Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

13 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02136.pdf (SAINT-NICOLAS-DU-PELEM (22). "croaz dom herry". les ensembles funéraires pré et protohistoriques de croaz dom herry. rapport de diagnostic)
  • SAINT-NICOLAS-DU-PELEM (22). "croaz dom herry". les ensembles funéraires pré et protohistoriques de croaz dom herry. rapport de diagnostic
  • 22
  • ensembles funéraires pré et protohistoriques de Croaz Dom Herry Dates d'interventions : N° de prescription : N° de site (ou n° Patriarche) : N° INSEE de la commune : N° de projet INRAP : 20.09.05 - 04.10.05 S RA 2005/060 22 321 0026 (15831) 321 DA 05 0100 01 INRAP - Direction
  • 'c < vm • if \t- Hefrt" r s ^ i ' arzolès irnfftAï Figure 1 •' Saint-Nicolas-du-Pelem, Croas Dom Herry (22) - Localisation du site l/25000ème, Saint-Nicolas-du-Pelem, 0817 OT). 3 (d'après carte IGN au 2005 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom
  • la structuration du système agraire. L'attribution chronologique du 2005 chemin reste incertaine. Un rattachement à la période médiévale semble le plus probable. 22 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 2005 3 - CONCLUSION Enfin, toutes les
  • % -es + + I N S T I D E T U T N A T Rapport + I 0 N A L De R E C H -E R C H E S A RCHÉ0 L 0 G I QU€ S P R -É V E N T I V E S + + + Diagnostic Novembre 2005 Stéphane BLANCHET SAINT-NICOLAS-DU-PELEM « Croaz Dom Herry » (Côtes d'Armor - Bretagne) Les
  • -dit OU adresse : Croaz Dom Herry Cadastre année : (Saint-Nicolas-du-Pelem, section ZT, parcelles 38 et 122). Coord. Lambert : X:191,250 Y : 1082,05 altitude : 185 m NGF Statut du terrain : Propriétaire du terrain : Distri Peiem Arrêté de prescription n° : 2005-060 en date du 28
  • /04/2005 Arrêté de désignation n° : 2005-105 en date du 20/09/2005 Responsable désigné : Stéphane Blanchet Organisme de rattachement : INRAP Maître d'ouvrage des travaux : Société Distri Peiem Nature de l'aménagement : Permis de construire Opérateur chargé des travaux : INRAP
  • interrégion Exploitant (s) : Surface du projet d'aménagement : 70907 m2 Dates d'intervention sur le terrain : 20/09/2005 au 04/10/2005 Surface diagnostiquée : 7061 m 2 % de la surface sondée : 10 % Résultats : Les sondages ont permis de reconnaître une série de structures funéraires dont
  • Empierrement :5 Inhumation et Protohistoire Fosse : 3 indéterminée Céramique incinérations Diagnostic archéologique 2005 Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 1 - INTRODUCTION de terre végétale mesure entre 0,15 et 0,2 m d'épaisseur et repose directement sur le substrat en
  • diagnostic archéologique sur près de 71000 m 2 . Ce projet se situe, en effet, au niveau d'un tumulus découvert récemment lors de prospections pédestres. 1.1 LE CADRE TECHNIQUE DE L'OPERATION Sur le terrain, l'étude s'est échelonnée entre le 20 septembre et le 04 octobre 2005. Cette
  • opération a mobilisé deux puis trois archéologues de l'INRAP. Le travail de post-fouille a ensuite été réalisé par le responsable d'opération et un dessinateur (DAO) entre le 14 octobre et le 08 novembre 2005. Les tranchées de sondages ont été effectuées par l'entreprise Beaussire de
  • patrimoine archéologique de Soint-Nicolas-du-Pelem. 1 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Petem - Croaz Dom Herry 2005 type de document, indexée et numérotée de 1 à n. Le mobilier archéologique n'est pas marqué individuellement. Le marquage est réalisé sur les sacs de stockage
  • Herry Sierjjotiw\ . M >?£ ».»> ïatks.i «h •üs-isd«: FoftWtj ' / felou ' ^áfeí J>Pl ClftïWH-l "Kèrwànti; f it V* • ; v' teuM'e. V-'-'itob-nU F Vr' / , Sun L JesWwwo Wvstier, g« ¿V c '•f ''-.I --l i'.»'" Figure 2 : Saint-Nicolas-du-Pelem, Croas Dom Herry (22
  • ) - Environnement géologique du site (Carte géologique de la France au 1/50000""", Quintin, VIII17). 4 2005 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 2005 St Nicolas-du-Pélem Section ZT- Parcelles 38 et 122 édition à jour pour 1985 Échelle: 1/2000e Figure 3
  • : Saint-Nicolas-du-Pelem, Croas Dom Herry (22) - Plan général des sondages et des structures (en noir) mises au jour. 5 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 2 - P R E S E N T A T I O N DES D O N N E E S ARCHEOLOGIQUES est - sur certains secteurs
  • diagnostic a alors été effectuée au centre du micro-relief et a permis de vérifier que les plaquettes et dalles de schiste se rattachaient finalement à une structure d'origine anthropique : un cairn. o 2005 Caractéristiques générales Le cairn se trouve sur la partie haute de l'emprise
  • parement de pierre sèche. 8 2005 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 2005 Photo 2 - Les trois blocs soulignés par des pointillés correspondent à des dalles de granité plantées de chant. Elles pourraient marquer les limites d'un couloir d'accès à la
  • fréquemment subi des acculturations (mise en place d'inhumations...) par les populations du Campaniforme et l'âge du Bronze (allée couverte de Men-ar-Romped à Kerbors, Dolmen de Château-Bû à Saint-Just). excavée o Synthèse et 2005 interprétation L'étude du cairn et des structures
  • à couloir avec chambre simple bien différenciée. Pris globalement, les dolmens à couloir et à 10 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry 2005 2.2 LA CARRIERE La carrière a été observée au niveau de la tranchée 18 (figure 3). Une fenêtre de
  • . 12 2005 Diagnostic archéologique Saint Nicolas du Pe lern - Croaz Dom Herry o 2.3 LE TUMULUS (figure 6) Caractéristiques tertre Dans la mesure où aucune tranchée stratigraphique n'a été effectuée dans le cadre du diagnostic, nous possédons peu d'éléments sur la structure
  • reconnaître les contours du tertre mais aussi des aménagements effectués dans la masse du monument. En revanche et logiquement, peu de données sur la stratigraphie du monument ont été obtenues. o Le 2005 générales Le tumulus est implanté sur un léger versant orienté au sud et présente
RAP02152.pdf (LOUDÉAC (22). ZAC nord. rapport de diagnostic archéologique)
  • LOUDÉAC (22). ZAC nord. rapport de diagnostic archéologique
  • 22
  • Institut National de Recherches Archéologiques Préventives DRAC-SRA 1 1 OCT, 2005 Diagnostic archéologique C0URR,fcR'ARRiVEE de la TAC nord de LOUDEAC (22) Opération : DA 05 0070 01 Juillet 2005 Par Eric Mare avec la collaboration de : Mohammed Mohssine et Eric Nicolas
  • Financement : Cideral Prescription et contrôle scientifique : Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne Service Régional de V Archéologie Diagnostic archéologique de la ZAC nord de LOUDEAC (22) Opération : DA 05 0070 01 Juillet 2005 Sommaire Générique de l'opération
  • , restitution 11 : Plan du sondage 1184 12 : Coupes de structures du sondage 1184 13 : Plan et coupe de la fosse 1348.1 14 : Vue de la fosse 1348.1 15 : Mobilier lithique isolé 16 : Identification des parcellaires 18-22 : Plans des zones sondées 23-27 : Sondages positifs 28-29 : Coupes
  • Mare Equipe de fouille : Mohammed Mohssine, Eric Nicolas Topographie : Vincent Pommier
  • Inventaire des sondages positifs A2-4 À 2001 6.c 5. "4 *1 *3 2004 o «1 • 2 2005 / O * "•; 1 II * Inventaire des sondages positifs A2-5 10 mètres 1005-1 1184-1 1009-1 1184-2 1036-1 1184-12 1037-1 1184-13 1037-3 1184-15 1050-1 1184-18 1065-1 -SE 1184-27 1070-1 1184
RAP02126.pdf (PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. dfs de surveillance de travaux)
  • PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ (22). Piegu. dfs de surveillance de travaux
  • 22
  • 2005 ZAZ.C FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPÉRATION SITE N°: 22 186 004 AP Département : Côtes-d'Armor Lieu dit ou adresse : Port du Piégu Coordonnées Lambert Zone : I COMMUNE : Pléneuf-Val-André Année cadastre : 1967 xl = 239,600 yl = 1111,300 Section(s) et parcelle(s
  • DEPOT : du mobilier : Laboratoire d'anthropologie, Univ. Rennes 1 : des fonds documentaires : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU R F O ANNEE : 2005 AUTEUR(S) (nom, prénom) : HINGUANT Stéphan et AUGUSTE Patrick COLLABORATEUR(s) : COLLETER
  • (clichés P. Auguste) 22 Photo 8 - vue du site à l'issue des travaux de confortement de la falaise. Les dépôts encore en place ne sont plus accessibles, scellés par les parois de béton (cliché R. Colleter) 23
RAP02116.pdf ((22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Gouarec et Saint-Goulven. dfs de diagnostic)
  • (22). aménagement à 2 x 2 voies de la rn 164. déviation de Gouarec et Saint-Goulven. dfs de diagnostic
  • 22
  • l'intérieur de l'enclos n° 1 19 19 21 22 22 23 24 25 25 L'enclos n°2 Le bâtiment n°5 Le grenier ou épier n°6 Plusieurs fosses et trous de poteaux 26 27 27 28 2.6.4 - Le parcellaire du XLXe siècle 28 2.6.5 - Conclusion de la Zone VI 28 2.7 - La zone VII 30 2.7.1 - Les structures
  • , 146, 147, 148, 900. Laniscat : Sections D n°470 et 471, ZP, n°14, 15, 16, 17, 25, 27, 28 et 107, C n°1001 et 1004, ZL n°3, 4, 5, 6, 25, 27 et 28, ZK n°4, 19, 20, 22, 28, 29, 50, 58 et 66, ZI n°12, 13, 15, 17, 21, 22, 57, 58, 80, 84 et 85, ZR n°l, 41, 53, 60, 62, 64, 67, 68, 69 et
  • 130, ZH n°30, 35 et 77, ZK n°31, ZL n°65, 67, 69, 71, 73, 96, 97, 99, 100 et 101. Caurel : Section AB n°7, 8, 9, 11, 12, 13, 15, 21, 22, 23, 24, 39, 323, 324, 326, 476, 477, 478, 598, 600, 602, 604 et 616. L'opération archéologique : Arrêté portant prescription de diagnostic
  • l'intervention sur le terrain : du 04/10/04 jusqu'au 15/04/05 Dates de l'intervention en post-fouille: du 18/04/2005 au 15/07/2005 1 2 Résultats : Principaux résultats : Huit zones principales de vestiges archéologiques ont été relevées : Zone I : (Gouarec) périodes Moderne et
  • réseau viaire ont été identifiés dans cette zone. Zone VII : (Laniscat) période Bronze et Moyen Âge. Une ou plusieurs constructions, très bien conservées de l'Âge du Bronze (dont un imposant bâtiment de 22 m de long) et un enclos ceint d'imposants fossés du Moyen Âge (Xle siècle) avec
  • patrimoine archéologique, si l'on en juge par la présence de monuments funéraires néolithiques à proximité du tracé. Le diagnostic archéologique a été mené sur le terrain du 04 Octobre 2004 au 1 5 Avril 2005 (fig.3). L'opération a nécessité pour cette phase, l'embauche de deux
  • (modification du tracé d'une voie secondaire). Sur la commune de Caurel, une partie de la parcelle AB 12 (présence d'une zone de pompage d'eau de source alimentant tout un secteur habité), 15 (friches), 22 (petit bois), 5 323 (silo à maïs), 39 et 600 (habitation) et enfin les parcelles 616
  • une approche chronologique relative. Une intervention supplémentaire ne semble pas nécessaire au niveau de l'emprise routière vu les résultats obtenus lors du diagnostic. 2.4 - La zone IV : (fig. 4, 5 et 22) Contexte topographique : lieu dit « Kerminor » à Gouarec. La zone IV est
  • et sa chronologie relative. Il s'agit de la petite fosse 82 découverte au niveau de la tranchée 1 82 (fig.22) contenant une céramique complète attribuée entre la fin du Bronze moyen et le début du Bronze final (fig. 133, n°20). La fosse apparaît directement sur le substrat
  • de l'Ouest , n°17, 2000, p. 163. 17 18 possède des « petits enclos quadrangulaire » interprétés comme des bâtiments à La Croix Saint-Ouen dans l'Oise 22 . La fouille très ponctuelle effectuée en trois petits sondages périphériques au niveau de la tranchée de fondation n'a pas
RAP02175.pdf ((22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique)
  • (22). l'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique. rapport de prospection thématique
  • 22
  • L'occupation des sols dans le bassin du Quiou et sa périphérie à l'époque antique rapport 2005 r) RAC-SRA 11AVR. 2006 COURRIER ARRIVEE marielle Guinguéno Master I archéologie et histoire Université de Rennes 2 2 ns Illustrations couverture : - Langouët L., 1990, p. 16
  • de prospection 17 1-2-1-1- La prospection ponctuelle 17 1-2-1-2- La prospection systématique 17 1-2-2- Contraintes et limites 21 1-2-2-1- Les phénomènes géomorphologiques 21 1-2-2-2- Les zones non prospectables 22 7-2-2-3- Les limites archéologiques 23 II- Les
  • 2003-2004 et 2004-2005, la prospection ponctuelle a exposé des premiers critères de classifications à l'origine d'une typologie des établissements ruraux en rapport avec les résultats obtenus. Le choix géographique est un facteur fondamental dans l'implantation de bâtiments. En
  • communes enveloppe une superficie de 5682 hectares ce qui représente une surface trop étendue à prospecter en quelques mois. Puis, la prospection ponctuelle a touché les communes des Champs-Géraux, d'Evran et de Saint-Judoce en 2004-2005. 15 Ferdière A., 1998, p. 9. 16 C. Petit
  • -Aupert s'est chargée en novembre 2004 et mai 2005 du Quiou, St-André-Des-Eaux et de Tréverien en nie-et-Vilaine. 16 1-2-1- Deux méthodes de prospection 1-2-1-1- La prospection ponctuelle Elle consiste en une vérification des sites déjà inventoriés sur les communes des Champs
  • auparavant ne laissaient aucune trace visible en surface, peuvent être lisible par des labours répétitifs. La première, entreprise en automne-hiver 2004-2005, concerne les communes de Plouasne 18 et Saint-Juvat 19 . Nous avons procédé à ce type de prospections de fin janvier à fin mars et
  • vingt-cinq visites ont été accomplies accompagné d'étudiants en archéologie. La deuxième campagne, entreprise en novembre-décembre 2004 et en avril 2005 a touché les communes des Champs-Géraux, d'Evran et de Saint-Judoce. Cette vérification a permis d'apporter des données
  • -site a également été 17 C. Petit-Aupert s'est chargée en automne 2004 et mai 2005 des communes du Quiou et de Saint-André-Des-Eaux. 18 Site n° 38, 39, 40, 41. 19 Site n° 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57. 17 accompli afin de repérer d'éventuelles traces d'épandage. Cette
  • le Finage ont été gênées par ce phénomène 22 . En effet, il semblerait que les vestiges étaient parfois à fleur de sol, alors que d'autres relativement proches étaient enfouis sous près d'un mètre de sédiments. Des modifications importantes se sont produites en transformant en
  • . 22 1-2-2-3- Les limites archéologiques Outre ces contraintes naturelles, il existe des limites archéologiques. Les habitats en dur sont repérables notamment par la présence de matériaux de construction, très visibles au sol. En revanche, les bâtiments en matériaux périssables
  • avons pu localisêUes sites repérés par le Ce.R.A.A et connaître leurs caractéristiques. La consultation des photographies aériennes a révélés des anomalies qu'il conviendra de vérifier en automne 2005. L'enquête orale a permis une meilleure connaissance de la zone étudiée et de
RAP02072.pdf (LANVALLAY (22). "le hameau des Chevrins". dfs de diagnostic)
  • LANVALLAY (22). "le hameau des Chevrins". dfs de diagnostic
  • 22
  • DR AH-.^P & 2 MÂfô 1 3 COURRIER ARK1VEE Lanvallay (22) Le Hameau des Chevrins Diagnostic Archéologique Février 2005 Arrêté préfectoral 2004-154 émis le 14 Septembre 2004 Anne-Louise Hamon (INRAP) Institut National de Recherches Archéologiques Préventives jl
  • . Service Régional de l'Archéologie de Bretagne I Société de Rénovation et de Vente Immobilière Rennaise (S.R. V. C) *7 C| Figure 1: Lanvallay (22): Les Chevrins, Diagnostic 2004/154, Localisation du projet sur la carte I.G.N. au 1/25000 - ,5m N.G.F. Y= 92300 • >V) S «s Ci
  • \82.37m N.G.F. I I J lo •i D Tranchée de sondage positive — 50m Tracés repérés d'avion Projet d'aménagement \ Orientation tectonique Figure2: Lanvallay (22), les Chevrins, Diagnostic 2004/154, Plan général Fiche signalétique : Département Commune Lieu-dit ou
  • adresse : Références cadastrales Coordonnées Lambert Zone Abscisses : Propriétaire du terrain Protection juridique 22 Lanvallay Le Hameau des Chevrins A 660 et 662p I 277.750 S.R.V.I.R. Ordonnées 92..300 Altitude (N.G.F.) 81m Arrêté de désignation n°: 2004/217 du 28/12/2004
  • l'intervention : 07/09 Février 2005 Surface diagnostiquée : 16248m2 Intervenants scientifiques : S.R.A. : Yves Menez INRAP AL Hamon (Responsable d'opération) Michel Baillieu (Assistant Scientifique et Technique) Autre : Intervenants techniques : Techniciens : Topographe : Terrassements
RAP02088.pdf (TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic)
  • TRÉLIVAN (22). "la Clairette". dfs de diagnostic
  • 22
  • Méthodologie mis en œuvre 2-LES RESULTATS 7 2-1 Le double enclos 2-2 Les fossés parcellaires 3-LE MOBILIER 15 3-1 Description du corpus 3-2 Synthèse CONCLUSION 20 BIBLIOGRAPHIE î Mars 2005 Trélivan - La Clairette FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n ° : 22 364 11AH
  • r DRAOSRA t 3 m . 2005 COURBIÈK A K K l V i E TRELIVAN « LA CLAIRETTE » (COTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004-191 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Anne-Françoise CHEREL et Stéphane JEAN INRAP- Direction interrégionale Grand
  • -Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mars 2005 Zo Trélivan - La Clairette Mars 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan Lieu-dit : La Clairette Armée : 2005 Section (s) et parcelle(s) : B 430 et 437 Propriétaire du terrain : Commune de Trélivan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2004-191 Date de validité : 15 novembre 2004 Titulaire
  • fossoyés repéré en photographie aérienne. Les vestiges sont très arasés et le peu de mobilier recueilli tend à dater son occupation de l'extrême fin de l'âge du Fer ou du début de l'époque gallo-romaine. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. 2 Mars 2005 Trélivan
  • -administrateur) Michel BAILLIEU (Adjoint scientifique et technique) Olivier LAURENT (Responsable de base, suivi des D.I.C.T.) Béatrice DUPONT (Logisticienne) Agnès BOIVIN (Conseillère Sécurité Prévention) Terrassements Entreprise VOISIN, Aucaleuc 3 Trélivan - La Clairette Mars 2005 1-LE
  • connus en périphérie (source : carte IGN 1116 ET au l/25000e). Trélivan - La Clairette Mars 2005 subdivisions ponctuelles (fig. 3, fossés A et B). Au final, un triangle d'une superficie de 2 000 m 2 était sujet à une concentration importante de vestiges archéologiques. Notre
  • haie? T.11 23/ T.12 430 Figure 4 : plan général des vestiges découverts. Jiaje Trélivan - La Clairette Mars 2005 d'ailleurs été rencontré dans leur comblement de surface, qui était constitué d'une terre brune homogène et sableuse. Nous avons par conséquent pris le parti de
  • altéré (arène orange), cailloutis. 4 : limon argileux gris (trou de poteau?). 1 : limon brun, cailloutis. 2 : limon gris, arène sous forme de cailloutis orange. 3 : arène granitique (cailloutis jaune à orangé). Tranchée 9, F. 22 Tranchée 9, F. 17 l SE I I NO 1 : limon brun
  • Tranchée 9, F. 24 S S i I 1 : limon brun, cailloutis. 2 : arène jaunâtre, cailloutis, blocs. 1 : limon brun homogène et sableux. 2 : arène jaunâtre, cailloutis. 2m Figure 5 : coupes des structures sondées. Trélivan - La Clairette Mars 2005 renvoient à son retour nord-ouest
  • supposer l'existence de plusieurs structures, qui n'ont toutefois pu être individualisées en coupe (fig. 5). Photo 2 : Vue en coupe du fossé F. 22 de la tranchée. On note un profil dissymétrique et un arasement important. Quelques structures fossoyées, d'orientation similaire
  • avec le double enclos. A titre d'hypothèse, ce fossé pourrait se retrouver dans la fenêtre de la tranchée 5 (F. 46). 12 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Enfin, mentionnons le fossé F. 2/F. 34 (tranchée 5), qui prolonge semble-t-il le tracé F. 1/F. 16/F. 17 mais qui n'a pas été
  • nos fossés F. 17 /F. 16/F. 1. Un redressement photographique imparfait en est sans doute la cause. 13 Figure 6 : proposition de phasage des éléments découverts. Trélivan - La Clairette Mars 2005 3-LE MOBILIER Le matériel découvert dans le cadre du diagnostic effectué à
  • scorie et un fragment de meule en granité. Tranchée 6, Fait 15, décapage On dénombre 5 tessons pour un NMI estimé à un vase dont seul le fond tourné est conservé. Son attribution chronologique à La Tène finale peut être proposée. 15 Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 9
  • présence d'un tesson grésé moderne. 16 Figure 7 : céramiques mises au jour dans le fossé 21 de la tranchée 9. Trélivan - La Clairette Mars 2005 Tranchée 10, Fait 31, décapage Le décapage de ce fossé a permis de découvrir 3 scories coulées associées à un fragment d'anse d'époque
  • quelques tessons issus de fossés parcellaires et de nombreuses scories. 18 Trélivan - La Clairette Mars 2005 INVENTAIRE DU MOBILIER Tranchée/Fait Nbrc tessons Nbre Bords Nbre Fonds NMI Tr 5/déc HS Tr 5/F 1/Sd 1 Tr 5/F 1 extension 1 1 Tr 5/F 6 Tr 6/F 9 Tr 6/F 10 Tr 6/F 14 5 3
  • fin 2è âge du Fer 11 frag TC 3 blocs grès 1 scorie Indéterminé 1 scorie époque historique 13 scories fin médiévale/moderne 3 scories fin médiévale/moderne 4 scories Moderne 1 scorie Indéterminé Moderne 10 scories Indéterminé 19 Trélivan - La Clairette Mars 2005 CONCLUSION Le
  • par des fossés parcellaires d'époque moderne. Bibliographie : CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor(22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Langoüet, Faguet 1988 : LANGOUET (L.), FAGUET (G
RAP02096.pdf (CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 CORSEUL L'HÔTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2004 - "H-^o^ DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE, Stéphane JEAN et Vincent POMMIER Vue aérienne de l'ensemble architectural
  • découvert (Cliché : H. Paitier). INRAP - Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Juillet 2005 2 036 1 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 3 Générique de l'opération 4 1- LE CADRE DE L'OPERA
  • lors de l'intervention 29 2 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site Site n° Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : ZL 111 Propriétaire du terrain
  • de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 3 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération, rédaction du DFS, gestion du mobilier, fig. 1, 2
  • -sur-Couësnon (22) Identification des monnaies Paul-André BESOMBES (Conservateur du Patrimoine, SRA Bretagne) 4 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Corseul - L'Hôtellerie Le projet d'un lotissement communal sur la parcelle 111 section ZL, au lieu-dit L'Hôtellerie
  • matérialisée 5 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Fig. 1 : Localisation de Corseul et de la zone d'intervention (en rouge) (d'après Kerébel 2001). 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 B-ga Voie repérée lors d'interventions I I Voie repérée en photographie
  • -Parcelle ZL 111 Fig. 3 : Plan des tranchées de sondage et des structures découvertes 2005 Corseul (22) - L •Hôtellerie- Parcelle ZL111 Quatre fosses ont également été découvertes dans la tranchée n° 8, qui est implantée sur le point le plus haut de la parcelle. De forme variable
  • largeur inférieure à 4 m. L'intérieur couvre une superficie voisine de 12 m et elle est délimitée par les murets M. 1000 à 1003, qui 11 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 Fig. 4 : Plan de détail de l'ensemble architectural découvert. 12 Corseul (22
  • sujets à 14 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2005 caution. L'us. 1016 est constituée de pierres de quartz strictement agencées formant un radier sans liant. Une zone de vide plus ou moins circulaire s'observe également, sans que l'on puisse toutefois comprendre sa
  • . 1019 les restes d'une fondation, d'un aménagement particulier, occupant uniquement cette partie de la galerie, 16 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 aménagement dont la nature ne peut être déterminée. possède un profil très évasé à fond plat et large (fig. 5
  • , l'us. 1017 pourrait matérialiser les restes d'un aménagement, installé sur la bordure intérieure du fossé (photo 15). Peut-être faut-il lui associer un bloc de nature similaire découvert 18 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 au niveau de l'angle de la structure
  • ont été recueillis des tripodes archéologiquement complets. 19 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 2 - Le mobilier non numéraire La céramique, à l'exception, de la tranchée 13, provient presque exclusivement du temple ou de l'aire sacrée. Quelques tessons
  • Tarraconaise. Quatre tessons de céramique 20 2005 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 commune corpus. sombre tournée complètent le Le sondage 1 a quant à lui livré 22 tessons d'amphores, qui correspondent à deux emballages : une amphore vinaire italique et une seconde du
  • -Parcelle ZL 111 2005 10cm 1018-4 Fig. 6 : Marmites tripodes en céramique commune sombre tournée (us. 1018). 22 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 Ces céramiques sont classiques au moins durant une partie du second siècle à Corseul et elles sont sans doute encore en usage
  • : 11 094 m Date d'intervention sur le terrain : du 18 avril au 29 avril 2005 Résultats Côte d'apparition des vestiges : 0,30 à 0,50 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque gallo-romaine Nature des vestiges immobiliers : solins, fossés, fosses Nature des vestiges mobiliers
  • aérienne Voie supposée l I 2005 m ■m Vestiges repérés lors d'interventions I Localisation de l'intervention | Vestiges repérés en photographie aérienne CM Site du Champ-Mulon 1, 7 Numérotation des rues antiques M Site de Monterfil H R F Site de L'Ecole (Forum) Ruisseau
  • d'Halouze Fours de potiers FP Dinan 200 m Fig. 2 : Localisation de la parcelle AB 294 par rapport à la trame antique (d'après Kerébel 2001, Chevet et al. 2002). 7 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL111 aujourd'hui par le cheminement de la route départementale 794, qui
  • pérennise en partie son tracé (Kerébel 1995). On peut donc supposer que de l'Hôtellerie jusqu'au talweg s'étend l'espace suburbain et qu'au-delà du ruisseau commence la campagne proprement dite. 2005 simple paysage agraire était tout aussi plausible. Les enjeux soulevés par cette
  • . Un gisement gallo-romain est mentionné dans la parcelle YD. 1205. Il peut correspondre à un édifice, qui serait localisé en bordure de la voie n° 2 dans la partie nord de ce terrain (CAG 22). En 2002, la construction d'une chambre funéraire a permis la découverte de 2 fours de
  • espacement de 15 m, sont disposées en lignes, 8 Corseul (22) - L'Hôtellerie- Parcelle ZL 111 elles-mêmes distantes de 15 m et en damier (photo 1). Ce mode opératoire aboutit à un maillage relativement serré, qui trouvait sa justification dans la nature des vestiges susceptibles
RAP02099.pdf (TRÉLIVAN-BOBITAL(22). la Mare et la Douettée. dfs de diagnostic)
  • TRÉLIVAN-BOBITAL(22). la Mare et la Douettée. dfs de diagnostic
  • 22
  • Prévention) Terrassements Entreprise Marcel Voisin, Aucaleuc (22) 3 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée V Tr 91 -F 96 Tr 91 - F 96 T ) 1 i Tr 91 - F 96 l l l l glaçure verte T Tr 70 - F 67 Figure 7 : Exemple de céramiques découvertes lors du diagnostic
  • . 464 Trélivan - Bobital - La Douettée Mars 2005 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site S i t e n 0 : 22 364 5AH Département : Côtes d'Armor Commune : Trélivan, Bobital Année : 2005 Lieu-dit : La Mare, La Douettée Section (s) et parcelle(s) : Bobital : A 931 et 936 Trélivan C 1754
  • , Daire 1988 : LANGOUET (L.), DAIRE (M.-Y.). - La civitas gallo-romaine des Coriosolites, le milieu rural, Rennes, Institut culturel de Bretagne (coll. Patrimoine archéologique de Bretagne), 1989. 17 Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Tranchée Faits 1 6 8 21 22
  • usine de charcuterie par la société Kerméné. D'une superficie proche de 13 hectares, l'opération, conduite par l'INRAP, a mobilisé deux archéologues sur le terrain pendant 13 jours, du 10 au 22 mars 2005. Cette intervention était motivée par la connaissance de structures fossoyées
  • points de la localité de Trélivan (CAG 22). 1 Les parcelles 1896,1897,1904,1757, 1576, 697, 1563, 1562 et 1565 sont sur la commune de Trélivan. Les parcelles 931 et 936 sont situées sur Bobital. 472 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 3-LE MOBILIER Le matériel
  • Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne Mai 2005 20W Trélivan - Bobital - La Mare et la DouettéeMai2005 SOMMAIRE Fiche signalétique Générique de Vopération 1-LE CADRE DE L'OPERATLON 1-1 Le cadre géographique et géologique 1-2 L'environnement archéologique 1-3
  • Méthodologie mise en œuvre 2-LES RESULTATS 2-1 Les vestiges de la parcelle 1896 : le système fossoyé identifié en prospection aérienne 2-2 Les vestiges des parcelles 1897, 697, 1563, 1575 3- LE MOBLLLER CONCLUSLON BLBLLOGRAPHLE Mars 2005 Trélivan - Bobital - La Douettée GENERIQUE DE
  • , 697, 1757, 1896, 1562, 1563, 1565, 1576, 1897, 1904 Propriétaire du terrain : Communauté de communes de Dinan Identité de l'opération Arrêté de prescription : n° 2005-010 Date de validité : 25 janvier 2005 Titulaire : Romuald FERRETTE Organisme de rattachement : INRAP Motif de
  • l'intervention : construction d'une unité de charcuterie Aménageur : société KERMENE Surface prescrite : 128 110 m Date d'intervention sur le terrain : du 10 mars au 23 mars 2005 Résultats Côte d'apparition des vestiges : 0,30 à 0,70 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque médiévale
  • un système parcellaire antérieur au XIX eme siècle. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Guingamp. Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 Figure 2 : superposition des traces d'enclos repérées en prospection aérienne sur le fond cadastral napoléonien
  • , (section C dite de Quamur). 7 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 CONCLUSION Identifiés à partir de clichés aériens, les enclos de la parcelle 1896 semblent en fait s'intégrer pour la plupart dans un système parcellaire, qui se prolonge dans les terrains voisins
  • parcellaire connaîtra des aménagements successifs, pour aboutir finalement au paysage actuel. BIBLIOGRAPHIE CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (C.), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor(22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Langoûet
  • récapitulatif du mobilier découvert lors du diagnostic. 468 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée / origine probable : Bassin sarthois Fragment de bracelet en schiste. Figure 6 : Mobilier lithique découvert lors du diagnostic. Mai 2005 Trélivan - Bobital - La Mare et la
  • Douettée Mai 2005 2-2 Les vestiges des parcelles 1897, 697,1563,1575 A l'instar de la parcelle précédente, les vestiges découverts se résument pour l'essentiel à des fossés, auxquels s'ajoute un chemin creux (fig. 3, tranchée 79, F. 89) et quelques taches, qui peuvent correspondre à
  • 1896 et 697). D'autres fossés aujourd'hui disparus ont été retrouvés dans ces tranchées, à l'image de F. 29 à F. 31 (fig. 5, tranchée 22). Un autre exemple nous est fourni par F. 55 de la tranchée 57, dont le prolongement n'a toutefois pas été rencontré dans les ouvertures 60 et 62
  • céramique à glaçure verdâtre. Enfin, d'après la similitude des orientations, les fossés retrouvés dans la parcelle 1896, hormis F. 6, appartiennent selon toute vraisemblance à ce système parcellaire. 11 Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 C'est au cours de survols
  • aériens que L. Andlauer et L. Langouët détectèrent sur cette commune, dans la parcelle 1896, au lieu-dit « L a Sansonnière-Bourillet» (CAG 22) un ensemble de vestiges correspondant à des fossés. Ceux-ci adoptaient un tracé sensiblement différent du parcellaire dix-neuvième, suggérant
  • réalisée sur un support papier. 2 Celle-ci prévoyait une ouverture de 7 % à l'emplacement des indices de site et un maillage plus lâche dans les parcelles environnantes. Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 1-LE CADRE DE L'OPERATION Situées dans les Côtes d'Armor
  • multiples survols aériens, à l'instar de la portion d'enclos repérée immédiatement au nord des terres diagnostiquées, au-dit « La Douettée » (CAG 22, site n° 14AH). Des prospections pédestres menées par G. Faguet ont aussi permis d'identifier des concentrations de scories en divers
  • (en rouge) (source : carte de promenade IGN Rennes - Granville 16). Trélivan - Bobital - La Mare et la Douettée Mai 2005 Au terme de l'intervention, la totalité des ouvertures a été rebouchée selon les modalités exprimées dans la convention. La phase de post-fouille a mobilisé
RAP02110.pdf (CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic)
  • CORSEUL (22). "16 rue de l'Hôtellerie". dfs de diagnostic
  • 22
  • , Roz-sur-Couësnon (35) 3 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 CORSEUL, 16 RUE DE L'HOTELLERIE Le dépôt d'un permis de construire individuel sur la parcelle AB 294, au 16 rue de L'Hôtellerie à Corseul (22), a généré une prescription de diagnostic de la part du
  • 2005 BIBLIOGRAPHIE CAG 22 : BIZIEN-JAGLIN (G), GALLIOU (P.), KEREBEL (H.). - Côtes d'Armor (22), Carte Archéologique de la Gaule, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 1990. Chevet et al. 2002: CHEVET (P.), FERRETTE (R.), PITHON (M.) - CorseulL'Ecole (Côtes d'Armor
  • L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Annexe 2 : Listing en X-Y-Z des repères topographiques utilisés lors de l'intervention •s "* 35 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Point 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34
  • -5JWL2DD5 COURRIER AkrsiVi CORSEUL 16 RUE DEL 'HOTELLERIE (CÔTES D'ARMOR) Arrêté de prescription n° 2005-020 DFS de diagnostic archéologique Données présentées par Romuald FERRETTE INRAP- Direction interrégionale Grand-Ouest Service Régional de l'Archéologie de Bretagne
  • Juin 2005 2AA0 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Mai 2005 SOMMAIRE Fiche signalétique 2 Générique de l'opération 3 1-LE CADRE DE L'OPERATION 4 1-1 Le cadre topographique et géographique 1-2 Le contexte archéologique 1- 3 Les principes méthodologiques 2
  • POUR UNE SYNTHESE SUR LES VESTIGES DECOUVERTS DANS LA PARCELLE AB 294 23 CONCLUSION 27 BIBLIOGRAPHIE 28 Annexe 1 : Inventaire du mobilier découvert lors de l'intervention Annexe 2 : Listing en X-Y-Z des repères topographiques 29 35 1 Mai 2005 Corseul -16 rue de
  • L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 FICHE SIGNALETIQUE Identité du site : Siten°: -2-2, oL,fr \u 0 Département : Côtes d'Armor Commune : Corseul Lieu-dit : 16, rue de L'Hôtellerie Année : 2005 Section (s) et parcelle(s) : AB 294 Propriétaire du terrain : GARNIER Alexandre, BARILLE
  • Vanessa Identité de l'opération : Arrêté de prescription : n° 2005-010 Date de validité : 25 janvier 2005 Titulaire : Romuald FERRETTE Organisme de rattachement : INRAP Motif de l'intervention : dépôt d'un permis de lotir individuel Aménageur : GARNIER Alexandre, BARILLE Vanessa
  • Surface prescrite : 714 m2 Date d'intervention sur le terrain : du 11 avril au 15 avril 2005 Résultats : Côte d'apparition des vestiges : 0,10 à 0,50 m sous la surface actuelle. Chronologie : époque gallo-romaine Nature des vestiges immobiliers : murs, sols, fosses, puits Nature des
  • siècle. Lieu de dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles de Corseul. 2 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Mai 2005 GENERIQUE DE L'OPERATION Intervenants scientifiques INRAP : Romuald FERRETTE (Assistant d'étude, responsable de l'opération) Anne-Françoise CHEREL
  • : Localisation de la parcelle AB 294 par rapport à la trame antique (d'après Kerébel 2001, Chevet et al. 2002) 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Signalons enfin que cette rue borde sur son côté sud l'édifice public découvert en 2002 sur le site de L'Ecole (Chevet et al
  • . 2002). périphérie du tissu densément urbanisée. Ce diagnostic était donc l'occasion de confirmer ou non cette hypothèse. La parcelle AB 294 s'insère au cœur de l'îlot dit de « La rue de l'Hôtellerie » (fig. 2) (CAG 22). Outre la rue numéro 1, cette insula serait délimitée par les
  • cellule topographique de CessonSévigné. Une fois toutes nos observations Cette parcelle était restée vierge de toute construction car elle aurait du servir d'accès à un lotissement situé dans le Clos Julio actuel. 7 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 effectuées
  • ont également reçu un seul numéro. Au total, ce sont 32 us qui ont ainsi été décrites. Le mobilier, qui se résume pour l'essentiel à de la céramique, est conditionné selon les normes utilisées au dépôt de fouille de Corseul, qui l'accueille. 8 2005 Corseul -16 rue de
  • Drag. 27 du pôle de La Graufesenque, pied d'assiette à revêtement non grésé du Centre de la Gaule (Drag. 17 ou Drag. 15/17?). 9 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 Le parement du puits 105 est formé d'un matériau similaire et offre un diamètre interne de 60
  • . 100). 11 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Photo 4 : Vue de détail de la maçonnerie M. 102 recoupant M. 104 (cliché : R. Ferrette). 13 Corseul —16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2-2 Les
  • . 2005 A cette première phase aux témoins assez légers, succède une construction en dur, dont la nature exacte est d'appréhension délicate. D'après les observations, ce bâtiment regroupe exclusivement des maçonneries en micaschiste sans liant visible. Il semble limité au nord par le
  • a été démonté et dont les produits de cette destruction ont été abandonnés. Son emplacement pourrait alors délimiter une pièce ou une installation particulière. 14 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 Photo 5 : Vue générale des vestiges de l'état 2 de la
  • d'un troisième état. 2005 de l'existence d'un bâtiment précédé d'une galerie communiquant avec une cour au sud. Les indices archéologiques sont très ténus. Un niveau hétérogène, l'us. 303 rappelant l'us. 209 de la tranchée 2 est conservée directement sous la terre arable (us. 300
  • révélée de vestiges au delà de M. 217 et les maçonneries M. 101 et M. 102, identifiées dans la première, laissaient présager 16 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 2005 2005 Corseul -16 rue de L'Hôtellerie. Parcelle AB 294 3-LE MOBILIER Les 3 sondages réalisés ont
RAP02127.pdf (PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. métallurgie du fer, grange seigneuriale et cimetière familial)
  • PAULE (22). les enclos de Saint-Éloy. métallurgie du fer, grange seigneuriale et cimetière familial
  • 22
RAP02132.pdf (SAINT-IGEAUX (22). le site de Kerboar. nouvelles découvertes. rapport de sondage dans le cadre de la prospection)
  • SAINT-IGEAUX (22). le site de Kerboar. nouvelles découvertes. rapport de sondage dans le cadre de la prospection
  • 22
  • Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Côtes-d'Armor). drac-sra Nouvelles découvertes. "5 DEC 2005 COURRIER ARRIVEE Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, U M R 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique
  • . Rapport de sondage Novembre 2005 Le site de Kerboar à Saint-Igeaux (Cêtes-cFArmor). Nouvelles découvertes. Yves Menez, Service régional de l'archéologie de Bretagne, UMR 6566, Muriel Fily, doctorante, UMR 6566, Mathilde Dupré, Inrap : infographie, conception graphique. Rapport de
  • sondage Novembre 2005 Y. Menez, M. Fily, M. Dupré 2 REMERCIEMENTS 1 - HISTORIQUE DES RECHERCHES Yves Menez Un remerciement tout particulier doit être adressé à Mme Claudine Bernard qui, avec ses petites filles Eva et Erell, est à l'origine de ces nouvelles découvertes et
  • comblée d'une strate charbonneuse recelant une cinquantaine de fragments de céramiques de l'âge du Bronze. Un mois après cette seconde intervention, Mme Bernard a découvert, le 22 décembre 2002, l'emplacement d'un nouveau dépôt à une dizaine de mètres au sud du dépôt de haches. Tous
  • opération était donc considérée comme achevée lorsque Mme Bernard m'a informé, le 18 mai 2005, de la découverte par elle-même et ses petites filles, Eva, 10 ans et Erell, 5 ans, de 5 objets en or dans la même parcelle où son frère, M. Bernard Querré, avait semé du maïs. En conséquence
  • , j'ai effectué une demande d'autorisation de sondage qui a été autorisée le 20 mai 2005 par Mme la Préfète de la Région Bretagne, et signée par délégation par M. Stéphane Deschamps, Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 3 À ,'. •>« à™» * ( " f
  • les 23 et 24 mai 2005. de poteaux long de 50 à 60 cm, larges de 30 cm et qui entaillaient le substrat sur une profondeur de 10 à 15 cm (n° 1 , 2 et 3, Fig. 5), une fosse d'un diamètre de 90 cm et profonde de 20 cm (n° 4) ainsi qu'une dépression allongée, peut-être un fossé
  • , profonde de 20 cm (n° 5). La mise au jour de ces structures dans ce secteur soigneusement décapé en 2003 n'est pas une surprise, dans la mesure où les remblais des excavations anciennes, très secs, se différenciaient alors fort peu du substrat. 2 - L'OPÉRATION EFFECTUÉE EN 2005 Yves
  • dans la fouille effectuée en 2003. Les résultats de la petite fouille effectuée en 2005 sont donc très limités. L'humidité assez forte du substrat, qui facilitait la lecture des couleurs, a permis de découvrir trois nouveaux trous A l'exception d'un élément en bronze de forme
  • 2005 dirigées par Y. Menez 0 5 25 m Fig. 3 : Localisation des emprises des fouilles successives réalisées sur le site de Kerboar. 3 - ETUDE DES OBJETS EN OR Muriel Fily Cinq objets en or ont été découverts après les labours par Claudine Bernard. Il s'agit de cinq éléments de
  • ruban moulé [...] décoré de stries horizontales guillochées » (C. Eluère, 1982, Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 5 limite du Iterate du décapage manuel effectué le 23 mai 2005 ï «a structures identifiées et ayant été fouillées en 2003
  • Q Fig. 5 fouilléi localisation des objets en or découverts par Mme Bernard en 2005 Fig. 4 : Plan général de l'opération effectuée en 2005. p. 92). Ce type de parure est également connu dans le dépôt d'Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais dans lequel trois bracelets de ce
  • Fig. 6 : Vue de la fouille de 2005. fossé d'enclos gallo-romain fragmentç-d'épées ' i , i \ i four gallo-romain fosse n° 3 (S) dépôt de 5 haches^ Rosnoën © dépôt d'objets en bronze # objet en or qu'un décapage d'une ampleur supérieure aux 1100m2 jusqu'ici étudiés
  • , propriétaire de la parcelle, ont fait don des objets qui leur appartenaient au Musée de Bretagne à Rennes, dans le cadre d'une convention dont l'Etat est également signataire, pour le mobilier issu des fouilles préventives. Les objets découverts en 2005 vont rapidement rejoindre l'ensemble
  • dépôts mis au jour de 2002 à 2005. p ^ ^ R e n n e s | e 2 3 novembre 2005 ' Le site de Kerboar à Saint-Igeaux. Nouvelles découvertes (Côtes d'Armor). 7 Fig. 8 : Objets en or et en bronze découverts en 2005 (cliché : JeanYves Lefeuvre, UMR 6566). BIBLIOGRAPHIE ELUERE C., 1982
  • ", rapport d'opération programmée, 67 p. Fig. 9 : Bracelet en or découvert en 2005 (cliché : Jean-Yves Lefeuvre, UMR 6566). Fig. 10 : Vue aérienne des enclos de Kerboar et du sondage effectué en 2005 sur le site (cliché : M. Gautier).
RAP02168.pdf (LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport de fp1 2005.)
  • LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport de fp1 2005.
  • 22
  • ,*•*,' WT* .
  • ° 22 263 001 AH Rapport de fouilles archéologiques programmées Quatrième année, Eté 2005. Autorisation n° 2002 - 045 Par Jean-Charles ARRAMOND, Christophe REQUI Avec la collaboration de Françoise LABAUNE, Michel MARTINAUD, Thomas ARNOUX, Vincent GENEVIEVE, Annaïg LE MARTRET et
  • LE QUIOU, N A j i o N A t (Còtes d'Armor) l T'È N Site n° 22 263 001 E i i i " '' ' ' * + + , INRAP ^Antenne Grand Site de la villa gallo-romaine de la gare Ouest WPS 67737- 35577 'CESSON SEV1GNE Cédex| te/: » 2 25. J6. Oft 40 -te" •m» • •asert
  • * ->"• — - - • •. vv-i. - I^UMflPl^U "T DRAC 6 rue du C h a p i t r e |S5044 R E N N E S Cedex Service Régional d e l'Archéologie Î , r^M Fouilles archéologiques programmées si Rapport de Quatrième Année, été 2005. Par - >^ Jean-Charles ARRAMOND, Christophe RI Avec la collaboration de
  • . FICHE SIGNALETIQUE LOCALISATION DE L'OPERATION Site n° :22 263 001 AH Département : Côtes d'Armor - 22 Commune : Le Quiou Lieu dit ou adresse : La Gare Année cadastre : 1983 Section(s) et parcelle(s) : A201, A206, A207, A208, A209, A210, A211 Coordonnées Lambert : Zone : Altitude
  • l'opération : Programme de recherche P.20 Crédit Année 2004 : 53 800 euros Surface fouillée ou reconnue : Année 2000 : 300 m2 - Année 2001 : 1000 m2 Années 2002-03 : 1200 m2 - Année 2004 : 1500 m2 Année 2005:2700 m2 20 000 m2 Surface des bâtiments de la Villa 100 000 m2 (dans la ou les
  • Volume 2005 Jean-Charles Arramond, Christophe Requi Thomas Arnoux, Vincent Geneviève, Stéphane Jean, Françoise Labaune, Annaïg le Martret, Michel Martinaud Rapport de fouilles archéologiques programmées Année 2005/ 1 168 p. 50 140 40 3 GENERIQUE DE L'OPERATION INTERVENANTS
  • , DAO, INRAP GO) (Spécialiste, INRAP GO) (Doctorante, Inventaire des monnaies de 2005) (Recherches Géophysiques, Professeur Université de Bordeaux 1) (Responsable d'opération, INRAP GSO et UMR 5608) INTERVENANTS ADMINISTRATIFS (par ordre alphabétique) Propriétaire de la parcelle
  • . 10). TABLE DES MATIÈRES IERE PARTIE : L A Z O N E 2 - FOUILLE DES THERMES 2001-2005 15 DESCRIPTION DE L'OPÉRATION 15 Nature et importance scientifique du site 15 Programme de recherche pour les années 2002-2005 17 Historique des campagnes de fouilles 2002 -2005 17
  • Structure du rapport 19 L'ENREGISTREMENT DES DONNÉES DE TERRAIN 19 DESCRIPTIONS ET PREMIÈRES INTERPRÉTATIONS DES VESTIGES 20 La phase 2G : une occupation protohistorique 20 Le mobilier 22 La phase 2F : première occupation antique de la zone 22 Premières pistes de réflexions 25 La
  • 2 et 22 L'unité d'habitat 8 et 7 79 Les espaces de services 80 La chaufferie des thermes 80 Les espaces extérieurs aux thermes 82 quatrième et cinquième état des thermes : Phase 2C3 et 2C2 86 Les espaces d'accueil 86 Les unités d'habitat 27 et 28 86 La disparition du système de
  • , **ópTípetitjarfflf ,.•%' ° « Haut BñSi, tfsdÁ/Í! Mol,!Wssqníi t Sigpnnièrel roíx Bigot St" Pimp. •le Bas Breil' le Plessi* i y le Fougeray- r les Mates Villa (22 263 de la 00 1 AH Gare -Le la Lande OrcieV \ Quiou-j í» ^j»%sárdiére Í" 1 ^ ^ Bâtiment Qm' ] Wfa Sétande (22
  • (22 352 de la 00 1 AH Perchais -Tréfumel) . ervé la VileH la Rite ès Comte 1 WS/' le 8 as TréveleuciV F i g u r e 1 : Localisation du site sur carte I G N au 1/25000=. Photo aérienne 1989 (L.Langoiiet) JERE P A R T I E : L A Z O N E 2 - F O U I L L E T H E R M E S DES
  • 2001-2005 DESCRIPTION DE L'OPÉRATION N A T U R E ET IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE La villa gallo-romaine de la Gare, près du bourg du Quiou au sud de Dinan dans les côtes d'Armor, est connue depuis le XIXe siècle (Figure 1). Un cliché, réalisé le 24 juin 1989 par Loïc LANGOUET
  • structures secondaires, éléments d'architecture ou de la vie quotidienne à proximité. P R O G R A M M E DE RECHERCHE POUR LES ANNÉES 2002-2005 Le potentiel archéologique de la villa du Quiou et de son environnement a été mis en évidence par les sondages menés en 2000 sur les bâtiments
  • circulation, cour ou autre. La dernière intervention de 2004 devait être consacrée à l'étude de la relation du bâtiment thermal avec le reste de la villa, que ce soit au niveau de l'aile nord ou des cours intérieures. Cette objectif a été étalé sur une partie de la campagne de 2005 étant
  • DES CAMPAGNES DE FOUILLES 2 0 0 2 -2005 La première année de triannuelle, en 2002, avait été consacrée à la fouille d'unepartie de l'aile thermale de la villa' située dans l'excroissance de l'angle nord-est de la parcelle cadastrale 211 pour des raisons de non acquisition des
  • photo-interprétation Figure 3 : Localisation des fouilles sur le plan cadastral. Campagne 2002-2005 Zone 2 - Thermes Campagne 2005 Zone 3 et 4 En grisé: cadastre section A,Feuille 2, révisée pour 1933, édition à jour 1983 Levé rattaché au nivellement général de la France
  • quelques contextes mobiliers fiables (5 en tout) pour les datations qui nous ont permis de privilégier certaines des hypothèses avancées les années précédentes pour l'évolution des bâtiments dans le temps. La campagne 2005 a permis de compléter la documentation, les coupes
  • octobre 2005 après la campagne de fouille. Une visite de chantier a été préalablement organisée avec l'entrepreneur chargé des travaux de consolidation afin de déterminer les murs à traiter en priorité. Cliché 3 : Atelier de confection des contrepoids pour le bâchage du site (Quiou