Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 35 (retirer)
  • Creator > LAPORTE Luc (retirer)
  • Operation type > fouille programmée (retirer)

11 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02143.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen à Lillemer. rapport final de synthèse de fouille programmée 2003-2005 et de prospection thématique)
  • LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen à Lillemer. rapport final de synthèse de fouille programmée 2003-2005 et de prospection thématique
  • 35
  • - "/ ZU3 2 Renseignements administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelle n°733 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Financement : Ministère de la Culture : 12750 euros Conseil Général 35 : 12750 euros Equipe de la fouille programmée: Direction : Luc
  • verticaux situent cette occupation à la charnière du V° et du IV 0 millénaire av. J.C. ( 5150 +/- 35 BP, 5085 +/- 40 BP) Dans ces parcelles, les niveaux de tourbe inférieure ont livrés des traces d'activité humaine. Elles correspondent au travail du bois, avec des traces d'abattage ou
  • de découpe, associées à de nombreux copeaux. Dans le sondage 2, nombre de ces éléments sont encore en place autour d'une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du Y° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour
  • au cours de la seconde moitié du V ° millénaire av. J.C. ( 5745 +/- 35 BP et 5600 +/- 35 BP). U n peu plus tard, alors que le développement continu des dépôts tourbeux a déjà partiellement recouvert le lit de plaquettes de schiste, une passerelle en bois sur semelle flottante
  • Figure 26 : tranchée de palissade et bâtiment sur poteau en arrière du talus 35 Ce n'est que dans un dernier temps q u ' u n e palissade (St. 20) viendra fermer définitivement cet accès, après une égalisation du talus et le remblaiement de la chaussée. Elle a été disposée dans une
  • globalement contemporains. 36 comme Figure :27 37 V / L A PRODUCTION CERAMIQUE RECUEILLIE DANS LE SONDAGE 5 (GWENAËLLE HAMON) 1. Nombre de tessons (NMI-NMaxI) 38 (5-37) 166(10-166) 84 (2-77) 5 (27-37) 72 (1-69) 128 (14-115) 75 (3-68) 261 (7-241) 1 (1-1) 25 (1-25) 35 (1-35) 3 (2-3
  • épais (2 mm). Deux éléments de préhension et / ou de suspension au moyen de liens ont été mis au jour, dont seul un seul est entier (figure 28, n° 15 et 16). D e 35 m m de longueur pour 20 m m de largeur et d'épaisseur, il présente une perforation horizontale tronconique de 8 m m de
  • inclusions très fines à grossières sont encore moins fréquentes (5 %). Epaisseur en mm Figure n° 35 : Epaisseur des tessons de la couche 10e, en mm Les épaisseurs sont comprises entre 4 et 12 mm, pour une moyenne de 5,4 m m (figure n° 35). Les éléments fins sont nettement majoritaires
  • et nombreux (40 %). Les éléments épais 46 et très épais sont également fréquents (35 %). Les individus d'épaisseurs moyennes ne représentent ici q u ' u n quart des valeurs enregistrées. La coloration des surfaces externes habituellement observée est le brun. Elle est également
RAP02218.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen. rapport intermédiaire 2006 de fp 3 (2006-2008))
  • LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen. rapport intermédiaire 2006 de fp 3 (2006-2008)
  • 35
  • programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682, 915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Subventions : Ministère de la Culture : 10 000 euros Conseil Général 35 : 12 000 euros MOINS 1 6 , 3 8 % (GESTION C N R S ) Equipe : Direction : Catherine Bizien-Jaglin, Luc
  • 2006 - Parcelle 733 / Sondage 5 - décapage 4 Fig. n°35 : Lillemer 2006 - Parcelle 733 / Sondage 5 - décapage 5-A/ Entrée A ; les secteurs 1 et 2 se distinguent très nettement de part et d'autre de la tranchée 20, B/ Cailloutis à l'emplacement de la sépulture, C/ Entrée B vue du nord
  • . ( 5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP) Dans ces parcelles, les niveaux de tourbe inférieure ont livrés des traces d'activité humaine. Elles correspondent au travail du bois, avec des traces d'abattage ou de découpe, associées à de nombreux copeaux. Dans le sondage 2, nombre de ces éléments
  • sont encore en place autour d'une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour aucun mobilier attribuable typologiquement à un Néolithique moyen I n'a été identifié
  • haut de la butte jusqu'à la route qui la ceinture en contrebas (fig. 2). ABSENCE DE STRUCTURES NÉOLITHIQUES DANS LA PARTIE NORD DU DECAPAGE Dans la partie haute de la parcelle, le substrat rocheux a été mis à nu, immédiatement sous la semelle de labours (environ à 35 cm). Aucune
  • conservée 7 cm : str. 9 à 14; 20,21 et 27 à 29. « i i • i i 1 : i i i i i : \ _i f / , / y / \!j / i / i j t \ i i i i / " y / à Lillemer 2006 Parcelles 682-915 US2 - Passe 7 "A ( Str. 34 V Str. 35 Foyer « J i i i • Fig. n°11 : Lillemer 2006-Parcelle Tranchée d
  • Prises (Machecoul, Loire-Atlantique) ; Thèse JG Pariat (2005) non publiée. LILLEMER 2006 (35), Sépulture Néolithique Eléments droits du squelette Eléments gauches du squelette Squelette axial Os indéterminés Eléments très détériorés (bassin) Dalles de schiste Pièces lithiques Zone
RAP02291.pdf (LILLEMER (35). enceinte du néolithique moyen. rapport intermédiaire 2007 de fp 2006-2008)
  • LILLEMER (35). enceinte du néolithique moyen. rapport intermédiaire 2007 de fp 2006-2008
  • 35
  • . Bizien-Jaglin, J.N. Guyodo, L. Laporte, G. Hamon, A. Lucquin, E. Mens, C. Vissac et la collaboration de F. Bertin, G. Kerdivel, L. Quesnel 2Z31 Renseignements administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682, 915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y
  • fouille particulièrement enthousiaste et efficace. Un grand merci à tous. Plan 1/ Présentation générale p. 5 II / Le sondage 5 dans la parcelle 733 p. 12 Annexe : inventaire du mobilier III /Sondages dans la parcelle 759 p. 35 Annexe : inventaire du mobilier IV/ Fouilles
  • verticaux situent cette occupation à la charnière du V° et du IV 0 millénaire av. J.C. (5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP) Dans ces parcelles, les niveaux de tourbe inférieure ont livrés des traces d'activité humaine. Elles correspondent au travail du bois, avec des traces d'abattage ou de
  • découpe, associées à de nombreux copeaux. Dans le sondage 2, nombre de ces éléments sont encore en place autour d'une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour aucun
  • pierres, commence à apparaître. Dans les carrés X-Y/35 à 39, cette passe correspond au dégagement à la truelle de la surface de la nappe de pierres. Cette dernière disparaît progressivement vers le haut de la pente ; la couche charbonneuse sous-jacente apparaît déjà dans les carrés X-Y
  • /35 où la nappe de pierres a été écrêtée par la pelle mécanique. A l'issu de ce décapage, la pente du sol est importante ; de l'ordre d'un mètre entre ses deux extrémités distantes de 8 m. Une rupture de pente plus marquée correspond à la limite sud de l'extension du cailloutis
RAP02519.pdf (LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport de fouille programmée et de prospection thématique)
  • LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport de fouille programmée et de prospection thématique
  • 35
  • . Lemouland, A. Lucquin, J. Wattez, V. Bernard, R. March, N. Marcoux et la collaboration de J. Bansard 688 Renseignements administratifs Fouille p r o g r a m m é e : Site n° 35 153 003 A H Parcelles n°733, 682, 9 1 5 Coordonnées Lambert : X = 2 9 0 , 3 5 Y = 1104, 65 Titulaire de
  • charnière du V° et du IV° millénaire av. J.C. (5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP) Dans ces parcelles, les niveaux de tourbe inférieure ont livrés des traces d'activité humaine. Elles correspondent au travail du bois, avec des traces d'abattage ou de découpe, associées à de nombreux copeaux
  • . Dans le sondage 2, nombre de ces éléments sont encore en place autour d'une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour aucun mobilier attribuable typologiquement à
  • structures dégagées sous le talus -passe (DAO C. BIzien-Jaglin et J. Bansard) 35 2 Lillemer 2009 - Parcelle 733 Sondage 5 - Tranchée d'expertise K-L - Passe 3 de 2009 Plan-photo du 16 avril 2009 - I Altimétries en cm NGF • point de référence du chantier à 4,77 m NGF M • * Ì i i
  • horizontalement l'une à côté de l'autre formant donc deux protubérances et une dépression au centre. Il est malheureusement endommagé et fragmenté au niveau d'une des extrémités. En extrapolant sa longueur, il pourrait atteindre 80 mm pour 35 mm de largeur et 12 mm d'épaisseur. Deux
RAP02419.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen et ses abords en milieu humide. rapport intermédiaire 2008 de fp 2006-2008)
  • LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen et ses abords en milieu humide. rapport intermédiaire 2008 de fp 2006-2008
  • 35
  • répétée. Une masse de pierres englobées dans une poche cendreuse recouvre l'ensemble. Plusieurs datations radiocarbone sur des bois horizontaux et verticaux situent cette occupation à la charnière du V° et du IV° millénaire av. J.C. (5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP) Dans ces parcelles
  • . Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour aucun mobilier attribuable typologiquement à un Néolithique moyen I n'a été identifié sur le site. B/ La campagne de fouilles 2008 Dans
RAP02611.pdf (LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen. rapport de fp et pt)
  • LILLEMER (35). une enceinte du néolithique moyen. rapport de fp et pt
  • 35
  • , A. Lucquin, R. March, J. Wattez, N. Marcoux, K. Donnart et la collaboration de D. Guérin, J. Bansard HM Renseignements administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682,915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Titulaire de l'autorisation de
  • son utilisation répétée. Une masse de pierres englobées dans une poche cendreuse recouvre l'ensemble. Plusieurs datations radiocarbone sur des bois horizontaux et verticaux situent cette occupation à la charnière du V° et du IV° millénaire av. J.C. (5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP
  • d'une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d'occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu'à ce jour aucun mobilier attribuable typologiquement à un Néolithique moyen I n'a été identifié sur le site. Bibliographie
RAP02723.pdf (LILLEMER (35). rapport de fp et de pt 2011)
  • LILLEMER (35). rapport de fp et de pt 2011
  • 35
  • . Bansard 1 2 Renseignements administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682, 915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Titulaire de l’autorisation de Fouilles : L. Laporte Equipe : Co Direction scientifique du projet : C. Bizien-Jaglin, L
  • IV° millénaire av. J.C. (5150 +/- 35 BP, 5085 +/40 BP) Dans ces parcelles, les niveaux de tourbe inférieure ont livrés des traces d’activité humaine. Elles correspondent au travail du bois, avec des traces d’abattage ou de découpe, associées à de nombreux copeaux. Dans le sondage
  • 2, nombre de ces éléments sont encore en place autour d’une souche de saule. Une datation radiocarbone situe cette phase d’occupation au milieu du V° mill. av. J.C. (5660 +/- 35 BP). Il est cependant à noter qu’à ce jour aucun mobilier attribuable typologiquement à un Néolithique
  • , carrière) ; 3 : ébauche de molette, granite 1 (682-915, str. 110). 35 Quelques faits observés lors de l’étude technologique des nouvelles pièces méritent d’être signalés. L’entretien sur place des instruments de mouture était déjà attesté par deux éclats portant un reste de surface
RAP01948.pdf (LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport intermédiaire 2003 de fouille programmée et de prospection thématique 2003-2005)
  • LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport intermédiaire 2003 de fouille programmée et de prospection thématique 2003-2005
  • 35
  • : Site n° : 35 153 003 AH Parcelle n° 732 Coordonnées Lambert : X =290,35, Y=1104,65 Financement : Ministère de la Culture : 19 000 euros Equipe de fouille Du 10/06 au 28/06 2003 Direction : L. Laporte Encadrement sur le terrain : J.-N. Guyodo Responsable de l'étude des bois sur le
  • gris foncé Tourbe Lillemer (35) Récapitulatif des prospections externes au gisement prospection négative présence de mobilier Document 2003 1 ; nombre de pièce emprise du gisement 500 m (
RAP02047.pdf (LILLEMER (35). étude de l'occupation néolithique en milieu humide. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2003-2005) et de prospection thématique 2004)
  • LILLEMER (35). étude de l'occupation néolithique en milieu humide. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2003-2005) et de prospection thématique 2004
  • 35
  • Fouille programmée : Equipe de fouille : Site n° 35 153 003 AH Parcelle n°733 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Direction : L. Laporte Encadrement sur le terrain : J.-N. Guyodo Etude dendro : Q. Lemouland, V. Bernard Equipe de fouille : Pénélope Amato, Corinne Fourcade
  • Traces d'occupation néolithique autour de Lillemer (Etat 2004) indice 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 commune Bourseul Broualan Cancale Cancale Cancale Epiniac Le Minihic-sur-Rance Miniac-Morvan
  • maiorité de qrès lustré et silcrête 35 75mX40 m ? 20 indice : 18 silex, 2 qrès lustré 9 indice (en attente de complément pour déclaration carte archéo) 5 15 indice (en attente de complément pour déclaration carte archéo) 20 m ? industrie en silex, céramique 11 m 2 10 m2 indice
  • ) Pierres
  • croissance des bois 17 et 35 a pu être observée. Aucune corrélation n'a pu être observée entre les bois des différents sondages de ces deux années. Analyse des traces d'outils des pieux : Le nombre de traces d'outils sur les extrémités des pieux est assez limité (4 au maximum). Les
RAP02841.pdf (LILLEMER (35). rapport de fouilles. rapport de fp 2012)
  • LILLEMER (35). rapport de fouilles. rapport de fp 2012
  • 35
  • administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682, 915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Titulaire de l’autorisation de Fouilles : L. Laporte Equipe : Co Direction scientifique du projet : C. Bizien-Jaglin, L. Laporte, J.–N. Guyodo, Co Direction des
  • - Parcelle 816, Lillemer Par David Aoustin IV/ 2 Analyses anthracologiques de Lillemer Par Fany Jude. V/ Chronologies p. 35 IV.1/ Données dendrochronologiques Par Elise Werthe IV.2/ Datations radiocarbone Par C. Bizien-Jaglin, L. Laporte, N. Marcoux, VI/ Diagramme stratigraphique du
  • , diminution à 299 cm (36 %), puis nouvelle augmentation à 296 cm (61 %). Taxons herbacés taxons herbacés indicateurs d'anthropisations taxons cultivés Maintien de Quercus et Corylus . Lorsqu'Alnus exclu, augmentation de Quercus (23 % à 309 cm et 35 % à 304 cm) et Corylus (22 % à 309 cm
RAP02959.pdf (LILLEMER (35). rapport de fouilles 2013. rapport de fp)
  • LILLEMER (35). rapport de fouilles 2013. rapport de fp
  • 35
  • 2 Renseignements administratifs Fouille programmée : Site n° 35 153 003 AH Parcelles n°733, 682, 915 Coordonnées Lambert : X = 290,35 Y = 1104, 65 Titulaire de l’autorisation de Fouilles : L. Laporte Equipe : Co Direction scientifique du projet : C. Bizien-Jaglin, L. Laporte
  • largement dans le marais, ce qui n'était pas possible matériellement dans le cadre de cette campagne de fouille. Fig. 30 : Lillemer 2013 – Constructions en terre dégagées à l'issu de la campagne de fouilles, en juin 2013 Cl. L. Laporte 35 Pour tenter de lever certaines au moins des