Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01254.pdf (JANZÉ (35). la Tullaye. la Huberdière. habitat du haut Moyen Âge. rapport de fouille préventive)
  • JANZÉ (35). la Tullaye. la Huberdière. habitat du haut Moyen Âge. rapport de fouille préventive
  • 35
  • concours du Conseil général dTlle et Vilaine G C IL iQ L Ministère de la Culture et de la Francophonie Rennes : S.R.A. de Bretagne 1995 12 S1 LA TULLAYE A JANZE (35) : UN HABITAT DE L'ANTIQUITE TARDIVE ET DU HAUT MOYEN AGE Fouille de sauvetage - 1994 Première partie : Résultats
  • y JANZE , La Tullaye (3513623) (IUe et Vilaine) D.F.S. DE SAUVETAGE URGENT 15/07/1994- 15/02/1995 Sous la dir. de Gilles LEROUX Avec la collaboration de Françoise LE BOULANGER, Stéphane BLANCHET DEVIATION DE JANZE - R.D. 41 (route Rennes-Angers) A.F.A.N. GRAND OUEST avec le
  • , que nous avons mis au jour dans le courant du mois de janvier 1994 (prospection terrestre), un gisement de tegulae, près du lieu-dit La Tullaye sur la commune de Janzé. Ces vestiges, constitués essentiellement par des débris épars de tuiles gallo-romaines et par quelques fragments
  • ce fait, le temps imparti à la fouille (du 15 juillet au 15 octobre 1994) n'était plus suffisant pour traiter la totalité des vestiges. Sa durée a donc été allongée d'un mois (du 1er au 31 décembre 1994), mais limitée cette fois, à la seule emprise de la route à deux voies devant
  • phases : du 15 juillet au 15 octobre d'abord, puis du 1er décembre au 31 décembre 1994. Elle a été conduite par une équipe de sept archéologues contractuels de l'Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales, renforcée par la participation de bénévoles essentiellement durant
  • de dix ans, à l'instar du bassin de La Seiche tout entier, de campagnes de prospections systématiques, terrestres et aériennes {LEROUX G., 1989 à 1994). Celles-ci ont déjà permis d'y reconnaître plusieurs dizaines de sites archéologiques appartenant à des périodes allant de la
  • mérovingien de Goudelancourt (Aisne) {BAYARD D., 1994, p. 65) : « La fragmentation du matériel, la dispersion des contextes, l'absence de recoupements stratigraphiques constituent des handicaps pour une étude cohérente. La fragmentation, très forte, rend difficile l'identification des
  • les niveaux du Bas Empire de la villa gallo-romaine de Chatillon-Sur-Seiche (35) ('Communication personnelle d'Alain PROVOST). S'il en était ainsi, il s'agirait alors d'un type de structure très précoce, puisque les fonds de cabane n'apparaissent en nombre que vers la fin du IVe
  • utilisées entre le IVe et le Ville siècle (GIGANON D., 1994, p. 197199 ; S1RATJ., 1994, p.161-162). On note, enfin, des tessons appartenant à un même vase à pâte orange dont la panse présente un décor ondé réalisé au peigne, et encadré par des rangées de cannelures externes.Ce dernier
  • type de poterie a été rencontré sur l'habitat mérovingien de « Gaillon-LeBas » à Herblay (Collection de l'exposition temporaire « Le passé à la loupe - Enquête sur 50 siècles d'habitat à Herblay, en bord de Seine», 20 nov. 1994-31 mars 1995, Musée Archéologique Départemental du Val