Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

8 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02114.pdf (GUINGAMP (22). couvent des Ursulines. dfs de diagnostic)
  • GUINGAMP (22). couvent des Ursulines. dfs de diagnostic
  • 22
  • Enregistrements 10 Mobilier 11 RÉSULTATS 12 SONDAGES DANS LE CLOÎTRE 12 Tranchées let 2 (fig. 8) 13 Tranchée 3 (fig. 9) 17 Tranchée 4 19 Tranchée 8 (fig. 10) 19 SONDAGES DANS LES COURS EST ET NORD 21 Tranchée 5 21 Tranchée 6 22 Tranchée 7 23 Tranchée 9 23 CONCLUSION
  • BIBLIOGRAPHIQUES DU DFS ANNÉE : 2004 AUTEUR (nom, prénom) : TOURNIER COLLABORATEUR(s) : NICOLAS T I T R E : Guingamp, Fanny Éric le couvent des Ursulines Sous-titre : Diagnostic archéologique Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 24 nbre de fig. : 10 nbre de photos : 14 Figure 1
  • janvier 2004, soit quatre jours ouvrés et du 11 au 16 janvier 2004 pour l'analyse des résultats et la rédaction du rapport qui ont été effectuées à Cesson-Sévigné. Générique • Adjoint scientifique et technique : Michel Baillieu (INRAP) • Suivi scientifique : Yves Menez (SRA
  • , homogène - 2004 : terre grise - 2005 : tranchée remplie de pierres et de sable jaune -1008 : remblai hétérogène, à dominante jaune, caillouteux 17 Tranchée 3 (fig. 9) - X HiJfi V . t~ J • | >' i fc . F I _ i " ' • 1 ^^ktjsr 84,98 Figure 9 - Plan de détail du sondage 3 La
  • 22 Tranchée 4 Cette tranchée, dont les niveaux supérieurs n'ont livré que des remblais de démolition contemporains, se remplissait d'eau au fur et à mesure de son ouverture rendant ainsi impossible toute observation (photo 13). Photo 13- La tranchée 6 vue vers l'est en cours
RAP02034.pdf (TRÉMÉVEN (22). château de Coat-Men. dfs de diagnostic. rapport intermédiaire)
  • TRÉMÉVEN (22). château de Coat-Men. dfs de diagnostic. rapport intermédiaire
  • 22
  • 2004 Jocelyn MARTINEAU Frédéric BOUMER, Fabien SANZ-PASCUAL Marc DUMAS, Gilles FEUILLET, Emmanuelle COFFINEAU Autorisation n° : 2004 - 020 S.R.A. BRETAGNE 2004 TREMEVEN Château de Coat-Men (22) Diagnostic Archéologique du 18/10/04 au 05/11/04 RO : Jocelyn Martineau, INRAP Note de
  • =121300 - - Y=121280 DONJON ech. : l/500e Plan général du diagnostic archéologique ARRETE N ° : 2004/ 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men sondage 04 sondage 05 sondage 03 cààriaqe Courbes de
  • de Coat-Men ^rr— Niveau d'apparition du toit rocheux ARRETE N° : 2004 / 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Aimor (22) Le Donjon de Coat-Men Donjon, report du plan du 1er niveau relevé par la SEHAG en 1993 sur l'arase
  • relevée en 2004 Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : J. Martineau Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.05 sondage Ol - coupe nord sondage 02 coupe sud ouest sondage 01 coupe nord sondage 02 - coupe sud ouest Donjon, fossés et
  • talus sud-ouest, coupes stratigraphiques Airété N° : 2004 / 020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men D détail 1 détail 2 coupe stratigraphique nord (CD) . : l/100e Donjon, plan et coupe
  • , S6, fossés et talus nord-est, coupes stratigraphiques Arrêté N° : 2004/020 Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men Echelle en X : 1/300 Echelle en Y : 1/300 A P C : 90.00 m S R ss s 11 i
  • partielles T N 10 «S3 1.032 3 320 15 .841 g 0.858 S S 1.468 0.937 § 1.662 (f S3 3 1941 1.796 ¡5 1,176 fig.02 - Profil nord-sud 2 î-» Ja- Profils topographiques est-ouest et nord-sud Tremeven Côte d'Armor (22) Arrêté N° : 2004/020 Site N° : J. Martineau T O P O
  • -» Profils topographiques sud-est / nord-ouest et nord-sud Arrêté N° : 2004 /020 Site N° : Tremeven Côte d'Arm or (22) J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Coat-Men m «ss
  • Coat-Men en Tréméven (22) a débuté par le débroussaillage intégral du site. Aucune structure émergente n'est apparue à la surface après trois jours de débroussaillage manuel réalisé sous surveillance archéologique (coupe du bois et ramassage), si bien qu'il a été décidé de passer au
  • , ce qui empêche toute essai de restitution parfaitement fiable à partir des plans de la SEHAG (Pl.05, donjon, report du plan du 1er niveau relevé par la SEHAG en 1993 sur l'arase relevée en 2004). 3 2.3 -La stratigraphie dans le donjon La base tronconique octogonale de la tour
  • stratigraphique nord 5m Tremeven Côte d'Armor (22) Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Le JJonjon de Coat-Men P1.07 F 96,00 96,00 95,00 substrat coupe stratigraphique nord / détail 1 (EF) ech. : l/50e Donjon, plan et coupe
  • stratigraphique nord détaillée Tremeven Côte d'Armor (22) Autorisation N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Le Donjon de Coat-Men P1.08 coupe stratigraphique nord-est / détail 2 (GH) 0 ech. : l/50e Donjon, détail de la semelle de fondation nord-est 2,5 m
  • Autorisation N° : Site N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Tremeven Côte d'Armor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.09 Elévation ouest (AB) Donjon, plan et élévation ouest ech. : 1/100e Autorisation N° : J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual
  • Tremeven Côte d'Aimor (22) Le Donjon de Coat-Men P1.10 coupe nord est coupe sud ouest coupe nord est coupe sud ouest donjon, coupes stratigraphiques et élévations ouest Tremeven côte d'armor (22) Autorisation N° J. Martineau Site N° TOPO : F. Boumier/ DAO : F. Sanz-Pascual
  • Le Donjon de Coat-Men Pl.ll sondage 04 coupe est sondage 03 coupe sud ouest • • " ^ ^ P ^ p î ï i i ^ sondage 03 - coupe sud ouest (D ® sondage 04 - coupe est ¡2 î»* Si S3, S4, fossés et talus nord-ouest, coupes stratigraphiques Arrêté N° : 2004 / 020 Site N
  • ° : Tremeven Côte d'Armor (22) J. Martineau TOPO : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Le Donjon de Coat-Men 9M0 94,00 93.00 93,00 HL détaU 2 détail 2 sondage 05 - coupe nord ouest sondage 06 coupe nord ouest sondage 06 coupe sud est substrat sondage 06 - coupe sud est S5
  • : F. Boumier / D A O : F. Sanz-Pascual Coat-Men 5 67 10 U a a So 16 12 s 18 19 20 21 22 2324 226 27 28 30 32 33 ss £3 s § 1.778 17 § SI 2 § 5 s s 2.533 «35 S¡ 1330 1.468 0.882 1.029 1.056 1.838 43 44 45 fi 8 S 464718 § s § C B S 1.509 1391
RAP02060.pdf (TRÉMÉVEN (22). château de Coëtmen. dfs de diagnostic. rapport final)
  • TRÉMÉVEN (22). château de Coëtmen. dfs de diagnostic. rapport final
  • 22
  • (22 370 0001 AH) Rapport de diagnostic archéologique Arrêté de prescription n° 2004 / 020 Sous la direction de Jocelyn Martineau Avec la collaboration d e : Emmanuelle Coffineau, Marc Dumas, Gilles Feuillet, Fabien Sanz-Pascual, Frédéric Boumier Octobre-Novembre 2004 mo SERVICE
  • Bibliographie 31 1 DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Jocelyn Martineau, INRAR 2004 Résumé Ce rapport présente les résultats du diagnostic archéologique réalisé sur le site du château de Coëtmen en Tréméven (22), du 18 octobre au 9 novembre 2004. L'objectif de l'opération était d'estimer l'état
  • sur l'emprise du site fortifié. Celle du donjon apparaît en arrière plan (photo Hervé Paitier, INRAP, 2004) le S.R.A. de Bretagne et la SEHAG 22 . Six autres tranchées de sondage ont ensuite été ouvertes sur les abords du site, afin de localiser l'emprise de la fortification
  • -L'occupation primitive 13 4.2 -Le donjon 13 4.3 -La stratigraphie dans le donjon 14 4.4-Le 16 rempart ouest 4.5- Les fossés et l'enceinte de la basse-cour 18 4.6- L'enceinte de la basse-cour 18 4.7-Le 20 talus de contrescarpe 4.8-L'entrée 22 4.9 - L'absence de vestiges
  • d'habitat à l'intérieur de l'enclos fortifié 22 5 - Conclusions et perspectives de recherche 23 6 - Annexes 25 6.1 - Le mobilier céramique (par Emmanuelle Coffineau) 25 6.2 - Le mobilier non céramique : la plaque en os décorée (par Jean-François Goret) 27 notes de 30 fin
  • M E N EN TRÉMÉVEN Côte d'Armor DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE JocclynMartincau, 1NRAP2 ,004 FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE N° de site : Département : Commune : Lieu-dit : 22 370 0001 EA Côtes d'Armor TREMEVEN Château de Coëtmen Propriétaire(s) du terrain : Protection
  • de prescription n° Date de l'arrêté : 2004/020 15/03/2004 Titulaire : Organisme de rattachement : Jocelyn MARTINEAU I.N.R.A.P. Type d'opération : Maître d'ouvrage : Contraintes techniques : Surface estimée du site : Emprise diagnostiquée : Fouille menée jusqu'au substrat
  • : Hervé Paitier, INRAP Remerciements M. Nicolas Faucherre, pour son expertise de terrain réalisée à la demande du responsable de l'opération 5 DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Jocelyn Martineau, INRAP, 2004 1 - Cadre d'intervention 1.1 -Le cadre géographique, géologique topographique et
  • -Brieuc - 22). Le paysage bocager du Goëllo est découpé par deux principales vallées, le Jaudy et le Trieux, qui drainent de nombreux affluents profondément encaissés jusqu'au littoral. L'un d'entre eux, la Leff, coule au leverei Il Fig.03 : Carte géologique au 1/50000°. La carrière
  • ARCHÉOLOGIQUE Jocelyn Martineau, INRAP, 2004 1.2 -Le contexte historique - de Tonquédec, baillie de Tréguier, en qualité de vicomte, par mariage, environ 1180, de Geslin de Coëtmen et de l'héritière de Tonquédec L'objectif de cette partie historique n'est pas de faire un résumé des
  • % f GUN IGA IMP 1 SAINT-MALŒ Cîj NX MONT-SAINT-MICHE SAINT-BRIEUC 22 - CÔTES-D'ARMOR - FINISTERE LA ROCHE GOYON LA HUNAI O t .9 PN IAN l QUINTIN M CORLAY Íf CHATEAULIN ! r . ] CHATEAUNEAUF-DU-FAOU .. ^JC QUIMPER 'V- LACHEZE C~ " / W ROHAN W 35 - ILLE-ET
  • maîtrise d'Histoire de l'Art et d'archéologie sur Tonquédéc (22) et le D.E.A. qui a suivi sur Suscinio (56) ont à l'inverse peu de chances d'aboutir à un chantier de fouille exhaustif 6 . L'équipe de castellologie de l ' U M R 6569 de l'Université de Poitiers reste à ce jour la seule
  • structure universitaire à jouer le rôle de relais scientifique pour nos interventions en Bretagne occidentale et orientale. 9 DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE Jocelyn Martineau, INRAP, 2004 très lourds. Les deux archéologues de l'INRAP qui travaillent sur place ont tout de même sorti dans la
  • Préventive - qui accepte à titre exceptionnel la gestion d'opérations de fouilles programmées - et financées par l'état et les collectivités territoriales. La fouille du château du Guildo (22), démarrée en 1995, a ainsi ouvert le champ à d'autres fouilles telles qu'au château de la Roche
  • complexes, tels qu'aux châteaux de Guingamp (22) ou de Châteaubriant (44) 1 8 . Le Guildo et la RocheMaurice ont enfin servi de lieu de formation pour de nombreux étudiants en archéologie, certains d'entre eux ayant initié leur propre programme où sont en voie de le faire dans les
  • . 3 - Les résultats Les châteaux du Guildo (22), de la RocheMaurice (29), de Guingamp (22) et de Châteaubriant (44) restent donc les seuls édifices à faire aujourd'hui l'objet de fouilles archéologiques importantes. Les résultats de ces quatre opérations attendus pour les années
  • 2006 et 2007 devraient renouveler considérablement l'histoire de la fortification bretonne, du Xle siècle au XVe siècle. Il faut ajouter à cela le château de Tréméven (22), d'Ancenis (44) et de Clisson (44), dont les diagnostics positifs pourraient aboutir à des fouilles importantes
  • débrousaillage (photo Jocelyn Martineau, INRAP, 2004) fortifié entièrement arasé dont les vestiges sont tous conservés en sous-sol. 3.2 - Le diagnostic archéologique Le diagnostic archéologique a débuté par l'ouverture 10 CHÂTEAU DE C O Ë T M E N EN TRÉMÉVEN Côte d'Armor et recalées
  • Martineau, INRAP, 2004 Fig.09 : Plan topographique du site levé après la réalisation du diagnostic archéologique (altitude relative) 12 CHÂTEAU DE C O Ë T M E N EN TRÉMÉVEN Côte d'Armor 4 - Les résultats 4.1 - L'occupation au mur et au foyer. Le Xlle siècle reste toutefois possible
  • chronologie des niveaux associés donjon Fig. 11 : Vue de la semelle de fondation octogonale du donjon (photo Hervé Paitier, INRAP, 2004) La tour est très vite apparue sous un remblai de démolition d'environ 0,20 m à 0,30 m d'épaisseur. La maçonnerie est conservée sur une arase régulière
RAP02032.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2004-2006))
  • CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2004-2006)
  • 22
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE CONSEIL GENERAL DES COTES D'ARMQR LE CHATEAU DU GUILDO COMMUNE DE CREMEN (Côtes d'Armer) FOUILLE PROGRAMMEE TRIENNALE 2004-2006 RAPFORT INTERMEDIAIRE ANNEE 2004 Laurent
  • différentes interventions sont présentées en introduction du rapport de synthèse de 1997 (Beuchet 1997, pp. 1 et 2) 2.LA CAMPAGNE 2004 2.1. Présentation générale Les objectifs du nouveau programme 2004-2006 ont été exposés en conclusion du rapport 2003. Ils visent l'étude de la
  • totalité du front ouest du château (figure 3). La campagne 2004, première de ce programme triennal, a essentiellement consisté en l'évacuation des remblais superficiels repérés par sondage en 2003 et en l'étude des niveaux modernes, afin de préparer l'étude des vestiges médiévaux
  • bastion d'artillerie. Ils n'ont fait l'objet d'aucune analyse cette année (figure 12). Figure 12 : vestiges de bâtiments médiévaux appuyés contre la tour polygonale. 3.BILAN ET PERSPECTIVES POUR 2005. La campagne 2004 a été essentiellement consacrée à l'étude des niveaux récents
  • contemporains de la destruction générale du château au XVe siècle, sur lesquels la fouille a été stoppée en 2004 (figure 13). La campagne d'été verra se poursuivre l'étude des bâtiments des communs mis au jour partiellement en 2002, ainsi que ceux découverts près de la tour polygonale
RAP02021.pdf (PAULE (22). tumulus de l'âge du bronze et sanctuaire antique de Kergroas)
  • PAULE (22). tumulus de l'âge du bronze et sanctuaire antique de Kergroas
  • 22
  • nord-est du tertre. A' 2004 Tumutus de l'âge du Bronze et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. sépulture 9 sépulture 10 ! accumulation de petits charbons de bois L B1 C / Fig.22 - Les sépultures n°9 et n°10 mises au jour dans la partie nord-est du tertre. Ç' c
  • l'Archéologie de Bretagne UMR 6566 2004 £ûf>. 0 0 2 2 2 Î O Ï I 3Í& REMERCIEMENTS. Les données analysées dans ce rapport résultent de l'effort collectif de professionnels et de bénévoles. La qualité comme la quantité des informations recueillies ont toujours dépendu de leur capacité à
  • localisée à Saint-Eloy. 2004 Yves Menez \ - RAPPEL DU PROGRAMME D'INTERVENTION PROPOSÉ POUR 2004, Carhaix £ , Paule m Rostrenenm Glomelt p^sd'Arree Brest sites de Kergroas et de Saint-Eloy Saint.Brjeuc mm. ^ .Tréogan Rennes ^ntZnesnö** [uimper • F ^ H S S#Vannes
  • prévue par le Ministère de la Culture-SousDirection de l'Archéologie pour les travaux de préparation de cette publication. Ma demande de détachement à l'U.M.R. 6566 doit être examinée en décembre 2004 par la section n°31 du Comité National du C.N.R.S.. Si elle reçoit un avis favorable
  • d'autre part, pour l'année 2004, deux types de travaux sur le terrain : - je proposais tout d'abord de décaper une superficie d'environ 3 000 m 2 englobant le second tumulus ainsi que, très probablement, la partie ouest du sanctuaire antique. Le tumulus devait être fouillé
  • sépultures, devait être fouillée manuellement. 2004 Tumutus de l'âge du Bronze et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. SHH fouille parcelles 38 et 42a i section YC parcelle 42 Kergroas 0 M 'fil WW 500m 0 50 I—ETT-JIMW» M M IW . , -, 100 Fig.2 - Localisation des
  • secteurs d'interventions proposés en 2003 pour l'extension de la fouille et les sondages prévus en 2004. Isabelle LE GOFF, anthropologue de l'I.N.R.A.P. avait accepté de participer durant 2 semaines, une fois le sommet des sépultures mis au jour, à la réalisation de cette opération sur
  • d'environ 1 410 m 2 . Durant 5 semaines, du 5 juillet au 6 août, la totalité de la superficie a pu être fouillée par une équipe d'une quinzaine de personnes. La documentation recueillie comprend 850 clichés numériques, 304 ektachromes, 60 plans et 110 coupes ou profils. 2004 Yves
  • présentés successivement. Fig.3 - Vue aérienne de la fouille en juillet 2004, prise depuis l'ouest (cliché Maurice Gautier). 2004 Tumutus de l'âge du Bronze et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. il - L'ENSEMBLE FUNÉRAIRE DE L'ÂGE DU BRONZE. Fig.4 - Plan général du site de
  • Kergroas à l'issue de l'opération de 2004. 11.1 L E TERTRE Ce monument funéraire, de 30m de diamètre et d'une hauteur conservée d'environ 1m, est constitué de limons pour un volume total estimé à 650 m 3 . L'objectif clairement affiché de cette fouille étant l'étude intégrale de ce
  • à la pelle et à la pioche jusqu'à l'apparition des sépultures. Cette méthode a permis, dans des délais raisonnables, de comprendre l'architecture de ce Yves Menez 2004 10 25 50m Fig.5 - Plan général du tumulus (en rouge, les numéros des sépultures). monument et de
  • des petits Tumutus de l'âge du Bronze e t sanctuaire antique de Kergroas à Paule. 2004 J terre végétale brun foncé base du talus du sanctuaire fossé de*bordure terre brun jaune mêlée de pierraille Q dltevo/feglfflsl B voie gauloise étalement des terres du tertre troisième
  • ~| terre jaune ^ dépôt d'oxydes de fer vieux sol Q limon jaune orangé mêlé d'oxydes de fer et de quelques charbons de bois 2004 Yves Menez Fig. 7 - Vue de détail de la stratigraphie des limons gris au coeur du tumulus, montrant la croûte de fer qui s'est formée à la base du tertre
  • interrégionale Grand-Ouest de l'I.N.R.A.R, m'a été remis à la fin de la fouille de Kergroas. Le plan de charge d'Isabelle LE GOFF ne lui permettait pas en effet de consacrer plus de temps en 2004 à cette opération. L'étude complète sera effectuée dans le cadre de la publication de l'ensemble
  • funéraire de l'âge du Bronze de Kergroas, sous la direction de Anne VILLARD-LE TIEC et Isabelle LE GOFF. Vue aérienne de la fouille de Kergroas (cliché Maurice Gautier). 2004 Yves Menez 2004 lI•2 LA SÉPULTURE PRIMAIRE La sépulture la plus ancienne (n°27, Fig.5) a été retrouvée
  • Paule. Fig.9 - Plan et coupes de la sépulture primaire (n°27, Fig. 13) 2004 2004 Yves Menez proches de 10cm. Une terre brune tout à fait analogue recouvrait le substrat à l'extérieur de la fosse sépulcrale, dans la partie est (Fig.9,coupe D-D'). Il s'agit très vraisemblablement
  • difficile d'estimer le laps de temps qui a pu s'écouler entre l'enterrement et cette chute du couvercle. Si l'on en juge par l'épaisseur du bois et la nature du matériau le plus souvent utilisé pour ce type de cercueil , le chêne, cela a pu prendre plusieurs décennies. 2004 II.3 LA
  • dans le substrat pour y enfouir la partie inférieure des dalles verticales qui apparaît le plus souvent comme brute d'extraction. Le cercueil a été construit en implantant 6 dalles de schiste verticales : une à la tête et aux pieds, deux légèrement superposées sur chaque côté 2004
  • paroi du cercueil, afín qu'elles puissent former une face d'attente presque horizontale sur laquelle puissent s'appuyer les dalles de couverture. Tumutus de l'âge du Bronze et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. Fig.15 - Plan et élévations de la sépulture n°13. 2004 2004
  • partiellement effondrées - b : le cercueil une fois la couverture ôtée ; les seules plaques encore en place sont celles qui se sont effondrées anciennement - c : le cercueil une fois les ossements soigneusement dégagés. 2004 Tumutus de l'âge du Bronze et sanctuaire antique de Kergroas à
RAP02042.pdf ((22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique : le canton d'Évran. rapport de prospection thématique)
  • (22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique : le canton d'Évran. rapport de prospection thématique
  • 22
  • DRAC-SRA -2FÊV.2Û05 COURRIER ARRIVEE L'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique : Le canton d'Evran Rapport de prospection 2003-2004 Marielle Guinguéno Master 1 d'archéologie Université de Rennes 2 Sommaire -Introduction 3 I- Le
  • d'érosion sur les hauteurs, de 13 C. Petit-Aupert s'est chargée en novembre 2004 du Quiou, St-André-Des-Eaux et de Tréverien en llle-et-Vilaine. 8 colluvionnements sur les versants ou encore d'alluvionnements en fond de vallée. Dans ce dernier cas, seuls des labours très profonds
  • janvier 2004, ainsi que sur des zones plus restreintes à Plouasne et à St-Juvat. Vingt-deux visites ont été effectuées sur ces communes avec l'aide précieuse d'étudiants en archéologie 15 . La commune de Tréfumel s'étend sur 580 hectares et la nature pédologique de ses sols a entraîné
  • d'hypocaustes, d'enduits peints, de marbres 17 . Le gisement de la Bouhourdais 1 (site n° 6), découvert en 2004, a été classé dans le type villa du fait de la grande extension du gisement au sol, mais aucun élément de décoration n'est apparu. Une prochaine vérification sur le terrain devrait
  • communes de Plouasne, St-Juvat et Tréfumel qui sont prises en compte cette année. Faute de temps, nous n'avons pas pu nous rendre sur les autres communes du canton. Cependant, ce travail sera effectué lors de l'hiver 2004-2005. Par ailleurs, nous sommes confrontés pour ce secteur à une
  • datés du ll eme siècle (site de la Bouhourdais 1 (site n° 6) et 2 et le Puits Bruyère (site n° 12) à Saint-Juvat), période à laquelle l'importation de ce matériel semble avoir été importante selon L. Langouët 22 . Pour cette même période, deux fragments ont également été récoltés
  • quantité, il a tout de même fourni des données qui ont permettant d'émettre des hypothèses sur l'occupation antique du sol dans le bassin du Quiou. 21 22 remerciements à B. Bazin, F. Labaune et A. Provost. Langouët, 1984. 16 • L'âge du Fer Des enclos qui pourraient dater de cette
  • Bruyère (site n° 12)). Cependant, de nombreuses interrogations demeurent, notamment au niveau de la classification des sites. De nouvelles vérifications en 2005 devraient permettre de compléter ces données. 19 Bibliographie Bizien-Jaglin C, 2004 - La prospection archéologique dans
  • civitas des Coriosolites, terroirs, territoires et campagnes antiques, revue archéologique de l'Ouest, supplément n°4, CNRS, Rennes, p. 127-135. Langouët L., 1990 - Le passé vu d'avion dans le Nord de la Haute-Bretagne, CeRAA, St-Malo, 118 p. 22 Langouët L., 1990 - Prospection
  • ; les étangs de St-Blaise (Bouches-duRhône). éd. De la Maison des Sciences de l'homme, Documents d'Archéologie Française, 74, Paris, 314 p. 24 Carte n° 2 Conditions de visibilités et mises en culture sur la commune de Tréfumel (hivers 2003-2004) Conditions de visibilité bonne
  • décrire le plus précisément possible chaque gisement de notre zone d'étude en 2003-2004. Les communes concernées dans cet inventaire sont classées par ordre alphabétique, tout comme les sites présents au sein de Plouasne, St-Juvat et Tréfumel. Localisation des sites Fiche de
  • prospection Numéro du site : 1 Type de site : v///a. Nom du site : La Bourdelais. N° INSEE : 22 208 002 Département : Côtes-d'Armor. Canton : Evran. Commune : Plouasne. Cadastre : 1968 Coordonnées Lambert : x=280.075 y=78.200 -DOCUMENTATION : Sources bibliographiques : -Bizien-Jaglin et
  • .-C. (Levitre, 1974, p. 5). Fiche de prospection Numéro du site : 2 Type de site : villa. Nom du site : Basse Chapelle. N° INSEE : 22 208 006 Département : Côtes-d'Armor. Canton : Evran. Commune : Plouasne. Cadastre : 1968, B2. 1105, B2. 1117. Coordonnées Lambert : x=276.050 y
  • : prospection au sol (C. Bizien-Jaglin). Documents graphiques : I.G.N : 1/25000 eme , feuille de Dinan-Caulnes, 1117 ouest. B.R.G.M : 1/5000^, 2001, feuille de Caulnes, 281. -PROSPECTION : Prospection au sol : C. Bizien-Jaglin, M. Guinguéno. Date de prospection : 2002, 1 8/02/2004. Type de
  • et relation : -villa de la Bourdelais (site n° 1 ) à 4,500 km au nordest. -ferme des Champs Trénigon (site n° 3) à 5,500 km au nord-est. -enclos de la Lamboulaie (site n° 4) à 5 km au sudest. -VESTIGES : très peu de matériel a été récolté lors deja prospection 2004. En revanche
  • ). -INTERPRETATION : Type de gisement : villa. -CHRONOLOGIE D'OCCUPATION DU SITE : époque romaine (Bizien-Jaglin, 2000, rapport). Fiche de prospection anoo 9b Numéro du site : 3 Type de site :ferme. Nom du site : Les Champs Trénigon. N° INSEE : 22 208 005 Département : Côtes-d'Armor. Canton
  • site : 4 Type de site : enclos. Nom du site : La Lamboulaie. neR 9iov : enisrnoi eiov si é eonsteiQ N° INSEE : 22 208 004 Département : Côtes-d'Armor. Canton : Evran. itsiCl Commune : Plouasne. Cadastre: 1987, G2.407b Coordonnées Lambert : x=280.950 y=1 075.210 -DOCUMENTATION
  • ont révélé un angle d'enclos à double enceinte (BizienJaglin, Bliard, 2000, p. 57). Indices : phytographiques. Prospection au sol : M. Guinguéno. Date de prospection : février 2004. Type de culture : jachères. Visibilité : nulle. -DESCRIPTION GEOGRAPHIQUE : Topographie : versant
  • D'après Bizien-Jaglin, 1999, rapport. -CHRONOLOGIE D'OCCUPATION DU SITE : indéterminée. 100 m Fiche de prospection Numéro du site : 5 Type de site : enclos. Nom du site : L'Auriais N° INSEE : 22 308 002 Département : Côtes d'Armor. Canton : Evran. Commune : St-Juvat. Cadastre
  • , 1989, p. 20). Prospection au sol : M. Guinguéno. Date de prospection : 28/01/2004. Type de culture : chaume. Visibilité : moyenne. -DESCRIPTION GEOGRAPHIQUE : Topographie : versant. Altitude : 35 m. Exposition : sud-est. -ENVIRONNEMENT DU SITE : Point d'eau : ruisseau du
RAP02029.pdf (l'âge du bronze en centre Bretagne. rapport de prospection thématique)
  • 22
  • Rapport de prospection thématique sur l'Age du Bronze en Centre Bretagne dans le département des Côtes d'Armor C0 . "fC Opération n° 2004-37 ^ Rapport de prospection sur les communes de : Bourbriac, Canihuel, Corlay, Gouarec, Kergrist-Moellou, Kérien, Lanrivain
  • sur la période de l'Age du Bronze a été entreprise au cours de l'année 2004 dans quinze communes du Centre Ouest Bretagne, soit un total de 45 480 hectares. Zone de prospection sur la carte de Bretagne Communes prospectées 3 - (Bourbriac : 22013) - Canihuel : 22029 - Corlay
  • 4 Introduction Cette prospection a été entreprise dans le cadre d'un mémoire de DEA « archéométrie et archéosciences » réalisé à l'université de Rennes 1 sous la direction de José Gomez de Soto. Ce mémoire, soutenu en juin 2004, s'intitule Nouvelles données sur la répartition
  • Bronze. La zone prise en compte pour ce D.E.A comprend trente-six communes dont vingt-et-une prospectées par Alain Provost au cours de l'année 2003. Les quinze communes restantes sont les communes prospectées par moi-même lors de l'année 2004. Choix de la zone Notre choix s'est porté
  • Mémoire de la Société d'Emulation des Côtes du Nord, Guyon, Saint-Brieuc, Tome XVII, 1880,p.97. Fily, M., 2003, le Bronze Final 1 en Bretagne : le site à dépôts de Saint-Ygeaux dans les Côtes d'Armor, mémoire de maîtrise, Rennes 2. Fily, M., 2004, Nouvelles données sur la répartition
  • Circonstance de la découverte inconnu Inventeur/informateur inconnu SOURCES vedette Briard, J., 1965 pages concernées 22 FICHE D'ENREGISTREMENT DE LOCALISATION Département : Côtes d'Armor Nom : Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Commune principale Corlay DÉCOUVERTE commune
RAP02052.pdf (LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport final de synthèse 2004 de fp3 (2002-2004))
  • LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport final de synthèse 2004 de fp3 (2002-2004)
  • 22
  • GENEVIEVE et Stéphane JEAN Année 2004 ¡¿qÇ * '•"SII BÀ-J f'XÎÎÏ Jf LE QUIOU Côtes d'Armor (22) La Villa gallo-romaine de la Gare Site n° 22 263 001 A H Rapport de fouilles archéologiques programmées Troisième année, Eté 2004. Autorisation n° 2002 - 045 Par Jean-Charles A R R A M
  • 1522 + N S T I T U T 0 E R EC A R C H É0 p s + + + + + + + NATIONAL + fi Dl^Àe-SRA LE QUIOU 1 6 MARS 2 0 0 5 (Côtes d'Armor) Site n° 22 263 001 + + + + INRAP Antenne Grand Ouest CS 67737 - 35577 CESSON SEVIGNE Cédex tel: 02. 23. 36. 00. 40 -S* Site de la
  • de l'Archéologie REG » Q N -j. '' • P Fouilles archéologiques programmées Rapport de Troisième Année,été 2004. ET BRETAGNE sjgps Par Jean-Charles ARRAMOND, Christophe RE QUI Avec la collaboration de Françoise LABAUNE, Thomas ARNOUX, 2 Q f * Côtes d'Armor Vincent
  • les habitants du Quiou et des alentours pour leur accueil souvent chaleureux et l'intérêt qu'ils nous portent. • • • FICHE SIGNALETIQUE • _ LOCALISATION D E L'OPERATION • m Site n° :22 263 001 AH Département : Côtes d'Armor - 22 Commune : Le Quiou Lieu dit ou adresse : La
  • Jean-Charles Organisme de rattachement : INRAP - U M R 5608 Propriétaire du terrain : Conseil Général des Côtes d'Armor Protection juridique : néant Motif de l'opération : Programme de recherche P. 20 Crédit Année 2004 : 53 800 euros Surface fouillée ou reconnue : Année 2000 : 300 m
  • 2 - Année 2001 : 1000 m 2 Années 2002-03 : 1200 m 2 - Année 2004 : 1500 m 2 Surface des bâtiments de la Villa : 20 000 m 2 Surface estimée du site : 100 000 m 2 (dans la ou les parcelles concernées par l'opération) H ||i• _ ™ b m Lj • • RESULTATS SCIENTIFIQUES 1 M O T S CLES
  • l'Archéologie - Rennes(35) • • • ™ ¡as U H 0 H • • • REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RAPPORT ANNEE : AUTEURS : COLLABORATEUR(S) : Françoise Labaune Sous-titre : 2004/ Nombre de volumes : nbre de pages : nbre de fig : nbre de photos : nbre de planches : 2004 Jean-Charles Arramond
  • -2004 15 la campagne de fouille 2004 17 Structure du rapport 17 L'ENREGISTREMENT DES DONNÉES DE TERRAIN 18 DESCRIPTIONS ET PREMIERES INTERPRÉTATIONS DES VESTIGES 18 La phase F Premières pistes de réflexions Quels objectifs pour la campagne complémentaire de 2005 La phase E Une
  • 2 et 22 56 L'unité d'habitat 8 57 Les espaces de services 57 La chaufferie des thermes 57 Quatrième et cinquième états des thermes : Phase C-2 5 8 Les espaces d'accueil 62 Les unités d'habitat 27 et 28 62 La disparition du système de galerie contournant les thermes : L'unité
  • part entière Parcellaire récent L'évolution de l'espace thermal phase D et C Premières réflexions sur le mobilier de la campagne 2004. 90 90 90 93 93 93 93 93 95 95 à 96 97 97 98 PROBLÉMATIQUE POUR LA CAMPAGNE DE 2 0 0 5 : UNE ANNÉE DE TRANSITION 98 Des compléments
  • IAN VANNES Crs-DE-IA- O EA AC TL AN NTQ IUE Ancenis 1/ le Cjos Nàif ¿arieS' rmanale \ jés'Mares. lambouîi J'a ß3sse Rivièr ^laHautÄreRo, le Cordon Blanc' Messo, Croix ßigot Sigortmeroj .St™ Pomp. les Mares"' Villa (22 263 de la 00 1 A H Gare -Le ^ Quiou la
  • Lande 0mi r u \ " i^a; t Bâtiment (22 263 002 des AH Quiou) ¿.ande Orcie 'fé Fou'mer aux^MoirtesJ l'a Crò*i Noirél laC , our Neuwfl Ja Perchais rXfiYÄ / 'la. Crox/-Bosi Villa (22 352 de la 00 1 AH Perchais -Tréfumel) la Vile Hervj le Bas Tré»ele»c>' la Rue És
  • DE RECHERCHE POUR LES ANNÉES 2002-2004 Le potentiel archéologique de la villa du Quiou et de son environnement a été mis en évidence par les sondages menés en 2000 sur les bâtiments eux-mêmes et par la première campagne de fouilles de 2001 portant sur l'environnement immédiat des
  • annexes et les divisions parcellaires environnantes. La seconde intervention de 2003 a porté essentiellement sur l'emprise du bâtiment thermal, et sa relation vers le Sud avec les aires de circulation, cour ou autre. La dernière intervention de 2004 devait être consacrée à l'étude de
  • vite. Dans un second temps, la restauration et la mise en valeur des vestiges feront également partie intégrante de ces travaux effectués dans le cadre du contrat de plan Etat - Région. LA CAMPAGNE DE FOUILLE 2004 La première année de triannuelle, en 2002, avait été consacrée à
  • immédiat de ces derniers au sud et à l'est (Figure 2). Un plan général avait ainsi pu être dressé après un nettoyage manuel de l'ensemble de la zone, travail préalable également à l'intervention de 2004. La fouille elle même concernait la poursuite et en certains cas la fin de l'étude
  • certaines structures bâties, relevé poursuivi en 2004, et d'autre part à la gestion des nombreux matériaux extraits des fouilles, triés et stockés manuellement de manière à ce qu'ils puissent être utilisés lors des phases de consolidation / restauration à venir (Cliché 1). Enfin
  • structures vestiges mis au jour (Cliché 2). La campagne de 2004 devait permettre de lever les dernières interrogations concernant la succession des différentes phases des bâtiments. C'est chose faite dans la majorité des cas. La découverte d'une piscine (natatio) antérieure à celle
  • . A l'issue de la fouille de 2004, les deux maçonneries d'orientations divergentes par rapport aux axes directeurs des constructions postérieures se sont avérées être des drains très profonds qui se succèdent dans le temps. La phase E procède toujours de nos interprétations. Ses
  • =81440 Y=81440 Figure 4 : Plan de la phase F L A PHASE F Des changements radicaux sont apparus lors de la campagne de fouille 2004. L'activité d ' « extraction de faluns » repérée à l'angle sud-est des thermes entre les murs 59 et 61 avait été rattachée à cette phase. La fouille