Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 29 (retirer)
  • Operation type > opération préventive de diagnostic (retirer)
  • Coverage > GUIPAVAS (retirer)
  • Creator > CAVANILLAS Julie (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
CAVANILLAS Julie [X]
Type d'opération
opération préventive de diagnostic [X]
Commune
GUIPAVAS [X]
Département
29 [X]
Date (Année)

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03833 (GUIPAVAS (29). Botspern 2. Rapport de diagnostic)
  • GUIPAVAS (29). Botspern 2. Rapport de diagnostic
  • 29
  • 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 Intervenants 11 Notice scientifique 11 Etat du site 12 Localisation de l’opération 13 Arrêté de prescription 18 Arrêté de prescription modificatif 21 Arrêté de désignation 22 Projet de diagnostic Résultats 29
  • Introduction 29 1.1 Circonstances de l'intervention 30 1.3 Cadre géologique 31 1.4 Cadre archéologique 36 2. Les résultats 39 2.1. Une fréquentation à la Protohistoire 41 2.2. Un espace funéraire antique ? 47 3. Synthèse 49 4 Bibliographie Etudes et inventaires
  • . Gonzalès Dates d’intervention sur le terrain Préparation du diagnostic 29 octobre 2019 Bretagne Références de l’opération Département Finistère (29) Numéro de l’arrêté de prescription Commune 2018-394 en date du 11 décembre 2018 Guipavas Adresse ou lieu-dit Botspern Numéro de
  • , Guipavas, Botspern 1 Localisation de l’opération N Région : Bretagne Département : Finistèe (29) Commune : Guipavas Guipavas Adresse/Lieu-dit : Botspern Rennes Coordonnées géographiques et altimétriques (Lambert 93) : Centre de l’emprise archéologique x : 149 867 m y : 6 839 667 m
  • 23 24 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Botspern 2 II. Résultats 25 II. Résultats II. Résultats 29 Introduction 1.1 Circonstances de l'intervention Le diagnostic réalisé par l’Inrap au lieu-dit Botspern à Guipavas (Fig. 1) fait suite au
  • indices 29 075 0003 et 29 075 0013, correspondant à des occupations. Le troisième est localisé dans la partie occidentale, au lieu-dit « Kerlaurent », il s’agit d’une occupation mésolithique. 1 / 1 500 32 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Botspern 2 16
  • N 37 20 18 35 21 2723 22 24 29 25 26 42 41 4030 39 38 Occupation - Mésolithique Artisanat - Moyen-Age Occupation - Néolithique Manoir - Moyen-Age Occupation - Age du bronze Motte castrale - Moyen-Age Nécropole - Antiquité Cimetière - Moyen-Age Voie - Antiquité
  • Occupation - Antiquité Eglise - Moyen-Age Occupation - Moyen-Age Occupation - Epoque indéterminée XX Entité N° 29 75 00XX Emprise de diagnostic et de fouille Emprise Guipavas - Botspern 1 Emprise Guipavas - Botspern 2 0 1250 m 1 / 25 000 ©IGN-Scan25® ; ©SRA-AtlasDesPatrimoines
  • gisements étudiés en diagnostic et en fouille. Six indices se situent, à proximité des indices de site mésolithique, au nord-est de la commune de Guipavas (29 075 0001, 29 075 0004, 29 075 0006, 29 075 0007, 29075 0008 et 29 075 0009). Plus au sud, deux autres indices 29075 0002 et 29
  • Y. Pailler en 2015 (Pailler 2015) et lors du diagnostic de Froutven réalisé par Y. Dieu en 2018 (Dieu 2018). L’indice 29 075 0026 situé au lieu-dit « Scragn » correspond à des structures à pierres chauffantes datées du néolithique, cet indice n’a pas fait l’objet d’une
  • prescription de fouilles. Tandis que l’indice 29 075 0027 a fait l’objet d’une prescription de fouille (Simier Cavanillas 2017). Onze structures à pierres chauffantes ont été mises en évidence sur le secteur 2, dix-neuf structures à pierres chauffantes et trois fosses à mobilier ont été
  • fouillées sur le secteur 3a. Un indice de site (29 075 0029) est daté de l’Âge du Bronze/1er Age du Fer, il s’agit de l’occupation du secteur 1b caractérisée par des bâtiments sur poteaux porteurs, des structures à pierres chauffantes, mais aussi de la découverte d’une fosse datée du
  • évidence sur la fouille de la Zac Lavallot (29 075 0020 et 29 075 0022) (secteurs 1a et 1b) (Simier Cavanillas 2017), tandis qu’une autre du Haut-Empire a été mise en évidence, lors du diagnostic de la Zac Saint-Thudon (29 075 0016) (Roy, 2010), et enfin une dernière du Haut-Empire lors
  • du diagnostic de Saint-Divy/Guipavas « Kerdalaün » (Pailler, 2014). Enfin mentionnons l’indice de site correspondant à une villa au lieu-dit « Cosquelou-Beuzidel » (29 075 0010) et la découverte d'un bâtiment probablement à vocation agricole lors du diagnostic de « Froutven
  • » (Dieu 2018). Les urnes cinéraires sont au nombre de trois sur le secteur 3a de la fouille de la Zac Lavallot (29 075 0021) (Simier Cavanillas 2017)et de trois sur le diagnostic de Saint-Divy/Guipavas « Kerdalaün » (Pailler, 2014). Concernant les différentes hypothèses à propos du
  • indices de site sont datés du Moyen-Âge, il s’agit de trois mottes castrales, quatre occupations, trois églises, un manoir, un site métallurgique et une nécropole. Les trois mottes castrales (29 075 0014, 29 075 034 et 29 075 0030) sont localisées au sud du bourg actuel de Guipavas et
  • encadrent le petit fleuve côtier qui débouche dans l’anse de Kerhuon pour les deux premières. La troisième est, elle, située au nord-est du manoir des Coataudon (29 075 0041) (Dieu 2018). Les églises (29 075 0031, 29 075 0035 et 29 075 0036) sont respectivement localisées à Saint-Thudon
  • , dans le bourg et à « Kerdidreun ». Quatre sites d’habitat du Moyen-Age ont été mis en évidence lors de diagnostic et fouille. Le premier (29 075 0019) correspond à deux occupations du Bas MoyenAge, localisées à « Penn Ar C’hreac’h », et diagnostiquées en 2015 par Y. Pailler (Pailler
  • , 2014). Deux autres occupations, datées du VIIe au XIIIe s., ont été diagnostiquées puis fouillées sur le site de la Zac Lavallot nord en 2016 (Simier Cavanillas 2017). La dernière occupation médiévale (29 075 0041) a été mise en évidence lors du diagnostic « rue René Cassin
  • » (Pailler 2019) et va faire l'objet d'une fouille en ce début d'année 2020, au nord de cette dernière a été mis au jour un site métallurgique médiéval (29 075 0042) qui sera également fouiller. Enfin la nécropole a été fouillée sur le secteur 3b de ce site, la datation reste indéterminée
RAP03834 (GUIPAVAS (29). Botspern 1. Rapport de diagnostic)
  • GUIPAVAS (29). Botspern 1. Rapport de diagnostic
  • 29
  • scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Proprietaire du terrain Région FMT Dates d’intervention sur le terrain Préparation du diagnostic 28 octobre 2019 Bretagne Références de l’opération Département Finistère (29) Numéro de l’arrêté de prescription Commune 2018-394 en
  • surface de décapage. L'unique sondage réalisé en son sein a permis de mettre en évidence trois états. 12 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Botspern 1 Localisation de l’opération N Région : Bretagne Département : Finistèe (29) Commune : Guipavas Adresse
  • au jour lors de campagne de prospection. Trois gisements ont été répertoriés. Deux sont situés dans la partie orientale du territoire communal au lieu-dit « Kerguevarec » pour les indices 29 075 0003 et 29 075 0013, correspondant à des occupations. Le troisième est localisé dans
  • fouille. Six indices se situent, à proximité des indices 1 / 40 28 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Botspern 1 16 N 37 20 18 35 21 2723 22 24 29 25 26 42 41 4030 39 38 Occupation - Mésolithique Artisanat - Moyen-Age Occupation - Néolithique
  • Manoir - Moyen-Age Occupation - Age du bronze Motte castrale - Moyen-Age Nécropole - Antiquité Cimetière - Moyen-Age Voie - Antiquité Occupation - Antiquité Eglise - Moyen-Age Occupation - Moyen-Age Occupation - Epoque indéterminée XX Entité N° 29 75 00XX Emprise de
  • de site mésolithique, au nord-est de la commune de Guipavas (29 075 0001, 29 075 0004, 29 075 0006, 29 075 0007, 29075 0008 et 29 075 0009). Plus au sud, deux autres indices 29075 0002 et 29 075 0033, ont été répertoriés en 1974, lors de prospections, au lieu-dit « Chapelle Saint
  • 2018 (Dieu 2018). L’indice 29 075 0026 situé au lieu-dit « Scragn » correspond à des structures à pierres chauffantes datées du néolithique, cet indice n’a pas fait l’objet d’une prescription de fouilles. Tandis que l’indice 29 075 0027 a fait l’objet d’une prescription de fouille
  • (Simier Cavanillas 2017). Onze structures à pierres chauffantes ont été mises en évidence sur le secteur 2, dix-neuf structures à pierres chauffantes et trois fosses à mobilier ont été fouillées sur le secteur 3a. Un indice de site (29 075 0029) est daté de l’Âge du Bronze/1er Age du
  • cours), où ont été mis en évidence le réseau parcellaire du Bronze Moyen et des bâtiments d’habitation. Concernant l’Age du II. Résultats 29 Fer deux indices de site sur la commune de Saint-Divy peuvent être mentionnés. Le premier, au lieu-dit « Mesgrall », est un souterrain
  • exploitations agricoles dont cinq avérées, une villa, mais aussi funéraire avec la découverte de six urnes cinéraires du Haut-Empire. Deux exploitations agricoles du Haut-Empire ont été mises en évidence sur la fouille de la Zac Lavallot (29 075 0020 et 29 075 0022) (secteurs 1a et 1b
  • ) (Simier Cavanillas 2017), tandis qu’une autre du Haut-Empire a été mise en évidence, lors du diagnostic de la Zac Saint-Thudon (29 075 0016) (Roy, 2010), et enfin une dernière du Haut-Empire lors du diagnostic de Saint-Divy/Guipavas « Kerdalaün » (Pailler, 2014). Enfin mentionnons
  • l’indice de site correspondant à une villa au lieu-dit « Cosquelou-Beuzidel » (29 075 0010) et la découverte d'un bâtiment probablement à vocation agricole lors du diagnostic de « Froutven » (Dieu 2018). Les urnes cinéraires sont au nombre de trois sur le secteur 3a de la fouille de la
  • Zac Lavallot (29 075 0021) (Simier Cavanillas 2017)et de trois sur le diagnostic de Saint-Divy/Guipavas « Kerdalaün » (Pailler, 2014). Concernant les différentes hypothèses à propos du système viaire, les rapports de référence seront celui du diagnostic de Saint-Divy/Guipavas
  • , trois églises, un manoir, un site métallurgique et une nécropole. Les trois mottes castrales (29 075 0014, 29 075 034 et 29 075 0030) sont localisées au sud du bourg actuel de Guipavas et encadrent le petit fleuve côtier qui débouche dans l’anse de Kerhuon pour les deux premières. La
  • troisième est, elle, située au nord-est du manoir des Coataudon (29 075 0041) (Dieu 2018). Les églises (29 075 0031, 29 075 0035 et 29 075 0036) sont respectivement localisées à Saint-Thudon, dans le bourg et à « Kerdidreun ». Quatre sites d’habitat du Moyen-Age ont été mis en évidence
  • lors de diagnostic et fouille. Le premier (29 075 0019) correspond à deux occupations du Bas MoyenAge, localisées à « Penn Ar C’hreac’h », et diagnostiquées en 2015 par Y. Pailler (Pailler, 2014). Deux autres occupations, datées du VIIe au XIIIe s., ont été diagnostiquées puis
  • fouillées sur le site de la Zac Lavallot nord en 2016 (Simier Cavanillas 2017). La dernière occupation médiévale (29 075 0041) a été mise en évidence lors du diagnostic « rue René Cassin » (Pailler 2019) et va faire l'objet d'une fouille en ce début d'année 2020, au nord de cette
  • dernière a été mis au jour un site métallurgique médiéval (29 075 0042) qui sera également fouiller. Enfin la nécropole a été fouillée sur le secteur 3b de ce site, la datation reste indéterminée de par l’absence totale de mobilier, elle est néanmoins probablement contemporaine des
  • . Guipavas, Botspern 2 (29) Tr 1 décapage n°1 0 10 20 cm V.Brisotto Figure 8 - Meule/Table de broyage, ©V. Brisotto 2.2. Une occupation médiévale L'occupation médiévale est caractérisée par une grande fosse et des structures fossoyées (Fig. 9). II. Résultats 33 N 3.1 2.1 Voir
Guipavas. Kervao (GUIPAVAS (29). Kervao. Rapport de diagnostic)
  • GUIPAVAS (29). Kervao. Rapport de diagnostic
  • 29
  • l’Ouest Préparation Bretagne Département Finistère (29) Commune Guipavas Adresse ou lieu-dit Kervao Terrain Références de l’opération Numéro de l’arrêté de prescription 2018-106 Référence du projet Inrap code INSEE 29 075 numéro de dossier Patriarche non communiqué numéro de
  • : Bretagne Département : Finistère (29) Commune : Guipavas Adresse/Lieu-dit : Kervao N Guipavas Rennes Coordonnées géographiques et altimétriques (Lambert 93 CC48) : Centre de l’emprise archéologique x : 1 150 464 m y : 7 275 011 m z : entre 89.48 et 94.38 m NGF 20 20 40 60 80
  • , réalisé par Y. Pailler (Pailler 2014) servira de référence. 4 9 19 13 16 7 10 3 6 11 1 35 20 18 12 8 31 N 21 2723 22 24 29 25 26 34 30 14 33 2 Carte archéologique Occupation - Mésolithique Motte castrale - Moyen-Age Occupation - Néolithique Cimetière - Moyen-Age
  • ®, ©SRA - Atlas Des Patrimoines® ; ©J. Cavanillas). Blocs - Epoque indéterminée XX 36 N° d’entité archéologique 29 75 00XX Opération archéologique (Diagnostic et fouille) Emprise du diagnostic Guipavas - Kervao - D123203 0 2000 m 1 / 40 000 ©IGN-Scan25® ; ©SRA
  • indices 29 075 0003 et 29 075 0013, correspondant à des occupations. Le troisième est localisé dans la partie occidentale, au lieu-dit « Kerlaurent », il s’agit d’une occupation mésolithique. Dix indices de site sont datés du Néolithique, il s’agit également de séries lithiques mises
  • au jour lors de campagne de prospection, mais aussi de gisements étudiés en diagnostic et en fouille. Six indices se situent, à proximité des indices de site mésolithique, au nord-est de la commune de Guipavas (29 075 0001, 29 075 0004, 29 075 0006, 29 075 0007, 29075 0008 et 29
  • 075 0009). Plus au sud, deux autres indices 29075 0002 et 29 075 0033, ont été répertoriés en 1974, lors de prospections, au lieu-dit II. Résultats 29 « Chapelle Saint-Yves » pour le premier et « Kergaled » pour le second. Enfin les deux derniers indices de site datés du
  • Néolithique ont été mis en évidence lors du diagnostic de la Zac Lavallot, réalisé par Y. Pailler en 2015 (Pailler 2015). L’indice 29 075 0026 situé au lieu-dit « Scragn » correspond à des structures à pierres chauffantes datées du néolithique, cet indice n’a pas fait l’objet d’une
  • prescription de fouilles. Tandis que l’indice 29 075 0027 a fait l’objet d’une prescription de fouille (Simier 2017). Onze structures à pierres chauffantes ont été mises en évidence sur le secteur 2, dix-neuf structures à pierres chauffantes et trois fosses à mobilier ont été fouillées sur
  • le secteur 3a. Un indice de site (29 075 0029) est daté de l’Âge du Bronze/1er Age du Fer, il s’agit de l’occupation du secteur 1b caractérisée par des bâtiments sur poteaux porteurs, des structures à pierres chauffantes, mais aussi de la découverte d’une fosse datée du Bronze
  • (29 075 0020 et 29 075 0022) (secteurs 1a et 1b) (Simier 2017), tandis qu’une autre du Haut-Empire a été mise en évidence, lors du diagnostic de la Zac Saint-Thudon (29 075 0016) (Roy 2010), et enfin une dernière du Haut-Empire lors du diagnostic de Saint-Divy/Guipavas « Kerdalaün
  • » (Pailler, 2014). Enfin mentionnons l’indice de site correspondant à une villa au lieu-dit « Cosquelou-Beuzidel » (29 075 0010). Les urnes cinéraires sont au nombre de trois sur le secteur 3a de la fouille de la Zac Lavallot (29 075 0021) (Simier 2017) et de trois sur le diagnostic de
  • . Poilpré dans le rapport de fouille de la Zac de Lavallot Nord (Simier 2017). Neuf indices de site sont datés du Moyen-Âge, il s’agit de deux mottes castrales, trois occupations, trois églises et une nécropole. Les deux mottes castrales (29 075 0014 et 29 075 034) sont localisées au sud
  • du bourg actuel de Guipavas et encadrent le petit fleuve côtier qui débouche dans l’anse de Kerhuon. Les églises 29 075 0031, 29 075 0035 et 29 075 0036 sont respectivement localisées à Saint-Thudon, dans le bourg et à « Kerdidreun ». Trois sites d’habitat du Moyen-Age ont été mis
  • en évidence lors de diagnostic et fouille. Le premier 29 075 0019 correspond à deux occupations du Bas Moyen-Age, localisées à « Penn Ar C’hreac’h, et diagnostiquées en 2015 par Y. Pailler (Pailler 2014). Les deux autres occupations, datées du VIIe au XIIIe siècles, ont été
RAP03998 (GUIPAVAS (29). Moulin du Roz. Rapport de Diagnostic)
  • GUIPAVAS (29). Moulin du Roz. Rapport de Diagnostic
  • 29
  • Intervenants 9 Notice scientifique 11 Etat du site 11 Localisation de l’opération Arrêté de prescription Arrêté de désignation Projet de diagnostic 22 8 12 14 21 Résultats Introduction 29 29 1.1 Circonstances de l'intervention 34 1.3 Cadre géologique 36 1.4 Cadre
  • sur le patrimoine et l’environnement Néant Dates d’intervention sur le terrain Préparation du diagnostic 17 janvier 2020 Bretagne Département Finistère (29) Commune Guipavas Adresse ou lieu-dit Proprietaire du terrain SAS Carrière Prigent Références de l’opération 2018-235
  • , Moulin du Roz Localisation de l’opération N Région : Bretagne Département : Finistèe (29) Commune : Guipavas Adresse/Lieu-dit : Moulin du Roz Guipavas Rennes Coordonnées géographiques et altimétriques (Lambert 93) : Centre de l’emprise archéologique x : 155 705 m y : 6 839 779 m
  • diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Moulin du Roz I. Données administratives, techniques et scientifiques 25 II. Résultats 28 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Finistère, Guipavas, Moulin du Roz II. Résultats 29 Introduction 1.1 Circonstances de l'intervention
  • Saint-Divy/Guipavas, réalisé par Y. Pailler, en 2014, (Pailler, 2014). Seuls les indices de site situés à proximité de l'emprise de ce diagnostic seront présentés ici. Deux indices d'occupation datée du Néolithique, 29075 0002 et 29 075 0033, ont été répertoriés en 1974, lors de
  • par Pierre-Louis Gouletquer, en 1995 (Gouletquer 1995). D'autres indices de sites néolithiques sont localisés à environ 1 km au nord et nord-est de l'emprise du diagnostic, ces derniers sont situés sur un autre plateau. Deux mottes castrales (29 075 0014 et 29 075 034) sont
  • localisées au sud du bourg actuel de Guipavas et encadrent le ruisseau du Moulin de Kerhuon qui débouche dans l’anse de Kerhuon. La motte de Bressecec'h (29 075 0014) est située à moins de 500 m à l'ouest de l'emprise du diagnostic. Elle a été découverte en 1877, par E. Flagelle. C'est
  • et mesure 34 à 36 m de diamètre. Il est partiellement bordé par un rempart de terre assez érodé dont l'élévation est inférieure à 1 m et la largeur n'excède pas 2 m. Le centre de la plate-forme est légèrement surélevée.» (Kernevez 1997, p. 85-86). La motte de Coz Castel (29 075
  • [...]» (Kernevez 1997, p. 85-86). Précisons également la proximité immédiate, au nord de l'emprise, de la voie antique reliant Brest à Landerneau (29 075 0032), en passant par le bourg de Guipavas (Simier 2017). C'est dans ce riche contexte archéologique que s'est déroulée l'opération de
  • diagnostic archéologique sur les terrains concernés par l'extension de la carrière Prigent. II. Résultats 37 7 1 N 35 34 14 33 2 Carte archéologique Occupation - Néolithique Motte castrale - Moyen-Âge Eglise - Moyen-Âge XX Voie médiévale N° d’entité archéologique 29 75 00XX
  • grandes anomalies de surface à la mini-pelle a permis leur reconnaissance. Une autre fosse à profil en W a été découverte sur la fouille de Leslouc’h à Plouedern (29) (Blanchet 2013), sur la fouille de Kervouyec à Quimper (29) (Nicolas 2013), sur la fouille de « Kervouric » à Lannion
  • (22) (Juhel 2015) ou encore un autre exemplaire sur le diagnostic de « Kerguillo » à Guilers (29) (Cavanillas 2019). Seul un décapage extensif et des sondages systématiques dans les anomalies de surface permettraient de mettre en évidence une organisation de ces fosses au regard de
  • en évidence dans la tranchée 31 (Fig. 26). 31.6 32.10 31.7 N 32 Iso 6 31 32.11 32.12 31.8 31.9 31.10 31.12 31.11 31.13 31.14 31.15 31.16 31.17 29 31.18 31.19 29.10 29.11 31.20 0 25 m 1 / 500 Figure 29 - Les structures de la tranchée 31 ©J. Cavanillas