Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00131.pdf (CORSEUL (22). monterfil ii. rapport de fouille programmée.)
  • CORSEUL (22). monterfil ii. rapport de fouille programmée.
  • 22
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE CONSEIL GENERAL DES COTES D'ARMOR COMMUNE DE CORSEUL CORSEUL, CAPITALE DES CORIOSOLITES RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE Programme Hl : LES VILLES MONTERFIL III Hervé KEREBEL 1991 TABLE DES MATIERES Introduction
  • Chapitre 1 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 Chapitre 2 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 Chapitre 3 Historique des recherches archéologiques Le projet archéologique Déroulement des travaux de 1991 Etat de conservation des vestiges Stratégie de la fouille : La colonisation du plateau : les premières occupations
  • L'assainissement du plateau Les premiers bâtiments Le mobilier archéologique Datation de la phase I Conclusion : Le secteur commercial des lur et 2nd siècles 3.1 3.2 Les fouilles de F. FICHET DE CLAIRFONTAINE (1986-1989) Le programme de fouille de 1991 3.2.1 La voierie principale 3.2.2 Les
  • de 1991 4.2.1 Le couloir 4.2.2 Le bâtiment à trois pièces 4.2.3 Le prolongement du quartier, bâti ou non bâti 4.2.4 Un grand bâtiment partiellement étudié 4.2.4.1 L'architecture du bâtiment 4.2.4.2 La pièce 14 4.2.4.3 La pièce 15 4.2.4.4 La galerie-portique Le mobilier de la phase
  • .9 Fig.10 Fig.11 Fig.12 Fig.13 Fig.14 Fig.15 Fig.16 Fig. 17 : : : : : : : : : : : : : : : : Les vestiges archéologiques du bourg de Corseul Les principaux chantiers avant 1991 La réserve archéologique. Monterfil II et Monterfil III Stratigraphie transversale I Stratigraphie
  • Photo.9 Photo. 10 Photo. 11 Photo. 12 Photo. 13 Photo. 14 Photo. 15 Photo. 16 Photo. 17 Photo. 18 Photo. 19 Photo.20 Photo.21 Photo.22 Photo.23 Photo.24 Photo.25 Photo.26 Photo.27 Photo.28 Photo.29 Photo.30 La réserve archéologique et le chantier de Monterfil Le chantier de
  • .15/17 Fibule complète de type langton Down (Feugère 19d) Chantier de Monterfil II (1987-1989) Monterfil III (1991) Traces de lambourdes de plancher dans la pièce I Détail de la stratigraphie de la pièce atelier 3 Four ou foyer dans le couloir à l'arrière de la pièce 2 Foyer du
  • premier programme en réalisant le de lits, de toilettes, douches et d'une cuisine. rapport de fouille et surtout, en préparant la publication des données recueillies sur ce site. 1.3 Déroulement des travaux de 1991 1.2 Le projet archéologique Le nouveau programme de recherche s'est
  • Sud-est de l'édifice se trouve être 1,40 m plus bas que l'angle nord-ouest) a encore été confirmé à plusieurs reprises. Dans la pièce n" 11, Photo 3 : Stratigraphie de la fosse 155 (Secteur XVI, carré F6) Fig.2 : Principaux chantiers avant 1991 l'angle nord-ouest, où subsiste
  • , inv. 22 048 43 91 133/1, n° 25) mais aussi d'ateliers gaulois comme ceux de Photo 8 : Graffito CURSONOS Lyon pour la céramique à parois fines. Les monnaies romaines démontrent déjà l'accentuation des relations commerciales avec le monde méditerranéen, marque d'une romanisation
  • (1987-1989) Fig.11 : Structures de la phase II Photo 11 : Monterfil III (1991) Deux puits du 1er siècle ont également viaire de la ville. En haut de la parcelle AB.79, elle été étudiés dans cette cour. L'un d'entre eux a fourni rencontre une autre rue orientée nord-sud qui lui
  • comparée à celle qu'elle croise en époque. amont du quartier, large de seulement 3,50 m comme la plupart des rues de la ville. 3.2 Le programme de fouille de 1991 Une coupe effectuée dans la chaussée Le programme de recherche de cette de la voie avait permis de constater que dans la
  • l'arrière du bâtiment commercial permettant l'accès à la cour extérieure. Cette galerie se poursuit sur la partie fouillée en 1991 à l'arrière des pièces 2 et 3 et s'interrompt dans le prolongement du mur est de la pièce atelier (mur n°10). Cette galerie est équipée d'un sol composé soit
  • importants et surtout complètement différents. Le mur n°22, délimitant les secteurs XIX et XVII, marque un changement net dans la nature des couches. Dans le secteur XIX, les niveaux étaient argileux et correspondaient à des remblais d'apprêt pour des sols. Dans le secteur XVII, les
RAP00064.pdf (PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport intermédiaire de fp 2. 1991-1992)
  • PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport intermédiaire de fp 2. 1991-1992
  • 22
  • e ( f i g . 3 ) , d a n s les d é l a i s e t imparti. Toutefois, plusieurs éléments nous ont conduit à 2.800 m 2 , s o i t e n v i r o n 1.000 m 2 d e m o i n s gue s u p e r f i c i e é t u d i é e d u 15 juin a u 15 s e p t e m b r e 1991 (fig. à l'étude le b u d g e t à
  • e . P i e r r e - 5 Roland GIOT, novembre 1991). L'extraction de cette matière p r e m i è r e d a n s l ' o p t i q u e d e f a b r i q u e r les f o u r s et les c r e u s e t s nécessaires à l'activité métallurgique toute proche est tout à fait plausible. La v i s i o n g l
  • s a v e c M . C l a u d e F O R R I E R E S l ' é t u d e de la m é t a l l u r g i e d u f e r . pour - M . Pierre-Roland GIOT a assuré durant l'année 1991 l'analyse des creusets d'orfèvres ainsi que l'étude géologique p r é l i m i n a i r e du s i t e . L ' é t u d e d u m
  • n s u r p l a c e d e s s c h i s t e s satinés" (examen g é o l o g i q u e p r é l i m i n a i r e d u s i t e . P i e r r e - 5 Roland GIOT, novembre 1991). L'extraction de cette matière p r e m i è r e d a n s l ' o p t i q u e d e f a b r i q u e r les f o u r s et les c
RAP00067.pdf (PLÉVIN (22). Kerven. rapport de sondage)
  • PLÉVIN (22). Kerven. rapport de sondage
  • 22
  • h a p e l l e , de l'abbaye, de la croix) laissaient présager de l'existence de vestiges e n f o u i s . Le 12 mars 1991, une lettre de M . Roger GUENVER signalait la présence de nombreux fragments de tuiles romaines et d'un mur antigue à proximité immédiate du site prévu pour le
  • dépôt d'explosifs. Cette information s'est trouvée confirmée lors d'une visite gue j'ai effectuée sur le site le 4 avril 1991 au cours de laguelle il m'a été possible d'observer le long d'un chemin creux une section de mur à l'appareillage romain caractéristigue (petit appareil
  • caractéristigues dans ces champs pouvaient témoigner de la présence de murs enfouis. En c o n s é g u e n c e , il a été demandé par un courrier en date du 18 avril 1991 à M . le Maire de PLEVIN d'informer la Circonscription des Antiguités de Bretagne de la localisation exacte et de l'emprise
  • d u 27 s e p t e m b r e 1941 en m a t i è r e d e d é c o u v e r t e s a r c h é o l o g i q u e s f o r t u i t e s . F A I T A R E N N E S , le 10 O C T O B R E LE CONSERVATEUR, Y. MENEZ. 1991 MINISTERE DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION ET DES GRANDS TRAVAUX
  • CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE Sous-Direction de l'Archéologie AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE v a l a b l e du n 15 août 1991 91-50 AH au 15 o c t o b r e 1991 Le Directeur des Antiquités autorise M.MENEZ prénom : Yves demeurant àD.R.A.C. de Bretagne, 6 rue du C h a p
  • i t r e - RENNES o r g a n i s m e : à effectuer un sondage sondage archéologique Département Commune : PLEVIN : Côtes d'Armor Lieu-dit : Kervern N° de site : 22 202 001 AH Cadastre année : Section, parcelles : ZP n° 15b Coordonnées Lambert : A b s c i s s e :Ax
  • Gendarmerie Directeur Régional des Affaires Culturelles Archives de la Circonscription Fait à RENNE; Le Directe' oût 1991 les Je soussigné Jean-Marie LOUARN, domicilié à Kervern (commune de PLEVIN - Côtes d'Armor), autorise M . Yves MENEZ, conservateur à la Direction des Antiquités de
RAP00823.pdf (PAULE (22). "kernep-bihan". étude sur tracé de gazoduc. rapport de sondage)
  • PAULE (22). "kernep-bihan". étude sur tracé de gazoduc. rapport de sondage
  • 22
  • simple examen de l a tranchée o u v e r t e s e r a e f f e c t u é e e n t r e l e s p o i n t s 16 e t 18 du t r a c é au 1/25.000e ( f i g . 1), localisation p r o b a b l e du t r a c é de l a v o i e romaine. FAIT A RENNES, l e 23 o c t o b r e 1991 Yves MENEZ MINISTERE DE LA
  • CULTURE, DE LA COMMUNICATION ET DES GRANDS TRAVAUX Sous-Direction de l'Archéologie CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE n valable du 19 août 91-46 AH au 30 septembre 1991 Le Directeur des Antiquités autorise M. MENEZ prénom : Yves
  • demeurant à D.R.A.C. de Bretagne, 6 rue du Chapitre- RENNES organisme : à effectuer un sondage archéologique Département : Côtes d'Armor Commune : PAULE Lieu-dit : St-Symphorien Kernep Bihan Cadastre année : N° de sites: 22 163 004 AH et 22 163 005 AH Coordonnées Lambert
  • de l'Archéologie Préfecture Mairie Gendarmerie Directeur Régional des Affaires culturelles Archives de la circonscription Fait à RENNES Le Directeur 1991 voie romaine enceinte de Castel Laouenan villa de Kernep Bihan tumuli camp de St Symphorien enceinte de Bressilien
RAP01741.pdf (DINAN (22). place Duclos sur l'emplacement de la porte de Brest. rapport de sondages.)
  • DINAN (22). place Duclos sur l'emplacement de la porte de Brest. rapport de sondages.
  • 22
  • suffisamment à l'avance avec le Service Régional de l'Archéologie. y. yizue'L MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Sous-Direction de l'Archéologie SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE valable du 12 n° Novembre 1991 au 91-63 AH
  • 31 Décembre 1991 Le Préfet de la Région Bretagne confie à M.MENEZ prénom :Yves demeurant à RENNES organisme : Service régional de l'archéologie la réalisation d'un sondage archéologigue Département : Côtes d'Armor Commune :Dinan Lieu-dit : Place Duclos N° de site
  • demeurant à (Rayer la mention inutile) NATURE DU GISEMENT ET PERIODES : \ douves de la ville médiévale Lieu de dépôt pour étude : dépôt Rennes Lieu de conservation : dépôt 22 JUSTIFICATION DE L'INTERVENTION: construction d'un parking souterrain Superficie du sondage : ORIGINE ET
  • Culture et de la Communication à la demande de décline toute responsabilité en cas d'accident pour toutes les interventions 1'intéressé. DESTINATAIRES : Intéressé Sous-Direction de l'Archéologie Fait à RENNES, le 1 8 NOV. 1991 Le Préfet de la Région Bretagne, Préfecture Mairie
RAP00034.pdf (SAINT QUAY PERROS (22). keringant. rapport de sauvetage urgent)
  • SAINT QUAY PERROS (22). keringant. rapport de sauvetage urgent
  • 22
  • -PERROS (22) I - CIRCONSTANCES DE LA DECOUVERTE ET MOTIF DE LA FOUILLE. Le 20 février 1991, M . G e f f r o y , Conseiller Municipal de Saint-Quay-Perros me téléphonait pour me faire savoir que son v o i s i n , M . Ferezou, marchand de meubles à Lannion, lui avait signalé une
  • autorisation de fouille de sauvetage u r g e n t , en accord avec le p r o p r i é t a i r e , à la Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Rennes. L'autorisation de fouille fût accordée pour une période allant du 22 février au 15 mars 1991. II - LOCALISATION. La parcelle
  • 1 LE SOUTERRAIN DE L'AGE DU FER de KERINGANT en ST QUAY PERROS (Côtes d'Armor) FOUILLE DE SAUVETAGE NUMERO : 91-04 AH NUMERO DE SITE 22 324 1 AH RESPONSABLE Michelle LE BROZEC Présidente de 1'ASSOCIATION pour la RECHERCHE et la SAUVEGARDE des SITES ARCHEOLOGIQUES du
  • TREGOR - ARSSAT - FEVRIER 1991 Adresse s a v e n u e de L o r r a i n e - 2 2 3 0 0 - LANNION. 3 4 SOMMAIRE I Figure 1 : carte I.G.N. Page 2 Figure 2 : plan cadastral Page 3 C I R C O N S T A N C E S DE LA D E C O U V E R T E ET M O T I F DE LA F O U I L L E II Page 4
  • / / / SAUVETAGE URGENT / SONDAGE /' PROSPECTION LOCALISATION Département Lxeudit / / / . C ô t e s . d.'Ar.m.ar. Saint-Quay-Perros .... Commune / X / 22 : du cadastre . I.G.N "ïde'm ' Local N°de Site .. 2 2 . 3 2 k .1. A H : Cadastre .1982 .r. 3. n.°a A 9 Q . .et. ^92
  • INTERVENTION : Ax Bx 13^,00 Alt. 76m 1991 1991 au 3 m a r s 1991 ,. : M i c h e î ï e L E B R O Z Ë C - Pr.ésidente de l ' A s s o c i a t i o n p o u r l a 'Récghe'rctie* 'e't 'là' S a u v e g a r d e d e s S i t e s A r c h é o l o g i q u e s d u Motif d ' i n t e r ^ i i ^ n
  • . G . N . au l / 2 5 . 0 0 0 è m e LANNION 1-2 fcîialvfi y PLAN PARCELLAIRE FIGURE 2.-Relevé c a d a s t r a l S a i n t - Q u a y - P e r r o s - 22 Section B - 1982 n i/ioOOème E c n e i ie e i/iuuueme E c h e LE SOUTERRAIN DE L'AGE DU FER DE KERINGANT en SAINT-QUAY
RAP00442.pdf (LÉHON (22). Saint-Suliac. Rapport de sondage)
  • LÉHON (22). Saint-Suliac. Rapport de sondage
  • 22
RAP00066.pdf (PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1991 de fp 3 1990-1992)
  • PLANGUENOUAL (22). le Frêche Clos. rapport intermédiaire 1991 de fp 3 1990-1992
  • 22
  • N4 22-173-002-AH LE FRECHE-CLOS EN PLANGUENOUAL RAPPORT ANNUEL DE FOUILLE PROGRAMMEE 1991 CATHERINE BIZIEN-JAGLIN N* 22-173-002-AH LE FRECHE-CLOS EN PLANGUENOUAL RAPPORT ANNUEL DE FOUILLE PROGRAMMEE 1991 CATHERINE BIZIEN-JAGLIN EICHED'IDENTITE DEPARTEMENT: COTES
  • 1991 CULTURE 22 173002 AH PLANGUENOUAL FRECHE-CLOS 1991 = '7—T—| EMPIERREMENT • • M I 11 F O S S E - D E P O T O I R l FOSSE 1 ROCHE COMBLED LIMITE --LIMITE ARGILE REMANIÉE ». DECAPAGE SURFACE TROUDEPOTEAU FOUILLEE OU PIQUET
  • . CONSERVATION ET ETUDE DU MOBILIER : Centre Régional d'Archéologie d'Alet (Saint-Malo). La campagne de fouille 1991 s'est déroulée durant le mois de septembre. Huit fouilleurs bénévoles ont participé aux travaux. A l'issue de la campagne de 1990, l'interprétation schématique des trois
  • comparative des différents lots. Les grandes inconnues sont l'emprise du site et son organisation générale. Actuellement, notre sentiment est de n'avoir pas apporté beaucoup d'éléments sur la fonction du site malgré les structures mises à jour. Comme nous l'avions signalé en 1991, il était
  • . A partir du moment ou l'échantillonage céramique semble conséquent et où il est impossible d'étudier plus avant l'organisation générale et l'emprise du site, il semble raisonnable d'arrêter la fouille. 22 - 1 7 3 - 0 0 2 - AHPLANGUENOUAL ZR P. M A G N E T I Q U E EE3 DECAPAGE LIMITE
RAP00133.pdf (SAINT-JACUT-DE-LA-MER (22). les haches. Îlot des Immerzies. rapport de sondage.)
  • SAINT-JACUT-DE-LA-MER (22). les haches. Îlot des Immerzies. rapport de sondage.
  • 22
  • 22-302-004-AH KAPPOKT DE FOUILLE DE SAUVETAGE UKGENT 1991 LES HACHIS Ilot des Iffloersies ou Morzie en Saint-Jacut-de-La-êfer Hors cadastre. photo 1 : ¥ue aérienne du site Catherine Bisien-Jaglin 133 SOMMAIRE P. 1 PEESMÏA1IQM P. 2 FICHE D'IDENTITE ET SITUATION P
  • . 26 BIBLIOGRAPHIE P. 27 PRESENTATION FICHE D'IDENTITE ET SITUATION Commune : Saint-Jacut-de-la-Mer 22 Lieu-dit : Les Haches (ilôt des Immerzies ou des Morzies) hors cadastre. Coordonnées Lambert : Zone I X : 266.780 Y : 113,200 Roche : Gneiss Altitude NGF : ~ 11,50 m NGF
  • de notre ère, 1290 fragments d'os, etc...). La qualité de ce mobilier et notamment les statuettes (30 individus différents au minimum) suggéraient un caractère cultuel. En 1991, la poursuite de la prospection dans l'éboulis rocheux a fourni 17 nouveaux fragments de statuettes
  • l'important dénivelé existant entre les deux sites. Chaque élément du mobilier a été ainsi repéré en trois dimensions, les plans facilement établis, et des coupes stratigraphiques implantées dans un premier temps. (FIG. 2) MORPHOLOGIE DU DEUXIEME GISEMENT Le gisement étudié en 1991 est
  • au lissoir ou consiste en des stries. Seuls 4 tessons présentent une induction au graphite. 144 tessons de céramique gallo-romaine ou transition ont été retrouvés. On y dénombre : de phase de - 14 fragments de sigillée, correspondant à 11 pots minimum (FIG. 22) sont en
  • PROVENANT DU GISEMENT C FIG. 19 CERAMIQUE DE LA TENE PROVENANT DU GISEMENT C. ) >1 \2 ) b cm FIG. 20 : CERAMIQUE GALLO-ROMAINE PROVENANT DU GISEMENT C FIG. 21 : CERAMIQUE GALLO-ROMAINE PROVENANT DU GISEMENT C Í r ! V i i I? ï i y Cm FIG. 22 : CERAMIQUE SIGILLEE
  • PROVENANT DÖ GISEMENT C FIG. 23 : CKHAMIQUE GALLO-ROMAINE PROVENANT DO GISEMENT C f ! i cm FIG. 24 : CERAMIQUE GALLO-ROMAINE PROVENANT DU GISEMENT C presence; d'un fragment de fond présentant une estampille : OCLATUS, datable entre 40 et 70 ap. J.C. (FIG.22, n°6) - 1 fragment
  • . bibliophiles de - Fouilles d'un foyer Kerbors (22), Dossiers de du LANGOUET L. , 1978 - Les céramiques gauloises d'Alet, du Ce.R.A.A., n 4 6, p. 57-104. Dossiers LANGOUET L., 1989 (dir) - Un village coriosolite sur l'ile des Ebihens, Dossiers du Ce.R.A.A., n°L, 173 pages. LE RAT.L
RAP00033.pdf (PLEUMEUR-BODOU (22). landrellec. rapport de fp 1)
  • PLEUMEUR-BODOU (22). landrellec. rapport de fp 1
  • 22
  • LANDRELLEC en PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille programmée 22 avril - 8 mai 1991 Marie-Yvane D A I R E avec la collaboration de Michelle L E B R O Z E C LANDRELLEC en PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille programmée 22 avril - 8 mai 1991
  • Marie-Yvane DAIRE avec la collaboration de Michelle LE BROZEC LANDRELLEC en PLEUMEUR-BODOU (Côtes d'Armor) Rapport de la fouille programmée 22 avril - 8 mai 1991 N° de site D.A.B. : 22 198 003 AH Autorisation n° : 1595 Programme H13 Titulaire de l'autorisation : Marie-Yvane DAIRE
  • L a n d r e l i e c e n P l e u m e u r - B o d o u (22) et de q u e l q u e s a u t r e s sites m e n t i o n n é s d a n s le texte. REMERCIEMENTS La fouille programmée du site de Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) s'est déroulée du 22 avril au 8 mai 1991. Cette opération
  • Landrellec en Pleumeur-Bodou eut donc lieu du 22 avril au 8 mai, soit en partie pendant les vacances de Pâques 1991 ; il faut signaler d'emblée que, contrairement à la fouille de 1990 qui se déroulait pourtant à la même époque de l'année, nous avons essuyé en 1991 des conditions
  • . Photographie n° 1 - Vue aérienne de la fouille en 1991. Figure 3 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Zones fouillées en 1990 et 1991. H- Four Trou de poteau Cuves Cuves Figure 4 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Plan d'ensemble de l'atelier de bouilleur de sel. Figure 5
  • l'intégralité du four. Une demande de fouille programmée fut donc déposée auprès du Ministère de la Culture via le Service Régional de l'Archéologie (ex. Direction des Antiquités de Bretagne), à la fin de l'année 1990. 2 DEROULEMENT DE LA FOUILLE DE 1991 La fouille programmée du site de
  • série des cuves et encore celui-ci était-il très dégradé. En outre, un trou de poteau avait été découvert à proximité immédiate du four. Sur ce plan donc, la fouille de 1991 s'est révélée très instructive. Les murs du bâtiment sont de fortes constructions, atteignant plus d'un mètre
  • fourni par l'étude du four (cf. infra). Le mur oriental surplombe les cuves ou fosses (Figure 4) dans lesquelles il s'est partiellement éboulé par endroits notamment dans l'angle sud-est, où il en subsiste Figure 2 - Landrcllcc en Plcumcur-Bodou (22) ; extrait du plan cadastral
  • - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Plan d'ensemble de l'atelier de bouilleur de sel avec report de niveaux (en cm par rapport au N.R.). Photographie n° 2 - Le parement interne du mur ouest et, au premier plan, le four. Photographie n° 3 - Vue d'ensemble du four. Figure 6
  • - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Relevé en élévation du parement interne du mur ouest. EST-4 •OUEST 1m/NR -Im/NR Figure 7 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Relevé en élévation du parement interne du mur sud, sur sa portion centrale. Photographie n° 4 - L'entrée du four, vue
  • de l'intérieur. Photographie n° 5 - Les cuves 6, 7, 8 et 9. Les cuves Lors de la fouille de 1990, cinq cuves (1 à 5, figure 4) ou fosses disposées en batterie avaient été mises au jour, en bordure de falaise dunaire (Rapport 1990). En 1991, quatre autres structures apparentées
  • le ce mur est, ainsi que nous avons 11 M | : < •;•[ cendres avec éléments de briquetages [ terre marron avec éléments de briquetages argile crue |.i y.[ | limon et arène granitique matière noire organique | +• -f [ granité Figure 8 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22
  • ) - Reconstitutions stratigraphiques des cuves 6, 7, 8 et 9. A Ï Ï ~ B 5 B5~T"C5 Figure 9 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Coupes strm de la fouille. I niveau en mètre par rapport au N.R. limite de fouille humus sous dune terre noire avec débris d'occupation sable humifié argile crue
  • sable blanc DDDD cendres sable noirâtre sable gris clair sable marron sable grossier sable avec coquilles A JT~B5 argile rubéfiée essa O E S élément de briquetage galet limon loessique rocher b s T C S C 5 l~D5 Figure 9 - Landrellec en Pleumeur-Bodou (22) - Coupes
  • stratigraphiques du secteur est de la fouille. D 5 ~ l Photographie n° 7 - Journée "Portes ouvertes" à Landrellec. CONCLUSIONS La campagne de fouille de 1991 a été très positive, au delà même de nos espérances ; en tout ce sont plus de 70 m qui ont été reconnus, après plusieurs extensions
  • matières premières utilisées pour la confection des éléments de briquetages). La fouille de 1991 a livré quelques éléments céramiques (et un outil en fer) confirmant les données chronologiques précédemment acquises, à savoir un mobilier archéologique globalement datable de La Tène
  • (22) (Langouët, 1990) et de l'île d'Yoc'h en Landunvez (29) (Daire, 1988), l'atelier de bouilleur de sel de Landrellec est l'une des rares structures de l'industrie du sel protohistorique à avoir été fouillée de manière aussi exhaustive que possible. Il faudra sans doute encore
  • combustibles utilisés à l'époque. Pour les amateurs, Mme Le et les membres de l'Arssat sent une visite guidée du dimanche 5 mai, durant midi. Brozec organisite, le l'après- LE TREGOR - 4 mai-1991 - 1 7
RAP00129.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de sondage et de prospection-inventaire.)
  • PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de sondage et de prospection-inventaire.
  • 22
  • D I R E C T I O N D E S ANTIQUITÉS H I S T O R I Q U E S E T PRÉHISTORIQUES D E B R E T A G N E PLOULEC'H Le Yaudet Site multi-périodes PROSPECTION E T SONDAGES P. G A L L I O U et B. C U N L I F F E - 1991 - 129a D I R E C T I O N D E S ANTIQUITÉS D E B R E T A G N E
  • l e du 1 Juin 1991 au 3 1 Décembre 1991 Le D i r e c t e u r des Antiquités a u t o r i s e M. Galliou prénom : Patrick demeurant à organisme : Universiti 6 rue Ibsen 29200 BREST à e f f e c t u e r une p r o s p e c t i o n Département : Côtes d'Armor Commune
  • Bretagne, engagea une brève série de sondages dans les parcelles n° 22, 13, 20, 12 et 5. Les structures ainsi exhumées étaient en général assez médiocres et le mobilier céramique recueilli - céramiques médiévales et romaines - ne permettait pas de les dater avec précision (Garlan, 1969
  • par Barry Cunliffe, titulaire de la chaire d'archéologie européenne à l'Université d'Oxford et Patrick Galliou, Maître de conférences à l'U.B.O. La première campagne de fouilles, s'est déroulée du 14 au 27 juillet 1991 dans d'excellentes conditions matérielles, grâce à l'aide de la
  • commune de Ploulec'h, du Conseil Général des Côtes-d'Armor, du Ministère de la Culture et de nos amis de l'ARSAT. Les premiers résultats ont été fort prometteurs, comme on en jugera ci-dessous. La campagne de 1991 a) Prospection et relevé topographique: L'exploration du site du
  • inexacts. Cette opération a été ensuite étendue au rempart, dont l'organisation et le profil ont été relevés. Nous sommes donc en mesure aujourd'hui de "caler" de futures fouilles avec précision. b) Sondages : Les sondages de 1991 visaient à répondre à une première série de questions
  • en place d'une couverture de protection, destruction de la végétation), mais n'avait pas connu de nouvelles fouilles. La fouille de 1991 visait à mettre en évidence la séquence stratigraphique associée à cette structure d'époque romaine et à tenter de dater une rangée de gros
  • , antérieure à la porte s'ouvrant dans la muraille romaine. La structure la plus remarquable mise au jour en 1991 est un rempart (F 31), fait de petites dalles de granit liées par de l'argile jaune. La largeur maximale observée au cours de la fouille est de 3,2m, mais LEYAUDET, PLOULEC'H
  • , pour une bonne part, étudiées par L . Fleuriot. Au cours de la campagne 1991, une partie du mur d'enceinte a été étudiée (F 12). La muraille est constituée de blocs de granit liés par un mortier blanc très dur. Le fragment conservé, qui a aujourd'hui environ 1,6m de large et 1,7m de
  • POTERIE DES SONDAGES DE 1991 ANNEXEI - L A P O T E R I E D E S SONDAGES D E 1991 On trouvera ci-dessus une première identification des fragments de poterie les plus remarquables recueillis lors des sondages de l'été 1991. Une étude plus complète des types et des pâtes est en cours
  • recueillies lors de la campagne 1991 ne constitue pas une étude numismatique complète de ces trouvailles. Celle-ci, en cours de réalisation, sera donnée dans la publication définitive des fouilles du site. - T r . 1, phase 5. Cat. obj. n° 2 : Antoninianus frappé pour l'un des empereurs
  • l'un des empereurs gaulois. R: divinité féminine debout. Bronze, 12 mm. 268-285 ap. T r . 1, phase 3b. Cat. obj. n° 88 : Monnaie gauloise. Abrincates, série X N . T r . 1, phase 3b. Cat. obj. n° 89 : Monnaie gauloise. Osismes. Le Yaudet, 1991: trench 1 J> Recent 2) F3 5c 5b 0
  • abandon; medieval field and lynchet=parcelle médiévale et lynchet; medieval building and occupation=bâtiment et occupation d'époque médiévale; recent=occupation récente). Le Yaudet, 1991: trench 2 y Hill wash 2c Roman soil accumulation 2b Roman gate structure and road 2a Iron
  • ; Iron Age soil accumulation=niveau de l'Age du Fer; Roman gate structure and road=porte et voie romaines; Roman soil accumulation=niveau d'époque romaine; hillwash=colluvionnement). THE LE YAUDET PROJECT First Interim Report on the excavations 1991 by Barry Cunliffe and Patrick
  • Galliou Institute of Archaeology., University of Oxford and Centre de Recherche Breton et Celtique, University of Brest The e x c a v a t i o n o f 1991 The s i t e o f Le Yaudet i n t h e Commune o f P l o u l e c ' h (C d'A) occupies a promontory j u t t i n g o u t i n t o t
  • ; I n 1969 P r o f e s s o r e x p l o r a t o r y work. Garlan and M e r l a t undertook further The Roman gate was c l e a r e d o f v e g e t a t i o n and a s e r i e s o f sondages c u t i n p a r c e l l e s 22, 13, 20, 12, and 5 exposing Roman and medieval m a t e r i
  • landscape l i e s t h e s t r u c t u r e o f t h e settlement and i t s economic hinterland dating t o the f i f t e e n t h and s i x t e e n t h c e n t u r i e s . . _ The p r e s e n t r e s e a r c h The design e x c a v a t i o n s o f 1991 were designed t o answer a l i
  • f A n t i q u a r i e s o f London. The e x c a v a t i o n o f 1991 To approach t h e q u e s t i o n s r a i s e d i n t h e i n i t i a l d e s i g n i t was decided t o excavate research two t r e n c h e s , one (Trench 1) i n p a r c e l l e 20, i n t h e l e e o f t h