Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

4 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00454.pdf ((35). bassin oriental de la vilaine et ses marges. rapport de prospection inventaire)
  • (35). bassin oriental de la vilaine et ses marges. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • 1661 .(gçj ^ seôjDuu sas ja 3NIV1IA D| ap HVlN3ldO NI99V9 *\ XHOH31 ^ll'O •an'DVlBUS ^P sajinbijuv sap uoipajiçj SUD P Direction des Antiquités de Gilles LEROUX P R O S P E C T I O N I N V E N T A I R E dans le BASSIN ORIENTAL de la VILAINE et ses marges 1991
  • oriental de la Vilaine s'est poursuivi au cours de l'année 1991. Les résultats des prospections aériennes ont été légèrement inférieurs à ceux de 1990 (une cinquantaine de sites archéologiques totalement inédits) en raison notamment d'une pluviométrie importante au cours du mois de juin
  • 1991 ; toutefois, le retour de la sécheresse, début juillet a permis de réaliser des clichés intéressants. Pour la trisième année consécutive, donc, les conditions atmosphériques ont fait en sorte que la détection aérienne soit le moyen le plus efficace de recenser les vestiges
  • . Les recherches cumulées des années 1989, 1990 et 1991, permettent de penser que nous avons effectuer un bond prodigieux vers 1 ' exhaust ivité de la connaissance des sites archéologiques, ceci dans certains secteurs au moins (communes d'Essé ou de Corps-Nuds par exemple) ; il
  • devient donc désormais possible de s'attacher à des aspects de l'occupation humaine d'un terroir dépassant le strict périmètre de l'habitat, et en particulier les multiples traces parcellaires qui constituent autant de cadastres indigènes ou romanoindigènes . La saison 1991 aura permis
  • -et-VILAINE BILAN DES RECHERCHES La nouvelle campagne de 1991 a permis de confirmer les grandes lignes de notre tableau typologique et chronologique des différents types de structures déjà répertoriées. Parfois aussi, de nouveaux types de structures sont reconnus. La période
  • . Les bâtiments et l'enclos de la villa gallo-romaine de L'Outre, Essé LES SONDAGES L'année 1991 aura été pour nous le début d'une campagne de sondages sur des structures à fossés comblés. Le premier d'entre eux s'est déroulé sur le site de Vélobert (commune de CORPS-NUDS ) où
  • nous avons sondé les 3 principales structures apparentes sur nos clichés de 1989 et 1991, à savoir un grand fossé curviligne qui n'a livré aucun mobilier, une structure carrée à larges fossé qui a fourni dans son remplissage des tessons de la tène ancienne et finale, ainsi qu'une
  • s 'attachant notamment aux structures parcellaires associées aux fermes indigènes, ou aux réseaux de chemins antiques qui ont pu organiser les paysages et les terroirs antiques. Elles devront également continuer la série de sondages, entamée en 1991, visant à connaître la
  • . REPERTOIRE DES DECOUVERTES REALISEES EN 1991 y AVAILLES-SUR-SEICHE, La Haute-Lande, Section D 2, Parcelle 140, 141, 142. x = 336,140 y = 333,640 Enclos quadrangulaire à large fossé. )dBAIS, Le Bois Mellet, Section E 1, Parcelle 402, 403, 436. x = 326,905 y = 337,910 Petite nécropole
  • de l'angle nord l'enclos - août 1991)
RAP00818.pdf (RENNES, CHANTEPIE (35). rapport de prospection inventaire)
  • RENNES, CHANTEPIE (35). rapport de prospection inventaire
  • 35
  • PROJET VAL Sitcar DIAGN IC F^CHEEO LOG IQUE PRELIMI sJAIRE FRANÇOISE GOUPIL AVRIL 1991 ETUDE DOCUMENTAIRE : NICOLAS DESSINATEUR : ALAIN PROVOST D.R.A.C. de BRETAGNE RENNES COZIC SYNDICAT INTERCOMMUNAL CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES DES TRANSPORTS HISTORIQUES ET
  • été possible d'obtenir dans des délais compatibles avec les contraintes du "compte-à-rebours" de l'opération V.A.L. C'est ainsi que fut décidé, en février 1991, de lancer indépendamment, sur le tracé du futur V.A.L., l'étude de diagnostic archéologique documentaire dont les
  • préliminaire a été établie sur la base des documents fournis au début et en cours de contrat par le S.I.T.C.A.R. ; elle n'a bien évidemment pu prendre en compte gue l'état du projet connu en février - mars 1991. Ce travail rassemble néanmoins, sur la base des informations technigues et
  • . C'est ainsi gu'il a été décidé le 20 mars 1991 avec M.Malbranke, Directeur du projet VAL au SITCAR de considérer les plans du tracé au 1/1000 (plan topographigue) avec implantation des stations comme ceux permettant de cerner au mieux les aires d'étude. Mais, à ce jour : * la
  • de capter des données dans des secteurs où l'intervention archéologique en fouille est rare. C'est ainsi que des observations rue F. Buisson (F. GOUPIL, 1991) ont laissé voir une couche de remblais d'incendie située entre lm et 1,5m de profondeur, corroborant ainsi les données des
  • tout ce qui était observable dans les siècles passés. La compilation de toutes ces données - Carte Archéologique d'Ille et Vilaine: G. LEROUX et A. PROVOST, Rennes, 1991 - même si elle doit s'accompagner d'un esprit critique, est utile à l'archéologue. 4.2.: Etude des clichés
  • loi du 27 septembre 1941 portant réglementation des fouilles archéologiques. RENNES 35 238 PROJET DATE VAL NO Diagnostic Préliminaire LOCALISATION : Lambert : Protections X1 : Y1 : Z1 : Cadastre : X2: Y2: 22: N.G.F. diverses : Destructions diverses
  • INDICES VIAIRES CARTE IGN No1818 FIG 14 FIG 15 RENNES 35 238 PROJET VAL LOCALISATION : Lambert : Protections DATE Diagnostic X1 : Y1 : 21 : Cadastre : X2: Y2: 22: N.G.F. diverses : AM35 P MHp PSp réseaux bom/abri AD35 PA ADA4 PA.IGN SOND.GEO Datation: PH
  • les constructions de l'ensemble . — Risque Archéologique nul. 2 Intervention Archéologique Préconisée: Ré f érences Sond Pre F SurTraV Néga 1 FIG16 RENNES 35 238 PROJET DATE VAL NO Diagnostic Préliminaire LOCALISATION : Lambert X1 : Y1 : 21 : Cadastre X2
  • de site romain proche (Le Bignon) à penser q'un risque archéologique existe. — Risque Archéologique Faible. i Intervention Archéologique Préconisée: Références . Sond Pre F Su rTraV Néga. FIG17 35 RENNES 238 PROJET NO 3 DATE VAL Diagnostic Préliminaire
  • la ville est tout-à-fait possible, à l'époque gauloise , romaine et médiévale. — Risque Archéologique Faible. L. Intervention Archéologique Préconisée: Références Sond Pre F SurTraV Néga 35 RENNES 238 Diagnostic VAL PROJET NO §Çe DATE Préliminaire LOCALISATION
  • . l'occupation humaine à travers les diverses époques passées rend possible l'existence de vestiges archéologiques ,sur ce coteau. — Risque Archéologique Faible. Intervention Archéologique Préconisée: Références Sond Pre F SurTraV Néga. 35 RENNES VAL PROJET NO 4 DATE 238
  • de l'Université de Rennesl Beaulieu / Géologie du Quaternaire, Paléolithique. — Risque Archéologique Faible. Intervention Archéologique Préconisée: Références Sond Pre F SurTraV Néga. I FIG 20 RENNES 35 238 PROJET DATE VAL NO 4 bis Diagnostic Préliminaire
RAP00506.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • (35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire
  • 35
  • construction et de dallage collectés au sol. Datation Haut-Empire. Plusieurs survols n'ont pas permis d'obtenir plus que des indices peu lisibles. Indices phytologiques sur blé ; clichés des 25-05, 07-1991 et photo-interp. A. Provost Biblio.: Provost A. et Leroux G. 1-06, 14- ; CAG 35, p
  • structures repérées. Indices phytologiques sur pois fourrager ; clichés du 1-061990 et photo-interp . A. Provost. Ce temple a fait l'objet d'un sondage d'évaluation en 1991. Biblio.: A. Provost et G. Leroux, CAG 35, p. 206-207. Cad.: année 1979 ; section B2 ; parcelles 605-606. Coord
  • PROSPECTION DU BASSIN n DE 1990 RAPPORT Présenté par INVENTAIR RENNES efc O &V) 1991 1991 A. PROVOST A. PRIOL N. GAUDICHON CENTRE D'ETUDES SERVICE REGIONAL ET DE RECHERCHES D'ARCHEOLOGIE ARCHEOLOGIQUES DE BRETAGNE DV PAYS DE RENNES LA PROSPECTION - INVENTAIRE
  • DU BASSIN DE RENNES (I&V) EN 1990 ET 1991 RAPPORT 1991 présenté par A. PROVOST A. PRIOL N. GAUDICHON Avec le concours des prospecteurs du Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes : M. GARNIER, C. ESCOLANO, B. LEPRETRE , R. CADIC, J. CUCARULL , P. CREN
  • effectuées en 1990 et 1991. En 1990, nous n'avions pu présenter qu'une synthèse rapide avec quelques exemples. Dans la partie inventai re , chaque site ou indice de site est décrit sommairement et les éléments de datation éventuels sont présentés. Ces données sont suivies par les
  • illustrés par des cartes, des tableaux et des plans. INTRODUCTION LA PROSPECTION DU BASSIN DE RENNES EN 1990 ET 1991. En 1991, le programme de prospection-inventaire du Bassin de Rennes en était à sa 13 ème campagne. Depuis 1978, cette action est menée par la même équipe de base
  • Gaule pour 1 ' Ille-et-Vilaine" dans la collection CAG de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. En 1991, nous avons contribué à l'ouvrage "La prospection aérienne en Bretagne", édité par le C.R.D.P. de Rennes dans la collection "Documents d'Archéologie Armoricaine". En 1992
  • , paraîtra l'ouvrage collectif intitulé "Terroirs , territoires et campagnes antiques. La prospection archéologique en Haute-Bretagne, traitement et synthèse des données" , publié par la Revue Archéologique de l'Ouest. Le sommaire y présente nos diverses participations. Enfin, en 1991
  • rapport : ou indices de sites sont présentés dans ce - 126 découverts en prospection aérienne. - 24 en prospection au sol. - 85 sites en 1990. - 67 sites en 1991. - 85 sites aériens en 1990. - 41 en 1991 ( 63 ) . En réalité, pour 1991, 22 dossiers n'ont pu être traités: il
  • précédentes années, ce sont les indices de sites à fossés (enclos) qui ont surtout été visualisés en 1990 et 1991. Les sols limoneux, profonds, de l'ouest du bassin livrent peu d'indices de sites à fossés, à l'exception des rebords de vallées où le schiste briovérien est pratiquement
  • % Les marqueurs végétaux sont au nombre de cinq: - Pois fourrager Blé Orge Herbe Maïs 13% des découvertes 5 7% 3% 4% 2 3% Le blé constitue encore le meilleur réactif. En 1991, après un mois de juin très perturbé sur le plan météorologique, cette céréale a réagi en phase finale de
  • : novembre sur les chaumes de maïs et janvier-février-mars sur les blés d'hivers. La lutte contre le lessivage des nitrates réduit les périodes de visibilité: les sols nus, après récolte, le restent de moins en moins longtemps. Malgré tout, un gros effort mené en 1991 a permi de contrôler
  • 70% des sites ou indices repérés en 1990 et 1991 . 81% des sites sont inédits. sites reconnus sions de plans cas (villa du plan grâce à interprétation ou indices repérés au sol ou en survol aérien Les 19% de compléments d'information, sur des les années précédentes, recouvrent
  • ... En 1991, le nombre de sites nouveaux découverts se situera entre 50 et 60 unités . la prospection au sol La rotation des cultures implique un contrôle au sol des structures étalé sur au moins 3 ans. Les dossiers en retard devront être résorbés. Enfin, la prospection au sol
  • continue d'apporter son lot de découvertes inédites n'apparaissant pas en prospection aérienne: sites néolithiques et gallo-romains pour l'essentiel! les sondages expérimentaux Les financements obtenus pour la campagne de 1991 ne permettront d'effectuer que 2 sondages sur les 4 prévus
  • pratiquer des prélèvements aux fins d'analyse de paléoenvironnement. L'objectif final étant une meilleure caractérisation/datat ion des enclos. LISTE DES SITES OU INDICES DE SITES 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38
  • Petit enclos quadrangulaire à fossés paracurvil ignés d'environ 50m sur 40m. Aucun mobilier n'a été recueilli au sol. Indices phytologiques sur blé ; cliché du 1-06-1991 et photointerp. A.Provost. Cad.: année 1985 ; section Bl ; parcelle 13 Coord. Lamb.II: X = 310,400 Y = 2.357,900
  • sur blé photo-interp . A.Provost : clichés du 14-07-1991 et Cad.: année 1985 ; section Dl ; parcelles 65, Coord. Lamb.II: X = 316,475 Y = 2.357,275 IGN. 1218 Est Cesson-Lif fré 604. ACIGNE - Les Onglées Portion de plan d'édifice gallo-romain matérialisé par un bâtiment
  • ) . Indices phytologiques sur blé ; clichés du 5-06-90 et photo interp. A. Provost Biblio.: - Communication Abbé Hamard, dans B . M . S . A . I . V . , XIV, 1880, p.v. p. XXI ;- P. Galliou, Les Tombes romaines d'Armorique, D.A.F., 17, 1989, p. 97 ;- A. Provost, G. Leroux, C.A.G.35, 1990, p
  • céramique commune gallo-romaine. Indices phytologiques sur blé ; clichés du 1-06-1991 et photointerp. A.Provost Cad.: année 1985 ; section A2 ; parcelles 301, 402 probable en 309, 310, 311, 315. Coord. Lamb.II: X = 310,875 Y = 2.358,000 IGN. 1218 Est Cesson-Lif fré ; extension AMANLIS
RAP02534.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE. inventaire communal. fiches de déclaration de découverte. rapport de prospection inventaire)
  • 35