Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02214.pdf (VISSEICHE (35). le bourg. des vestiges gallo-romains sur le bord de la voie. rapport de prospection thématique)
  • VISSEICHE (35). le bourg. des vestiges gallo-romains sur le bord de la voie. rapport de prospection thématique
  • 35
  • LE BOULANGER, Avec la collaboration d'Eric NICOLAS et de Françoise LABAUNE-JEAN Dates d'interventions : N° de prescription : 02/10/06-20/10/06 SRA 2006-219 INRAP -Direction interrégionale Grand-Ouest - 37, rue du Bignon CS 67577 35 537 CESSON SEVIGNE Cedex - Tél. 02 23 36 00 40
  • temporaire du matériel archéologique : Dépôt de fouilles Ille-et-Vilaine, 9 rue du Noyer, 35 000 RENNES INFORMATIONS SUR LA COMPOSITION DU RAPPORT Nombre de pages : 43 Nombre de volumes : 1 Nombre d'annexés : 3 Nombre de figures : 11 2 Visseiche 2006 Prospection thématique Liste des
  • Rapport ^4% + INSTITUT NATIONAL De prospection RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES D E thématique PRÉVENTIVES Décembre 2006 VISSEICHE - Parcelles 612 et 461 (section B, cadastre 1998) (Ille-et-Vilaine - Bretagne) Des vestiges gallo-romains sur le bord nord de la voie Françoise
  • N° SIRET 180 092 264 00019 - APE 732 Z Visseiche 2006 Prospection thématique SOMMAIRE Fiche signalétique Liste des intervenants et moyens mis en oeuvre Remerciements INTRODUCTION Rappel des raisons de mise en place de la prospection thématique et programme 2006 L'occupation
  • p.14 p.21 p.25 p.34 Photo de couverture : Les parcelles évaluées vues du ciel (cl. G. Leroux, octobre 2006) 1 Visseiche 2006 Prospection thématique FICHE SIGNALETIQUE Numéro de projet INRAP : D2 05 000 300 1 Région : Bretagne Département : IUe-et-Vilaine Commune
  • : VISSEICHE Lieu-dit ou adresse : Rue Nationale Cadastre année : Visseiche, 1998, section B, parcelles 612 et 461 Coord. Lambert : X: Y: Propriétaire des parcelles agricoles : Madame de MONTI Locataire des parcelles agricoles : Hervé TUAL Code INSEE : 35 359 altitude : 50 m NGF Arrêté
  • de prescription n° : 2006-219 en date du 27 juillet 2006 Responsable désigné : Françoise LE BOULANGER Organisme de rattachement : INRAP Dates d'intervention sur le terrain : du 02/10 au 20/10/2006 Surface diagnostiquée : 7071 m 2 % de la surface sondée : 13,5 % RÉSULTATS
  • Problématique de recherche et principaux résultats : La campagne de prospection 2006 s'est attachée à intervenir au nord de la voie antique Rennes-Angers, dans un secteur du village où rien n'était connu sur le plan archéologique. Les résultats sont très positifs : il a en effet été
  • NICOLAS, INRAP Françoise LABAUNE-JEAN, céramologue, INRAP Intervenants techniques : Terrassement mécanique d'une pelle mécanique à godet lisse de 2,20 m de large. 3 Visseiche 2006 Prospection thématique REMERCIEMENTS Les auteurs de ce rapport tiennent à remercier chaleureusement
  • Monsieur Goisbault pour son accueil et son aide. Photo 2 : Aperçu des fouilleurs bénévoles au travail (F. Le Boulanger) 4 Figure 1 : Localisation des parcelles prospectées sur la carte IGN1319 O au 1/25 000e. Visseiche 2006 Prospection thématique INTRODUCTION Rappel des raisons
  • de mise en place de la prospection thématique et programme 2006 1 La petite commune de Visseiche (environ 800 habitants - Figure 1), installée à 35,5 km au sud-est de Rennes, sur l'ancienne route reliant cette agglomération à Angers, a un patrimoine archéologique et historique
  • celui du DFS de 2005, avec une mise à jour des données. 6 Figure 2 : Les tranchées de prospection thématique - campagne 2006 dans leur environnement archéologique (cadastre 1998, section D). Visseiche 2006 Prospection thématique La nécropole 1, à proximité de l'église du
  • sa fonction. S Visseiche 2006 Prospection thématique Contextes géologique et géographique {Contexte géologique] Les faits archéologiques sont installés dans un substrat limoneux plutôt argileux. Il faut noter aussi la proximité du lit de la Seiche, qui passe à quelques mètres
  • préservés des labours. Réalisation des sondages de prospection La campagne 2006 a eu lieu du 2 au 20 octobre. Les tranchées ont été effectuées par une pelle mécanique à godet lisse pendant 3,5 jours ouvrés, en prenant soin de séparer la terre végétale des mauvaises terres. Au terme de
  • ces deux parcelles ont une superficie de 77 ares. Dans la réalité, la limite nord-ouest a changé : les parcelles totalisent donc 70 ares (précisément 707 1 ,5085 m 2 ). 9 Visseiche 2006 Prospection thématique Photo 3 : Les vestiges des tranchées 2 et 3 ont été protégés avec du
  • géotextile avant rebouchage (F. Le Boulanger) 10 Visseiche 2006 Prospection thématique UNE OCCUPATION ANTIQUE A L'EST DE LA VOIE 1 1 Visseiche 2006 Prospection thématique Les onze tranchées implantées dans les parcelles 612 et 461 ont permis de découvrir tout un réseau de
  • niveaux antiques (cf. Figure 6). 12 Prospection thématique Visseiche 2006 Limite et répartition spatiales des vestiges archéologiques (Figure 4) Limite spatiale Ces vestiges n'occupent pas la totalité des deux parcelles. En fait, la limite spatiale des vestiges antiques semble se
  • : Direction NE-SQ : Fé.9 (Tr.8) = Fé.31 (Tr.7) : tracé reconstitué sur 16 m ; Fé.13 (Tr.9) = Fé.35 (Tr.7) : tracé reconstitué sur 21 m ; Fé.15 (Tr.9) = Fé.36 (Tr.7) : tracé complet et reconstitué sur 21 m ; Fé.18 (Tr.9) = Fé.78 (Tr.7) = Fé.92 (Tr.2) : tracé reconstitué sur 32 m ; Fé.17
  • (Tr.9) = Fé.87 (Tr.2) : tracé reconstitué sur 35 m ; Direction NO-SE : Fé.2 (Tr.l) = Fé.24 (Tr.6) = Fé.95 (Tr.3) : tracé reconstitué sur 100 m ; Fé.32 = Fé.37 (Tr.7) = Fé.84 (Tr.2) : son tracé peut être reconstitué sur une longueur de 50 m. Certains fossés présentent des angles
  • a quelques années dans la parcelle immédiatement au nord-est des parcelles étudiées ici. L'ensemble de ces terres peut être inondé en cas de crue de la Seiche. 14 Figure 4 : Répartition spatiale des vestiges archéologiques (fond cadastral 1998). Visseiche 2006 Prospection thématique
RAP02248.pdf (PAIMPONT (35). le Bois Jacob : activité minière et réduction directe à partir du Ier âge du fer. les glyorels I et II : ateliers et bas fourneaux du 2nd âge du fer. rapport de prospection thématique et de sondages)
  • PAIMPONT (35). le Bois Jacob : activité minière et réduction directe à partir du Ier âge du fer. les glyorels I et II : ateliers et bas fourneaux du 2nd âge du fer. rapport de prospection thématique et de sondages
  • 35
  • Autorisation n° 2006/247 OPERATION DE PROSPECTION THÉMATIQUE - 2006 - PALEOMETALLURGIE DU FER EN HAUTE-BRETAGNFORAC SRA 2 0 AVR. 2007 COURRIER ARRIVEE LE BOIS JACOB EN PAIMPONT (35) : ACTIVITE MINIERE ET REDUCTION DIRECTE A PARTIR DU I ER AGE DU FER *** LES GLYORELS I et II
  • Régional d'Archéologie d'Alet (Ce.R.A.A.) 22Z,g Autorisation n° 2006/247 OPERATION DE PROSPECTION THEMATIQUE PALEOMETALLURGIE DU FER EN HAUTE-BRETAGNE 2006 LE BOIS JACOB EN PAIMPONT (35) : ACTIVITE MINIERE ET REDUCTION DIRECTE A PARTIR DU I ER AGE DU FER LES GLYORELS I et II EN
  • EN PAIMPONT (35) : ATELIERS ET BAS FOURNEAUX DU SECOND AGE DU FER Responsable d'opération : Jean-Bernard VIVET D.R.A.C. Bretagne - Service Régional de l'Archéologie SIVU "Forges et métallurgie en Brocéliande" (Paimpont/Plélan-le-Grand) U.M.R. 6566 - Université Rennes I Centre
  • PAIMPONT (35) : ATELIERS ET BAS FOURNEAUX DU SECOND AGE DU FER Responsable d'opération : Jean-Bernard VIVET D.RA.C. Bretagne - Service Régional de TArchéologie SIVU "Forges et métallurgie en Brocéliande" (Paimpont/Plélan-le-Grand) U.M.R. 6566 - Université Rennes I Centre Régional
  • Datation C 14 du bas fourneau Méthodologie - conservation des sites en contexte de plantations de pins IV. CONCLUSION GENERALE ET PERSPECTIVES P. 87 BIBLIOGRAPHIE p. 88 2 INTRODUCTION L'opération de prospection thématique 2006 s'est attachée à explorer deux domaines de la
  • , également sur la commune de Paimpont. Les sondages réalisés sur ces trois sites seront donc examinés successivement dans les 3 grandes parties du document. 3 I. LE BOIS JACOB COMMUNE DE PAIMPONT (35) 4 1. PRESENTATION DU SITE ET PROBLEMATIQUE 1.1 PRESENTATION DU SITE Le Bois
  • de parois d'argile cuite scoriacée et une série de scories de fond de four individualisées, dont le nombre se montait en juillet 2006 à vingt-deux exemplaires (photos 1 et 2). Ils présentent la particularité d'être de faibles dimensions. Les diamètres mesurés sur une douzaine
  • scories pseudo-circulaire (Vivet, 2004 et 2006 : rapport de prospection thématique 2004 et actes du colloque de l'AF.E.A.F. 2004). Elle fournit une fourchette chronologique calibrée très précoce (- 770 à - 410 a.C), globalement contemporaine de celle obtenue sur un fond de four de
  • fïg.l : carte IGN 1/25 000 ème PAIMPONT (35) Site du Bois Jabob en Paimpont (35) Fig. 2 : Vue aérienne et localisation du site du Bois Jacob-Lotissement du roi Arthur (encadré orange). Fig.3 : relevé cadastral des parcelles de sondage sur le site du Bois Jacob 1.2
  • les sites du Rocher Abraham en St Pierre de Plesguen (Vivet, 2001), de La Ville Pierre en Quévert (Vivet, 2003) et de Pilleverte en Plesder (Vivet, 1999), les sondages réalisés de 2002 à 2005 sur les sites de Trécélien et du Vert Pignon en Paimpont (35) ont permis de caractériser
  • direction N-S, espacés de 1 m dans la direction E-W carte d'anomalie réduite au pôle -65 -50 -35 anomalie (nT) Fig. 7 a -20 -5 3) Levé magnétique selon deux profils dans la direction E-W : B 0 * S io fi -5 ! F £■-10 * ! î n ! E „. -20 •45 ' Distance r;m) 4
  • stratigraphie montre donc que le trou de poteau n'apparaît qu'à partir de la cote z = - 1,37 cm (station D), sommet du bloc de grès vertical du comblement supérieur, soit au voisinage de 0,80 m sous le sous le niveau de sol humique actuel. Sa profondeur est de l'ordre de 30 à 35 cm. Le fond
  • -Pierre-de-Plesguen (35) près de St Malo (fouille G. Leroux). 29 E) Conclusion concernant les structures. Les deux trous de poteaux présentent des caractéristiques très semblables en dimensions. La concentration en petites pierres et mobilier divers (scories, parois de fours
  • de limon homogène de plus en plus jaune pâle - 10 cm de limon verdâtre-grisâtre. On peut donc estimer à environ 35-50 cm la puissance des couches potentiellement anthropiques non fouillées. Les observations des coupes faites en bordure du bois dans ce secteur lors des travaux du