Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 35 (retirer)
  • Operation type > étude documentaire (retirer)

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02410.pdf (RENNES (35).étude documentaire place Saint-Germain)
  • RENNES (35).étude documentaire place Saint-Germain
  • 35
  • vertu de l'article 10 de la loi modifiée du 17juillet 1978 relative à l'améliorationdesrelationsentrel'administrationetlepublic.Lenonrespectdecesrèglesconstitueundélitdecontrefaçonpuniparl'article425d RENNES (35) Place Saint-Germain 2 Table des matières Résumé 3 Introduction 4
  • francoys de brie et jacques meilleur, 2 fevrier 1490 au 1er fevrier 1491 vst) 96 100 109 110 111 115 116 117 117 CC CC CC CC CC CC CC CC CC Annexe 6 : Comptes des miseurs (1425 - 1491), Série EE. Affaires militaires 118 EE 160 118 EE 143 118 RENNES (35) Place Saint-Germain
  • cadastral informatisé du secteur de la place Saint-Germain. (Cadastre D.G.F.P., Rennes, 35, Section BE, 2008) RENNES (35) Place Saint-Germain 4 de l'agglomération de Rennes au XVIIPsiècle. (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2008, fond de plan G. Perquis, 1948) I - Le cadre de l'étude
  • Rennes. 6 - Rédaction du rapport final d'opération (RFO) 1- Réformation du domaine de Rennes, 1646-1648, A.D. Ille-et-Vilaine 2 A 76, F 384. RENNES (35) Place Saint-Germain 6 •kr.'NNir:; "VII M - CAPITALE l)h~iii< l'.l "PÀRLEMÉ1 "REDON. C O M M V N 1 à HANC PQLIGRAPHIAM V
  • Filanderie, limite ouest de la rue Vérale, extrémité nord de la rue Gambetta, sud de la rue des Violiers, pont Saint-Georges, rue Trassart, rue Corbin, allée longeant la façade est du couvent des Ursulines. C'est également l'orientation de l'église Saint-Germain. RENNES (35) Place Saint
  • ayant pour module de base l'actus quadratus romain (120 pieds de côté soit environ 35 m). Pour la zone d'étude, les éléments du paysage coïncidant avec des limites d'actus sont : les rues de Saint-Georges, de la Charbonnerie, Vérale, Trassart, le pont Saint-Georges et le sud de la
  • circulation, dont l'une (l'actuelle rue Saint-Georges) a perduré jusqu'à la période actuelle, et l'autre, située à une trentaine de mètres à l'ouest de l'église Saint-Germain permettait de franchir la Vilaine. RENNES (35) Place Saint-Germain 12 Fig.07 : Parcellaire isocline Nord 60
  • °. (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2 0 0 8 , fond de plan SRA Bretagne) ETUDE DOCUMENTAIRE ligne b de Métro automatique Fig.08 : Parcellaire isocline Nord 70° . (L. Schmitt, T. Bethus, Inrap 2 0 0 8 , fond de plan SRA Bretagne) RENNES (35) Place Saint-Germain 14 Fig.09 : Formes
  • principal de la Vilaine. 4 - Communication orale de Dominique Pouille et Thierry Lohro. RENNES (35) Place Saint-Germain 16 Fig.10 : Restitution du paléo-chenal fossile à l'est de la Vilaine. (Plan Forestier, 1724, A M R 1645) II.2.2 - Les indices d'occupations antérieures à la
  • manière générale, il y a peu de données archéologiques à exploiter sur le secteur de SaintGermain pour les périodes antérieures au XVe siècle. La Carte Archéologique de la Gaule dressant l'état des connaissances de la ville Antique au début des années 1990 (CAG 35 1991), estime la
  • perpendiculaires ouest-nord-ouest / est-sud-est et sud-sud-ouest / nord-nord-est sont partiellement reconnus au nord, rue d'Antrain, place Sainte-Anne et rue de Saint-Malo (Pape 1972). Une zone portuaire est admise au sud du castrum devant la porte Aivière (CAG 35 1991). En définitive
  • petite motte » sur l'état de sections correspondant (plan cadastral, 1842, section B, 2e feuille, RENNES (35) Place Saint-Germain 18 CAG 35 Commune 234 Corseul N Avranches Bayeux A 0 h- Quimper Carhaix Angers Le Mans Nantes Vannes Û extension du Haut - Empire monuments et
  • bâtiments publics actuels voies antiques # fouilles modernes . ^ Rétraction du Bas - Empire Aa A aA a trouvailles anciennes ou isolées necropoles Fig.ll : Carte archéologique de la ville de Rennes en 1991. (fond CAG 35, 1991) cet endroit (à une époque indéterminée) afin de
  • proximité9. A l'inverse, le « gué Saint-Georges » est 7 - Annexée à la paroisse de Toussaint au XHIe siècle. 8 - Arch. Muni. Rennes CC 801/2 f 17 v 9 - Arch. Muni. Rennes CC 799, f°15v à P40v RENNES (35) Place Saint-Germain 20 mentionné à quatre reprises dans le compte de 142810, puis
  • d'un pont ou d'un embarcadère (Toulmouche 1847). La fortification La contribution de D. Pouille sur l'enceinte antique de Rennes est certainement, avec la notice de la Carte Archéologique de la Gaule, la plus complète et la plus récente sur le sujet (Pouille 2008, pp.43-66) (CAG 35
  • secteur Saint-Germain pour la haut Moyen Age reste médiocre. La Carte Archéologique de la Gaule référence un secteur à sépultures du Bas-Empire, de la période mérovingienne et de la période carolingienne place de la Mairie (CAG 35 1991). Un sarcophage à calcaire coquiller y est
RAP02567.pdf (REDON (35). carte archéologique communale. rapport d'étude)
  • REDON (35). carte archéologique communale. rapport d'étude
  • 35
  • aussi très souvent abordées. Plus récemment, les problèmes de voies romaines (Banéat, 1927, 1-83) ainsi que le port de Redon (Compadre, 1952, 35-39) sont le thème de plusieurs articles, montrant l'apparition de différents intérêts pour les problèmes de communication. 6 C. COURBOT
  • profondeur ou hauteur de la murette est de 0 m. 35, la largeur aux pieds Om. 40, la largeur aux épaules 0 m. 50, la rentrée aux épaules 0 m. 10 de chaque côté, l'excavation en forme de mitre pour la place de la tête est de 0 m. 35, la longueur totale est de 1 m. 85. On a, en outre, la
RAP02326.pdf ((35). les sites paléolithiques en Ille-et-Vilaine. éléments pour une réflexion sur l'étude et la protection des gisements. rapport d'étude)
  • (35). les sites paléolithiques en Ille-et-Vilaine. éléments pour une réflexion sur l'étude et la protection des gisements. rapport d'étude
  • 35
  • Stéphan HINGUANT (Chargé d'Etudes AFAN) INVENTAIRE DES SITES PALEOLITHIQUES DE LTLLE-ET-VILAINE (35) 11 11 Ë 4> Service Régional de l'Archéologie Carte Archéologique Rennes, 1998 Stéphan HINGUANT (Chargé d'Etudes AFAN) INVENTAIRE DES SITES PALEOLITHIQUES DE L'ILLE-ET
  • -VIL AINE (35) Service Régional de l'Archéologie Carte Archéologique Rennes, 1998 INVENTAIRE DES SITES PALEOLITHIQUES DE L'ILLE-ET-VILAINE AVANT-PROPOS L'inventaire des sites du Paléolithique de la Bretagne a été initié en 1996 par le Service Régional de l'Archéologie, avec pour
  • une même rubrique, s'applique toujours. Le choix, parfois arbitraire, est celui sensé caractériser le mieux le gisement. 6 Résultats D'un point de vue quantitatif, le nombre total de points d'informations enregistrés atteint 35, ce qui est très proche de celui du Morbihan (33
  • préhistorique ou seulement à un défaut de prospection. Répartition des sites du Paléolithique en Ille et Vilaine avant mise à jour 8 INVENTAIRE PAR COMMUNE (ordre alphabétique) BAGUER MORVAN La Lande Gretay. 35 009 006 AH X=297,300. Y=1098,950 Cadastre: 1961, B/141 OBJ PLA LAB MTA
  • bifaces en grès lustré également attribuables au type du Bois-du-Rocher (fig. 3 et carte 9). BOURG-DES-COMPTES La Cadiais. 35 033 004 AP X=294,425. Y=2332,425 Cadastre; D/275, D/385 GSS PLA LAB EPI Site avéré. Propriété privée. Sur le rebord d'un plateau dominant la confluence du
  • cassée et évoque les bifaces de l'Anse du Verger (fig. 5) (voir ci-dessous). Anse du Verger. 35 049 025 X=290,550.Y=1 119,550 Cadastre; 1982, D2/431, 433, 833 et domaine pubhc maritime SED FES SAD PAM Site avéré. Estran et falaise. L'anse du Verger se situe sur la côte nord de
  • (bourg). 35 051 001 AP X=306,400. Y=1054,100 cadastre; manquant OBJ TEA ALA ACH Objet isolé. Propriété privée. Les terrasses de la vallée de La Vilaine, aux alentours de Rennes, ont localement livrées des bifaces isolés, au sein des alluvions de graviers et galets roulés. Il s'agit
  • souvent de découvertes assez anciennes, mal localisées ou relatées sans contexte précis. Quelques pièces sont néanmoins signalées avec suffisamment de précisions pour être mentionnées ici. Le biface de La Chalotais provient de la moyenne terrasse, vers 35 m NGF, et a été trouvé en
  • précédemment, d'un petit biface cordiforme à talon conservé (carte 13). La pièce est en quartzite, non roulée (fig. 10) (Monnier, 1980). CHAVAGNE Babelouze. 35 076 001 AH X=294,050. Y=1049,000 Cadastre; 1980, ZB/88 OBJ TEA LAB PAM Objet isolé. Propriété privée. Sur une terrasse de la
  • rive droite de La Vilaine, découverte isolée d'un biface à l'occasion d'une prospection de surface sur l'emplacement d'une villa gallo-romaine (carte 14). EPINIAC La Cherulais. 35 104 021 AH X=300,250. Y=1096,800 Cadastre; 1960, F/423 OBJ PLA MTA Objet isolé. Propriété privée
  • (cimetière). 35 186 001 AP X=297,500.Y=1 104,830 Cadastre; 1952, R/140, 14 1,142, 158 CAM FAP SOL MTF Site avéré. Propriété privée et état. Le gisement majeur du Mont-Dol est connu de longue date et doit sa célébrité aux longues polémiques qu'il a suscité au siècle dernier et à la
  • éclat cassé patiné et divers débris de silex, l'ensemble étant attribuable au Paléolithique moyen. En l'absence de pièces caractéristiques, il reste cependant difficile de rapprocher cette découverte du site principal du Mont-Dol. MONTOURS Château de Bonteville. 35 191 001 AP X
  • intéressant. 13 PLECHATEL Les Brossais. 35 221 007 AP X=292,150. Y=2328,700 Cadastre; 1974, YI/154 GSS TEA LAB PAA Indice de site. Propriété privée. Ramassage de surface sur une terrasse de la rive gauche de la vallée de la moyenne Vilaine (carte 15). Il s'agit d'une série hthique
  • Leix. 35 226 002 AH X-286,600. Y=1089,100 Cadastre; 1972, ZV/21c |OBJ PLA MTA Objet isolé. Propriété privée. Site de plateau sur lequel a été découvert un beau biface ovalaire sur éclat de grès lustré (carte 7). Le talon est ôté, la base tranchante et les retouches couvrantes
  • racloirs simples et des couteaux à dos naturel (fig. 20) (Monnier, 1980; Gallien, 1992). 14 Le Mont-Marin. 35 228 017 X=278,500.Y=1 109,400 Cadastre; domaine public maritime OBJ FVA IM) Indice de site. Estran. Juste au sud de la Pointe de Cancaval (carte 4), l'estran de l'anse de
  • Paléohthique, notamment un racloir convexe sur silex à retouches abruptes (fig. 21) (Monnier, 1980; Gallien, 1992). Aucune haison stratigraphique n'a pu être établie avec la micro falaise en arrière, d'ailleurs en partie masquée par un muret. S AINT-BRIAC- SUR-MER Le Nésay (Le Béchet). 35
  • être le résultat de délestages. Pointe de la Haye. 35 256 009 X=269,600.Y=1 113,500 Cadastre; domaine public maritime OBJ EST PAM Objets isolés. Estran. Des reliques de head arénacé conservées sous l'estran actuel de cette petite crique (carte 1) livrent un peu de mobilier, dont
  • un nucléus levaUois en quartzite et un autre en quartz, plus douteux. SAINT-COULOMB Be Besnard. 35 263 002 AP X=284,300.Y=1 118,900 Cadastre; domaine public maritime OBJ EST PAM Objets isolés. Estran. Les estrans du havre de Rothéneuf ont livré en plusieurs endroits des
  • , indubitablement Paléohthique (fig. 23). 15 Le Lupin. 35 263 023 X=284,500. Y=1118,150 Cadastre; domaine public maritime OBJ EST IM) Objets isolés. Estran. Même remarque que précédemment pour ce petit grattoir à front courbe et large trouvé au fond du havre, sur une partie du littoral où
  • quelques dépôts quaternaires sont conservés (carte 2). Un denticulé, deux raclons simples convexes et deux raclons doubles à retouches scalariformes alternes complètent la série (fig. 24) (Gallien, 1992; Bizien-Jaglin, 1994). SAJJSfT-HJLAJRE-DES-LANDES Saint-Martin (Le Tiercent). 35
RAP02287.pdf ((35). étude documentaire. étude documentaire préalable à la mise en valeur du couvent des jacobins de Rennes)
  • (35). étude documentaire. étude documentaire préalable à la mise en valeur du couvent des jacobins de Rennes
  • 35
  • cette époque au couvent de Bonne Nouvelle. 28 29 30 31 32 33 34 35 Le culte de Notre dame de bonne nouvelle Les historiens du couvent citent le légat du pape, Etienne Nardino archevêque de Milan, pour montrer la dévotion dont le tableau de Bonne Nouvelle est déjà l'objet en