Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 35 (retirer)
  • Creator > LEROUX Gilles (retirer)
  • Operation type > fouille préventive d'urgence (retirer)

9 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00127.pdf (CORPS-NUDS (35). Graibusson. rapport de sauvetage urgent.)
  • CORPS-NUDS (35). Graibusson. rapport de sauvetage urgent.
  • 35
  • DIRECTION B R S E R V I C E REGIONALE E DES A F F A I R E S T RÉGIONAL A G DE CULTURELLES N E CORPS NUDSI Graibusson Slie-ef-Vilaine 1992 L ' A R C H É O L O G I E Déviation de Corps-Nuds 35 Responsable Gilles LEROUX AFAN R A P P O R T DE FOUILLE DE S A U V E T
  • ) , en v o g u e v e r s la fin de l'Age du Bronze m o y e n . 8 A % + O ; 43 0 o o o! •to M o o ®M o'5b il on 4e O O 5oO' «O M 9t Fosses cr
RAP00310.pdf (BAIN-DE-BRETAGNE (35). les Sentes. rapport de sauvetage urgent et de sondages.)
  • BAIN-DE-BRETAGNE (35). les Sentes. rapport de sauvetage urgent et de sondages.
  • 35
  • Gilles LEROUX contractuel A.F.A.N. Responsable d'opération SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE Vue d'ensemble de la résidence de la villa des Sentes à Bain-de-Bretagne. LA FOUILLE DU SITE PREHISTORIQUE, PROTOHISTORIQUE ET ANTIQUE DES SENTES A BAIN-DE-BRETAGNE (35
  • , PROTOHISTORIQUE ET ANTIQUE DES SENTES A BAIN-DE-BRETAGNE (35) Fouille de sauvetage urgent Octobre 1991 - Janvier 1992 SOMMAIRE INTRODUCTION 1 - Les circonstances de la découverte du site 23456- Les motivations de la fouille de sauvetage Les différents partenaires de l'opération
  • argilogréseux (couleur jaune-orange), et remplies d'une argile grise très fine. Elles se situent à 35 m au nord-ouest de la villa gallo-romaine, au delà du fossé d'enceinte. Ces petites structures (30 cm de diamètre, pour 20 cm de profondeur environ état après décapage de la terre arable
  • rapporte, mais sa datation précoce nous fait plutôt envisager une correspondance avec les phases I ou II. Les autres fragments de céramique sigillée retrouvés à l'intérieur de la résidence de la villa (Drag. 15, 35-36, 37, 42, 44, 46), mais dans des strates remaniées par les
RAP00386.pdf (SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN (35). l'homme mort. rapport de sauvetage urgent.)
  • SAINT-PIERRE-DE-PLESGUEN (35). l'homme mort. rapport de sauvetage urgent.
  • 35
  • . 79-90. LEROUX Gilles (1988) - L'habitat gaulois de l'Homme-Mort, St-Pierre-de-Plesguen (35), Journée Préhistorique et protohistorique de Bretagne, 15 octobre 1988, p. 31-32. ANNEXE Tentative de reconstitution de l'ossature en bois du bâtiment rectangulaire Photo B : Vue
RAP00401.pdf (SAINT-MALO (35). cité d'Alet - rue de Mesle. rapport de sauvetage urgent)
  • SAINT-MALO (35). cité d'Alet - rue de Mesle. rapport de sauvetage urgent
  • 35
RAP00821.pdf (RENNES (35). étude d'impact archéologique - emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise - Vieuxville-Beaurade)
  • RENNES (35). étude d'impact archéologique - emplacement de la future station d'épuration de l'agglomération rennaise - Vieuxville-Beaurade
  • 35
  • (structure n°400). Photo 32 : vue de détail du radier de l'abside médiévale. Photo 33 : vue en coupe du fossé n°33. Photo 34 : tessons in situ lors du décapage du fossé n°33. Photo 35 : poterie dans la structure n°l 5, apparue lors de la réalisation de la tranchée IVbis. Photo 36 : vue en
  • sur la commune de Champeaux (35), découverte lors de prospection pédestre. Même si un doute demeure quant à la datation précise de cette céramique, elle ne peut être antérieure à l'Age du Bronze Moyen (1500 av. J.-C.). 2.2. Les traces d'occupation de la fin de la période gallo
  • que des réalisations matérielles. En effet, la batterie de fours de Vieuxville-Beaurade est tout à fait similaire à celles du site carolingien de la Cocherais, commune de Tinténiac (35), fouillé en 1989 (LE B O U L A N G E R et alii, 1992). La parenté entre ces deux sites, sur le
  • plan céramologique, est encore plus nette : analogie des pâtes, présence simultanée des becs-verseurs pontés. Il est à noter également que la production du four de potier de Launay Margat, commune de Guipel (35), également daté de l'époque carolingienne, contient les mêmes vestiges
  • l'est (photo 35). C'est également le cas de la fosse n°94 (tranchée X ) , (photo 36), comblée de cendres et de pierres brûlées, et dépourvue du moindre indice chronologique. Il peut s'agir d'une structure moderne. Photo 33 : vue en coupe du fossé n°33. Photo 34 : tessons in situ
  • lors du décapage du fossé n°33. Photo 35 : poterie dans la structure n°15, apparue lors de la réalisation de la tranchée IVbis. Photo 36 : vue en coupe de la structure n°94. CONCLUSION, (fig. 27) La superficie du site de Vieuxville-Beaurade, ainsi que sa position en basse
  • vestiges concernant la période du Haut-Moyen-Age (Zone I) sont, quant à eux, beaucoup mieux reconnus et constituent vraisemblablement les éléments d'un habitat. Ils semblent également en mesure de compléter les données de la fouille du village carolingien de la Cocherais à Tinténiac (35
  • Bretagne, t. LXXVII, 1970, p. 11-35. J. BRIARD, Poterie et civilisation, t.2, Chalcolithique et Age du Bronze en France, 138 pages, ed. Errance, Paris, 1989. CUISENIER J. et GUADAGNIN R., (sous la direction de) - Un village au temps de Charlemagne, Musée des Arts et traditions
RAP00975.pdf (RENNES (35). Beaurade. station d'épuration. rapport de fouille préventive)
  • RENNES (35). Beaurade. station d'épuration. rapport de fouille préventive
  • 35
  • 35 3.3.3. a. localisation 3.3.3.b.nature, dénombrement et poids 3.3.3.c.facture, couleurs, types de cuisson de la poterie 3.3.3.d.les types de poterie 3.3.3.e.les décors 3.3.3.f.autres mobiliers 3.3.4. Conclusion 3.4.Les structures du Haut-Moyen-Age 3.4.1.L'enclos d'époque
  • petite taille et ceux de taille moyenne (Pl. 6, 7, 8 ; Photos 35, 37, 38). * Les petits pots: Ils sont très bien représentés à Vieuxville-Beaurade: une quinzaine d'exemplaires identifiés. Leurs diamètres varient entre 10 et 12 cm pour une hauteur moyenne de 9 cm; ils ne Planche 7
RAP01102.pdf (BÉDÉE (35). la Métairie Neuve : déviation de Bédée, liaison rd72-rn12. rapport de fouille préventive)
  • BÉDÉE (35). la Métairie Neuve : déviation de Bédée, liaison rd72-rn12. rapport de fouille préventive
  • 35
  • . Figure 13 : Coupes des fosses n°35 et 114 (même type de remplissage). Figure 14 : Structure n°58 - Coupe 1 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 15 : Structure n°58 - Coupe 2 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 16 : Plan du puits n°93. Figure 17 : Plan
  • (U.S. 5802). Planche 11 : Mobilier métallique (fragments de clé, de fibule, et clous), et fragment de creuset trouvés en U.S. 5801 à 5803. Planche 12 : Deux fragments de peson en terre cuite rouge (st. n°58); un aiguisoir (st.35); une enclume (st.40). INTRODUCTION A)- Les
  • possèdent en 7 moyenne un diamètre allant de 1,50 à 2 mètres. Néanmoins, on peut déjà souligner la présence de quatre fosses particulières par leur diamètre, leur forme, et leurs fonctions: il s'agit des structures n°58, 93, 35, et 130. 3)-Les trous de poteaux: Au nombre de
  • l'emprise, une portion d'une grande fosse vraisemblablement circulaire a été mise au jour (structure n°35) (Photo 8). L'extrapolation de son contour aboutit à une structure de quinze mètres de diamètre. Son fond plat, sa profondeur conservée de 0,70 mètre, et le fait qu'elle soit creusée
  • ). 21 Figure 13 : Coupes des fosses n°35 et 114 (même type de remplissage). 22 Figure 14 : Structure n°58 - Coupe 1 (les différents niveaux de remblai du puits). Figure 15 : Structure n°58 - Coupe 2 (les différents niveaux de remblai du puits). 23 Figure 16 : Plan du puits n
  • homogène d'un point de vue chronologique. Il s'agit ensuite d'une phase de comblement de la citerne n°35 (U.S. 3502), de la fosse n°114 (U.S. 11402), et enfin de l'épandage antique n°3 (U.S. 300). 1-La céramique sigillée : La répartition spatiale des tessons de céramique sigillée, au
  • total 66, est homogène. Ils sont bien sûr représentés dans la structure n°58, mais également dans les structures n°3, 35, 60, 74, 117 et 124. Ceux retrouvés dans le comblement supérieur du puits n°58, à savoir notamment DRAG.17, DRAG.24/25, DRAG. 18/31, et DRAG. 37, indiquent une
  • -claudienne (20-70 ap. J.C.): Menez 6, 55a, 96b, 96c, 125a, 125c, 144, et Menez 148 (Planche 1). 3-La céramique commune : On la retrouve essentiellement dans les structures n°3, 35, 58, et 114. Les formes sont nombreuses et variées. Toutefois, parmi l'ensemble de céramiques communes
  • l'entrée formée par l'interruption des fossés n°40 et 74 met en évidence un dysfonctionnement. Il en va de même de la position de la citerne n°35 qui n'est pas cohérente avec le prolongement des fossés n°40 et 119. Par contre, le plan du bâtiment à deux nefs, relevé dans la partie
  • occidentale du chantier, s'inscrit, de par son orientation, dans le système d'enclos gallo-romain. 35 Quant à l'étude du mobilier archéologique, son apport à la compréhension des différentes phases d'élaboration du site est insuffisant, essentiellement à cause de son inégale répartition
  • métallique (fragments de clé, de fibule, et clous), et fragment de creuset trouvés en U.S. 5801 à 5803. • 41 Planche 12 : Deux fragments de peson en terre cuite rouge (st. n°58); un aiguisoir (st.35); une enclume (st.40). 42 Figure 17 : Plan et coupe ouest-est de la structure n°38
  • (petit four). 43 Planche 9 : Statuette de déesse -mère en terre cuite rouge, retrouvée en prospection auprès de la zone de fouille. w CONCLUSION La fouille partielle du système d'enclos gallo-romain de La Métairie Neuve, à Bédée (35), met en évidence une série de données
  • 116 (coupe NO-SE), et aperçu de la fosse n°l 17 qui les a précédés. Photo 8 : Fosse n°35 (citerne ?): vue des coupes est-ouest et nord-sud, et aperçu du profil. Photo 9 : Fosse n°l 14: vue de la coupe ouest-est (couche médiane grise ou U.S.3502 renfermant l'essentiel du mobilier de
  • de la fosse n°l 17 qui les a précédés. Photo 8 : Fosse n°35 (citerne ?): vue des coupes est-ouest et nord-sud, et aperçu du profil. Photo 9 : Fosse n°l 14: vue de la coupe ouest-est (couche médiane grise ou U.S.3502 renfermant l'essentiel du mobilier de cette structure
RAP01254.pdf (JANZÉ (35). la Tullaye. la Huberdière. habitat du haut Moyen Âge. rapport de fouille préventive)
  • JANZÉ (35). la Tullaye. la Huberdière. habitat du haut Moyen Âge. rapport de fouille préventive
  • 35
  • concours du Conseil général dTlle et Vilaine G C IL iQ L Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.R.A. de Bretagne 1995 12 S1 LA TULLAYE A JANZE (35) : UN HABITAT DE L'ANTIQUITE TARDIVE ET DU HAUT MOYEN AGE Fouille de sauvetage - 1994 Première partie : Résultats
  • les niveaux du Bas Empire de la villa gallo-romaine de Chatillon-Sur-Seiche (35) ('Communication personnelle d'Alain PROVOST). S'il en était ainsi, il s'agirait alors d'un type de structure très précoce, puisque les fonds de cabane n'apparaissent en nombre que vers la fin du IVe
RAP01294.pdf (VISSEICHE (35). la basse chaussée. rapport de fouille préventive)
  • VISSEICHE (35). la basse chaussée. rapport de fouille préventive
  • 35
  • LE FRANCHISSEMENT ANTIQUE DE LA SEICHE PAR LA VOIE GALLO-ROMAINE RENNES/ANGERS VISSEICHE, La Basse Chaussée (35 359 15) (Ille-et-Vilaine) D.F.S. DE SAUVETAGE URGENT 27/03/1995 - 15/07/1995 sous la direction de Gilles LEROUX avec la collaboration de Eric GAUME AMENAGEMENT DE
  • extraction. Photo 33 : vue du poteau 122 et de la pièce de bois qui participe à son calage. Photo 34 : vue du poteau 120, et de son calage, sous la forme d'une couronne de copeaux de bois. Photo 35 : vue d'un pieu après son extraction, montrant la zone de flambage de la pointe. Photo 36
  • , dont elle doit être contemporaine. U.S. 29 : couche argileuse de couleur gris clair se développant sur 6 m de long ; épaisseur moyenne = 0,10 m. Elle s'amorce sur le côté nord de l'U.S. 22 et s'interrompt à 3 m environ de l'U.S. 35 (remplissage inférieur d'un fossé antique de
  • d'emprise ; elle est seulement interrompue par l'U.S. 35 (fossé de bordure de voie), l'U.S. 31 étant son prolongement vers le nord. U.S. 31 : couche de terre de couleur brun foncé comprenant de nombreux charbons de bois ; épaisseur = 0,30 m. Il s'agit du prolongement de l'U.S. 30. U.S
  • : comblement argilo-limoneux de couleur jaune correspondant au remplissage supérieur du fossé de bordure de voie côté nord ; 1 = 1 m ; épaisseur = 0.60 m. U.S. 35 : comblement argileux très hydromorphisé dans lequel a été piégé du mobilier archéologique datant du 1er siècle de notre ère