Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01702.pdf (ÎLE-DE-BRÉHAT (22). les Agneaux. rapport de fouille programmée)
  • ÎLE-DE-BRÉHAT (22). les Agneaux. rapport de fouille programmée
  • 22
  • Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Les Agneaux Côtes-d'armor, commune de l'ÎLE DE BREHAT N° de site : 22 016 007 x : 205 000, y : 1 140 000 Opération 1995 - 22 Marie-Armelle Paulet-Locard Etude géomorphologique et dessins : Stéphan Hinguant février 1999 2000
  • Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Document final de synthèse Ilot des "Agneaux" - Côtes-d'armor, commune de l'ÎLE DE BREHAT N° de site : 22 016 007 / x : 205 000, y : 1 140 000 Opération 1995-22 Fouille programmée - arrêté du 9 mai 1995. Campagne du 29 mai au 11 juin 1995
  • supérieur ancien, proche des séries de BEG-AR-CHASTEL (Kerlouan, 29), Aurignacien, et de PLASENN-AL-LOMM (Ile-de-Bréhat, 22), Périgordien supérieur probable. Ces séries plus importantes, étudiées par Michel Allard et par Jean-Laurent Monnier, se présentent dans une position d'isolat
  • par taille et par rande catégorie technique est la suivante : lus grande >ngueur (en mm) 10à 19 20 à 29 30 à 39 40 à 49 50 à 59 60 à 69 70 à 79 80 à 84 17 11 8 4 2 185 butes catégories 66 54 •ébris 14 8 22 ragments de imelles 10 2 12 agments d'éclats 19 12 8
  • 2 1 agments de lames 3 14 2 9 3 amelles entières 5 2 3 1 3 2 5 4 12 4 4 2 2 3 3 smes entières clats entiers ièces esquillées ur support non aconnaissable 15 23 TOTAL 42 2 1 34 10 3 2 20 39 6 +6 "pièces esquillées" hors catégorie (22, 25, 29, 32
  • trit *c in z (D o u .(1) 7" ° é- ° bû x y z 88 121 53 143 ro (D cat; débiég 1 ~~~47"" 11 2 _ 4 6,ï 6,2 6,3 8 inf. à 10 11 " ~13 " 14 ; inf. â 10 32 85 9,1 9,2 9,3 10 11 12 13 14 15 17 18 20 21 22 23 "~] ..... 24 ~26 27 29 30 31 32 33 T 38 39 40 42 43 44
  • 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 56 57 100 FI 3-3 F14-4 "FI2-6 (6a) F12-6 (6b) F12-6 (6c) F10-8 29 22 13 10 21 17 100 11 32 H12-24 go 7 "" • H12- 34 : H13-35 17 H12-38 23_ G12-39 H11-40 20 ""34 G14-42 G13-43 32 "G 15-44 25 26 G13-45 50""" G12-46 l5 G12-47 H13-48 39 G12-49
  • 19 ""13 " H12-50 H13-51 10 G12-52 "23 22 H12-53 22 H12-54 27 H13-56 G13-57 50 112-16 esq. microgranite S " 3 esq. groupées F '■ ■ E.-.-i S F S " brûlée F_ ~FE" s frgt distal d'éclat large. fragt. de gros éclat de grès F FE G lustré F E î W microgranite F FE"" G jjrès lustré F
  • 34 14 72 58 38 20 44 22 58 71 33 114 178 161 160 158 155 176 66 41 146 3 39 141 ) 1 8 225 9b 57 s Q D 34 ar;l empionètce; galet de quartz (percuteur ?) F D s présence de cortex bord retouché ou chute de F L s burin s" D ; "s- présence de cortex S FE s présence de
  • èce s E 101 'L / lith_2000.xls / liste complète 36 FË ~ F G16-26 H15-27 inf. à 10 H14-29 20 H14-30 16 H14-31 32 H13-32 12 H15-33 18 E F 12 22 ; F JL fragment distal de lame s éclat latéral de pièce retouchée "s- "E~ ' F14-9a Agx95 F14 9b F14-9c F13-10 Fl1-11 F10-12
  • F10-13 F10-14 F13-15 112-17 113-18 Gll-surf G9-21 G15-22 Gll-23 20" 45 27 inf. à 10 . 110 FL F 19 34 35 F13-2 matpremii s 48 45 31 131 10 78 7 93 62 95 20 35 76 92 128 130 159 160 177 15 65 145 73 89 90 60 40 60 2 40 60 " 20 35 47 11 67 4 30 ' 75 50 22 ~ 65 57
  • ) 57 45 40 29 25 30 24 20 19 20 22 Agx 95 Hl 1-25 AGX AGX Bl Agx 95 H12-37 les Agx Agx A4 Agx 95 G12-41 Agx 95 H12-36 Agx 95 surf AGX AGX s s s s s s FL FL FL F FL F FL s FL s . FE s ! E i J L > î \ i > 1 > ) 65 s s s , ! L s L L s s s L T L FL FL L 30 AgxC3
  • - Les Agneaux Site n° 22 016 007 - Opération 1995 - 22 1 carton à dessin format A3 contenant : relevés stratigraphiques sur millimétré A3 à /échelle 1/1 Oè : ■ coupe N-E (2 feuilles), ■ coupe sud, ■ sondage 1, coupe ouest, ■ sondage 1, coupe sud, tranchée F, coupe sud, mètres
RAP01620.pdf (AUCALEUC (22). motte de la barre. rapport de diagnostic.)
  • AUCALEUC (22). motte de la barre. rapport de diagnostic.
  • 22
  • AUCALEUC (Côtes df Armor) Motte de la Barre RAPPORT DE SONDAGES Amandine LEROUX Février 1999 FICHE SIGNALETIQUE Département : Côtes d'Armor Commune : Aucaleuc Lieu-dit : Le vieux bourg Numéro de site : 22 003 4 AH Cadastre : Année cadastrale : 1983 ; parcelles Bl 935 et
  • Bl 936 Coordonnées Lambert : (Zone 1) X = 269,700 ; Y = 93,825 Propriétaire de terrain : M. Olivier Berrest, Dinan Sondages d'évaluation archéologique : opération n° 1999-034 Titulaire de l'autorisation : Amandine LEROUX Organisme de rattachement : Université de Tours (étudiante
  • adjacentes. En Janvier 1999, le sous-préfet de Dinan, conformément aux dispositions du décret n° 86-192 du 5 février 1986 relatif à la prise en compte du patrimoine archéologique dans certaines procédures d'urbanisme, a sollicité l'avis du Conservateur Régional de l'Archéologie de
  • sont déroulés durant une demi journée, le 4 février 1999. 3. Les sondages archéologiques les travaux de sondages ont eu lieu l'après-midi du 4 Février 1999. Deux tranchées parallèles, distantes de 6,50 m et localisées à l'emplacement de la future habitation, ont été réalisées à
  • ainsi faire partie de cette basse cour (fig.4). Notons enfin que la fouille de la motte et de ses installations périphériques, pourrait s'inscrire dans un programme plus vaste d'étude sur les mottes du fait de sa relative bonne conservation. A Rennes, le 20 février 1999 3
RAP01973.pdf (Pays de SAINT-BRIEUC. rapport de prospection inventaire)
  • 22
  • IHUEL EWEN PROSPECTION INVENTAIRE Pays de Saint-Brieuc année 1999 Autorisation préfectorale du 16 mars 1999 m t5 I ■ I I problématique 1 I 1 i 1 I 1 I 1 i I l l I l ■ 1 1m I [ ■ l i l i 1 i I i 1 ■ l'opération de prospection inventaire en Pays de Saint-Brieuc comporte
  • de Saint-Brieuc en 1999 L'ensemble des parcelles visitées s'élève à 171. Parmis celles-ci 69 ont livrées au moins une pièce archéologique ( la céramique moderne n'a pas été ramassé)/ Seules 7 parcelles ont livré plus de 30 pièces et 3 plus de 50. Pour les gisement de surface, ce
RAP01656.pdf (CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul)
  • CORSEUL (22) la céramique gallo-romaine du site de Monterfil II à Corseul
  • 22
  • l'élaboration de la chronologie 2. 3. 4 - Conclusion 2. 4 - Le mobilier céramique 2. 4. 1 - Les catégories céramiques 2. 4. 2.- Mode de comptage 21 21 22 22 22 23 23 23 25 27 27 27 29 3 - LES ENSEMBLES CERAMIQUES DES HORIZONS IA V 3.1- L'horizon I ancien 3. 1. 1 - Ensemble 1 : l'us. 1992
  • abouti en 1999 à la rédaction d'un manuscrit de synthèse, dirigé par ce dernier et prochainement publié1. Devant la quantité d'informations à traiter, des orientations précises ont été privilégiées lors de sa réalisation. C'est pourquoi, la céramique a été examinée de façon à offrir
  • la collecte d'une quantité importante d'objets archéologiques au sein de 1 II s'agit des us. 1989-203 ; 1991-242 et 1992-299. 22 vestiges archéologiques au nord de la rue n° 1, au contraire de ceux du quartier sud. C'est enfin ce même arasement qui justifie que toute la
RAP01629.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 1999 de fp3 1998/2000)
  • CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 1999 de fp3 1998/2000
  • 22
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE CONSEIL GENERAL DES COTES-D'ARMOR LE CHATEAU DU GUILDO COMMUNE DE CREHEN (Côtes-d'Armor) FOUILLE PROGRAMMEE TRIENNALE 1998-2000 RAPPORT INTERMEDIAIRE 1999 Laurent BEUCHET
  • avec la collaboration de Stéphane Jean A S S O C I A T I O N P O U R LES F O U I L L E S A R C H E O L O G I Q U E S N A T K N° de site : 22 049 006 AH Programme 24 : Naissance, évolution et fonctions du château médiéval. Autorisation de fouille programmée trisannuelle n° 98-23
  • attestées du château. Elle n'a pu être datée avec précision et l'hypothèse de sa relation avec l'occupation du second Age du Fer, reconnue par ailleurs sur le plateau, a été émise. 2. La campagne 1999 2.1. Présentation générale La campagne 1999 s'est déroulée en deux périodes de
  • confirme la fonction de resserre des salle basses du logis durant le XVe siècle. Les résultats de cette étude sont exposés in extenso en annexe de ce rapport. Figure 5 : Secteur 13, zone 11. Plan général à l'issue de la campagne 1999. 2.2.2. La zone 12 Cette zone correspond à
  • du XVe siècle. La courtine nord a fait l'objet au printemps 1999 d'une consolidation. Les travaux ont concerné essentiellement la partie centrale de la construction, très dégradée, correspondant à la phase supposée la plus ancienne. La nécessité de poser un échafaudage pour la
  • enregistrement photographique. Aucun relevé n'a cependant pu être réalisé. Cette lacune devra être comblée lors du relevé des élévations par traitement informatique des photographies. Figure 6 : La courtine nord en cours de nettoyage (avril 1999) Les hypothèses émises les années passées
  • , surtout dans la moitié est du secteur. La fouille n'étant pas achevée, il reste difficile d'en établir la chronologie avec certitude. Ils semblent cependant appartenir à toutes les phases d'occupation du site. Figure 8 : La zone 12 à l'issue de la campagne 1999. Vue générale depuis la
  • tour nord-ouest. Figure 9 : Zone 12. Plan général à l'issue de la campagne 1999. 2.2.2.2.1. Vestiges médiévaux Dans la moitié est du secteur, deux maçonneries, présentant une mise en oeuvre identique et situées sur un même axe orienté est-ouest, peuvent appartenir à la
  • été pris avec ie laboratoire UTICA de Saint-Denis pour la réalisation d'un devis. La campagne 1999 a livré 11 monnaies et jetons, provenant de niveaux médiévaux et modernes. L'ensemble de ce matériel a été confié pour étude à Jaqueline Pilet-Lemière (CRAM, UMR 6577, CNRS/Université
  • de Caen). Bilan de la campagne 1999 et programme d'intervention pour l'année 2000 La campagne 1999 a apporté nombre de nouveaux éléments qui confortent pour la plupart les hypothèses émises les années passées. Ainsi, l'hypothèse de deux états successifs d'un grand logis adossé
  • 11 (secteurs 12 et 13), dont la fouille est achevée. Les données fournies par cette étude compléteront ou pallieront les lacunes de celles fournies par la fouille, essentiellement pour le secteur 12. L'étude de la courtine nord, effectuée au printemps 1999 sera complétée par le
  • relevé des élévations extérieures et intérieures (zone 12). Ces relevés seront réalisés sur les crédits de l'opération 1999, non totalement utilisés. Le mobilier métallique de la zone 11 fait l'objet d'un mémoire de maîtrise d'histoire, réalisé par Noiwenn Zaour sous la direction de
RAP01624.pdf (PAULE (22). Quehelen. aménagement de la rn 164. déviation la pie - le moustoir. aqueduc gallo-romain. rapport de fouille)
  • PAULE (22). Quehelen. aménagement de la rn 164. déviation la pie - le moustoir. aqueduc gallo-romain. rapport de fouille
  • 22
  • R.N. 164. DÉVIATION "LA PIE-LE MOUSTOIR" (1998/100 et 1998/101) (Côte-d' Armor) D.F.S DE SAUVETAGE URGENT 01/11/1998 au 03/12/1998 15/03/1999 au 14/04/1999 AQUEDUC GALLO-ROMAIN DE CARHAIX Sous la direction de Laurent AUBRY avec la collaboration de Laurent VIPARD Avec le
  • concours de la Direction Départementale de l'Équipement des Côtes-d'Armor A.F.A.N. Antenne Grand-Ouest Ministère de l'a Culture Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1999 J icet, Les prises de notes et de photocopie sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non
  • : Altitude Propriétaire du terrain : Protection juridique : g O) Autorisation n° : 1 9 9 8 / 1 0 0 , 1998/101, Valable du 9/7 2/11/98 au 1999/071 1999 O Q) Titulaire : Aubry Laurent Organisme de rattachement : A. F. A. N. u rtj Raison de l'urgence : Réalisation d'une
  • (novembre 1998 et mars/avril 1999). Ces interventions ont été menées conjointement entre la Direction Départementale de l'Équipement des Côtes-d'Armor (maître d'oeuvre), le Service Régional de l'Archéologie de Bretagne et l'A.F.A.N (Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales
  • S T O I R " ' \ Vignette B Ancienne carrière Y=78400 Aqueduc visible sur le chemin d'exploitation Plan réalisé d'après les d o c u m e n t s fournis par M. Didier R E N E V O T Géomètre Expert Foncier D . P . L . G . à CARHAIX-PLOUGUEN (22) J.Y. DEBOST - H. L E C H A U X
  • Géomètres Experts F o n c i e r s D.P.L.G. à C e s s o n - S é v i g n é (35) DDE (22). Coordonnées en Lambert I DAO laurent VIPARD-AFAN. Adobe l l l u s t r a t o r 6.0 Figure 3 : emprise routière et implantation du tracé de l'aqueduc par rapport à la topographie actuelle (La Pie
RAP01638.pdf (PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport intermédiaire 1999 de fp 3 1999/2001)
  • PAULE (22). le camp de Saint-Symphorien. rapport intermédiaire 1999 de fp 3 1999/2001
  • 22
  • 0 10 50 ) Carhaix 100km 0 I 5km f't Rostrenen Glomel camp de .Saint-Svmphoricn Fig. 1 : localisation du site N° de site : 22 163 004 AH Programme : 15 LES FORMES DE L'HABITAT. Fouille programmée triennale n 99/029 autorisée le 29 mars 1999 par M. Le Préfet de la région
  • Le Camp de Saint-Symphorien à Paule. (Côtes d'Armor) responsable de l'opération : Yves Menez dessinatrice : Mathilde Dupré Conseil général des Côtes d'Armor Service Régional de r Archéologie de Bretagne autorisation de fouille triennale 1999-2001 premier rapport intermédiaire
  • Bretagne LE CAMP DE SAEVT-SYMPHORIEN À PAULE (CÔTES D'ARMOR) I - Rappel des opérations précédentes et du programme de fouille établi pour les années 1999-2001 Le site du Camp de Saint-Symphorien à PAULE a fait l'objet d'une fouille de sauvetage en 1988 dans le cadre des travaux
  • l'enceinte, alors en grande partie ruinée, par un habitat très modeste occupé de la fin du règne d'Auguste au règne de Claude. Le programme établi pour l'opération triennale prévoyait pour 1999 l'achèvement de la fouille d'une superficie d'environ 1.000 m^ déjà décapée mais dont l'étude
  • des environs du site a progressé, grâce à des prospections aériennes effectuées par M. GAUTIER et des relevés topographiques réalisés par T. ARNOUX et O. LAURENT. [—J •'999 Fig. 2 : Phasage proposé pour un programme de fouille triennale 1999-2001. Fig. 3 : plan général de la
  • fouille mis à jour pour 1999. points : Les principaux résultats de l'opération de 1999 peuvent être résumés en quatre - découverte de quatre nouvelles structures souterraines ou semi-enterrées à proximité de la clôture de la ferme correspondant à la phase ancienne du site
  • aériennes, de trois enclos dans une vaste parcelle située à l'est du site. Ces quatre points seront abordés successivement de manière très brève, afin de rester dans l'esprit défini pour les rapports intermédiaires. n. 1. Les constructions enterrées ou semi-enterrées Durant l'été 1999
  • site (fig. 4), et semblent s'appuyer sur cette clôture, ou sont parfois prolongées par des creusements qui débouchent dans le fossé. Fig.4 : localisation des souterrains, constructions enterrées et semi-enterrées, étudiés en 1999. Le souterrain 1555 a été mis au jour en limite
  • , enterrées et semi-enterrées fouillées en 1999 paraissent, si l'on en juge par leur disposition, les recoupements stratigraphiques observés ou lesfragmentsde céramiques mis au jour dans leur remplissage, devoir être rattachées à la première phase d'occupation du site, datée des V^® et IV
  • recoupements et, si possible, d'accumuler les informations sur la localisation et l'ampleur des remparts de l'état fortifié. Toutes les coupes effectuées en 1999 ont validé le phasage du site jusqu'ici proposé. Je me contenterai, dans ce rapport intermédiaire, d'évoquer rapidement l'une de
  • de cette zone était définie comme l'un des objectifs prioritaires de la campagne 1999. L'étude des fours et des foyers s'est révélée en définitive décevante car ces structures, préservées d'une destruction par les labours grâce au tassement des terres à l'emplacement du fossé
  • quadrangulaires carbonisés, et environné par une couche d'épaisseur relativement constante, régulièrement incurvée, constituée de blocs de clayonnages à des degrés de cuisson divers incluant des baguettes et des fragments de piquets ou de planches carbonisés (fig. 22). Cette couche s'étalait
  • d'identifier et d'étudier de tels objets. Fig. 22 : détail d'un ensemble de bois carbonisés, inclus dans la strate d'argile photographiée fig. 21. r l -r 2 / 1 surface brute de tournage surface graphitée O surface lustrée surface lissée 7 / Jom 0 1cm Fig. 23 : céramiques
  • carte archéologique au Service Régional de l'Archéologie de Bretagne. Fig. 24 : vue aérienne du site en juiUet 1999. Les fossés de délimitation de 3 enclos apparaissent en vert plus sombre, dans un champ d'orge situé immédiatement à l'est de la forteresse (cliché : M. Gautier
  • parcellaires du XIX° siècle ; des vues semblables existent pour les autres enclos (cliché : M. Gautier). limite de l'emprise de la nouvelle route départementale limites observées sur les clichés de 1999 limites observées sur les clichés I.G.N. limites de parcelles du cadastre de 1827
  • pouvant correspondre à d'anciens talus de l'âge du Fer repris en clôtures de parcelles à l'époque moderne Fig.26 : localisation sur le cadastre de 1877 des trois enclos repérés par M. Gautier en 1999. m - Bilan de l'opération de 1999 et prévisions pour 2000 Les résultats de la
  • campagne de 1999 apparaissent comme très largement positifs. La fouille des structures, particulièrement nombreuses dans cette partie du site, apporte chaque année des éléments nouveaux utiles à la compréhension de l'évolution ou de la nature de cet habitat. Le programme triennal
  • d'archéologie expérimentale, devrait permettre de progresser dans la connaissance de ce mécanisme. Fait à RENNES, le 3 décembre 1999 Yves MENEZ
RAP01588.pdf (TRÉMOREL (22). rn 164. section Saint-Méen-le-Grand/Trémorel - le bois bray. rapport de diagnostic)
  • TRÉMOREL (22). rn 164. section Saint-Méen-le-Grand/Trémorel - le bois bray. rapport de diagnostic
  • 22
  • N° des 10 à 20 diapos les plus représentatives : 1 à 14. Références bibliographiques du DFS ANNEE: 1999 AUTEUR: Frédérick Béguin Collaborateur(s) : TITRE : Le Bois Bray à Trémorel (22) Sous-titre : DFS de diagnostic archéologique Nombre de volumes :1 nbre de pages : 41 nbre
  • -Route Nationale 164Section St Méen-le-Grand / Trémorel "Le Bois Bray" Commune de Trémorel Département des Côtes-d'Armor DFS de diagnostic archéologique Autorisation N° 1998/099 Frédérick Béguin SRA de Bretagne DDE des Côtes-d'Armor AFAN Grand-Ouest Février 1999 >4 £ ^ CL
  • 1 6 FEV. 1999 Fiche signalétique Localisation de l'opération SITE N° Département :Côtes-d'Armor Commune : Trémorel Lieu dit ou adresse : Le Bois Bray Année cadastre : 1997 Section(s) et Parcelle(s) : Plan garcellaire au 1 /2000è Coordonnées Lambert : XI = 257400 X2= 257700
  • Y2= 65600 Yl = 65400 Altitude : 105 m X3 = Y3 = Identité de l'opération Autorisation N° 1998/099 Valable du 02/1 1/98 au 15/12/98 TITULAIRE (nom et prénom) : Béguin Frédérick ( EV ) SP SU Organisme de rattachement : AFAN Propriétaire du terrain : DDE 22 Protection
  • juridique : Motif de l'opération : projet routier Maître d'ouvrage : DDE 22 Coût global de l'opération : 569 7 1 3, 1 9 F Contraintes techniques particulières : Opération liée à une prospection systématique Surface fouillée : 1 200 m2 Surface estimée du site : 1 3000 m2 Emprise
  • financé par la DDE des Côtes d'Armor. 1 Collaborateur de l'UMR 6566, Doctorant de l'université de Rennes I. 2 Cabinet J.LLemoigne, Plérin (22). 5 3. Contexte du site. Le site du Bois Bray se situe entre le haut d'un versant, dont l'altitude fluctue autour de 105 m, et un talweg
RAP01627.pdf (TRÉMOREL (22). un enclos d'habitat gallo-romain au lieu-dit le bois bray. rapport de fouille)
  • TRÉMOREL (22). un enclos d'habitat gallo-romain au lieu-dit le bois bray. rapport de fouille
  • 22
  • RN 164 Département des Côtes-d'Armor site N°22 371 001 19 Juillet-10 octobre 1999 Un enclos d'habitat gallo-romain au lieu-dit "Le Bois Bray"à Trémorel. DFS de fouille préventive Frédérick Béguin DDE des Côtes-d'Armor SRA de Bretagne AFAN Grand-Ouest Fiche signalétique 2 8
  • OCT. 1999 Localisation de l'opération SITE N°22 371 001 Département : Côtes-d'Armor Commune : Trémorel Lieu dit ou adresse :"Le Bois Bray". Année cadastre ; Section(s) et Parcelle(s) ; ZN 18 à 21 Coordonnées Lambert : Altitude : 105 m / NGF XI = 257300 X2 = 257700 Y1
  • = 65500 Y2 = 65300 X3: Y3 Identité de l'opération Autorisation N^ Valable du 19,07,99 au 10,10.99 TITULAIRE (nom et prénom) :Béguin Frédérick EV SP SU Organisme d e rattachement : AFAN Protection juridique : Propriétaire d u terrain : DDE 22 Motif de l'opération : Projet
  • routier Maître d'ouvrage : dde 22 Coût global d e l'opération : 569 713,19 F Contraintes techniques particulières : Surface estimée du site ; >10000 m2 Surface fouillée ; 8450 m 2 Emprise menaée entièrement fouillée ; ^ ^ NON Fouille menée jusqu'au substratum : foui ) NON Sinon
  • -dit "Le Bois Bray" d Trémorel. Sous-titre : Nombre de volumes : 1 nbre d e pages : 67 nbre d e figures : 50 ANNEE: 1999 AUTEUR: F.Béguin Générique de l'opération R e s p o n s a b l e de l ' o p é r a t i o n et titulaire de l'autorisation de fouille : Béguin Frédérick
  • parcelles 1 BÉGUIN 1999 2 Chercheur associé à TUMR 6566 du C N R S J Roches métamorphiques et intrusives (granités). Roches sédimentaires (schistes de Pont-Réan, grès armoricain, schistes d'Angers...). Schiste briovérien. "'•."••••••7/H . iUva Endos gaulois et gallo-romains
  • , répartis entre 6650 m2 au niveau du versant eî 350 m2 dans la plaine alluviale. L'opération dans son ensemble s'est déroulée du 19 juillet 1999 au 10 septembre 1999. L'équipe de fouille était constituée d'un responsable d'opération secondé par quatre techniciens dont un plus
  • ce dernier au sein de la typologie suscitée (Cf.Fig.8.). Cette intervention a été effectuée durant 2 jours au cours de la première semaine du mois d'octobre 1999., à l'issue de l'ensilage des cultures et en accord avec le propriétaire. Seuls le responsable de l'opération et le
  • fosses de trois types morphologiques distincts. Le premier type est composé de fosses de formes longues et généralement peu profondes. C'est le cas des fosses 2029; 2031 et 2032 (Cf.Fig.22.). Ces trois fosses sont regroupées au sud de l'ensemble des faits et adoptent une orientation
RAP01637.pdf (PAIMPOL (22). artisanat et hydraulique à l'abbaye de Beauport. rapport de fouille programmée)
  • PAIMPOL (22). artisanat et hydraulique à l'abbaye de Beauport. rapport de fouille programmée
  • 22
  • 1999 - 2 0te. IIS9 ARTISANAT & HYDRAULIQUE A L'ABBAYE DE BEAUPORT Paimpol, Côtes d'Armor - 22 162 007 LA SALLE AU DUC Fouille programmée Sous la direction de Fanny Toumier Conservatoire du Littoral - Conseil Général des Côtes d'Armor Ministère de la Culture - AGRAB - AFAN
  • Rennes : SRA Bretagne 1999 Les prises de notes et de photocopies sont autorisées pour un usage exclusivement privé et non destinées à une utilisation collective (article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle). Toute reproduction du texte, accompagnée ou non de photographies
  • l'est (F. Toumier, 1999) 1. INTRODUCTION. 1.1 1.2 NCHE SIGNALÉTIQUE PRÉSENTATION DU SITE 1.3 ÉTUDES ARCHÉOLOGIQUES DE 1997 ET 1998 1.4 ORGANISATION DE LA FOUILLE DE 1999 1.2.1 1.2.2 1.2.3 Données naturelles Cadre historique La Salle au Duc. 1.3.1 1.3.2 1.3.3 Im campagne de
  • Site : 22 162 07 Département : 22 Commune : PAIMPOL Lieu-dit ou adresse : Abbaye de Beauport, Salle au duc Année cadastre : Section{s) et parcelle(s) : K 452, 453 Coordonnées Lambert Zone : 1 Altitude : 10,00m x1 = 206,65 x2 = x3 = y1 =1132,5 y2= y3 = IDENTITE DE L'OPERATION
  • Autorisation n® 1999/026 valable du 29/3/99 au 31/12/99 Nature : fouille programmée TITULAIRE (nom et prénom) : TOURNIER Fanny Organisme de rattachement : AFAN Propriétaire du terrain : Conservatoire du Littoral Protection juridique : Classé M.H. Motif de l'opération : Restauration Maître
  • moules COMMENTAIRE : LIEU DE DÉPÔT : du mobilier : Dépôt des Côtes d'Armor des fonds documentaires : SRA Rennes N° des 10 à 20 diapos les plus représentatives (fouille et mobilier) : 18/8, 4/6, 6/9, 8/1,1/3, S/3, 8/11, 19/11 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DES ANNÉE : 1999 AUTEUR
  • de rartisanat, modification d'au moins des baies sud et Est. • Autour de 1500 : Construction de la galerie extérieure, des étages et changement de fonction. • A partir de 1600 : restaurations. 1.4 Organisation de la fouille de 1999 La campagne de fouille s'est déroulée en deux
  • au début octobre 1999. 1.4.1 Générique et remerciements Cette opération a été financée conjointement par l'État, Direction Régionale des Affaires Culturelles (47 %) ; le Conseil Général des Côtes d'Armor (37%) ; l'A.G.R.A.B. (16 %). La maîtrise d'ouvrage a été confiée à
  • réalisés aux échelles 1/20e et l/SOe, bases sur lesquelles nous avons appuyé nos observations. Pour les plans généraux de l'abbaye, nous avons utilisé comme support, le Ran topographique, ville de Paimpol, abbaye de Beauport, dressé en 1999 par Daniel Train, Géomètre Expert, pour le
  • superficielle du remplissage, qui ne contenait pas de limâille mais quëlqués gouttes dê bronze, un unique niveau de charbons de bois a été relevé (fig. 22). Figure 22 - Cuve du four 6, vue vers l'ouest La paroi était rubéfiée sur une épaisseur de 4 cm avec une coloration orange pâle à
RAP01639.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de synthèse de fouille programmée et sondages de 1996 à 1999)
  • PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de synthèse de fouille programmée et sondages de 1996 à 1999
  • 22
  • CENTRE DE RECHERCHE BRETONNE ET CELTIQUE UNIVERSITÉ DE BRETAGNE OCCIDENTALE INSTITUTE OF ARCHAEOLOGY UNIVERSITÉ D'OXFORD LE YAUDET EN PLOULECH FOUILLE PROGRAMWÉE ET SONDAGES 1996-1999 Patrick GALLIOU Barry CUNLIFFE Brest-Oxford I^ncliou Meïd R e r a ^ t f ^ / h
  • ^ ; Hauphin/ Préface Les fouilles du Yaudet ont débuté en 1991. Le présent rapport couvre les campagnes 1996-1999. Il décrit les structures rencontrées lors des fouilles et leurs relations, et l'on y trouvera donc une étude complète de ces découvertes, sous forme de plans, de coupes, de
  • , nous avons inclus dans ce volume des résumés des rapports spécialisés, dans la mesure où ils concernaient les campagnes 1996-1999. Les analyses spécialisées qui nous sont déjà parvenues, couvrant la période 1991-1999, sont répertoriées dans l'annexe A. Des éléments choisis sont
  • rechercher les éventuels vestiges d'une fortification ancienne sur le bord occidental de ce plateau. Nous avons, par ailleurs, entrepris l'examen de la fortification laténienne principale. En 1997, nous nous sommes attachés à l'étude de la «vallée» centrale (tranchées 21 et 22) et de la
  • à son terme la coupe du rempart (tranchée 32) et repris l'étude des abords internes de cet accès (tranchée 34). Nous avons par ailleurs commencé d'examiner la porte du Bas Empire romain édifiée au pied des rochers de Beaumanoir (tranchée 33). En 1999, une fouille d'ampleur
  • exacte de la principale porte laténienne, de la principale porte terrestre de la fortification du Bas Empire, l'étendue et le parcours exacts du circuit défensif. C'est à ces questions que nous souhaitions répondre dans le programme 1996-1999. L'étude du rempart principal de l'Age du