Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

13 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00698.pdf (PLOMEUR (29). beg an dorchenn. pointe de la Torche. rapport de fouille préventive)
  • PLOMEUR (29). beg an dorchenn. pointe de la Torche. rapport de fouille préventive
  • 29
  • 0 Programrae P 24. Olivier KAYSER \ PLOMEUR (Finistère) BEG-AN-DORCHENN. Campagne 1986. Sauvetage programmé n° 1271. Site n° 29 171 002. BEG-AN-VORCHENN CAMPAGNE VE S AU [/ETAGE PROGRAMME 19S6 Site. n° 29.171.002 Autorisation n° 1271 * * * ApAê* accord du nouveau
  • d'habitat et le décapage de la totalité du fioyer 2. Olivier KAYSER. Novembre 1986. s i 1 F uniM& Pointe de V enmara1 h 3-4 i1 iffÍA ty* 1iñ + ooy\N Ir «e v/ ,'UM,' : h * . - -F--. V? ÄJI /+ + + i taut Poulbridl , ) Sau« Youfalivtnj Marais de Lescors J '^f
  • Cl 1lot 9* *c|* 10« JJ I Cil U t i l O SCI« 104 Ml eiiM.it Cl lot.u MIS KM. ITI xcvw feoji «cm l o i m Kvm 1
RAP00704.pdf (PLOUHINEC (29). pors poullan. allée couverte. rapport de fouille programmée)
  • PLOUHINEC (29). pors poullan. allée couverte. rapport de fouille programmée
  • 29
  • Jp RAPPORT PLQUHINEC ALLEE COUVERTE Autorisation Numéro FOUILLE (FINISTERE) DE n° : 972 - Programme de site Responsable DE : 29/4/33/197/007 PORS-POUL'HAN : P 28 ( 1986). AP : Michel LE COFFIC Archéologue Départemental du Finistère. JUILLET 1986 RAPPORT DE
  • PLOUHINEC ALLEE COUVERTE Autorisation Numéro (FINISTERE) DE n° : 972 - Programme de site Responsable FOUILLE : 29/4/33/197/007 PORS-POUL'HAN : P 28 ( 1986). AP : Michel LE GOFFIC Archéologue Départemental du Finistère. - JUILLET 1986 /SOMMAIRE/ PP. HISTORIQUE 7. I
  • foncé et blanc. 4 6 > Pointes 7 silex. 5 > Pointe de flèches de flèche tranchantes, tranchante trapézoïdales, en silex à base en fracturée. 20 my PLOUHINEC pors-poul'han n° de s i t e : 29 197 007 P mise au net: M. LE GOFFIC juillet 1986 PLAN DU D A L L A G E ET DU C
  • A I R N 21 10 I PLOUHINEC n° de site: 29 197 007 mise au net: M. LE GOFFIC juillet 1986 PLAN DU M O N U M E N T AVANT RELEVAGE DES P I L I E R S ET CARROYAGE
  • d'autorisation de l'Archéologie de la parcelle, à assurer de fouilles et accordée M. J. des moyens logistiques archéologiques pour l'année PEUZIAT, fut 1986. imadressée - 5- / - LOCALISATION Le monument en bordure est situé de la route de la Les références Année
  • le propriétaire, 1986 avant les deux à ces derniers en fournissant des déblais le site en juin contribué l'autorisation 42 avec le déplacement pour en donnant Kersiny, débroussailler de Bénodet en prêtant en négociant de la parcelle mais aussi en prenant
  • a été choisi à dégager d'une couchés ensuite 1986. à 8 et 13 tonnes, à les déplacer de la tranchée du tertre, parente évalué téléphoniques Un carroyage tures a été employée poids accumulées L'emplacement du 07 au 26 Juillet journée effondrées (cf. ser sur
  • stéatite, de ce de quartzite, 780 tessons Temps Modernes), humains, de 1986 est des fragments type. 7 talon de poterie une perle très de en pâte d'argile de de cuite. La céramique en 19 fragments Néolithique de fonds, Trois types est composée 540 fragments de
RAP00701.pdf (PLOUHINEC (29). Kersigneau - Saint-Jean. rapport de sondage)
  • PLOUHINEC (29). Kersigneau - Saint-Jean. rapport de sondage
  • 29
  • ) Kersigneau-Saint-Jean : 29 4 33 197 AUTORISATION : N° 8 6 - 6 RESPONSABLE : MICHEL NUMÉRO DE SITE 03 H AH LE GOFFIC ARCHEOLOGUE DEPARTEMENTAL AVRIL 1986 i LE SITE DE KERSIGNEAU-SAINT-JEAN I - CIRCONSTANCES ET MOTIFS Voir en annexe 1 > Rapport II - LOCALISA d'un
  • du Goyen se trouve à angle droit, jusqu'à situés sur et ouest gauche 1986 vis-à-vis, l'un du Goyen, de la commune face à l'anse était défendue petit fleuve de PLOUHINEC, de Suguensou. de Suguensou, Cette par deux commune à partie camps d'ESQUIBIEN
  • géologique 1981). D'INTERVENTION L'équipe 95, Ay = 2 359,550 By = 2 359, 800 parfois : PONT-CROIX - EQUIPE les suivantes : de 5 à 45 m. Le substratum III du 3 Mars la rive -PONT-CROIX, Les références 1/50 000 1986 presse. nord navigable à d'intervention la limite
  • poursuites. peu que de portent moto-cross C O M P T E - R E N D U D ' I N T E R V E N T I O N SUR LE S I T E DE K E R S I G N E A U S u i t e à ¡ ' a r p e n t a g e e f f e c t u é le 28 F é v r i e r 1986 p a r M o n s i e u r C . - T . LE R O U X , D i r e c t e u r de la C i r
  • , d ' a u t r e s p r é s e n t e n t des d e s q u a m a t i o n s et d é l i t a g e s o c c a s i o n n é s p a r le g e l d e l ' h i v e r 1 985-1986. Par a i l l e u r s u n e f o u i l l e c l a n d e s t i n e r é c e n t e a été r é a lisée { e t c o n s t a t é e p a r la
  • // if / / / 'I ' N / // ' V P N /; '/, f ' ••f V ' ' - i / I ' > J / , I / 7° / / ' / / / r f / \ n>\ C/i t ) n n> ! o f—f- O ru r- • c O \ > -V Kl z > m O O o o \ y PLOUHINEC Kersigneau-S' Jean n° de site : 29 4 33 197 03 H relevé: M. LE GOFFIC F.QUE RAT D. BARDON avril
  • 1986 140 . 115 H 0 sommet de structure base de structure èquidisfance des courbes de niveau: 25cm
RAP00038.pdf (PLUGUFFAN (29). le bourg, l'église. rapport de sauvetage urgent)
  • PLUGUFFAN (29). le bourg, l'église. rapport de sauvetage urgent
  • 29
  • DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE PLUGUEEAN Rapport de fouilles Octobre - Eglise de s a u v e t a g e - Novembre 1986 Yves MENEZ, Conservateur des Eouilles. urgent A/ CIRCONSTANCES DE LA EOUILLE ET MOYENS MIS EN OEUVRE Au mois d'octobre 1986, M . ALLO
  • sondages, d'ampleurs limitées mais susceptibles d'apporter rapidement des informations conséquentes sur l'histoire de l'église paroissiale. Ces travaux ont été réalisés durant les mois d'octobre et de novembre 1986, à raison d'un jour par semaine, grâce à l'aide de l'équipe du Centre
  • l'inhumation. Tout au plus peut-on suggérer que, comme pour les sépultures PLUGUFFAN - Eglise Fig. 28 : Sondage n° 4 : niveau supérieur ; tombe n° 6 , en cercueil, Fig. 29 : Sondage n 4 : vue générale du niveau supérieur du décapage. PLUGUFFAN F i g . 31 : S o n d a g e n°3 ; t o
RAP00720.pdf (SAINT-SAUVEUR (29). Ruguellou. rapport de sauvetage programmé)
  • SAINT-SAUVEUR (29). Ruguellou. rapport de sauvetage programmé
  • 29
  • LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE - PREHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS EQUIPE DE RECHERCHE N° 27 DU C.N.R.S. Jacques BRIARD et Michel LE GOFFIC RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR L A FOUILLE DU TUMULUS DU RUGUELLOU SAINT-SAUVEUR, Juin - Juillet FINISTERE 1986
  • . Jacques BRIARD et Michel LE GOFFIC RAPPORT SCIENTIFIQUE SUR LA FOUILLE DU TUMULUS DU RUGUELLOU SAINT-SAUVEUR, FINISTERE Juin - Juillet 1986 Fouille de sauvetage programmé n° 1273 (autorisation 14/3/86) Laboratoire d'Anthropologie Université de Rennes I Campus de Beaulieu 350*2
  • E NORD 18 4. S O N D A G E O U E S T E T C O N C L U S I O N 18 L A TOMBE C E N T R A L E 20 1. SITUATION G E N E R A L E 20 2. NIVEAU S U P E R I E U R 20 3. L E FOND D E TOMBE E T SON VASE 23 A N A L Y S E S E T CONCLUSIONS 29 1. DATATION R A D I O C A R B O N E
  • 29 2. A N A L Y S E S P A L Y N O L O G I Q U E S 31 3. A N A L Y S E S S E D I M E N T O L O G I Q U E S 32 4. A N A L Y S E S C E R A M O L O G I Q U E S 32 CONCLUSION G E N E R A L E 33 ORGANIGRAMME D i r e c t i o n g é n é r a l e du chantier : BRIARD Jacques
  • Cruguellou qui veut dire en breton les buttes autrefois tout un groupe de tumulus à cet é t é répertoriés par M . Le Goffic ou les tumulus. endroit. Les deux subsistant : celui de la parcelle 379 fouillé en 1986 et celui s i t u é plus au sud entre les parcelles 740 et 743 ( f i
  • - c i , par suite des avait é t é largement r a b o t é e labours p r é c é d a n t à son sommet. I l est évident la mise en p â t u r e , que progressivement son arasement se poursuivra à longue é c h é a n c e . Le arasement monument a é t é fouillé en 1986 en fouille
  • juin 1986 au 17 j u i l l e t 1986, sans compter quelques opérations préliminaires. Les p r o p r i é t a i r e s , M . et Mme Raymond Barrou nous ont laissé toutes f a c i l i t é s pour la conduite des travaux. La m u n i c i p a l i t é de SaintSauveur a permis notre h é b e
  • t i c u l i è r e s i n é d i t e s . Au cours des travaux, les traces de plusieurs fouilles anciennes menées "en entonnoir" ont é t é reconnues. Elles sont p r é c i s é e s sur le plan g é n é r a l ( f i g . k, A) de m ê m e que les zones fouillées en 1986 ( f i g . 4, B
  • apparaissait comme un Fig. * - Tumulus du Ruguellou - Plan général de fouilles. A : fouilles anciennes ; B : fouilles 1986. tumulus déjà i m p o r t a n t dans la s é r i e des Monts d ' A r r é e , où la plupart des n'atteignent qu'une de hauteur, vingtaine de m è t r e s de d i
  • préparés et seuls t r o i s d'entre eux ont livré d'assez nombreux pollens et spores pour q u ' i l s o i t possible d'en étudier le spectre. I l s'agit des prélèvements suivants : Pal2, Pal 5 et Paie. Ruguellou Saint-Sauveur (29) - Tranchée Est, coupe Sud * L o c a l i s a t i o n
  • des prélèvement* e-f-fectués en vue d'analyses p o i l iniques F i g. 2 s Ru.gu.enou Saint-Sauveur (29) - T r a n c h é e N o r d , c o u p e Est * L o c a l i s a t i o n d e s p r é l è v e m e n t s e-f-fectués en vue d ' a n a l y s e s F i g. 3 poil inique; 3.4
RAP00091.pdf (PLOUHINEC (29). Kersigneau Saint-Jean. rapport de sauvetage urgent.)
  • PLOUHINEC (29). Kersigneau Saint-Jean. rapport de sauvetage urgent.
  • 29
  • l e de sauvetage de sur l e site en Septembre 1986 de Kersigneau SaintJ"eani PLOUHIMEC (Unister s 29 k 3 3 197 03 H a u t o r i s a t i o n 86-6b AH I l nous a été demandé d'assurer une f o u i l l e de sauvetage sur l e s i t e protohistorique e t h i s t o r i q u e
  • remembrement q u i était sur l e point de se f a i r e , comme à cause du manque d'intérêt du collègue alors Directeur des A n t i q u i tés historiques,envers les mesures de p r o t e c t i o n . Les dégâts avaient été effectués au "bullddizer du 21 au 29 Janvier 1986. Une première i n t
  • e r v e n t i o n de sauvetage a v a i t été diligentée au début a v r i l 1986 par les soins de M, Michel Le Goffic, Archéologue départemental du Finistère, q u i permit d'assurer un débrous s a l l i a g e d'une p a r t i e du s i t e d i t l e "camp gaulois *, 1 et d'en f a i
  • r e un levé topo graphique. Notre campagne de f o u i l l e s se déroula durani l a première moitié de septembre 1986, E l l e a v a i t pour but de démontrer q u ' i l y a v a i t bien là un s i t e archéologique intéressant, ce qui semble avoir été conteste par l e s s p o r t
  • à peu près au milieu de ce qui reste du "camp gaulois*, mais en l u i attribuant les cotes X = 100 et T = 100, de Manière à éviter par l a suite des coordonnées négatives. Le quadrillage a été orienté sur l e Nord magnétique de 1986, comme l ' a v a i t été l e relevé
  • u a i r e du Goayen, En se décal a n t quelque peu, i l a été remplacé par un établissement r u r a l gallo-romain, et plus t a r d , une fréquentation médiévale a laissé quelques traces dont l'ampleur reste à établir, . Rennes, l e 30 Septembre 1986, P.-R. Giot, Directeur de
RAP01498.pdf (PLOUGOULM (29). camping de la Palue. habitat de l'âge du fer. rapport de sondage)
  • PLOUGOULM (29). camping de la Palue. habitat de l'âge du fer. rapport de sondage
  • 29
  • INTERVENTION PLOUGOULM Camping de, ta Patue A ta suite de ta, création d'un camping municipal, par ta pat-iM de. Plougoutm [29), ta Direction historiques contrôle. du Antiqu ités historiques khniclet Pic- de B Atteigne., a été amené à effectue r une série. de sondages de
  • site, et mesures de protection qui archéologique, s'imposent. : Département : Finistère. Commune : PLOUGOULM Lieu-dit : Losquédic, Camping de ta Patue Cadastre : À0 5, 6, 7 ; 115, 116 Site n° : 29 192 002 AH Coordonnées LAMBERT I AX : 129.900 AV t 112?. SOI) BK
  • -"•Mteuftmisi Msnlmr Kaivian Rusunàn Kaidamia. < s' t r 12 8. 0 0 0 29192 AH.PLOUGOULM 1986 CAMPING DE LA PALUE SITE DE LOSQUEDIC (AGE DU FER) PLAN DAMENAGEMENT ET DE PROTECTION DU SITE Légende : — i t i t i l s ï : M CAMFSNC VOIE C H ARRETIERE 117 117.908 RECTIFICATION • t T
RAP00045.pdf (LOCRONAN (29). montagne du prieuré, camp des salles. rapport de fp 1)
  • LOCRONAN (29). montagne du prieuré, camp des salles. rapport de fp 1
  • 29
  • SONDAGE AU " D E S C A M P S A L L E S L O C R O N A N C FÎNiSTÈRE 3 septembre 1986 Ph. Guigon TABLE: INTRODUCTION p. 1. SITUATION GEOGRAPHIQUE p. 2. PROTECTION JURIDIQUE p . 2. BIBLIOGRAPHIE p. 3. COMMENTAIRES SUR LA BIBLIOGRAPHIE p . 3. METHODES DE
  • , j'aimerais remercier les fouilleurs qui ont participé au chantier, du lundi 8 septembre 1986, au mercredi 24 septembre, c* est-à-dire: M . - C . Allardin,¡ F . Le Boulanger, P . C a t r o , M . Gallou, E . Gautier, L . H a l l u , T . Jannès, 0 . Omnès, G . Podeur et C. Prigent. Je
  • les paroisses du diocèse de Quimper et de L é o n , Locronan (suite et f i n ) , B u l l , d i o c . h i s t . et a r c h é o l . , janvier-février 1926, p . 1. A B R I , 1986 - (Association Bretonne des Relais et I t i n é r a i r e s ) , Des clefs pour comprendre L o c r o n a n
  • grande échelle, il nous a paru nécessaire de justifier l'intérêt de cette campagne, en tentant de dater avec plus de précision la triple enceir t e . Lors d'une visite sur le site à Pâques 1986, nous avions rencontré des adolescents chargés de débroussailler l'enceinte supérieure; ils
  • radiocarbone (L0C-86-F1). Pour le m o m e n t , en l'état actuel des travaux LOG RONAN 1986 E n grisé: L'habitat. Il libil i IUI H z . 1/40 LOCRONM 1986 En grisé: Trou de poteai et poches de charbons de bc 1/40 - 6 - nous ne pouvons qu'indiquer que le trou qui a perturbé la
  • d'une garenne artificielle est r e j e t é e , les exemples connue en Grande Bretagne étant r a y o n n a n t s , ceux du continent étant de beaucoup plus grandes dimensions; et cela n'expliquerait pas la présence des foyers LOCRONM 1986 En grisé: Réseau de "canalisations
  • IHlUlllIllllz. 1/40 LOCRONAN 1986 En grisé: Foyers. - 7 - LE M A T E R I E L D E C O U V E R T DANS LE SONDAGE DE LA TERRASSE SUPERIEURE: Il est très pauvre et se partage en deux groupes: les déchets d< combustion (charbon, os) et les matériaux fabriqués (céramique princ: paiement
  • perpendiculaire à la grande canalisation orientée nord-sud, au-dessus d'une couche de charbon de b o i s . •0,40 ni1';!!!:! lili LOGRONAN 1986 Cbarbon: • Os b r û l é s : * 1/40 LOCRONAN 1986 Tessons : Verre : + Métal: A Mortier; M 0,34 1/40 - 9 - LA S T R A T I G R A P H
  • ) en ho t1 '^'ü'iiiüi^iüiii.MiüMüür - 10 - CONCLUSIONS: En simplifiant, on pourrait dire que les structures découvertes en septembre 1986 au camp des Salles ont une destination aussi
RAP00622.pdf (BERRIEN (29). le Goënidou. rapport de fouille)
  • BERRIEN (29). le Goënidou. rapport de fouille
  • 29
  • * X' PlounéourMénez I SITUATION DU GOENIDOU DANS LE DOMAINE DE LA QUEVAISE (état XVIIème s.) exploitations tenues en quévaise f§| Paroisses et Abbaye du Relec Berrien La Feuillée 29 BERRIEN-Le Goënidou. Plan detaillée de la zone fouillée BâtimentII en 1986 Ï I
  • PROGRAMME H 2 1 B E R R I E N V U L L A G E (29 - L E G O E N I D O U M E D I E V A L D E S E R T E RAPPORT DE SAUVETAGE PROGRAMME POUR 1 9 8 6 M I N I S T É R E D E L A CUL", n E T D E L A CL T r n U „ N U A M T v ' I Q ¡J H i s t o r i q u e s ' 1 R £ r
  • NSC/.. H O N DìREi "'. -C • • • ' NALB des • IRil' C::.TV-. -ES ités Circo.^c- . Q p s .: ' T P o et P. - - iquea 6> Rue d u ' f t . re £ £ 0 3BOS m^NpSX-k.-OEX BERRIEN (Finistère) - Le Rapport de s a u v e t a g e programmé - Département - Commune 1986 B e r r
  • i en : Le - N ° de s i t e : - Coordonnées zone - Cadastre pour Fi ni s t è r e : - Lieu-dit - : Goënidou 29 2 1 6 Lambert Nord : I 007 145,900 y 98,630 = Parcelle 114 cadastre de ( "la Yan - Ti t u l a i re : , section ar Ouest Goff de J e a n au
  • N S DIRECTION Michael DES A N T I Q U I T E S DE BRETAGNE BATT Programme BERRIEN (FINISTERE) V I L L A G E M E D I E V A L D E S E R T E DU Sauvetage I - SITUATION programmé ET C I R C O N S T A N C E S DE H 21 GOENIDOU 1986 L'INTERVENTION Le G o ë n i d o u e s
  • r i b u é e à l ' a t e l i e r de B o d è r e s en P I o n é o u r - L a n v e r n (Finistère). III - M I S E EN O E U V R E DE LA C A M P A G N E 1986 Le m o i s de J u i l l e t 1 9 8 6 a vu se d é r o u l e r u n ? 3 è m e c a m p a g n e de f o u i l l e de s a u v e t
  • BERRIEN-Le Goenidou Coupé stratigraphique du batiment II 1= Sol 2= Eboulis M N 3- Couche vegetale M Fosse 3 0 2 m
  • 1984-6 29 BERRIEN Cliché - Le n°7 - V u e Goënidou du bâtiment excavée . depuis septentrionale aménagement sèche III intérieur l'Ouest. ( "êtable") d'un muret en La avec zone son pierre 29 BERRIEN Cliché - Le Goënidou n°6 - M e s u r e des à grain
  • murs. mise à jour dans l'effondrement 29 BERRIEN Cliché - Le n°5 - La Goënidou partie avec Ouest du b â t i m e n t l'aménagement intérieur II v u e d'un du Sud muret. 29 BERRIEN Cliché n°4 - Le Vue Goënidou de situé re la dans plan le partie le m
  • u r "basse" avec Sud bâtiment I. un du b â t i m e n t placard mural I I . En arriè 29 BERRIEN Cliché - Le n°3 - V u e Goënidou du mier bâtiment plan d'une rieur. la fosse En bâtiments II depuis partie au I et "basse" c e n t r e . Au arrière plan
  • III. le N o r d - E s t . Au avec fond , les pre- l'emplacement , le m u r e t emplacements intê des 29 B E R R I E N Cliché - Le Goënidou n°2 - V u e ment du Sud. des Phase murs du de décapage bâtiment II. de l'effondre 29 BERRIEN Cliché - Le
RAP00677.pdf (LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de fouille programmée)
  • LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de fouille programmée
  • 29
  • Ilanclevennec Unive rs 1 té Laboratoire Directeur de HÎ? Bretagne d ' Archéolo : L . 1986 Fouille g 1e P A P E ef Rapport A . 8A Rn F 1 6f? Le d é r o u l e m e n t des f o u i l l e s a été o r g a n i s é en deux pagnes p r i n c i p a l e s : du 1 e r cam
RAP00112.pdf (QUIMPER (29). le Braden. le braden i. rapport de sauvetage programmé)
  • QUIMPER (29). le Braden. le braden i. rapport de sauvetage programmé
  • 29
  • Q U I M PER * LE - 19 8 6 - BRADEN QUIMPER - LE BRADEN - 29 86 14 Responsable: J.F. LE BIIIAN Archéologue Municipal de Quimper Décembre 1986 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION P. 2 ETUDE DES FOSSES P. 13 L'ANGLE NORD-OUEST DU SITE P. -.51 LA ZONE CENTRALE P. 59
  • territoire de la commune de Quimper, est restée très soutenue tout au long de l'année 1986.Malgré la participation du service municipal d'archéologie (un archéologue à mi-temps et une tucis te) et du C.E.R.A.Q. aux fouilles de Locmaria et de Créach-Gwen, le chantier de sauvetage programmé
  • du Braden est demeuré l'objectif essentiel de notre activité. A) La fouille: Un stage a réuni 29 fouilleurs du 3 août au 1er septembre. Par ailleurs, le groupe permanent des archéologues quimpérois a pu, fréquemment, travailler sur le site les samedi et mercredi après-midi ; un
  • Fer de la D.A.B. à Rennes. La publication de "Aux origines de Quimper - Archéologqie et Histoire", éditée fin 1986 par la Ville de Quimper avec le concours de la Sous-Direction de l'Archéologie, s'appuie, naturellement, sur les découvertes du Braden. Enfin, le. Braden est très
  • les 6000 demeurés intacts et étudiables) s'étale de 1982 à 1987. Le but de la campagne 1986 est d'entamer la phase finale de cette fouille en éliminant les larges banquettes et axes de circulation jusqu'alors nécessaires dans la partie centrale du hameau et en étudiant son angle
  • ouest du hameau - - Cl. € - T.1 et T.2 ; nébuleuse de trous de poteaux avec zone d'habitat permanent - - - CL'7 - Angle nord-ouest avec les fossés T.1, T. 2, T. 18 - - 13 - \ETUDE DES FOSSËS\ I) LE FOSSE T.1 Ce fossé est fouillé sur 29 m le long de sa branche nord ainsi que
  • ). Ce matériel appartient à la deuxième phase de la vie du site, soit environ au deuxième quart du 1er S . av. J.C. Il) LES FOSSES T.2 -T.18 : A) Le remplissage de la branche nord de T.2: Que ce soit dans le secteur 2 ou le secteur 3 de la fouille 1986 (fig.1), nous relevons un
  • de circuler, surtout s'il y a une entrée au nord-ouest, mais aussi £j.ux risques d'incendies. Cela confirme également que l'espace compris entre T.1 et T.3» lors de - ^ - - Cl.29 - Idem, dégagement du grenier occidental - J - ^ - - 55 - la phase II, n'est pas occupé
  • vierge peut, éventuellement représenter une indication de chronologie relative et un critère de basse basse époque. C) Le foyer S. 651 : Fig. 29 ; cl. 44 A 1, 20 m du grenier S. 570, un lit de pierres très fortement brûlées indique l'emplacement d'un foyer. La terre comprise entre
  • quelques jours, semaines ou même saisons et récoltes. La tentation d'associer cet ensemble au bâtiment circulaire et au silo S.501 - - 4- b) coupe nord - sud c) coupe est - ouest ~ Fig»29 - Foyer S.651 ; échu 1/20 ème - +. - 76 - ci. 44 - Foyer S. 651 - - 77 - est
RAP00113.pdf (QUIMPER (29). Locmaria. 20, venelle des Potiers. rapport de sauvetage urgent.)
  • QUIMPER (29). Locmaria. 20, venelle des Potiers. rapport de sauvetage urgent.
  • 29
  • -républicaines. Archéologie en Bretagne supplément N°4. PR. GIOT, MY. DAIRE, G.GUIRREC: un habitat protohistorique : Le Moulin de la Rive en Locquirec (29). Travaux du laboratoire "Anthropologie ,Çréhistoireprotohistoire, Quaternaire armoricains", RENNES 1986 Y. MENEZ : Les ceramiques
  • RAPPORT DE FOUI LLE Site de LOCMARIA en QUIMPER (Finistère) Pâques 1986 c^e c^o^fê (DcÀ^fÙ< RAPPORT DE FOUI LIE Site de Locraaria-en-Quimper (Finistère) Pâques 1986 Françoise GOUPIL -1 OPPORTUNITE ET ORGANISATION DE LA FOUILLE: Le quartier de Locmaria en
  • . KERUBROUX, située Venelle des Potiers, fut saisie d'intervervenir en fouille de sauvetage officiellement autorisée.Cette intervention commencée en Février 1986 sous la direction de JP. Lebihan et d'Y Menez s'est achevée lors d'un stage réalisé à Pâques 1986, stage dont la
  • : secteur sud-ouest,vue de l'ouest . S16-S21-S23 C L 15 : deux solins installés sur la fosse, secteur S23-S24 sud-ouest. -29 CL 6 S21 et S22 : niveaux de sol (identique) constitués en ce qui con cerne S2l de tuiles(imbrex fragmentées,disposées grossièrement se Ion untmême
  • .... Questions auxquelles peut-être et peut-être seulement les recherches archéologiques poursuivies sur le quartier de Locmaria pourront répondre. Françoise GOUPIL Décembre 1986 -43 BIBLIOGRAPHIE (1) JP. LEBIHAN:Rapport 1974 sur le sondage effectué sur la parcelle CK253. (2) JP
  • DRAG 17, 24/25 , *5, RITTERLING 8 et au sein de ces formes, les ateliers du Sud Gaule prédominent également 16, sur quelques fragments de DRAG 29. ceus de Centre Gaule, + _la terra ni^gr^a: reconnaissable au travers de formes connues telles les coupes à panse hémisphérique
  • sigillée: les formes lisses DRAG 15, DRAG 17, DRAG 2^/25, DRAG 27, RITTERLING 12 sont les plus fréquentes , un fragment de DRAG 29 de transition. Là encore ,1a production de Sud Gaule semble plus /présentée que celle de Centre Gaule. -55 FIG FIG ^ petite coupe carénée, lèvre
  • DRAG 29 18 la lèvre ïla moulure externe porte deux bourrelets externes, la frise: constituée d'un rinceau voluté,décurrent; de direc tion sinistrogyre, à volutes étoilées, moulure médiane: lisse, encadrée d'un rang de perles FI rondes. coupe carénée à fond plat,bord
  • : fragment de DRAG 27 (?) très fragmentaire (. .. )UEH (. .. ) ir G Si US ( ? ), pot i er travai liant à La C-raufesenque sous les règnes de Ti"bère à I. éron /IFnâI F - S 3 : fragment de 11":.s.G 29 (?) (. .. JOVEH A Atelier de Gaule du Sud F - E 4 : fragment de DRAG 27 (?) EJ
  • de Rome 1976. D.A.F. M°6 S La terre sigillée gallo-romaine 1986, sous la direction de C.BEMONT et JP. JACOB. J.CORROCHER : Céramiques à glacure piombifere. R.A.C. 1983 T22. P.GALLIOU : Corpus des amphores découvertes dans l'ouest de la France: VI: les amphores tardo
RAP00001.pdf (habitat du haut Moyen Âge. rapport de fouilles de sauvetage urgent.)
  • 29
  • . Malheureusement, la société immobilière C.I.L. de RENNES, maître d'oeuvre du projet, s'était engagée à assurer la remise du bâtiment à la Société BULL en juillet 1986. Elle devait donc faire face à des délais très courts. De plus, la superficie réduite du terrain et la position centrale du
  • de 10 m de large et d'environ 25 m de long a fait l'objet d'une réservation à plus long terme, jusqu'au mois de juin 1986. Implantée en partie sur le four, elle devait permettre une fouille exhaustive, localisée mais nécessaire à la compréhension du site archéologique. OBJECTIFS
  • DE LA RECHERCHE ET MOYENS MIS EN OEUVRE L'intervention archéologique s'est déroulée en trois phases successives. * Durant les vacances de février 1986, la fouille s'est attachée à libérer en 10 jours plus de 90 % du terrain. Cette première phase de travaux a été réalisée par
  • , à l'exception de la bande témoin dont la superficie et l'emplacement avaient été négociés. * Durant les vacances de Pâques 1986, une équipe de la Direction des Antiquités de Bretagne, dirigée par Jean-Pierre BARDEL et Michael BATT, I.T.A., a fouillé durant 15 jours une
  • concours de l'équipe du C.E.R.A.Q., a permis, à raison de 2 jours par semaine, d'achever la fouille exhaustive de la bande de terrain réservée aux archéologues. Cette phase ultime des travaux, qui s'est terminée en juin 1986, a permis l'étude d'une superficie de 130 m 2 dans une zone
  • ainsi gue la fouille du fossé à cet emplacement ont permis d'identifier un réalignement du fossé (£J) . En effet, le flanc Est de cette structure était recreusé par une petite banquette, peu profonde et d'alignement différent sur au moins 0,30 m vers l'Ouest. 29 - QUIMPER
  • argileux jaune. • ••J•• • U3 ro K3 terre brune T3 rD CL argile brune mêlée d'argile cuite charbon de bois argile cuite I-O 29 - QUIMPER - Créac'h Gwen - Coupe 4 r-o •i> O o ro argile brune mêlée d'argile cuite o fD terre brune argileuse sol rubéfié charbons de bois Eig
  • : Goltho, dans Médiéval Archaeology, XVIII, 1974, pp. 210-211. (8) P. DUVAL et collab., La métallurgie en Lorraine, dans Archéoloqia, n° 209, janvier 1986, pp. 48-51. (9) J.-H. M0NEY, Médiéval iron-workings in Minepit Wood, Rotherfield, Sussex, dans Médiéval Archaeology, XV, 1971
  • rétrécir l'ouverture et supporter un couvercle. Groupe 2 : * Le deuxième groupe est représenté par un vase unique (n° 29), à pâte extrêmement fine, de couleur beige clair et à inclusion de nodules rouges, vraisemblablement de la chamotte. Cette céramique, montée au tour, est un