Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03562 (LA GUERCHE-DE-BRETAGNE (35). Ruelle du Château. Rapport de diagnostic)
  • LA GUERCHE-DE-BRETAGNE (35). Ruelle du Château. Rapport de diagnostic
  • 35
  • 2018 lors du diagnostic portant sur l’emplacement de la motte médiévale de la Guerche-de-Bretagne (35), il convient de signaler parmi du mobilier plus récent (xviiie – xixe siècles), les restes d’une lampe à huile à appendice quasiment intacte. Celle-ci se compose d’une pâte cuite
  • , La-Guerche-de-Bretagne, ruelle du Château Diagnostic archéologique sous la direction de Rozenn Battais Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest avril 2018 Diagnostic archéologique Rapport
  • Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné avril 2018 « Le Rapport d’Opération (RO) constitue un document administratif communicable au public dès sa remise au service Régional de l’Archéologie, suivant les prescriptions de la Loi n° 78-753 du 17 juillet 1978
  • l’histoire : les données historiques 28 1.4 Méthodologie et contrainte 27 29 1.4.1 Déroulement et mise en place de l’opération 1.4.2 Méthodologie 1.4.3 Contraintes et difficultés rencontrées 31 2. Résultats de l'opération 31 2.1 Sd. 1: Des niveaux modernes 35 2.2 Sd. 2
  • -Sévigné Bretagne Département Ille-et-Vilaine (35) Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Commune La-Guerche-de-Bretagne Adresse ou lieu-dit Ruelle du Château Codes code INSEE 35125 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le
  • système CC48 x : 1384240 y : 7202360 z : 72 m NGF Références cadastrales — 6 au 12 février 2018 Références de l’opération Surface prescrite et sondée Numéro de l’arrêté de prescription 2017-089 Numéro de l’opération D118790 Numéro de l’arrêté de désignation 2018-013 Nature de
  • l’aménagement Réfection du mur de soutènement de la motte castrale Maître d'ouvrage des travaux d'aménagement Commune La-Guerche-de-Bretagne Année Mairie de La-Guerche-de-Bretagne 2, rue du Cheval Blanc 35 130 La-Guerche-de-Bretagne — section(s) AP Opérateur d’archéologie Inrap Grand
  • niveau de circulation 1005. © Rozenn Battais Ille-et-Vilaine, La Guerche, ruelle du Château II. Résultats 35 2.2 Sd. 2 : la tranchée est-ouest (fig. 11, page suivante) La coupe sud réalisée à l’intérieur du mur de clôture a été prolongée vers l’est permettant ainsi d’avoir la
  • et Vilaine possèdent une hauteur moyenne de 5 à 7 m de haut et une inclinaison du talus d’environ 35° empêchant l’affaissement des tertres (Brand’honneur, 2001,p.11). Un profil est-ouest de la motte à l’état actuel a été relevé par un topographe. Si l’on prend en compte ces
  • ...). Toutefois, il est remarquable de constater que le talus présent à l’est possède un angle de 35°. S’agit-il du vestige du talus initial ? Par sa forme ovoïde, on peut considérer que la plate-forme était rectangulaire. Il s’agirait donc de son plus petit côté. La surface est suffisamment
  • . A Montgermont (35), le bail accueille même le bourg. Le cadastre ancien (fig. 14) révèle un ensemble circulaire à l’est de la motte d’une superficie de 940 m2 environs. Il est possible qu’elle ait accueilli les dépendances du seigneur et même sa résidence. 38 Inrap · Rapport de diagnostic
  • archéologique sous la direction de Rozenn Battais Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Inrap Grand Ouest avril 2018
La Guerche-de-Bretagne. La chapelle Saint-Nicolas (LA GUERCHE-DE-BRETAGNE (35). La chapelle Saint-Nicolas. Sondage)
  • LA GUERCHE-DE-BRETAGNE (35). La chapelle Saint-Nicolas. Sondage
  • 35
  • La chapelle Saint-Nicolas La Guerche-de-Bretagne (35) Bastien Lancelot Jean-Claude Meuret août 2018 Conditions d’utilisation des documents Les rapports d’opération archéologique (diagnostic, fouille, document final de synthèse, sondage, sauvetage…) sont des documents
  • ://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Bretagne Service Régional de l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 La chapelle Saint-Nicolas de La Guerche-de-Bretagne (35) Histoire de l’édifice et analyse de son
  • adressés au SRA Bretagne par We Transfer. Rédigé par Jean-Claude Meuret Le 6 septembre 2018 7 1 -Plan de la chapelle Saint-Nicolas – La Guerche de Bretagne (35) (J.-C. Meuret) En couleurs : les élévations en place en 2018 - En gris : la proposition de restitution de l’édifice initial
  • architecture : Jean-Claude Meuret Prospection et petit diagnostic archéologiques d’août 2018: Bastien Lancelot I - Histoire et analyse d’un édifice religieux lié à la châtellenie et ville de la Guerche : - 1 – Une fondation au Moyen Âge central La chapelle Saint-Nicolas, fut celle d’un des
  • et invraisemblable souterrain à destination lointaine. Les travaux de terrassement de 2018 semblent néanmoins avoir confirmé l’existence d’un tel sous-sanctuaire, espace qui logiquement, aurait pu accueillir les reliques de saint Nicolas. Le haut des murs nord et sud de ce chœur
  • toiture, réduites lors de la réalisation des joints en 2018, elles sont difficiles à identifier et à dater. Il semble s’agir d’un drapé appartenant à un personnage ou à un saint apparemment assis. Comme pour tout le reste, on ne peut que regretter qu’aucune protection réelle ne lui ait
  • autorise à présumer plus long au XII e s., en y ajoutant une nef d’une longueur triple de sa largeur, comme c’est le plus souvent le cas, si l’on ajoute à cela ce que suggèrent les écrits de Jean Guérin, on en vient à restituer un bâtiment long d’au moins 35 m. A l’importance de ce
  • début du XVII e s., nombre de pestiférés sont venus se réfugier en cet endroit réputé protecteur et y ont été inhumés. De mémoire transmise oralement, on sait aussi qu’ici et là furent trouvés des squelettes jusqu’au XX e s. Enfin, le chantier en cours en 2018, bien qu’il n’ait
  • , une tempête endommagea la toiture et les propriétaires de la Petite Cave vendirent alors la chapelle à la ville pour une somme symbolique. II - Statut et état de l’édifice en 2018 : - 1- Statut : - La chapelle n’est plus consacrée depuis au moins deux siècles. - Elle est propriété
  • premier marché, et qu’il se place aux racines mêmes de la ville, les élus ont décidé de lancer et financer un chantier de sauvegarde. Celui-ci a été 4 confié à l’entreprise « La pierre et le ciseau » de Vitré qui l’a entamé en 2018. Il est actuellement bien avancé mais a été
  • recueillis, ainsi que cinq ou six monnaies et quelques fragments de céramique. De tout cela, le SRA Bretagne a aussitôt été informé, et Olivier Kayser a délivré une autorisation temporaire de prospection manuelle et au détecteur de métaux à B. Lancelot jusqu’au 30 septembre 2018, afin de
  • exposées ci-dessus ne concernent guère qu’un ou deux mètres carrés, soit moins de 5 % de l’espace. Il faut ajouter que des fragments osseux issus de déplacements anciens et du terrassement de 2018, y ont été observés et relevés un peu partout. Toutes ces observations permettent
  • d’affirmer que l’ensemble de cet espace, dont il faut retirer environ 15 m² défoncés au sud-est en profondeur par le chantier, conservent de nombreux autres inhumations en place. Une fouille complète des 30 à 35 m² non perturbés, en descendant dans les strates inférieures aurait permis de
  • alors « défunt, gisait dans ce monastère » (Dom Morice, Preuves, t. I, col. 530). En d’autres termes, il est très possible qu’en 2018, son squelette soit encore présent dans le sol de la chapelle. La majorité des monnaies mises au jour ne concernent que les couches supérieures et
  • ° 9 : 3 fragments d’enduits peints (Zone A) Pour comprendre l’histoire de l’édifice, et l’opération d’août-septembre 2018, sont joints deux plans : 1 - un plan précis et phasé de la chapelle actuelle, avec une proposition de restitution de l’ensemble de l’édifice initial au XIIe s