Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

6 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02003.pdf (INGUINIEL (56). kerven teignouse. habitat de l'âge du fer. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006)
  • INGUINIEL (56). kerven teignouse. habitat de l'âge du fer. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006
  • 56
  • Habitat de l'âge du Fer à Inguiniel (Morbihan) Kesponsable du site - Daniel TANGUY Infographie - Erwan BÔURHIS/Gwen LE REST Programme triennal 2004720D! Rapport intermédiaire 2005 Service Régional de l'archéologie de Bretagne Conseil Généra _ Association Scorfl QQ j J): Z48
  • largeur de 6 m. La monumentalité du site est renforcée par la présence d'une entrée fortifiée, protégée par un portique. Au cours de ces dernières années, et notamment en 2004 et 2005, les fouilles ont précisé l'évolution de l'habitat durant cette troisième phase. A La Tène finale
  • palissade comprenant chacune une construction édifiée dans un angle de l'enclos. Rapidement, au cours du 3e siècle av. J. C. un espace à vocation domestique et artisanal Fig. 2 : Plan général de la fouille mis à jour pour 2005 4 D. Tanguy, E. Bourhis et G. Le Rest s'installe à
  • photographies aériennes exceptionnelles réalisées au cours de l'été 2003. Plus précisément, la fin de l'étude de l'enclos était prévue à l'issue de la campagne 2005 et la dernière année du programme devait concerner la partie sud de l'habitat. Cela dit, depuis de nombreuses années, les
  • objectifs en terme de surface fouillée sont aléatoires et dépendent bien sûr de la densité des structures en place. Cependant, il ne fait déjà aucun doute qu'ils seront atteints à la fin de l'année 2006. n - 2 L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE 2005 Dans la continuité de l'année précédente, la
  • surveillance d'une équipe restreinte, sur une vingtaine de mètres, à l'automne 2005. Cette méthode d'investigation, sur laquelle nous reviendrons en conclusion, a permis de contrôler la présence de structures plus anciennes détruites par le creusement du fossé. Un mobilier important, très
  • phase tardive du fonctionnement de l'habitat (Fig. 19). On doit aussi évoquer, en 2005 comme en 2004, la présence de profondes cavités circulaires creusées dans l'argile, en bordure interne des fossés nord, 21 et 22 (Fig. 2). Il faut reconnaître que ces trous, dont la profondeur
  • les trois années. Si l'on s'en tient à cette programmation, l'année 2005 répond parfaitement anx objectifs fixés. Le travail a permis de rétablir les prévisions, en terme de surface. L'étude de l'enclos est, partie intégrante de l'enclos central aux 3e et 2e siècles Sur un plan
  • l'évolution de la céramique en Armorique car il couvre désormais de façon satisfaisante tout le second âge du Fer. En terme de stratégie de fouilles, l'année 2005 marque aussi un changement dans les techniques d'investigations. Si on se fie aux photographies aériennes, plus de 100 m
  • temps et d'efficacité. L'expérience réalisée à l'automne 2005 avec l'emploi d'un tractopelle s'est déroulée de façon satisfaisante et doit se répéter dès 2006 sur le fossé 23 (Fig. 3). Comme prévu, la prochaine campagne, dernière du programme triannuel, doit permettre l'achèvement
RAP02376.pdf (PLOEMEUR (56). kerham-lann porz menec'h. rapport de fouille programmée)
  • PLOEMEUR (56). kerham-lann porz menec'h. rapport de fouille programmée
  • 56
  • DRAC-SRA - 3'JUIL 2007 * ARRIVEE PLOEMEUR Kerham - Lann Porz Menec'h (Morbihan) Un monument funéraire du Premier âge du Fer ? Rapport de Fouille programmée 2005 Anne VILLARD-LE TIEC avec la collaboration de Gilbert LE DELLIOU, Thierry LORHO et Caroline MAGITERRI Service
  • ). Quant aux trois petits tumuli, ils ont probablement été détruits. Fig. 4 : Plan du Tuchenn Pol et du monument circulaire (dessin Le Pontois - AD 29) Un sondage a été mené en octobre 2005 sur le monument circulaire, remis au jour en 2004 par le Collectif pour la sauvegarde du
  • structures semblables (fig. 18) : les caveaux ne sont pas parementés dans la partie creusée dans le 11 paléosol, contrairement à leur partie supérieure ménagée dans le cairn (Milcent 1992, pl. 3 et 6, Haldemann 2005, p. 15-27, fig. 5-6). Nous proposons donc de retenir l'hypothèse d'une
  • à la ruine du site, aux prélèvements de matériaux au cours des temps ou à la fouille de Le Pontois. Un coffre de 28 cm2 (sic), rempli de terre noire brûlée, a également été mis en évidence dans le tumulus n° 5 du Bono (Haldemann 2005 p. 20, Le Rouzic 1929, p. 4-5). La fonction de
  • . 131, Milcent 1992 p. 110, Haldemann 2005 p. 16). On peut s'interroger sur la nature et la contemporanéïté des structures, et sur le sens du terme « cendres d'os » : s'agit-il des ultimes témoins d'inhumations conservés malgré l'acidité du sol ou bien d'incinérations ? Fig. 17 : Le
  • bleu, 3 anneaux de bronze, etc., datables du Hallstatt D1/D2 à l'exception des bracelets en lignite plus tardifs attribuables au HD3-La Tène A1 (Milcent 1992 p. 177-178, pl. 34 43, Gomez de Soto, Milcent 2000 p. 367, Haldemann 2005 p. 23). La juxtaposition des caveaux allongés et
  • 1992, pl. 6-7, Haldemann 2005, fig. 5 et 6). Diamètre et Diamètre et hauteur Caveau principal (Lxl) hauteur du tertre du parement Éléments de chronologie 5 12 m x 0,60 m 9 m x 0,65 m 1,60 m x 0,80 m « urne » en périphérie nord du tumulus 4 12 m x 1,10 m 8,40 m x 0,60 m
  • ° 4, près de l'un des deux grands blocs de pierre se faisant face à l'extrémité occidentale de la chambre, (Le Rouzic 1929 p. 4, La stèle et les archives de Z. Le Rouzic sont conservées au musée de Préhistoire Miln-Le Rouzic de Carnac cité par Haldemann 2005 p. 20). La forme des
  • tempête de 1987 : décoré de cupules à mamelon central en relief disposées verticalement, il est attribué au Hallstatt D3 - La Tène A1 (Haldemann 2005 p. 126). Le tumulus n° 3 se distingue par un caveau comportant un dallage de pierres, sous lequel un fer de lance à douille avec nervure
  • centrale a été découvert, ce qui pose la question de la fonction de ces dalles : s'agit-il bien du sol de la chambre funéraire ? Une datation hypothétique de la transition Hallstatt D3-La Tène A a été proposée pour ce fer de lance (Milcent 1992, p. 109, 1993 p. 20, Haldemann 2005 pl
  • n° 2 (La Tène A1) (Milcent 1992 p. 32-33, Milcent 1993 p. 32, Haldemann 2005 pl. 31-32). 19 Il semblerait que, d'après le croquis conservé dans les archives de Z. Le Rouzic, le tumulus n° 1 présente une architecture différente de celle des autres tertres : il n'est pas
  • , Euzenot 1890, Du Châtellier 1901 p. 6 fig. 1 n° 3, p. 7 fig. 2, p. 13-15). Les vases de Silfiac et Saint-Goazec sont attribués au Hallstatt D3/La Tène A1 (Milcent 1992, pl. 8385, 105-16, Milcent 1993 p. 38-39, 43, Haldemann 2005 p. 73). N° Diamètre et hauteur du tertre Diamètre et
  • d'autres fragments de plaques de bronze (Miln 1882, p. 62, Milcent 1992 pl. 47, Haldemann 2005, pl. 39 et 42). Le statut de l'un des personnages incinéré dans le tertre de Coët-à-Tous n'était sans doute guère différent de celui de la tombe n° 2 du Bono où, toutefois, la vaisselle de
  • , probables vestiges de bûchers. Les urnes ont plus probablement été déposées ultérieurement et sont pour la plupart attribuables au Hallstatt D3-La Tène A1 (Milcent 1992, Milcent 1993, Haldemann 2005). Soulignons que les vastes tertres dans lesquelles ces tombes à murets circulaires de la
RAP02158.pdf (PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006)
  • PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006
  • 56
  • DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE PLOUHINEC 2.15 2 Plouhinec (Morbihan) - Mané-Véchen / Villa gallo-romaine Fouille programmée pluri- annuelle 2004-2006 &RA.C ^ f Ffry „ Rapport intermédiaire 2005 Site n° 56 169 001 Autorisation n° 2004/104 Programme 020 : Espace rural, peuplement
  • PLOUHINEC (MORBIHAN) - MANE-VECHEN VILLA MARITIME GALLO-ROMAINE FOUILLE PROGRAMMEE PLURI-ANNUELLE 2004-2006 RAPPORT INTERMEDIAIRE 2005 PRESENTE PAR ALAIN PROVOST MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DRAC BRETAGNE - SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE REGION DE BRETAGNE
  • ; 2 : autres villas ; 3 : agglomération ; 4 : unité de salaisons ; 5 : autre site ; 6 : voie principale ; 7 : voie secondaire. 6 Figure 2 : Plan de la villa de Mané-Véchen à l'issue de la campagne de fouilles 2005 Figure 3 : Emprise de la fouille 2005 ; zonage et plan des
  • structures 2. Le programme 2005 2.1. La fouille : emprise, pratique et enregistrement (figures 2 et 3) Les travaux de terrain, d'une durée de 16 semaines, du 1 juin au 23 septembre avec une semaine de relâche à la fin du mois de juillet, ont été réalisés avec le concours d'une équipe de
  • 2005 ; dessin sur film plastique d'une plaque d'enduits peints très fragmentée avant prélèvement Figure 6 : Mané-Véchen 2005 ; encollage d'une plinthe en place avant dépose La fouille des enduits peints a concerné l'ensemble du bâti de la partie orientale de l'aile sud, à
  • œuvre et l'absence de niveaux et structures antérieurs sont significatives d'une édification en un seul jet. 3.1.2. Le patio (zone BE) et la salle orientale (BD) (figure 7) 9 Figure 7 : Mané-Véchen 2005 ; zone BE : le sol du patio et les fosses où étaient enfouis les vases du
  • plan publié. 10 Figure 10 : Mané-Véchen 2005 ; zone AT : aspect du niveau d'effondrement de toiture au droit de la zone AV Figure 11 : Mané-Véchen 2005 ; zones AM et AN : sols bétonnés et cloisonnement récupéré Figure 12 : Mané-Véchen 2005 ; vue générale de la galerie sud
  • provenant du plafond puis tuiles 11 Figure 13 : Mané-Véchen 2005 ; zone AN : aspect du niveau d'effondrement du plafond incendié Figure 14 : Mané-Véchen 2005 ; zones AN/AS : élément d'arc effondré avec extrados et enduction en place. Figure 15 : Mané-Véchen 2005 ; zone AS : arc
  • effondré et mur versé Figure 16 : Mané-Véchen 2005 ; zone AS : sondage dans le sol ; aspect de la fondation du mur méridional de la galerie et du sol de béton à galets littoraux Figure 17 : Mané-Véchen 2005 ; zone AQ : aspect du sol bétonné et trous de poteau de soutènement de
  • non interprétés : la plaque, fortement fissurée et fragmentaire, a été déposée pour étude en laboratoire. Au niveau du piédroit nord de l'ouverture entre le couloir et la salle 12 Figure 18 : Mané-Véchen 2005 ; zone AV, sondage 1 : aspect du sol ; au premier plan, accès depuis
  • la galerie nord, seuil disparu et témoin (à gauche) du bouchage postérieur. Figure 19 : Mané-Véchen 2005 ; zone AV : vestiges du bouchage postérieur de l'accès vers la salle BF. AQ, le sol de béton conserve l'empreinte d'un placage mouluré, qui ornait le piédroit ; le matériau
  • rubéfaction des assises situées immédiatement audessus et au-dessous du plancher, il faut envisager l'incendie de celui-ci. 13 Figure 20 : Mané-Véchen 2005 ; vue générale des zones AV (en haut) et BC (au centre) Figure 21 : Mané-Véchen 2005 ; zone BC : parement interne du mur
  • plancher, ce lieu est utilisé comme dépotoir, puis à nouveau (dans des conditions précaires) comme local technique pour l'atelier monétaire. 14 Figure 23 : Mané-Véchen 2005 ; zone BC : dalles d'obturation de la fosse parementée Figure 24 : Mané-Véchen 2005 ; zone BC : aspect de la
  • fosse parementée au moment du soulèvement de l'une des dalles d'obturation Figure 25 : Mané-Véchen 2005 ; zone BC : aspect de la maçonnerie de la fosse parementée et du sol (quadrant sud-est) et comblement Où placer la fosse maçonnée dans ce schéma? Qu'elle était sa fonction
  • d'ores et déjà de proposer une trame décorative générale: un ensemble de panneaux définis par des moulures, séparés par des représentations 15 Figure 26 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1 : sol bétonné et stratification des niveaux d'effondrement Figure 27 : Mané-Véchen 2005
  • ; zone BF, sondage 1 : angle sud-ouest du système d'hypocauste à conduits latéraux et rayonnant Figure 28 : Mané-Véchen 2005 ; BF, sondage 1 : fragments de figurés, membre supérieur et droite humaine tenant un cylindrique. zone stucs main objet Figure 29 : Mané-Véchen 2005 ; zone
  • BF, sondage 1 : fragments de stucs figurés (genou et jambe d'humain) et moulurés Figure 30 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1 : fragments de stucs figurés, main humaine Figure 31 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1 : fragments de stucs figurés (petite tête grotesque) et
  • moulurés Figure 32 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1 : fragments de stucs figurés (membre) et moulurés (pilastre) Figure 33 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1 : fragment de stuc figurant un bas de visage moustachu et harhn Figure 34 : Mané-Véchen 2005 ; zone BF, sondage 1
  • . 16 Figure 35 : Mané-Véchen 2005 ; zone BB : fosse occidentale Figure 36 : Mané-Véchen 2005 ; zone BB : fond de pot horticole rejeté dans l'une des fosses Au centre de la cour, une construction hexagonale a été reconnue. Au nord et au sud de cette construction le substrat
RAP02122.pdf (HOËDIC (56). le Douet. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004 à 2006)
  • HOËDIC (56). le Douet. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004 à 2006
  • 56
  • de l'évaluation initiale de 2003 d'un calage plus important en C2. D'autres regroupements de pierres sont perceptibles dans le secteur 3. Toutefois, leur disposition ne permet pas d'être affirmatif sur un éventuel calage de poteau. 17 HOEDIC (56) - LE DOUET 2005 Secteur 3(2
  • de bois est localisée aux bandes D et E avec des concentrations en rapport avec le substrat sous-jacent. Il s'agirait de restes de foyers démantelés. Photo 5 : Douet (Hoedic) - Secteur 3(2) : Vue de la fouille au contact des couches 4 et 5. 19 HOEDIC (56) - LE DOUET 2005
  • micas blancs. HOEDIC (56) - LE DOUET 2005 Secteur 3(2) Coupe Dl 94-95 1 m Légende 1. Terre végétale sableuse meuble à nombreuses racines, de teinte beige-brun. 2. Sables très meubles blond-beige. 3. Sables un peu limoneux bruns, humides et à quelques bioturbations. 4. Sables
  • PROJET ARCHEOLOGIQUE 'ûfa % ILES D'HŒDIC ET DE HOUAT % UK^ HŒDIC Le Douet Opération de fouille programmée pluriannuelle n° 2004/76 par Jean-Marc LARGE Année 2 : 2005 - Bilan intermédiaire Rennes : Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 2005 2-AZZ. AVANT-PROPOS La
  • Direction Régionale des Affaires Culturelles / Service régional de l'Archéologie ; Le Conseil Général du Morbihan. Budget Ministère Culture Département 2005 1750 6 1750 € 2004 2250 € 2250 € 2006 2287 € (demandés) 2287 € (demandés) La variation des financements acquis ou demandés
  • de blocs en granité, dont le présent bilan livre les derniers résultats. 2005 aura été l'année du début d'une prospectioninventaire sur l'île de Houat. Le bilan 2005 des fouilles pluriannuelles du Douet à Hoedic fera apparaître : - un bref historique ; - un rappel des travaux
  • engagés en 2004 ; - un bilan de la campagne 2005 ; - des premières conclusions ; - un point sur les études connexes en cours ; - des perspectives et la continuité du travail de terrain pour l'année 2006. 4 Fig. 2 : Douet (Hoedic) - Prévision des secteurs de fouilles BREF HISTORIQUE
  • de boutons au repoussé essentiellement placés en lignes sous le bord. 7 LA CAMPAGNE 2005 Deux phases de travail avaient été définies dans le cadre de la programmation pluriannuelle. Une première, effectuée en avril 2005, concerne le secteur 4 dans une phase d'extension afin
  • pouvions envisager une grande largeur. La deuxième phase, concernant l'extension du secteur 3 déjà entamé l'an passé, a débuté en avril 2005 pour s'achever en octobre 2005. Le but de cette extension est de mieux comprendre le lien que l'on observe entre l'alignement et la zone de
  • d'activités précise. En G97, toutefois, un calage de poteau est resté en place. La partie zébrée concerne le sondage sédimentologique de Valérie Deloze. HOEDIC - LE DOUET 2005 Secteur 3(2) 100 I I' 99 98 97 96 D H Fig. 11 : Douet (Hoedic) - Secteur 3(2) : La position des charbons
  • ). 7. Substrat d'arène granitique à gros micas blancs. HOEDIC - LE DOUET 2005 Secteur 3(2) 100 99 98 97 Dispersion des chàrbons de bois Photo 6 : Douet (Hoedic) - Secteur 3(2) : Vue du calage G97 en place. 21 Fig. 13 : Douet (Hoedic) - Secteur 3(2) : Eléments
  • 8. La mise en place de la dune recouvrira progressivement toutes ces traces, jusqu'à faire disparaître en partie, l'alignement du Douet. Fig. 15 : Douet (Hoedic) - Etat du niveau de base sur l'ensemble des secteurs fouillés en 2005. ETUDES CONNEXES i 1. L'étude palynologique
  • . Amarai, n° 15, 2002, p. 5-46. Large 2004 : LARGE J.-M. - Deux dolmens de l'île d'Hoedic (Morbihan) - Redécouvertes et surprises. Revue archéologique de l'Ouest, 21, 2004, p. 35-54. Jean-Marc Large 5 novembre 2005 26 ALIGNEMENT DU DOUET - ILE D'HOEDIC RAPPORT D'ÉTUDE GÉOLOGIQUE ET
RAP02121.pdf (MAURON (56). la Rochette. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006)
  • MAURON (56). la Rochette. rapport intermédiaire 2005 de fp 3 2004-2006
  • 56
  • participation du CONSEIL GENERAL DU MORBIHAN N° de site : 56 127 018 Autorisation de fouille programmée N° 2004-51 du 2 avril 2004 LM4 FICHE SIGNALETIQUE Fouille programmée 2004-2006; année 2005. Programme 12 : Le Néolithique - habitats, sépultures, productions, échanges. Programme 13
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE U.M.R. N° 6566 « Civilisations atlantiques et archéosciences » c0. Le site de La Rochette à Mauron (Morbihan) ^W/O Fouille programmée 2004 - 2006 Année 2005 Jean-Yves TINEVEZ Avec la
  • ° d'entité archéologique : 56 127 018. Code base Patriarche : 8377. Autorisation préfectorale n° 2004-51 du 2 avril 2004 Titulaire : J-Y Tinévez - Service régional de l'Archéologie, U.M.R. 6566 « Civilisations atlantiques et Archéosciences ». Suivi administratif : S.R.A.: S. Deschamps
  • Lucquin, Sterenn Maguer, Lorraine Manceau, Gilles Ménard, Myriam Michel, Stéphanie Moutaque, Elodie Pigeon, Anne Pondaven, Jean-Philippe Rolin, Julien Rouaud . Dates de l'intervention : 11 au 29 avril ; 20 juin au 15 juillet 2005. Emprise estimée du site : 1,6 ha. Emprise fouillée
  • : 2003: 650 m2; 2004: 2520 m2; 2005: 2000 m2. Total:5170 m2. 2 Sommaire I) Présentation générale du site II) Problématique III) Rappel des résultats obtenus en 2003 et 2004 IV) Méthodologie 1- relevé topographique 2- la zone de fouille V) Les structures archéologiques 1- la
  • revanche, le fossé I segmenté ne laisse aucune trace dans l'orientation de ce parcellaire. Secteur de terre pauvre pour l'agriculture, le promontoire est habituellement utilisé en prairie et ce fut le cas lors des campagnes 2004 et 2005. Cependant, en 2003, la parcelle XB.55 était
  • récente. D'autre part, les décapages extensifs réalisés en 2004 et 2005 mettent en évidence deux séries principales de trous de poteau en partie interne de l'enceinte, témoignant de la présence de structures bâties sur le promontoire. Les données obtenues seront 7 intégrées et
  • programmée triannuelle engagée en 2004 a été étendue vers l'est en 2005, le long du fossé segmenté et dans la partie interne du promontoire. III) Rappel des résultats obtenus en 2003 et 2004: En 2003, quatre sondages couvrant une surface de 620 m2 avaient été ouverts sur les anomalies
  • Lignes de niveau Espacement 0.20 m Fig. 4: Mauron - La Rochette; relevé topographique du promontoire réalisé par l'I.U.T. Génie civil de Rennes, localisation des fossés I à V et des secteurs fouillés. 2- La zone de fouille : 9 En 2005, la zone d'étude a été étendue vers l'est sur
  • campagne 2005 a été consacrée à l'étude de la zone orientale nouvellement décapée. Cependant, la zone 2004 a été réexploitée afin d'obtenir une vision homogène de l'ensemble de l'aire fouillée. Elle a ainsi fait l'objet de plusieurs interventions complémentaires: désherbage exhaustif
  • d'habitat confirmant ainsi l'absence de structures à l'emplacement pressenti pour le rempart. Les vestiges mis au jour sur la zone 2005 assurent la continuité des structures dégagées en 2004; ils se distinguent principalement du nord au sud, en quatre ensembles cohérents: - une tranchée
  • orientale partiellement dégagée. Enfin, en limite sud de la fouille, l'extrémité occidentale du fossé II, visible sur les clichés aériens a été sondée en 2004 et la trace très arasée d'un parcellaire moderne ou contemporain orienté est-ouest est mis au jour en 2005. Fig. 5: Mauron - La
  • Rochette; plan d'ensemble des structures mises au jour en 2004 et 2005. 11 Fig. 6: Mauron - La Rochette; vue d'ensemble de la zone fouillée à partir de l'angle nord-ouest. 1- La tranchée fo.08 au nord-est (fig.7 et 8) Cette structure linéaire continue est visible dans l'angle nord
  • profondeur; 1.02: 29 m de longueur, 8 m de largeur, 0,90 m à 1,20 m de profondeur; 1.03: 24 m de longueur, 8 m de largeur, 0,80 m à 1,20 m de profondeur. Les trois sondages transversaux complémentaires, larges de 2,50 m, réalisés en 2005 (fossé 1.02, sondage 02; fossé 1.03, sondages 01
  • novembre 2005 sur fo.01, fo.03, fo.05 et fo.06 afin de les soumettre aux analyses chimiques notamment. Fig. 12: Mauron - La Rochette: vue de la structure de combustion fo.03. 18 +D Fig. 13: Mauron - La Rochette: plan et coupes des structures de combustion fo.03 et fo.05. 19 4
  • - Les ensembles de trous de poteau: (fig. 14 à 17): A l'instar de la campagne 2004, une part importante des recherches 2005 a été consacrée à la mise au jour et la fouille des séries de trous de poteau.. 154 structures supplémentaires ont été dessinées et fouillées ce qui porte le
  • total à 352 entre 2004 et 2005. Plusieurs anomalies ont également été enregistrées mais la fouille infirme leur interprétation comme trou de poteau et elles sont représentées en pointillé sur le plan d'ensemble fig Difficiles à repérer lors du décapage, ces structures se sont
  • révélées au fur et à mesure du nettoyage minutieux du schiste mais également lors des variations du taux d'humidité du sol. En raison des conditions climatiques sèches de 2005, l'analyse de certaines structures n'est que provisoire et reste soumise à des compléments de recherche sur le
  • terrain. Les regroupements temporairement proposés en fonction de la répartition et de la morphologie des trous (diamètre et profondeur) sont susceptibles d'être modifiés ou complétés. Les trous de poteau dégagés en 2005 ont été fouillés par moitié et ceux de 2004 en totalité avec
  • ovale des fondations semble indiquer la présence de doubles poteaux. En revanche, les séries parallèles visibles sur la zone 2004 ne sont pas mise en évidence sur la zone 2005. Par rapport à la cohérence d'orientation curviligne entre le fossé et la série de bâtiments précédente, cet
RAP02200.pdf (HOËDIC (56). site de Port Blanc. rapport de fouille programmée 2005)
  • HOËDIC (56). site de Port Blanc. rapport de fouille programmée 2005
  • 56
  • Site n° 56 085 0006 Opération n°2005-208 ~ Ra Rapport de fouille programmée ÎLE D'HOEDIC (Morbihan) Site de Port Blanc 19 septembre - 7 octobre 2005 Marie-Yvane ÙAIRE, Anna BAUÙRY et Laurent QUESNEL avec les contributions de Guirec QUERRE et Jean-Christophe LE BANNIER UMR
  • l’Archéologie - Centre de documentation archéologiqu Campus universitaire de Beaulieu - Avenue Charles Foulon - 35700 Rennes 01/09/2018 1 Site n°56 085 0006 Opération n°2005-208 Rapport de fouille programmée ÎLE D'HOEDIC (Morbihan) Site de Port Blanc 19 septembre - 7 octobre 2005 Marie
  • 1.3 - Problématique de l'étude 1.3.1 -Le site de Port-Blanc et la production de sel en Armorique 1.3.2 - La richesse d'un ensemble faunique (A. Baudry) 5 5 5 6 7 8 8 8 12 12 19 19 19 2 - LA FOUILLE DU SITE DE PORT-BLANC EN 2005 21 2.1 - Stratégie de la fouille et méthodologie
  • 1.1.1 - Fiche signalétique Commune : île de Hoedic Département : Morbihan Lieu dit : Port-Blanc (Porz Gwen) N° de site : 56 085 0006 Coordonnées Lambert Zone II X = 205,550 Y= 273,180 Références cadastrales : section AB, parcelle n°4, cadastre de 1972 Propriétaire du terrain
  • : Mairie de Hoedic Adresse du propriétaire : Mairie de Hoedic - 56170 - île de Hoedic Nature des opérations : Fouille programmée Date: 19/09 au 7/10/2005 Programme : (2004) 25 - Histoire des techniques, de la Protohistoire au 18eme siècle. N° d'opération : 2005-208 Responsable : Marie
  • 1.1.2 - Organisation de l'opération L'opération de fouille programmée sur le site de Port-Blanc, île d'Hoedic (Morbihan) s'est déroulée sur une période de 20 jours, du 19 septembre au 7 octobre 2005. L'équipe de fouille était dirigée par Marie-Yvane Daire (chargée de recherche au
  • Manche Atlantique pour la Recherche Archéologique dans les îles ). NB - Concernant les prescriptions particulières à l'opération précisées dans l'article 4 de l'arrêté du 13 avril 2005, le présent rapport satisfait au point 1 (préciser la situation de l'île par rapport au Continent
  • plusieurs mètres cubes de sable et de dépôts archéologiques dans la grève (photos 6 à 8). 1.2.4 - Les sondages de 2004 Avant d'aborder la fouille programmée de 2005, il paraît nécessaire de résumer les opérations antérieures, en particulier les principaux acquis des sondages réalisés sur
  • résultats de ces sondages, une opération programmée annuelle a été demandée (et accordée) pour 2005 afin de répondre à une double problématique exposée ci-après. 15 ♦ Photo 3 - L'éperon du Vieux-Château vu depuis la plage de Port-Blanc. photo 4 - La plage et le site archéologique de
  • 2004. Figure 13 - Eléments de briquetages mis au jour dans le sondage de 2004. 19 1.3 - Problématique de l'étude La fouille programmée de 2005 sur le site de Port-Blanc était guidée par une double problématique, définie par M.Y. Daire et A. Baudry à la suite des sondages de 2004
  • des choix alimentaires d'une population insulaire protohistorique. 20 Figure 14 - Carte des ateliers de bouilleurs de sel de l'Âge du Fer recensés (points noirs) et fouillés (points rouges) (DAO L. Quesnel, in Daire, 2003). 21 2 - LA FOUILLE DU SITE DE PORT BLANC EN 2005 2.1
  • - Stratégie de fouille et méthodologie Conformément au calendrier envisagé, une équipe de 12 personnes a été mobilisée sur le site pendant 3 semaines en septembre-octobre 2005 ; au sein de cette équipe, deux personnes en moyenne étaient affectées à la gestion de la faune (tamisage et tri
  • +0.10 +0,17 +0.26 +0,30 +1,10 frjWTi^ Bas de falaise +1,20 _ _ - -0,40 Haut de falaise +1,35 Niveau/NR (m) +1,50 +154 + 1,58 +1,61 Chemin Figure 15 - Plan topographique de la zone de fouille de 2005 (DAO L. Quesnel et M. Y. Daire). 23 Photo 11 - Rebouchage mécanique
  • zone de fouille de 2005. Les dimensions de la fosse sont d'environ 3 mètres d'est en ouest et de plus de 3 mètres du nord au sud. Les parois de la fosse sont sub verticales ; sur son flanc sud, la paroi de la fosse est parementée de dalles de chant, alignement de pierres est
  • argilo-limoneux marron-jaune qui semble correspondre au sol naturel. D'après les observations en coupe de falaise, c'est dans ce sédiment que la cuve a été creusée, jusqu'au socle granitique en place. Lors de la fouille de 2005, les observations stratigraphiques ont pu être affinées à