Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
LEROUX Gilles [X]
Type d'opération
Département
35 [X]
Date (Année)
1989 [X]

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00453.pdf ((35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • (35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECT I ON- I NVENTAI RE ORIENTAL, SPECIAL DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989. Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECTION— INVENTAIRE ORIENTAL SPECIAL
  • DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989- SOMMA I RE INTRODUCTION REMERC I EMENT S CADRE GEOGRAPHIQUE METHODE DE PROSPECTION PRESENTATION BILAN DES INVENTAIRE RELEVES DES RESULTATS RECHERCHES DES
  • SITES CADASTRAUX ET PERSPECTIVES ARCHEOLOGIQUES I NTRODUCT I ON Depuis de nombreuses années, le bassin de la Moyenne Vilaine était l'objet de plusieurs recherches à caractère archéologique et notamment sous la forme de programmes de prospection-inventaire. L'année 1989 aura
  • marqué un nouvel essor de ces investigations, puisque désormais c'est l'ensemble du bassin de la Vilaine qui est le théâtre de ce type de recherches, et plus particulièrement aériennes. En effet, en prévision des retombées quantitatives de la sécheresse exceptionnelle de 1989 dans le
  • : ILLE-et-VILAINE METHODES DE PROSPECT I ON Avant d'entamer la campagne de prospection aérienne de 1989, notre connaissance du terrain se limitait essentiellement à la dimension terrestre d'une vingtaine de communes, c'est pourquoi il a fallu adopter un dispositif nous permettant
  • milieu du mois de mai, ce que nécessitait les premiers effets de la sécheresse ; ces débuts printaniers nous ont permis d'évaluer le temps et les moments de réponse des végétaux. Les reconnaissances aériennes se sont poursuivies régulièrement jusqu'au début du mois de septembre 1989
  • normales. Le second point fort de cette campagne exceptionnelle est survenu autour du 20 Juin 1989 ; ce fut le moment de mûrissement des blés - et la période ou les résultats atteignirent des taux remarquables, de l'ordre d'une vingtaine de sites par heure de vol. Le troisième point
  • structure. Enfin un catalogue photographique accompagne le rapport en présentant les clichés aériens . BI LAN DES RECHERCHES ET PERSPECTIVES Le bilan de notre campagne de prospection-inventaire est à l'image de la sécheresse de 1989, c'est-à-dire exceptionnel. Nous avons en effet
  • localisé, par voie aérienne, et pour le seul département d ' Ille-et-Vilaine le nombre de 320 sites archéologiques. 35 heures de vol auront été nécessaires pour obtenir de tels résultats. L'intégralité de ces découvertes est constituée d'enclos ou de systèmes d'enclos correspondant à
  • s'intensifier au cours de l'année 1989, sous la forme de campagnes de prospection terrestre et aérienne devenues indissociables. Nous envisageons aussi de procéder à plusieurs sondages qui devraient permettre de caler chronologiquement un certain nombre de structures archéologiques
  • . Plusieurs événements ou manifestations prévus au cours de l'année 1990 vont nous permettre de concrétiser ces recherches. Il s'agit tout d'abord de l'Exposition itinérante, intitulée "Le passé vu du ciel - Les révélations archéologiques de la sèche resse de 1989 en Haute— Bretagne" et
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Le Grand Fourneau. Parcelle 93a. Section Système d'enclos concentriques à dominante rectiligne. Il s'agit essentiellement d'un enclos carré ceint par un fossé double peut-être plus ancien. L'ensemble présente une
  • Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl . Le Verger. Parcelles 390, 395. Section Vaste ensemble présentant 5 enclos ou système d'enclos, parmi lesquels il est possible de distinguer 3 regroupements. Le premier correspond à un enclos rectangulaire (dimensions : 40 m x 30 m
  • s'agir cependant d'un site protohistorique associant enclos d'habitat, enclos à bétail, enclos funéraires et/ou rituels. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Enclos l'est. Il La Poultière. Parcelles 135, 136. Section quadrangulaire mesurant 80 m de
  • côté et ouvert à est situé sur un versant exposé au sud, à proximité immédiate de la Seiche (100 m). Il peut s'agir d'habitat. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. La Noe-Sourd. Parcelle 188. d'un enclos Section Bl . Double enclos concentriques à
  • dominante rectiligne situé à proximité immédiate de la Seiche (50 m). Ce système fossoyé peut correspondre à des structures d'habitat, (reconnaissance aérienne de Juillet 1989). BOISTRUDAN. La Galeurie. Parcelle 46d. Section ZK. Enclos carré de 50 m de côté environ. Il présente une
  • partition interne vers l'est. Il se situe dans la vallée de la Seiche, implanté sur un versant exposé au sud. Les labours ne livrent aucun indice chronologique à cet endroit. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN-PIRE . ZO. Parcelle 58. Le Grand Chemin. Section ZM
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. L'Etrangère. Parcelle lia. Section ZP. Enclos rectangulaire présentant une interruption de fossés vers le sud-sud-ouest. Cette structure est associée à des fossés rectilignes suivant une orientation légèrement différente. Ce probable
  • habitat est situé sur un versant exposé au sud-ouest, à environ 200 m du ruisseau du Hantel. La vérification au sol n'a livré aucun mobilier. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Trappe. Parcelles 13, 31a. Section ZL. Enceinte néolithique de forme ovalaire, à
  • endroit que des fragments de silex très épars , pour l'instant difficilement rattachables à cette structure. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Haute Trancouillère . Parcelle 11. Section ZO. Enclos rectangulaire présentant des fossés assez larges ; il possède