Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01902.pdf (CHASNÉ-SUR-ILLET (35)." le champ-aux-buttes". rapport de diagnostic)
  • CHASNÉ-SUR-ILLET (35)." le champ-aux-buttes". rapport de diagnostic
  • 35
  • Sondage 8 Sondage 11 Sondage 13 Sondage 14 16 17 17 17 17 17 18 18 19 0 FICHE SIGNALETIQUE D'OPERATION Diagnostic archéologique Chasné-sur-lllet Le "Champ des Buttes" LOCALISATION Département : Ille-et-Vilaine - 35 Commune : Chasné-sur-lllet Lieu-dit : le Champ aux Buttes
  • l'emprise des travaux : 12 708 m Maître d'ouvrage : Commune de Chasné-sur-lllet, la Porte-Pilet, 35 250 Chasné-sur-lllet 2 INTERVENANT: Suivi administratif et scientifique : Anne Villard, S.R.A. Bretagne Montage du projet de diagnostic : Michel Bayeux, I.N.R.A.P. Equipe I.N.R.A.P
  • . : Jocelyn Martineau, responsable d'opération Fabien Sanz-Pascual, fouilleur, D.A.O. Aline Brilland, fouilleur Françoise Labaune, étude du mobilier archéologique Terrassement : Entreprise Godet - 35 - RESULTATS : L'érosion des structures archéologiques affleurantes est largement
  • cave, intégrée dans un ensemble maçonné de type manoir, désaffecté puis démoli dans la seconde moitié du XVIIe. 1 I - CADRE ET MODALITES D'INTERVENTION 1.1 - Contexte géographique La commune rurale de Chasné-sur-Illet est située dans le canton de Liffré (35), au nord-est de
  • Châtelaudren • • SAINTPlouagat BRI EUC, 29 - FINISTERE CHATEAULIN 1 LANNION • Pies ti nles-Grèves Plouzévédé Taulé MORLAIX Landivisiau Guipavas Tréguier, Saint-JeanBrévelay Malestroit Rochefort- Fougeray VANNES Muzillac Allaire ILLE-ET-VILAINE (35) REDON fîg.01 : Région
  • (SRA Bretagne) O indices de sites archéologiques du canton de Liffré (SRA Bretagne) Localisation géographique. Chasné sur Illet Ille-et-Vilaine (35) Le champ des buttes P l . 0 1 Jocelyn Martineau, INRAP, 2003 fig.01 : Vue du Champ aux Buttes, vers l'est. L'église Saint-Martin
  • N , parcelles 196, 197 et 117 (sans échelle) Localisation cadastrale. Chasné sur Illet Ille-et-Vilaine (35) Le champ des buttes 2.2 - Les indices archéologiques 2.2.1 - Situation géologique Le canton de Liffré est situé sur une faille géologique datée du Paléozoïque
  • Sondages de diagnostic. Fossés. Fosses, trous de poteau. Structures maçonnées, fondations. Empierrements. Limon gris. 67650 H 67625 H 67600 H 2o Contexte topographique et localisation des structures. Chasné sur Illet llle-et-Vilaine (35) Le champ des buttes C3 1 12
  • • • • • limite de la parcelle ( 12520 m2 ). Sondages de diagnostic. Fossés. Fosses, trous de poteau. Structures maçonnées, fondations. Empierrements. Hypothèse de restitution. S06-F15 Coupes : 0 25 m Localisation, plan et coupes des structures à l'est. Chasné sur IUet Ille-et-Vilaine (35
  • forte proportion de quartz. Le vase a été très cuit, lui donnant un aspect presque grésé. Ces caractéristiques correspondent à celles des pâtes du groupe C, définies d'après le mobilier des fouilles réalisées à Montours (35) en 1996-1997 (Cattedu 2001). Le fragment conservé est trop
  • récipient en céramique commune Description Datation Fait F. 73 Matériaux Nombre 3 35 2 28 Céramique Métal Céramique Céramique Terre cuite Os Fait F. 77 Matériaux Céramique Argile cuite Nombre 2 2 Tessons appartenant à un fond en céramique commune Description Datation
RAP02410.pdf (RENNES (35).étude documentaire place Saint-Germain)
  • RENNES (35).étude documentaire place Saint-Germain
  • 35
  • vertu de l'article 10 de la loi modifiée du 17juillet 1978 relative à l'améliorationdesrelationsentrel'administrationetlepublic.Lenonrespectdecesrèglesconstitueundélitdecontrefaçonpuniparl'article425d RENNES (35) Place Saint-Germain 2 Table des matières Résumé 3 Introduction 4
  • francoys de brie et jacques meilleur, 2 fevrier 1490 au 1er fevrier 1491 vst) 96 100 109 110 111 115 116 117 117 CC CC CC CC CC CC CC CC CC Annexe 6 : Comptes des miseurs (1425 - 1491), Série EE. Affaires militaires 118 EE 160 118 EE 143 118 RENNES (35) Place Saint-Germain
  • cadastral informatisé du secteur de la place Saint-Germain. (Cadastre D.G.F.P., Rennes, 35, Section BE, 2008) RENNES (35) Place Saint-Germain 4 de l'agglomération de Rennes au XVIIPsiècle. (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2008, fond de plan G. Perquis, 1948) I - Le cadre de l'étude
  • Rennes. 6 - Rédaction du rapport final d'opération (RFO) 1- Réformation du domaine de Rennes, 1646-1648, A.D. Ille-et-Vilaine 2 A 76, F 384. RENNES (35) Place Saint-Germain 6 •kr.'NNir:; "VII M - CAPITALE l)h~iii< l'.l "PÀRLEMÉ1 "REDON. C O M M V N 1 à HANC PQLIGRAPHIAM V
  • Filanderie, limite ouest de la rue Vérale, extrémité nord de la rue Gambetta, sud de la rue des Violiers, pont Saint-Georges, rue Trassart, rue Corbin, allée longeant la façade est du couvent des Ursulines. C'est également l'orientation de l'église Saint-Germain. RENNES (35) Place Saint
  • ayant pour module de base l'actus quadratus romain (120 pieds de côté soit environ 35 m). Pour la zone d'étude, les éléments du paysage coïncidant avec des limites d'actus sont : les rues de Saint-Georges, de la Charbonnerie, Vérale, Trassart, le pont Saint-Georges et le sud de la
  • circulation, dont l'une (l'actuelle rue Saint-Georges) a perduré jusqu'à la période actuelle, et l'autre, située à une trentaine de mètres à l'ouest de l'église Saint-Germain permettait de franchir la Vilaine. RENNES (35) Place Saint-Germain 12 Fig.07 : Parcellaire isocline Nord 60
  • °. (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2 0 0 8 , fond de plan SRA Bretagne) ETUDE DOCUMENTAIRE ligne b de Métro automatique Fig.08 : Parcellaire isocline Nord 70° . (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2 0 0 8 , fond de plan SRA Bretagne) RENNES (35) Place Saint-Germain 14 Fig.09 : Formes
  • principal de la Vilaine. 4 - Communication orale de Dominique Pouille et Thierry Lohro. RENNES (35) Place Saint-Germain 16 Fig.10 : Restitution du paléo-chenal fossile à l'est de la Vilaine. (Plan Forestier, 1724, A M R 1645) II.2.2 - Les indices d'occupations antérieures à la
  • manière générale, il y a peu de données archéologiques à exploiter sur le secteur de SaintGermain pour les périodes antérieures au XVe siècle. La Carte Archéologique de la Gaule dressant l'état des connaissances de la ville Antique au début des années 1990 (CAG 35 1991), estime la
  • perpendiculaires ouest-nord-ouest / est-sud-est et sud-sud-ouest / nord-nord-est sont partiellement reconnus au nord, rue d'Antrain, place Sainte-Anne et rue de Saint-Malo (Pape 1972). Une zone portuaire est admise au sud du castrum devant la porte Aivière (CAG 35 1991). En définitive
  • petite motte » sur l'état de sections correspondant (plan cadastral, 1842, section B, 2e feuille, RENNES (35) Place Saint-Germain 18 CAG 35 Commune 234 Corseul N Avranches Bayeux A 0 h- Quimper Carhaix Angers Le Mans Nantes Vannes Û extension du Haut - Empire monuments et
  • bâtiments publics actuels voies antiques # fouilles modernes . ^ Rétraction du Bas - Empire Aa A aA a trouvailles anciennes ou isolées necropoles Fig.ll : Carte archéologique de la ville de Rennes en 1991. (fond CAG 35, 1991) cet endroit (à une époque indéterminée) afin de
  • proximité9. A l'inverse, le « gué Saint-Georges » est 7 - Annexée à la paroisse de Toussaint au XHIe siècle. 8 - Arch. Muni. Rennes CC 801/2 f 17 v 9 - Arch. Muni. Rennes CC 799, f°15v à P40v RENNES (35) Place Saint-Germain 20 mentionné à quatre reprises dans le compte de 142810, puis
  • d'un pont ou d'un embarcadère (Toulmouche 1847). La fortification La contribution de D. Pouille sur l'enceinte antique de Rennes est certainement, avec la notice de la Carte Archéologique de la Gaule, la plus complète et la plus récente sur le sujet (Pouille 2008, pp.43-66) (CAG 35
  • secteur Saint-Germain pour la haut Moyen Age reste médiocre. La Carte Archéologique de la Gaule référence un secteur à sépultures du Bas-Empire, de la période mérovingienne et de la période carolingienne place de la Mairie (CAG 35 1991). Un sarcophage à calcaire coquiller y est
RAP03205.pdf (MARCILLE-ROBERT (35). Le château. Rapport de PT 2015)
  • MARCILLE-ROBERT (35). Le château. Rapport de PT 2015
  • 35
  • Marcillé-Robert, Ille-et-Vilaine, Bretagne Le château (EA 35-165-0023) Rapport de prospection-thématique par Jocelyn Martineau et Jean-Claude Meuret, avec la collaboration du CERAPAR, du CNPAO et de l’INRAP et de Pierre Tressos. Décembre 2015 Prospection thématique 2015 1
  • .......................................................................................................... 67 I - Dossier sources écrites pour le château de Marcillé-Robert (Ille-et-Vilaine). Recherches, transcriptions, traductions et mise en forme par Jean-Claude Meuret............................................................. 67 Château de Marcillé-Robert (35) 2 Remerciements
  • de Marcillé-Robert (35) 4 Cl 01 : Château de Marcillé-Robert, tour à archères du XIIIe siècle (tour 3). (Pierre Tressos, 2015) Cl 02 : Marcillé-Robert, vue du bourg depuis le château. (Jocelyn Martineau, 2015) Prospection thématique 2015 5 Introduction La communauté de
  • , au détenteur de l’autorisation de prospection thématique, Jocelyn Martineau, en paiment de la prestation de scan 3D réalisée par le CNPAO. Château de Marcillé-Robert (35) 6 PARTIE I – DONNéES ADMINISTRATIVES ET METHODOLOGIE D’INTERVENTION 1 - Fiche signalétique Localisation
  • Région Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Bretagne Terrain non protégé au titre des MH, zonage archéologique, EA Département 35-165-0023 Ille-et-Vilaine (35) Commune Marcillé-Robert Adresse ou lieu-dit Organisme de rattachement
  • d’autorisation Château de Marcillé-Robert (35) 8 Prospection thématique 2015 9 3 – Méthodologie d’intervention 3.1 - Désignation des secteurs La motte, son enceinte polygonale et les deux basses-cours, entièrement intégrées à la section OD du cadastre actuel, ont été subdivisées en
  • sur le terrain, sans échafaudage, en enregistrant directement la stratigraphie verticale des Château de Marcillé-Robert (35) 10 1374200 1374400 7203400 7203400 7203600 1374400 7203600 1374200 MARCILLE - ROBERT Fig.01 : Recalage du relevé microtopographique du château
  • italique pour des passages importants. S’ajoute à cela une synthèse historique présentée ci-dessous par période et par thématique. Château de Marcillé-Robert (35) 12 T2 T1 T3 S1 T6 T4 71 .25 T5 ? 62.25 ? 64.25 T7 63 .00 67 .50 .00 61 S2 T8 50 61. 5 61.2 75
  • 46. 0 10 20 30 40 50 m Fig.02 : Relevé micro-topographique du château de Marcillé-Robert. (Jocelyn Martineau, CERAPAR, CNPAO, avec la collaboration de l’INRAP, courbes de niveaux avec un pas de 0,25 m) Prospection thématique 2015 13 PARTIE II - RESULTATS 35 Rennes
  • -et-Vilaine, à l’extrémité orientale de la région Bretagne. Le village est situé plus particulièrement à équidistance de trois grandes agglomérations de Haute-Bretagne, Rennes (35 kilomètre au nord-ouest), Vitré (30 km au nord-est) et Châteaubriant (30 km au sud, aujourd’hui en
  • le front de taille localisé au sud-est du site castral, non daté, mais vraisemblablement moderne. Château de Marcillé-Robert (35) 14 Fig.05 : Restitution des différents pôles de l’agglomération fossile de Marcillé-Robert. (Jean-Claude Meuret, à partir du fond cadastral de 1829
  • spécifiquement à l’est, côté étang, sur une surface d’environ 2 ha (EA 35-165-0023). Il est tentant d’y placer le point central d’une implantation médiévale primitive autour duquel s’est développée une agglomération de type « poly-nucléaire » bien mis en évidence par Jean-Claude Meuret en
  • spécifique pour cadastre de 1829. La hall est figurée au centre de la grande rue du bourg de Marcillé. la halle disparue anciennement située (Cadastre ancien de 1829) Grande rue (EA 35-165-0025) et pour les habitats situés en face du château (EA 35-165-0021), distinctes de celle du site
  • - MEURET, op-cit, p.45, 50. Château de Marcillé-Robert (35) 16 80m NGF 80m NGF 70m NGF 70m NGF Coupe A-B 0 Echelle 1:500 5m 60m NGF 60m NGF A 80m NGF 80m NGF 70m NGF 70m NGF E C 74.75 F 60m NGF 60m NGF Coupe C-D 50m NGF 50m NGF 63 .00 67.0 0 80m NGF 80m NGF
  • château au sens étroit du terme. Une seule y fait une allusion. Pièce inédite recopiée au XVIe siècle, conservée à Rennes (AD 35, 1 F 1801, fonds Le Gonidec de Traissan), je l’ai retranscrite, mise en forme et traduite (pièce I-2). Il y est dit qu’un conflit s’est élevé entre les
  • . i, 177-178. Château de Marcillé-Robert (35) 18 qu’ils font pour moitié partie des tenures des moines, tenures dans lesquelles sont inclus leurs prés et leurs terres cultivées. Les occurrences du terme turris au Moyen Âge central sont rares. Pour l’instant, dans un rayon de 75
  • aménagements du château, face à la menace imminente de guerre avec la France (cf f.1 r° ainsi que la pièce n° II-3 des « garants » du miseur Lemoyne). Château de Marcillé-Robert (35) 20 Ce compte fournit nombre de détails matériels sur les travaux qui ont été réalisés au château