Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00522.pdf (PLÉCHÂTEL (35). carte communale. rapport de prospection inventaire)
  • PLÉCHÂTEL (35). carte communale. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • universitaires qui ont vu le jour ces dernières années, mémoires de maîtrise et de D.E.A. (G. Jumel, 1982 et 1983 ; G. Leroux, 1986 et 1988) et thèse de doctorat (G. Jumel, 1989). Noyaisur -Seiche ChartrV de-Bwtayne \ cLV ?'VJ sw-Seiclie *1 St-ErWon ^ ourgbard Cji an* loup Le
  • : 326,20). 35 - LANSERVA-02. Parcelle 258. Section ZV. Site à silex étendu mais de faible densité qui pourrait être une extension du précédent. (X : 298,40 ; Y : 326,10). 36 - LANSERVA-03. Parcelle 258. Section ZV. Présence d'un tertre tumulaire. A proximité il a été découvert un second
  • outillage peut s'apparenter sur le plan morphologique à celui de Saint-Congard (Morbihan). Cet outillage dont nous avons discuté la position chronologique dans une thèse soutenue en 1989 pourrait se rapporter à la charnière du Mésolithique final et du Néolithique ancien. (X : 297,20 ; Y
  • station d'épuration de Pléchâtel, au lieu-dit le Pratel. (X : 295 ; 330,20). 62 - LE VAL-DE-BAS-04. Parcelle 26. Section ZA Petit site matérialisé par des fragments de tegulae et qui est établi au nord du village au icu-dit le Clos du Val. (X : 295 ; 330,20) 35/221/022/AH. 63 - LE
RAP00453.pdf ((35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • (35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECT I ON- I NVENTAI RE ORIENTAL, SPECIAL DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989. Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECTION— INVENTAIRE ORIENTAL SPECIAL
  • DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989- SOMMA I RE INTRODUCTION REMERC I EMENT S CADRE GEOGRAPHIQUE METHODE DE PROSPECTION PRESENTATION BILAN DES INVENTAIRE RELEVES DES RESULTATS RECHERCHES DES
  • SITES CADASTRAUX ET PERSPECTIVES ARCHEOLOGIQUES I NTRODUCT I ON Depuis de nombreuses années, le bassin de la Moyenne Vilaine était l'objet de plusieurs recherches à caractère archéologique et notamment sous la forme de programmes de prospection-inventaire. L'année 1989 aura
  • marqué un nouvel essor de ces investigations, puisque désormais c'est l'ensemble du bassin de la Vilaine qui est le théâtre de ce type de recherches, et plus particulièrement aériennes. En effet, en prévision des retombées quantitatives de la sécheresse exceptionnelle de 1989 dans le
  • : ILLE-et-VILAINE METHODES DE PROSPECT I ON Avant d'entamer la campagne de prospection aérienne de 1989, notre connaissance du terrain se limitait essentiellement à la dimension terrestre d'une vingtaine de communes, c'est pourquoi il a fallu adopter un dispositif nous permettant
  • milieu du mois de mai, ce que nécessitait les premiers effets de la sécheresse ; ces débuts printaniers nous ont permis d'évaluer le temps et les moments de réponse des végétaux. Les reconnaissances aériennes se sont poursuivies régulièrement jusqu'au début du mois de septembre 1989
  • normales. Le second point fort de cette campagne exceptionnelle est survenu autour du 20 Juin 1989 ; ce fut le moment de mûrissement des blés - et la période ou les résultats atteignirent des taux remarquables, de l'ordre d'une vingtaine de sites par heure de vol. Le troisième point
  • structure. Enfin un catalogue photographique accompagne le rapport en présentant les clichés aériens . BI LAN DES RECHERCHES ET PERSPECTIVES Le bilan de notre campagne de prospection-inventaire est à l'image de la sécheresse de 1989, c'est-à-dire exceptionnel. Nous avons en effet
  • localisé, par voie aérienne, et pour le seul département d ' Ille-et-Vilaine le nombre de 320 sites archéologiques. 35 heures de vol auront été nécessaires pour obtenir de tels résultats. L'intégralité de ces découvertes est constituée d'enclos ou de systèmes d'enclos correspondant à
  • s'intensifier au cours de l'année 1989, sous la forme de campagnes de prospection terrestre et aérienne devenues indissociables. Nous envisageons aussi de procéder à plusieurs sondages qui devraient permettre de caler chronologiquement un certain nombre de structures archéologiques
  • . Plusieurs événements ou manifestations prévus au cours de l'année 1990 vont nous permettre de concrétiser ces recherches. Il s'agit tout d'abord de l'Exposition itinérante, intitulée "Le passé vu du ciel - Les révélations archéologiques de la sèche resse de 1989 en Haute— Bretagne" et
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Le Grand Fourneau. Parcelle 93a. Section Système d'enclos concentriques à dominante rectiligne. Il s'agit essentiellement d'un enclos carré ceint par un fossé double peut-être plus ancien. L'ensemble présente une
  • Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl . Le Verger. Parcelles 390, 395. Section Vaste ensemble présentant 5 enclos ou système d'enclos, parmi lesquels il est possible de distinguer 3 regroupements. Le premier correspond à un enclos rectangulaire (dimensions : 40 m x 30 m
  • s'agir cependant d'un site protohistorique associant enclos d'habitat, enclos à bétail, enclos funéraires et/ou rituels. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Enclos l'est. Il La Poultière. Parcelles 135, 136. Section quadrangulaire mesurant 80 m de
  • côté et ouvert à est situé sur un versant exposé au sud, à proximité immédiate de la Seiche (100 m). Il peut s'agir d'habitat. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. La Noe-Sourd. Parcelle 188. d'un enclos Section Bl . Double enclos concentriques à
  • dominante rectiligne situé à proximité immédiate de la Seiche (50 m). Ce système fossoyé peut correspondre à des structures d'habitat, (reconnaissance aérienne de Juillet 1989). BOISTRUDAN. La Galeurie. Parcelle 46d. Section ZK. Enclos carré de 50 m de côté environ. Il présente une
  • partition interne vers l'est. Il se situe dans la vallée de la Seiche, implanté sur un versant exposé au sud. Les labours ne livrent aucun indice chronologique à cet endroit. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN-PIRE . ZO. Parcelle 58. Le Grand Chemin. Section ZM
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. L'Etrangère. Parcelle lia. Section ZP. Enclos rectangulaire présentant une interruption de fossés vers le sud-sud-ouest. Cette structure est associée à des fossés rectilignes suivant une orientation légèrement différente. Ce probable
  • habitat est situé sur un versant exposé au sud-ouest, à environ 200 m du ruisseau du Hantel. La vérification au sol n'a livré aucun mobilier. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Trappe. Parcelles 13, 31a. Section ZL. Enceinte néolithique de forme ovalaire, à
  • endroit que des fragments de silex très épars , pour l'instant difficilement rattachables à cette structure. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Haute Trancouillère . Parcelle 11. Section ZO. Enclos rectangulaire présentant des fossés assez larges ; il possède
RAP00577.pdf ((35). déviation de la rn137 entre Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine et le Vieux-Bourg. rapport de prospection et de sondage)
  • (35). déviation de la rn137 entre Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine et le Vieux-Bourg. rapport de prospection et de sondage
  • 35
  • R. N. 137 -RENNES -SAINT-HALO PROSPECTION — - SONDAGE DEVIATION DE LA ROUTE NATIONALE ENTRE CHATEAUNEUF D'ILLE ET VILLAINE ET LE VIEUX BOURG (35 -22). Françoise GOUPIL Damien LEROY DIRECTION DIRECTION DEPARTEMENTALE ANTIQUITES EQUIPEMENT (35) BRETAGNE SOMMAIRE
  • céramique gallo-romaine précoce) . très êrodée (époque gauloise ou Le Rocher Pleureur Saint-Grégoire MINIAC-MORVAN (35). Fossé de l'âge du fer ou de la période galloromaine précoce. Site N°l :Le Rocher Pleureur. St-Grégoire.MINIAC-MORVAN( 35 ) . MINIAC-MORVAN 35 Saint
  • . Terre sablonneuse. Absence de vestiges. Le Vieux Bourg 35 179 002 Parcelle Le site du Vieux Bourg était connu par prospection de l'équipe de M. Loïc LANGOUET, dans le cadre du Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques d'Alet (1). La prospection au sol réalisée par nos soins
  • vérifier) . (4) Voir les céramiques ramassées par le C.E.R.A.A. (renseignements à Annexe scientifique des sondag CLICHE 5 : Fossé, fosse, trous de poteau SI . St 7 , St 8 , St 9 ,10. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35). CLICHE 6 : Fossé , trous de poteau SI ,avec destruction
  • partielle due à la voirie de la D.D.E. St 12, St 13, 14, 15. CLICHE 10 : Incinération en urne, en situation de découverte St 33. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35). CLICHE 11 : Urne avec céramique de calage S4. St 33. Le Vieux Bourg. MINIAC-MORVAN (35) S 4 0 10cm 35 179 002
  • urne-avec céramique de calage et tuiles , . (S4 ST33 -1- S4 ST33 -2-) 34: fossé (30 cm) ' Le sol naturel est constitué d'arène granitique avec des affleurements rocheux. SONDAGE 5 structure 35: petit fossé ' 36: fosse romaine ' 37: trou de poteau 1 38: foyer et cendrier. Le
  • 25 25 50 Ar 33 incinération 50 75 r Î i L 75 Ar 80M SONDAGE 5 -- • — 1 1 1 1 0 25 ri i 1 1 1 I 25 50 \\. 1 1 1 75 0 i i 75 M. 100 100 42 z 43 O 44 O 121 SONDAGE 6 1 sud 1 1 35 sa\\ 0 i i i i 1 1 1 1 37 38 O I I I 56 50 SONDAGE 7
  • sud 39 25 25 44m coupe et profil du fossé SI ST24 DOSSIER INCINERATION EN URNE structure 33 35 179 002 S4 ST33 0 5cm Cette céramique , support de l'incinération, est un vase ovoïde , à fond plat et à panse ventrue; sa lèvre est arrondie déjetée et le col large. La
  • faible de explorés receler des archéologiques. F. GOUPIL Juin 1989 du tracé vestiges A N N E X E LES CHIFFRES DE L'OPERATION LE PROJET ROUTIER - longueur du tracé dont 2,5 KM en déblais. 7, 5 KM - largeur de l'emprise 40 à 65 M Coût estimé du projet. 91 M L'ETUDE
  • . - La civitas gallo-romaine des Coriosolithes - Le milieu rural, Institut Culturel de Bretagne, 1989. G. LEROUX. - La civitas gallo-romaine des Riedones - Le milieu rural, 1989.
RAP00238.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection diachronique)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection diachronique
  • 35
  • plateaux limoneux de l'ouest du Bassin, renouvelle le fonds documentaire. STATISTIQUES PAR EPOQUES DES SITES PROSPECTES en 1988 et 1989 N Paléol i t hi que % 1 > Néolithique 8 17 Protohistoire-bronze 5 2 16 8 8 4 Gallo-romain 87 44 Médiéval 35 17 5 3 29 14 Pré
  • I V0 Cfsaïc I L/A PROSPECTION-INVENTAIRE r\ t*. t n te o I I I I I DU BASSIN DE RENNES ~llle et vilaine' PROGRAMME 1988-1989 1 I I 1 I I I E I I 0 100 m ROMILLE-la qohérie Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Ren RAPPORT DE PROSPECTION INVENTAIRE DU BASSIN
  • DE RENNES PROGRAMME 1988 - 1989 Présenté par ALAIN PROVOST SOMMAIRE INTRODUCTION PREMIERE PARTIE : La prospection du Bassin de Rennes, Le Bassin de Rennes : Zones prospectées. Durée des travaux et moyens mis en oeuvre. Principaux résultats scientifiques. * Données chiffrées * La
  • 1988 et 1989 . Il s ' inscrit dans une continuité puisque la prospection de l'Arrondissement de Rennes en est à sa onzième année. Depuis ses débuts (1978) cette action d'inventaire s'articule autour de la même équipe de base : le Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes
  • MAINE et la BRETAGNE occidentale d'une part et entre L'ATLANTIQUE et la MANCHE d'autre part. DUREE DES TRAVAUX ET MOYENS MIS EN OEUVRE En 1988 et 1989, la prospection a touché 7_0 communes réparties sur l'ensemble du bassin avec bien sur des zones de densité plus fortes mises en
  • 1989 en sont bien sur la cause. Sur les 201 sites ou découvertes inventoriées dans ce rapport, 87 X sont inédits , les 13 % de sites déjà connus sont soit des sites gallo-romains connus au sol dont le plan a été révélé par la photo aérienne soit des sites médiévaux réétudiés et pour
  • société! Les premières réponses et les questionnements sont proposés par M . BRANDHONNEUR et J.CUCARULL. ( annexe 2 ). LA PROSPECTION AERIENNE La sécheresse de 1989. constats et données statistiques. Les résultats exceptionnels des survols en 1989 sont dûs bien évidemment à la
  • mai, à l'emplacement des fossés le pois présentait un micro-relief en hauteur; le 22 juin il s'agissait d'indices de coloration plus sombre . 1989 a permis également de mettre en évidence l'importance du paramètre "nature du sous-sol". Le bassin de Rennes présente une particularité
  • bien marquée : à l'ouest de Rennes le substrat schisteux est recouvert d'un épais manteau limoneux, ce qui n'est pas le cas à l'est où le schiste briovérien affleure pour l'essentiel. Nos missions de 1989 se sont attachées à balayer équitablement les différents types de sols. La
  • être proposée: en 1984, l'absence de précipitations en avril avait permis de photographier des villae et fana gallo-romains entre le 20 avril et le 5 mai, aucun site fossoyé n'avait été observé pendant cette période. La pluviométrie d'avril 1989 a été normale sur le Bassin de Rennes
  • , cette période correspond à la demande en eau maximale pour les céréales. Il est possible qu'il y ait là relation de cause à effet. Une remarque s'impose: tous les sites à murs vus en 1989 l'ont été sur sols limoneux. En fait on constate le phénomène suivant: la présence de fondations
  • ou carrés de petites dimensions , de 15 à 25 m de long pour 20 à 30 de côté pour les carrés et de 25 à 35 m m de large pour les rectangles. Ces enclos sont soit isolés La Berthelais à NOYAL / VILAINE ( site 144 ) - soit associés : un carré et un rectangle - Le Haut-Rocomps I à
  • depuis le début de la rédaction de ce rapport se situe dans une continuité de notre programme général de PROSPECTION- INVENTAIRE en cours depuis 11 ans et plus particulièrement se doit d'être un prolongement de l'opération de 1989. 3 thèmes prioritaires ont été retenus: - La surface
  • repérées d'avion en 1989. - Le relevé fin des vestiges au sol pour une meilleure caractérisât ion des gisements. - La prospection aérienne, les déficits du BHI cumulés les années précédentes risque d'avoir des conséquences au printemps 1990, autorisant des résultats. Pour autant les
  • Antiquités de Bretagne, 1989. J . CUCARULL : L'apport de la prospection pour la connaissance de l'occupation du Bassin de Rennes à l'époque médiévale: l'exemple des mottes castrales, Revue archéologique SITES, n°40, IV trim.1989. G . LEROUX : La Civitas Gallo-romaine des Riedones, rural
  • , Institut Culturel de Bretagne, 1989. le milieu A paraître A. PROVOST et G . LEROUX : Carte archéologique de la Gaule, L'Ille et Vilaine, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ,1990. M. BRANDHONNEUR: Les mottes castrales du département Vilaine, Institut Culturel de Bretagne
  • l'archéologie et des textes, Mémoire d'Histoire, Université de Haute-Bretagne, 1989. Article collectif prospecteurs aériens, apports partculiers de 1989, Revue 1 ' ouest , 1991 . Vitré à la de Maîtrise Méthodologie, Archéologique les de Exposition en préparation CERAA, CERAPAR
  • , PATRIMOINE ET CULTURE EN PAYS GUERCHAIS : " passé vu du ciel, les révélations archéologiques de sécheresse de 1989 en Haute-Bretagne, Rennes, Mai 1990 itinérance sur 2 ans. Le la et DEUXIEME PARTIE: INVENTAIRE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28
  • 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 ACIGNE -Bas-Ecures ACIGNE -La Motte AMANLIS -Le Moulin De Laval AMANLIS -La Pucelais AMANLIS -La Trincadière BEDEE -Clos de la Croix BEDEE -La Jamblinais BEDEE -La Marche BEDEE -La Morinaie
  • seigneur d'Acigné. Un aveu de 1510 nomme le site "le fort d'Acigné où étaient les édifices du château et forteresse". Biblio. BRANDHONNEUR, 1989, Mémoire. Plans et étude M. BRANDHONNEUR. 3 - AMANLIS - Le Moulin de Laval Enclos carré de 45m. de côté environ , inscrit dans un vaste fossé