuté en avril 1987 (stage d'une semaine d'initiation à la fouille pour des jeunes de 13 à 17 ans) et s'est poursuivi en juillet 1987 sur une surface couvrant 590 M2. Les crédits alloués par l'Etat, Ministère
  • . Phase II : La cour est alors divisée par un mur orienté N-S (mur 22) et un nouveau puits (P. III) est creusé. Constitué d'un parement de granité, il n'a pas encore été fouillé. C'est sans doute à cette période, que la surface des pièces I et II est diminuée par la construction du mur
  • 5 constitué de blocs de schiste. Ces pièces au sol damé de schiste pourraient être des boutiques (?). Phase III : Mis à part le comblement du puits III et le creusement du puits I, peu d'aménagements architecturaux sont visibles si ce n'est la reconstitution du mur 22 désormais
  • l'organisation des pièces qui s'étendent plus à l'est de celui-ci. En 1987, la voirie n'a fait l'objet que d'une étude sommaire qui a permis de reconnaître la présence d'une chaussée empierrée large de 7,20 M., longée par deux fossés comblés à la fin du Ille siècle. Il n'est pas encore
  • long et de 3 M. de large afin de reconnaître la structure de la chaussée et les diverses réfections dont celle-ci a été l'objet. LA SERIE MONETAIRE RECUEILLIE EN 1987 ETUDE PRELIMINAIRE Outre l'architecture, les découvertes d'ordre monétaire constituent l'un des principaux apports
  • de la campagne de fouilles 1987. Le secteur du quartier commercial n'a livré presque exclusivement que des monnaies (32) datables pour la plus grande majorité de la première moitié du 1er siècle ap. Trois statères coriasolites de la classe II ont été recueillis au même endroit
RAP00438.pdf (LANGAST (22). l'église. rapport de sauvetage programmé)
  • LANGAST (22). l'église. rapport de sauvetage programmé
  • 22
  • l'absence de tombes dans Parement Est du caveau,aménagé contre le terrain naturel p Ni 2 2 LANGAST Eglise Plan général du choeur / é \ t m \ 2 — s ) 50L de TERRE BATTUE REMBLAIS TERRAIN NATUREL CHOEUR ROMAN SUPPOSE — - — — — ( V o 22 LANGAST Eglise
RAP00021.pdf (PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. rapport de sondage)
  • PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. rapport de sondage
  • 22
  • effectués de novembre 1986 à février 1987) Bernard HALLEGOUET Jean Laurent MONNIER Bernard BIGOT Mars 1987 Sh RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LE GISEMENT PALEOLITHIQUE DE PIEGU COMMUNE DE PLENEUF-VAL-ANDRE (COTES-DU-NORD) 1. Localisation et présentation Le site de Piégu se trouve au sud
  • ancienne Dune Quai C. Bouglé Bt dans head remaniant un matériel marin Promenade de la Digue ^ Poches :Bt s>': Dune PLENEUF : Piégu - Quai Célestin Bouglé Schéma récapitulatif des différentes formations rencontrées ,lors des travaux sur l'estran et dans le quai B.H. 1987 4 sableuse
  • u a i C . Bougie Remblais 0 Plage Head 1 m. PLENEUF : Piégu - Quai Célestin Bougie - Parcelle 340 Disposition schématique des formations rencontrées lors des sondages de reconnaissance, B, H. 1987 5 Le premier sondage, immédiatement à l'est du regard de visite de la
  • déviation standard moyenne maximum minimum déviation standard 2 1,5 2 à 3 8 0 1,6 100 28 12,7 '16 à '(7 110 20 14,5 40 67 18 •3,6 39 à 40 82 14 11,0 à II 22 5 3.1 12 à 13 32 4 V 23 à 2'l 49 6 8,6 19 à 20 46 2 8 à 9 16 2 2,6 8 à
  • 9 22 2 3,2 101 à 102 120 80 8,2 105 à 106 145 75 9,9 Tabl. 4 : Industrie de Piegu. Typométric des éclats. IO 4 - L'INDUSTRIE LITHIQUE DE PIÉGU les minéraux lourds (taux de grenat beaucoup plus faible). Ce taux de grenat relativement bas nous conduit à rapprocher
  • 11,0 L p a i u c u r ties é c l a t s ( m m ) 10 à II 22 5 3,1 12 à 13 32 4 V L a r g e u r dos t a l o n s ( m m ) 23 à 24 49 6 8,6 19 à 20 46 2 7,9 8 à 7 16 2 2,6 8 à 9 22 2 3,2 101 à 102 120 80 8,2 10) à 106 145 75 9,9 l:|>aisscur
  • percussion. TYPES 1 2 3 0 5 6 7 8 9 10 il >2 13 10 1) 16 17 18 19 20 21 22 23 20 25 26 27 28 29 30 31 32 33 30 3) 36 37 38 39 00 01 12 03 00 51 52 53 50 55 56 57 58 59 60 61 62 63 NOMBRE : Eclat l e v a l l o i s t y p i q u e :: Eclat l e v a l l o i s a t y p i q u e : Pointe
  • bord opposé, soit directe, soit inverse. Les figures 5 (n° 22, 27 et 28), 6 (n° 2 à 6, 10, 12 à 15, 18, 22 à 25 et 29) et 7 (n° 6, 9 et 11) en montrent quelques exemples. Racloirs doubles : assez bien représentés (7, soit 4,8 % en décompte essentiel). Certains sont de belle facture
  • partie du bord gauche, 100 _ 75 50 25 IL IFs IF1 Ilam 9 10 11 12 18 21 22 25 26 27 26 29 24 17 20 I II III IV ILty IR IAu IB Ire 32 34 3 6 3 8 39 40 41 42 4 3 44. 45 46 48 50 51 52 53 54 55 57 59 62 63 33 35 37 47 49 56 56 61 Fig. 9 : Industrie de Piégu. Diagramme
  • formé par deux larges enlèvements contigus sur chaque facc, formant un front anguleux, Divers : trois outils ont été classés comme divers. L'un (fig. 7,11° 22) est un éclat à réserve corticale présentant quelques retouches irrégulières directes et un amincissement par retouches
RAP00022.pdf (PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. rapport de sauvetage urgent)
  • PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE PIEGU (PLENEUF-VAL-ANDRE, COTES-DU-NORD) CAMPAGNE 1987 N° de site : 22 186 00^ Maître d'ouvrage : Mairie de Pléneuf-Val-André Responsables scientifiques : Bernard HALLEGOUET et Jean Laurent MONNIER Chef de chantier : Jean GAGNEPAIN Novembre 1987
  • EFFECTUEE SUR LE GISEMENT DE PIEGU (PLENEUF-VAL-ANDRE, COTES-DU-NORD) CAMPAGNE 1987 N° de site : 22 186 004 Maître d'ouvrage : Mairie de Pléneuf-Val-André Responsables scientifiques : Bernard HALLEGOUET et Jean Laurent MONNIER Chef de chantier : Jean GAGNEPAIN Novembre 1987 2 1
  • niveaux d'âge saalien, éemien et/ou weichsélien ancien. La série principale étudiée paraît cependant largement homogène et semble provenir du niveau reconnu à la base du sondage de la parcelle 340. 3. NECESSITE D'UNE FOUILLE URGENTE Alors que se poursuivait, pendant l'hiver 1987
  • sondage à la pelle mécanique afin d'atteindre les niveaux inférieurs avant la fin de la campagne 1987 et de vérifier la présence de la couche paléolithique dont la situation présumée (sondages de l'hiver dernier) se trouvait à 2 mètres sous le niveau du quai. 3 I u P h a s e II
  • : D é g a g e m e n t d e l ' é b o u l i s d e b l o c a i l l e supérieur à ossements jusqu'au niveau B Déblai s VD Figure 6 : QUAI CELESTIN SOUGLE JJ33* FOUILLE Phase DE III PIEGU - 1987 : Elargissement 1 1é bou 1 is inférieure! du sondage 'les d é p ô t s Cal
  • ont été inventoriés et marqués. Sur chaque ossement le nom du site (Piégu) suivi de l'année (1987) ainsi que le nom de la zone (Al, A2...), le nom de l'ensemble stratigraphique (E2 ou E2c pour la coulée de biocailles) et un numéro d'inventaire sont inscrits. La numérotation débute
  • nettement séparée du sol F par une couche de solifluxion. Inventaire des industries récoltées au cours de la campagne 1987 : * DUNE : - aux trois quarts du versant vers le haut, un nucleus sur galet de silex (L = 53 ; 1 = 46 ; e = 34). - même emplacement, 1 petit éclat à retouches
  • et patiné (fragment d'une pièce taillée) - même emplacement, fragment gelé et émoussé - en secteur Al, au-dessus des gélifracts dans une zone plus ou moins remaniée : petit débris de silex rubéfié (L = 22 ; 1 = 14 ; e = 7). ** EBOULIS SUPERIEURS (ensemble G) : SECTEUR Al : - éclat
  • laminaire à talon lisse, extrémité distale cassée, encroûtement calcaire (L = 32 ; 1 = 22 ; e = 6) - gros éclat à talon lisse, encoches et denticulé (L = 89 ; 1 = 61 ; e = 24) 30 - petit fragment de quartz (retouché ?) - éclat à talon lisse et bulbe très marqué, ébréchures
  • ; 1 = 21 ; e = 4). Partie Est du secteur A2 - petit éclat à retouches irréguiières, cortical (L = 17 ; 1 = 21 ; e = 8) - demi petit galet de silex, émoussé (L = 37 ; I = 28 ; e = 14). Dans les graviers - éclat de taille (L = 13) - petit éclat à dos cortical et talon lisse (L = 22
  • ; 1 = 15 ; e = 8) - éclat de taille rubéfié (peut-être éclat de gel). L = 20 ; 1 = 13 ; e = 2) - petit éclat tronqué à retouche abrupte bipolaire (L = 15 ; 1 = 16 ; e = 5) - fragment d'éclat denticulé (mais double patine : retouches non patinées) L = 34 ; 1 = 22 ; e = 12 - éclat
  • sur bord coupant (à droite), talon facetté convexe (L = 52 ; 1 = 37 ; e = 13). Partie Est du secteur A2, dans éboulis à gros blocs près de la paroi, vers la base du niveau grossier sans matrice surmontant l'éboulis à matrice - fragment distal d'éclat (L = 29 ; 1 = 22 ; e = 5
  • (?). Dans la coulée de blocailles - éclat de taille (cortical), talon cassé (L = 12 ; 1 = 14 ; e = 3) - fragment d'éclat, non patiné ( L = 37 ; 1 = 29 ; e = 7). Dans la coulée de blocailles - fragment mésial d'un éclat à dos cortical, non patiné (L = 22 ; 1 = 25 ; e = 8). Partie Ouest du
  • de galet (1 enlèvement), silex rubéfié (L = 42 ; 1 = 42 e = 16). Dans la partie Ouest du secteur B2, partie supérieure des éboulis - silex gelé (L = 51 ; 1 = 40 ; e = 27) - fragment de nucleus (éclat de gel). L = 43 ; 1 = 22 ; e = 20. A 1 m de la limite Ouest du secteur B2, dans
RAP02595.pdf (PLOUER-SUR-RANCE (22). le Boisanne. une ferme du deuxième âge du fer. rapport de sauvetage urgent)
  • PLOUER-SUR-RANCE (22). le Boisanne. une ferme du deuxième âge du fer. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • Yves MENEZ - Conservateur des fouilles C l a u d e LE P O T I E R - V a c a t a i r e 1 1987 SOMMAIRE LE CADRE DE L'OPERATION : LA R.N. 176 - DEVIATION ENTRE DINAN ET LA RANCE 1. 2. _ l ' £ t £ d £ d/ i 1 m£a£t_ar_c]2é£l£gj L qjje_ a. recensement et cartographie
  • .14 ère ph. n°7 : l'équipe de fouille lors du décapage de la 1 emprise p.18 ph. n°8 : idem p..19 ph. n°9 : état du terrain après décapage p.20 ph. n°10: déplacement d'abri par temps de pluie p. 21 ph. n°ll: dumper utilisé lors de la fouille p.22 ère ph. n°12: vue
  • jonction entre les fossés 81, 99 et 100 p. 36 ph. n°22: mur de soutènement à la jonction entre les fossés 81 et 99 p. 37 ph. n°23: extrémité du fossé 109 p . 38 ph. n°24: intersection des fossés 81, 114 et 119 p.39 ph. n°25: remblais appuyés sur des murs de soutènement successif
  • 3 du souterrain p.84 fig.19: Coupe de la mare p. 85 fig.20: Coupe de la fosse 102 p . 86 fig.21: Plan de la phase 2 p. 87 fig.22: Coupe du fossé 81 p. 88 fig.23: Plan de l'intersection des fossés 81, 114 et 119 p. 89 fig.24: Coupe du fossé 114 p. 90 fig.25
  • , permettait d e d é g a g e r d è s le 2 6 m a i un a c c o r d f o n d é s u r t r o i s p r i n c i p e s : se - neutralisation entre les profils jusqu'au 31 juillet 1987 en t r a v e r s 2 2 4 e t 2 2 8 , de la zone compri- - financement intégral de l'opération a r c h é o l o g
  • a l o r s s u r la 1 / 2 p l a t e f o r m e s u d . Ces accords, signifiés par Télex à L' A . F . A . N . le 2 9 mai 1987, ont été concrétisés ultérieurement par une convention entre l'Etat, ministère de l'Equipement (D.D.E. des C ô t e s - du N o r d ) e t M i n i s t è r e d e
  • , au p o i n t d e s ' i n t é g r e r p a r f a i t e ment au p e r s o n n e l d ' a r c h é o l o g u e s e t , p o u r c e r t a i n s d ' e n t r e e u x , de proposer de travailler comme bénévoles à l'issue de leur contrat. Ont été engagés comme t e r r a s s i e r s , 1987
  • é 22 l o r s d e la fouille. L'ensemble de ces opérations a été r e n o u v e l é , avec un succès comparable, lors de la f o u i l l e d e la d e u x i è m e demip l a t e f o r m e en J u i l l e t . Au t o t a l , on p e u t e s t i m e r q u ' e n v i r o n 75 % du
RAP00474.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée
  • 22
  • é v i s t e) L E G E N D E DES P L A N C H E S : F o u i l l e s 1987 au Camp de Pérari à F'LEDRAN (22) N" r« Doc um e nt s qr ap h i q u es • • • 1 Plan de s i t u a t i o n du Camp de Pérari, carte au 2 Plan de c a d a s t r e du Camp de Pérari 3 Plan général 4 F
  • S ai ri t - G e rm ai n - e n - L a y e , le 25 n o y e m b r R A P P O R T SUR LES F O U I L L E S E X E C U T E E S EN 1987 AU CAMP DE PERAN PLEDRAN (22960) J e a n - P i erre N I C 0 LA RDOT * Willem H. WIMMERS Anne N . J A U B E R T *M u s é e d e s An t i qu i té s N a t
  • 2 = L e s r e c h e r c h e s sur l'enceinte sub-circu1 aire dite "Camp de Péran" ont été r e p r i s e s en 1987 d a n s la zone Ouest du c a m p , sur les s t ru ct u r e s interne s d u r e m p a r t , le s v e s tige s a r c h ite c tu r a u x et 1 es s t r u c. t u r- e s à
  • i g „22., PT9afe > . U ri a u t r e f o s s é a s s e z i m p o r t a n t < 2 f > c o u p e le f o s s é 2 b g p r é c é d e m m e n t d é c r i t (Fi g . 4 ) . D a n s le profil Sud < F i g . 8) on a c o n s t a t é que ce f o s s é c o u p e une c o u c h e (2ca) qui s ' i n t
  • au x ( F i g . i l , se c t e u r s 20 , 2 1 , 22 , n 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7) qui se d i f f é r e n c i e n t p ar de s c ou c h e s de c o 1 or a t i on s y ar i é es et d e s z on es p1u s ou m o i n s c a i1 out e u s e s . 11 faut r appe1er q u e c e s d i f f é r e ri t e s c
  • intérieur p r i n c i p a 1 e t ap p ar i t i on de 1 a c ou c h e d ' i ne e ri d i e De ss i ri s m o b i 1 i e r s 1? à 22 Mobil ier-s de la s e c t i o n 2 ( 1 i th i que et 23 à. 26 M o b i l i e r s de la s e c t i o n 7 ( c é r a m i q u e et céramique) bronze) D i ve rs 27
  • ON ST IT UT ION DU PAYSAGE Roe land DE MUST I .P.P. Uni versi té d'AMSTERDAM Singe! 453 1012 WP AMSTERDAM Le prélèvement n" 946 effectué le 17 Septembre 1987 dans les secteurs 2 F 8 et 2 F 9 (couche 2bp) était un bon échantillon bien analysable. Cependant, un certain nombre de
  • de houx (conditions humi des) . etc.., et de remarquer. La présence de nénuphars, qui croît dans des canaux ou des fossés polypode qui pousse sur des vieux murs ou des souches est à Amsterdam, le 6 Novembre 1987. I»s4u>ii-rôïitain«s '•fi ' les Jerire: Xi-" ••ri „¡¡m ' I
  • " •r:, -^nr» n.%"jf. •« . P E R A N 1987 section 2 M m r^Sds Ar I z to + U- «b •z «r> S* o Sf r" m o «£ •b 2 §X to t r Íc £ fcv m y oo o> Z _ VjJ
  • » r> IL oo o» 2 n• r Q» 0» 2 9 PERAN 1987 section 2 coupe HH W.H.WIM M ERS I P I O ! N H I G — J 1 i i '•-'•' : fi PERAN s e c t i o n ? / O-ji 20 N L — 1 metre M borne 32 Bâtiments à 1 ' intérieur d e 1 "''enceinte v u s du N o r d . 2 . bec
  • ro 03 10 PERAN SECTION 7 COUPE \ BORNE 32 Z N G F 158.19 1 9 8 7 27 26 25 24 23 22 21 20 12 C. et I J-R N I C O L A R D O T 11 I 10
RAP00028.pdf (PLOUER-SUR-RANCE (22). le boisane. rapport de sauvetage urgent)
  • PLOUER-SUR-RANCE (22). le boisane. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • JUIN 1987 oo3> ap N° de site : 22 213 Û 2 Q Autorisation n° 87-09 AP MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE FOUILLE DE SAUVETAGE AU D'UNE LIEU-DIT - COMMUNE DE LE FOSSE PREHISTORIQUE BOISANNE PLOUER-sur-RANCE - (Côtes-du
  • Cô'tes-du-Nord Département Commune Lieudit PLOUER-sur-RANCE . : du Le Boisanne cadastre I.G.N local N° de Site 01 22 213 020 Cadastre n° 581 Coordonnées DATES Lambert.. (n°, d a t e ) 87-09 AP - juin 1987 Intervention ( d é b u t et fir}) 29/06 au ler/07/87
  • -Nord) par J . - Y . T I N E V E Z , T h . C O R N E C , P . PIHUIT JUIN 1937 N° de site : 22 213 020 Autorisation n° 87-09 AP Cltf^ONSCRIPTTO.'i DE pre K 7 Z V O V r ^ V B OrrPL^tBAUrtiJCAflTUBATI !•' BBtimt Date d ' envoi , RAPPORT DE.SAUVETAGE.UBGENX. LOCALISATION
  • tranchée de reconnaissance à l'extrémité Est du site en juin 1987, un ensemble de tessons préhistoriques est apparu dans la coupe et a permis le repérage d'une structure en creux plus ancienne que l'ensemble environnant. Parallèlement au chantier de fouille protohistorique et grâce à
  • la tranchée de reconnaissance effectuée à la pelle mécanique en juin 1987 qu'un ensemble de tessons appartenant à une même céramique a permis de repérer la structure préhistorique. Ce vase (voir fig. 5) a probablement été déposé en entier dans la fosse mais les mauvaises
RAP00877.pdf (ERQUY (22). pointe de la Houssaye. rapport de fouille préventive)
  • ERQUY (22). pointe de la Houssaye. rapport de fouille préventive
  • 22
  • ) Fouilles Bernard de mai 1987 BIGOT Déceibre 1987 9 4 1 LE SITE PALEOLITHIQUE (ERQUY, DE LA POINTE DE COTES-DU-NORD) Bernard La c ô t e nord dépôts de la Bretagne a f f l e u r a n t s quaternaires sur HOUSSAYE BIGOT* I - CONTEXTE GEOGRAPHIQUE ET P a l é o l i
  • ainsi une p r o t e c t i o n e. et 1987 sur ; STRATIGRAPHIQUE r é c e n t e s Bretagne schémas par d'Erquy, recherches en est a f f l e u r e battue POSITION c h r o n o l o g i e tique Il Cap pointe Erquy, Saint-Cast, Cette le en Clément, l ' e x t r é m i t é
  • sur DE Van du dernier Vliet-Lanoë, Bigot, 1987) antérieurement ont (Monnier, c y c l e 1986 permis 1973; sur ; de la clima- Bigot et p r é c i s e r 1980). Sur la c ô t e nord bretonne, le P l ê i s t o c è n e supérieur débute par le complexe i n t e r g l
  • , 1986; Monnier et Bigot, 1987). Le d é v e l o p p e m e n t de t e l l e s pédogenèses témoigne d'un climat t r è s tempéré comparable à l ' a c t u e l . A la P o i n t e de la Houssaye, les niveaux s o l i f l u é s qui surmontent a i l l e u r s ces couches hydromorphes, sont
  • Plages Sols bruns l e s s i v é s 130 130 Fig. 4 Séquence lithostratigraphique régioriiie simplifiée (d'après flonnier et Van Vliet-Lanôé, 1986 } Honnier et Bigot, 1987) et chronologies possibles (âges proposés selon les corrélations possibles avec la chronologie isotopique
  • également à Patrick Aioureux et Jacques Henri Cléient pour leur accueil syipathique et leurs prospections efficaces et à Jean Laurent Honnier pour ses conseils aaicaux et scientifiques. BIBLIOGRAPHIE BIGOT (B.) et MONNIER (J. L . ) , 1987 S t r a t i g r a p h i e et sédimentologie des
  • (J. L . ) , 1 9 8 0 cadre géologique, Rennes, MONNIER 607 de MONNIER 2, P a l é o l i t h i q u e Labo. et BIGOT du Port-Morvan Quatern-, Le Nord et (B.), 1987 de de la la - la Bretagne dans son p r é h i s t o r i q u e , S t r a t i g r a p h i e
  • no AUTORISATION TEMPORAIRE DE SAUVETAGE valable du 15 novembre. de. BteXagne. Le Directeur des Antiquités demeurant à Hue. du 1986 PAé-botté - 30 au ÂP_ 1987 BIGOT confie à M. 35000 juin 86/10/ prénom : BeAnaftd UNIVERSITE RENNES la réalisation d'une fouille de sauvetage
  • archéologique à : CÔt£A-du-NoA.d Département : Lieu-dit : Pointe, Cadastre année : du l a Commune : HouAAaye. 22/054/008 N° de site: AP Section, parcelles : Ho-U-paAcelle. Coordonnées Lambert Ax: EKqui] 245,8 Zone : j Ay: 114,5 Altitude : + 5 m. Pv : Bx : sur un
RAP00745.pdf (PRAT (22). Pouilladou. rapport de sauvetage programmé)
  • PRAT (22). Pouilladou. rapport de sauvetage programmé
  • 22
  • 167 veri N 12 et Guingamp Nou»«il» manqulatwn tlhpioxi» d* (lar^a Hiy«gtm«nt gio4fal d» ta Ftano ri ZZ PRAT Section A Feuille r/°4 1936 100 m 22 PRAT Section D Feuille n° 3 1936 22 254. 001. - PPAT - 1987 Pouilladou - Plan d'ensemble - 0 1m Légende : f o z TC. 1
  • • S'.re- CIRCONSCRIPTION HISTORIQUE n? - 2.2 154- AH OOi BORDEREAU RECAPITULATIF DE BRETAGNE date d'envoi 30-12-1987 RAPPORT DE SAUVETAGE • LOCALISATION 1 Département Côtes du Nord Commune Prat Lieuditrdu cadastre Pouilladou Pouilladou Pouilladou I.G.N 1
  • local A4 Cadastre 1 Coordonnées Lambert I zone Nord 994(1936) Ax 185,220 Ay .124,330 Bx By Alt. DATES Autorisation(n° , date ) Intervention(début et fin) Années antérieures d'intervention 87.18 H du 21-09-1987 21 Sept. 21 Octobre INTERVENTION Responsable J.P.Bardel
  • informée Fer par site se M. LOAS éventré deux une enquête découverte en de et dans demeurant l'extrémité extraction jour une trouvait salles la fortuite d'un souterrain de près de la ferme de Pouilladou sur la commune de Prat(22). Immédiatement Le de de un
  • une relevé fosse au Rugeze la voûte de l'ensemble eurent lieu. d'extraction de pierres ouverte Ruguezec à PRAT. La pelleteuse avait d'une galerie souterraine comportant équerre séparées par une chatière. En 1987, une nouvelle pierres détruisait la moitié d'une
  • et avec E. le concours NICOLAS, P. de MM Th. CORNEC, E. ESNAULT POIRIER, Y. TASSEL. Puis, pendant prirent en charge le nettoyage, le remontage, le dessin et l'expertise de l'important mobilier mis au jour dans le fossé. LOCALISATION Commune : PRAT Site N° : 22 254
  • début Sud la carrière, de rafraîchissement de la en forme à la par de Dans de terre base de l'année non loin labour a "bouteille". de d'extraction 1987, du une de pierres qui reprirent fosse est apparue à l'extrémité talus bordant la route de Lannion. Un
  • . r" 21 - "Coup d'ongle" oblique (et changeant d'inclinaison) sur l'épaulement d'un pot à pâte grossière 22 - Col feuilletée. et épaulement. Le décor en surlissage et léger creux représente deux ondes superposées. 23 - Panse avec amorce d'un fond. Une bande de
  • coupe A à clayonnages granitique Q N° du prélèvement, pal y no logique • P r é l è v e m e n t c h a r b o n s do bois épars charbons Cédi- (?) — 22.254.001.AH. PRAT 1987 Pouilladou OUEST Ê Ê I m m ^ m . m^imMÉmmâMk^ n u 1m Coupe A — — - 22.254. 001 AH. PRA T
  • 210 22254001AH PRAT 1987. Pouilladou. fa plan t poteau de l'état ~ I~ • 3 • (?) souterralrv poteau - 2- ;• ; \ i ' 1 ( . - : ; " /b -l't poteau -1- - — S 1 " * ' ' " ' ' , î . i* ~ •Sjt-..-.— . A-î.. .T. m • + 1
  • - ' — + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + X + + + +\ + + À + N /+ A /• + + + + / u \ - N - o 1m 81,70 22.254. 001. AH. PRAT 1987 Pouilladou Silo - plan et coupe V r* » » Ê j 0 1 i I 5 cm TC. fir " •Ê Ï ; IU1U TC. J 0 1 5 cm M I I 55. j 0 i i i 5 cm TC. ' . - - e
  • -, » l i-
RAP01146.pdf (TRÉGLAMUS (22). Ruberzot. rapport de sondage)
  • TRÉGLAMUS (22). Ruberzot. rapport de sondage
  • 22
  • _ < TREGLAMUS (Côtes-du-Nord) SITE ARCHEOLOGIQUE DE RUBERZOT NOTE SCIENTIFIQUE Le site archéologique de Ruberzot à Tréglamus est localisé à la rupture de pente d'un plateau orienté à l'Est. Au début du mois de Novembre 1987, des décapages de terre végétale, réalisés par
  • l'entreprise HELARY préalablement à l'exploitation d'une carrière, ont mis au jour une cavité souterraine. Une visite du site effectuée le 16 novembre 1987 par Monsieur J.-P. BARDEL, I.T.A. à la Direction des Antiquités de Bretagne, a permis de constater que le souterrain découvert était
  • datable de l'Age du Fer et témoignait de la présence d'un site d'habitat de cette époque, matérialisé en surface par quelques tessons et fragments d'argile cuite. Le 26 novembre 1987, des sondages archéologiques ont été réalisés à l'intérieur de la zone décapée et sous la forme de