Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

18 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00068.pdf (ERDEVEN (56). Kervazic. rapport de sauvetage urgent)
  • ERDEVEN (56). Kervazic. rapport de sauvetage urgent
  • 56
  • Sauvetage urgent sur le site de KERVAZIC en ERDEVEN (Morbihan) Dalle gravée du Néolithique et stèle de l'âge du Fer RAPPORT mai 1992 Daniel TANGUY Sauvetage urgent sur le site de KERVÀZIC en ERDEVEN (Morbihan) Dalle gravée du Néolithique stèle de l'âge du Fer RAPPORT mai
  • 1992 Daniel TANGUY Sauvetage urgent sur le site de KERVAZIC en ERDEVEN (Morbihan) Dalle gravée du Néolithique et stèle de l'âge du Fer Au début du mois d'avril 1992,Monsieur et Madame Louis LE DIRAISON,demeurant à Kervazic en ERDEVEN,ont entrepris la réalisation terrain d'un
  • Régionnal d'Archéologie a décidé d'organiser un sauvetage urgent qui s 'est déroulé au cours de la première semaine du mois de mai 1992. Une équipe composée de: Mesdemoiselles Gwénaëlle CLEMENT Monique PIRIOU et de Messieurs Auguste BARACH Thierry BOUYAUX Bertrand LEGRAND Valérie
  • topographique.On stèles âge.Il été qu'à village dans pas de la connu proximité Kervazic,une cour mais n'est d'une elle se sans seconde ferme, son situe doute pas à lieu 200m un stèle du de site hasard, (fig 3b) . La fouille de mai 1992 n'a concerné rapport à la
RAP00797.pdf (INGUINIEL (56). habitat de Kervent Teignouse. rapport de fouille programmée)
  • INGUINIEL (56). habitat de Kervent Teignouse. rapport de fouille programmée
  • 56
  • -Teignouse, commune d'INGUINIEL (Morbihan) Etude de l'environnement archéologigue d'une stèle funéraire de l'âge du fer- Rapport année 1992 HISTORIQUE : LES SOURCES Au début de l'année 1953,Monsieur Jules DORE,père de l'actuel propriétaire du terrain,découvre au cours de travaux
  • l'hypothèse d'un retranchement évoquée plus haut,la possibilité de faire de ce replat un éperon bien protégé, (fig 2) zones humides site 0 L fig 2 j 1 km topographie et site La fouille s'est déroulée sur un terrain labourable,laissé en friche pour l'année 1992. vues aériennes du
  • où les fosses et U.S.2 sont visibles. LES PERSPECTIVES. La surface accessible à la fouille pour les deux prochaines années est de 7500m2,y compris les secteurs décapés en 1992.Pour des raisons liées à l'exploitation agricole du terrain,en 1993,1a fouille doit concerner l'espace
  • 5cm 56 i 14 j5cm 57 cm 1 , 60 0 16 5cm ->5cm J50cm pl 18
RAP00547.pdf (AUGAN (56). Bellevue. une ferme agricole de la Tène moyenne en pays de Brocéliande. rapport de sauvetage urgent)
  • AUGAN (56). Bellevue. une ferme agricole de la Tène moyenne en pays de Brocéliande. rapport de sauvetage urgent
  • 56
  • . Anthracologie. 54 Bibliographie sommaire et documents consultés. 55 Liste des figures. 56 2 AVANT-PROPOS. L'opération de sauvetage programmé conduite à Bellevue (commune d'Augan) du 01/07/92 au 15/08/92 faisait suite à l'évaluation archéologique d'avril 1992 dirigée par J.C ARRAMOND
  • limiter les pertes d'informations toujours liées à ce type de fouille (MENEZ Y, 1992). \ Au total, 175 m linéaires de fossés et 56 autres structures en creux ont été excavées, représentant 1'ensembles des éléments du site à l'exception de deux petites sections au sud du fossé 500 (fig
  • AUGAN MORBIHAN BEL LEVUE DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES BRETAGNE SERVICE RÉGIONAL DE L'ARCHÉOLOGIE Stéphan HINGUANT Une ferme agricole de La Tène Moyenne en Pays de Brocéliande. Rapport de fouille de sauvetage. n de site 56 006 019 AH. Déviation R.N24 Camp de
  • durant 3 jours. Le présent rapport, consignant les principaux résultats de la fouille a été rédigé dans les locaux et grâce aux moyens techniques du Services Régional de l'Archéologie (Rennes) en décembre 1992. L'étude du mobilier archéologique fera l'objet d'une annexe complète
  • DONNEES GEOGRAPHIQUES : DES CONDITIONS NATURELLES TRES FAVORABLES AUX ETABLISSEMENTS HUMAINS. I 1 Situation géographique (fig.l et 2). Le site d'Augan-Bellevue (56 Morbihan) se localise au sud de l'enceinte du Camp militaire de Coëtquidan sur la commune d'Augan. Sa découverte est
  • liée au tracé de la déviation de ce camp par la RN 24 dont les travaux ont été précédés par une étude d'évaluation archéologique réalisée en avril 1992 par A PROVOST et J.C ARRAMOND. Les coordonnées géographiques du site sont les suivantes : Coordonnées Lambert (zone II) : X
  • alentours immédiats de notre secteur d'étude. Les remplissages révélaient des céramiques gallo-romaine et médiévales (ÀRRAMOND J.C, PROVOST A, 1992). Nous sommes en fait dans une aire géographique particulièrement riche concernant la période gallo-romaine, la vallée de l'Oyon constituant
  • cette période : La villa et les thermes du Binio, le site du Bois du Loup (tegulae, four et puits), et celui de 1'Hotié-Gourié (atelier de tuilier). (ARRAMOND J.C, PROVOST A, 1992). II METHODES DE FOUILLE ET DESCRIPTION DU SITE. II 1 Méthodes de fouille. II la Décapage
  • autres devant "l'entrée est" à l'extérieur de celle-ci (55 et 56), les trois dernières se repartissant dans l'enclos, isolée (64) ou à proximité de trous de poteau (16 et 65) . Fosse n° 11 (carré G13). Circulaire, diamètre 90 cm. Parois abruptes et fond plat. Prof, restante : 35 cm
  • creusement de la fosse principale ?). Prof, restante moyenne : 20 cm. L'amorce circulaire au nord présente elle aussi un ressaut avant le fond d'une profondeur restante de 31 cm. Fosse n° 56 (carrés L12 et LU). Grande fosse similaire à 55 mais plus volumineuse, orientée NS, subdivisée en
  • schiste en vrac dans une matrice limoneuse très indurée. De petits charbons de bois, des nodules de terre cuite et un fragment de céramigue inexploitable en constituaient les seuls éléments archéologigues. Les fosses 55 et 56, gui ressemblent fort à de simples fosses d'extraction
  • blocs de schiste local et de schiste pourpre (str. 55 et 56 notamment). Enfin, quelques galets (marins ou de rivière ?) sont remarqués sur le site, essentiellement dans les fossés 300 et 500. Certain ont subi une chauffe et présente une desquamation caractéristique. Un morceau de
RAP00551.pdf (rapport préliminaire. les alignements de Carnac. étude documentaire)
  • 56
  • ETUDE DOCUMENTAIRE A-L HAMON Service Régional de l'Archéologie Direction des Affaires Culturelles 6 rue du Chapitre 35000 RENNES RAI>r>ORT ILES PRELIMINAIRE ALIGNEMENTS ETUDE DE CARNAC DOCUMENTAIRE 19 Octobre - 31 Décembre 1992 ANNE-LOUISE HAMON Chargée d' étude à
RAP02552.pdf (TRÉDION (56). Coëtby. rapport de prospection thématique.)
  • TRÉDION (56). Coëtby. rapport de prospection thématique.
  • 56
  • (56) 1992 Résistivité apparente ddlm. Parc. 224 630 791 0 939 1114 10 1400 ohm. m 20m (medf 3/3%) COEBY (56) 1992 Résistivité apparente dd2m. Parc. 204 . (medf 3/20%) mMïïm 2000 2521 2999 3569 4499 ohm. m 10m 15 14 COEBY (56) 1992 Resistivite apparente DD
  • attention par la densité de vestiges qu'elle recèle (environ 50) et par la variété architecturale des monuments, (GOUEZIN 1992) (Annexe 1). Cette nécropole se compose pour l'essentiel de dolmens à couloir, menhirs et tertres tumulaires. L'association dolmens à couloir et tertres
  • tumulaires n'est pas un fait exceptionnel. Elle se rencontre sur d'autres sites mégalithiques importants tels que Carnac (56) ou Saint-Just (35). Les tertres tumulaires semblent avoir une relative ancienneté, voire antérieure aux dolmens à couloir. Malheureusement, trop peux d'éléments
  • . Coordonnées Lambert : X = 234030, Y = 318605, Z =105. Il est orienté NNO-SSE - (O.N.F.). (GOUEZIN 1992, T4) Tertre 224 : Ce très grand tertre a une forme en cigare. Sa longueur est de 80 m sa largeur de 45 m. et sa hauteur de 1.70 m. C'est le plus grand tertre de la forêt, il se trouve
  • dans un champ cultivé. Une hache polie a été trouvée à sa surface. Cadastre E. n° 224. Coordonnées Lambert : X = 234775, Y = 318770, Z = 105. Il est orienté NO-SE. (GOUEZIN 1992 - T7 Fig. 7). Tertre 231 : Ce tertre piriforme a une longueur de 50 m pour une largeur de 30 m et une
  • hauteur de 1.50 m. Il est éventré par deux tranchées anciennes. Il a fait l'objet d'un sondage ponctuel dans l'une des tranchées (GOUEZIN 1992). Cadastre E n° 231. Coordonnées Lambert : X = 234460, Y = 318570, Z = 105. Il est orienté NO-SE. (O.N.F.). (GOUEZIN 1992, T3 Fig. 7). -~8
  • naturel reste donc à préciser. Par comparaison, la totalité des tertres fouillés sur Carnac (56), Saint-Just (35) et Brocéliande (56) nous ont livré des structures quadrangulaires délimitant les tertres et matérialisées par des murets, des alignements de blocs plus ou moins grands ou
  • les deux intercalés. Un foyer central a souvent été mis au jour, le tertre de Bilgroix à Arzon (56) possède une multitude de petits coffres englogés dans un immense cairn délimité par deux parements externes. Le tertre 231, déjà éventré par deux tranchées, nous semble le plus
  • vers l'Est de la Forêt de Molac nous apporterait sûrement d'autres surprises. * Chercheur associé à 1U.P.R. 403 du C.N.R.S. 11, rue de Sterhuen 56250 MONTERBLANC Quadrillage tertre n° 204 Prospections électriques tertre n° 224 ANNEXE 1 GOUEZIN P., 1992 - La Néolithisation du
  • Morbihan Intérieur. La Nécropole de Coëby, commune de Trédion. Premiers résultats. Actes du 1 7ieme. Colloque Interrégional sur le Néolithique. R.A.O. n°5 - p63-70. Rev. archéol. Ouest, Supplément n° 5, 1992, p. 63-70. LA NEOLITHISATION DU MORBIHAN INTERIEUR: LA NECROPOLE DE COEBY
  • Coëby, de 1 à 4: tertres tumulaires à structure quadrangulaire, de 5 à 9: tertres tumulaires à structure externe parementee. 1: Jardin aux Moines, Néant-sur-Yvel (56), 2: La Croix Madame, Saint-Just (35), 3: La Croix Saint Pierre, SaintJust (35), 4: Notre Dame de Lorette, Le Quillo
  • (22), 5: Le Manio, Carnac (56), 6: Mané Pochât en Vieu, Carnac (56), 7: Bilgroix, Arzon (56), 8: Clud er Yer, Carnac (56), 9: Mané ty ec, Carnac (56), 10: Petit Mont, Arzon (56). qui varie de 50 m à 80 m pour une largeur comprise entre 25 m et 40 m. Les hauteurs des mieux
RAP00817.pdf ((56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire)
  • (56). entre l'Oust et le Blavet. rapport de prospection inventaire
  • 56
  • (le)- (56) Pelen PATRICK RAPPORT DE NAAS PROSPECTION DIACHRONIQUE ENTRE L'OUST DEPARTEMENT 7 H ET J3X_T LE BLAVET MORBIHAN PAT RICK RAPPORT DE NAAS PROSPECTION DIACHRONIQUE ENTRE L'OUST ET DEPARTEMENT LE DU P. LAVE T MORBIHAN 1992 VOLUME 2 FICHES
  • rappelle celui des villas classiques. DEPARTEMENT : COMMUNE : LIEU-DIT : Cadastre 0 SC 60 CA^O ^CJ^^^LON; A93 2. 3 \ Section 50 m BAR PHOTO- INTERPRETAT ION : P. NAAS REDRESSEMENT : MANUEL DATE : 15/11/1992 56 a I I I 62 I I 1 i 56 D E L a r// // X 00 68
  • PATRICK RAPPORT DE NAAS PROSPECTION DIACHRONIQUE ENTRE L'OUST ET DEPARTEMENT LE DU 1992 VOLUME I BLAVET MORBIHAN SOMMAIRE VOLUME 1 1. Présentation 1.1 Historique 1.2 Localisation de la zone 2. Organisation 2.1 Financement 2.2 Conditions matérielles 3
  • . Conditions différentielles d'apparition des anomalies phytologigues dans le Morbihan 3.1 Comparaisons pluri-annuelles 3.2 Le facteur pédo-climatique (zones favorables) 3.2.1 Zonage climatique 3.2.2 Les sols 4. Les résultats de la campagne 1992 4 .1 Présentation des résultats 4 .2 Analyse
  • communes 1- INTRODUCTION La prospection-inventaire 1992 s'est appuyée comme les années précédentes sur le repérage aérien des sites, complété patiellement au sol par une vérification de surface. Les résultats de cette campagne complètent le fonds documentaire , notamment dans le sud
  • de caractérisation des sols à la tarière effectués avec Mme TICO, pédologue à la Chambre d'Agriculture du Morbihan . 1.1 Historique 1992 marque la 3ème campagne de prospection-inventaire (prospection diachronique) entre l'Oust et le Blavet dans le Morbihan. Rappelons que les
  • - ORGANISATION ET MOYENS MATERIELS 2.1 Financement La campagne 1992 a été financée en totalité (10 000 F) par le Ministère de la Culture que nous remercions ici vivement. Cependant les restrictions budgétaires 1992 ( diminution d'un tiers des crédits par rapport à 1991) nous ont contraint à
  • représentent 20 % du montant de la subvention 1992 en frais de cadastre! Les frais de redressement d'image oblique représenteraient le double. L'accumulation des coûts annexes conditionne de plus en plus la prospection elle-même; en ce qui nous concerne,la méthode initialement retenue d'un
  • mai. (4 ), alors que les années qui suivent connaissent surtout des hivers secs (anomalies sur prairies en mai 1992 par ex.) suivis d' épisodes de chaleur, fréquemment en mai mais plus inconstants en juin ou en juillet. La comparaison entre 1991 et 1992 montre que l'intensité des
  • portées)- (cf site de Kerboutier en Noyal-Pontivy sur pois fourrager, rapport de prospection 1991). En 1992, lisibilité sur céréales dans la même zone de référence (région de Pontivy) reste très inférieure, alors que les meilleurs contrastes s'observent sur pois fourragère. Cette
  • *? GUENIN - Kerdanielo (26 juin 1992) Les fossés de la voie romaine Angers-Carhaix sont visibles sur maïs (phase de démarrage) et ; pois protéagineux mais n'apparaissent pratiquement pas sur céréales. EU 250- MALESTROIT Précipitations mensuelles (négativement mais ussi positivement
  • ) aux variations des conditions hydriques. Les différences entre fossé enfoui et sous-sol environnant non modifié se traduisant surtout l'an passé par une différence de hauteur de la plante à l'aplomb des structures archéologiques. 1992 montre encore un mois de mai assez ensoleillé
  • au stress hydrique, et des anomalies plus tardives et peu marquées sur céréales au moment du jaunissement des plants. En 1992,les meilleurs contrastes dans la région de Pontivy apparaissent Sur pois fourrager, après le 17 juin. Dernière différence avec l'année précédente : le
  • favorables au repérage des sites par la prospection aérienne. Dans ces zones, les sites apparaissent donc plus tôt, et avec des contrastes plus marqués. Ces caractères ne font que s'accentuer en allant vers l'est , en direction du bassin de Rennes. La prospection 1992 plus précoce et
  • méthodologique indispensable à toute reflexion sur la distribution spatiale des sites archéologiques. 4. LES RESULTATS DE LA CAMPAGNE 1992 4,1 Présentation des résultats Sur environ 80 découvertes, 62 sites ont été traités dans ce rapport. Ces découvertes concernent dans la plupart des cas
  • "organisation (structures simples, nucléées ou complexes). I I ' 0 10 Km 10- Cartographie des sites (P. Naas, 1992) 4,2.1 Structures élémentaires (enclos) Les enclos isolés de forme simple (commode pour l'analyse) sont finalement des exceptions. En effet, on les retrouve fréquemment
  • latéraux a été repéré au sud de Pontivy n'a pas été identifié dans le paysage; il semble correspondre à une voie médiévale entre Josselin et Pontivy. 4.3 Chronologie Comme les années précédentes, les vérifications de surface gui ont porté sur la moitié des structures découvertes en 1992
  • envisageons une extension de la zone de prospection vers le sud, sur l'ensemble du Vannetais. CARO (56) Le Thay CARO (56) Le Thay CARO (56) Kersablon CARO (56) Belle Alouette CLEGUEREC (56) Mangoer GUENIN (56) Kerdardelo KERGRIST (56) Beauséjour LANOUEE (56) La Ville Hervieux
  • LANOUEE (56) Kerneuf LANOUEE (56) Quelneuf LANOUEE (56) La Ville Jehan LANOUEE (56) Trois soleils LANOUEE (56) La Bourdonnais MALESTROIT (56) Les Gaudlnals NAIZIN (56) Le Perzo NOYAL-PONTIVY (56) Quistinidan NOYAL-PONTÏVY (56) La Vieille Métairie NOYAL-PONTIVY (56
  • ) Guenolay PLAUDREN (56) Kerfloch PLOERMEL (56) «pc-B-rien PLUMELIAU (56) St Claude PONTIVY (56) Coet Boper St-ABRAHAM (56) Cado St-ABRAHAM (56) La Chênaie St-GERAND (56) Lahergloan St-GERAND (56) Cran St-MARCEL (56) Le Haut Brouais SERENT (56) La Ville Oger SOURN
RAP00529.pdf (VANNES (56). Beaupré la Lande. rapport de sondage)
  • VANNES (56). Beaupré la Lande. rapport de sondage
  • 56
  • V/\MMEs SITE ( se ) : BEAUPRE-LA-LAN RAPPORT ETUDE ARCHEOLOGIQUE SEPTEMBRE-OCTOBRE 1992 S ■ R ■ A■ RENNES SONDAGES ARCHEOLOGIQUES VANNES / BEAUPRE LA LANDE 1992 En prévision d'un projet immobilier au lieu-dit Beaupré la Lande à Vannes , effectuer une opération le cas
  • DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA CULTURE ïous-Direction de l'Archéologie SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGI1 DE BRETAGNE AUTORISATION TEMPORAIRE DE SONDAGE N° 9 2-71 valable du 17 septembre au 16 octobre 1992 Le Préfet de la Région Bretagne confie à M. PICANDET prénom : Bernard
  • demeurant 16, allée du Poitou - 89000 AUXERRE Organisme: AFAN la réalisation d'un sondage archéologigue Département :Morbihan lieudit : Beaupré La Lande Commune :VANNES N° de site :56 260 057 Cadastre année : Section, parcelles : BM n° 235 Coordonnées Lambert : Abscisse : 218,850
  • — ■■ ■ c QFP 1992 Fait à RENNES, le \13 *cr* Pour le Préfet de la Région Bretagne, Le Conservateur Régional^de^l'Archéologie, lirie sndarraerie recteur Régional des Affaires Culturelles chives du Service Régional de l'Archéologie COMPTE-RENDU DES SONDAGES ARCHEOLOGIQUES Cinq
  • issus du rare mobilier découvert ( constitué essentiellement de matériel domestique moderne : céramique, verre, faïence ) il ne nous parait donc pas nécessaire d'envisager une fouille de sauvetage. Bernard PICANDET Octobre 1992 B.PSENAV ■ ' h c1/10 E ésoF1 Coupeaélrpau eBnde
RAP00600.pdf (PONTIVY (56). le château des Rohan. rapport de sondage)
  • PONTIVY (56). le château des Rohan. rapport de sondage
  • 56
  • , parcelles 387 (388) a et b Coordonnées Lambert : Zone 2 Abscisse : 354,60 Ordonnée : 205,30 Site n° : 56 178 002 AH Circonscription : Bretagne I.G.N. 1/25000, PONTIVY 0818 Est. Site classé Monument Historique Autorisation de sondage n°92-16 en date du 25 mars 1992 Extrait du Plan
  • tude de restauration générale u château de PONTIVY Nbre jg 1992 Observations Transmis suite à votre communication téléphonique. V ^fckeur des Travaux ' des Bâtiments de France k. LEMESLE • CHATEAU DES ROHAN PONTIVY (Morbihan) 1992 R A P P 0 R T B I L A N D E D E S
  • monument dont l'intérêt, qui n'entre pourtant pas dans celui d'une programmation nationale, s'accroit d'année en année sur le plan local grâce aux efforts des différents partenaires, contribuant à la connaissance et à la sauvegarde de ce château. L'année 1992 a permis également au
  • inclure dans un programme de restauration. Ce secteur aura été étudié jusqu'à la campagne 1992. La découverte, dans la chapelle de Stival (à 3 kilomètres de Pontivy), d'une peinture murale du début du XVIe et représentant le château de Pontivy avec quatre tours, nous amenait à
  • , pouvaient être formés afin de guider les visiteurs dans le château, autre manière de découvrir le patrimoine et son public. La mise a disposition, par la ville de Pontivy, d'une partie de la galerie nord, nous a permis, du 15 juin au 15 septembre 1992, de présenter au public une
  • . PONTIVY, le vieux château encre, plume et pinceau sur papier, 1992 18 7 : BILAN ARCHEOLOGIQUE 7.0. LE CHATEAU ET LE CADASTRE Nous aurions dû utiliser le terme de plan plutôt que celui de cadastre, toutefois c'est dans ces deux représentations que nous avons relevé cinq documents
RAP00607.pdf (SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). Beaumont. rapport dfe fouille préventive)
  • SAINT-LAURENT-SUR-OUST (56). Beaumont. rapport dfe fouille préventive
  • 56
  • Age du Fer Rapport de sauvetage programmé - année complémentaire 1992 Jean-Yves TTNEVEZ N° de site : 56-332-224-001-AP Autorisation de sauvetage programmée n° 92-12 I) Introduction : Les reliefs accentués ont souvent été convoités par les populations en quête de lieu dominant
  • MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA CULTURE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGDZ DE BRETAGNE Beaumont à Saint-Laurent-sur-Oust (Morbihan) Site d'habitat du Néolithique final réoccupé au Second Age du Fer Rapport de sauvetage programmé - année complémentaire 1992 Jean-Yves
  • TTNEVEZ N° de site : 56-332-224-001-AP Autorisation de sauvetage programmée n° 92-12 MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA CULTURE SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGDS DE BRETAGNE Beaumont à Saint-Laurent-sur-Oust (Morbihan) Site d'habitat du Néolithique final réoccupé au Second
  • sous-sol plus propice au creusement, en est probablement l'une des raisons. En revanche, l'occupation de l'Age du Fer, si elle se superpose partiellement aux structures néolithiques, semble se développer vers l'ouest, en direction de la pointe du promontoire. En 1992, en complément
  • , distants d'environ 2,50 mètres en façade, appuyée sur le système de palissades ceinturant l'habitat. Une série de calages plus légers, orientée transversalement par rapport à l'axe de l'édifice marque la présence d'un cloisonnement interne probable. En 1992, une légère extension dans
  • secteurs 2 et 3 et le grand fossé de l'Age du Fer des secteurs 4 et 5. En 1992, les secteurs 12 et 13 sont délimités dans le cadre du carroyage général de la zone d'habitat (fig. 3) et leur surface limitée (secteur 12 = 6 mètres X 4 mètres secteur 13 = 2 mètres X 3,50 mètres) est
  • printemps 1986, probablement en raison des travaux de débardage de bois consécutifs à l'incendie. La pierre n'ayant pas été déplacée, une petite fosse de calage peu profonde (0,20 mètre) était partiellement visible avec quelques blocs de pierre. En 1992, nous avons ouvert un secteur de
  • VI - Le mobilier archéologique : Le mobilier recueilli en 1992 présente les caractéristiques générales décrites les années précédentes (voir rapport de synthèse 1991). La céramique de l'Age du Fer des secteurs 10 et surtout 12 et 13 est caractérisée par un "état de fraicheur
  • partir des données du site, les prélèvements faits en 1992 concernent deux domaines particuliers : celui de la palynologie et l'anthracologie à partir d'un échantillon bien scellé sous le talus et la nature des roches apportées sur le site à partir de plaques minces réalisées sur une
  • complémentaires, Revue Archéologique de l'Ouest, n° 7. TINEVEZ J.-T., 1992 - Structures d'habitat du Néolithique et de l'Age du Bronze décelées récemment en Bretagne. Revue archéologique de l'ouest. Supplément n° 5.
RAP00802.pdf (LOCMARIAQUER (56). l'alignement du grand menhir brisé. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994)
  • LOCMARIAQUER (56). l'alignement du grand menhir brisé. rapport intermédiaire de fouille programmée 1992-1994
  • 56
  • Centre National de la Recherche Scientifique (UPR 403) Université de Nantes (Laboratoire de Préhistoire armoricaine) ****** Jean L'HELGOUAC'H - Serge CASSEN - Nelly LE MEUR LOCMARIAQUER L'ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR BRISE Résultats de la campagne de fouilles 1992 Ministère de
  • - Serge CASSEN - Nelly LE MEUR LOCMARIAQUER L'ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR BRISE Résultats de la campagne de fouilles 1992 Ministère de la Culture (Sous-Direction de l'Archéologie) Centre National de la Recherche Scientifique Département du Morbihan Ville de Locmariaquer Avant
  • -propos. p. 1 Notes et lexique. p. 2 L'alignement du Grand Menhir. p. 3 I - Connaissances et situation après les fouilles de 1991. p. 3 II - Orientation générale des fouilles de la campagne 1992. p. 4 III - Résultats de la campagne 1992. p. 5 A - Fouille de contrôle de la
  • -PROPOS La campagne de fouilles 1992 est la première d'un troisième programme triennal de recherche sur le site d'importance mondiale que constituent, à Locmariaquer, le Grand Menhir brisé et le cairn avec tombe à couloir appelé "Table des Marchand", voisins du tertre Er Vinglé
  • fouillé par C.-T. Le Roux. Les campagnes de fouilles des six années précédentes s'étalaient sur 5 ou 6 mois chacune. Dans le présent contrat la durée annuelle de chaque intervention est réduite à 2 mois. En 1992, nous avons travaillé en deux épisodes, quatre semaines durant les mois
  • , STRUCTURE DE COMBUSTION AB AC AO ROCHER, AFFLEUREMENT, CARRIÈRE PERTURBATIONS RECENTES - 4 - II - Orientation générale des fouilles de la campagne 1992. Entre la fosse FO.3, à la limite sud des fouilles 90-91, et la base supposée du Grand-Menhir, une distance d'une vingtaine de
  • la campagne de fouilles 1992. A - Fouille de contrôle de la bande XO/18-26. En 1990, lors du dégagement de la zone des carrières et des fosses FO.1-3, nous avions été surpris par quelques détails stratigraphiques. En XI/21-22, juste derrière la fosse FO.3, nous avions rencontré
  • LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR Zone de fouille TE-TU/18-26. Au premier plan, le bloc d'orthogneiss taillé (haut d'une stèle ?). 20 LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND Vue de la grande fosse 1992 et de 1 'alignement, du sud vers le nord. MENHIR -11 - IV - Conclusions
  • -TDM. XO/19 et VA/19 : carrières antérieures à l'alignement. VA/28, VO/30, VU/27: niveau de terre brun roux reposant directement sur le roc. TU/21: cailloutis. - 13 - 2 - le matériel lithique (fig.29). Les fouilles 1992 n'ont apporté que peu de nouveautés concernant l'outillage
  • lithique (fig.36), on constate que les fouilles de 1992 confirment la pauvreté relative des niveaux d'occupation aux alentours immédiats de l'alignement de fosses. L'exception remarquée autour des fosses FO.l et FO.2 était à mettre en relation avec l'extrême richesse des fosses
  • dépotoirs toutes proches, ZA/16 et ZI/19. De même la forte densité céramique et lithique des carrés VA/18-19 fouillés en 1992 est en relation avec un remplissage d'une fosse-carrière; il est probable que cette concentration s'élargirait aux carrés voisins s'ils étaient explorés jusqu'au
  • présent, était très diffuse et de faible densité, prend une toute autre allure depuis les fouilles 1992. On remarque l'importante concentration de ce matériau juste devant la bordure ouest de la grande fosse dégagée dans les bandes VA-VU; mais cette densité se prolonge aussi dans le
  • des grattoirs reste inchangée. Peu de pièces de silex taillé ont été recueillies dans les fouilles 1992 entre VA et TU. Mais on remarquera aussi qu'il y a relativement peu de pièces dans les niveaux de sol ancien que l'on peut qualifier de sols d'habitat, par exemple derrière le
  • -F0.1. La densité des percuteurs est importante dans la fouille 1992, à proximité de la nouvelle fosse et du Grand-Menhir. Cette densité peut être mise en relation avec le dégrossissage et l'ornementation des stèles après leur érection, mais aussi avec leur débitage lors de la
  • suppression de l'alignement. On remarquera aussi la relation entre la répartition des percuteurs et celle des fragments d'orthogneiss. 42 / - 20 - B - Les structures et la chronologie générale. Les recherches 1992 ont apporté une nouvelle confirmation de la léorie des stèles
  • accélérateur, 14C sur les poteries, etc. Nantes, le 17 décembre 1992. LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR Vue de 1 'alignement, depuis la fosse FO.1 vers le Grand Menhir 44 LOCMARIAQUER ALIGNEMENT DU GRAND MENHIR e générale des fouilles 1992 et de 1 'alignement 'and-Menhir
RAP01636.pdf (LOCMARIAQUER (56). La table des Marchands. Er Grah. Rapport de fouille programmée)
  • LOCMARIAQUER (56). La table des Marchands. Er Grah. Rapport de fouille programmée
  • 56
RAP00059.pdf ((56). rn 24. déviation du camp de Coëtquidan. rapport de sondage)
  • (56). rn 24. déviation du camp de Coëtquidan. rapport de sondage
  • 56
  • REISirslES - LORIENT RN 24 DEVIATION DU CAMP DE COETQUIDAN SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES MINISTERE DE LA CULTURE Jean-Charles ARRAMOND Alain PROVOST AVRIL 1992 SOMMAIRE Raisons de l'intervention AXE RENNES
  • DIRECTIONS DEPARTEMENTALES DE L'EQUIPEMENT DU MORBIHAN ET DE L ' ILLE-ET-VILAINE DIRECTION DES ROUTES MINISTERE DES TRANSPORTS AVRIL 1992 Nos remerciements pour leur ai Yves Menez , Conservateur au Service Régional de l'Archéologie Jean-Pierre Colleu et Stéphane Jean, Objecteurs au
  • prospection / sondages: Cette opération, d'une durée de trois mois et demi, est menée par MM Alain PROVOST et Jean-Charles ARRAMOND. Elle s'inscrit dans une période couvrant les mois de janvier à mi-avril 1992 soit bien en amont du début des terrassements routiers, afin qu'une
  • cent cinquante actifs. Le travail de déboisement végétal ayant respecté toutes les nécessaires lors de la libération des terrains à l'automne structures en affleurement, qu'elles soient naturelles 1992 . (rochers) nos observations pédestres ont été ou artificielles
  • &gallo- romain bellevue SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE AVRIL DRAC MINISTERE DE LA CULTURE A. PROVOST J.C. ARRAMOND 1992 53 l I. PRESENTATION DU SITE Le substrat du site est un schiste bleuté, peu résistant, Le contexte général Le gisement sur le
  • COETQUIDAN EVALUA 1 ION ARC UEO L_OG IQUE PORCARO la démordais - site gallo-romain SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE DE BRETAGNE AVRIL 1992 DRAC MINISTERE DE LA CULTURE A. PROVOST J.C. ARRAMOND I. PRESENTATION DU SITE Le contexte général Le site de la déviation du
RAP00703.pdf (ÎLE-D'ARZ (56). île d'Ilur. Bocenno. rapport de sondage)
  • ÎLE-D'ARZ (56). île d'Ilur. Bocenno. rapport de sondage
  • 56
  • RAPPORT DE SONDAGES ARCHEOLOGIQUES ILE D'ILUR Commune de l'île d'Arz (Morbihan) 3 -15 août 1992 Marie-Yvane DAÏRE UPR 403 du C.N.R.S. RAPPORT DE SONDAGES ARCHEOLOGIQUES ILE D'ILUR Commune de l'île d'Arz (Morbihan) 3 -15 août 1992 Marie-Yvane DAIRE UPR 403 du C.N.R.S
  • . PRELIMINAIRES L'opération de sondages archéologiques, menée sur l'île d'Ilur s'est déroulée du 3 au 15 août 1992. En premier lieu, je tiens à remercier Monsieur Jacques DECROIX et son épouse, propriétaires des terrains concernés, ainsi que Madame et Monsieur Philippe DECROIX, qui nous ont
  • les deux ensembles. L'objectif de cette campagne de sondages archéologiques, menée en 1992, était, d'une part d'évaluer les possibilités d'étude du briquetage proprement dit : compte tenu de sa position en bordure de falaise avec attaque frontale, il s'agissait d'évaluer ce qui
  • "). Figure 3 - Ile d'Ilur : localisation des sites et gisements. o r—« Figure 5 - Ile d'Ilur (56), implantation des sondages 0, 1 et 3. parcelle 12* sondage 2 5 m 1 1 1 3 — — —. - Figure 5 bis - Ile d'Ilur (56), implantation des sondages 2, 0, 1 et 3. LES SONDAGES
  • remarquables (fig. 9, 10, 11, 12); rattachables, par certains traits technologiques et surtout morphologiques, aux poteries de la fin du second Age du Fer, leurs dimensions sont statistiquement supérieures à celles que l'on rencontre habituellement sur les sites armoricains (Daire, 1992
  • perspectives de recherche pour l'avenir (Molinès, 1992). Pour 1993, il faudrait donc envisager la fin de la fouille de l'atelier de briquetage du sud de l'île, dans le cadre d'un sauvetage justifié par la précarité de sa situation en coupe de falaise (photo. n°16). L'étude de la liaison
  • . Ouest, supp.n°4,p. 117-126. DAIRE M.Y., 1992 - Les céramiques armoricaines de la fin de l'Age du Fer. Trav. Labo. Anthropologie, Université de Rennes I, n° 39. GOULETQUER P.Y., 1970 - Les briquetages armoricains, technologie protohistorique du sel en Armorique. Trav. Labo
  • - Répertoire archéologique du Morbihan gallo-romain. Bull Soc. Polym. Morbihan, p. 21. MOLINES N., 1992 - Le chopper de l'île Molène et le chopper de l'île Ilur. Bulletin de VA.MA.KA.I., n° 5 (à paraître). RIALAN E., 1924 - Découvertes archéologiques faites dans le Morbihan, de 1886 à 1892
RAP00799.pdf (ARZON (56). allée couverte de Bilgroix. rapport de fouille programmée)
  • ARZON (56). allée couverte de Bilgroix. rapport de fouille programmée
  • 56
  • SITE NEOLITHIQUE DE A RZQM . B1LGROIX. Campagne de fouilles 1992. Programme P16, Responsable : J„ LFCORNEC SOMMAIRE . SITUATION GEOGRAPHIQUE DU SITE DE BILGROIX. RAPPEL HISTORIQUE ET TRAVAUX ANTERIEURS. ORGANISATION DE LA CAMPAGNE 1992. TRAVAUX REALISES. RESULTATS
  • découverte de très nombreux fragments de céramique et de matériel lithique, en particulier par R. Vandenbroucque en 1961 puis par nous-même. Une intervention est décidée en 1990 dans le cadre du programme de recherche P 16, et reconduite en 1991 et 1992 (Autorisation n° 754 ). ,i
  • -2). CONCLUSIONS. La campagne 1992 confirme l'intérêt archéologique du site de Bilgroix, intérêt déjà mis en lumière par les fouilles antérieures de C.T. Leroux sur le grand tertre tumulaire. Le cairn en " fer à cheval " et sa sépulture ont apporté de nouveaux renseignements
RAP00706.pdf (VANNES (56). 104, boulevard de la Paix. rapport de sondage)
  • VANNES (56). 104, boulevard de la Paix. rapport de sondage
  • 56
  • Alain TRISTE SONDAGE ARCHEOLOGIQUE 104 Bd de la paix à VANNES S 6 Z(ù o hJ- (MORBIHAN) Février-Mars 1992 C.E.R.A.M. ' hï h
  • l'angle Est de la parcelle. Par ailleurs, située aux abords immédiats des précédentes fouilles du Forum, il était important d'y effectuer un sondage dans le but d'une meilleure approche de 1'area publica de l'ensemble Forum. Le sondage s'est déroulé en Février/Mars 1992, par
  • une surveillance des travaux de voirie qui doivent prochainement retrouver ce comblement et son orientation. dans fossé et la de rue de l'Etang, déterminer la devrait nature de nous son evard de la Paix n° 104 VANNES Mars 1992 Sondage Archéologique 104 Bd de