Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 35 (retirer)
  • Operation type > fouille d'évaluation (retirer)
  • Coverage > NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
fouille d'évaluation [X]
Commune
NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE [X]
Département
35 [X]
Date (Année)

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01792.pdf (NOYAL-SUR-SEICHE (35). "la touche tizon". rapport de diagnostic)
  • NOYAL-SUR-SEICHE (35). "la touche tizon". rapport de diagnostic
  • 35
  • industrielle aménageur/maître d'ouvrage : Territoires surface totale de l'intervention archéologique : 34 à 35 ha date de l'intervention sur le terrain : 13/08/2001 au 21/09/2001 Résultats : côte d'apparition des vestiges : Entre 0,30 m et 0.50 m sous le niveau actuel Chronologie : gallo
  • a nécessité la mise en place d'une campagne de sondages archéologiques étalée sur 1 mois et demi. Situé en face de l'usine Citroen de la Janais, ce futur complexe industriel s'étendra à terme sur une superficie d'environ 35 hectares. Cette opération fut donc l'occasion d'évaluer le
  • topographique du diagnostic. (Carte IGN 1219 O 1 : 25000e). I - Présentation de l'opération archéologique : 1 - Les raisons et les objectifs de l'intervention : L'implantation prochaine de la ZAC de la touche Tizon sur une zone de 35 ha environ a conduit le Service Régional de
  • ://vrww-afan.montaigne.u-bordeaux.fr Fig. 3 : Localisation des tranchées et vignettes sur le plan cadastral napoléonien. I asso.fr //o-u/riA- 3 - Méthodologie : L'objectif de l'opération était de diagnostiquer une surface estimée à environ 35 hectares. Pour cela, nous disposions
  • a nécessité la mise en place d'une campagne de diagnostic sur la totalité des 35 hectares que compte le projet. Malgré la surface explorée et un environnement archéologique prometteur, seules une fosse comblée par du mobilier céramique du haut Moyen Age et une incinération galloromaine