Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

17 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01713.pdf (QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de fouille préventive)
  • QUIBERON (56). beg-er-vil. rapport de fouille préventive
  • 56
  • attribuable (Gif 7180 : 6020 Quiberon, + 80 à B.P.). la fin du Deux campagnes de sauvetage ont eu lieu en 1987 et 1988. Les coordonnées de ce site archéologique sous la suivantes Coord. Lambert : enregistré sur la Carte référence 56/186/007 (zone 2) : x = sont
  • BEG—ER—VIL (56 - QUIBEROM) RAPPORT INTERMEDIAIRE O. Le Morbihan, 60. Un s'agit KAYSER site de Beg-er-Vil, a été découvert par G. sondage réalisé là d'un Mésolithique amas commune de Bernier à la fin des années en 1985 a permis d'attester qu'il coquillier
  • extrêmement longues, en 1987. Les en raison de la -2richesse du site (nombreux fragments osseux, stockage se profilait à a eu pour fouille éléments en microfaune très abondante), terme. effectué ces opérations ce qui petits C'est proprement dite avons partir de 1988
  • , ralentir le rythme (ralentissement et un problème de pourquoi nous sur le site même à conséquence de silex aggravé de la par le faible nombre de participants). La campagne s'est 1988. Y ont Leroy et P. participé A. Dumont, B. Hérard, que individualisées nous niveaux
  • de autres sur ces trapèzes étant éclats (d'où leurs formes irrégulières très caractéristiques de ce gisement). -4Autre caractéristique outils en os. de Beg-er-Vil, En 1988 encore, effilés ont été possédons pas mis au jour. plusieurs l'abondance fragments d'objets
  • faune C'est au niveau des apportent des éléments (cerf, carbonisées ont été rencontrées. il confirme Péquart. contre de coquillier nous ne noisettes, contemporain {coquillages, terrestres, avec en sanglier). les données de 1988 plusieurs poires Ce fait est
  • amas et de celui, Beg-an-Dorchenn, également du Mésolithique final, dont la fouille s'est achevée en 1988. nous permettrait alors d'observer groupes voisins et contemporains, le comportement de Elle de deux dans un milieu écologique sensiblement analogue. Nous
  • Sai an Tréac'h Basse S.'-C/ément r//e En Tout Bihan + I Grande Margofe . _ le lonneau 9 o 'e Four FziLitte. Qiu.be/LOn 1-2, Fig. 1 : Situation du gisement 1/25000 ème.. Roc'h er Vv *• # ^ I 56 - QUIBERON, BEG-ER-VIL : AF AG 19 Plan de la structure des carrés
RAP00242.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989
  • 56
  • - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) 'rogramme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat
  • de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) Programme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. Daniel TANGUY Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouet,commune de PLUVIGNER ( Morbihan ) Programme
  • pluriannuel 1988 - 1989 , rapport intermédiaire 1988 liaouei : Les fouilles du Talhouet ont débute par un sauvetage urgent e:: 1 yoj. Très vite,il s'est avéré qu'un habitat bien conservé de la Tène Moyenne - début la Tène Finale était menacé. De 1984 à 1987,quatre années de fouilles
  • l'habitat situé sur le sommet d'un plateau.Le site est installé sur une surface d'1,5 hect.,limitée au Nord par un muret; à l'extérieur de celui ci et à proximité immédiate,deux sépultures sous tombelles ont été étudiées. La fouille 1988 En 1988,c'est la limite Sud qui a/ait l'objet de
  • est évident que les fouilles de l'année 1988 introduisent de nouvelles données qui nous conduisent à redéfinir une sratégie de fouilles. En effet,il est maintenant très probable que l'habitat se soit implanté sur un site plus ancien,à vocation funéraire autant que l'on puisse en
  • surface à étudier restent les mêmes, L'étude porte toujours sur le même secteur:une étendue plane située entre les constructions centrales et les sépultûtes découvertes cette année. L 1 TALHOUET- PLUVIGNER 1988 , „ . . . sépultures circulaires 0 I 1m TALHOUET - PLUVIGNER
  • palynologiques Dominique Marguerie Hars 1988 ANALYSES POLLINIQUES SUR LE SITE DE TALHDUET (PLUVIGNER , MORBIHAN) Le site de Talhouët en Pluvigner, Morbihan, correspond à un ha- bitat de l'âge du fer conservé sur au moins un hectare et demi où, selon l'archéologue, raines. les
  • zones plus boisées, céréales, plus construite et Fougères aigles en dehors de l'habitat dans une zone défrichée) se distinguent. 1988. A cette riches en Fougères (Polypodes plus riches en Les fouilles occasion nous parmi se poursuivront la zone en été comptons
RAP01634.pdf (LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport final de synthèse de fouille programmée 1986-1988)
  • LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport final de synthèse de fouille programmée 1986-1988
  • 56
  • MINISTERE DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION, DES GRANDS TRAVAUX ET DU BICENTENAIRE VILLE DE LOCMARIAQUER DEPARTEMENT DU MORBIHAN CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - LOCMARIAQUER - ENSEMBLE MEGALITHIQUE BILAN DES RECHERCHES 1986 - 1988 PRESENTATION GENERALE
  • région, avec quelques prélèvements et l'étude en lames minces des principaux faciès observés dans le cadre des travaux sur l'ensemble du site de Locmariaquer. En 1987-1988, N. Pioline a repris et développé cette documentation dans le cadre d'un D.E.A. qui a bénéficié d'une allocation
RAP01117.pdf (CAMPÉNÉAC (56). la croix Lucas et les environs. rapport de prospection inventaire)
  • CAMPÉNÉAC (56). la croix Lucas et les environs. rapport de prospection inventaire
  • 56
RAP01140.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). Beaumont. rapport de sauvetage programmé)
  • SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). Beaumont. rapport de sauvetage programmé
  • 56
  • SAINT—LAURENT—SUR—QUST (Morbihan) Habitat du Néolithique Final de Beaumont SAUVETAGE PROGRAMME 1988 Au cours des deux années de fouilles (1986-1987) sur la sépulture à entrée latérale de Beaumont à Saint-Laurent-sur-Oust, la découverte d'une structure linéaire en terre et
  • Nord, c'est-à-dire en direction de la sépulture dans la zone "interne" de l'éperon, à la recherche d'éventuels vestiges d'habitat (au sens large). Les résultats des deux campagnes de 1988 ont confirmé pleinement une occupation au Néolithique Final en retrait d'une structure de
RAP00214.pdf (MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1991)
  • MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1991
  • 56
  • LANN GOUH M E L R A N D 19 8 8 Responsable site :° : Joëlle CHALAVOUX 56 128 002 Rapport intermédiaire : 1ère année de l'autorisation pluriannûelle 1988 - 1 - LANN GOUH MELRAND 1988 Dates du chantier : du 4 juillet au 21 août 1988 Composition de l'équipe : Le
  • visiteurs Fig'.l: Plan du village de Lann Gouh Melrand (automne 1987) - 4 - Fig.2 LANN GOUH MELRAND 56128002 , 1988 Implantation des zones ouvertes dans le secteur - 5 - ou d'adapter les techniques employées aux questions à résoudre. Tous les tessons et les pierres de plus
  • particulière- - 12 - Fig.8: Plan de répartition du LANN GOUH MELRAND 56128002 secteur 1988. :3.017. - 13 - 3.o18. Z Fig.9: LANN GOUH MELRAND 56128002, 1988 3.017.22:Pierre à aiguiser ; 3.018.2:Fragment de panse Fragment de bord. -14- ment accentué sur cette aire en 1989. Un
  • 1988 a permis de fouiller complètement une portion du talus auquel s'adosse les bâtiments à l'Ouest, et l'éboulement des murs de l'angle Nord-Ouest de ce bâtiment. Les relations avec l'extérieur et avec la rue sont relativement bien connues. Le mode de démolition est en partie
  • C.N.R.S., Université de Rennes I, Campus de Beaulieu 35042 RENNES CEDEX - Tél. : 99 28 61 09 LANN GOUH en MELRAND (MORBIHAN) Rapport d'étude sédimental agi que Anne Gebhardt Avril 1989 MELRAND 1988. Rapport d'étude s é d i mentplogique (Anne Gebhardt) Cette effectués année
  • s'est au donc le ne laissant façon à la végétation aucune L'activité biologique est continue. traits éléments péri glaciaires (accumulations de du déjà en squelette) observés 1988). phytolites sont assez abondants et nous renseignent sur caractère ouvert
  • E.R. n*27 du C.N.R.B. Université de Rennes I Caipus de Beaulieu 3S042 RENNES CEDEX Tél. i 99 28 6i 09 D'ANTHROPOLOGIE, ARMORICAINS PREHISTOIRE, LANN-SOUH PROTOHI MELRAND (MORBIHAN) Rapport d'études micromorphologiques Anne Gebhardt Juillet 1988 MELB8ND 1987. Lors de la
RAP01635.pdf (LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. er grah. rapport de fouille programmée)
  • LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. er grah. rapport de fouille programmée
  • 56
  • fouille à la Table des Marchand à Locmariaquer I - Programmation - problématique La campagne de fouilles qui s'est déroulée à la Table des Marchand à Locmariaquer du 28 mars au 23 septembre 1988, soit durant 26 semaines en continu, était la troisième d'une programmation
  • dans la suite du déblaiement du couloir afin de dégager l'entrée du monument et de raccorder les fouilles de 1988, fouilles sur le 1986, sur le côté droit, flanc gauche. Cette aux zone a été fortement perturbée durant la période contemporaine par les tentatives dans
  • profondeur importante. Cependant quelques structures ont pu échapper à l'anéantissement. A la base du sol ancien, à moins d'un Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Vue oblique sur 1'entrée et les murs de parement (façade sud) Cl. J. L'Helgouach mètre devant le
  • Marchand fouilles 1988 Vue sur le mur I, à gauche de l'entrée Noter le foyer F 4 dans la couche de sol ancien Cl. J. L1Helgouach Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Poteries écrasées sur le cailloutis à gauche de l'entrée (1/2) dessin S. Cassen Locmariaquer Table des
  • Marchand fouilles 1988 Poteries écrasées sur le cailloutis à gauche de l'entrée (1/1) I b è I ï où l'on retrouve près de un mètre d'élévation. V - Fouille du sol ancien Une surface d'environ 150 m2 a été fouillée à la périphérie sud du cairn ; les limites en ont été fixées, en
  • dont le fantôme était encore bien visible. Dans d'autres cas il a pu Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Vue sur le décapage du sol ancien devant le mur II (façade sud-ouest) Cl. J. L1Helgouach y avoir combustion des poteaux, et en P 64 le moignon de pieu
  • fouilles 1988 Poterie trouvée dans le sol ancien (1/2) décor en cannelures y ->,>' h.l-> dessin S. Cassen Laquer les Marchand Fragments de coupes à socle i V - CONCLUSION Le cairn des Marchand est original par sa structure à deux murailles co-tangentes ; la différence
RAP00568.pdf ((56). quatre communes du Morbihan : carentoir)
  • (56). quatre communes du Morbihan : carentoir
  • 56
  • (Carentoir YK5) Fig. 9 Fig. 10 General Comment Acknowl edgements Références SEASQN 1988 EAST BRITTANY SURVEY - OUST/ VILAINE WATERSHED SEPTEMBER 1988 The eighth and 1 ast season in a programme of fieldwork, itself part of a larger, mul ti -di sci pl i nary study
  • ; the cadastral work allows total reconstruction of the early rà neteenth- century ] andscape and is of parti cul ar value for the fieldwork programme (Asti 11 and Davies 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 1987)." The 1988 season involved sample excavation of parts of seven fields (B409, A92, A31
  • five-day planning trips by two in September 1987 and April 1988. The team, consisting of volunteers from a wide range of places, numbered twenty-six, including the directors, one finds assistant and three supervisors; it worked for f i ve weeks from 28 August, with four days off
  • . Anne G'ebhardt joined it for a day for soi 1 sampling and Tony Stevenson for two days for pollen sampling. Overall, 938 mandays were spent on the 1988 season, including travelling time and time off; 787 of thèse were working days. The weather was idéal for much of the season
  • material was obtained from T29 (as was reflected by the results D -f the total collection) but more Roman pottery was found. Time ran ont and the sites had to be backfilled at the point, when ditches were recognised (Asti 13. and Davies 1987, 118-21). In 1988 the excavation was resumed
  • (30 and 57); they did not eut each other. The fill (56) of pit 57 had 1 sherd of a Roman grey coarseware (Fabric 216); that. of pit 30 (29) produced no finds. There? were no features in the trench for a long section of the slope, some 26m, and then there was a further group of pits
  • holes were excavated, most within the southern part of T32 and T38 (48, 54, 58, 56, 42: with fills 53, 55, 59, 57 and 43). Al I the features of this timber phase were shallow (0.1-0. 2m deep) and appear to have been truncated; this may have happened in the course of ploughing
RAP00616.pdf (BELLE-ÎLE-EN-MER (56). Bangor et Sauzon. rapport de prospection-inventaire)
  • BELLE-ÎLE-EN-MER (56). Bangor et Sauzon. rapport de prospection-inventaire
  • 56
  • BELLE-ILE-EN-MER (MORBIHAN) PROSPECTION-INVENTAIRE SUR LES COMMUNES DE BANGOR ET SAUZON RAPPORT POUR 1988 par Michael BATT, Olivier KAYSER et Patrick PIHUIT DIRECTION DES ANTIQUITES DE BRETAGNE BELLE-ILE-EN-MER RAPPORT DE PROSPECT ION- INVENT A IRE AUTORISATION n°88-16
  • AH DU 28 JUIN 1988 Ce rapport présente les résultats obtenus sur les communes De Bangor et Sauzon par une équipe de prospecteurs dirigée par la Direction des Antiguités de Bretaqne. La recherche au sol s'est déroulée pendant une vingtaine de jours, de fin juin à début juillet
  • : Cultures, prairie /Tande où friche, forêt, bâti, autre. Référence des photograThies : IMPORTANT : Joindre à cette fiche une photographie et/ou un schéma de localisation. 56 MORB ÎHA\-3ANG0R Port Gwen vue au rempart et fossé ae l'ouest \;ue du rempart et fossé du nord
  • une photographie et/ou un schéma de localisation. 56 MORB IHAN-LOCMAR I A Pointe de CASTEL POULDON vue du sud Rempart protohistorique centre droite Enclos non-daté centre gauche
RAP00294.pdf (VANNES (56). école Germaine de Staël. habitat antique. rapport de sondage.)
  • VANNES (56). école Germaine de Staël. habitat antique. rapport de sondage.
  • 56
  • >0/ «-y 0, % VANNES ECOLE G. DE STAËL HABITAT RAPPORT GALLO-ROMAIN DE SONDAGES août 1988 ^ 1 RAPPORT DE SONDAGES EFFECTUES A VANNES ECOLE GERMAINE DE STAËL AOUT 1988 présenté par ALAIN PROVOST 2 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU SITE II. LES SONDAGES 1234
  • - - - RECHERCHES ANTERIEURES AOUT 1988 L'édifice et le niveau d'occupation supérieur Structures antérieures - SONDAGE 1 Autres structures - SONDAGE 2 Sondage sous le sol bétonné III. CONCLUSIONS 1- Les données des sondages 2- L'ensemble SAINT SYMPHORIEN - G. DE STAËL 3- Les recherches
  • des bénévoles du CeRAPaR (Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes). L'ancienne école GERMAINE DE STAËL - parcelle 32, section ED, cadastre 1988, 2ème éd.- jouxte les Archives Départementales au sud. Outre les locaux de l'école désaffectée, le terrain est occupé par
  • PATERN (Pl. IV)(ANDRE, 1987). 6 II. LES SONDAGES DE 1988 Quatre tranchées de sondages non destructifs ont été menées dans la cour de l'école jusqu'au niveau des couches archéologiques. Celles-ci ont été étudiées selon les procédés de la fouille classique (Pl. V). A l'extrémité
  • menaces sont à moyen terme ; enfin, la nécessité d'avancer dans la connaissance du VANNES ANTIQUE. Ces travaux devraient déboucher sur une publication et les résultats portés à la connaissance du Public vannetais. Alain PROVOST 1er octobre 1988. 19 BIBLIOGRAPHIE ANDRE, 1987 - P
  • Germaine de Stae/ sondages août 1988 20m i PL. V : PLAN DES SONDAGES Dépôt de fouilles PL. VI ! PLAN DES STRUCTURES - SONDAGES 1 ET 2 NGF h. 15.00 L14.00 pi p EH W < < w M P4 D O a NGF L14.50 VANNES G. DE STAËL COUPES A-A D-D ique -- SUBSTRAT granit 14.00 VANNES G. DE
RAP00153.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 56
  • PETIT-MONT ARZON _ MORBIHAN. CAMPAGNE 1988. Joël LECORNEC Correspondant Départemental D*"" Antiquités Préhistoriques 2 rue A. flodlra 56000 VANNES Téi. : (97) 63-04-37 GEN ERALITES E T HISTORIQUE. La dixième campagne de fouille s'est déroulée du 1er Août au 20 Août 1988
  • inclus dans le cadre du programme P 28,avec l'autorisation n°129 en date du 6 Mai 1988. Faisant suite à la première fouille incomplète,en 1865,d'un petit dolmen situé sur le flanc est du site,puis à des travaux de restauration effectués par Z. Le Rouzic de 1906 à 1936,et enfin en 19^3
  • ,interne en Médecine,Montreuil (93). Le Port Pascal,étudiant en Histoire,Vannes (56). Martinez Rodriguez Ricardo,étudiant en Histoire et Archéologie,Ribadavia,Esp. Mataouchek Victorine,étudiante en Histoire,Chatenay Malabry (92). Minier Anne,étudiante en Sciences économiques,Lannion (22
  • (78). Lecornec Joël,Professeur,responsable du chantier,Vannes (56). L'intendance a été assurée par Annick Lecornec assistée quotidiennement d'un fouilleur. Nous remercions Madame Courcoux,Directrice de l'Ecole Publique d'Arzon,grâce à qui nous bénéficions d'un hébergement en dur,la
RAP00099.pdf (AMBON (56). église paroissiale. rapport de sauvetage urgent)
  • AMBON (56). église paroissiale. rapport de sauvetage urgent
  • 56
  • S A UV ETAGE décision ARCHEOLOGIQUE 88 _05 EGLISE PAROISSIALE Patrick Alain FOUILLES ANDRE TRISTE ARCHEOLOGIQUES ( Sauvetage urgent ) EGLISE PAROISSIALE D'AMBON - Morbihan - - 1988 - Autorisation n° 88-05 AH de M. des Antiquités de Bretagne. le Directeur de
  • circonscription SAUVETAGE URGENT (Autorisation 88-05) Département Morbihan Commune Ambon Lieu - dit Eglise paroissiale Coordonnées Lambert Ax, 231,8 Ay, 296,35 N° de site 56 03 021 002/003 AH Titulaire de l'autorisation de sauvetage : Patrick ANDRE 5, rue Jérôme d'Arradon
  • a été percée (1). L.M.TIIIet, ou agrandie en 1649. Bretagne romane, ed. du Zodiaque, p. 49. 6 - Raisons de l'intervention archéologique de 1988. Depuis de longues années, l'église d'Ambon connait des travaux de restauration. La nef romane a été partiellement dégagée de
  • à la croisée du transept. Les travaux de fouille ont été réalisés au printemps 1988. Ils ont été menés avec l'appui efficace et bienveillant de la municipalité d'AMBON, et notamment de son maire, M. HARDY, qui a témoigné d'un grand intérêt pour ces recherches, s'attachant en
  • compréhension des fouilles qui venaient de s'achever. sacristie (1639) —r -i MORBIHAN AMBON EGLISE S* OR y JUL1TTE Joi» 1383 ITON ArcUect. en cK«r d.sM.H . FIg 4. AMBON (Morbihan). Eglise paroissiale. Emplacement des structures fouillées en 1988. Foui I les 1988 - 9 - CONDUITE
  • fouille, et les nécessités des travaux de réfection de l'église, ces ossements ont été recueillii 'et rassemblés, sous le contrôle des autorités religieuses et civiles, dans la sacristie de la chapelle du Rosaire. l'étude le 14 anthropologl que décembre conclusions 1988, dans
  • le de ces trop tard présent ossements pour rapport, que n'a nous achevé été terminée et publIée puissions le 15 en Décembre inclure 1988. les que -10- -11- Associées à ces sépultures et mêlées aux terres rapportées plusieurs monnaies ont été trouvées : des
  • (s).( (1) On a ramassé en outre des charbons de bois, pour datation. Le résultat de ces analyses C.14 ne nous est pas parvenu avant la fin de la rédaction de ce rapport ( 15 décembre 1988). -19- - 20 - Analyses des résidus métalliques du four. Les deux analyses faites sur
  • 1988) (1)- Les teneurs du cuivre et du plomb ont été dosées par électrolyse. - Les teneurs en SIo^ représentent la partie insoluble après l'attaque nitrique ; en plus de la silice, elles comprennent l'étain sous la forme oxydée ( SN0 ). - Les teneurs en fer sont donnnées en FE203
  • , elles pourraient concerner la nef. La connais sance de l'église d'Ambon passe par la révélation de ses infrastructures, dont les fouilles de 1988 ont montré la complexité et la richesse. 15 Décembre 1988. (1) P. ANORE, rapport de fouilles, 1973. (2) R. X. GRAND, BARRAL
  • l'art roman en Bretagne, Paris, Y ALTET, le paysage monumental 1958, p.280-281. , op. cit. p. 236-237 . C. E. R .A . M . 19 88 Plant ,J - P . LABAT C 3 ft.' AMBON 1988 DOUPE BB' :.E.R.A .M. P L ABAT AMBON 1988 56190 COUPE MORBIHAN A A' C . E . R . A . M . J.P L»B»T
RAP00287.pdf (VANNES (56). 21, avenue de Verdun. rapport de sauvetage urgent.)
  • VANNES (56). 21, avenue de Verdun. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • Patrick ANDRE - Alain TRISTE - Alain PROVOST. SAUVETAGE A ARCHEOLOGIQUE VANNES ( MORBIHAN) 21, AVENUE DE VERDUN. PARCELLE AY 224. AOUT - SEPTEMBRE 1988 -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o- RAPPORT TRANSMIS A LA DIRECTION DES ANTIQUITES. MARS 1989. 4 * 'i Département MORBIHAN
  • Commune VANNES Lieu-dit RUE DE VERDUN (n° 21) N° de site 56 260 O^s AH Coordonnées Lambert ZONE II. Ax : 218,380 Ay : 307, 870 Cadastre (1977) ... A Y, 224. superficie : 1310 M2 altitude :7m. 4 - La parcelle AY 224 est située rue de Verdun, longue avenue qui marque la
  • du garage et des hangars situés dans la parcelle AY 224 attira l'attention pendant l'été 1988. En effet un permis de construire, daté du 11 Juillet 1988, autorisait la construction d'un immeuble collectif, dont une aile, sur cave, nécessitait des terrassements profonds. A la fin
  • , on pouvait en deux journées assurer la fouille et le relevé des structures enfouies. La fouille a été effectuée dans ces conditions fîg- 1 les 30 et 31 Août 1988. Elle a porté exclusivement sur la partie sud Photo 1 de la parcelle, soit sur une aire de dix mètres de côté. C'est de ce
  • de fondation de l'autre partie de l'immeuble. La première équipe de fouilleurs n'étant plus disponible, il fut alors fait appel à une autre équipe. N flg. 1. Répartition des équipes de fouilleurs sur Secteur fouillé en Août 1988. Responsables : P.ANDRE et A. TRISTE Secteur
  • fouillé en Septembre 1988 Responsable : A. PROVOST. la parcelle AY 224 La fouille de sauvetage menée les 30 et 31 Août 1988 n'a porté que sur la partie sud de la parcelle ( v. page précédente), là où le projet de caves imposait un décaissement de deux mètres. En un premier temps, la
  • début de fouilles. Au fond, secteur des sondages A Au premier plan, secteur des sondages B. Photo 4 . Vue d'ensemble de la zone fouillée les 30 et 31 Août 1988. Photo 8. Coupe stratlgraphique. Secteur compris entre le mur 120 et CÇ 2 cm figure n° 3 TfUSTC A VANNES 21
  • -VANNESAoût Av.de 1988 Verdun COUPE _VANNES— av. de Verdun _ 10.09 .1988
RAP00295.pdf (VANNES (56). boulevard des Casernes. rapport de sauvetage urgent.)
  • VANNES (56). boulevard des Casernes. rapport de sauvetage urgent.
  • 56
  • Patrick ANDRE SONMGES ARCHEOLOGIQUES BOULEVARD DES CASERNES A VANNES (Morbihan) S 6 2_60 OZ.S Centre d'Etudes et de Recherches archéologiques du Morbihan Février 1988 Patrick ANDRE Morbihan Vannes. Boulevard des casernes cadastre. Année 1977, BN, 61, 64 à 68
  • . coordonnées. Ax, 218,5 AY, 307, 69 altitude : 7m. propriétaire : Office départemendal H.L.M., avenue Edgar Degas. 56000 VANNES. autorisation de sondages, n° 88-04 AH Responsable : Patrick ANDRE, 5, rue jérôme d'Arradon. 56000 VANNES. Date des sondages : 12 Février 1988. En 1876, à
  • du sous-sol de cette parcelle, où la nécro- pole aurait pu s'étendre. Ils ont été nalisés le vendredi 12 février 1988. Une équipe de cinq fouilleurs, assistée d'un tracto-pelle ont procédé au creusement d'une tranchée, parallèle au mur de la caserne. Longue de quinze mètres
  • nécropole se faisait vers le sud, dans la direction suivie par la voie Vannes-Nantes, qui se tenait à l'écart de cette zone basse, révélée par cette épaisse couche de vase. Février 1988 Cussé. "Notes sur Bulletin une de la nécropole Société gallo-romaine poIymathique du
  • découverte Morbihan, à Vannes 1877, p. en 1876", 98-101. dans I Sondage Au archéologique premier plan : boulevard la parcel le des casernes. sondée en VANNES. février 1988 A l'arrière plan : la caserne du 3 ème R.l. Ma.Le mur de clôture marque la limite de la
RAP00281.pdf (VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de fouille programmée annuelle.
  • 56
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET FOUILLE PROGRAMMEE Décision n° 125 PROGRAMME H.30 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN CINQUIEME CAMPAGNE 1988 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités Historiques - 1
  • d'Anthropologie, Préhistoire, Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet 1988 - 2 - Département Morbihan Canton
  • VANNES-Est Commune VANNES Lieu-dit Le Gohlien en Meudon Cadastre Section BH n° 39 (cadastre 1977, corrigé 1980) Coordonnées 223.150 - 308.750 Propriétaire Monsieur de LANTIVY Château de Meudon 56000 VANNES Responsable Alain TRISTE -o-O-o- 82 c 2 9 55 3-e 223. 000 56
  • . (Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan) - Dominique TAQUET . Professeur d'Histoire . PLANS Les plans ont été relevés et dessinés par : - Patrick LEBOUTEILLER (Dessinateur, vacation) . EQUIPE : La compagne de fouille s'est déroulée du 3 Juillet 1988 au 24
  • Juillet 1988. Le marquage et le remontage céramique fut assuré du 25 Juillet 1988 au 30 Juillet 1988 par P.Y. LE FLOCH et F. LE MENEAH. L'équipe de fouilieurs : Alain TRISTE ninique TAQUET - Pierre-Yves LE FLOCH - Marius WNUCK - Fabrice LE MENEAH - Frédéric VUILLEMIER - Patrick
  • production céramique : observations générales III - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1988 3.2. Essai de datation 3.3. Perspectives pour 1989 et 4) - 7 - RECAPITULATIF DES PLANS . Plan n° 1 : Plan général du site au 26 Juillet 1987 . Plan n° 2
  • : Plan général du site au 24 Juillet 1988 . Plan n° 3 : Secteur Sud-Est ; les grands fossés Nord et Sud en Y, Z, A, B, C, 8, 9, 10 . Plan n° 4 : Coupe A.A ; murs et fossés . Plan n° 5 : Secteur Nord-Ouest ; aires de séchage et de façonnage en B, C, D, 2, 3, 4, 5, 6 - 8
  • l'ensemble de l'atelier. 2.1.1. Les conditions de la fouille Globalement, la campagne de fouilles 1988 s'est déroulée dans de relatives bonnes conditions. Trois semaines durant, nous avons pu compter sur l'assiduité des fouilleurs ; par ailleurs, des conditions climatiques favorables
  • production de Meudon récoltée au cours de cette campagne 1988 ne faillit pas à ses caractères carolingiens. Remarque : La découverte d'un entier archéologique de la période gauloise ainsi que deux ou trois tessons de la même époque ne remet pas en question la datation du grand fossé Sud
  • , ni de la structure empierrée avec parement extérieur en Z.10. Cette céramique gauloise a très certainement été apportée avec des déblais de pierrailles sur Z.10. - 34 - TROISIEME PARTIE CONCLUSION PROVISOIRE - 35 - 3.1. Rapport de la campagne 1988 (voir plan n° 2) La
  • toutes les structures annexes et d'habitat n'ont pas été entièrement dégagées. Alain TRISTE - Dominique TAQUET VANNES, Octobre 1988 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1987 Plan général du site au 26.07.1987 sole rocher rubéfié E&2.*
  • N* 1 10 8 Plan général du site du 26.07.1988 sole p p P T rocher rubéfié Loulée lendreuse N° 2 Plan n° 3 é 'M MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1988 SECTEUR SUD-EST 0 4- \ n f o • foyer céramiques gauloises o ensemble céramique © cadres B 5
  • MORBIHAN VANNES - MEUDON Le C oh lien 1988 Murs et fossés restitués 0 1 coupes Plan n° 4 5 6