Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00919.pdf ((35). bassin oriental de la Vilaine et ses marges. rapport de prospection inventaire)
  • (35). bassin oriental de la Vilaine et ses marges. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • I I I 1 I 1 I I I I I I I I I I I I 1 1 llle-et-Vilaine DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES 1993 BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L'ARCHÉOLOGIE P R O S P E C T I O N I N V E N T Responsable Gilles LEROUX A I R E w 3 0 BASSIN ORIENTAL de la VILAINE 3 0 O £ a o
  • et ses marges 1- RAPPORT s "S f^nU^ a. Gilles LEROUX RAPPORT DE PROSPECTION- INVENTAIRE DANS LE BASSIN ORIENTAL DE LA VILAINE CAMPAGNE 1993 SOMMAIRE INTRODUCTION REMERCIEMENTS CADRE GEOGRAPHIQUE PRESENTATION BILAN DES INVENTAIRE RELEVES DES RESULTATS RECHERCHES DES
  • SITES CADASTRAUX ET PERSPECTIVES ARCHEOLOGIQUES INTRODUCTION Notre programme de prospection-inventaire sur 1 bassin oriental de la vilaine s'est pou suivi au cours de l'année 1993. Les résultats des prospections aériennes ont été identiques à ceux de 1992 (une cinquantaine de
  • des découvertes de 1993 fait état de 63 nouveaux sites archéologiques. Tous correspondent à des structures à fossés comblés ; ceci confirme encore la prépondérance du mode indigène de construction des habitats (bois et terre), déjà reconnue depuis ces dernières années. La
  • du bassin de Messac (région de Bain-de-Bretagne). Tous les types d'enclos sont bien représentés : structures funéraires, habitats aux fossés à dominante curviligne ou rect iligne . Un nouveau type de découverte est à mettre à l'actif de la campagne 1993 : celle d'enceintes
  • de La Basse Pironnière à Essé. En définitive, la campagne 1993, par son lot de découvertes inédites, participe activement à la connaissance du peuplement ancien du bassin oriental de la Vilaine, en complétant notamment le catalogue typologique déjà connu. Par ailleurs, des
  • la zone du bassin située dans les Pays-de-laLoire (département de Loire-Atlantique), c'est-à-dire le secteur de la Roche-Bernard. De plus, et pour continuer ce qui a été ébauché à la fin de l'année 1993, l'examen systématique des clichés I.G.N. sera effectué. Au premier abord
  • , toutefois, aucune mission passée ne semble avoir été programmée à un moment véritablement propice et sur des zones très étendues. AVAILLES-SUR-SEICHE (35), La Cervière : Système d'enclos qui illustre les possibilités de la prospection aérienne en matière d'archéologie du paysage, en
  • associant un enclos d'habitat et des limites parcellaires. BOURGBARRE (35), Beauvais : Grand tracé rectiligne à double fossé qui matérialise vraisemblablement un chemin antique. LANDAVRAN_ ( 35 ) , La Touche : Exemple d ' une jprobable enceinte médiévale devenue visible sur les
  • . AVAILLES-SUR-SEICHE, La Cervière, Section Al, 26, 29, 30, 35, 36, 37, 38, 40, 41, 42 x = 334, 685 y = 334,000 Datation parcelles 7, Ensemble complexe de fossés parmi lesquels il est possible de distinguer 4 groupes de structures. Les deux premiers correspondent à des enclos à
  • . Il se trouve à proximité de la voie antique reliant Rennes à Nantes . 35) ^©5^) LE PERTRE, La Faucaudière, Section AW, parcelles 97, x = 345, 910 y = 341, 870 5 wVtf (0 © S Système d'enclos à dominante rectiligne, partitions internes. Datation indéterminée. 36) LE PERTRE, La
  • fossé et une grande fosse qui lui est accolée au sud-est. Il peut s'agir d'une structure funéraire protohistorique. 49) RETIERS, La parcelles 35 a, point nord xa point sud xb Forge Cochère - La Basse Mellerie, Section YC , 134, 135 a = 325, 460 ya = 328, 890
  • j r £39 la Cancfrie 1Z51 SOU- /ère) 7253 233 0 L 100 i m llle-et-Vilaine DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES 1993 BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L'ARCHÉOLOGIE Responsable Gilles LEROUX T A I R BASSIN ORIENTAL de la
  • -NUDS, Le Châtenay-des-Bois 28) LOUVIGNE-DE-BAIS, La Candrie 30) MESSAC, Sagalon 31) MESSAC, La Bréhaudière 35) LE PERTRE, La faucaudière 37) LE PERTRE, La Touchardière 38) LE PERTRE, La Gacillère 40) P0CE-LES-B0IS, La Touche 42) POCE-LES-BOIS, La
RAP00821.pdf (RENNES (35). étude d'impact archéologique - emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise - Vieuxville-Beaurade)
  • RENNES (35). étude d'impact archéologique - emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise - Vieuxville-Beaurade
  • 35
  • DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES B R SERVICE E T A RÉGIONAL RENNES HEUXVILLEBEA URADE. ETUDE D'IMPACT ARCHEOLOGIQUE. SUR L'EMPLACEMENT DE LA FUTURE STATION D'EPURATION DE L'AGGLOMERATION RENNAISE. 15 AVRIL-30 JUIN 1993. G DE N E L'ARCHÉOLOGIE
  • (structure n°400). Photo 32 : vue de détail du radier de l'abside médiévale. Photo 33 : vue en coupe du fossé n°33. Photo 34 : tessons in situ lors du décapage du fossé n°33. Photo 35 : poterie dans la structure n°l 5, apparue lors de la réalisation de la tranchée IVbis. Photo 36 : vue en
  • Rennes et l'Association des Fouilles Archéologiques Nationales, sous contrôle du Service Régional Archéologique de Bretagne.Celle-ci prévoyait notamment le financement de l'opération, dont la réalisation était programmée du 15 avril au 30 juin 1993, le recrutement du personnel
  • sur la commune de Champeaux (35), découverte lors de prospection pédestre. Même si un doute demeure quant à la datation précise de cette céramique, elle ne peut être antérieure à l'Age du Bronze Moyen (1500 av. J.-C.). 2.2. Les traces d'occupation de la fin de la période gallo
  • que des réalisations matérielles. En effet, la batterie de fours de Vieuxville-Beaurade est tout à fait similaire à celles du site carolingien de la Cocherais, commune de Tinténiac (35), fouillé en 1989 (LE B O U L A N G E R et alii, 1992). La parenté entre ces deux sites, sur le
  • plan céramologique, est encore plus nette : analogie des pâtes, présence simultanée des becs-verseurs pontés. Il est à noter également que la production du four de potier de Launay Margat, commune de Guipel (35), également daté de l'époque carolingienne, contient les mêmes vestiges
  • l'est (photo 35). C'est également le cas de la fosse n°94 (tranchée X ) , (photo 36), comblée de cendres et de pierres brûlées, et dépourvue du moindre indice chronologique. Il peut s'agir d'une structure moderne. Photo 33 : vue en coupe du fossé n°33. Photo 34 : tessons in situ
  • lors du décapage du fossé n°33. Photo 35 : poterie dans la structure n°15, apparue lors de la réalisation de la tranchée IVbis. Photo 36 : vue en coupe de la structure n°94. CONCLUSION, (fig. 27) La superficie du site de Vieuxville-Beaurade, ainsi que sa position en basse
  • vestiges concernant la période du Haut-Moyen-Age (Zone I) sont, quant à eux, beaucoup mieux reconnus et constituent vraisemblablement les éléments d'un habitat. Ils semblent également en mesure de compléter les données de la fouille du village carolingien de la Cocherais à Tinténiac (35
  • Bretagne, t. LXXVII, 1970, p. 11-35. J. BRIARD, Poterie et civilisation, t.2, Chalcolithique et Age du Bronze en France, 138 pages, ed. Errance, Paris, 1989. CUISENIER J. et GUADAGNIN R., (sous la direction de) - Un village au temps de Charlemagne, Musée des Arts et traditions
RAP00975.pdf (RENNES (35). Beaurade. station d'épuration. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). Beaurade. station d'épuration. rapport de fouille préventive
  • 35
  • DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES B R E T A S E R V I C E R É G I O N A L DE G N 1993 E L'ARCHÉOLOGIE SAUVETAGE RENNES-VIEUXVILLE-BEAURADE Fouille de sauvetage sur l'emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise OCCUPATION
  • 35 3.3.3. a. localisation 3.3.3.b.nature, dénombrement et poids 3.3.3.c.facture, couleurs, types de cuisson de la poterie 3.3.3.d.les types de poterie 3.3.3.e.les décors 3.3.3.f.autres mobiliers 3.3.4. Conclusion 3.4.Les structures du Haut-Moyen-Age 3.4.1.L'enclos d'époque
  • Bretagne. Celle-ci prévoyait le financement de l'opération, dont la réalisation s'est faite en deux étapes: une étude d'impact archéologique (15 Avril-30 Juin 1993), puis une opération de fouilles (15 Juillet-15 Novembre 1993); elle permettait également le recrutement du personnel
  • contraintes climatiques, l'opération de terrain s'est déroulée du 15 juillet au 15 novembre 1993. D'un point de vue scientifique, la contrainte essentielle a consisté en la perte irrémédiable d'informations importantes, due à la disparition totale des niveaux de sol. Cette constatation est
  • , dans la mesure où l'habitat de cette époque est peu connu en Armorique, l'incertitude demeure (Pl. 1 bis). 2.3.UN VILLAGE D'EPOQUE CAROLINGIENNE 2.3.1.L'habitat d'époque carolingienne: La fouille de l'été 1993 a complété le plan des structures du Haut-Moyen-Age dans la zone I
  • donc étroitement dépendante de ses fluctuations à travers le temps. Les occupations successives ainsi repérées ont laissé des structures en creux fossés, fosses, et trous de poteaux (Fig. 19, 20). RENNES-VIEUXVILLE-BEAURADE. Fouille de sauvetage, Eté-Automne 1993. Plan de la zone
  • petite taille et ceux de taille moyenne (Pl. 6, 7, 8 ; Photos 35, 37, 38). * Les petits pots: Ils sont très bien représentés à Vieuxville-Beaurade: une quinzaine d'exemplaires identifiés. Leurs diamètres varient entre 10 et 12 cm pour une hauteur moyenne de 9 cm; ils ne Planche 7